drizzt a écrit 34 commentaires

  • [^] # Re: Brevet

    Posté par  . En réponse à la dépêche Du matériel libre qui a besoin de vous !. Évalué à 2.

    Donc tu ne fais pas de matos libre, OK, pas la peine donc de parler de "matériel libre" qui ne l'est pas (il le sera peut-être, mais ce n'est pas le sujet).

    Si !! deux fois !
    1 - Je FAIS du matériel LIBRE : preuve en sont les liens au dessus. J'ai UN produit qui n'est que open-source sur une dizaine, c'est tout.
    2 - Et Si, le sujet est tout là justement. Simple de faire du libre une fois qu'on a eu tout le financement, ou de promettre du libre sans rien publier avant. Moi je publie PLEIN de libre, et UN truc en open-source seulement, alors que je n'ai pas eu le financement (une fois enlevés la TVA et le coût des contreparties sur notre campagne il ne reste pas grand chose).

    Sérieux, tu devrais te renseigner à qui tu parles avant de balancer une telle énormité, par exemple.

    Rien à faire. Mais alors complètement hors sujet. Tu pourrais être Richard Stallmann, ça ne te donnerait pas le droit d'écrire des idioties, autant à mon sujet, qu'au sujet de mes intentions ou du projet.

    Tu reliras les différentes questions, remarques, et les réponses apportées avant de répondre, ça évitera d'en rajouter.

    Mais visiblement ce que tu dis ne s'applique pas à toi. Toi, le libre, tu n'en a finalement rien à faire, l'important pour toi c'est avant tout de faire du fric, quitte à faire du propriétaire (tu le dis toi même dans cette dépèche).

    Par contre, les autres ne devraient pas faire du "simple" open source, mais uniquement du libre. Ils ne peuvent pas vouloir rembourser leur investissement.

    Belle mentalité.

    Mais tu as raison sur un point, niveau communication je ne suis pas au point.
    Il ne faut pas communiquer sur le côté libre d'un projet.
    Globalement les personnes intéressées par le matériel aujourd'hui n'en ont rien à faire, c'est les fonctionnalités et les possibilités qui les intéressent. Le côté libre sera uniquement un plus.
    Pour 95% (99.99% ?) des utilisateurs le fait que je sois attaché au libre n'a aucun intérêt, ils s'en foutent royalement.

    Ceux qui cherchent uniquement le côté libre ne sont pas intéressés par le produit, uniquement par pinailler sur ce genre de points hors sujets.

    ckiller et Scoubidou ont raison, je laisse tomber le troll ici, je perds du temps et de l'énergie.
    Je ne vais retenir que les encouragements, et retourner à mon projet.

  • [^] # Re: Brevet

    Posté par  . En réponse à la dépêche Du matériel libre qui a besoin de vous !. Évalué à 1.

    Tu ne peux pas dire que tu fais du libre si tu fais du -NC. Le libre est un carotte, mais en attendant tu ne fais de libre.

    Faux, j'en fait plein. En logiciel ET en matériel.

    http://boutique.techno-innov.fr/adaptateur-thermocouple.html <- CC-by-sa

    http://boutique.techno-innov.fr/modules-domotab/rf-modules/module-rf-sub-1ghz.html <- CC-by-sa

    http://boutique.techno-innov.fr/modules-domotab/module-gpio-demo.html <- CC-by-sa

    http://boutique.techno-innov.fr/modules-domotab/module-dmx.html <- CC-by-sa

    http://boutique.techno-innov.fr/usb-modules/usb-to-uart-adapter.html <- CC-by-sa

    http://boutique.techno-innov.fr/usb-modules/lpc1224-break-out-connecteur-musb.html <- CC-by-sa

    http://boutique.techno-innov.fr/kits-diy/kits-diy/starter-kit.html <- CC-by-sa

    … En fait le DTPlug est le seul sous licence CC-by-sa-nc.

    http://git.techno-innov.fr/ <-- GPL v3
    lpctools est d'ailleurs intégré à Debian, et j'ai payé un dev Debian pour faire le packaging, bien plus que le coût du seul packaging, pour participer encore un peu plus au développement des logiciels libres.

    facile quand "tout est remboursé"
    Mais je ne demande pas le remboursement de tout, uniquement d'une partie de l'investissement financier, celle que je ne peux pas assumer tout seul.

    Tu parles d'Apple et de Microsoft dans tes comparaisons, ce qui n'a aucun sens. Les licences utilisées sont INCOMPARABLES. Tu n'a même pas le droit de reproduire un de leurs produits pour ton usage personnel, alors que c'est déjà le cas pour le DTPlug.

    A la limite, tu pourrais comparer à Arduino ou à Raspberry-Pi, mais là c'est moi qui vais dire "Facile quand on a fait des milliers de pré-ventes".

    Moi je fais du libre à 0 ventes (cas du module DMX : 0 ventes, et il est en CC-by-SA).

    Mais visiblement tu confonds libre et gratuit.

    Je DONNE déjà énormément à la communauté, je ne peux pas TOUT donner, je dois rembourser ces 75000 euros.
    Comme je l'ai déjà dit, si tu me trouves une autre solution, n'hésite pas à la partager.

    PS : tes remarques commencent à me faire gerber, si tu n'as rien de constructif à ajouter, merci d'arrêter de répondre.

  • [^] # Re: Brevet

    Posté par  . En réponse à la dépêche Du matériel libre qui a besoin de vous !. Évalué à 2.

    Ton objectif n'est pas de libérer ta technologie mais de la protéger, ça ressort clairement dans ton discours.

    Faux, deux fois.
    1 - Je viens de partager mes idée et ma technologie SANS RESTRICTIONS.
    2 - Mon objectif est de rembourser les 75000 euros que j'ai emprunté. Ni plus ni moins. Pour cela j'ai protégé UNIQUEMENT mon IMPLÉMENTATION, et ce uniquement contre une utilisation COMMERCIALE.

    Le libre, ce n'est pas cela. Soit on partage toute sa technologie et on encourage les autres à avoir des activités commerciales avec les technologies qu'on libère, soit ce n'est pas du libre.

    Encore faux.
    Le libre c'est "avançons ensemble", pas "avancez sans moi".
    Visiblement vous ne comprenez pas la différence entre le logiciel et le matériel. Notamment l'INVESTISSEMENT FINANCIER nécessaire pour faire du matériel libre.
    C'est dommage.

    Et encore une fois, vous pouvez faire votre propre implémentation de ma technologie (cela devrait vous coûter bien moins que 75000 euros, j'ai déjà essuyé un certain nombre d'erreurs) et la commercialiser.

    Le libre, c'est faire monter l'eau de la baignoire pour que tout le monde soit à flot, ce n'est pas perdre son temps à voir qui navigue à côté et essayer de le torpiller.

    Oui.
    Je n'essaye pas de torpiller qui que ce soit.
    Je DONNE même mes idées !
    Par contre, j'aimerais flotter aussi, pas faire flotter les autres en coulant avec mon boulet au pied (mes 75K euros d'investissement pour la mise au point du matériel).

    Est-ce que vous saisissez la différence ?

    Pour vous aider, je vais faire une petite comparaison :

    Pour faire su soft libre (et j'en fait PLEIN) j'ai besoin de mon PC, et de mon temps libre. Une compilation me prends quelques secondes, et ne me coûte rien. La diffusion me coûte quasiment rien. Coût : 500 €.

    Pour faire du matériel libre, j'ai besoin de mon PC, de mon temps libre, d'un fer à souder, un osciloscope, de plein de matériel pour les tests, de matériel pour fabriquer les prototypes (PCB et composants, en gros 200 à 500 euros par "compilation"), et la diffusion me coûte cher (frais postaux et coût du matériel). Coût : 75000 euros à l'heure actuelle.

    Est-ce que vous comprenez la différence là ?

    Si demain vous commencez à produire mes cartes en série en chine sans me verser un centime, vous allez nécessairement les vendre moins cher que moi (vous avez pas les 75000 euros à amortir). Donc les gens les achèterons à vous, pas à moi. Et mes enfants et moi même irons dormir sous un pont l'an prochain.

    Vous flottez, je coule. L'utopie du matériel libre tel que vous le concevez.

    Le -NC vous interdit juste de me faire couler.

    Je lève le -NC dès que les 75000 euros sont remboursés. Dès que tout le monde flotte.
    Si vous voulez que je supprime le -NC demain, pas de soucis, je vous fais passer le RIB de Techno-Innov, et on reparle de "semi-libre" et compagnie.

    Le libre implique un partage de TOUT : des sources, mais aussi des risques et de l'effort financier.

  • [^] # Re: Brevet

    Posté par  . En réponse à la dépêche Du matériel libre qui a besoin de vous !. Évalué à 2.

    quelles dépenses pour les 75k€?

    Uniquement du matos, des prototypes, des composants, de quoi faire des tests, et des prestations externes.

    ton revenu? mais alors qui décides de ton revenu?

    Mon revenu c'est 0 sur l'étendue de ce projet, et ce que l'on gagne grâce aux autres projets est réinvesti dans celui-ci.

    Comme dit un peu avant :

    L'objectif est uniquement de rembourser la mise de départ (la partie purement financière).

    Je ne parle pas du temps passé sur le projet sans être payé.

    si c'est une idéologie ou juste pour vendre.

    Non, c'est bien mon idéologie, mais elle ne permet pas de se nourrir. Et l'état ne nous verse pas un centime, par contre il ne se gène pas pour réclamer son dù.
    Si le revenu universel était en place, je n'aurais pas de problème, mais ce n'est pas encore le cas aujourd'hui.

    Car tu dis aimer mais a peur du libre

    Je n'ai pas peur du libre, j'ai peur des profiteurs.
    Si j'enlève le -NC, qu'est-ce qui t'empêche toi, ou Scoubidou, ou n'importe qui d'autre, de faire une campagne de financement à notre place, alors que le produit n'est pas terminé, de partir avec les sous, et de nous laisser dans la m…., avec une communauté qui nous en veut à mort ? Comment on fait dans ce cas là pour rembourser les 75K euros ?

    C'est un exemple parmi tant d'autre, un peu extrême certes, mais simple à comprendre.
    Avec le -NC, nous avons une chance de récupérer les sous, ou de mettre fin à la campagne de financement avant son terme, car tu aura enfreint la licence.
    Sans, nous n'aurions aucun recours …

    J'aimerais bien avoir une alternative, mais je n'en ai pas trouvé. Si elle existe, n'hésitez pas à nous l'indiquer :)

    (du "vol" des tes idées)

    Justement non, je demande à ce que les idées soient diffusées, c'est même tout l'objet de cette dépêche.

    Mais passer des idées au produit matériel demande des sous. Et la oui, j'ai peur qu'on me vole ces sous.
    Je ne sais pas si tu saisis la différence.

  • [^] # Re: Brevet

    Posté par  . En réponse à la dépêche Du matériel libre qui a besoin de vous !. Évalué à 1.

    Libre ou pas libre, il faut arriver à avoir une solution aux normes CE (y compris la partie CEM qui coûte cher)

    Yep, ce n'est pas la partie la plus simple, et l'investissement pour cette partie est non négligeable. Le découpage en modules va permettre de limiter ces coûts, mais pas de les supprimer :(

    et passer du temps et de l'argent à la vendre

    Tu as tout dit :)

    Et le -NC que je laisse sur certains éléments est la justement pour protéger l'investissement initial pour le développement (en cours), les certifications (à venir) et la communication et commercialisation (tout juste entamés).
    Tout cela représente beaucoup d'argent et de temps, et mes choix de licences et de publicité nous font déjà prendre un énorme risque.

    J'ai appris (à mes dépends cette fois) que l'on ne vit pas dans un monde de bisounours.
    Si tu (ou quelqu'un d'autre) me garantis (au sens remboursera les 75 mille euros déjà investis par moi et ma famille) que personne ne commercialisera nos produits avant nous, alors je lève le -NC aujourd'hui. (Ou si tu trouves des investisseurs, moi j'ai arrêté de chercher pour me concentrer sur le développement).

    Cela peut paraître bassement matérialiste, et très contraire à notre idéologie, mais nous vivons dans le monde réel, et il nous faut faire avec.

  • [^] # Re: Brevet

    Posté par  . En réponse à la dépêche Du matériel libre qui a besoin de vous !. Évalué à 2.

    Yep, mais ça c'est déjà fait, via des lettres recommandées: même valeur que les enveloppes soleau, moins cher, pas de limitation de durée, et c'est moi qui la (les) garde (toujours cachetée(s) bien entendu). Avec la lettre recommandée électronique il y a même une preuve du contenu qui est conservée par la poste maintenant.

    Mais cela n'empêche pas autrui de breveter, et ne permettra qu'au porteur de l'enveloppe de produire, pas au reste du monde.

    Il faut bien distinguer deux choses : les produits (l'implémentation) que l'on protège par les licences, et les idées (les concepts et solutions techniques à un problème) que certains protègent par des brevets (pour pouvoir interdire aux autres de) mais que l'on peut aussi protéger par la publication, pour permettre à tout le monde de les utiliser.

  • [^] # Re: Pas libre ?

    Posté par  . En réponse à la dépêche Du matériel libre qui a besoin de vous !. Évalué à 2.

    Je le tournerais un poil différemment, mais l'idée est là :
    Une solution pour récupérer l'argent investi avant de passer en libre.
    Que les gens payent pour libérer ou juste pour utiliser parce qu'ils ne sont pas spécialement attachés au côté libre n'a pas beaucoup d'importance dans cette partie du processus.
    L'objectif est uniquement de rembourser la mise de départ (la partie purement financière).
    Le -NC me semble un bon compromis pour permettre d'atteindre cet objectif, malgré tous les inconvénients.
    Sans ça, n'importe qui pourrait produire moins cher que moi (en chine) ou lancer un Kickstarter (ou équivalent) à ma place (je suis mauvais en comm, pas difficile de faire mieux que moi).

  • [^] # Re: Brevet

    Posté par  . En réponse à la dépêche Du matériel libre qui a besoin de vous !. Évalué à 8.

    En effet, cette solution (breveter puis libérer les brevets) est (semble) utilisable quand on a des sous pour se protéger sur un marché ou les requins font la loi, mais aussi pour aller chercher des investisseurs.
    Mais cette solution a plusieurs inconvénients :
    1 - Elle coûte entre quelques milliers et plusieurs dizaines de milliers d'euros (rédaction, dépôt un peu partout, défense, renouvellement, …).
    2 - Chercher les investisseurs (sans garantie d'en trouver) prends du temps (pendant lequel le projet n'avance pas).
    3 - Les investisseurs ont une fâcheuse tendance à te piquer ton projet avant de te mettre dehors (Vécu, pas personnellement heureusement).
    4 - Elle favorise la croyance comme quoi les brevets seraient une solution pour quelque chose.

    Perso, j'ai préféré garder mes sous pour les prototypes, mon temps pour le développement, et ma liberté (et celle du projet) … par principe :)

    PS : Nous avions commencé au début du projet par suivre la voie classique, mais quand tu prononces le mot "libre", globalement tu peux faire une croix sur les investisseurs, privés comme publiques, brevets ou pas.
    La voie classique a fait perdre beaucoup de temps et deux associés au projet. (lire http://www.techno-innov.fr/historique-domotab-reverse/)

  • [^] # Re: Pas libre ?

    Posté par  . En réponse à la dépêche Du matériel libre qui a besoin de vous !. Évalué à 2.

    En effet, dans l'imédiat c'est le cas, pour plusieurs raisons
    - C'est écrit sur les PCB de la version 1.1, pour laquelle j'ai 100 cartes assemblées (l'impatience du débutant).
    - Cette version mérite déjà quelques améliorations pour une v1.2 fonctionnellement identique, mais plus pratique (moins de choses inutiles dessus, et certainement ajout de l'interface USB-série de programmation "onboard").
    - C'est la seule protection que j'ai actuellement dans les discussions en cours avec des partenaires potentiels qui semblent adhérer aux principes du libre. Une fois cette adhésion validée (ou mon investissement financier remboursé), le -NC sautera comme pour le reste des produits.

    A noter que des -NC peuvent trainer sur des schémas, dans des docs, ou sur certaines pages du site en contradiction avec ce qui est sur la boutique … mettre tout à jour est long et particulièrement rébarbatif, comme toute écriture de doc … N'hésitez pas à faire remonter l'info.

  • [^] # Re: Base possible de présentation

    Posté par  . En réponse au journal Appel à collaboration pour présentation générique sur systèmes GNU/Linux. Évalué à 1.

    Yep, tu as raison.
    Il faut que je corrige ça … dans un avenir proche …

  • # Base possible de présentation

    Posté par  . En réponse au journal Appel à collaboration pour présentation générique sur systèmes GNU/Linux. Évalué à 2. Dernière modification le 22/04/15 à 21:13.

    Bonjour,

    Je n'ai pas trop le temps de rentrer dans les détails, donc je fais une petite réponse rapide :

    Voici les liens vers une présentation que j'utilise pour mes cours :
    http://www.nathael.org/Data/CPE/Cours/Olds/Generalites_GNULinux.pdf (Sources dans le même dossier)
    Il y a la nouvelle version dans le dossier au dessus, avec les deux parties en un PDF.

    Vous trouverez ici ma première version, que j'ai utilisée pour un séminaire :
    http://ed3l.fr/Shared/Presentations/2008-10_Linux_Embeded/presentation_linux_embeded_2008-10.pdf
    (Sources dans le même dossier)

    Licence CC-by-sa.

    Il me semble que ça colle en partie à ce que vous voulez faire.

    J'ai entrepris de mettre ce cours dans un Wiki (plus simple à faire évoluer), mais j'en suis au tout début : http://www.nathael.org/wiki_cpe/index.php/CPE_Cours/Intro_GNU_Linux

    PS (edit): Ne pas oublier de regarder dans les sources LaTeX (texte), il y a beaucoup plus d'infos, de notes, et de liens que dans les slides.

    +++

  • [^] # Re: Raaaaah

    Posté par  . En réponse à la dépêche Jeudi du libre le 5 décembre à Lyon : la domotique. Évalué à 1.

    Arf, je finissais tout juste à 22h30 (enfin, on finissait de discuter, la présentation n'a pas duré trois heures, mais il y a eu beaucoup beaucoup de questions).

    Mais pour te consoler, le PDF de la présentation est dispo sur notre site : http://www.techno-innov.fr/
    (dans la news "Présentation de la domotique").

  • [^] # Re: Pourquoi pas un Raspberry Pi ?

    Posté par  . En réponse à la dépêche Jeudi du libre le 5 décembre à Lyon : la domotique. Évalué à 1.

    Bonjour zyphos

    En effet, la question est souvent posée.

    Pour commencer, le Rasberry PI n'est pas libre. Il faut lui préférer la BeagleBone Black.

    Ensuite, pour la domotique, les quelques bus que tu sites ne permettent malheureusement pas de faire grand chose. Cela nécessiterait d'acheter des adaptateurs pour chaque "protocole" auquel tu voudras avoir accès. Ce qui t'amènera rapidement à avoir un hub USB, puis une alimentation, puis … plein de choses, et au final à un coût élevé, plein de matériel non libre, et une grosse araignée de filasse pour connecter le tout.

    Ceci dit, je ne vais pas faire un copié collé de ma présentation de jeudi, venez me voir nombreux :)

  • [^] # Re: Y a t-il un relecteur dans l’avion?

    Posté par  . En réponse à la dépêche Revue de presse — juillet 2013. Évalué à 5.

    Hé hé, merci pour votre intérêt pour la "saga" DomoTab :)

    C'est toujours plus motivant d'écrire quand on sait que quelqu'un lira ce que l'on écrit :)

    Les deux parties suivantes sont écrites (suite du design électronique et routage, toujours avec KiCad bien entendu) et j'ai attaqué la partie "fabrication" qui constituera le quatrième article, avant un article "programmation" et des exemples d'extensions et modifications.

    PS: j'espère qu'il ne restait pas trop de fautes dans mon article :)

  • [^] # Re: Matériel pas libre

    Posté par  . En réponse à la dépêche Domotique Libre : les débuts du projet DomoTab. Évalué à 7.

    Bonjour !

    Dommage que le matériel ne puisse pas être vendu

    Il peut être vendu, par nous (Techno-Innov), mais pas par quelqu'un qui ne nous a rien demandé.

    il est sous licence non libre CC BY-SA-NC, ce qui est incohérent avec les licences libres des logiciels.

    Non, l'investissement n'a aucun rapport.
    Quelques jours de travail d'un côté pour le soft, et une vingtaine d'euros pour une carte de démonstration du microcontrôleur LPC1114.
    Deux ans de travail et plusieurs dizaines de milliers d'euros de l'autre, pour le hardware.

    Le logiciel est donc sous licence GPL. Un paquet Debian sera prochainement créé pour l'utilitaire de programmation des LPC*.

    Et le matériel est sous une licence qui permet à l'utilisateur d'étudier, de modifier, et de produire pour son usage personnel et non commercial l'ensemble de notre travail !
    Bref, vous pourriez tous produire vos propres modules !
    Mieux, j'ai écrit une série d'articles à paraître dans Open Silicium expliquant comment faire !
    Donc non, je ne vous donne pas en plus le droit de vendre le fruit de mon travail à ma place.

    Maintenant, si la campagne de financement dépasse quelques centaines de milliers d'euros, on en reparle, pas de soucis :)

    Et de même lorsque nos produits se seront vendus à quelques milliers d'exemplaires, nous pourrons changer la licence des produits en question.

    Si on veut intéresser une communautés de contributeurs et récupérer leur travaux, il faut tout mettre en libre ou sinon, c'est prendre les gens pour des idiots en leur supprimant une liberté.

    L'objectif n'est absolument pas de "récupérer les travaux des contributeurs", mais bien de leur permettre d'étudier librement ce qu'ils achètent, rien de plus. Quoi que si, au risque de me répéter : je leur permet aussi de se passer de moi … dans certaines limites.

    Sans compter les futurs problèmes de droits d'auteurs soulevés par Richard STALLMAN (et il sait de quoi il parle) : http://www.framablog.org/index.php/post/2013/01/31/stallman-creative-commons-non-commercial

    Alors la non.
    Oui, Richard STALLMAN sait de quoi il parle, et c'est pourquoi il précise bien le cadre de ses propos.
    Je cite, deuxième paragraphe de l'article indiqué : "dans le champ considéré ici." Et le champ considéré est celui des œuvres à usage pédagogique dans le cadre de l'éducation, œuvres bien souvent payées par nos impôts.

    Je ne suis pas payé par l'état. L'état a même refusé de subventionner mon projet, parce que justement il était "trop libre".

    Je cite encore, un peu plus loin :
    "Selon moi, les licences non libres qui permettent le partage sont légitimes pour des œuvres artistiques ou de divertissement."

    Richard STALLMAN n'est donc pas contre l'utilisation des licences "CC BY-SA-NC" qu'il qualifie de "non libres" (et elle le sont au sens strict "FSF" du terme, c'est pourquoi j'essaye autant que possible de parler de matériel ouvert).

    Et pour ce qui est des "futurs problèmes de droits d'auteurs" que Richard STALLMAN évoque ensuite concernant les licences CC BY-NC et CC BY-NC-SA, nous sommes dans un domaine différent, celui du matériel.
    Je vais prendre un exemple pratique très concret : celui de l'Arduino. Il y a effectivement plein de monde qui créé des produits ou des montages à base d'Arduino, mais très très peu de proposition d'évolution de la plateforme Arduino elle même. Très peu de contributions à la plateforme arduino, ou de versions modifiées de cette plateforme qui ne soient pas créées par Arduino.
    On ne peut pas ici parler de croissance exponentielle du nombre de contributions, donc aucun risque de tomber dans le cas de figure présenté dans l'article publié sur Framasoft.

    Voilà,
    Une bien longue réponses, mais c'est une remarque qui m'a déjà été faite, et je souhaitais y répondre correctement, de façon argumentée.
    Merci à ceux qui ont tout lu :)

  • [^] # Re: Avantages par rapport aux autres solutions tels que Calaos?

    Posté par  . En réponse à la dépêche Domotique Libre : les débuts du projet DomoTab. Évalué à 1.

    Tout d'abord merci pour la contribution :)

    Pour la partie 433/866Mhz tu t'orientes vers quels type de modules ?

    Actuellement le chip CC1101 + ampli CC1190 de TI.
    Mais créer un module avec le RFM12B est très simple, je regarderais ça à l'occasion :)

    Je peux te proposer également d'intégrer le "support" de te carte dans la distrib calaos que l'on est en train de faire, on utilise openembedded, donc ca devrait pas être trop compliqué ni me prendre trop de temps.

    Yep, aucun soucis pour le support de la carte par calaos, je suis preneur, mais niveau hardware il ne faut pas compter sur la centrale DomoTab avant quelques mois :(

    Je te tiens au courant :)

  • [^] # Re: Et KNX dans tout ça ?

    Posté par  . En réponse à la dépêche Domotique Libre : les débuts du projet DomoTab. Évalué à 4.

    KNX est au programme, et même plus, le module est aussi sur mon bureau pour tests :)
    Je suis malheureusement en cours toute la semaine et je ne pourrais pas avancer dessus :( (il faut bien manger aussi).

    Par contre, une petite photo en avant première avec les prototypes les plus récents, avec le 1Wire dont j'ai déjà parlé plus haut, le KNX, le RS485, et en haut le module GPIO-Démo :

    Prototypes modules KNX, RS485 et 1Wire

  • [^] # Re: Avantages par rapport aux autres solutions tels que Calaos?

    Posté par  . En réponse à la dépêche Domotique Libre : les débuts du projet DomoTab. Évalué à 4.

    Le support de nouvel plateforme sera très facile a ajouter (DomoTab par exemple?)

    You're welcome :)
    C'est là tout le principe du projet :)

    Mais cette partie n'est que le "morceau" informatique d'une installation domotique. [….] Je veux dire que pour pouvoir allumer une lumière en cliquant sur un bouton, il faudra derrière pas mal de matériel:

    Oui

    1 ampoule (qui doit être compatible si on veut faire de la variation),

    Le but est de pouvoir utiliser ce qui se fait sur le marché.

    un élément pour piloter cette ampoule

    Idem, ce qui se fait sur le marché, même si un module peut être utilisé "retourné" (au lieu de faire passerelle entre la centrale et le protocole, il devient passerelle entre le protocole et l'ampoule).
    Si les modules que nous produisons sont plus intéressants financièrement que les autres solutions existantes, achetez des modules :) (bon, d'accord, ils ne sont pas encore disponibles, mais ils arrivent).

    (comment cela se passera pour les éléments existant qui sont souvent proprio?),

    Plusieurs solutions :
    - Le fabriquant créé et commercialise le module, parfait
    - Le fabriquant n'est pas intéressé : il est autorisé en France de faire du reverse engineering pour raisons de compatibilité (la majorité des protocoles proprio ne sont que du soft au dessus du quelque chose de très simple (868MHz, 802.15.4, …))
    - Ne produire que des modules génériques (868MHz, 802.15.4, … ) que l'utilisateur peut programmer selon son désir … avec ce que la communauté propose. (De toutes façon, tous nos modules intégreront un LPC1224, très simple à reprogrammer sans aucun outil spécifique)

    souvent une passerelle vers du réseau ou vers la centrale.

    Oui, les modules.

    En fait je trouve que c'est un poil ambitieux de vouloir supporter n'importe quel protocole domotique en sachant que la plupart sont fermés et qu'on est entièrement dépendant des fabricants (ampoules, volets, chauffage, etc…).

    Yep, très ambitieux, mais j'y crois … j'espère que les fabriquants joueront le jeu, et sinon, que la communauté me donnera raison quand je pense qu'elle a largement les connaissances/compétences pour se passer d'eux.

    [….] les volets roulants et stores d'un grand fabricant de fenêtres de toit. [….]

    Cf mes remarques précédentes.
    Difficile pour une personne qui vend du soft de s'opposer à eux.
    L'idéal serait qu'ils acceptent de créer un module compatible avec leur matériel (après tout, ils vendent du matos, ils ont tout intérêt à ce que l'utilisateur puisse l'utiliser !)
    Mais dans tous les cas, notre positionnement est de vendre du matériel. Libre. Ouvert. Ce qu'en fait l'utilisateur … bah comme pour un PC. Le fabriquant d'une carte mère ne sais pas si elle servira à gérer une halte garderie ou à autre chose.

  • [^] # Re: Avantages par rapport aux autres solutions tels que Calaos?

    Posté par  . En réponse à la dépêche Domotique Libre : les débuts du projet DomoTab. Évalué à 3.

    Ça c'est une liste comme je les aime :)

    Option Boîtier Rail DIN boîtier standard

    Cf réponse au dessus à C. OB : le DTPlug n'a pas directement le format rail DIN, mais j'ai prévu deux trous dans le fond avec un renfort de plastique pour permettre la fixation sur un adaptateur sans devoir percer le boîtier.
    Il en sera de même pour le boîtier du DomoTab.

    Ethernet Gigabit <--- x2
    4 USB <--- 5 en fait
    Disque Dur SATA 2,5p <--- Yep, Avec alimentation en prime
    Nand/flash interne 2GB <--- Carte microSD : aucun risque de créer une brique, simple a changer
    512MB de ram <--- 1Go
    Wifi <--- Via clé USB (bon, on repasse à 4 ports USB)
    LVDS + touchscreen pour écran tactile <--- prévu, avec même une version "touchless" (cf Nemopsys 3D pour la techno)
    HDMI <--- hum, présent sur le processeur, présent sur les protos, mais licence à 10K $ … alors il faudra une campagne de financement juste pour ça, ou des préventes conséquentes, ou un fer à souder.

    Zigbee, ZWave, 433/866Mhz de type JeeLink, Bus OneWire, Bus IO pour carte d'extensions : Via des modules, 433/866Mhz en cours de design (planté sur une empreinte de composant sur les premiers proto :( ), OneWire : Module et cours de test (j'en ai deux de montés juste devant moi :)
    Les autres à venir :)

    Écran et 4 boutons en face avant : prévu par le biais d'un module ou (mais peu de chances) du LPC1224 intégré.

    Consommation <5W <--- dépendra de l'utilisation. La plateforme de démo du processeur consomme 18W avec rétro-éclairage à fond (7W pour le rétro-éclairage), animation 3D sur l'écran tactile, décodage vidéo 1080p sur le HDMI, transfert sur les deux interfaces gigabit, et écriture continue sur un HDD Sata et une clé USB.

    Uboot fonctionne déjà sur le module processeur, Linux en cours de portage, distribution Debian GNU/Linux dans un premier temps, mais pas de contrainte à l'utilisation d'une autre distrib ou d'un androîd.

    Design OpenHardware : presque : CC-by-sa-nc. En l'état actuel des finances je ne peux pas faire mieux.

    Plus qu'une solution : nous soutenir sur notre campagne Ulule et ramener plein de monde :) :) :)

  • [^] # Re: Très intéressé

    Posté par  . En réponse à la dépêche Domotique Libre : les débuts du projet DomoTab. Évalué à 3.

    Le choix TI est aussi en partie lié à une préférence perso par rapport aux i.MX, et par des expériences plus positives sur divers projets à différents niveau (doc, support soft, support technique, commercial, ….) et aussi parce qu'ils collent à ce que je cherche en terme de perfs/d'interfaces et de communauté (autour des beagle/panda)

    Le choix du processeur AM3874 et non pas d'un OMAP est lié au fait que les OMAP n'ont pas d'ethernet, alors que le AM3874 a deux ethernet gigabit.

    Pour ce qui est de la connectique UEXT, ce n'est pas un mais quatre ports UEXT sur le DomoTab, comme sur le DTPlug. Donc quatre modules différents possible en même temps.

    Dans ce cas-là, est-ce qu'une carte externe "UEXT sur USB" par exemple (ou autre type de connectique) ne serait pas plus pertinente ?

    Oui si on ne veut pas faire un vrai produit fini, mais seulement une verrue de plus qui nécessite un quelque chose d'autre pour fonctionner, des câbles en plus, des boîtiers en plus, etc …
    Le but est de faire un produit fini, avec boîtier (comme le DTPlug), et dans ce cas la, partir sur un produit qui ne sera plus vendu une fois le moule du boîtier terminé parce que le fabriquant n'a plus envie n'est pas une option viable (c'était l'idée de départ).

    De toute façon le port UEXT implique que la tablette sera forcément fixe.

    Non, elle peut ne contenir que des modules "RF", communiquer en Wifi avec une Box ADSL ou un routeur Wifi et les modules "filaires" sont déportés sur le DTPlug ou le dock de la tablette.

    UEXT c'est "simplement" i2C+SPI+RS232, un NXP me parait amplement capable de gérer ça…

    oui, c'est ce qu'il y a dans le DTPlug : un LPC1764 de NXP, avec aussi 4 ports UEXT (plus un port non UEXT pour un module CPL)

    Perso ce sont les modules radio & le 6loWpan qui me semble être une voie à explorer.

    Oui, ils sont en cours d'étude, parmis tant d'autres :)

    Effectivement, une option "boîtier rail DIN" me parait indispensable pour une installation définitive en domotique. D'où l'intérêt de séparer la partie contrôle de la partie visualisation/GUI.

    Le DTPlug n'a pas directement le format rail DIN, mais j'ai prévu deux trous dans le fond avec un renfort de plastique pour permettre la fixation sur un adaptateur sans devoir percer le boîtier.

  • [^] # Re: Avantages par rapport aux autres solutions tels que Calaos?

    Posté par  . En réponse à la dépêche Domotique Libre : les débuts du projet DomoTab. Évalué à 4.

    Bonjour,

    L'objectif du projet est de créer une centrale matérielle.

    Comme précisé plus haut, nous savons qu'il existe des logiciels libres déjà très avancés, et nous ne voulons pas en créer un nouveau, mais fournir à ces logiciels une plateforme matérielle unifiée.
    Nous sommes d'ailleurs déjà en contact avec un des développeurs de Domogik par exemple, et tout nouveau contact similaire est le bienvenu :)

    Actuellement il n'existe pas (à ma connaissance) de plateforme matérielle et libre / ouverte (En dehors d'un PC, et encore) qui permette de s'interfacer avec n'importe quel nombre de protocoles utilisés en domotique, et qui ne soit pas limitée à quelques protocoles.

    Pour comparer à Calaos, d'après leur site ils utilisent un PC (ou quelque chose de similaire) et un automate wago. Ils ne donnent pas accès à tout le reste, seuls des équipements pilotables par un automate wago sont aujourd'hui accessibles.

  • [^] # Re: Pinaillage

    Posté par  . En réponse à la dépêche Domotique Libre : les débuts du projet DomoTab. Évalué à 1.

    Modifié :)

  • [^] # Re: Très intéressé

    Posté par  . En réponse à la dépêche Domotique Libre : les débuts du projet DomoTab. Évalué à 2.

    Le projet m'intéresse.

    Cool :)
    Nous avons besoin de l'entendre, il n'y a rien de pire que de faire un projet qui n'intéresse personne …

    • Des tas de solutions proprio [….]
    • Des solutions open-source, assez ouvertes, mais souvent qui ne traitent qu'un aspect précis de la domotique [….] donc des tas de projets hétéroclites difficiles à assembler pour faire ce que l'on veux.

    Oui, c'est aussi notre constat de départ et une des raisons d'être du projet DomoTab, répondre à un besoin qui nous semble réel : unifier les solutions hétéroclites sur une centrale unique et libre.

    A titre perso j'ai quelque espoir sur http://www.udoo.org/ , qui me parait sympa pour ce type de projet…

    Je confirme … bien que l'orientation ne soit pas domotique cette carte pourrait répondre à de très nombreux besoins en domotique.

    Nous avons décidé de notre côté des solutions techniques différentes, qui actuellement ne permettront pas de descendre aussi bas en terme de prix (dans un futur proche j'espère qu'il en sera autrement), mais avec un potentiel différent (plus adapté à une vraie installation domotique à mon sens).

    Reste qu'ils ont fait une magnifique campagne, qui fait un peu rêver je dois l'admettre.
    Mais même si Ulule a un peu moins de public (de toutes façon Kickstarter n'est pas ouvert aux Français à ce jour), j'ai confiance, la route est longue mais j'ai encore plein de petites surprises pour vous :)

  • [^] # Re: Pinaillage

    Posté par  . En réponse à la dépêche Domotique Libre : les débuts du projet DomoTab. Évalué à 1. Dernière modification le 02/06/13 à 15:54.

    k octets prête à confusion (1000 ou 1024 octets ?),

    1024.
    Il s'agit des tailles des Flash / SRAM internes au micro-contrôleur, NXP n'essaye pas de gruger ses clients :)

    Vous parlez de 220 V un peu partout mais je rappelle que la norme européenne depuis plus de 25 ans est 230 V.

    Corrigé :)
    Merci :)

  • [^] # Re: La domotique ?

    Posté par  . En réponse à la dépêche Domotique Libre : les débuts du projet DomoTab. Évalué à 6.

    +1 aussi

    C'est un des objectifs : offrir un système libre sur tous les plans, que nous (c'est à dire nous + vous) pourrons faire évoluer.

    Pour ce qui est de proposer un standard, je n'en ai pas la capacité seul, et pour moi un standard s'impose par ses qualités, pas parce qu'une société le vend comme tel (troll caché).

    Si le DomoTab permet de faire sortir un protocole du lot (actuel ou futur), et d'en faire un standard, ça serait super cool, mais je n'en demande pas tant :)