• # Est-ce aussi pire que la "terminaison" de l'inachevé de Schubert ?

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5. Dernière modification le 08/10/21 à 17:53.

    Je n'ai pas encore lu l'article, mais ça m'a rappelé quand est sorti une version de l'inachevé de Schubert achevée (dans tous les sens du terme) par un système informatique gavé de musique country. C'était effroyable et pas vraiment raccord avec ce qu'avait écrit Schubert :-).

    Sur ce je vais lire l'article. Merci pour le lien.

    « Tak ne veut pas quʼon pense à lui, il veut quʼon pense », Terry Pratchett, Déraillé.

  • # Le génie et la machine

    Posté par  . Évalué à 7.

    Beethoven est mort en prononçant ces paroles (je cite de mémoire) : "Je ne peux pas mourir maintenant, j'ai encore tellement de choses à dire !"
    Heureusement, l'ordinateur est venu pour combler cette faille, plus besoin de génie créateur, la machine s'en charge. Bientôt nous aurons du Stendhal en best-seller (le bleu et le vert), du Balzac (Scènes de la vie dans la zone), du Delacroix (Les GJ sur les barricades) ou du van Gogh (Champ de soja en Amazonie).

    James Dean ressuscite pour faire de nouveaux navets (à l'aide des moteurs graphiques), franchissons le pas suivant avec allégresse.

    Maintenant, il faut se demander si la machine se développe tellement qu'elle atteint le génie, ou que le génie est tellement mal apprécié de nos jours que même une machine peut le simuler. Ou que faute de génies, faisons appel à la machine ?

    Et quand l'ordinateur quantique sera au point, si un jour il l'est, il sera facile de créer des nouvelles œuvres de Shakespeare : "To binaire or not to binaire."

    • [^] # Re: Le génie et la machine

      Posté par  . Évalué à 2.

      plutôt : two zero or no zero
      (sur le masque 11 s'entend)

      “It is seldom that liberty of any kind is lost all at once.” ― David Hume

  • # Validation croisée

    Posté par  . Évalué à 4. Dernière modification le 08/10/21 à 23:27.

    Même si le terme IA est utilisé, dans cette expérience il ne s'agit que d'une modélisation.

    Pour simplifier, combler les trous dans une partition n'est pas fondamentalement, j'insiste sur ce mot, différent de combler les trous dans une série temporelle.
    Il pourrait donc être intéressant de tester cette IA en validation croisée, on lui donne des fragments de la 9eme et on lui demande de reconstituer la partition originale et on compare la sortie modélisée et l'original.

    En l'occurrence, le résultats serait forcement biaisé car la 9eme a servi à l'apprentissage mais je me demande à partir de quel pourcentage de la partition il faudrait l'IA pour reconstituer l'originale ?
    Pour être honnête, je pense, que ce chiffre doit être assez proche de 100%.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à celles et ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.