• # C'est juste un projet embryonnaire

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 7 (+6/-0).

    Attention, c'est un projet embryonnaire, l'image ISO Airyx (qui date du 22 mai) semble aujourd'hui simplement un bureau helloSystem avec une petite animation au chargement. Le développeur était encore seul la semaine dernière, mais l'équipe a été multipliée par quatre en quatre jours. Je souhaite bien du courage aux quatre développeurs pour arriver à fournir une expérience similaire et une certaine compatibilité avec macOS tout en utilisant un noyau FreeBSD et un gestionnaire de fenêtres basé sur X.Org. Le serveur X.Org semble pratiquement abandonné par les développeurs qui se concentrent sur Wayland. À lire It's Time To Admit It: The X.Org Server Is Abandonware.

    Attention à la typographie depuis 2016, le système d'Apple ne s'appelle plus OS X mais macOS.

    • [^] # Re: C'est juste un projet embryonnaire

      Posté par  . Évalué à 4 (+2/-0).

      Le serveur X.Org semble pratiquement abandonné par les développeurs qui se concentrent sur Wayland. À lire It's Time To Admit It: The X.Org Server Is Abandonware.

      En effet : [RFC] X server 21.1 release schedule. Created 2 days ago. ;-)

      • [^] # Re: C'est juste un projet embryonnaire

        Posté par  . Évalué à 6 (+3/-0).

        Je ne sais pas dans quel sens il faut prendre ton post. Mais on a un membre du projet qui propose un planning sans aucune réaction d'aucun autre membre avec un freeze pour deux jours plus tard (c'est-à-dire aujourd'hui). Je ne connais pas le release process de Xorg, mais ça ne me semble pas un planning tenable. Sauf si ça a été discuté sur un autre medium avant.

        « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

      • [^] # Re: C'est juste un projet embryonnaire

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5 (+4/-0).

        Effectivement, mais note qu'il n'y a pas eu de nouvelles version depuis trois ans, date de la sortie de X.Org v1.20 le 10 mai 2018, alors que jusqu'en 2016, une à trois version sortaient tous les ans. D'après l'article X.Org Server 21.1 Development Snapshot Released il n'y a pas eu beaucoup d'intérêt à sortir une nouvelle version avec de plus en plus de distributions Linux qui passent à des bureaux basés sur Wayland et XWayland qui a récemment vu ses propres versions autonomes. Povilas Kanapickas semble être un développeur indépendant qui va essayer de sortir une version stable v1.21.

        Les gens de Red Hat ont depuis longtemps pris en charge la gestion des versions du serveur X.Org, mais avec Fedora Workstation et RHEL qui utilisent Wayland par défaut, Red Hat ne veut plus consacrer des ressources aux nouvelles versions du serveur X.Org.

  • # Je ne comprends pas

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5 (+3/-0).

    J'ai jamais vraiment compris l'idée de copier quelque chose qui existe pour en faire une version libre. Le bureau de macOS est beau certes, mais son gestionnaire de fenêtre est une calamité, à l'utiliser presque au quotidien je peux vous dire que je préfère de loin les gestionnaires de fenêtres que j'utilise sous Linux (que ce soit GNOME, dwm ou même KDE).

    La barre de menu unifiée est historique et permet probablement de gagner de la place à l'écran mais elle reste contre intuitive aussi, quand votre application se situe en plein milieu de l'écran vous devez vraiment monter les yeux et la souris pour faire parfois des choses simples. Ça peut paraitre anecdotique, mais c'est le quotidien tout de même. En terme d'UX on a connu mieux. Je suis bien content que GNOME ait lâché l'idée pour l'intégrer directement dans la header bar.

    Quitte à développer de nouvelles choses, autant faire quelque chose qu'on a jamais vu et de plus convivial.

    l'azerty est aux dispositions ce que subversion est aux SCMs

    • [^] # Re: Je ne comprends pas

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3 (+0/-0).

      Oui cette barre de menu unifiée est une solution à un problème qui n’existe plus : les écrans petits à faibles densité des premiers Macintosh, comme le Macintosh 128k et son écran 9" et sa résolution de 512×342 pixels. C’est une aberration à l’époque des écran 30" 4K, et ça l’était déjà sur écran d’ordinateur portable 15" 1920×1080, en l’occurrence ça conduit l’utilisateur à opérer de très grands mouvement de souris.

      De plus, la barre de menu unifiée n’est pas vraiment compatible avec le mode de focus qui suit la souris (à moins d’essayer de deviner l’intention de l’utilisateur en analysant son comportement), forçant donc l’utilisateur à opérer de très nombreux clics dans l’interface pour contourner la limitation d’une solution conçue pour traiter des problèmes qui n’existent plus. Dégradant ainsi plusieurs fois l’ergonomie au détriment de l’utilisabilité et peut-être même de la santé de l’utilisateur.

      Ici le Macintosh 128k (1984):

      Macintosh 129k

      Ou encore l’Apple IIe (1983), ici avec Mouse Desk (1985) Corcorico!, 560×192 en mode monochrome: Apple IIe

      À noter une autre aberration, le trackpad de bureau, qui fait joli sur le bureau d’un ministre, mais qui, conjointement à la barre unifiée en haut de l’écran et le dock en bas de l’écran transforme toute activité bureautique en une partie de Hockey de table (c’est magique !), mais par contre ça te donne le sentiment d’être dans le turfu, ce qui est très satisfaisant pour un ministre (que l’ordinateur soit utilisable n’est plus nécessaire après ça, l’utilisateur est déjà satisfait) :

      Trackpad de bureau Apple

      ce commentaire est sous licence cc by 4 et précédentes

      • [^] # Re: Je ne comprends pas

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2 (+0/-0).

        À noter une autre aberration, le trackpad de bureau

        Ah ça non. Je peux te jurer que j'adorerai en avoir un sur Linux aussi. Le trackpad sur macOS est pas juste un click. C'est du multipoint, gestion de la pression et tout ce que tu veux (le click qui est sur toute la surface est un régal). Et quand je fais de la MAO je peux t'assurer que ma souris reste dans le tiroir 😉

        l'azerty est aux dispositions ce que subversion est aux SCMs

        • [^] # Re: Je ne comprends pas

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3 (+0/-0).

          Ah ça non. Je peux te jurer que j'adorerai en avoir un sur Linux aussi. Le trackpad sur macOS est pas juste un click. C'est du multipoint, gestion de la pression et tout ce que tu veux (le click qui est sur toute la surface est un régal).

          Je ne dit pas qu’en accompagnement de la souris pour des trucs pour lesquels une souris n’est pas adapté, ça n’a pas sa place, mais que ça ne remplace pas une souris, de la même manière qu’un stylet, une manette ou une surface de contrôle midi ne remplacent pas une souris ou un clavier.

          Le problème c’est que ce truc là est livré à la place d’une souris, pour naviguer dans l’explorateur de fichier, faire des glisser-déposer (souffrance), déplacer le pointeur entre ton application, la barre de menu globale, et le dock (re-souffrance). Ah et c’est aussi à la place du souris pour naviguer sur le web, mais c’est vrai que maintenant que le web s’est adapté en gardant l’utilisateur sur une seule page d’un seul site et réduisant les interactions à du défilement infini, le problème est moins flagrant… =)

          Bref, c’est peut-être super pour la MAO, je n’en doute pas qu’il y a pleins de trucs pour lequel c’est super, il y a peut-être même moyen d’inventer des applications spécifiques et rendues possibles par cet outil et ses interactions, peut-être même des jeux et des mécaniques de jeu qui en tireraient directement profit, mais on peut avoir une souris, aussi ? C’est super d’avoir du multipoint, etc. pour certaines choses, mais avec un “Magic TrackPad” sous macOS j’ai besoin d’utiliser mes deux mains pour faire un glisser-déposer, ça dit quelque chose ! (ou alors je m’y prends mal et il y a une méthode que j’ai pas trouvé, ce qui serait pas bon signe pour l’intuitivité de la chose), et même à deux mains ça passe pas bien. On est passé de « les deux mains sur le clavier » à « les deux mains sur la sourisle trackpad », et pour être moins efficace qu’une souris pour faire des choses de souris.

          ce commentaire est sous licence cc by 4 et précédentes

Envoyer un commentaire

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.