Journal Sauvegarde pour serveur

Posté par .
Tags : aucun
0
30
mai
2005
Bonjour,
je suis désolé de ne pas mettre ce questionnement dans le forum mais je voudrais surtout des retours d'expériences...

Je me permet ce journal en public car ça pourra sûrement servir à pleins d'autres personnes.

Je suis en train de mettre en place un serveur de sauvegarde d'un serveur Linux.

En gros mon serveur Linux contient 9 Go de données et je dois tout sauvegarder.

J'ai commencé à rechercher plusieurs solutions :

- Mondo (excellent Linuxmag sur le sujet) qui permet de faire des beaux CD de réinstallation mais est un peu coûteux en bande passante.

- NFS + tar : en gros, je fais un tar de mon / sur un répertoire en NFS : un peu coûteux aussi et comment gérer proprement les sauvegardes incrémentales.

- SSH + tar : moins coûteux en bande passante mais même problème sur les sauvegardes incrémentales.

- rsync + ssh : pour l'instant c'est ce que j'ai trouvé de mieux, mais j'aimerais pouvoir facilement gérer mes sauvegardes ( destruction de toutes les sauvegardes de la semaine s la semaine s+2 sauf celle du vendredi de s et que en fin de mois m on garde que le dernier vendredi de m-2.... Enfin bref, ce genre de truc sympa...

- Amanda : j'ai pas encore eu le temps de bien tout comprendre

- Backuppc : j'ai pas encore eu (là non plus) le temps de bien tout comprendre

- ...

J'aimerais en gros savoir ce que vous utilisez, si vous en êtes contents ? Et si vous avez 2 ou 3 astuces ?

De plus, il y a un LDAP, donc si quelqu'un a des trucs supplémentaires pour la sauvegarde facile et propre de LDAP ?
  • # cp + rsync + ssh

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    Personnellement, j'utilise les scripts de Mike Rubel à peine modifié. C'est du bash tout simple avec des commandes de base.

    http://www.mikerubel.org/computers/rsync_snapshots/

    De ces scripts sont sortis tout un tas d'outils plus ou moins évolués comme baclkupppc si je ne me tompe.

    L'idéal est aussi de faire une partition LVM afin de lancer une partition lvm snapshot avant de lancer le script de sauvagarde. Ainsi, on est sur de ne pas avoir de modification des fichiers lors de la sauvegarde.

    J'ai vu une autre méthode qui paraissait intéressante utilisant le démon fam pour connaître les fichiers modifiés et les archiver à chaud. Malheureusement, je n'ai pas encore testé et je ne connais pas la robustesse de ce procédé.
  • # Unison

    Posté par . Évalué à 4.

    Pas franchement d'expérience sérieuse à partager en la matière (juste de la sauvegarde manuelle à la maison en fait, donc pas très intéressant), mais "Unison" est probablement un mot-clef supplémentaire à mettre dans ta liste :
    http://www.cis.upenn.edu/~bcpierce/unison/(...)

    Mais bon, en soit il ne sera pas suffisant pour ce que tu veux faire. C'est un peu comme rsync : un bon moyen de transfert, mais faut tes propres scripts autour pour gérer le versionning si tu souhaites garder des snapshots tar de différentes dates ou ce genre de trucs.

    L'avantage par rapport à rsync, il est surtout au niveau de la restauration je trouve : d'une part le système est symétrique (l'utilisation de type sauvegarde est identique à celle de type restauration, y'a vraiment pas de distinction et donc pas de surprise), et d'autre part il est éventuellement contrôlable au fichier prêt en manuel (avec GUI et tout et tout), donc y'a pas trop à réflechir le jour où tu veux d'urgence restaurer juste un répertoire en particulier, ou ce genre de trucs.
  • # rdiff-backup ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    Jamais utilisé, mais est-ce que ça

    http://www.nongnu.org/rdiff-backup/(...)

    ne serait pas ce que tu cherches ?
  • # dar?

    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

    http://dar.linux.free.fr/(...)
    il fait les sauvegarde incrémentielles, il y a plein de scripts disponibles, et il fait le café
  • # RIBS ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    RIBS est un outil de sauvegarde incrémentale libre (GPL), développé en PHP. Il utilise ssh et rsync pour la sauvegarde. La sauvegarde se fait dans un répertoire sur un disque.

    Il est très simple à mettre en place, c'est pour ça que je l'ai choisi pour remplacer dans l'urgence un arkeia défaillant, le temps de remettre le serveur arkeia sur pattes.
    Résultat, il fonctionne depuis 2 mois maintenant, avec quelques modifications du code, et j'envisage de le laisser en prod, étant très satisfait du résultat.
    Il sauvegarde dix serveurs locaux sur un serveur de sauvegarde chez un de mes clients, et je l'utilise aussi pour sauvegarder deux serveurs distants pour d'autres clients.

    L'un de ses avantages est que la restauration est très simple, les fichiers étant stockés à plat dans un répertoire... pas besoin donc de client lourd sur la machine de l'utilisateur gérant la restauration.
    De plus, l'utilisation de ssh + rsync permet à priori de sauvegarder n'importe quel système d'exploitation ayant une implémentation de rsync et ssh (testé sous Linux et OpenBSD).

    Attention tout de même à ne pas utiliser l'option 'use_hard_links'=> false, qui est buguée pour le moment.
  • # Flexbackup

    Posté par . Évalué à 2.

    Je l'utilise sur un serveur pour de la sauvegarde sur bande. Mais tu peux sauvegarder sur d'autres supports.
    Je le trouve simple à mettre en place, et il te permet de gérer facilement les niveaux de sauvegarde (totale, differentielle et incrémentale).

    Plus d'infos là : http://flexbackup.sourceforge.net/(...)

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.