Cerberus 4.7 — En route pour la webperf et l’analyse web

Posté par  . Édité par Benoît Sibaud, palm123, ZeroHeure et Davy Defaud. Modéré par tankey. Licence CC By‑SA.
15
10
mai
2020
Internet

De l’eau a coulé sous les ponts pour Cerberus depuis la dernière annonce sur LinuxFr.org (2014). Pour rappel, Cerberus est une application Java/MariaDB en mode Web qui permet de gérer et concevoir des tests automatisés pour des applications sur technologies Web, natives en mode desktop, mais aussi sur mobiles iOS et Android. Cerberus permet également de faire des tests de services Web (SOAP, REST, JSON, mais aussi Apache Kafka sur des opérations de production et recherche d’événements dans des topics).

Cerberus fait partie des logiciels dits de Low code testing (test avec peu de code) et a pour objectif de mettre l’automatisation de tests dans les mains de personnes qui n’ont pas le temps ou les compétences pour écrire des tests dans un langage de programmation.

Pas besoin d’un IDE, d’un compilateur ni même d’une infrastructure de test. Il faut juste l’adresse URL de l’outil avec un identifiant et un mot de passe, et les premiers tests peuvent être créés et lancés simplement.

La version 4.7 ajoute principalement la capacité de contrôler le trafic réseau généré par l’application testée. Elle ajoute sur ce thème de nombreux rapports et tableaux de bord qui facilitent l’analyse des cas de tests.

La seconde partie de la dépêche détaille les fonctionnalités disponibles, mais elle explique également les enjeux et contraintes d’automatisation de tests pour l’analyse et les performances sur un site Web.