Journal Vente forcée

Posté par .
Tags : aucun
0
29
déc.
2004
Bonsoir tout le monde,

une remarque m'est passée à l'esprit et pour ne pas l'oublier, je vous en fais part.

Souvent, parmi les discussions sur linuxfr, celle de la vente forcée : quand on achète un ordinateur portable, on est souvent obligé d'acheter en même temps une licence Microsoft Windows.

Alors je me suis demandé pourquoi on ne parle pas d'achat forcé. Je trouve que ça serait beaucoup plus logique.

Voilà, c'est tout pour ce soir.
  • # Dans le même genre

    Posté par . Évalué à 8.

    Les maisons que les gens vendent...
    Pourquoi dire "à vendre" ? C'est moins logique que "à acheter", et en plus la maison est déjà en vente !
    • [^] # Re: Dans le même genre

      Posté par . Évalué à 6.

      Il m'est aussi arrivé d'avoir de la part de mes professeurs la mention "faute d'inattention" sur mes copies, alors que "faute d'attention" seraità mon avis plus adéquat, le "faute de" étant privatif. Malheureusement, aucun de mes enseignants n'a jamais voulu me remettre des points suite à cette remarque...

      *Sano*

  • # faut pas chercher bien loin :)

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    Me semble que c'est juste que l'on parle tout le temps de la notion de "vente" pour désigner la transaction entre 2 parties qui consiste en un échange de bien et/ou de services.
    Dans tous les cas c'est pas plus illogique, les 2 termes désignants la même action, seul le point de vue change.
  • # C'est simple

    Posté par (page perso) . Évalué à 5.

    En y reflechissant un peu plus profondément, on trouve une explication : La vente forcée est un délit, le vendeur est le coupable, l'acheteur est la victime. L'acheteur a donc fait un "achat forcé", mais c'est le vendeur qui a forcé la vente.
    Comme le délit décrit la faute de son initiateur, le vendeur est bien coupable de vente forcée.

    CQFD

    pffiouuu j'suis en forme moi ce matin...
  • # bon terme

    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

    Sauf erreur le bon terme n'est ni "vente forcée" ni "achat forcé" mais plutot "vente liée" dans ce cas.
    • [^] # Re: bon terme

      Posté par . Évalué à 1.

      Personne ne force à acheter le matériel. C'est au bon vouloir. Donc ce n'est pas de la vente forcée.

      Par contre les logiciels sont obligés à l'achat, ils font l'objet d'une vente forcée liée à celle du matériel. Ca se résume par "vente liée".

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.