• # ?

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1 (+10/-11).

    Quel est le rapport avec Linux et/ou les logiciels libres ?

    l'azerty est aux dispositions ce que subversion est aux SCMs

    • [^] # Re: ?

      Posté par  . Évalué à -8 (+8/-18). Dernière modification le 23/10/20 à 16:09.

      Aucun, l'auteur est juste là pour nous polluer ou nous servir la soupe des lobbys écologistes ou anti-nucléaires.

  • # durée de demi-vie

    Posté par  . Évalué à 6 (+8/-3).

    Le tritium est dangereux à très haute dose par ingestion ou inhalation. Mais sa durée de demi-vie - le temps qu'il faut pour baisser la radioactivité de 50 % - est relativement courte (12,3 ans, contre par exemple 30 ans pour le Césium 137). De plus, sa nocivité est relative.

    relativisons.

    Merci aux personnes qui mon aidé a trouvé des solutions pour essayer d’écrire sans faute d’orthographe.

  • # ikimasho

    Posté par  . Évalué à -2 (+0/-3).

    c'est pour décontaminer les dechets industriels de la RP Chine sans doute. Sumimasen, ikimasho

  • # un mal pour un bien

    Posté par  . Évalué à 5 (+3/-1). Dernière modification le 24/10/20 à 14:23.

    On a aucune autre solution

    Car on ne sait pas faire autrement

    Mais c'est moins nocif que <place ici un truc plus nocif qui dédouane de faire de la merde>

    On ne sait pas faire autrement

    Tout va bien

    • [^] # Re: un mal pour un bien

      Posté par  . Évalué à 10 (+11/-2).

      C'est surtout que dés que ça touche le nucléaire, ça prend des proportion hallucinante. On peut balancer du pétrole tant qu'on veux dans l'océan tout le monde ferme les yeux car on ne veut pas se passer de nos bagnoles.

      https://afrique.latribune.fr/think-tank/tribunes/2020-10-14/la-maree-noire-a-maurice-ne-peut-pas-etre-nettoyee-mais-doit-etre-indemnisee-par-ceux-qui-l-ont-causee-859166.html

      Si on pouvait avoir la même trouille du pétrole que celle que l'on a du nucléaire, ça serait génial. Malheureusement ce n'est pas le cas.

      Sortir du nucléaire on s'en branle, c'est sortir du pétrole l'urgence.

      Faut pas gonfler Gérard Lambert quand il répare sa mobylette.

      • [^] # Re: un mal pour un bien

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10 (+7/-0).

        Sortir du nucléaire on s'en branle, c'est sortir du pétrole l'urgence.

        Les écologistes veulent sortir des deux.

        Le coup du c'est pas la priorité est une manière de mettre un sujet sous le tapis parce qu'on trouvera toujours plus urgent.

        Incubez l'excellence sur https://linuxfr.org/board/

        • [^] # Re: un mal pour un bien

          Posté par  . Évalué à 2 (+2/-1).

          Le coup du c'est pas la priorité est une manière de mettre un sujet sous le tapis parce qu'on trouvera toujours plus urgent

          Je suis curieux de savoir ce qu'on peut trouver de plus urgent (et réaliste) que quelque chose :
          - qui tue aujourd'hui des milliers d'humains par an
          - qui réduit la biodiversité animale et végétale
          - dont les effets sont en train de s'amplifier au point que si on ne fait rien, la planète sera quasiment invivable dans une période de temps suffisamment courte pour qu'une bonne partie d'entre nous puisse assister à ce désastre.

          J'avais l'impression que c'était déjà assez pourri comme ça.

          Par ailleurs, définir des priorités reste important pour faire des choix. Par exemple, fermer une centrale nucléaire fonctionnelle c'est globalement une bonne chose. Fermer une centrale nucléaire fonctionnelle pour remplacer par des centrales à gaz/ à pétrole, c'est criminel.

        • [^] # Re: un mal pour un bien

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3 (+3/-1).

          Le coup du c'est pas la priorité est une manière de mettre un sujet sous le tapis parce qu'on trouvera toujours plus urgent.

          Quelle est la priorité aujourd'hui ? Lutter contre le changement climatique (qui a le potentiel de provoquer plusieurs milliards de morts sur Terre) ou sortir du nucléaire ?

          Lutter contre le changement climatique c'est éliminer plus de 80 % de la production d'énergie mondiale issue aujourd'hui des énergies fossiles. Croire qu'on va pouvoir remplacer ces 80 % juste par des énergies renouvelables est juste une illusion. Nous ne disposons d'aucune énergie aussi efficace que le pétrole, le charbon ou le gaz.

          L'énergie est la base de tout ce qui fait notre monde moderne, baisser notre consommation d'énergie fossile c'est juste entrer en décroissance (si cette baisse est choisie) ou en récession (si cette baisse est imposée par un défaut d'approvisionnement). Donc consommer moins d'énergie c'est réduire notre pouvoir d'achat.

          Sortir des énergies fossiles pourrait baisser notre pouvoir d'achat par trois, sortie du fossiles et du nucléaire pourrait baisser notre pouvoir d'achat par dix. C'est juste un choix :-)

          • [^] # Re: un mal pour un bien

            Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4 (+1/-0).

            Sortir des énergies fossiles pourrait baisser notre pouvoir d'achat par trois, sortie du fossiles et du nucléaire pourrait baisser notre pouvoir d'achat par dix. C'est juste un choix :-)

            Zut on ne pourra plus s'acheter de voiture !

            Incubez l'excellence sur https://linuxfr.org/board/

      • [^] # Re: un mal pour un bien

        Posté par  . Évalué à 1 (+1/-1).

        C'est surtout que dés que ça touche le nucléaire, ça prend des proportions hallucinantes.

        Il est vrai que découvrir les dessous de la propagande ressassée par le lobby nucléaire, dont EDF, Orano et Cigéo peut se révéler pénible: Exemple en Afrique où sont exploitées les mines d'uranium destinées à alimenter les centrales nucléaires des riches occidentaux

        "Nous avons constaté un certain nombre de maladies à Arlit et dans les campagnes environnantes. Ces maladies, qui touchent les personnes mais aussi les animaux, sont inhabituelles dans cette zone", explique-t-il. "Quarante ans après le début de l’exploitation, Arlit ressemble à des ruines et il y a des millions de résidus exposés à l’air libre, à moins de 5 kilomètres de la ville à vol d’oiseau, dénonce Almoustapha Alhacen. Nous avons hérité de la pollution durable et cette pollution, malheureusement, elle est là."

        "On a constaté une exposition permanente de la population à la radioactivité par les poussières radioactives, par le gaz radon, par des textiles contaminés qui sont en vente sur les marchés. Il y a des matériaux radioactifs dans les rues. Certaines maisons ont même été construites avec des matériaux radioactifs"

        Et puis, la fin du cauchemar est à l'horizon mais les mines resteront polluantes pour très longtemps encore:
        Niger : les mines d'uranium ne sont plus rentables, victimes de l’effondrement des cours mondiaux

Envoyer un commentaire

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.