Journal Le moment crucial

Posté par (page perso) . Licence CC by-sa.
Tags : aucun
-63
5
juil.
2018

D'ici 24h, l'heure de vérité aura sonné pour l'équipe de France. Une équipe qui, il faut le dire, a plutôt fait preuve jusqu'ici de performances en demi-teinte, pour ne pas dire fort décevantes, mais a pu éviter l'humiliation médiatique en se maintenant tout de même dans la compétition.

Et, bien que les français doivent à présent affronter des équipes sérieuses, tout espoir n'est pas perdu. Il reste toujours une chance mathématique que les Bleus parviennent jusqu'en finale. Pour cela, une victoire contre l'Uruguay est évidemment nécessaire (je compte sur un 0-0 et un peu de chance aux tirs aux buts), mais encore les Brésiliens devraient perdre leur match afin de nous laisser affronter une équipe Belge beaucoup plus simple à gérer. La journée de demain va être placée sous le signe d'un suspense quasi hitchcockien !

Pour la finale, parmi les multiples scenarii possibles, l'un a tout particulièrement ma préférence. Il se base sur une victoire de la Russie et de la Suède dans leurs quarts respectifs, puis de la Russie en demie, galvanisée par l'effet jeu à domicile. Ce cas de figure nous donnerait les meilleures chances de remporter le tournoi, tout en offrant à nos hôtes l'honneur de partager une finale ! Une victoire de la France sur ce scénario conclurait magistralement l'épopée vaudevillesque que nous avons tous suivi assidûment ces derniers jours.

Et toi, lecteur de linuxfr, quel est ton pronostic ?

  • # Pronostic pour ce journal

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Et toi, lecteur de linuxfr, quel est ton pronostic ?

    Pour le foot je ne sais pas, mais concernant ce journal je prévois un score négatif sur ce site, et de bien meilleures chances de réussite sur FootballFR.org.

  • # Mes pronos

    Posté par . Évalué à -9. Dernière modification le 05/07/18 à 18:17.

    Dans ma boite on a fait comme dans beaucoup d'autres boites, un concours de pronos.
    Et jusqu'à présent mes pronos ne sont pas trop mauvaises (7ème sur 51).

    Aussi, même s'il est possible que je me trompe lourdement sur la fin du parcours, je me risque à exposer mes pronos des quarts…

    Uruguay - France : 0 - 1
    Brésil - Belgique : 1 - 1 puis tab victoire belge
    Russie - Croatie : 0 - 3
    Suède - Angleterre : 0 - 2

    A suivre…

    • [^] # Re: Mes pronos

      Posté par . Évalué à -7.

      La perfide Albion qui gagne ? T'as pas vu le match contre la Colombie ? … On aurait-dit du football américain plutôt que du foot.

  • # Quel pronostic ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    C'est vrai quoi, pourquoi faire un pronostic alors qu'on est champions du monde depuis bien 2 ou 3 semaines et personne n'en dit mot …
    Hein quoi ? le foot ? Ah mais moi je parlais d'un sport de ballon, pas ce truc …

  • # ALLEZ LES BLEUS !

    Posté par . Évalué à 10.

    ALLEZ LES BLEUS !
    ALLEZ LES BLEUS !
    ALLEZ LES BLEUS !
    ALLEZ LES BLEUS !
    ALLEZ LES BLEUS !

    ALLEZ LES BLEUS

  • # Oui, attaquons nous au problèmes importants !

    Posté par . Évalué à 10.

    parmi les multiples scenarii possibles

    Si je me réfère à ce site : la règle française est de franciser les mots d'origine étrangère (un piano, des pianos…)

    Si je consulte cet autre site : on écrit mieux "scénarios"

    Et surtout, d'après l'académie française : un scénario, des scénarios

    Je fais donc le diagnostic que votre connaissance de la langue française est déplorable, vous faites honte à ce pays !

    • [^] # Re: Oui, attaquons nous au problèmes importants !

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      Quelle bande de zigoti sur ce site !

    • [^] # Re: Oui, attaquons nous au problèmes importants !

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Toujours prompt à jouer les redresseurs d'orthographe dans les fora à ce que je vois ! Dommage pour les 2 fautes dans le titre de ton commentaire, qui en atténuent quelque peu la crédibilité. Mais ne te fais pas de cheveux pour si peu ; console-toi avec de bonnes pizze regine arrosées de Leffe brune, va !

    • [^] # Re: Oui, attaquons nous au problèmes importants !

      Posté par . Évalué à 10.

      «Scenarii», c'est un superbe exemple d'hypercorrection. Non seulement, en français, on applique les règles du français pour les termes d'origine étrangère qui sont lexicalisés (et il ne fait aucun doute que «scénario» est lexicalisé), mais en plus, le pluriel de «scenario» en italien, c'est «scenari», pas «scenarii».

      Après, malheureusement, j'ai peur que ces histoires de pluriels étrangers soient surtout des anglicismes déguisés, parce qu'en anglais, on lexicalise beaucoup moins. Je ne sais pas de quand ça date en français ; c'est un peu venu d'un coup, puisque jusqu'à assez récemment, on lexicalisait même les prénoms, par exemple ceux des rois étrangers.

      • [^] # Re: Oui, attaquons nous au problèmes importants !

        Posté par . Évalué à 1.

        «Scenarii», c'est un superbe exemple d'hypercorrection.

        Pas forcément.

        Pour parler d'hypercorrection, il ne te suffit pas de considérer l'expression seule: tu dois faire en plus l'hypothèse que la personne qui écrit "essaie de pallier l'insécurité linguistique qu'il ressent" (pour reprendre la formulation de wikipedia).

        La confusion est fréquente, en particulier chez les personnes qui aiment utiliser des mots savants sans en connaître le sens précis (pour pallier l'insécurité qu'il ressentent !)

        • [^] # Re: Oui, attaquons nous au problèmes importants !

          Posté par . Évalué à 9.

          Pour parler d'hypercorrection, il ne te suffit pas de considérer l'expression seule: tu dois faire en plus l'hypothèse que la personne qui écrit "essaie de pallier l'insécurité linguistique qu'il ressent" (pour reprendre la formulation de wikipedia).

          Je ne trouve pas cette définition en dehors de Wikipédia, je pense qu'elle est fautive. Universalis dit "en linguistique, fait de reconstruire d'une manière erronée une forme qu'on croyait altérée", Linternaute dit "Usage fautif (généralement grammatical), d'une langue, par envie de s'exprimer de façon soutenue ; c'est-à-dire parler incorrectement à trop vouloir parler correctement. ", et les définitions de Google (qui viennent d'on ne sait où) disent "1. Reconstruction fautive d'une forme linguistique produisant une forme supposée correcte. 2. Le fait de produire des formes linguistiques anormales ou fautives par souci de manifester une maîtrise du discours signalant un statut social valorisé.".

          Bref, on a une acceptation factuelle (erreur d'orthographe et de grammaire en appliquant une règle "trop compliquée") et une explication sociale ("dans le but de s'exprimer dans un registre de langage élevé"), mais rien ne dit que le registre de langage n'est pas le sien (insécurité). C'est plus une forme de pédantisme (tu veux te placer au dessus des autres, ou tu veux singer le registre élevé sans forcément le maitriser) que d'insécurité.

          De toutes manières, il est souvent difficile de caractériser l'hypercorrection. Par exemple, j'ai toujours considéré le stupide "au temps pour moi" comme un exemple d'hypercorrection, ou du moins d'un pédantisme extrême (correction de la forme naturelle "autant pour moi", qui n'a rien d'erronnée). D'ailleurs, j'ai un vrai doute sur cette formule ; la forme "au temps pour moi" n'apparait jamais dans les archives avant sa publication sur le site de l'académie française, et je me suis toujours demandé si ça n'était pas une expérience pour analyser l'influence de l'académie. Ça serait le cadre parfait, on est dans un contexte où l'intégralité de la francophonie utilise "autant pour moi", c'est une expression principalement orale qui a peu été utilisée dans la litérature classique, son origine est suffisamment floue pour rendre des interprétations variées crédibles, et la formule est suffisamemnt employée pour que tout le monde la connaisse, mais pas commune au point où tout le monde trouverait un changement farfelu. Là-dessus, tu proposes une étymologie fantaisiste, avec quelques éléments un peu crédibles (sans être franchement convainquants), et tu laisses mijoter, sans trop intervenir. D'ailleurs, on se demande bien qui a bien pu demander à l'académie comment s'écrivait "autant pour moi" à une époque où personne n'avait aucun doute sur la forme correcte! Et à partir de la publication, l'info se répand d'abord sur les forums de linguistique, et elle est ensuite propagée par tous les "grammar nazis". Ça reste une hypothèse, hein, mais le contexte et les données de Google ngram la rendent quand même vraisemblable. Ça montrerait quand même l'infuence des grammar nazis sur l'évolution d'une langue!

          • [^] # Re: Oui, attaquons nous au problèmes importants !

            Posté par . Évalué à 3.

            Ah, oui, je suis allé un peu vite en besogne : mon Robert 2008 te donne raison sur toute la ligne pour la définition.

            (pour chipoter, tout de même : le "pédantisme" que tu y trouves n'est pas plus dans la définition que "l'insécurité" de wikipedia)

            je me suis toujours demandé si ça n'était pas une expérience pour analyser l'influence de l'académie.

            Vilain complotiste !

    • [^] # Re: Oui, attaquons nous au problèmes importants !

      Posté par . Évalué à 2.

      Il y a aussi le problème de majuscules sur les français et l'équipe Belge.

  • # avec le titre du journal

    Posté par . Évalué à 2.

    je pensais au vote au parlement europeen de la reforme du droit d'auteur :)
    google amazon facebook ont gagner

    • [^] # Re: avec le titre du journal

      Posté par (page perso) . Évalué à 7.

      Qu’ont-ils gagné exactement ? Parce que le filtrage sur les uploads, ils le font déjà. Ils ont même intérêt à imposer ça pour éviter que les concurrents émergent trop facilement.

      « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

    • [^] # Re: avec le titre du journal

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Pareil ! Notons toutefois que le spectre d'un internet filtré où seuls les puissants aient part est bien loin d'être repoussée. Le parlement a juste obtenu le droit de pouvoir se pencher sur la question si j'ai bien compris.

  • # Mauvaise année

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Moi tous les ans j'espère que l'équipe de France va perdre le plus vite possible pour m'épargner les concerts de klaxons. Je me réjouis quand ils perdent tous leurs matchs ou font la grève ! Donc cette année est mal partie, mais comme tu le dis il y a encore un espoir que ça s'arrête là …

  • # Mon prono au début de la compétition

    Posté par . Évalué à 2.

    c'était l'Argentine championne du monde… alors maintenant je m'abstiens :)

  • # ON EST EN DEMIE, ON EST EN DEMIE, ON EST, ON EST, ON EST EN DEMIE !

    Posté par (page perso) . Évalué à 6. Dernière modification le 06/07/18 à 18:21.

    Hé bien, quel match les amis. Mon pronostic s'est avéré finalement bien pessimiste ; en effet les Bleus n'ont pas ménagé leur sueur pour parvenir à percer la défense urugayenne, jusqu'à s'offrir deux occasions décisives ! Parmi les multiples talents dont ont fait montre l'équipe de France (le cas Varane de Raphaël ouvrant le score, Lloris que pris pour sauver les buts, le coup de Grizou qui mine fatalement les Urugayens…), je retiens aussi la maîtrise du jeu en bord de terrain de Mbappe. C'était clairement une bonne idée de confier les bords au Mbappe.

    Il nous reste à espérer que nos amis Belges fourniront une bonne performance tout à l'heure face au Brésil, afin de donner raison à mon scénario favori ;-)

    Mais pour le moment, place à la fête : faites sonner les pétards et les klaxons !!!

  • # Pierre me manque

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Voici bientôt quatre longues semaines que les gens normaux, j'entends les gens issus de la norme, avec deux bras et deux jambes pour signifier qu'ils existent, subissent à longueur d'antenne les dégradantes contorsions manchotes des hordes encaleçonnées sudoripares qui se disputent sur le gazon l'honneur minuscule d'être champions de la balle au pied. Voilà bien la différence entre le singe et le footballeur. Le premier a trop de mains ou pas assez de pieds pour s'abaisser à jouer au football.

    Le football. Quel sport est plus laid, plus balourd et moins gracieux que le football ? Quelle harmonie, quelle élégance l'esthète de base pourrait-il bien découvrir dans les trottinements patauds de vingt-deux handicapés velus qui poussent des balles comme on pousse un étron, en ahanant des râles vulgaires de boeufs éteints. Quel bâtard en rut de quel corniaud branlé oserait manifester sa libido en s'enlaçant frénétiquement comme ils le font par paquets de huit, à grand coups de pattes grasses et mouillées, en ululant des gutturalités simiesques à choquer un rocker d'usine ? Quelle brute glacée, quel monstre décérébré de quel ordre noir oserait rire sur des cadavres comme nous le vîmes en vérité, certain soir du Heysel où vos idoles, calamiteux goalistes extatiques, ont exulté de joie folle au milieu de quarante morts piétinés, tout ça parce que la baballe était dans les bois ?

    Je vous hais, footballeurs. Vous ne m'avez fait vibrer qu'une fois : le jour où j'ai appris que vous aviez attrapé la chiasse mexicaine en suçant des frites aztèques. J'eusse aimé que les amibes vous coupassent les pattes jusqu'à la fin du tournoi. Mais Dieu n'a pas voulu. Ca ne m'a pas surpris de sa part. Il est des vôtres. Il est comme vous. Il est partout, tout le temps, quoi qu'on fasse et où qu'on se planque, on ne peut y échapper.

    Quand j'étais petit garçon, je me suis cru longtemps anormal parce que je vous repoussais déjà. Je refusais systématiquement de jouer au foot, à l'école ou dans la rue. On me disait : «Ah, la fille !» ou bien : «Tiens, il est malade», tellement l'idée d'anormalité est solidement solidaire de la non-footabilité. Je vous emmerde. Je n'ai jamais été malade. Quant à la féminité que vous subodoriez, elle est toujours en moi. Et me pousse aux temps chauds à rechercher la compagnie des femmes. Y compris celles des vôtres que je ne rechigne pas à culbuter quand vous vibrez aux stades.

    Pouf, pouf.

    Pierre Desproges

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.