Journal Train de vie: Sarkozy dans la lignée des Chirac, Tiberi...

Posté par .
Tags : aucun
0
19
mai
2004
Bonjour,
Voici une reprise d'un article de l'excellent canard enchaîné, par un excellent journaliste Alain Guédé. C'est un peu long mais assez instructif.
Bizarrement cette information n'est quasiment pas reprise sur les télés ou les journaux.
D'après ce que m'a dit un gars ce matin, Cécilia Sarkozy a fait des déclarations pour contredire certaines affirmations. Mais bon, on pouvait attendre un peu plus de débat sur ce qui est pour moi un scandale majeur.
Et vous, qu'en pensez-vous?
(mis à part le "ils font tous cela", "tous pourris" etc etc)



Le Canard enchaîné, 5 mai 2004

Rien n'est trop beau pour le ministre des Finances et son épouse.

Mais gourmandise immobilière et obsessions sécuritaires commencent à
faire jaser. Les fonctionnaires du ministère des Finances ont dû,
toutes affaires cessantes, s'acquitter, lundi 3 mai, d'une mission de la
plus haute importance : acheter cinq téléviseurs à écran plasma - entre
3 000 et 5 000 euros pièce - que réclamait Cécilia Sarkozy.

Destination : les chambres des appartements dans lesquels sa petite
famille s'est installée. Et c'est bien naturel, car les postes à écran
classique qui équipaient le ministère fatiguent les yeux. Quand Sarko
proclamait son intention de gérer la France en " bon père de famille ",
il pensait sans doute à sa famille. Et naturellement pas à cet " Etat
modeste " dont Chirac nous rebattait les oreilles à peine élu.

Dans ces immenses bâtiments où Sarko proclame qu'il veut faire 200
millions d'euros d'économies, les fonctionnaires n'ont pas tardé à
connaître leur nouveau patron et sa conseillère technique non rémunérée.
Avec une mention spéciale pour l'omniprésente Cécilia, qui s'est fait
attribuer un bureau de 50 m2 et trois secrétaires. L'un de ces grands
serviteurs de l'Etat se confie : " C'est comme si une nuée de
sauterelles s'était abattue sur le ministère. "

Tout a commencé la veille de l'installation des Sarkozy a Bercy, le
31mars. Dans une note adressée à tous ses collègues du ministère sur le
réseau informatique Iris, le sous-directeur de la logistique répercutait
une consigne donnée par le secrétaire général du ministère (un ancien
trésorier-payeur général des Hauts-de-Seine) selon laquelle " toute
demande de Cécilia Sarkozy devait être honorée et qu'il ne soit jamais
fait référence aux problèmes de coût ou de disponibilité de crédits ".
Textuel. Dès le lendemain venait la première mise à l'épreuve avec le
partage des appartements de fonction installés dans " l'hôtel des
ministres ", la partie du bâtiment réservée au logement du grand
argentier et de ses adjoints. Cet " hôtel " se compose de cinq
logements, respectivement de 275 m2, 330 m2, 83 m2 et 78 m2 pour les
deux derniers.

Hôtel du lionceau d'or

Cécilia a fait attribuer le plus vaste au directeur de cabinet, Claude
Guéant, ce qui constitue, disent les plus vieux fonctionnaires, une
première dans l'histoire du ministère. Jamais, en effet, un " dir-cab "
n'avait bénéficié d'un logement de fonction. Comme " Le Parisien " l'a
écrit, Cécilia a ensuite jeté son dévolu sur le duplex de 275 m2
installé aux huitième et neuvième étages. Les deux appartements de 78 m
ont été affectés, l'un à l'aînée des filles de Cécilia (d'un premier
lit), l'autre a 1 employée de maison personnelle du couple Sarko. Le
dernier est réservé au repos des policiers qui veillent sur la famille.
Cette conquête à la hussarde s'est effectuée au détriment du petit
personnel. Ainsi François Loos, ministre délégué au Commerce extérieur,
qui occupait l'appartement de 275 m2 (il est père de six enfants...], a
été prié de faire ses valises pour emménager dans un 150 m2 (quand même)
loué en catastrophe, mais pour la bonne cause, dans l'île Saint-Louis.
Le loyer est presque donné : 4 500 euros par mois. Hors charges, cela va
de soi. Autre mal-logé, Patrick Devedjian, ministre délégué à
l'Industrie, qui, faute d'avoir pu poser ses malles à Bercy (ni au
ministère de l'Industrie, avenue de Ségur), a fait des pieds et des
mains pour obtenir un logement dans Paris intra-muros estimant que le
trajet quotidien entre Bercy et Antony (Hauts-de-Seine), où il réside,
lui ferait perdre du temps.

Le prédécesseur de Sarko, Francis Mer avait mis, lui un point d'honneur
à faire chaque jour l'aller-retour entre le ministère et son pavillon de
Bourg-la-Reine. En définitive, un coquet pied-à-terre parisien de 165 m2
a été trouvé pour Devedjian, lui aussi dans l'île Saint-Louis pour un
loyer modique de 6 000 euros hors charges également. " On ne pouvait pas
laisser M. Devedjian dans la rue ", répond sans rire au " Canard " le
directeur du personnel et du matériel du ministère. L'abbé Pierre et
Droit au logement seront contents. Charges comprises, les deux petits
Robinson de l'île Saint-Louis coûteront chaque années 144 000 euros à la
République. Ils étaient tellement dans l'urgence qu'ils ont emménagé
avant même que le secrétariat général du gouvernement rende son avis,
pourtant indispensable selon la réglementation.

Une fois ces questions d'espace vital réglées, Cécilia s'est ensuite
penchée sur le bien-être du clan Sarko. Les 42 membres du cabinet vont
ainsi tous disposer d'un téléviseur, alors qu'ils n'étaient que cinq,
jusque-là, à bénéficier d'un tel privilège. Mieux : tous auront droit à
un réfrigérateur dans leur bureau. En vue de la prochaine canicule ?

Pour le bonheur de sa petite famille, Cécilia n'a pas non plus lésiné :
4 Renault VelSatis et 3 Peugeot 607 sont mises à la disposition du clan.
Tous les matins, c'est donc une voiture du ministère qui conduit le
petit dernier de la nichée à l'école. " En utilisant la sirène, ce qui
est illégal, mais le môme adore qu'on fasse pimpon ", rapporte l'un des
" baby-sitters " désignés d'office. Cette famille unie a organisé, voilà
quelques jours, une fête pour le petit dernier en question. En mère
attentionnée, Cécilia a souhaité que tous les gamins invités à cette
sauterie restent dormir. Mais il fallait faire les lits. On a donc tiré
de chez elle, un soir de week-end, la lingère du ministère pour qu'elle
vienne mettre des draps frais.

Ministre aux grands pieds

Rien n'est trop beau pour le confort du grand homme et de son épouse :
Mme Sarkozy a demandé qu'un lit de deux mètres sur deux soit installé
dans leur chambre. L'étiquette est à l'avenant. Jusqu'alors, les
huissiers du cabinet travaillaient en costume-cravate, la tenue
d'apparat avec queue-de-pie et chaîne en argent n'étant sortie des
placards que pour les grandes occasions. Depuis l'arrivée de Sarko, ces
huissiers revêtent la grande tenue tous les jours : " C'est parce qu'ils
l'ont demandé ", jure Cécilia au " Figaro " (4/5). De même, les
personnels affectés aux appartements privés devront porter la livrée. La
veste blanche est aussi de rigueur lors des repas du soir. Et, pour
qu'aucune fausse note ne vienne troubler le bel ordonnancement familial
l'intendant de l'" hôtel des ministres " a été viré et remplacé par
celui qui officiait au ministère de l'Intérieur. Sarkoléon percerait-il
sous Sarkozy ?

Sonnette d'alarme

L'obsession de la sécurité se retrouve partout. Pas moins dé 24
policiers - compte tenu des rotations, maladies et récupérations -
veillent sur Sarko et sa famille (contre une douzaine auparavant). Les
systèmes d'alarme pullulent dans les logements de fonction. Le ministre
est suivi par deux policiers lors des trajets entre son bureau et son
appartement. Soit une centaine de mètres de couloirs, dont l'accès est
pourtant contrôlé.

Une dernière exigence sécuritaire a fait débat au sein du ministère :
Sarko demandait qu'un petit bouton de sonnette soit fixé sous son bureau
afin de pouvoir alerter immédiatement, en cas de danger, les policiers
chargés de sa surveillance qui campent dans une pièce voisine (à une
dizaine de mètres). Mais voilà : le bureau du ministre de l'Economie n'a
pas été acheté chez Ikea. Lors de la construction du ministère des
Finances, cinq bureaux de ministre avaient été commandés à des
créateurs. Dont celui qu'occupe Nicolas. Avait-on le droit de faire un
trou dans une ouvre d'art ? Le noud gordien a été tranché par Cécilia :
la sécurité doit primer.

Il y avait déjà Xavière et Jean, Bernadette et Jacques. Le concours pour
le couple de l'année 2004 est ouvert. Alain Guéde

******************
Un bolide à sa mesure

A peine venait-il d'arriver à Bercy que son refus tombait net. Pas
question pour Sarko de rouler en Velsatis Diesel comme son prédécesseur
Francis Mer. On a donc rapatrié de la Place Beauvau le modèle haut de
gamme qu'il utilisait alors. Dernier record, selon l'un des passagers de
la 607 bourrée de flics qui le suit dans ses déplacements : quinze
minutes entre Bercy et le conseil général des Hauts-de-Seine. Inquiet,
l'un des chauffeurs aurait demandé sa mutation. Quand Sarko prend la
navette fluviale pour se rendre de Bercy à l'Assemblée, il veut que son
petit bolide soit là à l'attendre, comme c'est l'usage, à la Concorde.
C'est " Taxi 4 " !

Le Canard enchaîné, 5 mai 2004
  • # Hum

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Tu sais que le droit de citation est limité à "un court extrait" ?
    • [^] # Re: Hum

      Posté par . Évalué à 1.

      </penaud>non je ne savais pas, excusez moi. Autant ôter le journal alors... je le referai alors en prenant des extraits. <penaud>
      • [^] # Re: Hum

        Posté par . Évalué à 5.

        En plus tu essayes de nous berner en fermant ta balise "penaud" avant ta phrase !
        Quel fourbe ;)
        • [^] # Re: Hum

          Posté par . Évalué à 1.

          oui là en ce moment je valide plus du tout.. ;-)
    • [^] # Re: Hum

      Posté par . Évalué à 2.

      > Tu sais que le droit de citation est limité à "un court extrait" ?

      Ce n'est pas une citation, c'est une analyse.
      Et une analyse n'a pas besoin d'être courte.
      On confond trop souvent ces deux choses. Je rappelle les textes, avant qu'ils ne soient complètement bousillés par les lobbys. Prenez en une photo souvenir. :-)

      CPI 122-5
      Lorsque l'oeuvre a été divulguée, l'auteur ne peut interdire :
      3° Sous réserve que soient indiqués clairement le nom de l'auteur et la source :
      a) Les analyses et courtes citations justifiées par le caractère critique, polémique, pédagogique, scientifique ou d'information de l'oeuvre à laquelle elles sont incorporées ;
      • [^] # Re: Hum

        Posté par . Évalué à 0.

        en quoi c'est une analyse ?
        • [^] # Re: Hum

          Posté par . Évalué à 2.

          quote auteur="Larousse" mode="petit, illustré" src="éd1991" objectif="polémique"
          Analyse : étude faite en vue de discerner les différentes partie d'un tout, de déterminer ou d'expliquer les rapports qu'elles entretiennent les unes avec les autres.
          /quote

          Ici on étudie les rapports entre Sarko, sa femme, et le cabinet ministériel. C'est quand même bien plus proche d'une "analyse" que d'une fiction, genre polar ou conte de fées ou fables. On est dans l'observation du réel. Bien sur le journaliste a imprimé sa marque dans cette oeuvre, il met son style et son talent. Mais ce n'est pas cela qui nous interesse. Quand Gabriel K pose la question "Et vous, qu'en pensez-vous?", ce n'est pas sur la forme qu'on nous questionne. On nous demande de juger l'analyse faite par le journaliste et de la prolonger. Gabriel K accentue la nature analytique en soulignant que l'information n'a point été reprise dans d'autres médias.
      • [^] # Re: Hum

        Posté par . Évalué à 1.

        Apparemment tu n'as pas compris le sens de la loi (ou tu racontes n'importe quoi). Quand la loi parle d'autoriser les '"analyses", il s'agit des analyses de l'oeuvre divulguée. La nature de cette oeuvre, que ce soit une analyse du caractère de Cecilia Sarkozy ou une description de la vie sexuelle des araignées de mer, n'a absolument aucun rapport avec la question.
        Ce que notre ami Gabriel K aurait dû faire c'est soit mettre un lien vers l'article puis de le commenter (droit d'analyse) ou juste de citer un court extrait (droit de citation).
        Ce qu'il a fait est illégal et il doit payer pour ça! Gabriel K. fais gaffe à tes fesses, la prison t'attend !
        • [^] # Re: Hum

          Posté par . Évalué à 1.

          > La nature de cette oeuvre, que ce soit une analyse du caractère de Cecilia Sarkozy ou une description de la vie sexuelle des araignées de mer, n'a absolument aucun rapport avec la question.

          Ca a l'air juste. J'ai mal argumenté. Fatigue.
          pouf pouf. On reprend.
          Le canard publie une oeuvre quelconque. Gabriel K nous la soumet à des fins polémique. Et nous on l'analyse (au lieu de troller honteusement HS). Ca te va ?

          > Ce que notre ami Gabriel K aurait dû faire c'est soit mettre un lien vers l'article puis de le commenter (droit d'analyse) ou juste de citer un court extrait (droit de citation).

          C'est ton point de vue. Le texte de loi ne dit pas qu'il faut procéder ainsi. Nulle part il n'est question de lien ou de faire court. Ca me gène de dépendre de l'auteur d'une quelconque manière pour faire mon analyse. Le bon analyste doit penser à préserver son indépendance. Il analyse comme bon lui semble, selon ses méthodes à lui.

          > Gabriel K. fais gaffe à tes fesses, la prison t'attend !

          Te laisse pas intimider par tous ces terroristes, Gaby. La liberté de copier coller ne s'use que quand on ne s'en sert pas. ;-)
          [ Les connaisseurs auront reconnu une parodie, pas besoin de mentionner l'auteur. :-]
          • [^] # Re: Hum

            Posté par . Évalué à 2.

            Oui tu as le droit d'analyser le texte de l'auteur ! Mais publier son texte ca n'a rien a voir avec notre tambouille...

            Le copier/coller sauvage n'entre strictement pas dans les conditions que tu as cité.

            Autrement si un film est sorti je peux foutre le DVD sur un FTP en mettant "Et vous qu'en pensez vous ?" hop c'est une analyse donc légal ? Tu ne vois pas comme un défaut de raisonement la dedans ?!?!

            De plus si la pseudo analyse c'est "bizarrement cette information n'est pas reprise" ca frise le ridicule... Je pense que tu ferais bien de reflechir a ce que dit la loi avec un peu de bon sens.
            • [^] # Re: Hum

              Posté par . Évalué à 1.

              Prenons l'exemple d'un conflit. La scientologie est une secte qui vend à ces adeptes des bouts de connaissances. Au niveau 1 tu te payes un petit bouquin. Au niveau 2 tu te payes un nouveau chapitre, etc. C'est de plus en plus cher, et en parallèle, il faut que tu suives des stages, que tu bosses dans des entreprises de la secte.

              A la fin, la connaissance ultime, c'est le texte de Xenu.
              Il se trouve qu'il a été republié sur le Net gratos, et qu'on s'apercoit que c'est complètement débile. La secte considère que c'est un document top secret, elle a fait un procès en contrefacon qu'elle a perdu.

              Sans le droit d'analyse, tu ne pourrais pas faire ce boulot d'information.

              Dans le même style, prenons le cas d'un programmateur radio ou d'un critique littéraire. Est il déontologiquement correct de recevoir des oeuvres gratuitement expédiées par des fournisseurs ou bien est il préférable de faire son marché par ses propres moyens ?

              Pour etre efficace, l'analyse doit être indépendante du fournisseur parce qu'il y a un risque de conflit d'intéret. Il doit aussi y avoir une réelle volonté de procéder à une analyse et pas d'utiliser cela comme un contournement. Le cas que tu donnes concerne un film et c'est tres douteux. L'analyse d'un film ne se fera pas correctement dans un forum, AMA. Mais Gabriel, c'est un article de presse et lui est de bonne foi. C'est bien pour engager un débat constructif efficace que le document a été voulu directement accessible. L'article est inclus dans l'analyse et c'est correct parce que le document résultant a une durée de vie longue. Quand vous mettez un lien vers Yahoo ou vers Le Monde, vous salopez votre travail, ce sera inexploitable dans 3 générations.

              Beaucoup de forums pratiquent le copier coller d'article sans aucun problème. Vous semblez les seuls à avoir des scrupules. Qui manque de bon sens ?
              Vous faites amalgame entre citations et analyses, entre piratage de films et liberté de la presse. Vous croyez dur comme fer en une propriété intellectuelle ultra simpliste gouvernée par des licences d'utilisation.

              J'ajouterai que j'ai écrit il y a quelques temps un mail à la rédaction du canard enchainé pour les prévenir que l'EUCD va faire péter les articles sur le droit d'analyse, sur le droit de citation, sur le droit de parodie et de caricature. Je m'inquiète sincèrement pour la santé de leur métier. Après la LEN qui vient de faire sauter la prescription des délits de presse, on va continuer dans le massacre.
  • # blah blah blah

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    Et vous, qu'en pensez-vous?

    J'en pense que ça n'a rien à faire ici d'une part. Et par ailleurs, dupliquer un article de journal sans autorisation c'est mal.
    • [^] # Re: blah blah blah

      Posté par . Évalué à 10.

      Ben moi j'ai trouvé ça intéressant, voire drôle... non ça n'a pas grand chose à voir avec Linux mais ça reste plus intéressant que beaucoup de choses qui ont à voir avec linux ; effectivement il y a d'autres sites pour ça mais je préfère avoir un journal de temps en temps dans linuxfr que de me taper 4 quotidiens par jours pour traquer ce genre d'infos... et puis si on ne peut plus parler d'autre chose que linux dans les journaux (ou de microsoft mais en disant du mal), ni poser des questions techniques, les conversations vont être assez limitées...
      • [^] # Re: blah blah blah

        Posté par . Évalué à 0.

        Est-ce que Sarkozy utilise Linux ? Voilà, le débat est lancé...
      • [^] # Re: blah blah blah

        Posté par . Évalué à 1.

        Oui c'est interessant mais au moins en journal privé (là je pense qu'il a sa place, voire sur http://tribunelibre.org/(...) si le contenu est costaud bien sur ) :)

        Sinon après c'est la porte ouverte à toutes les fenêtres en terme de contenu éditorial pour les journaux principaux :) :)
        • [^] # Re: blah blah blah

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          Ai-je dis que ce n'était pas intéressant ?

          Des énormités de ce genre, il y en a toutes les semaines, hélas, dans Le Canard Enchainé dont je suis un lecteur assidu.

          Si cette information vous a inttéressé, lisez donc ce journal. Chaque mercredi, 1,20 €

          Mais recopier les articles ici n'est ni une bonne idée ni le bon endroit (pour un débat à ce sujet).

          Est-ce que je poste un journal pour vous parler de La décroissance ? Non, car ce n'est pas le bon endroit non plus http://ladecroissance.net(...)
          • [^] # Re: blah blah blah

            Posté par . Évalué à 4.

            recopier les articles ici n'est ni une bonne idée ni le bon endroit (pour un débat à ce sujet).
            Je suis d'accord avec toi. j'ai déjà dit que c'était une erreur de ma part et que je m'en excusais platement et souhaitais le retrait de mon journal.

            ...ni le bon endroit pour un débat à ce sujet
            Pour ce qui de l'endroit : le journal c'est un peu la machine à café de linuxfr, non?
            Tu parles de ce que tu veux, non? Tant que tu n'embêtes pas les gens.
            ça n'est pas une dépèche, ça ne parle pas de linux, c'est pas vérifié, pas recoupé, je la publie en mon nom propre et pas sous la bannière de linuxfr en général, et je donne mon avis.
            Le rapport et la raison pour lequel je pense que cela peut concerner les gens de linuxfr c'est que ça parle de la liberté et l'abus de position, deux choses assez communes dans les réflexions sur le logiciel libre non?

            J'en parle ici parce que c'est énorme (Oui, comme souvent dans l canard! Que je lis aussi (presque) toutes les semaines) et que cela me révolte de voir ce qu'un homme politique peut parfois profiter de sa position. Non que Sarkozy soit sans talent, non que ce soit le seul, non que ce soit tous les politiques soient corrompus, dans les entreprises on a aussi de gens qui profitent à fond.
            En fait j'étais tellement étonné de l'article et surpris du manque de reprise dans la presse et la télé que je voulais que le maximum de gens sache ce qui se passe.Et là le journal semble bien indiqué non?
            Et ce journal est public parce que je souhaitais le voir disparaître de la première page dès ce soir.
            • [^] # Re: blah blah blah

              Posté par . Évalué à 4.

              De toute façon, que ce soit légal ou pas, Le Canard Echaîné vient de toute façon de regagner un lecteur : ça faisait un petit moment que je ne l'achetais plus, et j'avoue que son regard satirique et alternatif sur l'actualité me manque, surtout après avoir lu cet article. Donc pour ma part, oui c'est peut être illégal de publier cet article sur le Net, mais au prochain passage à la librairie, ils auront au moins regagné un ancien fidèle lecteur.

              « Je vous présente les moines Shaolin : ils recherchent la Tranquillité de l'Esprit et la Paix de l'Âme à travers le Meurtre à Main Nue »

          • [^] # Re: blah blah blah

            Posté par . Évalué à 2.

            Je ne sais pas, j'ai constaté un drôle de moyen de propagation pour le canard. Laisse en traîner un dans un endroit public (proprement) genre salle d'attente, il y aura toujours quelqu'un pour le lire.
            Si ça se trouve, tu as peut-être fait gagner un lecteur au canard
            • [^] # Re: blah blah blah

              Posté par (page perso) . Évalué à 3.

              Astuce du jour: marche aussi avec Minute et National Hebdo. Nan, je rigole, ne le faites surtout pas chez vous, c'est dangereux.
              • [^] # Re: blah blah blah

                Posté par . Évalué à 2.

                Le genre de journaux qui finit à la poubelle quoi qu'il arrive?
                Le canard a une certaine cote de sympthie (sauf peut être chez ceux qui ont été écorchés) que n'ont pas ces journaux.
      • [^] # Re: blah blah blah

        Posté par . Évalué à 1.

        Moi aussi j'ai trouvé cela super interessant, y a un tjs un gd ecart avec ce qu'on dis et ce qu'on fait...finalement je me disais ca doit etre rude d'etre politique, maitenant je sais qu'ils y trouvent tjs de large compensation.
        Finalement c'est le peuple qui est dupe, quiconque on elit, les mecs se conduisent en monarque.
  • # Incroyable !

    Posté par . Évalué à -1.

    C'est complètement rose ce que je lis là. Tu lis parfois l'or qui dès le jour, se fane comme le lys ?
  • # Linux ? Logiciels Libres ?

    Posté par . Évalué à 1.

    Et le rapport avec les logiciels libres ou Linux ?

    Qu'on parle de politique pour les brevets logiciels ou pour tout autres évenements qui touchent aux logiciels libres d'accord mais les journaux ne sont pas fait pour rapporter les propos d'un journal concernant le train de vie d'un politicien. Le site : www.tribunelibre.org est peut-être plus approprié pour cela !

    ---------------------

    Un petit belge qui se fout de la politique française ;-)
    • [^] # Re: Linux ? Logiciels Libres ?

      Posté par . Évalué à 4.

      Depuis quand les journaux sont réservés autour des discussion sur le logiciel libre ou linux ?

      Oui, on est sur linuxfr.org, ce qui signifie que les news parlent de sujet plus ou moins liés à linux et au LL (avec une exception pour le news cinéma parce que c'est coule), mais pour les journaux on fait bien ce qu'on veut, non ?
      • [^] # Re: Linux ? Logiciels Libres ?

        Posté par . Évalué à 0.

        <avis_perso>
        je pensais que les journaux publics étaient fait pour parler de Linux et des LL et les journaux privés de ce que l'on voulait.
        C'était mon impression.
        </avis_perso>

        Si je me trompe je suis désolé mais je trouve que ce serait plus logique que tout ce qui est fort visible (les news et journaux principaux) sur linuxfr soit uniquement consacrés au LL et à linux et que tous ce qui n'est pas lié directement à ces deux sujets (+ les demandes d'aide) se retrouvent soit dans les journaux privés soit sur http://www.tribunelibre.org.(...)
    • [^] # Re: Linux ? Logiciels Libres ?

      Posté par . Évalué à 5.

      > Et le rapport avec les logiciels libres ou Linux ?

      C'est un lecteur de LinuxFr qui rapporte l'info.

      Tu as une autre question idiote ?
  • # Source sûre ?

    Posté par . Évalué à 5.

    J'ai déjà vu passer ce texte (le même, avec les mêmes abbréviations), mais quelqu'un peut confirmer que c'est un article du Canard enchaîné ?
    • [^] # Re: Source sûre ?

      Posté par . Évalué à 1.

      un gars qui lit régulièrement le Canard et à qui j'a envoyé le mail me l'a confirmé. Il a rajouté que Cécilia S. démentait cerains points, comme les écrans plasma, mais bon, comme toujours dans ces cas là celui qui est mis en cause peut faire du bruit, tant qu'il n'y a pas de démenti légal, cela reste un aimable contre-feu médiatique.
    • [^] # Re: Source sûre ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      Je confirme, je l'ai lu dans le Canard du 5/05.
      Et j'ajoute que suite au démenti de Mme, il y a eu une réponse dans celui de la semaine suivante, le 12/05, que je résume comme cela :
      les faits cités dans le démenti sont exacts, mais ne contredisent pas ceux qui sont pointés par l'article.
  • # bof

    Posté par . Évalué à -9.

    mais on s'en fout.
  • # Ah ça ira, ça ira, ça ira !

    Posté par . Évalué à 2.

    Moi on m'a appris que la révolution ça avait été fait parce que des "méchants" avaient des privilèges ...
    Je me marres !
  • # Voleur

    Posté par (page perso) . Évalué à -1.

    Tu te fais pas chier, de piller le travail des autres.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.