Journal CPU Ex0136 Traitements du son

Posté par  (site Web personnel) . Licence CC By‑SA.
Étiquettes :
10
30
avr.
2020

Dans cette release de CPU : Reverb, coups de kicks, la guerre de la compression et la hauteur du La. Suite de notre premier volet sur la radio numérique, cet épisode mérite une écoute au casque.

Émission, podcast, chroniques et une masse de liens documentaires : http://cpu.pm/0136

Chroniques :

  • # A propos du La 440Hz

    Posté par  . Évalué à 2.

    Chouette article!

    Et vu à la fois l'année de cette standardisation (1939) et le pays l'ayant déjà adoptée, (l'Allemagne), c'est hallucinant le nombre de théories du complot circulant sur internet prétendant que les Nazis ont fait un coup de force pour contrôler le cerveau humain avec des sonorités occultes. Je ne vous donnerais aucun lien : c'est affligeant.

    Mon batteur m'avait sorti le genre d'article dont il question ici. Je n'ai plus le lien mais ça disait en gros: "432Hz c'est la fréquence de l'univers" (gravitationnelles ? EM ? acoustiques ?!?). Ou encore : "La fréquence des ondes alpha du cerveau des humains et des dauphins c'est 8Hz. Donc la télépathie est possible entre ces espèces".
    Comme ils étaient plusieurs zicos à prendre au sérieux ce truc, il a fallu jouer à 432Hz pendant une semaine. Si les instrus à cordes (à part le piano) peuvent s'y faire, les flutes, saxs, clarinettes vont avoir plus de soucis de justesse.

    • [^] # Re: A propos du La 440Hz

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

      J'ai voulu voir ces théories, pour rire.

      Je ne mettrais pas de liens, car ils sont souvent liés à des mouvances soraliennes, extrémistes (de droite ou de gauche, d'ailleurs) ou encore anthroposophiques.

      C'est franchement à pleurer de rire, et désespérant que des gens y croient dur comme fer.

      Pour être précis, et j'aurais dû modifier mon texte en conséquence, j'aurais du appeler le La à 432 Hz comme étant le “La de Verdi”. Et comme je le dis, je me demande comme a fait Prince pour ses synthés, qui étaient à l'époque cablés en dur. Trouver des instrus à vent dans cette gamme n'est pas impossible, mais coûteux, afaik.

      • [^] # Re: A propos du La 440Hz

        Posté par  . Évalué à 2.

        Et comme je le dis, je me demande comme a fait Prince pour ses synthés, qui étaient à l'époque cablés en dur.

        Même il ya quarante ans, c'est pas si compliqué pour un électronicien ou un artiste qui a le budget.

        Dans les consoles 8 bits des années 80, la vitesse de toute la machine dépendait bien de la fréquence du secteur, tout comme pour l'horloge des bons vieux radio-réveils.
        Il suffira donc souvent de diminuer la fréquence de l'horloge de référence, par exemple en manipulant une résistance ou un condensateur d'ajustement (aucun système n'est parfaitement ajusté car il y a toujours de la variation dans les valeurs des composants, et les puces ont souvent des broches dédiées à cela) ou en changeant d'oscillateur pour un système avec un vénérable LM555 ou changer de condensateur ou même de quartz.
        On peut carrément commander des quartz taillés sur mesure pour une fréquence personnalisée, ça se fait beaucoup en restauration de postes radio.
        En dernier recourt il est toujours possible d'insérer directement la fréquence désirée depuis un générateur externe du type instrument de laboratoire.

        • [^] # Re: A propos du La 440Hz

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5.

          Dans les consoles 8 bits des années 80, la vitesse de toute la machine dépendait bien de la fréquence du secteur

          Ça nécessite un multiplicateur de fréquence par 50.000 à 300.000 ce qui est loin loin loin d'être stable, et c'était plus cher qu'un bête oscillateur à quartz.

           

          tout comme pour l'horloge des bons vieux radio-réveils.

          C'est un diviseur de fréquence, ce qui est nettement plus simple et fiable.
          Quasi gratuit lorsque c'est intégré dans un composant qui a déjà d'autres fonctions (ce qui est le cas avec tous les radios-réveils). Ces appareils ont également un quartz utilisé lorsque ça fonctionne sur pile suite à une coupure électrique, mais le secteur est considéré comme étant une meilleure référence qu'un quartz d'horlogerie (du moins en Europe et Amérique du nord).

           

          Magnavox Odyssey (1972) : oscillateur à quartz à ≈7 Mhz (en bas à gauche du circuit intégré 8244)

          Pong (1972) : oscillateur à quartz à ≈14 Mhz (tout en haut à gauche)

          Atari 2600 (1976) : oscillateur à quartz à ≈4,4 Mhz (en bas à droite)

          Vectrex (1982) : oscillateur à quartz à 6 Mhz (dans le manuel de service en pdf)

          NES (1983-1987) : oscillateurs à quartz vers 7 Mhz il me semble (le truc rouge en haut) et un résonateur à 4 Mhz (le truc rouge ne bas à droite)

          • [^] # Re: A propos du La 440Hz

            Posté par  . Évalué à 3.

            Ça nécessite un multiplicateur de fréquence par 50.000 à 300.000 ce qui est loin loin loin d'être stable, et c'était plus cher qu'un bête oscillateur à quartz.

            Oui désolé j'ai dit une connerie. La dépendance était sur la fréquence du signal vidéo et le fait que les devs ne prenaient pas toujours la peine de reprogrammer tous les timings pour le balayage en 50Hz.

            Sinon j'ai vu des circuits des années 90 avec un simple circuit résonateur RC pour la fréquence du microcontroleur. C'est d'ailleurs le cas du clavier PS/2 avec lequel j'écris ces mots.
            Ça dépend donc de la criticité du besoin.

            mais le secteur est considéré comme étant une meilleure référence qu'un quartz d'horlogerie (du moins en Europe et Amérique du nord).

            Sur le long terme oui, la déviation de la fréquence du secteur est compensée par des horloges atomiques mais le secteur n'est pas une référence précise pour un usage ponctuel.
            Après un quartz s'il est pas bien vieilli ou pas controlé en température il va naturellement dériver de plusieurs secondes ou minutes par mois.

            • [^] # Re: A propos du La 440Hz

              Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4.

              désolé j'ai dit une connerie.

              Pas de soucis, il n'y a pas à être désolé (du moins en ce qui me concerne).
              Je n'ai pas fait de reproche, je précise juste au cas où, car par écrit ça passe parfois moyen.

               

              j'ai vu des circuits des années 90 avec un simple circuit résonateur RC pour la fréquence du microcontroleur.

              Ça existe toujours, c'est même très courant.
              Les microcontrôleurs qui ont la possibilité d'utiliser un oscillateur interne fonctionnent sur ce principe ou un dérivé. Et en externe c'est généralement au choix avec un quartz si on veut de la stabilité, ou un condensateur si on veut un prix faible (ça économise 25 centimes, wouhou !). La fréquence n'est ni précise ni stable, mais ça suffit largement pour plein d'applications.

              Idem pour les ASIC, par exemple le MX8650 qui est un composant très utilisé dans les souris optiques (il gère la détection de mouvements) a un oscillateur interne. Beaucoup d'ASIC sont comme ça car le coût est très faible, ça occupe juste un peu de place sur le silicium à cause du condensateur qui est gros.

  • # 24 bits @ 192 kHz music downloads …and why they make no sense

    Posté par  . Évalué à 3.

    bel note de monty, toujours aussi intéressante à relire

    Il est regrettable que les plateformes de streaming vidéo aient réduit leur débit mais pas celles de streaming audio sur ces créneaux pompant de la bande passante (en débit constant bien sûr, mort au variable !) pour un gain impactant moins le son que le changement de la moquette du salon :)

    Après je peux comprendre que lorsqu'on écoute un vinyle à qualité analogique++ sur un bel ampli avec tubes à vide relié par des câbles en or 128 carats à des casques Beats ou grâce à un super Ponoplayer adapté à son oreille absolue, ce genre de détails est de mauvais ton

    • [^] # Re: 24 bits @ 192 kHz music downloads …and why they make no sense

      Posté par  . Évalué à 1.

      Câble argent, c'est les connectique qui sont en or.

      • [^] # Re: 24 bits @ 192 kHz music downloads …and why they make no sense

        Posté par  . Évalué à 3.

        J'aurais du rajouter une remarque sur le fait que l'ampli doit pouvoir aller jusque 11.

        La connectique or a un seul avantage qui est pour l'oxydation alors que l'argent et le cuivre ont une meilleure conductivité, et pourtant combien de produits/vendeurs vantant le gain qualitatif ? On pourrait faire un comparatif hifi/homéopathie, après tout on est trolldi.

    • [^] # Re: 24 bits @ 192 kHz music downloads …and why they make no sense

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5.

      vinyle à qualité analogique++ sur un bel ampli avec tubes à vide relié par des câbles en or 128 carats

      Ça marche aussi si on est en numérique.

      * Ils vendront Usenet^W les boites noires quand on aura fini de les remplir.

    • [^] # Re: 24 bits @ 192 kHz music downloads …and why they make no sense

      Posté par  . Évalué à 2.

      Ca me fait penser à un article de CanardPC. Idiophilie, l’homéopathie des oreilles https://www.canardpc.com/hardware/idiophilie

      • [^] # Re: 24 bits @ 192 kHz music downloads …and why they make no sense

        Posté par  . Évalué à 0.

        Canard PC et les autres ici, pour la plus part, vous prenez des raccourcis dangereux. Désolé, vous rejetez tout en bloc, ça n'est pas sérieux. C'est de critique pour la critique, ou de l'ignorance ?

        Avez-vous fait l'expérience ? par exemple d'une vraie écoute en vinyle, sur une platine pas en plastique, bien réglé, d'un vieux disque des Stones par exemple?
        Il y en a qui pourraient être surpris!

        Un concert en direct sur France Musique ?

        Un enregistrement (même ce CD) qui donne l'impression d'une scène sonore si présente que les jeunes chanteuses, tu a l'impression qu'elles chantent en s'adressant à toi ?

        Si le numériques va plus loin, lorsque que regarde les résultats chiffrés, les mesures, l'écoute elle c'est autre chose, un autre monde. On n'écoute un signal, pas des chiffres !
        C'est un peu comme si on disait, tu prends 2 vélos de courses/route:
        -un premier prix de 200€ voir moins (un 'sous' vélo)
        -un vélo bien affuté, avec des vrais roulements, des vrais bons pneus etc…, qui risque de couter 5fois plus.
        c'est comme si tu me disais, ce n'est qu'un vélo, la couleur change…, mais le deuxième ça sert à rien de le prendre (il est si cher).
        Après je te dis essayes et on reparle !

        Il y a pas besoin, de câble en OR ni même argentés!

        Bien sur, il y en a qui en profite, mais c'est vrai dans tous les domaines !
        Par exemple, dans les systèmes d'alarme, entre le cout de fab et le prix de vente un rapport de 10 n'est pas rare !

        Et n'oubliez de trainer vos esgourdes en concerts, la musique vivante, c'est souvent mieux que celle de conserve !

        bon allez j'arrête là pour l'instant, je pourrais écrire un livre sur sujet !

        • [^] # Re: 24 bits @ 192 kHz music downloads …and why they make no sense

          Posté par  . Évalué à 4.

          Si le numériques va plus loin, lorsque que regarde les résultats chiffrés, les mesures, l'écoute elle c'est autre chose, un autre monde. On n'écoute un signal, pas des chiffres !

          Un instrument de mesure peut montrer des choses que nos oreilles ne peuvent pas ou plus percevoir, en particulier quand on n'a plus l'audition d'un bébé. Après effectivement il ne faut pas faire la course aux chiffres mais quand on veut faire des comparaisons objectives l'écoute n'est pas pertinente car trop variable au niveau individuel et temporel.

          Après le problème de beaucoup d'audiophiles c'est qu'ils ne comprennent pas du tout l'aspect technique et scientifique derrière et prennent les éléments qui les arrangent, comme des complotistes.
          Un exemple parmi tant d'autres, les amplis à tubes : en théorie c'est vrai qu'ils ont un meilleur rapport signal/bruit que les amplis à transistor si (et seulement si) parfaitement conçus et accordés mais en pratique la différence n'est pas perceptible à l'oreille pour 99.9% des gens et ça ne vaut pas les contraintes associées à cette techno tandis que la plupart des designs à tubes sont obsolètes, pas accordés ou désaccordés, et apportent une grosse distorsion pas du tout hi-fi qui est souvent recherchée par les fans de ce genre d'amplis, ce qui dénature complètement le travail des artistes et ingés son.

          Sinon l'échantillonnage d'un CD est suffisant pour l'écoute, mais ça nécessite que toute la chaine en amont (avant pressage) et en aval (matériel d'écoute) soit bonne, ce qui n'est pas toujours le cas.
          Le support vinyl distord le signal, a une dynamique moins importante et s'use rapidement. Une bonne cassette à bande chrome enregistrée et restituée en Dolby NR fera amplement mieux.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.