• # rien de rien

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 9. Dernière modification le 18/03/20 à 23:26.

    Déjà qu'avec le changement climatique rien n'était plus comme après, jusqu'où s'arrêtera t-on ?

  • # Yep

    Posté par  . Évalué à 2.

    Merci !

  • # Horripilant billet.

    Posté par  . Évalué à 4.

    Nous ne saurons jamais si nous en avons fait trop, mais nous pourrions regretter toute notre vie de ne pas en avoir fait assez.

    Soudainement, nous pouvons vivre sans le nouvel iPhone

    Nous commencerons à réfléchir sérieusement à l’idée de payer les gens un revenu de base pour rester à la maison

    Nous attendons tous, avachis dans nos salons, le retour à la vie normale

    De mon point de vue tout ça (au moins) est faux.
    Encore un septique dans l'âme qui se cache.

    Bien sûr que si on sait.
    Et bien sûr que si ils savaient la semaine dernière. ça fait 15 jours que la tête de l'état se démène pour expliquer tout ce qu'ils ont fait. Et ils ont bien expliqué pourquoi la temporisation et pourquoi l'emballement. Si tu t'emballes trop vite personne ne te croira car t'auras évité le problème, c'est comme s'il avait jamais existé. Mais bien sûr qu'on sait. On sait pas tout mais on en sait assez.

    Personnellement je ne peux PLUS vivre sans mon bon téléphone. Ce qui n'était qu'un gadget est devenu mon lien professionnel avec ceux sous Windows.

    On ne payes pas les gens à rester à la maison et personne ne demande ça. Cette phrase détourne le "revenu universel", qui est une bonne idée, pour en faire une caricature. Il y a trop à dire sur cette caricature.

    Je ne suis pas dans mon salon, je suis dans mon garage et je bosse en télétravail. Je bosse comme avant.
    J'ai de la chance que quelqu'un s'occupe de mes enfants dans le salon et j'ai pas l'impression que cette activité lui laisse la possibilité d'être avachie.

    Horripilant billet.

    • [^] # Re: Horripilant billet.

      Posté par  . Évalué à 8.

      Encore un septique dans l'âme qui se cache.

      Justement, en ce moment, c'est plutôt recommandé de se planquer quand on a une âme septique.

      Faut pas gonfler Gérard Lambert quand il répare sa mobylette.

    • [^] # Re: Horripilant billet.

      Posté par  . Évalué à 3.

      Personnellement je ne peux PLUS vivre sans mon bon téléphone. Ce qui n'était qu'un gadget est devenu mon lien professionnel avec ceux sous Windows.

      Tu réponds à côté de la plaque au moins sur ce point là. Personne ne veut te priver de ton "bon téléphone". Il s'agit ici de ne plus succomber au dernier gadget à la mode pour des raisons futiles, alors que l'ancien qui n'est plus à la mode remplit encore tout à fait sa fonction.

      • [^] # Re: Horripilant billet.

        Posté par  . Évalué à 8. Dernière modification le 19/03/20 à 11:55.

        je crois que Amazon tourne à plein régime (c'est même avec netflix un des grands gagnants de cette crise) donc je doute que le confinement n'ait changé quoique ce soit niveau habitude de consommation.

        • [^] # Re: Horripilant billet.

          Posté par  . Évalué à 0.

          Vu la maigreur de leur catalogue voire, l'orientation nihiliste de 3/4 des oeuvres, les gens devraient vite passer à autre chose.

        • [^] # Re: Horripilant billet.

          Posté par  . Évalué à 0.

          Ah ben ça, il y aura toujours des tripotées d'égoïstes qui vont forcer d'autres à aller bosser quand eux sont bien en sécurité chez eux.
          Et puis je n'ai rien dit sur la pertinence elle même de cet argument là dans le billet, qui est peut-être un peu limitée en effet.

      • [^] # Re: Horripilant billet.

        Posté par  . Évalué à -1. Dernière modification le 19/03/20 à 14:26.

        Si mon téléphone n'était pas dernier cri, les applications pro ne tourneraient pas dessus.

        J'insiste. Le côté dernier cri n'était qu'un gadget (pour les jeux, la photo…). Aujourd'hui (provisoirement ?) c'est un vrai outil pro.

        De même, la qualité photo des téléphones devient prépondérante si l'on souhaite les utiliser pour garder du lien social à distance. Hors les derniers phone "à la mode" sont ceux qui vont le plus loin avec la qualité photo.

        Si je dois installer toutes ces applications de communication (celle interne + celle client 1 + celle client 2 + collègues + …) sur mon ordinateur je n'aurai plus de RAM pour faire tourner mes VM. Et dans le navigateur, certaines fonctionnalités sont OFF.

        Mon téléphone haut de gamme me permet de lui confier (confiner ?) ces applications et de le faire sereinement et de façon confortable.

        Un téléphone pas "dernier cri" aurait moins réussi dans cette tâche.

        Par ailleurs en utilisant mon téléphone (je suis dans les champs) je peux délester mon réseau local, qui se prend déjà des VPN, en utilisant la 3G pour tout ça et là aussi un téléphone de qualité ça joue beaucoup sur la qualité de la réception.

        Si par le passé j'avais pas fait le kakou en me payant un bon gros smartphone plaisir, je serai moins confort aujourd'hui; voir je pense que certaines options ne marcheraient pas.

        • [^] # Re: Horripilant billet.

          Posté par  . Évalué à 6.

          Mon smartphone de quasi 5 ans fait tout tourner parfaitement, tes applications pro ou pas tout pareil.

          Mon appareil photo de 15 ans (et là je sens le moinssage compulsif arriver à grand pas) prend des photos qu'aucun smartphone n'arrivera jamais à égaler, les loi de la physique etant ce qu'elle sont. Et je ne crois pas que la flemme de porter un petit sac sur l'épaule quand on sort soit une bonne excuse pour pourrir l'écologie.

          • [^] # Re: Horripilant billet.

            Posté par  . Évalué à 1. Dernière modification le 19/03/20 à 14:54.

            Mon appareil photo de 15 ans était dans un tiroir bien avant que je me mette au smartphone. Je l'oubliais tout le temps.

            Sinon c'est vrai qu'il prend encore de meilleur photo (cet été je l'ai filé aux enfants) mais ça me fait une belle jambe vu que je l'oubliais tout le temps dans son tiroir. Pour moi sur ce sujet le smartphone est un vrai changement et pas que un luxe.
            On prend de vrai photos spontanées au lieu des photos ou il fallait posé de quand j'étais petit. T'imagines ! quelqu'un avait pensé a prendre son appareil pour une fois alors il fallait que ça vaille le coup. Perso je préfère les photos spontanées (parfois jetables, parfois mémorables) des smartphones a celles ou on avait des têtes de gnou d'avant.

            Pour les appli pro. Franchement c'est pas qu'une question de goût et de couleur. Ça fait pas sérieux quand ça lag ou quand tu réponds que tu vois pas le partage d'écran parce que ton écran est trop petit ou que ton réseau est mal capté.

            Mais c'est vrai que si tu es en ville tu as peut-être le luxe de pouvoir tout faire en Wifi.

            Et pour ce qui est de l'écologie, je suis sur que l' bilan d'une batterie de smartphone est meilleur que celui d'un petit tel + une batterie d'appareil photo + une batterie de tablette pour les conf call + une batterie de disque dure portable pour les photos…

            Et sache que à titre perso je minimise les batteries nottemment sur les appreils de cuisine et de bricolage.

            Il y a que pour la petite perceuse/visseuse que j'ai cédé car j'y ai vu un vrai intérêt. Mais la "groose" peceuse est toujours à fil.

            Bref parce que j'y réfléchis je peu dire que je trouve que depuis les martphone je consomme moins de piles et j'ai moins de batteries partout.

            • [^] # Re: Horripilant billet.

              Posté par  . Évalué à 3. Dernière modification le 19/03/20 à 15:03.

              On prend de vrai photos spontanées au lieu des photos ou il fallait posé de quand j'étais petit.

              Qui sont jetables, sans valeurs.
              Il y a des études qui montrent que cette spontanéïté a un impact non-négligeable sur les souvenirs.

              Certes, on peut également prendre le temps avec un smartphone mais on ne le fait jamais. Sauf au début quand on le testait.
              On stock, on dévalorise, on ne profite pas de l'instant.

              Encore une fois, c'est plus un problème de discipline que technologique en soit ou quoique? Est-ce que ça doit être vraiment décoréllé ?

              Notre bande-passante mentale n'a toujours pas évoluée.

            • [^] # Re: Horripilant billet.

              Posté par  . Évalué à 0.

              Les cycles de batteries que tu fais sur ton appareil photo sont autant de cycles de moins sur celle de ton smartphone. J'ai toujours les même batteries depuis le début, elles fonctionnent toujours. Elle ont certainement dû perdre un peu en durée de vie, mais pas suffisement pour impacter mes prises de vue. Même pas suffisement pour que je m'en rende compte en fait. Juste une sur quatre qui ne tient vraiment plus la charge mais je met ça sur le compte d'uns statistique foireuse, voire d'un défaut de fabrication, pas d'un problème générique.

              Pour les photos "spontanées fast food", pareil, mon smartphone de 5 ans remplis parfaitement la fonction, pas besoin du dernier cri. On peut aussi aller jusqu'à se poser la question de la pertinence de vouloir toujours capturer chaque instant tout le temps, mais c'est une autre histoire.

    • [^] # Re: Horripilant billet.

      Posté par  . Évalué à 8.

      Je ne suis pas dans mon salon, je suis dans mon garage et je bosse en télétravail. Je bosse comme avant.
      J'ai de la chance que quelqu'un s'occupe de mes enfants dans le salon et j'ai pas l'impression que cette activité lui laisse la possibilité d'être avachie.

      Moi je faisais déjà du télétravail (1 fois par semaine par contre).

      Mais je ne suis pas sûr que cette crise va vraiment donner une bonne image du télétravail à tout le monde. En tant que parent c'est pour moi la pire expérience de télétravail que j'ai pu vivre avec le suivi des exercices scolaires des enfants à la maison. Au final je bosse plus tard le soir pour compenser les heures perdues et le manque de productivité, loin de l'image de la famille avachie sur son canapé.

      • [^] # Re: Horripilant billet.

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2. Dernière modification le 19/03/20 à 12:26.

        En tant que parent c'est pour moi la pire expérience de télétravail

        Pareil (et ça fait que 4 jours!), alors que je fais du télétravail à 100%.
        Et justement, je ne généraliserai pas :
        - Les employeurs peuvent se rendre compte que c'est faisable
        - Les employés sans enfants peuvent voir que c'est sympa en fait
        - Les employés avec enfants peuvent être assez intelligents (ok, peut-être pas tous…) pour se projeter sans enfants

        Au final je bosse plus tard le soir pour compenser les heures perdues et le manque de productivité

        Ca vient du double taf (travail + enfants), pas du télé-travail.


        A mon avis ça va être un petit plus vers le télétravail, comme l'a déjà été les grèves et Gilets Jaunes, ça va amener à un peu plus de gens vers le télétravail, mais pas le grand changement. Je doute du titre de Ploum, à mon avis on va faire comme d'habitude : un petit changement puis on oublie.
        Se rappeler qu'on a eu une guerre (une vraie hein, pas contre un virus et avec des morts par millions) et qu'il y en a encore plein pas loin de chez nous, qu'on a construit un truc genre Union Européenne pour ne plus refaire ça et qu'ensuite on oublie au point de vouloir déconstruire cette union en disant qu'elle ne fait pas assez alors que la veille on l'a empêchée d'avoir plus de pouvoirs…

        PS : allez, une citation sur les enfants "You can't fully comprehend the number of hours in a day until you are trapped inside with your kids because of quarantine."

        • [^] # Re: Horripilant billet.

          Posté par  . Évalué à 1.

          Il est vrai que ma boite est de base réfractaire au TT, ça ne me gêne pas plus que ça (j'aime bien la coupure travail-domicile). Mais après quelques jours ça va, je m'impose des rituels (on a un bonjour rituel du matin et le soir je fais un reporting sur ce que j'ai fait)

          Ce qui est vrai par contre, c'est que ca donne envie d'en faire de temps en temps (alors que j'avais beaucoup d'appréhension, j'avais peur de me laisser distraire).

          Par contre cela peut être à double tranchant, un membre de ma famille a du en urgence créer des accès sécurisés (vpn) ce qui fait que chez certains c'était un peu le bordel. De plus la co ne suit pas forcément chez tout le monde. Ce qui fait que y a des ratés et que certaines boites risquent de retenir les ratés

        • [^] # Re: Horripilant billet.

          Posté par  . Évalué à -1.

          c'est l’intérêt d'une maison individuelle avec jardin

  • # Ca y'est

    Posté par  . Évalué à 8.

    Notre Ploum libéral si virulent d'autrefois (qui l'aurait oublié) a viré socialiste.

    Il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis.

  • # Commentaire qui dénonce grave

    Posté par  . Évalué à 10.

    Je suis un peu véner là. Il y a un type dans le poste qui dit qu'a cause de cette crise, la planète va mieux, il commentait la chute des niveau de dioxide d'azote en italie du nord suite au confinement.

    ça m'a mis en rage. Limite pétage de plomb. Alors non, rien ne sera plus comme avant sauf si on continue de penser comme ça.

    La planète en a rien a foutre. l'humanité est un épiphénomène pour elle. Un coup de chaud inhabituel au pire. Par contre, c'est notre putain de problème ces niveau de pollution de l'air.

    Cette pollution est a l'origine de pathologie pulmonaire. Cf :

    https://www.airparif.asso.fr/_pdf/tableau-polluants-effets-sante.pdf

    Il n'est pas interdit de penser, j'imagine, que des populations exposées régulièrement a des niveaux important de pollution de l'air présentent des fragilités au niveau pulmonaire qui, en cas d'épidémie de virus attaquant justement les poumons, cause une morbidité accrue.

    Bizarrement, j'ai fait une recherche, juste comme ça mais l'Iran ou la morbidité du Covid-19 est plus importante qu’ailleurs connait des niveau de pollution de l'air important. De même que l’Italie du nord.

    cf http://lodel.irevues.inist.fr/pollution-atmospherique/index.php?id=4827

    In the current research air quality analyses for Ahvaz, a city in the south of Iran, were conducted for Nitrogen Dioxide (NO2). Ahvaz is one of the most polluted cities in Iran and also world.

    https://www.euractiv.fr/section/plan-te/news/italian-cities-top-smog-index-as-eu-ministers-face-air-pollution-grilling/

    Donc non, plus rien ne sera comme avant. Il faut qu'on commence a prendre conscience de certaines choses, au niveau individuel comme au nivau des institution. C'est ce que le virus nous enseigne. Ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort. Il n'est pas question de sauver la planète en évitant de pourrir l'air qu'on respire, mais de nous sauver nous.

    Faut pas gonfler Gérard Lambert quand il répare sa mobylette.

    • [^] # Re: Commentaire qui dénonce grave

      Posté par  . Évalué à 3.

      Aurélien Barrau, on a trouvé ton pseudo:
      https://www.youtube.com/watch?v=mr9IEab49eY&list=UUwgqYNmYaij2_8hq_tOFyZw&index=4

      A voir et à diffuser

      • [^] # Re: Commentaire qui dénonce grave

        Posté par  . Évalué à 4.

        Alors, oui et non. Aurélien Barrau y parle essentiellement du problème du réchauffement et du CO2 et de notre passivité face ça. C'est bien évidement un problème, compliqué, qui engage sur le long terme, surtout les générations futures.

        Et sur le rapport entre l'écologie et le covid-19 il évoque le problème des animaux dans le marché à Wuhan …

        C'est pas le sujet. Le problème c'est la pollution de l'air avec autre chose que le CO2 (qui n'est pas toxique). Cette pollution fragilise notre système respiratoire. En tant normal, ça ne fait que diminuer l'espérance de vie, et les stats de pathologie pulmonaire dans les hopitaux des villes les plus polluée.

        On estime qu’au niveau mondial, 1,3 million de personnes – plus de la moitié dans les pays en développement – meurent chaque année en raison de la pollution de l’air des villes. Il s’agit d’un problème majeur de salubrité de l’environnement qui touche aussi bien les pays développés que les pays en développement. Les habitants des villes où l’air est fortement pollué souffrent davantage de cardiopathies, de problèmes respiratoires et de cancer du poumon que ceux des villes où l’air est plus propre.

        https://www.who.int/phe/health_topics/outdoorair/databases/health_impacts/fr/index1.html

        Normalement, on s'en fout, plus ou moins. Les 1,3 millions de mort chaque années passe sous le radar. Sauf avec un virus qui défonce des poumons déjà bien attaqués….

        https://epha.org/coronavirus-threat-greater-for-polluted-cities/

        Si je survie a ce merdier, vue que j'ai déjà eu pas mal de souci aux poumons et que je les sait fragile, je serais curieux de voir les stat de morbidité aux USA. parce que si ce sont les champions des émission de co2, ils sont plus restrictif sur les autres polluants.

        c'est historique : https://en.wikipedia.org/wiki/Clean_Air_Act_(United_States)

        https://en.wikipedia.org/wiki/Air_Pollution_Control_Act

        Et mesurable :

        https://aqicn.org/map/world/fr/

        Et certains constructeurs allemand de SUV au mazout l'on senti passé.

        Faut pas gonfler Gérard Lambert quand il répare sa mobylette.

  • # Vraiment?

    Posté par  . Évalué à 4.

    On va enfin comprendre que le travail, c'est pas tout, que la productivité - tout prix, ce n'est pas une vie, que c'est mieux comme on est aujourd'hui, et on va accepter de baisser nos rémunérations et ou augmenter nos impôts parce que si tout est au ralenti, plus rien n'est disponible à bas prix en abondance.

    Aller, soyons un peu plus spécifiques: Nous n'avons plus besoin de tout ces avions, ce qui va permettre de liquider l'essentiel du secteur du tourisme dans le monde, replonger des régions ou pays entiers dans la misère, réduire les opportunités commerciales dont nous apprécierons les effets quand des usines restructureront encore un peu leurs effectifs.

    Nombre de PME sont présentement sous perfusion. La bourse s'est cassée la gueule (je suis sûr que ça en ravira certains, mais ça veut dire qu'il faut s'attendre au pire à des licenciements, au mieux à moins de création d'emploi). Le chômage et la misère ne disparaissent pas parce qu'on ne sort plus voir les mendiants dehors.

    C'est une révolution avec des lunettes roses. On n'a pas encore vu toutes les conséquences, y compris négatives, de cette "pause" mondiale!

  • # Quoique…

    Posté par  . Évalué à 10.

    Rien ne sera plus comme avant.

    Ou alors, ce sera comme pour la crise financière de 2008 : nos dirigeants afficheront plein de bonnes intentions et après quelques temps, tout reprendra comme avant.

    Même pas sûr que le gouvernement français prévoira un stock de gel hydroalcoolique et de masques…

    Ah si, l’économie ira peut-être plus mal, la dette publique sera probablement plus importante et le gouvernement décidera probablement de la faire peser sur le dos des pauvres et pas sur celui des riches, comme d’habitude.

    Après, je pourrais être agréablement surpris, mais ça fait des années (voire des dizaines) que ça ne m’arrive plus venant de la politique.

    Guerres, déréglement climatique, effondrement de la biodiversité, épuisement des ressources, pandémie, montée du fascisme, de l’intégrisme et du complotisme… On vit une époque formidable…

    • [^] # Re: Quoique…

      Posté par  . Évalué à 4.

      Tout à fait : https://www.lemonde.fr/economie/article/2008/09/19/rien-ne-sera-jamais-plus-comme-avant-a-wall-street_1097116_3234.html .

      On oublie assez vite. Et pas seulement les institutions ou les hommes politiques, moi aussi j'oublie très vite. D'ailleurs : de quoi parlait-on, déjà ?

    • [^] # Re: Quoique…

      Posté par  . Évalué à 2.

      Ce genre de crise est parfaite pour régler les inégalités:

      -les plus pauvres ne peuvent plus travailler et vont encore perdre de l'argent (pour ceux qui avaient un boulot au départ!!)
      -les riches vont prendre leur mal en patience sur les investissements déjà faits et se lancer dans des investissements avec leurs réserves, qui vont rapporter gros quand l'économie va repartir

      Réglage des inégalités… à la valeur maximale!

    • [^] # L’oligarchie en marche

      Posté par  . Évalué à 2.

      Ça y est déjà (vu dans les liens), ce sont les salariés qui vont être mis à contribution avec de belles régressions sociales « provisoires » sauf que nos dirigeants ont « oublié » de mettre ce mot dans le texte de loi.

      C’est comme le « jour de solidarité » après les décès liés à la canicule de 2003 et l’indigence du gouvernement à l’époque.

      Guerres, déréglement climatique, effondrement de la biodiversité, épuisement des ressources, pandémie, montée du fascisme, de l’intégrisme et du complotisme… On vit une époque formidable…

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à celles et ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.