• # Un peu partial

    Posté par . Évalué à 3.

    Mes passages préférés :

    They allow for an actual viable alternative to containers like Docker. Most container systems suffer from crucial issues: they are not reproducible and are indeed opaque binaries, which is a big no-no for users who cares about trust, security and privacy.

    Ah ben oui, le conteneur, c'est bien, mais le conteneur en mode « exécute l'Internet sur ma machine », c'est moins bien.

    Such projects using self-rolled DSLs or too-limiting programming languages are legions:

    XML, HTML (better idea: S-XML)
    Make, Autoconf, Automake, CMake, etc.
    Bash, Zsh, Fish (better ideas: Eshell or scsh)
    JSON, TOML, YAML
    Nix language, Portage’s Ebuild and many other OS package definition syntax rules.
    Firefox when it used XUL (but since then Mozilla has moved on) and most other homebrewed extensibility languages
    SQL
    Octave, R, PARI/GP, most scientific programs (better ideas: Common Lisp, Racket and other Scheme)
    Regular expressions (better ideas: Emacs’ rx, Racket’s PEG, etc.)
    sed, AWK, etc.
    Most init system configurations, including systemd (better idea: GNU Shepherd)
    cron (better idea: mcron)
    conky (not fully programmable while this is probably the main feature you would expect from such a program)
    TeX, LaTeX (and all the derivatives), Asymptote (better ideas: scribble, skribilo – still in development and as of January 2019 TeX/LaTeX are still used as an intermediary step for PDF output)
    Most programs with configurations that don’t use a general-purpose programming language.

    Ah j'ai bien rigolé. Autant l'affirmation introductive me semble justifié, autant nombres d'exemples sont foireux. Les alternatives présentées sont quasiment toutes à base GNU et de langage dérivé de Lisp. Oui, Lisp, c'est bien, mais c'est incroyablement chiant à relire. Voir son exemple de la configuration du noyau dans le chapitre Kernel.

    To clean up the store, guix gc comes in handy, but it can also remove “too many packages,” that is to say, packages that you would need right away on next update.
    With Emacs-Guix, there is M-x guix-store-dead-item which lets you sort dead packages by size and you can delete them individually.

    Tiens, on a enfin une critique déguisée. Faire le ménage semble difficile, comparé à un apt autoremove. Je suis bien d'accord que les avantages de Nix (et Guix) sont bien supérieurs à ce défaut, mais il est là.

    Il n'empêche que au final, le discours me semble trop « GNU » à mes oreilles : « c'est tout beau, c'est mieux que le reste du monde, qui est plus n'est pas libre. Merci de venir nous voir pour la rédemption. »

    Mais… oui, d'un point de vue architectural, ça me tente de l'essayer. Vraiment.

    • [^] # Re: Un peu partial

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Les alternatives présentées sont quasiment toutes à base GNU et de langage dérivé de Lisp.

      Sur ce point précis, je pense qu'il indique ce qu'il connaît, c'est à dire ce qui est dans GuixSD. Il y a surement d'autres solutions.

      "La liberté est à l'homme ce que les ailes sont à l'oiseau" Jean-Pierre Rosnay

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.