Journal Généralisation du fichage biométrique volontaire des voyageurs dans les aéroports français

Posté par (page perso) .
Tags : aucun
0
24
août
2007
Je viens de lire cet articles du Monde [1] qui me semble assez édifiant. Dans cet article, le journaliste décrit un système d'identification biométrique sur base de 8 doigts des mains permettant, officiellement, d'accélérer le passage aux frontières françaises (dans les aéroports uniquement). Même les personnes d'autres nationalités européennes peuvent participer sur base volontaire au programme. La CNIL a émis un avis défavorable [2].

Pour faire court, on en arrive au fichage généralisé de la population. Vous me direz que çà se fait déjà puisqu'il existe (au moins) un fichier de l'état civil. Mais plusieurs points sont inquiétants, comme la facilité avec laquelle les informations peuvent être recoupées, la quantité d'information fournie, les possibilités d'inteconnection entre bases de données et un manque de clarté sur les possibilités de contrôles effectifs (entendre que mes données sont effacées ne me suffit pas : qui peut contrôler ?).

Un autre effet pervers est, à mon sens, la suspicion dont feront inévitablement l'objet les gens ne désirant pas se soumettre "volontairement" au contrôle. Le rapport accompagnant le projet de décret stipule apparement clairement que ce système est destiné à "certains passagers qui ne présentent guère de risques du point de vue de la sécurité". Je trouve que cela en dit long sur la mentalité des concepteurs et sur la finalité du système : toute personne ne se présentant pas au système "pour accélérer les choses" sera considérée comme "à risque du point de vue de la sécurité" ...

[1] Article du Monde ; http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3224,36-942808@51-(...)
[2] Avis de la CNIL : http://www.legifrance.gouv.fr/WAspad/UnTexteDeJorf?numjo=CNI(...)
  • # Ben oui....

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    toute personne ne se présentant pas au système "pour accélérer les choses" sera considérée comme "à risque du point de vue de la sécurité"


    Si tu n'acceptes pas ce système, c'est que tu ne fais pas confiance à l'État, donc que tu es un dangereux anarchiste, c'est bien connu!
    • [^] # Re: Ben oui....

      Posté par . Évalué à 2.

      ... ou un terroriste... ou un communiste... ou un pédophile... ou un journaliste indépendant... ou un type qui pense pas comme le gouvernement donc il est forcément dangereux... ou un jeune... ou une racaille... ou que tu as des choses à cacher...

      Faites votre choix! Toutes ces excuses seront utilisées à un moment ou à un autre pour nous faire du bourrage de mou et nous convaincre du bien fondé du fichage biométrique.
      • [^] # Re: Ben oui....

        Posté par . Évalué à 0.

        Le chrétien, juif, musulman dirait que ce genre de chose lui bride tout de m^eme plus l'existence que de ne pas manger de viande un vendredi, du porcs arosée d'alcool ou de se farcir la mosqué,synagogue,église le vendredi/samedi/dimanche respéctivement etc.. etc..

        chuuut, ce n'est pas le profit la cause, chuuut, ce sont les religions!
    • [^] # Re: Ben oui....

      Posté par . Évalué à 2.

      Exact.
      Dans la même veine : Si tu n'as rien à te reprocher, tu n'as rien à cacher.

      Si vous n'aimez pas ce commentaire c'est qu'il est ironique.

  • # Pour changer...

    Posté par (page perso) . Évalué à 9.

    Une fois de plus, ils n'ont pas pensé aux Manchots !

    Bon, je sors...
    ----------->
    À non, pas par là.
    []<--------
  • # un bonne nouvelle

    Posté par . Évalué à 8.

    Avec ce système on pourra enfin arrêter les kamikazes après le crash de l'avion.
  • # la biométrie me fait moins peur que d'autre type de fichage

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    parce que pour l'instant, on ne peut pas faire grand chose avec une photo de tes empreintes digitales.
    Autant avec ton nom, ton numéro de sécurité sociale, ta photo, on peut faire pas mal de chose, par exemple, discrimination, contrôler tes achats, trouver ton adresse ou ton numéro de telephone, autant avec tes empruntes, on peut identifier, mais à part ça, je vois pas.

    Evidemment, on peut toujours faire une copie de tes empreintes pour les mettre dans une maison avec 2 meurtres (la grande phobie du monde), mais honnetement, pas besoin de pirater une base de donnée pour ça, il suffit de passer derrière toi au resto et de prendre ton verre.

    Donc, je ne dis pas que je suis content de voir un nouveau système d'identification, une nouvelle base de donnée sensible qui va certainement être mal admnistrée, mais en revanche, je dois dire que le côté biométrique est bien le moindre de mes problèmes actuellement (mais ça peut changer, si par ex, les cartes bleues sont remplacés par un système à base d'empreinte...)
    Par exemple, avec tes empreintes, on ne peut pas dire si tu es blanc ou noir, ce qui fait que ça pourrait peut être diminuer les discriminations.

    Ce que je souhaiterais, c'est que la CNIL ait des moyens importants pour lui permettre de contrôler correctement les contrôles que nous subissons.
    Puisque les contrôles d'identité sont inévitables et puisque les données sont malgrè tout sensibles, il faut un contrôle des instances de contrôle pour éviter tout débordement. Hors, force est de constater que la cnil n'a presque plus de pouvoir.
    Là, je pense que la CNIL sent le contrôle mal administré, base de donnée foireuse contenant des trucs qui sert à rien...etc (tout ce qui est dans le deuxième paragraphe du journal en soit)
    • [^] # Re: la biométrie me fait moins peur que d'autre type de fichage

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Je suis entièrement d'accord avec toi. Ce qui est inquiétant n'est pas principalement le fichage biométrique mais surtout les données associées et recoupées qui seront dans ce fichier.

      Apparemment, dans les tests initiaux à Roissy-Charles-de-Gaulle, aucun croisement de fichier n'était envisagé. Maintenant, c'est fait. Ce qui fait peur aussi, c'est le fichage automatisé de plus en plus de choses, mais par petites touches ... Des empreintes digitales, c'est pas grave, collectons 2 empreintes comme pour entrer aux USA ; puis 8, puis toute la main, puis croisons avec les banques de données ADN, puis ... ? Je sais que nous ne sommes pas encore là. Mais il ne faudrait pas donner non plus le sentiment d'impunité à toute mesure visant à ficher tout le monde.

      Et, avec le système actuel, comment réagira-t-il si j'ai été arrêté administrativement un jour, on a pris mes empreintes et libéré quelques heures plus tard car je n'avais finalement rien fait tout en oubliant d'effacer mes empreintes des prévenus ... ? Le système pourra-t-il voir que je mange du Nutella le matin lorsque je passe dans le sas ?
  • # J'ai compris !

    Posté par . Évalué à 1.

    En fait ils font un concours entre l'Europe et les USA pour savoir qui sera le plus ridicule ! Pour entrer aux USA il va bientôt falloir donner les empreintes de ses 10 doigts : http://www.lefigaro.fr/international/20070626.WWW000000403_e(...) . Sans compter que le programme d'exemption de visa va sans doute être remanié voire supprimé.
  • # Euh...

    Posté par . Évalué à 4.

    Pour faire court, on en arrive au fichage généralisé de la population.
    C'est pour faire court, et la version longue c'est : On en arrive au fichage généralisé de la population, enfin ceux qui prennent l'avion, et qui sont volontaires ?
    • [^] # Re: Euh...

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      bein non, justement, pour faire court
      On en arrive au fichage généralisé de la population, enfin ceux qui prennent l'avion, et qui sont volontaires ?

      pour faire moyen long, on fiche par-ci par-là, des vidéos, des empreintes, au début de façon volontaire, puis de façon caché...

      et on en arrive à la version finale : On en arrive au fichage généralisé de la population
      Et dans ce cas, la version finale n'a rien à voir avec une version stable.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.