• # Super !

    Posté par (page perso) . Évalué à 6.

    Ouais ! Une barrière de plus pour la préservation du patrimoine vidéoludique malmené par ses grands acteurs et entre les joueurs et leurs jeux.
    Chique chique chique. =)

  • # non

    Posté par . Évalué à 10.

    À mort le cloud gaming. Entre le lag obligatoire et la toute-puissance du fournisseur (quoique on y est déjà avec diablo 3 qui demande une connexion internet permanente pour jouer en solo)…

    • [^] # Re: non

      Posté par . Évalué à -1.

      Je ne suis pas un grand joueur. Disons que la, ça permet de jouer avec des petites configurations! Sans installer toutes cette merde de "drivers" prorios et tout ce qui va avec… Puis à part le client "OnLive", on installe rien sur ça machine. Par contre, j'avoue que les sensations de jeux ne sont pas top.

      • [^] # Re: non

        Posté par . Évalué à 8.

        Un des effets de la casualisation du jeu. Les gens s'en foutent, "veulent pas se prendre la tête", consommer/balancer vite fait sans réfléchir, alors on s'en fout que le jeu soit une boite noire dans le cloud. C'est le même problème avec faceplouc, les gens veulent "pas se prendre la tête" avec leur vie privée. Stocker tous ses fichiers chez n'importe quelle boite, acheter ses ebooks chez n'importe quel amazon qui "jamais ne supprimera nos fichiers non non", parce qu'on veut "pas se prendre la tête". C'est le même problème au fond.

        • [^] # Re: non

          Posté par . Évalué à 2.

          Il n'existe pas de "casualisation du jeu". Il y a juste de nouveaux joueurs qui arrivent, et qui sont "casual".
          Ceux qui aiment les "vrais" jeux vidéo continueront de les aimer.

          • [^] # Re: non

            Posté par . Évalué à 5.

            Bien sûr que si il y a une casualisation. Même id tombe dedans, par exemple l'auto heal dans Rage.

            • [^] # Re: non

              Posté par . Évalué à 3.

              Heuu tu dois confondre là.

              Ce qu'on appelle "casual gaming" c'est le fait de pouvoir jouer et prendre du plaisir en quelques secondes (typiquement en soirée ou dans les transports en commun) sans devoir se prendre la tête à comprendre les règles ou le gameplay.

              Ce que toi tu appelles "casual" c'est la tendance qu'on les jeux vidéos à réduire la difficulté du challenge proposé, ou posé dans l'autre sens la réduction -voire la suppression- des phases de frustration que peut ressentir un joueur au cours de son expérience. Mais ça fait 25 ans que ça dure, ceux qui ont touché à une 8 bits le savent (tente-toi un petit Ghouls'n'ghosts et on reparle de Rage).

              • [^] # Re: non

                Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                Oui enfin Ghouls n' Ghosts c'est un extrême tout de même, même à l'époque c'était considéré comme extrêmement dur.

              • [^] # Re: non

                Posté par . Évalué à 1.

                "Ce qu'on appelle "casual gaming" c'est le fait de pouvoir jouer et prendre du plaisir en quelques secondes (typiquement en soirée ou dans les transports en commun) sans devoir se prendre la tête à comprendre les règles ou le gameplay."

                C'est exactement ce que j'ai dit : "pas se prendre la tête", "consommer/balancer vite fait sans réfléchir".

                "c'est la tendance qu'on les jeux vidéos à réduire la difficulté du challenge proposé, ou posé dans l'autre sens la réduction -voire la suppression- des phases de frustration que peut ressentir un joueur au cours de son expérience."

                C'est donc la tendance de ne faire plus que des jeux "pour les casuals gamers" (selon ta définition (qui est visiblement la même que la mienne)), et c'est donc ce qu'on peut appeler la "casualisation".

                • [^] # Re: non

                  Posté par . Évalué à 3.

                  C'est donc la tendance de ne faire plus que des jeux "pour les casuals gamers" (selon ta définition (qui est visiblement la même que la mienne)), et c'est donc ce qu'on peut appeler la "casualisation".

                  Les casual gamers ne joueront jamais à Rage, auto-heal ou pas.

                  • [^] # Re: non

                    Posté par . Évalué à 1.

                    Oui je crois que c'est ce que le monsieur a du mal à comprendre.

          • [^] # Re: non

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            Ou des anciens joueurs qui ont moins de temps ( travail, famille )

            Il y a eu un article y a quelques mois sur Ars Technica sur le fait que les gens veulent plus investir du temps dans les jeux, donc du coup, ils deviennent plus court, mais plus beau.

            • [^] # Re: non

              Posté par (page perso) . Évalué à 9.

              Il y a eu un article y a quelques mois sur Ars Technica sur le fait que les gens veulent plus investir du temps dans les jeux,

              À force de ne plus jamais mettre les « ne » avec les « pas » (ou « plus »), on en arrive à dire le contraire de ce qu'on veut dire…

              Je dis ça, ça m'arrive aussi hein ;)

              • [^] # Re: non

                Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                En effet, j'ai même pas vu après 3 relectures que ça manque, désolé.

              • [^] # Re: non

                Posté par . Évalué à 1.

                C'est plutôt la faute du français dans lequel des mots s'écrivent pareil en ayant des sens opposés: plus = plu ou plusse.
                Et puis il aurait écrit "investir plus" si il avait voulu dire l'inverse de "[ne] plus investir", non ?

        • [^] # Re: non

          Posté par . Évalué à 3.

          Un des effets de la casualisation du jeu.

          Tu en parles comme d'une décadence morale. Personnellement je jouais à des jeux « casual » il y a 15 ans. Chacun son truc.

          C'est le même problème avec faceplouc, les gens veulent "pas se prendre la tête" avec leur vie privée.

          La différence quand on parle de JEU et par définition ça se doit d'être une activité ludique. Installer des drivers ça n'est pas ludique pour tout le monde.

          • [^] # Re: non

            Posté par . Évalué à 0.

            Aucune différence. Un "réseau social", il faut qu'il y ait les personnes que tu connais dessus, sinon t'auras l'air fin sur un réseau où t'es tout seul, alors pourquoi s'emmerder à aller ailleurs que sur faceplouc puisque toutes tes connaissances ne sont pas ailleurs ?

            • [^] # Re: non

              Posté par . Évalué à 2.

              Je ne comprends pas ton analogie. Pour les jeux, « s'emmerder » à installer le jeu veut dire : faire appel à des compétences en informatique pour installer des drivers (y passer des heures à essayer de comprendre ou faire venir le collègue qui s'y connait). Pour les réseaux sociaux, il n'y a pas à s'« emmerder » à aller sur l'un ou l'autre puisque les efforts requis sont les mêmes, en revanche tu as intérêt à choisir celui où tes amis sont déjà.

  • # Un petit verre ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    Il existait déjà un truc basé sur Wine appelé crossover linux iirc, je ne sais même pas si ça existe toujours ?
    Faut dire que je ne joue pas du tout, mais par simple curiosité quelle est la différence avec playonlinux ? Ce dernier n'est que pour les jeux dans les nuages c'est ça ?
    Le parapente c'est mieux, n'est-ce pas Neox…. ;)

    • [^] # Re: Un petit verre ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Crossover est un Wine amélioré en proprio je crois.
      POL c'est un gestionnaire libre de scripts d'installation/lancement de jeux pour Wine, rien à voir particulièrement avec les nuages.

    • [^] # Re: Un petit verre ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      PlayOnLinux c'est un clickodrome pour Wine avec un dépôt de programmes Windows prêts à installer en quelques cliques sur "suivant".
      À la lecture du journal, je suppose qu'onlive est le client du nuage, et qu'il est dispo dans le dépôt POL.

      ce commentaire est sous licence cc by 4 et précédentes

  • # Pas beaucoup d'avenir

    Posté par . Évalué à 4.

    Economiquement parlant, c'est assez ruineux le Cloud gaming pour la societe qui le propose. Il faut compter les couts de data center eleve (Forcement un serveur pour jouer, ca doit etre severement burner et ca consomme de l'electricite comme un malade) et les couts de bande passante qui sont eleve (Forcement de l'unicast pour tout le monde et en HD…). Face a ca, tu as des gens qui ont des telephones plus puissant qu'un PS3…

    J'ai du mal a imaginer un avenir a cette technologie, une fois que la bulle du cloud aura fait pshit…

    • [^] # Re: Pas beaucoup d'avenir

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      100% d'accord, le cloud pour le data ok, mais pour faire du compute qui peu se faire sur le poste client, je trouve ça peu pertinent.

      while(coding) alert('smile');

      • [^] # Re: Pas beaucoup d'avenir

        Posté par . Évalué à 3. Dernière modification le 02/06/12 à 13:04.

        Z'oublié qu'on a pas ses jeux là en natif sous GNU/Linux et que c'est souvent un argument. Ca ne demande même pas une grosse machine de guère puisque les jeux sont accessibles depuis n'importe quel smartphone / tablette / pc. En plus, on ne les installes même pas et on joue dans la seconde. Alors "oui" ça ne vaut pas les "jeux sous Windows" mais on a les derniers (pas tous) jeux sous Gnu/linux!

        Je ne suis pas un joueur mais moi, ça me plat de jouer aux (presque) derniers jeux sans installler toutes cette bétises de drivers proprio et de foutre la moitier de ma distro à moulle.

        apt-get install playonlinux (c'est dans squeeze), click click install OnLive et rulez! ;) Enfin, ce n'est que mon avis :)

        • [^] # Re: Pas beaucoup d'avenir

          Posté par (page perso) . Évalué à 0.

          C'est quoi selon toi, les avantages par rapport à une console de jeu qui :
          - offre une ergonomie adaptée,
          - n'a pas besoin d'être connectée en permanence à un réseau suffisant,
          - n'a pas de lags dûs au réseau,

          Si on me sort "le coût" : je pense avoir bien plus rentabilisé n'import quelle console achetée à sa sortie ou plus tard d'occase même avec l'achat du matériel ou des jeux, surtout face à ce que j'imagine être un abonnement.
          La disponibilité : le système des "marchés en ligne" répond plus efficacement à ce problème puisqu'on paye une somme une seule fois pour jouer au jeu, pas tout les mois.

          Tu dis "jouer sous GNU/Linux", mais le jeu lui ne tourne certainement pas sur du GNU/Linux, tout ce qui tourne c'est un client VNC.
          C'est comme dire que tu peux utiliser MS Office sur GNU/Linux grâce à ton super VNC tiptopmoumoute : ridicule.

          • [^] # Re: Pas beaucoup d'avenir

            Posté par . Évalué à 3.

            C'est quoi selon toi, les avantages par rapport à une console de jeu qui :
            - offre une ergonomie adaptée,
            - n'a pas besoin d'être connectée en permanence à un réseau suffisant,
            - n'a pas de lags dûs au réseau,
            Si on me sort "le coût" : je pense avoir bien plus rentabilisé n'import quelle console achetée à sa sortie ou plus tard d'occase même avec l'achat du matériel ou des jeux, surtout face à ce que j'imagine être un abonnement.
            La disponibilité : le système des "marchés en ligne" répond plus efficacement à ce problème puisqu'on paye une somme une seule fois pour jouer au jeu, pas tout les mois.

            1) la console de jeu, et c'est bien connu, ce n'est pas du tout adapté aux jeux de stratégie ou bien aux jeux demandant un peu d'interaction avec l'environnement, pas de bol ce sont exactement les jeux qui m'intéressent !

            2) que tu le veuilles ou non, le coût c'est réellement un soucis.

            3) l'ergonomie adaptée, c'est juste une plaisanterie … kinect et autres, c'est sympa 2 minutes mais franchement à la longue c'est pénible comme ihm même pour des jeux où c'est adapté.

            ce n'est pas pour autant que trouve intéressant le modèle du réseau obligatoire … notamment de la part de blizzard qui n'est pas capable d'assurer un serveur de connexion correct sur diablo 3 (ça fonctionne sous linux à base de wine) alors qu'ils ont déjà l'expérience de 2 jeux massivement multi-joueurs.

        • [^] # Re: Pas beaucoup d'avenir

          Posté par . Évalué à 4.

          C'est clairement pas les pc sous linux la cible, étant donnée la part de marché, l'investissement ne tiendrait pas.
          C'est surement les smartphones/tablet. Mais avec 2 plateformes principales, et même des outils pour développer sur les deux en même temps, streamer du jeu, j'y crois pas trop.
          Je paris moi aussi sur le "pchit".

        • [^] # Re: Pas beaucoup d'avenir

          Posté par . Évalué à 2.

          apt-get install playonlinux (c'est dans squeeze)

          Oui, mais dans contrib

          Le FN est un parti d'extrême droite

  • # Mitigé

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    Bon, je ne suis pas du tout fan du claude couputing en général.

    J'ai eu une PS3 et une 360 (et une PS2 avant, et une GameBoy, et un 6128+, mais là n'est pas la question). Elles ont fini au magasin d'occase. Mobiliser un moniteur uniquement pour ça me gonflait (je n'ai pas de TV) et ça prend un peu de place.

    Pas de jeu sur PC non plus, car pas de licence Windows, et de toutes façons je suis adepte du small is beautiful et je n'ai rien de plus puissant à la maison qu'une EeeBox B202.

    Le fait est qu'il n'y a que quelques jeux par an qui m'intéresseraient, principalement RPG, et pas toujours sur les mêmes plate-formes. Du coup, malgré les désagréments type lags et mon opinion sur le claude computing, je dois dire que ce genre de solution me plairait, mais avec un grand catalogue (genre pouvoir aussi rejouer à Bard's Tale PS2 -cool, il est sur onlive- ou à Bloodlines -mais pas lui-). Bref, je ne serais pas si prompt que certains à jeter le bébé avec l'eau du bain.

    Je pense qu'on serait quelques clients pour ces choses là, la cible serait un peu la même pour le jeu que celle du forfait à 2€ de Free pour le téléphone.

    Se pose aussi la question de la rentabilité du service pour le fournisseur, en effet.

    Prochainement, je vous proposerai peut-être un commentaire constructif.

  • # J'ai testé, mais non

    Posté par . Évalué à 4.

    Simple et accessible à tous ? Vraiment ?

    Comme proposé par ce journal j'installe PlayOnLinux, OnLive et je lance le tout et crée un compte.
    Jusque-là OK c'est simple.

    Premier message un avertissement de performances "votre PC est lent vérifiez vos options d'alimentations", pour un truc censé tourner sur iPad c’est un comble de se plaindre de mon quand-cores avec 1Go de mémoire-vidéo, bref passons et là écrans noir.

    J'imagine que c'est à cause des drivers nouveau, je reboot sur les nvidia, tien OnLive n'était pas sensé éviter de devoir installer l'artillerie lourde proprio justement ?

    Bon j'ai toujours l'avertissement que mon PC est lent mais ça marche, à pars le bas de la fenêtre qui clignote et des artéfacts à chaque changement de scène, vu qu'il s'agit d'un genre de vidéo interactive, je pense qu'il sont dû à mon faible débit internet.

    Je tente la démo de Batman: Arkham Asylum (très bon jeu au passage, pour les fans de l'univers Batman), après une belle vidéo d'intro qui met l'eau à la bouche : Impossible de lancer le jeu, erreur G40.

    Je me replie sur la démo de Mafia II (j'ai bien aimé le premier), juste après le menu du jeu : Impossible de lancer le jeu, erreur G42.

    Pas plus simple que de jouer via wine, aussi plantogene qu'une 360 ou une PS3, ne dispense pas de se compliquer la vie avec les drivers proprios et même pire si ça marche pas aucune bidouille possible, tu est condamné à cliquer en boucle sur réessayer sans autre moyen d'action.

    En tout cas, en l'absence de support officiel de la plate-forme, ce n’est pas ça qui démocratisera le jeu sous Linux !

    • [^] # Re: J'ai testé, mais non

      Posté par . Évalué à 6.

      (suite) j'ai enfin réussi a lancer un jeu (la démo de Arkham City).

      Au démarrage de OnLive j'ai aussi un autre message d’erreur "un de vos périphérique d'entrée n'est pas supporté", j'ai ignoré ce massage car je n'ai qu'un ensemble souris+clavier de connecté et qu'il fonctionne dans l'interface de OnPlay, par contre une fois dans Arkham City j'ai compris le sens de ce message : Ma souris n'est pas supportée in-game oO, ce qui me condamne à devoir me laisser savater la tronche dans le niveau un sans pouvoir avancer plus loin.

      Pour la qualité elle est plutôt bonne, proche du rendu d'une console récente sur TV, mais bien en dessous de la finesse de rendu obtenus sur des écrans d'ordinateur avec un nombre de points par pouce plus élevé.

      Ce qui ne change rien à ma conclusion au dessus puisque c'est pas jouable quand-même.

      Promesse : Click to play.
      Résultat : Click, solve problem, re-click, play (maybe)

      Rien de nouveau quoi.

  • # R.A.B.

    Posté par . Évalué à -1.

    je joue surtout a nethack et a trek : R.A.B.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.