Journal Google : don't be evil, la suite

45
5
jan.
2013

Oui je sais vendredi c'était hier, mais Free m'a devancé : j'ai donc préféré attendre 24h pour sortir ma diatribe anti-Google. En fait non c'est un pur hasard :)

Plutôt que d'affronter équitablement la concurrence, Google a décidé d'utiliser une arme que Xaviel Niel ne renierai pas : le filtrage du web en fonction de ses intérêts commerciaux.

La cible : les terminaux Windows Phone. (oui ca pu c'est pas libre).

Cela a commencé par l'annonce de l'arrêt du support (...)