Journal L'avis de 10 développeurs Linux sur la GPL3 (draft)

Posté par  .
Étiquettes : aucune
0
22
sept.
2006
C'est ici : http://lwn.net/Articles/200422/?format=printable

Les 10 développeurs ne sont pas des "petites mains" :
James E.J. Bottomley
Mauro Carvalho Chehab
Thomas Gleixner
Christoph Hellwig
Dave Jones
Greg Kroah-Hartman
Tony Luck
Andrew Morton
Trond Myklebust
David Woodhouse

Pour faire court, ils n'aiment pas la GPL3 et la refuseront.
  • # Does GPLv3 really Hurd ?

    Posté par  . Évalué à 3.

    C'est une très bonne nouvelle : peut-être que les développeurs commenceront à contribuer à des projets qui valorise réellement la liberté des logiciels libres tels que le HURD :)

    -> http://lwn.net/Articles/200426/

    « Je vous présente les moines Shaolin : ils recherchent la Tranquillité de l'Esprit et la Paix de l'Âme à travers le Meurtre à Main Nue »

    • [^] # Re: Does GPLv3 really Hurd ?

      Posté par  . Évalué à 8.

      Il y a plus de chance de voir des intégristes barbus forker un *BSD pour le passer en GPL3 que de voir le Hurd décoller.

      Le hurd, c'est comme Duke Nukem Forever.. forever.
  • # Ca va chauffer !

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5.

    J'attends avec impatience la réponse de RMS.
    Je trouve que le point 5.3 qu'ils soulèvent est particulièrement faible et je pense que RMS va leur tomber dessus à ce sujet.

    En gros le sujet c'est que la GPLv3 menace d'invalider tous les brevets logiciels d'une entreprise qui diffuse un soft sous GPLv3.
    Les devs pensent que c'est inacceptable et que ça va faire fuir les entreprises qui sont indispensables à l'avancement de Linux :

    Further, some companies who also act as current distributors of Linux have significant patent portfolios; thus this clause represents another barrier to their distributing Linux and as such is unacceptable

    RMS va répliquer (n'en doutont pas) qu'il ne faut pas sacrifier l'éthique même si le prix à payer est une diminution du soutien des entreprises.

    Enfin bon...sinon un autre truc intéressant : un sondage sur la liste de diffusion Linux afin d'évaluer ce que pensent les devs de la GPLv3.


    Vote key:

    I wouldn't want to use v3 (I really dislike it, or my
    company would have serious problems allowing me
    -3 to participate using the v3 draft)

    -2 I think v3 is much worse than v2

    -1 I think v2 is better, but I don't care that deeply

    0 I don't really care at all

    1 I think v3 is better, but I don't care that deeply

    2 I think v3 is much better than v2

    I wouldn't want to use v2 (I really dislike it, or my
    company would have serious problems allowing me
    3 to participate using the GPLv2)

    These votes are opinions of the persons listed in their capacities as
    kernel maintainers only. In no regard should any opinion expressed
    herein be construed to represent the views of any entities employing
    or being associated with any of the authors.

    Name Vote
    ==== ====
    Linus Torvalds -2.5
    Alan Cox -2.0
    James Bottomley -3.0
    Ingo Molnar -1.0
    Tony Luck -2.0
    Neil Brown -1.0
    Al Viro -2.0
    Jeff Garzik -2.0
    Mauro Carvalho Chehab -2.0
    Arjan van de Ven -3.0
    David Woodhouse -2.0
    Greg Kroah Hartman -3.0
    Ralf Baechle -1.5
    Stephen Hemminger -2.0
    Andrew Morton -3.0
    Dmitry Torokhov -2.0
    Tejun Heo -2.0
    Thomas Gleixner -3.0
    Takashi Iwai -2.0
    Trond Myklebust -2.5
    Roland Dreier -2.0
    Dave Jones -2.0
    Russell King -2.0
    John W. Linville -2.0
    Andi Kleen -2.0
    Patrick McHardy -1.0
    David S. Miller 0.0
    Christoph Hellwig -2.0
    Paul Mackerras -1.0

    Total Votes Cast 29
    Average Vote -2.0 +/- 0.7
    Lowest Vote -3.0
    Highest Vote 0.0
    Median Vote -2.0
    • [^] # Re: Ca va chauffer !

      Posté par  . Évalué à 7.

      RMS va répliquer (n'en doutont pas) qu'il ne faut pas sacrifier l'éthique même si le prix à payer est une diminution du soutien des entreprises.

      Et eux ils vont repliquer que l'ethique de RMS ils s'en foutent, ils ont la leur et leur ethique n'a pas besoin de ce paragraphe. RMS n'est pas le standard sur lequel le monde entier est sense se baser.

      De meme, RMS est libre de suivre son ethique a lui et laisser ce paragraphe tel quel, tant que cela ne le gene pas de savoir que le kernel Linux ne sera pas en GPL v3
      • [^] # Re: Ca va chauffer !

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 8.

        Je suis en partie d'accord avec toi.
        Néanmoins si on y réfléchis je pense que la position de RMS est plus solide. Pourquoi ?
        Parce que RMS, comme Linus et les autres kernels devs, est opposé aux brevets logiciels. Hors que fait RMS ? il propose un moyen de lutter contre ces brevets logiciels. Et que font les kernels devs ? Ils disent que lutter contre les brevets logiciels va faire fuir les entreprises.

        Ils ne sont pas logiques ! Ils sont contre les brevets mais quand on lutte contre ces brevets ils changent de camp !
        C'est comme si je disais que je suis contre le vol mais qu'il ne faut pas récupérer les biens volés car cela va faire de la peine au voleur. On s'en fout des sentiments du voleur à ce sujet. Ces biens ne sont pas à lui est il doit les rendre.
        Pareil pour les brevets. On s'en fout des sentiments des avocats et des dirigeants des entrepises. Les brevets logiciels sont une hérésie alors on lutte contre.

        Certes tu peux me répondre qu'ils sont seulement en désaccord sur la méthode de lutte mais je trouve quand même leur position assez précaire de se soucier ainsi autant du bien être des entreprises détentrices d'un portfolio de brevets logiciels.
        • [^] # Re: Ca va chauffer !

          Posté par  . Évalué à 8.

          Cet article LWN ne fera qu'un léger coup médiatique, ils ne changeront pas la position de Stallman sur le sujet, qui a *toujours* été la même.
          Dans la GPL, il y a écrit ceci :

          "To protect your rights, we need to make restrictions that forbid anyone to deny you these rights or to ask you to surrender the rights. These restrictions translate to certain responsibilities for you if you distribute copies of the software, or if you modify it.

          For example, if you distribute copies of such a program, whether gratis or for a fee, you must give the recipients all the rights that you have. You must make sure that they, too, receive or can get the source code. And you must show them these terms so they know their rights. "

          La GPL3 est exactement dans le même esprit de la GPL2. Les DRM ou l'utilisation de brevets sont des failles que ne couvrait pas la GPL2 et que la GPL3 veut corriger pour empêcher les entreprises employant du code GPL3 de restreindre la liberté de leurs utilisateurs. Ils ont peur d'une "balkanisation" du logiciel libre si la FSF passe tous ses logiciels ayant la ligne "gpl v2 or later" dans cette gpl3 là selon l'article LWN. C'est leur choix mais leur troll ne fera jamais changer la position de la FSF, sinon la FSF ne s'appelera plus FSF mais OSI. C'est bien pour ça que je pense que les développeurs kernel ont perdu la boule. Ils veulent convaincre un camp qui, avant la naissance même du noyau, avaient déjà leur philosophie plus ou moins écrites dans le marbre. La GPL2 avait ses failles, la FSF travaille à les corriger.
        • [^] # Re: Ca va chauffer !

          Posté par  . Évalué à 1.

          > Ils ne sont pas logiques ! Ils sont contre les brevets mais quand on lutte contre ces brevets ils changent de camp !

          Je crois que tu ne comprends pas bien la situation.
          http://www.openinventionnetwork.com/patents.php
          Open Invention Network believes that one of the keys to innovation in the Linux community is the ability to share software code and ideas. Open Invention Network acquires patents and makes them available royalty-free to any company, institution or individual that agrees not to assert its patents against the Linux environment.
          Linux prend des brevets pour se défendre ! Linux ne prend pas des brevets pour faire du pognon ou attaquer d'autres boites.

          C'est malheureux à dire, mais je ne vois pas d'autre moyen pour se sortir de cette merde que sont les brevets.
          Les brevets existent dans plein de pays et ne sont pas prêts d'être annulés. Et pour l'Europe le combat n'est pas terminé. Et le logiciel libre n'est pas limité à l'Europe.

          RMS et les développeurs de Linux sont fondamentalement anti-brevets. Mais les seconds sont peut-être plus pragmatiques.
        • [^] # Re: Ca va chauffer !

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5.

          C'est comme si je disais que je suis contre le vol mais qu'il ne faut pas récupérer les biens volés car cela va faire de la peine au voleur. On s'en fout des sentiments du voleur à ce sujet. Ces biens ne sont pas à lui et il doit les rendre.


          En fait, une comparaison un tout petit peu plus adaptée serait celle des amres nucléaires : on est contre, on fait un moratoire dessus, mais on ne s'en débarasse pas complètement parce que cela reste un avantage stratégique.

          La seule façon d'en sortir, c'est que tout le monde désarme ses brevets logiciels, ou qu'ils soient déclarés mondialement nuls. Si linux () tombe à bras raccourcis sur ses alliés pour leur retirer cette arme, cela fragilise sa propre position.
        • [^] # Re: Ca va chauffer !

          Posté par  . Évalué à 3.

          C'est comme si je disais que je suis contre le vol mais qu'il ne faut pas récupérer les biens volés car cela va faire de la peine au voleur.

          Pas tout à fait. En fait nous sommes dans un monde dans lequel les brevets logiciels existent. Ils sont là ils s'imposent de plus en plus ce qui est regrettable (nous sommes d'accord), mais je ne pense pas que le fait d'interdire les brevets logiciels aux seuls utilisateurs de la GPLv3 soit une bonne chose. Il y a un paquet de société (Adobe, Microsoft, Apple, RSA, SAP (SAP DB est une vaste blague) , Sybase etc.) qui se foutent royalement de la GPL et qui vivent en grande partie des brevets qu'ils ont déposés. Pour eux le choix est simplissime, ils ne voudront pas de la GPLv3. Le problème c'est que rien ne les empèchera jamais d'intenter des procès à divers projets libres (ils l'ont déjà fait plusieurs fois par le passé), par contre les projets qui ont utiliseront la GPLv3 devront aller systématiquement devant les tribunaux pour prouver qu'ils ne sont pas en tort. A aujourd'hui la plupart des conflits sur les brevets se jouent hors tribunaux par des meccanismes complexes de combats de brevets, ce qui implique que pour lutter contre les brevets rapidement et efficacement, il faut à son tour posséder des brevets. Le plus gros bouclier anti-brevet du kernel Linux est à ce jour IBM. Le florilège de brevets qu'ils possèdent sur tout et rien protège Linux des attaques idiotes.
          Il ne faut pas oublier que les couts d'un passage en tribunal en invalidation de brevet sont ennormes, de fait un "petit" projet même dans son bon droit peut être tué net si il doit prouver qu'il n'enfreint aucun des 8732 brevets d'Adobe sur le rendu des fontes par exemple.

          Donc être contre le brevet logiciel ET posséder quand même des brevets c'est comme être pour un monde dans lequel le vol n'existe pas ET avoir quand même une porte blindée chez soi.
      • [^] # Re: Ca va chauffer !

        Posté par  . Évalué à 3.

        Linux ne sera de toute façon pas en V3 et tout le monde le sait depuis un moment

        Who cares?
      • [^] # Re: Ca va chauffer !

        Posté par  . Évalué à 3.

        > Et eux ils vont repliquer que l'ethique de RMS ils s'en foutent

        Non. Si le noyau est sous GPL et s'ils ont fait une lettre, c'est bien car ils ne s'en foutent pas de RMS et de son éthique. D'ailleurs ils sont sur la même longueur d'onde à au moins 95 %.

        Par contre, l'avis de MS, ils s'en torchent.
    • [^] # Re: Ca va chauffer !

      Posté par  . Évalué à 1.

      > RMS va répliquer (n'en doutont pas) qu'il ne faut pas sacrifier l'éthique même si le prix à payer est une diminution du soutien des entreprises.

      Le "problème" est que ce sont les brevets dans Linux mis par des sociétés qui sauvent Linux de la menace des brevets.

      Donc enlever les brevets de Linux serait le rendre plus vulnérable aux attaques sur les brevets (je sais, c'est tordu).

      Belle démonstration de la stupidité des brevets. On en veut pas, RMS n'en veut pas, les développeurs de Linux n'en veulent pas (si si), mais on est obligé d'en avoir pour se défendre.
  • # Etant donné que

    Posté par  . Évalué à -1.

    Étant donné le nombre de contributeurs trop élevé personne ne pourra passer Linux en V3 à court terme ni à moyen terme, donc on s'en fout de leur avis... (qu'il soit dans un sens comme dans l'autre)

    En plus on dirait des clans,

    ...ridicule...

    les RMSistes contre les KERNEListe...
    arg

    Quand est qu'ils arretent la "politique" et se remettent au travail ?
    • [^] # Re: Etant donné que

      Posté par  . Évalué à 4.

      "Étant donné le nombre de contributeurs trop élevé personne ne pourra passer Linux en V3 à court terme ni à moyen terme, donc on s'en fout de leur avis... (qu'il soit dans un sens comme dans l'autre)"

      Tu n'as pas lu l'article de LWN avant de poster ton commentaire, c'est triste. Le sujet n'est pas tout à fait le kernel lui même.
      Le mot de la fin :

      "Further, since the FSF is proposing to shift all of its projects to GPLv3 and apply pressure to every other GPL licensed project to move, we foresee the release of GPLv3 portends the Balkanisation of the entire Open Source Universe upon which we rely. This Balkanisation, which will be manifested by distributions being forced to fork various packages in order to get consistent licences, has the potential to inflict massive collateral damage upon our entire ecosystem and jeopardise the very utility and survival of Open Source. Since we can see nothing of sufficient value in the current drafts of the GPLv3 to justify this terrible cost, we can only assume the FSF is unaware of the current potential for disaster of the course on which is has embarked. Therefore, we implore the FSF to re-examine the consequences of its actions and to abandon the current GPLv3 process before it becomes too late."

      Les développeurs kernel ont "peur" de voir trop de projets libres passer en gpl3. Ce n'est pas de leur goût.
      • [^] # Re: Etant donné que

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

        >> Les développeurs kernel ont "peur" de voir trop de projets libres passer en gpl3.

        A ce sujet je comprends pas trop leur position. La GPLv3 n'a elle pas pour but d'être "plus" compatible avec les autres licences libres ?
        Alors pourquoi agiter cette menace de balkanisation ?
        • [^] # Re: Etant donné que

          Posté par  . Évalué à 6.

          "A ce sujet je comprends pas trop leur position. La GPLv3 n'a elle pas pour but d'être "plus" compatible avec les autres licences libres ?"

          Non. Elle a pour but de restreindre les droits de ceux qui ne jouent pas le jeu avec leurs utilisateurs, ce qui était aussi la mission de la GPLv2. La GPL n'est pas une licence permissive de type "bsd" ou MIT.

          L'une des craintes qui a causé les parties "anti-TiVoisation" de la GPLv3 c'est de voir la GPL être une autre forme de licence permissive si dans un proche avenir la majorité du hardware vendu venait à être "fermé" par des systèmes TCPA-like. Dans un monde de hardware fermé, coder des logiciels en gplv2 aurait le même effet que de coder du BSD. Les fabricants de hardware auraient la possibilité de restreindre nos libertés.
          • [^] # Re: Etant donné que

            Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4.

            Je maintiens que l'accusation des devs de Linux d'une menace de balkanisation du monde du logiciel libre me semble absurde.
            Certes la GPLv3 veut lutter contre la "TIVoisation" du hardware et elle incorpore des protections contre ce danger mais elle veut aussi faciliter la compatibilité entre les licences libres !

            http://gplv3.fsf.org/wiki/index.php/Compatible_licenses

            1) These are licenses newly incompatible with the GPL version 3:

            None

            2) These licenses will be newly compatible with the GNU GPL version 3:

            * Affero General Public License, version 1.0
            * Apache License, version 1.0
            * Apache License, version 1.1
            * Apache Software License, version 2.0
            * Eclipse Public License, version 1.0
            * PHP license, version 3.01
            • [^] # Re: Etant donné que

              Posté par  . Évalué à 1.

              Je maintiens que l'accusation des devs de Linux d'une menace de balkanisation du monde du logiciel libre me semble absurde.

              Tout à fait d'accord. Ce sont plutot les développeurs du noyau qui vont se couper du monde. La plupart des projets sous GPL sont sous GPL "v2 or later" donc aucun problème à ce niveau là. On peut toujours utiliser soit l'une soit l'autre. De plus GPL v3 ne posera pas vraiment de problèmes vis à vis des principales autres licences libres (BSD/X11/MIT, LGPL). Seuls les projets qui veulent s'en tenir à la v2 et interdire la v3 ont un problème. Si les devs du noyau ne veulent pas imposer de restrictions sur les DRMs, il peuvent très bien mettre leur code sous "v2 or later" ou "v2 or v3". Comme ça plus de problèmes : Les Tivo et autres boites pourront toujours utiliser la v2.
              • [^] # Re: Etant donné que

                Posté par  . Évalué à 4.

                Le problème ici, à mon avis, est le code GPL v3 only, qui ne sera pas utilisable à priori dans Linux.
                • [^] # Re: Etant donné que

                  Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1.

                  Bah si la gpl 2 est compatible gpl 3, ce qui doit être le cas vu ce qui est écrit plus haut, il devrait pas y a avoir de problème d'inclusion de code gpl v3 dans linux, ou est ce que j'ai rien compris?
                  • [^] # Re: Etant donné que

                    Posté par  . Évalué à 2.

                    La GPL3 ne sera pas compatible avec la GPL2. Seuls les logiciels écrits avec la phrase "GPL v2 or later" pourront intégrer du code GPL3.
                    • [^] # Re: Etant donné que

                      Posté par  . Évalué à 3.

                      D'ailleurs une connaissance juriste m'a dit qu'en France (au moins, je ne sais pas pour les autres pays), ce genre de mention n'a aucune valeur légale. En effet, tu ne peux pas signer un contrat sans en connaître le contenu. Or quand tu mets ça, tu ne peux connaître à l'avance les n versions futures de la GPL, la mention est donc automatiquement nulle.
            • [^] # Re: Etant donné que

              Posté par  . Évalué à 7.

              mais elle veut aussi faciliter la compatibilité entre les licences libres !

              OUHLA !! Gros contre sens.
              Elle ne veut pas la compatibilité "entre" mais la compatibilité "vers".
              La GPLv3 est écrite de façon à ce que si on respecte la GPLv3 on respecte alors forcément N autres licences. En d'autres termes je peux mettre du code Apache, BSD, MIT, GPLv2 dans mon projet sous licence GPLv3.

              Par contre je peux toujours me brosser pour mettre du code GPLv3 dans mon projet sous Licence BSD, MIT, Apache ou même GPLv2 ...

              C'est là que peut intervenir la balkanisation.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.