Journal Vos musiques "full libres" préférées ?

Posté par  (site Web personnel) .
Étiquettes : aucune
0
28
jan.
2008
Bonjour,

Histoire d'étoffer et partager nos playlists, il me ferait bien plaisir de connaître vos chansons et groupes préférés dans la catégorie "musique full libre", autrement dit en libre diffusion mais sans clause non commerciale ou non modifiable (l'expression est un peu polémique mais je n'ai rien trouvé de mieux).

Donc sous licence Art Libre, Creative Commons By et By-Sa ou toute autre licence apparentée.

En voici trois que j'aime bien (mais qui datent un peu) :
- Delgarma : "Bara dumhet " (et aussi "Bad days")
http://delgarma.free.fr/chansons.php
- Ehma : "Les jeux de plage" (et tout le reste)
http://www.jamendo.com/fr/album/94
- Tryad : "Our lives change" (et tout le reste)
http://www.dogmazic.net/Tryad

(à Framasoft, ça nous permettrait par exemple de les ajouter dans la future version de notre clé Framakey tout en conservant une licence globale "libre au sens des logiciels libres")
  • # Ben...

    Posté par  . Évalué à 3.

    David TMX bien sûr!

    (Sur Jamendo)
    • [^] # Re: Ben...

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3.

      Ses albums ne sont pas tous sous licence libre. En fait sur jamendo ils sont désormais tous sous licence CC-by-sa-nc. Pendant un moment certains des albums était sous d'autres licences "A l'orée d'un siecle en bois" était sous licence CC-by par exemple si mes souvenirs sont bons.

      Du coups pour avoir les albums qui sous une licence libre (ceux qui le furent un jour), il faut obtenir une copie de ceux-ci, et pas les télécharger sur jamendo. Si ça intéresse l'auteur du journal, je peux lui envoyer les morceaux ogg sous licence libre.
      • [^] # Re: Ben...

        Posté par  . Évalué à 1.

        Tiens question (c'est vrai que c'est un cas qui peut paraître étrange de ne pas utilisé la même license suivant le lieu de diffusion).
        — Je mets des musiques sous licence libre sur un site A
        — Je mets les même musiques sous licence non libre sur un site B
        Si je télécharge sur B, la musique est quand même sous double licence non ?
        • [^] # Re: Ben...

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

          Non. Et l'auteur à (théoriquement) un droit de "repentir", c'est à dire qu'il peut demander à ce que son œuvre soit retiré du marché.

          Si tu télécharges une œuvre sur le site B, tu l'obtiens sous les conditions avec lesquels le site B te la propose, ni plus, ni moins.

          D'ailleurs le cas qu'on à ici avec les albums de david, c'est que tu peux télécharger un album sous licence libre sur un site A, et le lendemain, sur ce même site A il ne sera plus disponible sous licence libre.

          Ce qui compte ce n'est pas le moment où le lieu où tu te procures une œuvre, mais les conditions sous lesquelles tu obtiens l'œuvre.
          • [^] # Re: Ben...

            Posté par  . Évalué à 4.

            "c'est à dire qu'il peut demander à ce que son œuvre soit retiré du marché."

            C'est theorique, car il doit dedomager les proprietaires.

            "La première sécurité est la liberté"

    • [^] # Re: Ben...

      Posté par  . Évalué à -2.

      Pour du funk'a'delire : Kiff'on
      http://www.jamendo.com/fr/artist/kiff.on

      (un peu mainstream quand même ... )
      • [^] # Re: Ben...

        Posté par  . Évalué à 4.

        CC BY-NC-ND... (soupir !)
  • # je suis vieux jeu

    Posté par  . Évalué à 6.

    J'espère tout d'abord qu'on ne me moinssera pas pour mes gpûts musicaux.

    Mais j'aime bien les cantiques Chrétiens, et la musique Byzantine.
    http://www.cantiquest.org/MP3-Chants-de-cantiques.htm
    http://www.grkat.nfo.sk/eng/music.html
    Tu en trouves un peu partout.

    On va me dire:"Ahahaha, tu es old fashionned", mais non , j'aim ecouter totu ça pour la detente qu'elle me procure.
    Sinon, rien ne m'a accrocher ni sur jamendo ni sur myspace.

    Le pire que j'ai entendu ,c'est Filio Pirgaki ici:
    http://www.myspace.com/filiopirgaki
  • # entre autres

    Posté par  . Évalué à 2.

    Manuel Cornet
    LEGO
    Freibeuter AG
    Pete Vyler
    Sköhl Offensrüh
    Silence
    Номады


    Juste pour les non-cités à ce jour et plutôt grand public.
  • # ma musique libre préférée

    Posté par  . Évalué à 5.

    Y'en a plusieurs que j'aime beaucoup, et elles sont mieux que libre, elles sont domaine publique. Tout d'abord le chant des oiseaux dans la forêt, puis le bruissement de l'eau sur les cailloux, puis le flonflon des vagues sur la plage... tout ceci est très agréable en charmante compagnie. Mais surtout, il y en a une que j'adore vraiment parfois : le silence !
  • # Mon top 3 (Rock, Punk, Punk Hardcore et compagnie ...)

    Posté par  . Évalué à 2.

    Out of tune
    http://www.out-of-tune.net/
    http://www.jamendo.com/fr/album/6925
    des danois à mi-chemin entre le rock, le metal et le punk.

    Les Vieilles Salopes
    http://www.jamendo.com/fr/artist/les.vieilles.salopes
    des parisiens qui nous proposaient (RIP) du bon petit punk-rock en français avec voix féminine.

    David TMX
    http://www.davidtmx.com
    http://www.jamendo.com/fr/artist/david.tmx
    on ne présente plus David TMX, on l'écoute.

    et en ce moment, j'écoute un peu de No Se [1] (un groupe punk polonais) et de Zampano [2] (des français qui nous propose un punk-rock un peu criard mais sympathique).

    [1] No Se : http://www.jamendo.com/fr/artist/no.se.punk
    [2] Zampano : http://zampano.propagande.org/ et http://www.jamendo.com/fr/artist/zampano
    • [^] # Re: Mon top 3 (Rock, Punk, Punk Hardcore et compagnie ...)

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

      David TMX, c'est du CC-NC-SA, donc non libre au sens logiciel libre (non comercial).
      • [^] # Re: Mon top 3 (Rock, Punk, Punk Hardcore et compagnie ...)

        Posté par  . Évalué à -1.

        merci de ne pas confondre les licences pour le code et celles pour l'art, c'est déjà assez le bordel comme ça.
        • [^] # Re: Mon top 3 (Rock, Punk, Punk Hardcore et compagnie ...)

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4.

          merci de ne pas confondre les licences pour le code et celles pour l'art, c'est déjà assez le bordel comme ça.

          Je peux être assez d'accord sur le non-besoin d'avoir le source pour de l'art (et encore, c'est limite, surtout quand c'est des notes de musique...), mais la notion "Non Commercial" va complètement à l'encontre de la notion de libre.
          Laisser dire que la notion de libre permet de différencier les droits "à la tête du client", et demain c'est ton logiciel libre qui deviendra "libre (si tu ne fait pas d'usage commercial)". Ecrit en plus petit, comme dans les pubs.
          Laisser galvauder le notion de libre dans un milieu qui ressemble (Découverte par Internet, possibilité de télécharger, de rediffuser (sous condition) etc...), les gens font le mélanger, le logiciel libre a tout à y perdre.
          Non merci.
          • [^] # Re: Mon top 3 (Rock, Punk, Punk Hardcore et compagnie ...)

            Posté par  . Évalué à 2.

            Je peux être assez d'accord sur le non-besoin d'avoir le source pour de l'art (et encore, c'est limite, surtout quand c'est des notes de musique...), mais la notion "Non Commercial" va complètement à l'encontre de la notion de libre.


            pour moi, il n'y a pas de raison d'être "assez d'accord sur le non-besoin des sources" et de trouver la notion de "non commercial" contrariante pour la notion de libre.

            les personnes qui crient aux "freewares" pour les musiques librement distribuées et qui lèvent le pouce devant des Art Libre, Creative Commons By et By-Sa devraient pousser leurs raisonnements jusqu'au bout : si on a pas les sources, ça sert à rien, ça n'est rien d'autre qu'un vulgaire produit gratuit et le fait de pouvoir l'utiliser commercialement ni change rien.

            qu'est c'qui fait la force du libre : la gratuité ou la possibilité de disséquer/adapter/améliorer/personnaliser/.../modifier ?

            et oui, je sais, on est pas vendredi ;-)
            • [^] # Re: Mon top 3 (Rock, Punk, Punk Hardcore et compagnie ...)

              Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

              les personnes qui crient aux "freewares" pour les musiques librement distribuées et qui lèvent le pouce devant des Art Libre, Creative Commons By et By-Sa

              Moi je fait partie de ces gens là, et je trouve que la licence devrait imposer de redistribuer les sources.

              Parce que quand tu récupères un ogg avec tout mélangé dans une seule piste, pour en récuperer une partie, voilà, quoi...
              • [^] # Re: Mon top 3 (Rock, Punk, Punk Hardcore et compagnie ...)

                Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

                J'avais bien fait attention de bien préciser ce pb de source pour pas rentrer dans ce débat ici, mais plutôt sur le probleme du NC.
                Je suis aussi pour dire que "libre = source!", mais j'écoute aussi les arguments des autres, entre autres :
                - Musique enregistrée (concerts...), des sons, n'ont pas de source
                - Tu peux quand même resampler meme si tu n'as pas les sources.
                Mais bon, globalement je suis d'accord avec toi : sans source, c'est pas libre, y compris pour la musique, car du coup tu ne peux pas rejouer le truc avec ta guitare (par exemple).
                Mais je pense que le point sur lequel il faut qu'on se batte le plus est cette notion de liberté suivant la tête du client ("toi, oui, mais toi, non, je t'aime pas"), alors que justement le libre ne fait pas de différence entre la couleur de la peau des gens, ni du modèle utilisé pour diffuser.
            • [^] # Re: Mon top 3 (Rock, Punk, Punk Hardcore et compagnie ...)

              Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1.

              Oui, mais entre faire le reverse engineering d'un logiciel et réécrire les paroles d'une chanson, c'est quoi que tu trouves le plus facile?

              Après c'est sûr que si on met à disposition les différentes pistes, ça permet de facilement réutiliser chacune d'elles, et c'est dommage de ce privé d'un tel plus potentiel.
              • [^] # Re: Mon top 3 (Rock, Punk, Punk Hardcore et compagnie ...)

                Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

                oui, mais entre faire le reverse engineering d'un logiciel et réécrire les paroles d'une chanson, c'est quoi que tu trouves le plus facile?

                Aussi facile que de te prendre un procès pour contrefaçon.
                C'est bien la le problème : comme l'auteur ne t'a pas fourni les sources, avec une bonne licence, tu n'a aucun droit sur les sources, y compris tu n'as pas le droit de recopier les paroles (voir les sites de guitares fermé car ils recopiaient les notes à l'oreille, procès pour contrefaçon et hop...).
                On te fait croire que tu es libre, mais tu vois que dès que tu penses à un truc "ah... libre, je ré-utiliserai ben pour..." bam tu n'as pas le droit.
                • [^] # Re: Mon top 3 (Rock, Punk, Punk Hardcore et compagnie ...)

                  Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3.

                  Es-tu sûr que la retranscription ne constitue pas une modification de l'œuvre (donc autorisée) ?

                  Que dit la loi là-dessus ?
                • [^] # Re: Mon top 3 (Rock, Punk, Punk Hardcore et compagnie ...)

                  Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

                  Les sites que tu évoques ont eu des problèmes car ils retranscrivait des œuvres sous droit d'auteur, sans aucune licence libre. Si tu reprends les paroles d'un morceau sous licence libre, tu dois respecter ce que dis la licence, c'est tout, comme pour tout travaux dérivés que tu ferais à partir de cette œuvre.
                  • [^] # Re: Mon top 3 (Rock, Punk, Punk Hardcore et compagnie ...)

                    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

                    Ce qui me chiffone dans ton raisonnement est comment on peut prendre la licence NC : les paroles sont-elles un produit dérivé? Pour ma part, je ne pense pas, je pense que c'est le source de la chanson, auquel tu n'as reçu aucun droit. Et dans tous les cas c'est trop de questions pour que tu ne te prenne pas un procès potentiel.

                    Bon, admettons que les paroles sont un dérivé. Imaginons que tu récupères une chanson CC BY-NC-SA, dont tu recopie à l'oreille les paroles.
                    Tu mets ces paroles sur ton site, qui à (malheuresement?) une publicité Adsense.
                    Bam : -NC dans la figure, procès pour une bête pub Adsense...

                    Bref, dérivé ou pas, le fait de ne pas avoir les sources et le -NC peuvent te gacher la vie... Sans les sources officielles (les paroles), tu aurais le droit au moins à un procès si un auteur considère qu'il ne t'a donén les droits que sur sa chanson, et pas les paroles, et il n'est pas sûr que tu gagnes le procès...
                    Ces licences ne sont pas libres, et amènent une instabilité juridique quand à ce qu'on peut faire avec (à part rediffusion à l'identique ou resamplé, la c'est clair, et c'est leur avantage).
                    • [^] # Re: Mon top 3 (Rock, Punk, Punk Hardcore et compagnie ...)

                      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

                      les paroles sont-elles un produit dérivé?

                      Les paroles que tu déduis d'une chanson sont des œuvres dérivés.


                      Pour ma part, je ne pense pas, je pense que c'est le source de la chanson, auquel tu n'as reçu aucun droit.

                      Tu devrais arrêter de délirer sur les sources. Va lire http://artlibre.org/licence/lal/


                      Bon, admettons que les paroles sont un dérivé. Imaginons que tu récupères une chanson CC BY-NC-SA, dont tu recopie à l'oreille les paroles.
                      Tu mets ces paroles sur ton site, qui à (malheuresement?) une publicité Adsense.
                      Bam : -NC dans la figure, procès pour une bête pub Adsense...

                      Ça n'a rien à voir avec des "sources". Je suis d'accord que le NC n'est pas une bonne chose, encore que ce ne soit pas pour le genre de raison que tu évoques.


                      Sans les sources officielles (les paroles), tu aurais le droit au moins à un procès si un auteur considère qu'il ne t'a donén les droits que sur sa chanson, et pas les paroles, et il n'est pas sûr que tu gagnes le procès...

                      Dans ce cas l'auteur imaginaire dont tu me parles est un abruti qui n'a pas lu la licence sous laquelle il a placé son œuvre.


                      Ces licences ne sont pas libres, et amènent une instabilité juridique quand à ce qu'on peut faire avec (à part rediffusion à l'identique ou resamplé, la c'est clair, et c'est leur avantage).

                      Tu les as lu avant de dire ça? La licence art libre est une licence libre, même la FSF la reconnais comme telle.

                      Les licences CC apporte de la confusion parcequ'elles regroupent des choses qui n'ont rien a voir sous un même nom. La licence art libre ne pause pas ce genre de problème.
                      • [^] # Re: Mon top 3 (Rock, Punk, Punk Hardcore et compagnie ...)

                        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

                        Dans ce cas l'auteur imaginaire dont tu me parles est un abruti qui n'a pas lu la licence sous laquelle il a placé son œuvre.

                        ...Ou alors sa nouvelle maison de disque en a trouvé les failles. Scénario possible :
                        - Un auteur balance sa chanson comme ça avec une licence données, sans les sources.
                        - Tartampion récupère les paroles (admettons "travaux dérivés") et les diffuse sur son site.
                        - l'auteur se fait connaitre, signe un accord avec une major
                        - La major voit d'un mauvais oeil ses paroles qui ne sont pas vendues par elle (faut pas déconner, elle vent les paroles!)
                        - La major intente un procès pour violation de droit.
                        - Tartampion regarde les droits qu'il a, les paroles, c'est lui qui les a recopiée, il n'est pas sûr qu'un juge comprendra la notion "les paroles sont un produit dérivé" devant la l'avocat de la major qui dira "mais monsieur, on a diffusé la musique, pas les paroles brutes, c'était pour une raison. On n'a pas diffusé les paroles, le texte. De plus, le produit n'est pas dérivé puisque nous on a travaillé à partir de ça, notion d'antériorité tout ça".
                        - Tartampion n'étant pas sûr de gagner le procès, pas de tunes, retire les paroles de son site.

                        Tout ce qui n'est pas clair est soumis à risque. Toi tu comprend que les paroles sont un produit dérivé, mais un juge? Dès qu'il y a une question qui se pose, et des avocats, tu ne sais pas ce que ça peut donner quand rien ne dit précisement ce que tu as le droit de faire. Un doute = bcp d'argent à mettre pour un éventuel procès = peur du procès = la major a gagné.
                        • [^] # Re: Mon top 3 (Rock, Punk, Punk Hardcore et compagnie ...)

                          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

                          Bon c'est simple, tu vas lire la licence art libre, et tu reviens me dire après ce que tu trouves abscon. Cette licence à été écrite entre autre avec la participation de juriste et elle est particulièrement adapté au droit français. Je pense que des juristes savent écrire des textes qui seront clairs pour un juge, tu crois pas?

                          Tu cherches des embrouilles là où il n'y en a pas et tu ne prends même pas le temps de lire une licence sans te géner pour conclure sur ce qu'elle permet ou non.

                          Les majors ont tout à perdre à popularisé le mouvement du libre par un procès qu'ils ont aucune chance de gagner.
                          • [^] # Re: Mon top 3 (Rock, Punk, Punk Hardcore et compagnie ...)

                            Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1.

                            Mais... Pourquoi tu parle de la licence Art Libre et seulement elle???
                            Il y a aussi les CC, elles sont claires pour toi sur les paroles?

                            Et non, désolé, même la licence Art libre n'est pas claire sur ce qui a été utilisé pour créer l'oeuvre... Elle est claire que tu peux bidouiller le résultat, ça OK. Mais de l'a à en extraire des paroles, mmm...
                            Elle est peut-être claire pour toi, mais fait attention : tu n'es pas juge, et si j'estime qu'il peut y avoir un problème, il se peut qu'un juge l'estime aussi... Je ne dis pas que j'ai 100% raison, juste que tu ne peux pas me prouver en me donnant la licence comme ça que les paroles, qui ont été crées avant le produit fourni sous licence LAL, sont comprises.
                            Ou alors cite-moi la ligne qui te permet d'être sûr.

                            et dans tous les cas, ne pas fournir le source reste problèmatique d'un point de vue philosophique non?
                            • [^] # Re: Mon top 3 (Rock, Punk, Punk Hardcore et compagnie ...)

                              Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

                              Si, avec la licence art libre, c'est clair qu'il n'y a pas de problèmes.
                              Soit tu considères les paroles comme étant l'oeuvre elle-même et tu es libre de la diffuser de n'importe quelle façon imaginable (y compris en la vendant) à condition d'en citer l'auteur et la licence.
                              Soit tu la considères comme un produit dérivé auquel cas tu es libre de la diffuser comme tu veux à condition de citer l'auteur et le modificateur (toi) et la licence.

                              Pour les CC plus compliquées que cc-by, je ne sais pas.

                              Pour ce qui est de la philosophie de fournir les sources, il y a une différence fondamentale entre les "sources" d'une oeuvre d'art et les sources d'un programme, c'est que tu passes des sources au binaire à l'aide d'un processus déterministe et accessible potentiellement à chacun. Dans le cas d'une oeuvre d'art, le passage des sources (les paroles, les notes de musique, ou alors les numéros et marques des pinceaux et tubes de peinture) à l'oeuvre demande le talent et la sensibilité de l'artiste (sauf cas particulier d'oeuvre électronique), de plus, les sources ne sont pas nécessairement physiquement existantes (une improvisation ça a des sources ?).
                              • [^] # Re: Mon top 3 (Rock, Punk, Punk Hardcore et compagnie ...)

                                Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

                                OK.
                                Je reste sur mon idée que c'est pas si clair (car pour moi des paroles pourraient être ni l'oeuvre elle-meme, ni un dérivé, mais une source, toujours... Donc objet qui n'a pas eu de licence), mais je comprend ton argumentation.
                                Mais dans tous les cas, si on parle déja d'oeuvre libre seulement quand il n'y a pas de restriction à la tête du client (clauses CC -NC!), ça serait pas mal... Car la la problématique est beaucoup plus évidente ;-).

                                de plus, les sources ne sont pas nécessairement physiquement existantes (une improvisation ça a des sources ?).

                                Ben non, mais c'est trop facile la :).
                                Disons que je me pose une question : Est-ce que un artiste qui respecte à la lettre le contrat, mais pas l'idée (si c'est une chanson : pas de paroles écrites. Si c'est un morceau de guitare : pas ses tablatures. Bref, ce qui lui a permit de réaliser l'oeuvre), tout en sachant bien qu'il y a la sensibilité de l'artitste qui n'est pas mettable sur papier, est-il une personne "pro-libre".

                                A mettre en parallèle avec les discussions sur les logiciels libres dont le source est merdique (obfusqué : ça compile mais il fait tout pour que tu ne comprennes rien), pas de bug tracker, etc...
                                • [^] # Re: Mon top 3 (Rock, Punk, Punk Hardcore et compagnie ...)

                                  Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3.

                                  Je pense que pour les clauses NC, tout les libristes seront d'accord, y a vraiment pas sujet à polémique là-dessus.

                                  Je te parle de la licence art libre, parceque c'est celle que je préfères. Je n'ai rien contre les licences CC-by et CC-by-sa elles mêmes, mais les CC créent un floue sur ce qu'est le libre.

                                  Bon pour ta question sur le fait de pouvoir diffuser les paroles, voici des extraits de la licence art libre, qui je pense répond à ta question et montre que tes doutes ne sont pas fondés.

                                  2.2 LA LIBERTÉ DE DIFFUSER (INTERPRÉTER, REPRÉSENTER, DISTRIBUER).
                                  Vous pouvez diffuser librement les copies de ces oeuvres, modifiées ou non, quel que soit le support, quel que soit le lieu, à titre onéreux ou gratuit, si vous respectez toutes les conditions suivantes :
                                  - joindre aux copies cette licence à l'identique ou indiquer précisément où se trouve la licence ;
                                  - indiquer au destinataire le nom de chaque auteur des originaux, y compris le vôtre si vous avez modifié l'oeuvre ;
                                  - indiquer au destinataire où il pourrait avoir accès aux originaux (initiaux et/ou conséquents).
                                  ...
                                  3. DROITS CONNEXES.
                                  Les actes donnant lieu à des droits d'auteur ou des droits voisins ne doivent pas constituer un obstacle aux libertés conférées par cette licence.
                                  C'est pourquoi, par exemple, les interprétations doivent être soumises à la même licence ou une licence compatible. De même, l'intégration de l'oeuvre à une base de données, une compilation ou une anthologie ne doit pas faire obstacle à la jouissance de l'oeuvre telle que définie par cette licence.


                                  Donc tu peux sans problème retranscrire des paroles d'une chanson sous licence art libre et les mettre sur ta page pleine de publicités, tant que tu cites les auteurs de l'œuvre et où il est possible de se la procurer, conformément à la licence.
                                  • [^] # Re: Mon top 3 (Rock, Punk, Punk Hardcore et compagnie ...)

                                    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

                                    Je pense que pour les clauses NC, tout les libristes seront d'accord, y a vraiment pas sujet à polémique là-dessus.

                                    Alors il y a plein de non-libristes ici, vu le nombre de propositions en -NC :)

                                    Donc tu peux sans problème retranscrire des paroles d'une chanson sous licence art libre et les mettre sur ta page pleine de publicités,

                                    Pour la publicité, on est d'accord, ça ne pose aucun problème.
                                    Mais je reste avec une analyse différente quand même sur la partie parole, celles-ci pouvant ne pas être considérées comme modification de l'oeuvre (et alors le 2.2 ne marche pas). Le 2.2 permet de mon point de vue une modification brute (découpage, sampling) sans problemes, mais pas "extraction" de paroles. C'est juste un risuqe, je ne dis pas que c'est obligatoirement ça, je dis juste que ça peut ne pas être clair. Ca ne l'est pas pour moi en tous cas.
                                    • [^] # Re: Mon top 3 (Rock, Punk, Punk Hardcore et compagnie ...)

                                      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

                                      C'est pour ça que je t'ai aussi collé le 3, tu peux très bien retranscrire les paroles d'une chanson. C'est un acte donnant lieu à des droits d'auteur et/ou des droits voisins qui ne doivent pas constituer un obstacle aux libertés conférées par la licence.
                                    • [^] # Re: Mon top 3 (Rock, Punk, Punk Hardcore et compagnie ...)

                                      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

                                      Sinon, bien entendu qu'il y a un tas de non libriste sur ce site. Les linux-boys sont des fanatiques du pragmatisme et de la technique, pas de la philosophie du libre.
                                      • [^] # Linux-boys

                                        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

                                        Les linux-boys sont des fanatiques du pragmatisme et de la technique, pas de la philosophie du libre.

                                        mmm... Vu les réactions que je déclenche quand je dis que je suis encore sous Windows (mais avec que du libre au dessus :) ) car Linux (le noyau, les drivers) n'est pas encore près pour mon besoin, j'ai parfois des doutes :)
              • [^] # Re: Mon top 3 (Rock, Punk, Punk Hardcore et compagnie ...)

                Posté par  . Évalué à 2.

                Oui, mais entre faire le reverse engineering d'un logiciel et réécrire les paroles d'une chanson, c'est quoi que tu trouves le plus facile?


                je serais joueur, je te mettrais bien au défi de réécrire certaines paroles de chanson juste à l'oreille ;-)

                pour qualifier un logiciel libre, il n'est pas question de la facilité de "deviner" les sources. pourquoi en serait-il différemment pour de la musique ?

                je vois bien ou tu veux en venir, mais sur le fond, il faut reconnaître que la clause "non commercial" n'est pas plus handicapante que la non diffusion des "sources" pour qualifier une musique de "libre" actuellement.

                Après c'est sûr que si on met à disposition les différentes pistes, ça permet de facilement réutiliser chacune d'elles, et c'est dommage de ce privé d'un tel plus potentiel.


                si on met à disposition les sources d'un logiciel, ça permet de facilement les réutiliser, et ça serait dommage de se priver d'un tel plus potentiel.

                on est d'accord ;-)
                • [^] # Re: Mon top 3 (Rock, Punk, Punk Hardcore et compagnie ...)

                  Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

                  Tout simplement parcequ'en musique, les sources ne sont pas une étape nécessaire. Tu peux tout à fait enregistrer un morceau, sans jamais avoir écrit ni les paroles, ni les partitions. Je te met au défi de réaliser un processus sans écrire de programme. :)

                  Mais sinon, le partage des "sources", quand elles existent, moi je suis tout à fait pour. D'ailleurs les quelques morceaux que j'ai mis sous licence art libre viennent tous avec les fichiers audacity et la retranscription des paroles.

                  La clause non-commercial et bien plus handicapante, parceque si tu reprends tout ou partie d'un morceau sous nc, ce que tu peux très bien arriver à faire sans "sources", tu ne peux pas l'exploiter dans un cadre commercial (donc pas dans un concert, pas si tu fais la manche dans la rue, pas pour le passer dans un magasin, pas pour mettre sur un CD que tu vends).

                  Je trouve que les possibilités qu'on rend juridiquement impossible sont plus handicapantes que les possibilités qu'on ne rend pas plus facile techniquement.
          • [^] # Re: Mon top 3 (Rock, Punk, Punk Hardcore et compagnie ...)

            Posté par  . Évalué à 3.

            > Laisser dire que la notion de libre permet de différencier les droits "à la tête du client", et demain c'est ton logiciel libre qui deviendra "libre (si tu ne fait pas d'usage commercial)"

            oui alors la GPL c'est justement aussi à la tête du client : "si tu redistribues tes modifications". du libre sous conditions, si on compare à la BSD ou d'autres.

            (hein, quoi, dehors ?)
    • [^] # Re: Mon top 3 (Rock, Punk, Punk Hardcore et compagnie ...)

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

      zampano et Les Vieilles Salopes sont sous licence libre, pas les autres.

      Pourtant le monsieur il m'a paru clair dans son journal.
    • [^] # Re: Mon top 3 (Rock, Punk, Punk Hardcore et compagnie ...)

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

      • [^] # Re: Mon top 3 (Rock, Punk, Punk Hardcore et compagnie ...)

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

        Oui mais là encore, si j'en crois ce que je lie sur la page mp3.htm il ne faut pas faire d'exploitation commercial. Donc c'est un peu hors-sujet.
        • [^] # Re: Mon top 3 (Rock, Punk, Punk Hardcore et compagnie ...)

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1.

          Oui et non ... Leurs chansons n'ont pas vraiment de licence à proprement parler, il y a juste ce texte qui donne un peu l'esprit qu'ils ont.

          Ils disent effectivement


          Vous avez notre bénédiction pour faire ce que vous voulez de nos chansons (duplication, diffusion, gravure, copie sur cassette, radio-diffusion, reprises et autres joyeusetés) à condition que cela soit exempt de toute arrière-pensée commerciale.


          Mais je suis certain qui si ton groupe fait une reprise sur scène, il n'y aura pas de problème. Sur un cd, à partir du moment où ta reprise est elle même distribuée dans le même esprit, il n'y aura pas de problème, distribuer sur un CD de musique libre vendu juste pour récupérer les frais, je pense qu'il n'y aura pas de problème non plus.

          Par contre si tu reprends leurs chansons telles quelles et que tu revends à 20 euros, là oui ils ne seront pas d'accord.
  • # Sam, les grandes roues

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1.

    Sam!!
    http://samusic.free.fr/v0/#2
    Artiste fort sympathique et très accessible en plus!
  • # Enbrouille sur les licences : ça marche!

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5.

    Je vois que même ici, les gens se font avoir...
    Le monsieur a bien précisé :
    - "musique full libre"
    - "sous licence Art Libre, Creative Commons By et By-Sa ou toute autre licence apparentée."

    Et hop, les gens sortent du pas libre, juste du freeware (tu as le droit découter la musique, mais tu n'as surtout pas le droit de la rediffuser à part exception, un freeware quoi.)
    Boum dans le panneau.

    C'est assez fou : comme il y a confusion, que certains essayent d'associer le mot "libre" venant du logiciel libre à la musique sans en respecter l'idée (ne pas autoriser à diffuser, cà va quand même sacrément à l'encontre de "libre"!), même une personne précisant bien ce qu'elle veut se voit répondre des truc complètement à coté de la demande!

    J'imagine le moissage si un gars répond un freeware ("ben oui, ca répond en partie à ta demande, tu peux utiliser/copier/etc...") à une demande de logiciel libre, il se ferait descendre "c'est pas libre", dès qu'on parle de musique c'est comme si la licence n'avait plus d'importance... La notion -CC empeche de mettre de la musique avec une revue, avec une distribution Linux, empeche plein de choses, mais bon... Joli cadeau empoisonné que ces licences -CC...
    • [^] # Re: Enbrouille sur les licences : ça marche!

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3.

      La notion -CC empeche de mettre de la musique avec une revue, avec une distribution Linux, empeche plein de choses, mais bon... Joli cadeau empoisonné que ces licences -CC...

      tu voulais dire -nc non ?
    • [^] # Re: Enbrouille sur les licences : ça marche!

      Posté par  . Évalué à -3.

      Juste du freeware (tu as le droit découter la musique, mais tu n'as surtout pas le droit de la rediffuser à part exception, un freeware quoi.)


      Je viens de refiler un CD de morceaux en -NC à un pote, je risque la prison ?

      Vite,, je vais voir la licence :


      Vous êtes libres :

      * de reproduire, distribuer et communiquer cette création au public
      * de modifier cette création

      Selon les conditions suivantes :

      * Paternité. Vous devez citer le nom de l'auteur original de la manière indiquée par l'auteur de l'oeuvre ou le titulaire des droits qui vous confère cette autorisation (mais pas d'une manière qui suggérerait qu'ils vous soutiennent ou approuvent votre utilisation de l'oeuvre).

      * Pas d'Utilisation Commerciale. Vous n'avez pas le droit d'utiliser cette création à des fins commerciales.




      ouf ! je ne risque rien finalement, les seules restrictions concernent la paternité et l'utilisation commerciale, pas la diffusion.
      • [^] # Re: Enbrouille sur les licences : ça marche!

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4.

        Si si, cela concerne la diffusion, la vente du cd, la passage en radio, la diffusion dans une soirée à entrée payante (ou dans un restaurant) sont interdits. En passant, l'échange étant aussi une activité commerciale, si ton pote te refiles quelque chose en échange, tu contreviens à la licence... Pire, commerce := "Relations sociales, amicales ou affectives entre plusieurs personnes." le refilage de cd est une activité commerciale au sens premier du mot commerce !
      • [^] # Re: Enbrouille sur les licences : ça marche!

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5.

        tu dois avoir un problème de lecture du français.
        Ce que tu as fait est légal par la licence, mais tu as eu de la chance : tu es rentré dans l'exception.
        Chez moi, pouvoir diffuser, c'est pas "si j'ai la chance de rentrer dans l'exception".
        Donc si je te file un morceau de musique avec comme licence que tu as le droit de diffuser seulement si tu ne diffuses pas, tu vas oublier la deuxième partie de ma phrase et dire que tu peux diffuser?
        Tu fais du français une langue à toi la...

        La Clause -NC empèche de pouvoir dire "diffuser" seul.
        Tu peux diffuser seulement si pas d'utilsiation commerciale.
        La restriction concerne bel et bien la diffusion, contrairement à ce que tu veux faire croire (ou ce que tu veux croire, j'arrive pas à comprendre ton objectif en fait). Ton morceau de musique n'est pas "diffusable", il est "diffusable si"

        On va faire la même analogie : diras-tu qu'un logiciel est libre si tu peux le diffuser à condition de ne pas faire de commercial. Linux serait-il ce qu'il est aujourd'hui sans IBM, Redhat, Mandriva, les journaux avec un CD de Linux qui font tourner la chose?
        Je ne connais personne qui dit qu'un logiciel sous GPL avec restriction -NC est libre, je ne comrpend pas pourquoi pour de la musique cette problématique n'est pas vue : le fait que ce soit un art ne change rien, le NC n'est pas lié à l'art.
    • [^] # Re: Enbrouille sur les licences : ça marche!

      Posté par  . Évalué à 2.

      Y'a une discussion à ce porpos sur le forum Jamendo. Globalement ce qu'il en ressort c'est que les musiciens vont comprendre "musique en libre téléchargement" quand on parle de musique libre, ce qui hérisse les poils des informaticiens qui supportent le logiciel libre, qui vont allez essayer de l'expliquer aux musiciens, qui ne comprennent pas de quoi on leur cause, et ca tourne au vinaigre.

      On se croirait dans un dialogue entre un joueur de pétanque et un dentiste qui essayent de s'expliquer sur comment bien "plomber"... Et encore quand on parle de plombage, couramment on en connait que deux types... Combien de types de licences totalement opposées bien que souvent voisines?!? On ne peut pas demander à tout le monde d'êter juriste. Moi même sui utilise les logiciles libres depuis des années, je suis complètement à la ramasse sur ces sujets, qui créent des discours sans fin (sans même parler de trollage en règle) et pour tout dire, c'est rébarbatif.
      • [^] # Re: Enbrouille sur les licences : ça marche!

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3.

        ...et c'est bien le problème.
        Pour ce que les musiciens pensent, il y a déja un autre mot : musique gratuite.
        La musique libre, c'est autre chose, et c'est bien ce qui m'enerve : en musique, la tendance est à mélanger le gratuit (promotionnel, se faire connaitre, mais surtout tout garder pour soit pour faire du pognon si on se fait connaitre. De la pub donc) et le libre (j'ai fait quelque chose, que les autres en profite et l'améliore).
        Dire que libre=gratuit dans le cas de la musique, juste parce que c'est "de l'art", ça me dépasse :).

        Mais c'est vrai que ce n'est pas simple avec les licences, surtout celles que tu peux modifier/redistribuer sous conditions exceptionnelles, qui font croire aux gens que tu peux modifier/redistribuer (sans conditions).
        Je pense que le problème vient aussi du fait que les "puristes" considèrent que le -NC n'est pas un problème (que ça pourrait très bien ne pas être un problème non plus dans le logiciel?) alors que cette clause fait toute la différence... Une énorme différence. Avec cette clause, le libre tel qu'il est connu aujourd'hui dans le logiciel n'existerai tout simplement pas (Linus Torvald ne pourrai pas intégrer les patches des autres puisqu'il est payé pour faire Linux, donc commercial...)
        • [^] # Re: Enbrouille sur les licences : ça marche!

          Posté par  . Évalué à 1.

          la bonne blague. il l'a fait des années sans être embauché par une boite (ca devait être Transmeta) et si c'est ça qui allait poser un problème, un montage quelconque aurait eu lieu pour contourner ce détail (car c'en est un). genre une fondation, un trouc à but non lucratif, etc

          le libre à l'origine aurait très bien pu inclure une clause non-commerciale (genre inventé par un vrai communiste) et ca n'aurait rien changé jusqu'à des années récentes. des boites comme Red Hat n'auraient pas pu se former puis rentrer en bourse ensuite ? la belle affaire, les BSD s'en sont passés.

          vous ne comprenez pas la légitimité d'une clause NC (autrement interprétable par "ne faites pas de fric avec sur mon dos") ? bah les musiciens la comprennent, eux. je ne vais pas dire "libre=gratuit dans le cas de la musique parce que c'est de l'art" mais il faudra un jour descendre de votre cocotier et comprendre leurs enjeux, constater que la musique c'est comme les romans, même s'ils comprennent les enjeux des logiciels libres, les créateurs d'oeuvres se foutent que leurs créations à eux - leurs interprétations - soient libres. c'est pas leur combat (leurs oeuvres ne dérivent de rien en général) et par contre se faire piquer ou emprunter ce qu'ils pondent, sans rien toucher ou pire le voir attribuer à une autre personne, ben ça, ça les touche.

          et puis aussi en pratique un artiste ou ses héritiers (genre un chanteur à la Guy Beart ou Leo Ferré, je sais plus lequel c'était) peut s'opposer à ce que des gens qu'il aime pas utilisent sa musique (genre des cranes rasés tendance FN). oui, là c'est pas libre. maintenant explique moi pourquoi coder un truc libre (non dérivé) serait un acte politique et restreindre son usage ainsi ne le serait pas, ou serait mal ? parce que bon, c'est tout autant légitime.
          • [^] # Re: Enbrouille sur les licences : ça marche!

            Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

            par contre se faire piquer ou emprunter ce qu'ils pondent, sans rien toucher ou pire le voir attribuer à une autre personne, ben ça, ça les touche.

            Donc tu aimes les logiciels non libres, c'est un choix, je ne pensais pas ça de toi.
            Parce que c'est exactement le même argument que pondent les gens qui font du logiciel proprio : le logiciel libre, ça permet qu'on fasse Ubuntu sur le dos de Debian sans que Debian soit cité par Ubuntu, si Debian n'etait pas libre ça ne serait pas arrivé.

            Bref, donc pour toi la GPL et BSD ça pue parce que ça permet à d'autres de profiter de ce qu'à fait quelqu'un sans que ce dernier touche quoique ce soit.
            OK, je note (et note que j'ai utilisé exactement ta phrase. Exactement).

            Et ce n'est pas ma vision de "libre", mais de "promotionnel" : ça revient à dire que tant que tu ne fais pas de fric, j'en aurai pas fait donc fait ce que tu veux, mais si il y a moyen de se faire du fric, ben c'est pour moi, pas touche. (zut, j'ai donné la définition à peu près de promotionnel...)
            • [^] # Re: Enbrouille sur les licences : ça marche!

              Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4.

              Là où le problème est plus délicat avec la musique qu'avec du logiciel c'est que c'est plus difficile de faire du service sur une chanson que sur un logiciel.
              • [^] # Re: Enbrouille sur les licences : ça marche!

                Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

                Plus ou moins d'accord :
                - Logiciel : service autour, mais d'autres peuvent faire aussi (mais tu connais mieux)
                - Musique : concert autour, mais d'autre peuvent faire aussi (mais tu connais mieux)

                Même "business model" (Je te l'accorde : c'est délicat. MAis tout autant que de fournir du service payant autour d'un logiciel libre).
                • [^] # Re: Enbrouille sur les licences : ça marche!

                  Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

                  Oui et non ... J'avais pensé aux concerts mais :

                  - adapter le logiciel, ça ne demande pas bcp d'investissement
                  - faire une tournée, ça coute très très cher, il y a des chances que le groupe qui a composé le morceaux n'y arrive pas.

                  C'est vrai qu'idéalement il faudrait que la clause NC tombe, et je pense que ça va se faire petit à petit. Mais il ne faut pas oublier que la musique libre est bien plus récente que le logiciel libre, il faut laisser le temps aux gens de s'adapter.

                  Parce que sincèrement, je ne pense pas qu'une major prendrait le risque de reprendre une chanson en CC by-sa pour une simple raison : ils y perdraient en produits dérivés (ce qui rapporte le plus je pense).
                  En effet, il ne pourraient pas menacer les sites qui mettent les tablatures en ligne pour vendre leur propres livrets hors de prix.
                  Ils ne pourraient pas empêcher les gens de diffuser les sonneries pour mobiles sans passer par les numéros surtaxés.
                  Ils ne pourraient pas vendre le CD hors de prix vu qu'il pourra se copier librement.
                  Ils ne pourraient pas faire leurs éternels reprises ou remix sans qu'ils tombent automatiquement sous la même licence.

                  En fait, je pense que la musique libre doit leur faire encore plus peur que le piratage, car si ça se généralise, ils ne pourront rien faire légalement contre. (A part du FUD ;-))
                  • [^] # Re: Enbrouille sur les licences : ça marche!

                    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

                    car si ça se généralise, ils ne pourront rien faire légalement contre

                    Si, il pourront faire leur boulot : proposer un vrai packaging, une plus-value, et il y aura de la concurence sur le packaging.
                    Mais c'est vrai que faire du vrai boulot ça demande du travail :)
                    Et l'auteur ne gagnera rien, certes, mais comme pour le logiciel libre, même problèmatique.

                    En fait, ce que je ne comrpend pas c'est que le reproche qui est fait à une musique non -NC est identique au reproches qu'on fait au libre. Les pro -NC utilisent les même arguments que les anti-logiciels libres, et se disent pro-libre. C'est très fort... Si les pro -NC adhèrent aux convictions des anti-logiciels libres, pourquoi sont-ils pro-logiciels libre en même temps?
            • [^] # Re: Enbrouille sur les licences : ça marche!

              Posté par  . Évalué à 1.

              > > par contre se faire piquer ou emprunter ce qu'ils pondent, sans rien toucher ou pire le voir attribuer à une autre personne, ben ça, ça les touche.

              > Donc tu aimes les logiciels non libres

              apprends à lire un de ces jours au lieu d'inventer ce qui te fait plaisir.

              je te décris la position d'artistes vis à vis de leurs oeuvres. je ne parle ici ni de moi ni de code logiciel
          • [^] # Re: Enbrouille sur les licences : ça marche!

            Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.


            vous ne comprenez pas la légitimité d'une clause NC (autrement interprétable par "ne faites pas de fric avec sur mon dos") ?


            Sans parler de la légitimité, je me pose plus de question sur l'intérêt réel. Je doute que qui que ce soit puisse se faire des millions avec une chanson sous licence libre. Je peux me tromper, mais je vois mal des majors, ceux-là même qui pleures de ne pas avoir assez de contrôle sur le public, subitement diffuser des œuvres sous licence libre et ainsi permettre légalement à n'importe qui de les partager.


            mais il faudra un jour descendre de votre cocotier et comprendre leurs enjeux, constater que la musique c'est comme les romans, même s'ils comprennent les enjeux des logiciels libres, les créateurs d'oeuvres se foutent que leurs créations à eux - leurs interprétations - soient libres.

            Qu'est ce que tu appels une œuvre? Un logiciel n'est pas une œuvre selon toi? Quand j'écris un logiciel, je ne suis pas l'auteur d'une œuvre?

            Je suis d'accord pour dire que la musique c'est comme les romans, ce si par là tu veux dire que ce sont des œuvres. Mais un logiciel est tout autant une œuvre, en tout cas c'est mon opinion. Des auteurs qui se foutent que leurs œuvres soient libre, ce sont des personnes qui choisissent de construire une société où l'information ne peut pas librement circuler.


            c'est pas leur combat (leurs oeuvres ne dérivent de rien en général) et par contre se faire piquer ou emprunter ce qu'ils pondent, sans rien toucher ou pire le voir attribuer à une autre personne, ben ça, ça les touche.

            Tu as vraiment jamais du te pencher sur la question si tu crois qu'il y a une seule œuvre dans ce bas monde qui dérive pas de quelque chose d'existant. Il faudrait arrêter avec ce mythe de la création, tout les auteurs ont des sources d'inspirations. Nous sommes des nains sur l'épaule d'un géant. Ça veut dire aussi que si aujourd'hui tu peux écrire un poème, c'est bien grâce à ceux qui ont inventés les mots, qui ont résulté de leur nécessité pour décrire un concept/une situation. On ne compte pas les repompages sans fins des histoires de l'antiquité.

            Et je ne crois pas qu'il soit possible, à moins de pratiquer une ablation d'une partie de cerveau, de "piquer" une idée. Le vol se caractérise notamment par le fait que tu prives le détenteur initiale de sa jouissance sur le bien volé. Alors de quoi est privé un auteur quand on redistribue une de ses œuvres sans rien lui demandé? Du droit (et non de l'œuvre) qu'il avait de priver toute personne de partager l'œuvre. Ha, on a volé l'outil du voleur?!


            et puis aussi en pratique un artiste ou ses héritiers (genre un chanteur à la Guy Beart ou Leo Ferré, je sais plus lequel c'était) peut s'opposer à ce que des gens qu'il aime pas utilisent sa musique (genre des cranes rasés tendance FN). oui, là c'est pas libre.

            Magnifique exemple de suppression de la liberté d'expression.


            maintenant explique moi pourquoi coder un truc libre (non dérivé) serait un acte politique et restreindre son usage ainsi ne le serait pas, ou serait mal ? parce que bon, c'est tout autant légitime.

            Tu peux parfaitement inclure du logiciel libre dans des machines dont le but est d'aller massacrer des peuples pacifistes, si c'est ça que tu veux dire.

            Je ne vois pas ce que la légitimité viens faire dans tout cela, ce n'est pas parceque c'est légal que c'est un bien pour la société, ça veut juste dire que des personnes ont décidés que ce serait comme ça et que quiconque ne le respecterais pas aurait des problèmes avec le système judiciaire.
            • [^] # Re: Enbrouille sur les licences : ça marche!

              Posté par  . Évalué à 2.

              vu comment c'est quoté, voila en vrac :

              "oeuvre" ? je sépare le code des données, je ne leur accorde pas le même statut et je ne leur réserve pas le même traitement. un programme c'est du code, une chanson un roman de la musique ou des sprites d'un jeu c'est des données. je ne vois pas pourquoi les considérations des mouvement du (code) Libre devraient s'appliquer telles quelles à des données.

              oui, beaucoup de gros projets genre des jeux vont inclure des données, mais ça ne change rien à l'histoire. de nombreux jeux au code libre utilisent des données que tu qualifierais de non-libre, données créées ou licensées pour l'occasion, certains rangeront ces jeux dans les jeux libres et d'autres dans les jeux pas libres : ne crois pas que tu sois le seul à y avoir réfléchi et à avoir le droit de donner ton avis.

              "Des auteurs qui se foutent que leurs œuvres soient libre, ce sont des personnes qui choisissent de construire une société où l'information ne peut pas librement circuler" est une connerie sans queue ni tête : traite les de nazis, on gagnera du temps. à force de te lire ici on peut deviner que tu ne puisses tolérer que des données publiées puissent avoir des limitations de diffusion, mais tu n'es pas seul sur terre, et les créateurs d'oeuvres gardent leur mot à dire et leur choix sur leur condition d'utilisation et de diffusion. sinon ils diffusent pas : c'est le contrat actuel avec la société, même si la loi change je ne vois pas comment justifier un viol rétroactif d'un tel contrat passé avant.

              "Magnifique exemple de suppression de la liberté d'expression." ma foi, tu as dû atteindre le niveau de première ou terminale un jour, je suis sûr que tu peux comprendre que des choses comme l'infini moins l'infini ou encore l'infini sur l'infini ca donne des choses indéterminées ? ben là c'est un peu pareil, la liberté d'expression est un absolu, mais si tu en colles un autre en face - refuser que ta musique ou ta chanson très populaire en son temps soit utilisée par des gens que tu n'aprécies absolument pas - les choses vont se compliquer. allez, lequel de tes principes tu fous à la trappe ? car au final ça se résume à ça.

              "Tu as vraiment jamais du te pencher sur la question si tu crois qu'il y a une seule œuvre dans ce bas monde qui dérive pas de quelque chose d'existant. Il faudrait arrêter avec ce mythe de la création, tout les auteurs ont des sources d'inspirations" "Nous sommes des nains sur l'épaule d'un géant. Ça veut dire aussi que si aujourd'hui tu peux écrire un poème, c'est bien grâce à ceux qui ont inventés les mots, qui ont résulté de leur nécessité pour décrire un concept/une situation. On ne compte pas les repompages sans fins des histoires de l'antiquité." ça c'est encore sans queue ni tete, aucun lien entre le début et la fin. "inventé les mots", vraiment. tu devrais rajouter qu'on ne crée rien puisqu'on respire l'air qui a déjà été exhalé par d'autres auteurs et que cet air porte des traces d'informations, un peu comme la mémoire de l'eau. tu devrais te pencher à ton tour sur la question car le concept de création originale a toujours existé. je suppose aussi que tu crois que si tu laisses un singe devant une machine à écrire il va te sortir la Bible, tout Shakespeare et l'intégrale des Grosses Têtes dans un délai plus ou moins long ?

              enfin ta tirade prémachée sur le vol d'oeuvres et le préjudice qui ne serait pas subi élude le vrai problème qui est le VIOL des conditions d'utilisation qui allaient avec. ton raisonnement c'est du même tonneau que dire qu'un pédophile qui se contente d'attouchements et ne fait pas de mal aux enfants, c'est pas grave quoi, après tout s'il était vraiment méchant il les aurait tué et les aurait enterré au fond du jardin. ou qu'une compagnie pétrolière ou minière qui fait disparaitre quelques centaines d'espèces au cours d'un bête accident qui déclare "c'est pas grave, elles sont perdues mais au moins elles sont perdues pour tout le monde, pas de jaloux !", ou encore un politocard qui supprime la retraite sur l'air de "les vieux, ils vont crever de toute façon, ce n'est qu'une affaire de temps, pourquoi les entretenir ?"
              • [^] # Re: Enbrouille sur les licences : ça marche!

                Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

                Je suis désolé pour les citations, il semblerait que la bonne vieille balise blockquote ne passe plus. :\

                Bon pour ta séparation entre code et donnée, je ne crois pas que tu es donnée de raison pour fonder cette séparation, ça m'a l'air d'un choix arbitraire. Bon c'est ton choix, je le respect, mais je ne le trouve pas cohérent, donc je ne l'approuve pas.

                Je ne traite pas les auteurs de nazi, et quand je dis "Des auteurs qui se foutent que leurs œuvres soient libre, ce sont des personnes qui choisissent de construire une société où l'information ne peut pas librement circuler", c'est un fait. La phrase est peut être un peu orienté, après tout je suis humain et donc subjectif, mais le fond n'en reste pas moins une stricte vérité.

                Plus que le bout de papier qu'on va balancer dans une urne une fois toutes les n années, ce sont les petits choix que nous faisons chaque jour qui modèle la société dans laquelle nous vivons.

                Refuser qu'une œuvre soit réinterprété à des fins qui ne plaisent pas, j'assimile ça à de la dictature, je vois pas comment on pourrait appeler ça autrement, il s'agit bien d'interdire à autrui d'utiliser sa parole. Maintenant si quelqu'un tiens des propos malsains (pédophilie, antisémitisme, etc.), il faudrait sans nul doute réagir pour le bien de la société. Mais qu'il ré-interpréte une œuvre quelconque pour faire passer son message, où qu'il en conçois une autre, cela reviens au même.

                Ce que tu me dis ici, c'est un peu comme si je te disais que les marchands de marteau devrait garder le contrôle de l'utilisation des marteaux. Bien sûr un nazi pourrait utiliser un marteau pour casser la gueule à un juif, donc c'est normal que le fabricant de marteau garde le contrôle sur l'utilisation du marteau. Bien sûr dans les faits tu ne peux pas empêcher un nazi d'utiliser une œuvre pour faire propagande ou un marteau pour attaquer quelqu'un.

                Et finalement dans ton argumentaire, tu utilises le nazi, le pédophile, où tout autre chose reconnu malsaine, comme homme de paille, faisant fie du sujet qui nous intéresse, la libre circulation des marteaux œuvres. Je ne dis pas là que tu fais ça exprès dans un processus conscient, je pense que c'est un mécanisme naturel chez l'être humain de tenter d'assimiler ce avec quoi on est en désaccord avec ce qui est reconnu comme mauvais. Comme je suis humain, je suis moi même sujet à cette tendance, et il nous faut faire des efforts pour ne pas y céder et mieux se concentrer sur le problème qui nous intéresse.

                Ceci-dit, le concept de création originale a peut être "toujours" existé, ça n'en fait pas pour autant un concept qui correspond à une réalité. Et la réalité c'est que la création, dans le sens où l'on fait jaillir quelque chose du néant, n'est pas à la porté de l'être humain. Peut être un jour nos connaissance en physique permettront de faire jaillir de la matière du néant, mais jusqu'à aujourd'hui, pour autant que je sache, aucun être humain n'a réalisé cet exploit.

                Maintenant si par création tu entends "assembler la matière existante dans une combinaison que personne auparavant (pour autant que l'on sache) n'avait utilisé", alors oui, je suis d'accord, l'être humain est capable de créer, étant donné infinité des combinaisons possibles avec la matière existantes. Cela dit il faut bien comprendre que cela veut dire qu'on ne fait jamais que découvrir une œuvre.

                Pour ce qui est du "VIOL des conditions d'utilisation qui allaient avec (l'œuvre)", à mon avis, le problème c'est que quelqu'un puisse, juridiquement, imposer des conditions d'utilisation à une combinaison possible de matières. Si quelqu'un découvre une combinaison intéressante et qu'il ne veut pas la partager, alors qu'il ne la publie pas. Mais qu'il la publie et qu'il est en retour un monopole d'utilisation sur cette combinaison, moi je trouve ça immoral et fondateur d'iniquité.

                C'est mon opinion, je le partage et l'approuve, mais je n'oblige personne à en faire de même, puisqu'il s'agit de quelque chose de totalement subjectif. Tu peux ne pas être d'accord avec moi, la plus part des gens avec qui j'en discute ne sont pas d'accord avec moi. Mais ils ne me balancent pas tous des histoires de pédophiles et de nazis pour justifier leur choix.
  • # Et les classiques, alors ?

    Posté par  . Évalué à 3.

  • # Alex et ses potes.

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 0.

    C'est là que ça se passe: http://www.alpage.org/music/ :)
  • # Altermusique.org

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

    Ben tiens justement Altermusique.org vient de sortir en bêta : http://altermusique.org/

    Tu y trouvera Tryad notamment et bientôt d'autres (Ehma, Lacrymosa, etc.), et on accepte que la musique vraiment libre :)

    « Je vois bien à quels excès peut conduire une démocratie d'opinion débridée, je le vis tous les jours. » (Nicolas Sarkozy)

    • [^] # Re: Altermusique.org

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

      C'est sympa, vous faites comment pour proposer des morceaux en Flac, vous contactez les auteurs?
      • [^] # Re: Altermusique.org

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1.

        Pour Tryad on a les CDs originaux, pour les autres ils uploadent directement en FTP leurs morceaux.

        « Je vois bien à quels excès peut conduire une démocratie d'opinion débridée, je le vis tous les jours. » (Nicolas Sarkozy)

    • [^] # Re: Altermusique.org

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

      Alors la... Je découvre le site, peu d'album, mais... De qualité!
      Un lecteur interne non basé sur Flash, une qualité technique/graphiuqe irréprochable, joli...

      Une question me turlupine : business model? Pas de pub, l'argent pour les artistes sans pourcentage, comment vont-ils pouvoir monter en charger (la bande passante, ça coute cher...)?
      • [^] # Re: Altermusique.org

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1.

        J'espère que la montée en charge sera pas si énorme :) Je paye tout de ma poche, mais si ça marche trop bien je suis sûr que je pourrais compter sur des donateurs :) Sinon pour la BP je compte sur les offres comme Kimsufi et Dédibox pour avoir un certain confort (le site est que francophone, et je compte pas changer ça, donc le traffic international a pas besoin d'être extraordinaire).

        Le facteur limitant pour le moment est plutôt la puissance des machines (dédibox et kimsufi), pour l'encodage c'est pas vraiment ça, mais heureusement on a pas 50 albums à encoder chaque jour pour le moment. Dans le futur on aura des machines d'encodage spécialisées, mais bon là c'est encore la bêta, et faudrait que ça marche pour déployer le budget et les moyens qui vont avec. Sinon je compte aussi proposer une solution en marque blanche aux labels et artistes qui veulent pas faire du libre mais juste vendre de la musique en ligne, ça pourrait rentrer des thunes assez régulièrement si ça marche. Sinon j'ai d'autres projets et contrats dans les cartons pour plus tard...

        Mais tout ça c'est plus tard pour le moment faut que le site fonctionne et qu'on ait quelques albums dans la base déjà :)

        « Je vois bien à quels excès peut conduire une démocratie d'opinion débridée, je le vis tous les jours. » (Nicolas Sarkozy)

      • [^] # Re: Altermusique.org

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

        Un lecteur interne non basé sur Flash

        Ou bien je n'ai pas compris de quoi tu parles, ou bien le lecteur interne utilise bien flash8... Déception...
        • [^] # Re: Altermusique.org

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1.

          Ah ben oui y'a pas de miracle, ça utilise bien Flash pour lire la musique, mais c'est juste une API de lecture audio, quand les navigateurs gèreront ça utilisera ça ou fallback sur flash je pense, mais en attendant si tu veux lire de la musique dans une page web y'a pas 36 millions de solutions (ou alors tu fait un object et tu prie pour que la personne installe un plugin qui lise le mp3, mais c'est pas gagné...).

          « Je vois bien à quels excès peut conduire une démocratie d'opinion débridée, je le vis tous les jours. » (Nicolas Sarkozy)

          • [^] # Re: Altermusique.org

            Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1.

            Hum je voulais dire quand les navigateurs gèreront <audio> évidemment.

            Sinon l'intérêt ici est quand même d'avoir une interface accessible en xHTML/Javascript-CSS et que Flash n'est utilisé que comme moteur de lecture, quand de nouvelles technos de lecture de fichiers audio seront dispos dans les navigateurs il suffira de modifier l'API pour les utiliser à la place de Flash :)

            « Je vois bien à quels excès peut conduire une démocratie d'opinion débridée, je le vis tous les jours. » (Nicolas Sarkozy)

          • [^] # Re: Altermusique.org

            Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1.

            Je vois que tu (vous? :)) as utilisé sound manager, j'étais arrivé au même choix pour mon projet tutoré, par contre j'avais un peu galéré pour l'intégrer au reste (dans une pop up, en utilisant ajax avec prototype, un système de sauvegarde de playlist pour les users loggués, bref...) et j'avais eu l'impression que c'etait pas super fiable...
            Qu'en est-il sur ton site ? Pas de problèmes à signaler ?
            • [^] # Re: Altermusique.org

              Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1.

              Pas de problème, mais l'utilisation reste simple.

              Sur linux c'est pas le plus stable du monde (enfin comme flash quoi...), mais après des tests sous windows je me suis aperçu que c'est plus flash qui est une merde sans nom sous linux que soundmanager. J'ai pu écouter la musique des heures de suite sans problème sous IE/FF et Opera sous Windows... Donc voilà, moralité Flash ça pue... Peut-être qu'un jour ça marchera avec Gnash :)

              « Je vois bien à quels excès peut conduire une démocratie d'opinion débridée, je le vis tous les jours. » (Nicolas Sarkozy)

        • [^] # Re: Altermusique.org

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

          Oui, je me suis entousiasmé trop vite, il y a Flash derrière, je ne l'avais pas remarqué.
          Mais le bohneur est déja de pouvoir faire un clic droit sans avoir le menu de Flash, l'interface est de mon point de vue plus classe.
          C'est déja un bon début : ce qui peut être remplacé par autre chose que Flash est remplacé, et ça c'est déja bien.
  • # Les Décélebrés

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

    Sinon, il y a moi (et mes cousins) qui avons une tentative de musique ce week-end (licence LAL).
    Les harmonies n'étant pas particulièrement heureuses, et afin de protéger ma réputation (si jamais il y a quelque chose à protéger), je ne donnerai pas le lien direct, mais les plus motivés pourront tomber dessus en 5 clics depuis ma «page perso».
  • # Moi j'aime bien m'écouter...

    Posté par  . Évalué à 1.

    http://www.jamendo.com/fr/artist/Monk_in_a_Cage
    ... mais comme c'est encore en cours de modération je donne le lien vers le site officiel (pour une petite promo réussie):
    http://www.monkinacage.com
    • [^] # Re: Moi j'aime bien m'écouter...

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

      Quelle est la licence? (j'en ai pas vu sur le site officiel, et pas sur Jamendo puisque rien)
      C'est ce qui est le plus important, l'auteur du journal ayant bien précisé la notion de liberté souhaitée.
      • [^] # Re: Moi j'aime bien m'écouter...

        Posté par  . Évalué à 1.

        Au temps pour moi: c'est du share-alike.
        J'ai pas eu le temps encore de modifier le site pour y mettre le logokivabien.
        • [^] # Re: Moi j'aime bien m'écouter...

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

          Désolé d'être chiant, mais il faut être précis : share-alike, ca veut dire "rediffuser de la même manière".
          Mais tu ne dis pas quelle manière.
          Avec ce que tu viens de dire, tu pourrais ensuite dire que c'est du "vous avez le droit à rien"-Share-alike.
          Ca ne m'avance pas beaucoup :), toute la différence est avant le -SA.

          Tu veux dire CC BY-SA?
          • [^] # Re: Moi j'aime bien m'écouter...

            Posté par  . Évalué à 2.

            T'es pas chiant: tu me corrige ;-) C'est bien du CC BY-SA

            C'est la foire aux licences! Dur de savoir quoi est quoi et quoi qu'on a besoin et quoi qu'on veut, et de s'y retrouver dans tout pleins d'acronymes...
  • # un petit choix

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

    hello aKa, hello tous.
    alors voici, fait assez vite, une petite sélection de groupes - pas de titres, là j'aurais pas fini.. - en "full libre" ou LAL, CC by, CC by-sa, et GNU GPL (GNUart), soit les licences "full libre" présentes dans l'archive dogmazic.

    ce qui donne, en gros LAL d'abord, CC ensuite, un peu en vrac pour les styles (indication rapide pour chaque, quand même), surtout chanson, rock, et folk, et aussi électro, et on finit par du plus spécial, inclassable.

    donc :

    LeSSaZo (musique entre Mopti (Mali) et Paris (France))
    http://www.lessazo.org/ _ http://www.dogmazic.net/Lessazo
    LAL

    Phil Viau (chanson francophone - quebécoise)
    http://109musique.ca/ _ http://www.dogmazic.net/Phil_Viau
    CC by
    & son compère David Boily, plus rock
    même site _ http://www.dogmazic.net/David_Boily
    CC by

    Xcyril (bande originale film & autres)
    http://xcyril.tuxfamily.org/dotclear/ _ http://www.dogmazic.net/Xcyril
    une bonne part en LAL ou CC by (pas tout)
    (A la Une en ce moment sur dogmazic)

    Realaze (electro - du Consortium artistes libres)
    http://www.dogmazic.net/Realaze
    LAL

    Le Consortium des Artistes Libres au complet c'est ici :
    http://consortium.tuxfamily.org/ _ http://www.dogmazic.net/Le_Consortium_des_Artistes_Libres
    LAL

    Lacrymosa_industry (classique, bande originale films)
    http://lacrymosa.no-ip.org/ _ http://www.dogmazic.net/Lacrymosa_industry
    LAL

    An Dao ("voyages cosmiques", electro, dub)
    http://www.dogmazic.net/An_Dao
    LAL

    Leandro Ramírez (poésie, guitare, expé)
    http://www.criaderoenseres.com.ar/ _ http://www.dogmazic.net/Leandro_Ramirez
    LAL

    Dogbreath (jazz, jazz-rock, post-rock, autre)
    http://dogbreath.free.fr/ _
    http://www.dogmazic.net/dogbreath
    LAL

    Eldorado (pop rock avec un accent metal)
    http://www.dogmazic.net/eldorado
    LAL

    Ceili Moss (celtique)
    http://www.ceilimoss.be/ _ http://www.dogmazic.net/Ceili_moss
    CC by

    Reeta Pawone era nelle BR (post rock, de Italia)
    http://www.reetapawone.net/ _ http://www.dogmazic.net/Reeta_Pawone_era_nelle_BR
    CC by

    Belone quartet (post rock, post folk, Nantes)
    http://www.pingbase.net/belone _ http://www.dogmazic.net/belone_quartet
    CC by

    Icons (blues, Napoli)
    http://www.ko-rec.org/catalogue_icons.html _ http://www.dogmazic.net/icons
    CC by

    Marina voit rouge (duo pop blues, chanson)
    http://www.dogmazic.net/marina_voit_rouge
    CC by

    tdBt & the garys (electro, trip-hop, rap,... Montpellier)
    http://debug-tentative.net/ _ http://www.dogmazic.net/tdBt_a_the_garys
    CC by-sa

    Hanky Panky (chanson festive, avec du ska, des musiques de l'est...)
    http://www.hankypanky.c.la/ _ http://www.dogmazic.net/hanky_panky
    CC by-sa

    dataspirit (electro, dominante ambient, easy listening - collectif rennais)
    http://www.dataspirit.org/ _ http://www.dogmazic.net/dataspirit
    usage de diverses CC selon morceaux, musiciens intervenants, etc : pas mal de CC by et by-sa

    pour terminer, comment oublier :

    Les bernardo
    http://www.dogmazic.net/Les_bernardo
    LAL

    et autres joyaux spéciaux :

    Vincent Bergeron (collage sonore, musique de sampling bizarrement mélodique, chantée - Québec)
    http://www.critiquesdisques.com/ _ http://www.dogmazic.net/Vincent_Bergeron
    CC by

    la prière du poulet (electro mystique hip hop rituel from Belgique)
    http://www.dogmazic.net/La_Priere_du_Poulet
    CC by

    La Diarrhée Verbale (chanson francophone délire psychédélique du Haut Doubs)
    http://www.dogmazic.net/La_Diarrhee_verbale
    CC by

    Les Cowboys étanches (chanson désengagée et rock oulipien)
    http://www.dogmazic.net/Les_cowboys_etanches
    CC by

    Les dromadaires de l'espace (hardcore parodique très sérieux dans sa démarche, from Québec)
    http://www.dogmazic.net/Les_Dromadaires_de_lEspace
    GNU GPL (GNUart)

    Elektroherd (post folk expé barrée venue d'Ukraine)
    http://www.arterija.org/artists.htm _ http://www.dogmazic.net/elektroherd
    CC by

    spéciale mention pour
    Dj rockin' davduf and his digital musicmotor
    http://davduf.net/rubrique.php3?id_rubrique=30 _ http://www.dogmazic.net/Dj_rockin_davduf_and_his_digital_mus(...)
    CC by-sa (sauf une ?)

    et comme dernier clou, une légende :
    Meuh!!! (Bacchanale | Rurale | 100% Nature | Music and danse and poetry and terroir culture)
    http://www.dogmazic.net/Meuh
    GNUart (GNU/GPL)

    j'en oublie.
    faut aller fouiller, il y a possibilité sélectionner par licence sur dogmazic, et puis citons http://laciterne.org/ , http://boxson.net/ , et le nouveau-né (bienvenue et longue vie!) http://altermusique.org/
    • [^] # Re: un petit choix

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

      Belone quartet, c'est bien, mais tout chez eux n'est pas libre : leur dernier album, "Les prémices de la béatitude naissent de l'amertume" ne l'est pas alors que le précédent l'est.
      • [^] # Re: un petit choix

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1.

        ah oui.. je n'avais pas suivi leur développement. ils ont signé avec Kythibong records, et ont probablement adhéré à la sacem dans la foulée.. (ils figurent au catalogue de la sacem avec les morceaux de l'album que tu cites). cela étant les oeuvres diffusées sous CC by avant adhésion restent disponibles sous cette forme.
  • # Hozonie

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à -1.

    J'ai découvert Hozonie sur Jamendo, j'aime bien. Tek/electro barrée avec des passages bien planants, un coté old school. Simple et efficace.
    http://www.jamendo.com/fr/artist/hozonie
    • [^] # Re: Hozonie

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3.

      Faudrait lire tous les autres commentaires avant , le Monsieur a demandé
      Donc sous licence Art Libre, Creative Commons By et By-Sa ou toute autre licence apparentée.

      La musique proposée étant en -NC, ce n'est pas libre, ça ne répond pas à la question!
      (au moins 10 fois dit dans les commentaires d'avant...)

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.