• # Bonne idée ou fausse bonne idée ?

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 0 (+2/-4).

    Fausse bonne idée parce qu'il n'est pas toujours possible d'aérer (salles de classes aux fenêtre "anti-suicide" par exemple) ou parce qu'en temps de pollution, en ouvrant la fenêtre, on a les mêmes taux que dehors qui ne sont pas forcément bons. Compte tenu de tout cela, ça risque dans certains cas, d'être plus anxiogène qu'utile.

    Et la feuille de calcul, au format xlsx me fait grincer des dents.

    Mais, en théorie c'est une bonne idée.

    Designeuse de masques pour sphéniscidés.

    • [^] # Re: Bonne idée ou fausse bonne idée ?

      Posté par  . Évalué à 0 (+0/-2).

      Et personne pour s'insurger sur le fait que le logiciel qui fait tourner ces machines n'est pas sous licence libre SSPL ?

      Faire preuve d'ouverture et voir ça sous l'angle que si c'est bien géré, ça peut améliorer la qualité de l'air de certains, c'est bien aussi.

      A priori, quelqu'un qui regarde ce genre de page s'intéresse un minimum à la problématique pour savoir que dehors c'est pas nécessairement beaucoup mieux dans certaines circonstances. Et si il y a des vitres qui sont bloquées, j'espère qu'une personne qui regarde cette page est au minimum consciente que aérer de cette manière ça marchera pas chez elle, surtout si elle prend la version avec bip continu quand t'es dans le rouge.

    • [^] # Re: Bonne idée ou fausse bonne idée ?

      Posté par  . Évalué à 2 (+0/-0).

      Il serait possible de mettre un capteur à l'extérieur aussi, et donc de faire le comparatif (par l'électronique, j'entend)?
      Cette logique est de toute façon valable dès lors que l'on cherche à savoir s'il faut faire circuler un flux entre 2 zones pour améliorer la qualité de l'une (au détriment de l'autre): si on ne s'assure pas que la zone avec laquelle on échange est mieux, on risque évidemment de réduire la qualité de la «zone utile».

      Enfin, forcément, ça ne serait pas beaucoup mieux puisque la pollution, ce n'est pas nécessairement du CO2, de même que le CO2 n'a rien à voir avec le taux .

      • [^] # Re: Bonne idée ou fausse bonne idée ?

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 6 (+3/-0).

        Enfin, forcément, ça ne serait pas beaucoup mieux puisque la pollution, ce n'est pas nécessairement du CO2, de même que le CO2 n'a rien à voir avec le taux .

        Le but ici semble d'aérer pour éviter les contaminations au COVID à cause d'un air pas assez renouvelé donc potentiellement avec trop de virus.

        Le CO2 est en ce sens un bon marqueur pour définir s'il y a beaucoup de gens dans une pièce mal ventilée.

        Si tu veux en effet te préoccuper de la pollution globale de l'air, c'est un autre sujet plus complexe qui ne semble pas en lien avec le but de ce projet.

    • [^] # Re: Bonne idée ou fausse bonne idée ?

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3 (+1/-0).

      C'est bien aération vs covid et mesure du besoin de renouveler l'air en se basant sur la consommation normale d'un être humain.
      La pollution c'est autre chose, mais si je me souviens des tests des polluants intérieurs par Que Choisir, dedans c'est très souvent même moins bien que dehors (avec des COV différents), le conseil était aussi d'aérer très régulièrement.

      Le problème que tu soulèves c'est quand c'est techniquement pas possible (fenêtre verrouillées, ou trop grand froid…). Mais ça n'empêche pas d'étudier la question et éventuellement de se dire qu'une pièce n'est plus adaptée à la présence humaine en raison de la montée du taux de CO2.

      Python 3 - Apprendre à programmer dans l'écosystème Python → https://www.dunod.com/EAN/9782100809141

Envoyer un commentaire

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.