• # Responsabilité individuelle

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1 (+2/-3).

    C’est encore un truc qui fait reposer le réchauffement climatique sur les individus, mais c’est intéressant de faire le calcul.

    • [^] # Re: Responsabilité individuelle

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 7 (+5/-1).

      Le réchauffement climatique c'est une responsabilité collective ET individuelle.

      Si tu ne mesures pas tes émissions individuelles, tu auras du mal à agir pour faire baisser cette part là alors que c'est nécessaire.

  • # Peut mieux faire

    Posté par  . Évalué à 4 (+2/-0).

    https://ecolab.ademe.fr/apps/climat/fin?total=5565&details=a2.41l1.49s1.28d0.26n0.12t0.01

    Je suis a 6t. La moyenne c'est 11 et l'objectif 2. Faut que je bosse la bouffe et le chauffage. c'est l'avantage de pouvoir faire du vélo son moyen de transport principal, je pense. sinon ton lien est pété, mais en passant par le résultat de mon test, ça devrait marcher.

    Faut pas gonfler Gérard Lambert quand il répare sa mobylette.

    • [^] # Re: Peut mieux faire

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3 (+1/-0). Dernière modification le 08/09/20 à 20:40.

      J'ai corrigé le lien.

      OS préféré Mageia 7, CMS préféré SPIP, suite bureautique préférée LibreOffice, logiciel de dessin préféré Inkscape.

    • [^] # Re: Peut mieux faire

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 0 (+1/-3).

      c'est l'avantage de pouvoir faire du vélo son moyen de transport principal

      Donc tu ne te déplaces jamais autrement qu’en vélo. Tu ne prends jamais le train, métro, tram, bus ? Tu n’as pas de voiture et tu n’en loue pas ?

      • [^] # Re: Peut mieux faire

        Posté par  . Évalué à 5 (+4/-2).

        "principal" != "unique"

        « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

        • [^] # Re: Peut mieux faire

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5 (+3/-0).

          Regarde ses résultats, le transport ne compte que 10Kg d’équivalent CO2.

          En ne prenant la voiture que pour les vacances (en gros 1000km par an), mais en prenant le métro et le bus, je suis déjà à plusieurs centaines de kg (là en mettant 1000km de voiture à 10l/100km, 5h de métro et 5h de bus par semaine, je suis à 650kg).

          10kg, ça me parait soit être un mensonge, soit être quelqu’un qui ne se déplace juste pas.

          • [^] # Re: Peut mieux faire

            Posté par  . Évalué à 10 (+16/-0). Dernière modification le 09/09/20 à 08:19.

            J'ai fait le bilan sur l'année passée, et c'est vrai que je n'ai fait qu'un seul voyage cette année. Bon, pour faire simple, j'ai décidé il y a quelque année de faire tout ce que je pouvais pour consommer moins voir plus du tout de pétrole. A la base, je suis plutôt motard, c'était mon moyen de déplacement principal, pour voyager et aller bosser. Je fais parti d'un club, je ne fais pas de piste moi-même, mais je trainais pas mal dans les paddocks pour aider et supporter mes potes.

            Néanmoins, ça serait un peu longuet à expliquer dans le détail, mais je me suis mis progressivement au vélo, d'abord pour faire du sport et ensuite pour des raisons écologiques, sur les 10 dernières années. J'ai commencé par en faire un peu le week-end, puis habitant en région parisienne, à 30 km de paris, je me suis mis a l'utiliser pour rejoindre la gare RER, à 8km de chez moi. Puis, il y a un peu plus de 3 ans, j'ai tenté de faire le trajet complet. J'ai mis un peu de temps pour le mettre en place et j'ai pu aussi passé deux jours de ma semaine en télétravail. 30km, c'est pas rien, mais c'est jouable. ça me prend 1h30, soit 3h aller/retour, trois fois par semaine soit 180km. C'est le niveau d'entrainement d'un cycliste amateur, ça n'a rien d'insurmontable sur le plan physique. Le problème, c'est plus le coté grosses journée, mais comme je suis célibataire et sans enfants, j'ai pas de contrainte familiale. Au bout de 3 ans a 180km par semaine, autant te dire qu'au niveau cardio, j'ai un peu d'entrainement, et c'est ce qui m'a poussé a utilisé aussi le vélo pour voyager. L'année derniére, je suis allé au mariage de mon frangin du coté de Marseille en vélo. un petit 900km, j'ai mis 10 jours à l'aller et 9 au retour. J'ai envoyé mon costard par la poste et mis le reste dans les sacoches :). Depuis, je passe un peu pour un taré auprès de mes potes, mais ça va, je le vis assez bien.

            Sur la démarche écolo, c'est qu'une des motivation, j'aime beaucoup le vélo. Par rapport à la moto, ça permet encore plus de liberté et c'est la vitesse idéale pour le voyage dans le sens ou tu va suffisamment lentement pour profiter vraiment du voyage tout en pouvant quand même faire une centaine de borne par jour. L'aspect sportif n'est pas du tout un problème, bien au contraire, ça permet de rester en forme.

            Le voyage Paris Marseille que j'ai fait l'année derniére m'a définitivement converti, ça a été une expérience absolument géniale. En gros, j'ai suivi les chemins de halages et les fleuves, un peu de camping, mais surtout chambre d’hôte, air Bnb et hôtel. Pour le trajet, j'ai longé la Seine, un bout de l’Yonne, pour prendre ensuite le canal de Bourgogne, passer les coteaux du coté de Nuit-Saint-George et rejoindre la Saône à Chalons et ensuite le Rhône à Lyon, traverser la Drôme, en jetant un œil au mont Ventoux en me disant qu'un jour, j'arriverai bien a monter la-haut, puis arriver sur Aix et puis Marseille. Au retour, j'ai changé un peu le parcours, et j'ai quitté le Rhône aprés Montélimar pour monter la vallée de l'Eyrieux et rejoindre Saint Agreve. Un petit 1000m de dénivelé, mais bon, je commençais a avoir un peu d'entrainement, et ça me fais plus vraiment peur. Arrivé là-haut, je suis redescendu rejoindre la Loire du coté de Saint-Étienne, que j'ai longé jusqu'au Canal de Briare qui permet de rejoindre la Seine puis la région Parisienne.

            J'ai parfaitement conscience que mon cas n'est pas facilement transposable a tout le monde, déjà parce que faut être effectivement un peu taré pour le faire, et puis c'est le genre de truc jouable quand tu vis seul, mais c'est beaucoup plus compliqué quand tu dois embarquer ta famille au complet dans ton délire, j'ai un bon pote cyclo aussi, et il reverrait de pouvoir m'accompagner, mais c'est pas simple pour lui, il peut pas laisser sa famille 1 mois et sa compagne n'est pas prête pour partir sur la route comme ça. Après, j'ai rencontré des canadiens qui traversaient la France en vélo/camping en famille, avec remorque et tout le bazar, donc c'est toujours possible, mais de là à imaginer que tout le monde se mette à changer son SUV pour faire ça, je n'y crois pas une seconde, même avec une assistance électrique, enfin, on peut toujours rêver, heureusement.

            Faut pas gonfler Gérard Lambert quand il répare sa mobylette.

            • [^] # Re: Peut mieux faire

              Posté par  . Évalué à 3 (+1/-0).

              Excellent! Même en ayant une famille, partir en vacances à vélo est agréable, en préparant : pas plus de 25km/jour s'il y a des enfants de moins de 8 ans, choisir un trajet plutôt plat. Pour ma part, avec 3 enfants, on a augmenté progressivement les distances, puis on est passés à 2 ados seulement et là 500km en 10 jours facile. Enfin je suis aussi parti tout seul pour une envie de rouler plus.

              Bref, oui la vélo en vacances est très agréable, il faut seulement penser à l'avance à ce que l'on veut vivre : rencontrer des gens/passer dans des lieux célèbres/battre le record du tour de france ;-)

              Enfin côté travail travail chapeau pour les 180km/semaine! Pour ma part, j'ai choisi de rester près de chez moi, j'ai changé de boulot pour plus près pour passer de 70km/semaine à 20! Bien sûr, l'activité me plaisait, mais j'ai fait une croix sur un bon salaire ;-)

              ⚓ À g'Auch TOUTE! http://afdgauch.online.fr

            • [^] # Re: Peut mieux faire

              Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3 (+1/-0).

              J'ai parfaitement conscience que mon cas n'est pas facilement transposable a tout le monde.

              Faut dire que si pour partir un week-end tu dois prendre 3 semaines de congés, c’est sûr que c’est compliqué.

              • [^] # Re: Peut mieux faire

                Posté par  . Évalué à 5 (+3/-0).

                Il va falloir s'y mettre, on peut plus continuer avec le pétrole :)

                un ouvrage de référence :
                Le cyclisme, Théorique et pratique, L.Baudry de Saunier, 1893.

                https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k147827w

                Une petite mise en bouche :

                Chapitre premier, de l'importance de la question cycliste.

                Le cyclisme est devenu tout d'un coup en France, et par suite dans le monde entier, ainsi qu'il en est l'habitude, une question si volumineuse qu'un écrivain ne peut guère être certain de posséder des bras assez larges pour l’envelopper toute entière.

                En deux années, la vélocipédie a pris de telle proportion qu'un nom nouveau lui est désormais nécessaire : elle change d'habit, en prend un plus large, plus sérieux et plus élégant, celui de cyclisme !

                La vélocipédie était autrefois pour beaucoup de gens une forme ingénieuse de la gymnastique, un passe-temps réservé, il faut l'avouer, à la partie débraillée de la société. Le cyclisme est aujourd'hui pour tout le monde un mode de locomotion nouveau, des plus sérieux et des plus économiques, bientôt un instrument de révolution des rapports sociaux, analogue à celui des chemins de fer et des transatlantiques. « Le sport vélocipédique, écrit le Dr Morrache, regardé d'abord avec quelque dédain par les gens qui font profession d'être « sérieux », s'est imposé maintenant par les services qu'il rend tous les jours, par ceux qu'il est appelé à rendre. Il fait partie de cet ensemble de moyens à l'aide desquels nous poursuivrons la culture physique de notre jeunesse, culture sans laquelle, j'ose le dire, le seul progrès intellectuel est incomplet, sinon dangereux parfois.»

                Le cyclisme s'est présenté à la porte des plus sévères maisons et est entré en vainqueur : le ministère de la guerre l'a accueilli, lui qui autrefois par la fenêtre criait au vélocipède qu'il n'était qu'un joujou ! Le cyclisme à pénétré dans tout les pays, dans toutes les familles et partout il a fait la bombe. Le feu a couvé plus d'un siècle : le cyclisme éclate aujourd'hui, et les plus rétrogrades des conservateurs sentent un vent de révolution frôler leur joue. Les vieillards le maudissent, car leurs jambes se refusent à se ployer aux exigences d'une pédale : Le cyclisme hausse les épaules et leur répond qu'il n'est pas fait pour eux, qu'il est trop vert ! Les rares jeunes gens qui considèrent encore la petite selle cycliste comme une liaison mauvaise s'avouent, aux heures de pleine franchise, que la conscience s'octroye de jour en jour, que leur os sont trop faibles, que leur poitrine manque de ces bons soufflets de vie qu'on nomme des poumons sains, ou que leur porte-monnaie est plat et qu'on lui sent trop le fermoir sous la peau pour affronter jamais le catalogue d'un marchant de cycles !

                La faiblesse physique ou la faiblesse pécuniaire sont donc désormais les deux seuls ennemis du sport vélocipédique. Dans toute conversation qui met en pièces le cyclisme, cherchez, vous découvrirez l'une ou l'autre infirmité.

                Faut pas gonfler Gérard Lambert quand il répare sa mobylette.

          • [^] # Re: Peut mieux faire

            Posté par  . Évalué à 1 (+0/-1).

            C'est le souci avec ce type de test, il fut être très précis et honnête sur sa consommation.

            Une petite voiture thermique émet un peu plus de 100g de CO2 par km. On est donc sur du moins de 100km par an, c'est effectivement peu crédible.

            • [^] # Re: Peut mieux faire

              Posté par  . Évalué à 9 (+7/-0).

              Ben oui, mais comme je l'explique plus haut, c'est effectivement mon cas. Cela dit, cette année est un peu particuliére, d'habitude, je prend au moins ma bécane pour faire l'aller retour dans le sud, et un voyage en train. Cette année, j'ai pas pu prendre le train a Noel a cause des gréves SNCF et le confinement a fait le reste. Du coup, ouais, j'ai sorti la bécane une fois, juste pour faire une 50 de bornes pour aller a l'anniv d'un pote.

              Enfin, cela c'est dingue de voir que même en faisant ça, je suis encore loin de l'objectif de 2t/an. C'est fou en fait.

              Faut pas gonfler Gérard Lambert quand il répare sa mobylette.

    • [^] # Re: Peut mieux faire

      Posté par  . Évalué à 4 (+1/-0). Dernière modification le 09/09/20 à 07:01.

      wow perso je suis surpris : 7 tonnes
      https://ecolab.ademe.fr/apps/climat/fin?total=7069&details=a2.13t2.09l1.33s1.28n0.12d0.11
      (surtout avec ma conso d'eau en bouteille de sale c****** de faux écolo de m**** qui devrait être fouetté et pointé du doigt chaque jour pour ça.)

      pas de tram, ni train, ni bus, voiture perso thermique récente et faible kilométrage /an, pas de télé pas de surconso de hightech, etc .. Des repas standards (ça c'est nouveau dans my life) Bref, rien de transcendant. 7T, je m'attendais à plus.

    • [^] # Re: Peut mieux faire

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 6 (+4/-0).

      Avec 25000 km/an en voiture individuelle (majoritairement pour emmener les enfants chez les grands-parents durant les vacances), j'arrive également à 6 t (seulement 1,5 t pour le transport).

      Les gros postes qui me paraissent délicats à réduire sont la partie « service publics » (l'entretien des voiries, réseaux de distribution, gestion des déchets… ???) 1,3t, et surtout alimentation 1,8t. Pourtant je produis moi-même l'essentiel de mes légumes, et je mange rarement une pièce de viande. Je crois qu'il va falloir se dépêcher de passer à l'entomophagie comme substitut à l'emmental.

      Bref, j'ai comme l'impression que l'action individuelle ne suffira pas à descendre à 2t/an/personne. Il y aurait comme une révision en profondeur des modes de vie à découvrir.

      « IRAFURORBREVISESTANIMUMREGEQUINISIPARETIMPERAT » — Odes — Horace

      • [^] # Re: Peut mieux faire

        Posté par  . Évalué à 4 (+2/-0).

        Tu peux rien faire sur la partie service public dans ce test.
        C'est 1,3T pour ta pomme, et voilà.
        Donc l'objectif de 2T, c'est mort sans modification de la société toute entière pour réduire aussi ces 1,3T.

        Pour ma part, j'ai eu une année 2019 terrible en essence, 30kkm, et un bilan global à 9T, mais 2021 s'annonce à moins de la moitié et je tombe à 6T, dont 2.1 pour les transports.

        Malheureusement mon lieu de travail actuel (où je ne devrais aller que 2 fois par semaine une fois les choses revenues à la normale) est à 70km, donc c'est mort pour le faire à vélo, même électrique. Cela dit j'aurais peut-être un trajet train qui me sauvera, alors que ça ratait complètement l'année dernière, de quoi descendre à environ … 1,5T, parce que simplement avoir une voiture, ça tue le bilan carbone, même si elle a 11 ans et qu'elle roule parfaitement bien.

        Pour le reste bah on fait des efforts, et ça fait ~2,5T pour maison, divers, bouffe et électronique.

        Bref, les 2T c'est super pas gagné encore !

        Yth.

        • [^] # Re: Peut mieux faire

          Posté par  . Évalué à 2 (+0/-0).

          Tiens, je me réponds à moi-même, parce que j'ai pas revu le strip depuis longtemps…

          Et aussi que je me suis amusé à faire des simulations, c'est le côté intéressant de l'outil, envisager diverses solutions et voir où elles nous amènent !

          -> Et je vais prendre des situations pourries et essayer de les optimiser au mieux.
          Comme, tu sais, il y a quelques années, c'était pourri et tu as dû faire 30kkm dans l'année, avec ta voiture de 8 ans qui roule au 98 sans plomb, et tout seul la majorité du temps (disons 80% et le reste en famille à 4, soit 1,6 personnes par trajet).
          Et là tu te dis, paf on va passer à l'électrique, hop une occase de trois ans d'âge et on se projette dans cinq ans avec une nouvelle année terrible à 30kkm (disons 75km pour aller au boulot, et pas lourd de télétravail). Mais là tu as prévu le coup, et certes on va toujours compter 20% en famille à 4, mais tu covoitures avec une autre personne en moyenne sur les autres 80%, soit 2,4 personnes par trajet.

          On choisit 30 000 km par ans parce que c'est infaisable à vélo, il faut donc obligatoirement passer par un mode de transport plus lourd.
          On considère par contre qu'à ce tarif, tout est fait en voiture : pas de train, de bus, d'avion, quedalle.
          On va aussi considérer une voiture thermique assez économe à 5l/100. Ma propre voiture fait en moyenne mesurée sur 24kkm du 5,8l/100km, donc à mi-chemin.
          Et on esquive le coût de la fabrication parce que ça biaise la première année et qu'on va essayer de conserver notre voiture une quinzaine d'années, donc on prend 8 ans en moyenne, et aussi pour éviter du CO2 et d'autres pollution, acheter d'occasion c'est efficace, donc ça entre dans la logique.

          La données de base pour garder en tête :
          * Moyenne française des transports : 3,2T
          Et nos simulations :
          * Thermique, 8 ans, 30kkm, 1,6 passagers : 4,3T
          * Thermique efficace, 8 ans, 30kkm, éco (5l/100km), covoiturage (2,4/trajet) : 2,6T
          * Électrique, 8ans, 30kkm, 2,4 passagers : 1,6T

          Ok, c'est pas mal déjà, on voit que de faire des efforts de covoiturage et passer à l'électrique réduit de presque les deux-tiers notre empreinte, et est nettement plus efficace que de faire pareil mais avec une thermique plus économique en pétrole.
          Donc l'électrique est une bonne idée, mais on est encore loin du compte, et c'est très difficile de trouver une bonne occasion, alors qu'avec le thermique c'est très facile !

          Maintenant on va étudier une autre possibilité : pourquoi ne pas prendre les transports en commun ? On est dans un village et il n'y en a pas est une bonne réponse, mais la gare la plus proche n'est pas forcément à 50km.
          Disons 15km !
          Mais le train n'est pas extrêmement efficace, et tu vas faire autant de distance en train que tu en faisait en voiture, mais avec tes 2*15km de voiture en plus.
          On remplace 75km de voiture par 15km, et on ajoute 75km de train, et on va compter la même proportion pour les trajets en famille, on promeut le train sur la voiture individuelle cette année ! Et on essaye toujours de covoiturer, avec une voiture économique en pétrole, ou électrique, de 8 ans d'âge. On va aussi ignorer le trajet à l'arrivée, de la gare au boulot, comme étant la portion négligeable, et aussi parce que le simulateur a ses limites, et que transformer quelques milliers de km du train vers le tram/métro ne change pas grand chose au final (et si tu n'as pas compris : ne prends PAS le bus ! Ça pue presque autant que ta voiture).

          Données : 6kkm, 8 ans, 2,4passagers, 5l/100 + train à 30kkm
          Bilans :
          * Thermique éco + train : 1,3T
          * Électrique + train : 1,6T
          Première belle surprise !
          Mieux vaut que tu gardes ta vieille thermique, et que tu l'amènes effectivement à 15 ans d'âge plutôt que de passer à l'électrique !
          L'électrique semble avoir un coût d'entrée plus élevé, mais un coût au kilomètre plus bas, donc choisit l'électrique si tu comptes rouler beaucoup, ce qui est assez contradictoire avec les autonomies relativement réduites de ces véhicules (je fais 900km avec un plein qui se recharge en quelques minutes, on n'en est pas là avec l'électrique que je sache).

          Bon, mais là on a aussi un truc très important qui vient de changer tout le concept : 15 km ça se fait en vélo, voire en VAE si t'as pas l'habitude et que t'habites pas dans un plat pays.
          Et là, paf, tu peux dégager ta voiture, faire tes 6000km de vélo par an (on simplifie les calculs hein), et toujours 30kkm de train.
          En plus en sortant du train tu gagnes du temps pour rejoindre le taf vu que t'as ton vélo sous les miches.
          -> On va être un brin hypocrite ici, on parle d'une famille de quatre, et laisser le conjoint avec sa voiture, une seule pour la famille, qui va servir pour les trajets en famille aussi, mais le simulateur ne permet pas de dire qu'on fait marginalement de la voiture et surtout du vélo, l'idée étant de tester la bascule de la voiture au vélo. Il faudra par contre effectivement se débarrasser de la seconde voiture et n'en conserver qu'une seule !
          Bilan :
          * Vélo + 30kkm de train : 168kg.

          Et la conclusion dans tout ça ?
          Le vélo et le train, c'est ce qui marche, et même à plutôt grande échelle pour le train, c'est efficace.
          100 000km de train à l'année ça fait 560kg, ça reste presque moitié moins que d'avoir une vielle thermique utile uniquement en vacances (4 passagers) pour quelques milliers de km/ans.

          • Yth.
          • [^] # Re: Peut mieux faire

            Posté par  . Évalué à 4 (+2/-0).

            Vélo + train c'est effectivement trés bien. J'ai pratiqué ça pendant quelques années. Aujourd'hui, a mon avis, les difficultés pour généraliser ce mode dans mon coin (ile de france), et le subsituer pour partie a l'automobile, c'est la saturation du réseau RER surtout sur certaines lignes et le manque de confort que ça implique, le manque de fiabilité au niveau des horaires et l'absence de solutions sécurisées pour le parking des vélos (impossible que tout le monde monte avec son vélo dans le train déjà saturé). Il y a bien un effort qui a été fait avec des consignes automatique vélo Véligo mais le nombre de place est relativement limitée et la sécurité discutable, surtout vis a vis des VAE qui sont des vélos relativement onéreux.

            Il y a franchement un effort à faire de ce coté, par les opérateurs (SNCF/RATP) et les collectivités. Celà dit depuis quelques années, ayant passé mon trajet complet en vélo, j'avoue ne plus trop suivre le sujet.

            Faut pas gonfler Gérard Lambert quand il répare sa mobylette.

            • [^] # Re: Peut mieux faire

              Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2 (+0/-0).

              Autre petite objection : le gèle. Bon d'accord, ça devrait probablement être réglé d'ici quelques années :-). Mais le vélo sur givre c'est très coûteux en terme de confort — ma petite expérience une plaque de givre → 6 mois de douleurs — voire de services de soins. Et comme on ne choisit pas d'aller au travail en fonction de la météo comme à l'époque où tout le monde était agriculteur…

              « IRAFURORBREVISESTANIMUMREGEQUINISIPARETIMPERAT » — Odes — Horace

              • [^] # Re: Peut mieux faire

                Posté par  . Évalué à 3 (+1/-0).

                Suite à un gadin sur une plaque de verglas, j'ai expérimenté quelques hivers des pneus à clous pour vélo. Le marathon winter. Suivant la région ou l'on pratique, ça peut valoir le coup. là ou j'habite, c'est pas franchement indispensable. ça diminue le rendement du pneu, ce n'est pas agréable a rouler et c'est un peu bruyant, par contre, c'est bluffant d'efficacité.

                Faut pas gonfler Gérard Lambert quand il répare sa mobylette.

                • [^] # Re: Peut mieux faire

                  Posté par  . Évalué à 3 (+1/-0).

                  Je suis en montagne, mon problème pourrait être l'espace dans des trains parfois bondés, mais d'abord c'est surtout d'atteindre la gare, avec des dénivelés nécessitant un minimum de pratique…
                  Et oui en hiver ça peut être misérable.

                  Mais comme il est présomptueux de réussir à changer son mode de vie pour passer de 10T à 2T en une seule année, on peut se ménager une période transitoire, pour tester ce qui fonctionne et ne fonctionne pas, avec toujours la voiture en roue de secours (oui, ça pèse lourd sur le vélo, mais faut c'qu'y faut hein ?… …).

                  Bon, je parle surtout des trajets parce que c'est mon point faible, hors confinement et bonheur du 100% télétravail, cela dit depuis 13 ans que je suis dans ma montagne, je n'ai eu de voiture que la moitié du temps (6 années en fait, que des voitures d'occase), comme quoi c'est aussi faisable hein, mais pas tout le temps, et c'est plus difficile avec de jeunes enfants (par exemple, faire du stop avec mes mômes, c'est même pas en rêve).
                  Mais pouvoir envisager de dégager ma voiture et de n'en avoir plus qu'une pour tout le monde, ça fait envie.
                  Passer à zéro c'est encore trop tôt par contre.

                  • Yth.
      • [^] # Re: Peut mieux faire

        Posté par  . Évalué à 4 (+3/-0). Dernière modification le 09/09/20 à 14:14.

        Bref, j'ai comme l'impression que l'action individuelle ne suffira pas à descendre à 2t/an/personne. Il y aurait comme une révision en profondeur des modes de vie à découvrir.

        D'après leur simulateur, on a au moins 1,3 t CO2eq par les services publics, et 0,5 t CO2eq par la nourriture (en choisissant les options les moins émettrices à chaque fois). Donc à moins de ne rien consommer et de vivre sous une tente, les 2 t/an/personne ne peuvent pas être atteints.

        Pourtant je produis moi-même l'essentiel de mes légumes

        Le simulateur n'en tient pas compte.

        Perso, je suis à 7 t, dont la moitié due au logement. Principalement le chauffage, collectif, avec facture sur les charges (donc je ne peux que rentrer une valeur approximative en €, qui dépend autant de moi qui chauffe à 19°C que de mon voisin qui chauffe peut-être à 24°C). C'est la limite de ce genre de tests.

        • [^] # Re: Peut mieux faire

          Posté par  . Évalué à 3 (+2/-0). Dernière modification le 09/09/20 à 14:57.

          à moins de ne rien consommer et de vivre sous une tente

          J'ai fait le test par curiosité, en étant le plus honnête possible, et j'en suis à 3 tonnes. Mon cas n'est pas nécessairement généralisable, et je ne crois pas plus que ça à une focale axée sur les comportements individuels. Je n'ai pas du tout la prétention à être un exemple (ce qui n'aurait pas de sens), mais les scores moyens très élevés m'interrogent fortement. Je fais attention à mon mode de vie et mes habitudes de consommation, mais je n'ai absolument pas l'impression de me priver.

          Sachant que, rapportés à la distribution des revenus, les miens sont faibles (toujours moins de l'équivalent d'un SMIC à temps plein mensuel), et mon loyer en consomme la moitié :

          • Je vis en couple, sans enfants, et vis dans 45 m2 avec chauffage au gaz individuel. Je suis client d'Enercoop, et toute l'électricité que je consomme est compensée, kW par kW, par une production renouvelable.
          • Je mange à 99 % bio (même si les conséquences sur les émissions de gaz à effet de serre restent à prouver).
          • Je n'ai pas, et n'ai jamais eu, de voiture (et organise ma vie de façon à ne pas en avoir besoin - ce qui est certes loin d'être généralisable).
          • Dans la vie quotidienne, je me déplace à 90 % à vélo, même pour les trajets longs (plus de 20km) et même pour porter des charges semi-lourdes (courses, etc.).
          • Ailleurs, je me déplace à 90% en train + vélo; très occasionnellement, quand je n'ai pas le choix, en car/bus. 5 à 6 fois par an, je fais un court trajet un voiture (moins de 30km en général), jamais seul (en général, je profite du voyage de quelqu'un d'autre par convivialité plus que par nécessité).
          • Je ne prends plus du tout l'avion (ça m'est arrivé dans le passé, une fois tous les deux à trois ans en moyenne).
          • Je ne mange de la viande que très rarement, et je mange peu de produits d'origine animale de façon générale.
          • J'achète globalement peu d'objets : quelques outils, des équipements pour le vélo, quelques vêtements et une paire de chaussures tous les deux à trois ans, des livres. J'achète un nouvel ordinateur et un nouveau téléphone tous les trois/quatre ans.

          Je me déplace pas mal, pars souvent en voyage et, encore une fois, n'ai absolument pas l'impression de me priver de façon générale. J'imagine que l'absence d'enfants compte pour beaucoup, mais tout de même, la moyenne de 11 tonnes me paraît délirante.

          • [^] # Re: Peut mieux faire

            Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3 (+0/-0).

            Je vis en couple, sans enfants, et vis dans 45 m2 avec chauffage au gaz individuel. Je suis client d'Enercoop, et toute l'électricité que je consomme est compensée, kW par kW, par une production renouvelable.

            L'électricité consommée avec des certificats d'origine garantis n'a aucun impact sur ton empreinte carbone.

            Je me déplace pas mal, pars souvent en voyage et, encore une fois, n'ai absolument pas l'impression de me priver de façon générale. J'imagine que l'absence d'enfants compte pour beaucoup, mais tout de même, la moyenne de 11 tonnes me paraît délirante.

            Globalement tu as un logement petit, tu supprimes de gros producteurs qui sont la viande / produits laitiers et les transports. Les deux derniers points c'est en moyenne 50% des émissions d'un français lambda.

            Donc le résultat n'est pas étonnant, tu as fait le gros de l'effort. Le gros de la population n'en fait que très peu.

            • [^] # Re: Peut mieux faire

              Posté par  . Évalué à 1 (+0/-0).

              L'électricité consommée avec des certificats d'origine garantis n'a aucun impact sur ton empreinte carbone.

              Pas dans le cas d'Enercoop (et quelques autres producteurs), qui font des contrats directs. Voir :

              https://www.enercoop.fr/content/enercoop-vous-explique-les-garanties-dorigine-et-les-contrats-directs
              https://www.ademe.fr/sites/default/files/assets/documents/avis-de-lademe_offres_vertes_decembre2018.pdf

              • [^] # Re: Peut mieux faire

                Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 6 (+4/-1).

                Cela ne change rien au concept, cela limite certains effets pervers des contrats d'origine mais ne change pas fondamentalement que c'est une logique comptable et non physique.

                Car le principal problème des contrats d'origine classique, c'est que majoritairement ils achètent cela à des producteurs hydrauliques norvégiens ou suédois qui en ont une grande quantité. Ces installations sont rentabilisés et là depuis longtemps. Cela n'aide pas à financer une transition pour remplacer du charbon (polonais ou française par exemple) par autre chose.

                Ici Enercoop évite ce problème en achetant et en finançant des projets directement. Sauf que par ailleurs l'électricité française est décarbonée, tu finances donc surtout une dénucléarisation et non une décarbonatation. Or le calculateur se préoccupe des GES.

                Par ailleurs aussi, l'électricité est un marché européen si tu es raccordé au réseau. Même si via Enercoop tu as financé des projets éolien, ta consommation du 10 mars à 20h (par exemple) ne vient pas de ces projets mais d'un parc de production global. Donc considérer que ton empreinte (sur ce poste) est nulle à cause de cette règle comptable est faux. Car à ce moment là tu as consommé à partir d'autres sources de production donc il est normal que les émissions de cette production te reviennent en partie.

                Le raisonnement serait juste si Enercoop avait un réseau électrique indépendant ou que tu stockais éventuellement l'énergie produite par Enercoop pour l'utiliser aux moments où son parc ne produit pas. Ou si tu ne consommes que lorsque ce parc produit de l'électricité. Mais avec un appartement je doute que ce soit le cas.

                • [^] # Re: Peut mieux faire

                  Posté par  . Évalué à 4 (+2/-0).

                  Par ailleurs aussi, l'électricité est un marché européen si tu es raccordé au réseau. Même si via Enercoop tu as financé des projets éolien, ta consommation du 10 mars à 20h (par exemple) ne vient pas de ces projets mais d'un parc de production global. Donc considérer que ton empreinte (sur ce poste) est nulle à cause de cette règle comptable est faux. Car à ce moment là tu as consommé à partir d'autres sources de production donc il est normal que les émissions de cette production te reviennent en partie.

                  Tu méconnais les mécanismes réseau électrique : Enercoop, comme tous les fournisseurs, doit fournir exactement la même quantité d'éléctricité sur le réseau que celle que ses clients consomment, par tranche de 30 minutes. Ils payent des pénalités s'ils sont au-dessus ou en-dessous. Donc oui, les centrales françaises - pas norvégiennes! - en contrat Enercoop s'alignent bel et bien sur la consommation des clients.

                  ⚓ À g'Auch TOUTE! http://afdgauch.online.fr

                  • [^] # Re: Peut mieux faire

                    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2 (+0/-1).

                    Pas du tout. Tout ceci n'est qu'un jeu comptable comme je l'ai dit et ne repose pas sur la physique. Et c'est normal, ce serait vraiment complexe de le faire avec ce qu'on a.

                    Déjà, un fournisseur d'énergie n'a aucun moyen (aujourd'hui) de connaître la consommation instantanée de chaque client. Ce n'est pas avec un relevé de compteur une fois par an que tu peux voir cette information. Avec un compteur intelligent ce serait théoriquement possible mais à cause des mesures pour protéger la vie privée je doute que cela se fasse.

                    D'ailleurs je le vois bien, dans ma facture annuelle mon fournisseur me montre le prix de gros moyen de chaque mois et a attribué une partie de ma consommation annuelle ce mois-ci. Mais cette consommation est virtuelle, je fais un relevé manuel mensuel et les chiffres ne collent pas. C'est normal, mon fournisseur ne peut pas le savoir.

                    Du coup ils font une moyenne sur tous leurs clients et à partir de quelques infos (chauffage électrique ou non de certains clients) ils peuvent faire une répartition de cette consommation. Mais si ça se trouve sur cette période de temps, ses consommateurs ont consommé en vrai moins ou plus que ce qui est annoncé.

                    Ensuite il y a un concept qui est la production marginale. Prenons un client de Enercoop. Aujourd'hui à 10h il allume son chauffage électrique de 7kW. Comment cette demande sur le réseau va être satisfaite ? L'éolien et le solaire sont des énergies fatales, peu probable qu'à ce moment précis leur production augmente en conséquence. En réalité pour répondre à la demande les sources pilotables vont prendre en charge cette consommation additionnelle en produisant un peu plus qu'avant. Cela peut être un barrage hydroélectrique (cool), une centrale à gaz, nucléaire, charbon ou fioul. Probablement un mix de tout ceci ensemble. Si pas de bol on était dans une situation limite, il faudra démarrer une nouvelle centrale à gaz.

                    Enercoop explique qu'il achète les garanties du parc éolien qu'il possède (ou avec qui il a un contrat) qui produisant à ce moment là donc tout va bien, le client a bien sa consommation produite par de l'éolien. Mais physiquement, pour satisfaire sa demande précise du moment il y a eu lieu en réalité recours à une source d'énergie différente qui mène à des émissions physiques bien réelles.

                    Il est donc normal que ces émissions lui soient affectées dans son empreinte carbone, il n'y a aucune justification pour croire que le jeu comptable expliqué plus haut lui permette de se dédouaner de ses impacts réels au détriment des autres. Ce n'est pas comme ça que fonctionne le réseau électrique.

                    Le fait d'être à Enercoop permet de financer une transition énergétique (ce que ne font pas tous les fournisseurs loin de là), ce qui n'est pas en soit un mal, mais ne permet pas de compenser ses propres émissions.

                • [^] # Re: Peut mieux faire

                  Posté par  . Évalué à 2 (+1/-0).

                  Tu cherches un petit peu la petite bête. D'une part, si la production nationale est largement décarbonée, celle d'Enercoop l'est davantage, étant donné qu'elle ne compte pas les ~7% d'électricité d'origine fossile. (Par ailleurs, j'ai fait le choix d'Enercoop pour l'origine renouvelable de l'électricité et la structure coopérative davantage que pour la seule question des GES, effectivement).

                  Ensuite, je ne comprends pas trop ta distinction "comptable"/"physique": par définition, je ne consomme pas l'électricité produite par Enercoop in vivo (en aparté, c'est une critique que l'on fait souvent à Enercoop et que je trouve très amusante :). Mais 98% de la consommation des clients est couverte par la production.

                  Le problème se poserait justement si le réseau était indépendant et que la nature intermittente des sources de production de l'électricité rendait impossible le fait que j'allume mon radiateur le 10 mars à 20h (ce qui n'est, par ailleurs, absolument pas certain).

                  Car à ce moment là tu as consommé à partir d'autres sources de production donc il est normal que les émissions de cette production te reviennent en partie.

                  … et de la même façon un client d'EDF aura, à un autre moment, consommé de l'électricité produite par Enercoop plutôt que par une centrale à gaz. Évidemment, du fait de la taille du réseau d'Enercoop, je consomme nécessairement, la plupart du temps, provenant d'autres producteurs.

                  Mais je me fiche un peu de l'origine de l'électricité qui alimente mon appartement en particulier. Le réseau est ce qu'il est, et je contribue très modestement à en infléchir les sources. Ce n'est pas un choix individuel que je fais (de la même façon de l'alimentation bio, qui n'a a priori aucun effet individuel).
                  C'est la limite, justement, de l'approche individuelle que je mentionnais dans mon premier message. Je me fiche un peu que mon impact via Enercoop soit strictement nul ou pas. Je n'opère pas une tabula rasa à moi seul.

                  • [^] # Re: Peut mieux faire

                    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3 (+1/-1). Dernière modification le 12/09/20 à 14:12.

                    Tu cherches un petit peu la petite bête.

                    Sur un sujet qui parle d'empreinte carbone, il est bon de faire le distingo entre ce qui a un impact sur son empreinte réelle et sur ce qui n'en a pas.

                    D'une part, si la production nationale est largement décarbonée, celle d'Enercoop l'est davantage, étant donné qu'elle ne compte pas les ~7% d'électricité d'origine fossile.

                    Comme je t'ai dit, tant que le réseau a de l'énergie fossile, Enercoop ne peut pas dire que ses clients n'en font pas consommer au réseau. Physiquement ils ne peuvent pas, ils ne le font que grâce à un jeu comptable ce qui n'est pas intéressant dans le cas d'un calcul de l'empreinte carbone.

                    Comme je te l'ai dit, mon but n'est pas de dire que Enercoop vend… du vent. Ils vendent une transition, oui, mais ton empreinte actuelle n'est pas impactée par ce choix du moins aujourd'hui.

                    Mais 98% de la consommation des clients est couverte par la production.

                    C'est ça que tu ne comprends pas, c'est basé sur une moyenne annuelle et une prise en compte statistique de la consommation des clients. Mais pas sur leur consommation instantanée réelle le long de l'année.

                    D'où le fait que ce chiffre est un chiffre comptable ce qui dans le cas d'une évaluation d'une empreinte carbone n'a pas de sens ou d'intérêt.

                    … et de la même façon un client d'EDF aura, à un autre moment, consommé de l'électricité produite par Enercoop plutôt que par une centrale à gaz. Évidemment, du fait de la taille du réseau d'Enercoop, je consomme nécessairement, la plupart du temps, provenant d'autres producteurs.

                    Tout à fait, personne raccordé au réseau électrique national ne peut dire qu'il ne consomme que de l'électricité nucléaire, ou en provenance d'éolienne, etc. Malgré les promesses marketing des fournisseurs.

                    Il faut considérer que chaque client consomme une proportion de tous moyens de productions. Même le peu de charbon qu'utilise la France. C'est la manière la plus raisonnable de représenter la chose.

                    Mais je me fiche un peu de l'origine de l'électricité qui alimente mon appartement en particulier. Le réseau est ce qu'il est, et je contribue très modestement à en infléchir les sources.

                    Oui, car c'est cela que tu fais concrètement : tu finances pour l'avenir. Ce n'est pas un mal ou un jugement, juste un rappel des faits car pas mal de gens ont vraiment du mal à comprendre que d'avoir un fournisseur d'énergie vert ne change rien physiquement à son empreinte carbone actuelle.

          • [^] # Re: Peut mieux faire

            Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3 (+0/-0).

            les scores moyens très élevés m'interrogent fortement

            Pareil : j'ai « seulement » 8 tonnes à ce test alors que je ne fais RIEN pour limiter mes émissions de CO².
            La moyenne étant 11, ça veut dire que la moitié des gens émettent individuellement 50 % de plus que moi. J'imagine que c'est en comptant les gosses et les vieux. Ça me semble improbable. Du coup il est possible que j'émette plus de 8 tonnes par an, j'ai peut-être mal répondu.

            J'habite une petite agglomération, je mange viande/poisson approximativement 12 fois par semaine, j'utilise une automobile quasi toujours seul (je ne suis pas un grand rouleur), je vais au ski, en vacances à l'autre bout de la France, j'ai une maison individuelle, etc. Bref j'ai l'impression d'être le pékin basique comme ceux qui n'en ont rien à foutre du CO² (perso je me sens concerné, mais vu que je n'agis pas c'est le même résultat final).
            En plus j'ai compté la consommation d'électricité et de gaz pour mon foyer entier alors que nous sommes 2.

            • [^] # Re: Peut mieux faire

              Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2 (+0/-0).

              La question pourrait être formulée ainsi : est-ce que la moyenne de 11 tonnes par an est une moyenne sur la production Française totale de CO₂ ? ou sur la production individuelle ? Autrement dit, cela tient-il compte des activités professionnelles ? Le cas échéant, l'outil serait biaisé en quelque sorte : pas de question relativement à notre pollution au travail. Ores celle-ci est nécessairement une part importante de la production de CO₂ ; qu'il faudrait peut-être rajouter sur le compte des actionnaires des producteurs massifs (Lafarge, Total…).

              « IRAFURORBREVISESTANIMUMREGEQUINISIPARETIMPERAT » — Odes — Horace

              • [^] # Re: Peut mieux faire

                Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3 (+0/-0).

                qu'il faudrait peut-être rajouter sur le compte des actionnaires des producteurs massifs (Lafarge, Total…).

                Euh, pourquoi ?

                Je veux dire les émissions de Total sont attribuées aux consommateurs du carburant (ou produits pétroliers) qui achètent sa production.

                De même, les infrastructures construites par Lafarge par exemple doivent être attribuées aux propriétaires des structures construites dont l'État si c'est le cas (d'où la note de service public élevée).

                Ne pas oublier, si ces entreprises polluent, c'est pour vendre un produit ou service à quelqu'un. L'empreinte environnementale du client est associée à cette consommation.

              • [^] # Re: Peut mieux faire

                Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3 (+0/-0).

                est-ce que la moyenne de 11 tonnes par an est une moyenne sur la production Française totale de CO₂ ? ou sur la production individuelle ? Autrement dit, cela tient-il compte des activités professionnelles ?

                Je viens de regarder sur Wikipedia qui indique en 2017 4,6 tonnes par habitant en comptant tout.
                Sur un autre site je trouve 7,x tonnes pour 2016.
                Bon ok, c'est le bordel. Si quelqu'un en sait plus que moi, je suis preneur.

                • [^] # Re: Peut mieux faire

                  Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3 (+0/-0). Dernière modification le 10/09/20 à 16:54.

                  Les chiffres de Wikipédia sont trompeurs. Ils semblent qu'ils ne comptent que les émissions de CO2 et non les gaz à effet de serre (donc le méthane par exemple qui représente les émissions dominantes de l'agriculture).

                  Si on se fit au paragraphe suivant cela me semble clair :

                  En 2013, les émissions de CO2 liées à l'énergie (y compris cimenteries et torchage de gaz, mais hors émissions liées aux usages non-énergétiques de l'agriculture) ont atteint le niveau record de 35,3 milliards de tonnes (Gt) en hausse de 2 % (soit 0,7 Gt) par rapport à l’année précédente3.

                  Il faut compter les émissions de gaz à effet de serre en équivalent CO2 pour que le tableau soit complet, car c'est cette valeur qui compte.

                  Globalement avec ça on devrait être aux alentours de 7 tonnes environ par an et habitant.

                  Mais ça, c'est pour les émissions domestiques. Il faut compter le transport international (majoritairement en avion pour le tourisme) et les importations (en déduisant nos exportations). Avec ça tu monte à 10-11 tonnes par an et habitant.

                  Bien sûr ces chiffres sont globaux. Cela prend en compte la construction des bâtiments, les consomations liées à une activité professionnelle (l'ordinateur du boulot, la climatisation / chauffage au travail, etc.). Tout ceci est rarement pris en compte car difficile à mesurer et imputer individuellement mais les émissions sont là.

                  Cela peut expliquer pourquoi la plupart sont bien en dessous de la moyenne. Car de nombreuses sources d'émission cachées ne sont pas comptées.

                  • [^] # Re: Peut mieux faire

                    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3 (+0/-0).

                    Les chiffres de Wikipédia sont trompeurs. Ils semblent qu'ils ne comptent que les émissions de CO2 et non les gaz à effet de serre

                    Ton explication semble correcte.
                    Je viens de vérifier, le site de l'ADEME indique « Un français émet en moyenne 11.7 tonnes de CO₂e par an ». C'est donc bien l'équivalent carbone (j'avais lu vite-fait et vu uniquement CO²).

            • [^] # Re: Peut mieux faire

              Posté par  . Évalué à 2 (+1/-0). Dernière modification le 10/09/20 à 18:51.

              Peut-être que tu ne prends pas l'avion ?
              Dans le simulateur chaque heure passé dans l'avion ajoute 133 kg de CO2. Du coup je pense que ceux qui sont au dessus de la moyenne sont simplement les gens prenant l'avion régulièrement, ou bien sur de grande distances. Par exemple en effectuant un aller-retour de Paris à l'île de la Réunion (22 heures d'après le site d'Air France), on s'ajoute déjà 3 tonnes de CO2.

  • # Logiciel libre

    Posté par  . Évalué à 2 (+1/-0).

    Accessoirement, comme cela n'a pas été mentionné plus haut, c'est un logiciel libre dont le code source est ici : https://github.com/betagouv/ecolab-climat

Envoyer un commentaire

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.