Journal SETI@home c'est fini

Posté par (page perso) . Licence CC by-sa.
Tags : aucun
38
4
mar.
2020

Voilà, c'est fini, ça s'arrête… les scientifiques derrière SETI@home sont épuisés : gérer le calcul distribué c'est un énorme travail. Et puis, ils ont déjà tellement de données analysées, qu'il est temps de passer à l'écriture d'un article scientifique. Pensez donc ! 20 ans de recherche…
Seti@home

En attendant l'éventuelle reprise (elle n'est pas exclue) vous êtes invités à donner votre temps processeur à d'autres projets.

Communiqué officiel.

  • # RV

    Posté par . Évalué à 10 (+11/-0).

    Et dire que c'était le soft de mon premier amour …

  • # Pas plus mal

    Posté par . Évalué à 10 (+11/-1).

    SETI@home c'était surtout bien quand ce n'était que le seul projet BOINC disponible pour Linux sur ARM, depuis d'autres projets plus pragmatiques et moins contestés s'y sont mis (dans le sens où le programme SETI c'est analyser des réceptions radiotélescopes pour tenter de trouver des signes de vie intelligente extra-terrestre)

    Attention aussi au choix des projets BOINC auxquels on participe : certains sont encore plus discutables, tant au niveau du sujet (chercher des nombres premiers ou amicaux ce n'est pas vraiment une urgence, pas plus que la physique fondamentale) que du thème vague dans lequel peuvent se glisser des sujets pas très nobles. Parfois il y a aussi des intérêts privés derrière ou des gouvernements douteux.

    Enfin, même si ça reste mieux que de miner des cryptomonnaies, nos ordis actuels et nos alimentation de PC sont devenus tellement efficientes en idle que l'usage d'un tel programme de computation n'a plus vraiment de sens d'un point de vue consommation énergique et représente désormais un coût financier non négligeable (même en utilisant le gouverneur powersave), en plus d'user prématurément le matériel. De plus, le calcul via CPU est bien moins efficace que le calcul via GPU.

    • [^] # Re: Pas plus mal

      Posté par . Évalué à 8 (+9/-2).

      (chercher des nombres premiers ou amicaux ce n'est pas vraiment une urgence, pas plus que la physique fondamentale)

      C'est personnel ça, pour moi la physique fondamentale c'est bien plus important à développer que bon nombre d'autres disciplines.

      De plus, le calcul via CPU est bien moins efficace que le calcul via GPU.

      Ça dépend fortement du type de calcul, comme tu l'as dit il ne s'agit pas de casser des hashs ici. Mais clairement ça pourrait être une bonne amélioration à Boinc de permettre le calcul GPU distribué.

      d'un point de vue consommation énergique et représente désormais un coût financier non négligeable

      Tu as une estimation sur une workstation "classique"? Je serai étonné que le coût financier soit non-négligeable.

      • [^] # Re: Pas plus mal

        Posté par . Évalué à 4 (+2/-0).

        C'est personnel ça, pour moi la physique fondamentale c'est bien plus important à développer que bon nombre d'autres disciplines.

        Oui c'est personnel. Perso je préférais privilégier des projets qui tentent de guérir des maladies actuelles, le reste me semble être moins urgent et peu attendre les évolutions technologiques futures.

        Mais clairement ça pourrait être une bonne amélioration à Boinc de permettre le calcul GPU distribué.

        Si tu regardes le lien du journal indiquant les autres projets, tu verras que BOINC le permet mais les projets l'implémentant sont peu nombreux car le soft est bas niveau et oblige les équipes à coder les tâches pour chaque ISA, chaque OS et chaque API de GPGPU.

        Tu as une estimation sur une workstation "classique"? Je serai étonné que le coût financier soit non-négligeable.

        J'ai uniquement les chiffres de l'époque où j'étais actif sur WCG et où on pouvait constater qu'une simple Playstation3 était bien plus efficace que n'importe quel PC de bureau.
        Sur un vieux Athlon 64 monocœur avec un gouverneur powersave le wattmètre indiquait +50% de consommation par rapport à celle idle (50W vs 100W). Même chose avec un Athlon II x2.
        Sur un Allwinner A20 un peu plus récent avec une architecture ARM orientée basse consommation, la différence était plus importante avec 3W vs 10W et pourtant c'était une instance graphique sous Android qui donc ne coupe pas le GPU.
        Sur un ordi plus récent avec une multitude de threads, la conso idle est désormais plus basse et la profondeur de veille des C-states permet d'éteindre complètement les cœurs inactifs. Les alims de PC sont aussi devenus moins gourmandes, permettant d'atteindre leur plateau d'efficacité énergétique en dessous des 20% de charge.

        Et tout ceci n'est que la consommation, le renouvellement accéléré du matériel n'est pas pris en compte. Par exemple, la durée de vie des condensateurs électrolytiques n'est pas linéaire avec la température donc plus ils sont sollicités, plus ils s'usent rapidement. Même chose avec les supports de stockage, un SSD ça a un nombre d'écritures limité, un HDD va s'user principalement au niveau mécanique avec l'utilisation.
        Tout ça augmente la quantité de déchets électroniques non recyclés.

        Après si c'est pour chauffer une habitation en utilisant du matériel de récupération, pourquoi pas mais il faut avoir les connaissances en électronique pour réparer avant de jeter puis en amont il y a d'autres solutions à envisager comme améliorer l'isolation ou construire un puit canadien.

        • [^] # Re: Pas plus mal

          Posté par . Évalué à 4 (+3/-0).

          Oui c'est personnel. Perso je préférais privilégier des projets qui tentent de guérir des maladies actuelles, le reste me semble être moins urgent et peu attendre les évolutions technologiques futures.

          Hum… BOINC est moins efficace que quelques heures d'un gros calculateur, non ? Pour moi BOINC n'est pas fait pour les projets mais pour les projets en best effort.

          • [^] # Re: Pas plus mal

            Posté par . Évalué à 7 (+5/-0).

            Effectivement. C'est conçu pour les équipes de recherche qui n'ont pas les finances pour louer un supercalculateur, pas étonnant donc d'y trouver un paquet d'universités.

            Et justement dans les secteurs de la biologie, en particulier la pharmacologie, il y a pour moi un bien plus gros enjeu à ce que les résultats restent dans le domaine public et pas sous le coup de brevets de Monsanto ou BigPharma.
            Après ce n'est que mon opinion, tout dépend bien entendu de la sensibilité de chacun.

        • [^] # Re: Pas plus mal

          Posté par . Évalué à 5 (+4/-0).

          Oui c'est personnel. Perso je préférais privilégier des projets qui tentent de guérir des maladies actuelles, le reste me semble être moins urgent et peu attendre les évolutions technologiques futures.

          Je rebondis juste là-dessus pour faire de la promotion pour le projet folding@home qui s'intéresse à la manière dont les protéines se replient pour mieux comprendre le fonctionnement de notre organisme, de certaines maladies (infectieuses et neurologiques) et de certains cancers et donc potentiellement ainsi pouvoir mieux les guérir.

      • [^] # Re: Pas plus mal

        Posté par (page perso) . Évalué à 5 (+2/-0).

        Tu as une estimation sur une workstation "classique"? Je serai étonné que le coût financier soit non-négligeable.

        Si on estime que 1 watt pendant 1 an coûte 1 € (à la louche c'est le tarif en France) :

        Intel Pentium 4 (2003)
          veille : 48 watts
          processeur à 100 % : 185 watts
        --> 140 € annuels

        Intel Core i5-6400 4 cœurs + 2 x 4 Gio DDR4 (2016)
          veille hybride : 0,9 watt
          puissance maxi : 66 watts (disque non actif)
        --> 65 € annuels

        Intel Xeon E3-1225v5 + 2 x 8 Gio (2017)
          veille : 19 watts(il n'y a pas de veille sur ce serveur, c'est la consommation "au repos")
          puissance maxi : 86 watts (disques non actifs)
        --> 67 € annuels

        Vu la consommation en 2003, j'ai l'impression que ça a toujours coûté.

        • [^] # Re: Pas plus mal

          Posté par . Évalué à 2 (+0/-0).

          veille hybride : 0,9 watt

          Ça ne donne pas beaucoup d'indication. Le but c'est de comparer avec une charge légère, moments où BOINC peut travailler, pas en hibernation.
          Avec un modeste G4560 (2 cœurs 4 threads) un poil plus récent qu'un i5-6400 j'atteins un peu plus de 45W en idle (2% de charge) à la prise.

          • [^] # Re: Pas plus mal

            Posté par (page perso) . Évalué à 3 (+0/-0).

            Je pensais que ça tournait lorsqu'on n'utilisait pas la machine.

            Le Pentium 4 consommait 68 watts sur le bureau Windows sans rien faire.
            Le i5 consomme 20 watts dans les mêmes conditions. Ca fait 46 € annuel.

            Le "tarif" annuel n'est qu'un indicateur. Il ne serait valable que si le programme fonctionnait en permanence, et avec ordinateur au repos.
            Si on estime qu'il tourne 10 % du temps, il faut diviser par 10.

            • [^] # Re: Pas plus mal

              Posté par . Évalué à 6 (+4/-0).

              Je pensais que ça tournait lorsqu'on n'utilisait pas la machine.

              BOINC est un démon qui tourne en tâche de fond et qui inspecte l'état du clavier, de la souris et l'usage CPU/GPU pour suspendre ou reprendre le calcul, ça ne fonctionne donc pas en état de veille, seulement en S0. Il agit au même niveau qu'un économiseur d'écran et d'ailleurs il existe un programme BOINC Screensaver qui montre des statistiques ou des animations en rapport avec les projets.
              Pour mieux visualiser le fonctionnement, tu peux aussi jeter un coup d'œil sur l'interface de configuration.

  • # Pas tout à fait

    Posté par . Évalué à 3 (+4/-1).

    D'après l'article pointé, ils arrêtent car ils ont analysé toutes les données dont ils avaient besoin et il recommenceront quand les astronomes de l'UC Berkeley trouveront de nouvelles utilisations pour leur service. Le service est en hibernation et non fini.

    • [^] # Re: Pas tout à fait

      Posté par (page perso) . Évalué à 3 (+1/-0).

      Le service est en hibernation et non fini.

      Et que signifie la phrase « En attendant l'éventuelle reprise (elle n'est pas exclue) » ?

      L'hibernation sera probablement très longue (voire trèèèèèèèès longue), pour plein de raisons que je ne tenais pas à détailler (« l'article pointé » n'est pas ma seule source d'informations, il y aussi le forum Seti et des articles de presse).

      "La liberté est à l'homme ce que les ailes sont à l'oiseau" Jean-Pierre Rosnay

      • [^] # Re: Pas tout à fait

        Posté par . Évalué à 2 (+2/-0).

        Faut pas s'énerver comme ça. J'ai juste trouvé le titre trompeur d'après les informations que tu nous as fourni.

        • [^] # Re: Pas tout à fait

          Posté par (page perso) . Évalué à 5 (+3/-0).

          Oh je ne m'énerve pas :-)
          Un titre est fait pour accrocher, synthétiser, c'est le texte qui compte. Mais je pense que le titre est juste : la situation a beaucoup changé depuis les débuts de SETI, la recherche extra-terrestre est prise au sérieux avec des crédits, du temps matériel et même du matériel spécifique, tandis que la gestion du calcul réparti est devenu trop chronophage pour SETI. En bref : pour ce projet, ça ne vaut plus le coup.

          "La liberté est à l'homme ce que les ailes sont à l'oiseau" Jean-Pierre Rosnay

Envoyer un commentaire

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.