Journal Archi 4.8.1

Posté par  (site Web personnel) . Licence CC By‑SA.
Étiquettes :
23
2
juin
2021

Bonjour Nal,

Je t'écris pour te signaler la sortie d'Archi en version 4.8.1.

Archi est un outil de modélisation pour le langage de modélisation Archimate dédié aux études d'urbanisation des organisations* en général et des systèmes d'information en particulier.

Plutôt qu'une longue présentation, voici un petit exemple de schéma d'une partie de l'urbanisation d'une organisation fictive qui voudrait mettre en place un programme de transformation sociale, écologique et humaniste:

vive jean luc<br/>

Ici on voit une analyse qui conduit à la fixation d'un objectif et de son résultat. Pour atteindre cette objectif, on mets en place un processus métier (que l'on pourra modéliser en BPMN par exemple) qui donne lieu à un livrable. Ce processus métier respecte un principe d'architecture et est réalisé par un processus applicatif lui même implémenté par un composant logicielle qui repose sur un socle technique (libre bien sûr).

Pour en savoir plus sur Archimate, je te conseille cette excellente page oueb: Archimate: Présentation.

*: Les anglosaxois parlent d'Enterprise Architecture, car ce sont des capitalistes bourgeois à la solde du patronariat qui pensent que la seule forme valable d'organisation est l'entreprise privée, mais heureusement ils quittent bientôt l'Union Européenne et on ne devrait plus jamais en entendre parler.

  • # Avec un exemple moins fictif on comprend mieux

    Posté par  . Évalué à 10 (+9/-0).

    incomplete logik

    • [^] # Re: Avec un exemple moins fictif on comprend mieux

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5 (+2/-0). Dernière modification le 03/06/21 à 00:45.

      Archimate ne décrit pas une machine à états finis (ou même infinis) ou un processus :-)

      Pour ça il faut voir avec UML ou BPMN.

      Au démarrage du projet, je préfère BPMN. Il permets à la maîtrise d'ouvrage de voir si les processus en sont vraiment.

      Si en modélisant le processus "Assemblée constituante", on se rends compte qu'il n'y a ni création, ni modification, ni destruction d'une République*, c'est peut être que le projet est dans une impasse.

      *: parce que la République c'est lui par exemple.

      Si vous trouvez ce post offensant, je m'en excuse. Prévenez moi sur sur https://linuxfr.org/board/

  • # Acculturation dans le cybermonde

    Posté par  . Évalué à 3 (+1/-0).

    "Les anglosaxois parlent d'Enterprise Architecture car ce sont des capitalistes bourgeois à la solde du patronariat …"

    Les français sont les seuls à parler d'urbanisation, ce qui donne des surprises
    quand on est au téléphone avec des collègues de Toronto ou de Sidney, ou avec des
    personnels des RHs.

    L'architecture étant l'art de gérer les contraintes (oui le sens a un peu évolué
    depuis numérobis), on gère en informatique des contraintes à tous les niveaux et pour chaque niveau on trouve différentes spécialités, depuis l'infra technique (e.g. archi réseaux), les niveaux applicatifs (archi appli), fonctionnels, métiers, stratégiques.

    Le fait de mettre en place une démarche globale et coordonnée participe de l'architecture d'entreprise (et c'est applicable si la structure est un état
    - coucou la DINSIC - ou autre) et c'est malheureusement une discipline émergente
    pour laquelle nous sommes encore en retard.

    • [^] # Re: Acculturation dans le cybermonde

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 7 (+4/-0). Dernière modification le 03/06/21 à 23:34.

      Les français sont les seuls à parler d'urbanisation

      Le terme est 42 fois plus parlant quand tu présentes le concept, car tout le monde fait le parallèle avec l'urbanisation de son coin (ton SI il est tellement mal foutu qu'on dirait la côte d'azur).

      Si vous trouvez ce post offensant, je m'en excuse. Prévenez moi sur sur https://linuxfr.org/board/

    • [^] # Re: Acculturation dans le cybermonde

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3 (+1/-0).

      c'est malheureusement une discipline émergente
      pour laquelle nous sommes encore en retard.

      o_O ça fait un peu plus de 20 ans que je fais de l'architecture technique… et dès 1996 je faisais de l'architecture fonctionnelle et logicielle…
      et j'avais participé aux travaux préliminaire d'urbanisation de notre SI (à partir de 98 iirc).

      Note : Archi — tout comme TOGAF depuis sa v9—gère non seulement l'urbanisation (plus orientée processus métier et technique / gestion des données) mais descend aussi jusqu'aux couches d'architecture technique / infrastructure depuis ~2012 (en v8 de TOGAF, il y avait 2 paragraphes dessus, en v9 il y avait déjà un peu plus de pages).

      • [^] # Re: Acculturation dans le cybermonde

        Posté par  . Évalué à 3 (+1/-0). Dernière modification le 07/06/21 à 04:41.

        "ça fait un peu plus de 20 ans que je fais de l'architecture technique"

        J'ai juste dit que l'on était en retard, pas que cela n'existait pas.
        Il suffit de compter les architectes d'entreprise dans les DSIs du CAC40.

        Par ailleurs, les différentes méthodologies se marchent parfois sur les pieds
        au sein d'une même DSI. Concernant les outils (comme archi), c'est souvent leur implémentation et leur utilisation qui pêchent encore.
        C'est en ce sens que je parle de discipline émergente.

        • [^] # Re: Acculturation dans le cybermonde

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4 (+1/-0).

          Le problème d'Archimate, c'est que les symboles ne veulent pas dire grand chose pour la couche technique (node? path?).

          Si vous trouvez ce post offensant, je m'en excuse. Prévenez moi sur sur https://linuxfr.org/board/

          • [^] # Re: Acculturation dans le cybermonde

            Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5 (+3/-0). Dernière modification le 08/06/21 à 21:08.

            je vais répondre aux 2 commentaires…

            [Enzo<] J'ai juste dit que l'on était en retard, pas que cela n'existait pas.

            bah comme tous les autres (US, Chine, Allemagne, Inde…)

            [Enzo<] Il suffit de compter les architectes d'entreprise dans les DSI du CAC40.

            rien que pour EDF (+ Enedis + DOAAT + autres directions) c'est de l'ordre de 150 à 200 personnes (architectes techniques et urbanistes confondus, oui côtés urbaniste c'est plutôt des équipes de 4-5 personnes…)

            pour Engie (ex-Gaz de France :p) + GRDF (+ Electrabel : on va dire plus de 50

            pour la Société Générale : de l'ordre de 50 aussi

            pour BNPP : de l'ordre de 200 en comptant toutes les directions (et le fait que le terme est un peu galvaudé…)

            je puis continuer…

            [devnewton<] les symboles ne veulent pas dire grand chose pour la couche technique (node? path?).

            c'est surtout qu'ils sont "moches" par rapport à un schéma avec Visio, le remplacement par des SVG venant d'openclipart n'était pas abouti dans les versions d'Archi que j'ai utilisé :/ et oui, ça manque de diversité (vu que partant de la couche métier vers la technique, tu as une explosion quasi-exponentielle des représentations / implémentations…).
            Bah là où je suis passé, je réussissais à m'en sortir (de toute façon mes entrants étaient surtout des PauvrePoints qui n'étaient que vendeurs et pas forcément précis…).

            La force d'Archi, c'est de pouvoir présenter plusieurs vues, éventuellement d'en extraire les tableaux de flux (que ce soit fonctionnel ou technique), éventuellement par extraction au niveau XML, pas forcément via les rapports par défaut :/ Mais bon, ça c'était sous-utilisé là où je suis passé, même s'il y avait des bribes :/
            Mais ce n'est pas lié à la France, c'est lié à la maturité du domaine (ceux qui utilisent un logiciel propriétaire d'IBM sont encore plus contraints, même si ça fonctionne sur des périmètres restreints/faciles mais qu'il faut tordre pour faire du générique)

            [Enzo<] Par ailleurs, les différentes méthodologies se marchent parfois sur les pieds

            métho… kwa ? Il existe autre chose que PauvrePoint et des listes même pas chaînées dans un tableur Exc..spabon, spaÀjour, tapaslabonneversion gérée en cpold  ?! spavrai on m'aurait menti ?!

            Bon, là le libre est un peu en avance avec des outils comme svn et git depuis longtemps ; la déclinaison est apparue plus largement il y a 5 ans en entreprise (même si j'utilisais SCCS au siècle dernier… j'ai échappé à Continuus dans la foulée en n'étant plus développeur, ça ne rajoutait que 30% au chiffrage de chacun de nos projets pour des objectifs que personne n'avait et pas atteint non plus… hormis se poser la question de comment gérer correctement le cycle de vie de développement vs déploiement, ce qui commence à arriver grâce à la généralisation de puppet/ansible/chef et autres :D d'où le métier émergent d'intégrateur o_O).
            Bref, oui, reste du boulot, mais ce n'est pas émergent :-) La continuité des besoins utilisateurs jusqu'à l'implémentation en prod', c'est un sujet d'étude à plein temps, à remettre en cause tous les 5 ans selon les modes, le libre permettant d'avoir de l'avance àmha (de l'avantage d'Archi, de TOGAF, et le respect d'un langage commun comme ArchiMate)

            Bon, chacun son expérience… Il est possible d'aller encore plus loin et discuter des limites de nos outils respectifs / maturité de nos organisations me semble plus constructif que d'aller dans les détails :D

            • [^] # Re: Acculturation dans le cybermonde

              Posté par  . Évalué à 4 (+2/-0).

              "chacun son expérience" … effectivement, on a pas du passer dans les mêmes boites. Je ne suis pas surpris que les bancassurances (et l'ex EDF-GDF) soient bien grées pour différentes raisons historiques.

              Cela fait tout de même plaisir de lire ces excellents commentaires dans un excellent journal sur un excellent site concernant un excellent outil. C'est très motivant. Je m'en vais de ce pas chercher une nouvelle mission.

              • [^] # Re: Acculturation dans le cybermonde

                Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3 (+1/-0). Dernière modification le 10/06/21 à 19:32.

                C'est très motivant. Je m'en vais de ce pas chercher une nouvelle mission.

                bah si je réussis à venir de Bretagne, vu que mon employeur m'a viré on pourra se prendre une bière ?

                sur Paris forcément, vu qu'on ne l'indique pas… plutôt Montparnasse et de la Guinness :-)

    • [^] # Re: Acculturation dans le cybermonde

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3 (+1/-0).

      L'architecture étant l'art de gérer les contraintes

      gérer des objectifs plutôt :

      • de SLA ou niveaux de service (DICT notamment : disponibilité, intégrité, confidentialité, traçabilité voire preuve pour les secteurs bancaires principalement)
      • de continuité de service (plan de reprise d'activité, mise en place de haute disponibilité, résilience, sauvegardes/restaurations…)
      • de tenue à la charge (dimensionnement CPU / RAM / disque…)

      outre tracer les choix de conception, en montrant si possible en quoi cela permet d'atteindre les objectifs identifiés. Et pas mal d'autres choses encore ;-)

Envoyer un commentaire

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.