Journal Faire du GPL avec du Shareware

Posté par (page perso) .
Tags : aucun
0
20
mai
2005
Cher journal ... Je m'apprete à releaser un programme en gpl (pour linux & win), seulement j'ai un petit doute sur les histoires de license que je ne maîtrise pas complètement.

J'aimerai donc mettre mon programme en GPL. Ce dernier peut être considérer comme une sorte de frontend de programme tiers. Parmis ces programmes tiers, que je compte livré dans ma release (question de confort), j'ai les licences suivantes :
- un du Domaine Public
- un GPL
- et un Shareware

Les 2 premiers, je pense, ne sont pas incompatibles avec le choix de ma license gpl..

Le shareware, j'ai un doute : j'ai lu la licence de ce dernier :
"... This shareware software may be freely distributed, provided that; (1) Such distribution includes only the original archive. You may not alter, delete or add any files in the distribution archive. (2) The distribution does not include a registration key. (3) No money is charged to the person receiving the software, beyond reasonable cost of packaging and other overhead..."

Apparemment il peut être redistribuer librement.

1er question :
puis je livrer mon application en GPL, tout en incluant des programmes Public Domain, GPL et shareware, est-ce compatible ?

Aussi j'utilise à outrance une des fonctionnalités "non limités" de ce shareware. Cette fonctionnalité, d'après la licence, peut être utilisé sans problèmes (..granted to use a restricted set of product functionality for an unlimited time on any single computer without purchasing a license key..)

Cependant, la licence dit que je devrai distribuer "ONLY the original archive "... Moi, ça ne m'arrange pas ! Je veux bien fournir l'archive complète, mais j'aimerai ne pas être obligé d'obliger l'utilisateur à réaliser une "installe complexe" avant de pouvoir utiliser mon programme. J'aimerai donc livrer l' "orginal archive" ainsi qu'un des utilitaires compris dedans (le seul que j'utilise d'ailleurs) et pré installé ...

2em question:
Serai je alors "hors la loi" ? peut être faut il simplement que je prenne contact avec l'auteur pour voir ce détail ?
  • # Vu la complexité des licences

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Peut être faut il simplement que je prenne contact avec l'auteur pour voir ce détail ?

    En voilà une idée qu'elle est bonne !

    A mon avis c'est la première chose que tu devrais faire, ne serait-ce que parce que cela pourrait résoudre ton problème sans passer par la case "prise de tête juridique" ... Si tu tombes sur une bonne volonté en face bien sur...
  • # compatibilité GPL

    Posté par . Évalué à 2.

    La gpl est assez chiante pour être mélanger avec d'autres soft.

    J'ai un grso doute qur le fait qu''un soft GPL puisse se reposer sur un autre soft non compatible GPL.

    Peut-être que tu peux demander à l'auteur d'explicitement autoriser l'utilisation de son binaire avec la GPL avec les mêmes conditions de redistribution et autres (sauf l'ouverture du code source évidement).

    Dans le cas contraire, tu ne pourra pas ou difficilement distribuer ton soft.

    "La première sécurité est la liberté"

    • [^] # Re: compatibilité GPL

      Posté par (page perso) . Évalué à 9.

      J'ai un grso doute qur le fait qu''un soft GPL puisse se reposer sur un autre soft non compatible GPL.

      Ah ? Et tous les logiciels écrits en Java et qui sont distribués sous licence GPL, ils font comment ? (à l'époque où les JVMs libres n'existaient pas) ?

      Et tous les logiciels GPL qui tournent sous Windows, ils reposent sur du logiciel non-GPL, non ?
      • [^] # Re: compatibilité GPL

        Posté par . Évalué à 1.

        Bah c'est pour ça que je ne parlais pas de logiciel GPL mais de logiciel compatible GPL... Ce qui n'a strictement rien à voir ...

        C'est comme la glibc qui est lgpl pour pouvoir linker avec du proprio sous linux.

        Sous windows, évidement les licences sont assez ouvertes pour fonctionner avec tout type de licence decode sinon les soft proprio auraient des soucis. De plus, la GPL permet de se lier avec des licences fermé si la library en question fait partie intégrante du système d'exploitation.

        Ce que je voulais dire (pour reprendre avec ton exemple de Java) est que si ton soft dépend d'un code proprio tu dépends des conditions de redistribution du soft en question, donc la GPL perd de son utilité.

        "La première sécurité est la liberté"

  • # Tu n'as pas le droit

    Posté par (page perso) . Évalué à 8.

    La licence ne te permet pas de redistribuer le shareware.

    Donc :
    - tu peux livrer ton soft sans le shareware, en disant qu'il faut le shareware xxx a telecharger sur yyy pour que ton soft marche.
    - tu demandes une autre licence (de redistribution?) au fournisseur de ton logiciel, compatible avec ce que tu veux faire.
    - Tu change de logiciel.
    • [^] # Re: Tu n'as pas le droit

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      > La licence ne te permet pas de redistribuer le shareware.

      ok, donc La licence GPL ne te permet pas de redistribuer le shareware.
      en fait, j'aimerai donner les sources (histoire d'être open)

      Y a t il une licence qui permettent alors de redistribuer du shareware ?
      genre lgpl, python licence, bsd ?!

      > - tu peux livrer ton soft sans le shareware, en disant qu'il faut
      > le shareware xxx a telecharger sur yyy pour que ton soft marche.
      j'aimerai éviter celà à l'utilisateur

      - tu demandes une autre licence (de redistribution?) au fournisseur de ton logiciel, compatible avec ce que tu veux faire.
      je vais tenter ça aussi ...

      - Tu change de logiciel.
      je n'ai malheureusement pas trouvé d'équivalent en "free" ...
      • [^] # Re: Tu n'as pas le droit

        Posté par . Évalué à 5.

        le problème c'est pas la GPL mais la licence de ton soft proprio.

        "La première sécurité est la liberté"

        • [^] # Re: Tu n'as pas le droit

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          en fait, j'utilise exifedit de exifutils (http://www.hugsan.com/EXIFutils/)(...)
          c'est multiplateforme et shareware

          Je l'utilise uniquement pour reconstruire le "thumbnail exif interne" d'une image (après une rotation lossless par exemple)

          C'est uniquement pour ça que j'en ai besoin ...
          Si qqu'un connait un utilitaire gpl/free capable de faire celà, je suis prenneur ... bien evidemment

          Il y a bien jpegnail (gpl) de http://www.funet.fi/~msmakela/(...)
          mais ne fonctionne pas aussi bien que exifedit (exifedt arrive a reconstruire le thumbnail exif qqsoit le type de jpeg, jpegnail n'y arrive que sur certains types de jpeg)
          de plus je n'arrive pas à compiler une version linux ;-( (si qqu'un y arrive, je suis prenneur aussi)

          Dans tous les cas, je pourrai donc releaser en GPL, en utilisant jpegnail, et expliquer la manipulation pour installer exifutils/exifedit
          • [^] # Re: Tu n'as pas le droit

            Posté par . Évalué à 3.

            en esperant ne pas dire de connerie : http://packages.debian.org/unstable/graphics/exiftran(...) il fait la rotation lossless tout en conservant les infos exif.
            • [^] # Re: Tu n'as pas le droit

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              exiftran est pas mal effectivement ... il rotate l'image et son thumbnail interne, tout en preservant les infos exif ...
              il est même capable de regenerer simple l'exif interne

              le seul hic, c'est qu'il n'existe pas sous win ... du coup je suis obligé d'utiliser le couple jpegtran+exifedit
              • [^] # Re: Tu n'as pas le droit

                Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                en fait ...

                je vais utiliser exiftran sous linux
                et jpegtran + jpegnail sous win

                tanpis pour les windowsiens ... mais je pourrai me passer de ce shareware ....

                à moins que qqu'un connaisse un exiftran / win32 ?
          • [^] # Re: Tu n'as pas le droit

            Posté par . Évalué à 2.


            Je l'utilise uniquement pour reconstruire le "thumbnail exif interne" d'une image (après une rotation lossless par exemple)


            Tu peux préciser ce que tu veux faire stp ? Je ne comprends vraiment pas le "reconstruire le thumbnail exif interne".

            Je voudrais bien essayer de t'aider, mais la je ne vois vraiment pas du tout ce que tu veux faire. Pour une rotation lossless, tous les utilitaires de manipulation d'image le font (genre imagemagick), donc je ne pense pas que ca soit ca qui te pose un probleme.

            Voila, si tu veux bien essayer de m'expliquer ce que tu veux faire, peut etre (mais je te promets rien hein ;) que je pourrais t'aider ?
            • [^] # Re: Tu n'as pas le droit

              Posté par . Évalué à 1.

              EXIF est un format inspiré du standard JPEG de formats de fichier JFIF. Je crois qu'EXIF est lui aussi standardisé.

              Maintenant, afin de satisfaire l'affichage de prévisualisation sur les écrans LCD des appareils numériques, les constructeurs stockent généralement une image réduite dans un champs EXIF - je ne sais si c'est une extension propriétaire.

              Cette prévisualisation/thumbnail est généralement au format JPEG aussi. Il suffit de chercher les octets 0x00 0xFF 0x00 0x0A si je ne m'abuse, c'est l'entête standard d'un fichier JPEG.

              Le problème rencontré ici est je pense:
              - que le thumbnail est parfois stocké sous un autre format que JPEG (image brute?)
              - que l'opération de rotation, qui peut s'effectuer de manière sans perte (cf. jpegtran dans la libjpeg pour _1_ image) malgré le type de contenu (c'est du aux propriétés de... bon, je passe, c'est trop long), a du mal pour le coup

              Tu pourrais peut-être utilisé libexif pour extraire et réintroduire les images. Dans le cas d'un JPEG, jpegtran assurera la rotation. Sinon, dans le cas d'un fichier bruit, il doit exister des utilitaires selon le format. Ca nécessite pas mal de code, donc bonne chance.
              • [^] # Re: Tu n'as pas le droit

                Posté par . Évalué à -3.

                Je révise ma copie, mélange de représentation ASCII et hexadécimales. C'est: ÿØÿá / FFD8FFE1
            • [^] # Re: Tu n'as pas le droit

              Posté par (page perso) . Évalué à 1.

              mon logiciel, c jbrout.free.fr ...
              pour presenter les photos, plutot que de générer des thumbnails pour chaque image, j'affiche le "thumbnail exif interne" ...(qui est contenu parmi les infos exif d'une photo)
              c un choix, et ça evite de devoir generer autant de thumbnails que de photos, ça économise de la place pk 99% des photos ont un "thumbnail exif interne" ... (je ne comprends d'ailleurs pas pourquoi le filer de gnome, par exemple, n'utilise pas le thumbnail interne quand il est présent dans une photo, ça accélèrerait bien le procédé)
              le hic, c'est que la plupart des outils (jpegtran, etc...) font bel et bien une rotation sans perte de l'image ... mais pas du thumbnail interne ;-(
              moi quand je fait une rotation avec jpegtran, je repasse un coup d'exifedit pour faire correspondre le thumbnail avec l'image ...
              (de plus j'ai pas mal de photos qui n'ont pas de thumbnail interne, du coup je peux les regénérer avec exifedit)

              le seul équivalent gpl à exifedit est jpegnail, si qqu'un pouvait me compiler la version pour linux, ce serait excellent :
              http://www.funet.fi/pub/graphics/packages/photomolo/photomolo-1.2.2(...)
              moi j'y arrive pas, et suis pas un pro de la compile c ...
              • [^] # Re: Tu n'as pas le droit

                Posté par . Évalué à 0.

                (je ne comprends d'ailleurs pas pourquoi le filer de gnome, par exemple, n'utilise pas le thumbnail interne quand il est présent dans une photo, ça accélèrerait bien le procédé)

                Au hasard : parceque tu n'as pas encore proposé le patch ?
          • [^] # jhead ?

            Posté par . Évalué à 1.

            Salut,

            Avec jhead tu peux recréer le thumbnail exif interne ! Par contre au niveau de la licence ce n'est pas super clair :
            The software is public domain. A program this small is not worth bothering restricting anybody with, and I'm too lazy to look into the ramifications of GPL or BSD liscenses.
            • [^] # Re: jhead ?

              Posté par . Évalué à 5.

              c'est quoi qui est pas clair ?
              The software is public domain
              • [^] # Re: jhead ?

                Posté par . Évalué à 1.

                Traduction officieuse, imprécise (je suis pas une star) et bien sûr, sans valeur juridique :

                Le logiciel est dans le domaine public. Un programme aussi petit n'a pas un intérêt suffisant pour tracasser quiconque en le restreignant, et je suis trop fainéant pour regarder dans les ramifications des licences GPL ou BSD.

                Bon, l'idée générale est là.
      • [^] # Re: Tu n'as pas le droit

        Posté par (page perso) . Évalué à 7.

        ok, donc La licence GPL ne te permet pas de redistribuer le shareware.
        en fait, j'aimerai donner les sources (histoire d'être open)

        Y a t il une licence qui permettent alors de redistribuer du shareware ?
        genre lgpl, python licence, bsd ?!

        Le probleme n'est pas ta licence, mais la licence du shareware
        quio que tu prennes comme licence pour ton projet, ca ne changera pas la licence du shareware...
        La seule solution est de modifier la licence du shareware (ou de ne pas utiliser le shareware), car tu ne peux donner a tes utilisateurs plus de droits que ne t'en a donné le developpeur du shareware...
    • [^] # Re: Tu n'as pas le droit

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      aussi ... la gpl ne me permettrait pas alors de livrer un shareware avec

      est ce que ça pause des problèmes similaires pour livrer d'autres GPL ou Programmes issus du domaine public ?
      (naturellement j'aurai tendance à penser que non, mais dans le doute)
      • [^] # Re: Tu n'as pas le droit

        Posté par . Évalué à 3.

        Je ne pense pas que la gpl t'empeche de mettre sur le meme CD ton logiciel GPL et son logiciel en Shareware. Le probleme c'est la license de ce shareware, qui ne te permet pas de le redistribuer autrement qu'isole.
  • # GPL et shareware, en résumé...

    Posté par . Évalué à 2.

    Pour faire simple, je passe quasi direct à ma conclusion: (voir gnu.org pour + d'informations)

    Si l'ensemble E des softs que tu distribue est entièrement dépendant d'un soft S sous GPL que tu distribue avec, et que tu n'as pas l'accord des auteurs de S pour passer outre la GPL, alors E doit être entièrement composé de softs compatibles avec la GPL.

    Si tu ne distribue pas S avec E et que tu indiques simplement où télécharger S, il n'y a aucun problème avec la licence GPL, dans la mesure où E ne contient pas de portions significatives de S.

    Si les softs de E incompatibles avec la GPL peuvent être considérés comme indépendants de S, alors il n'y a pas de problème non plus avec la GPL.
    • [^] # Re: GPL et shareware, en résumé...

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      La "compatibilité GPL" dont tu parle, c'est pour si tu lie du code entre les appli.

      Là le monsieur veut juste distribuer un binaire executable que son logiciel appel de temps en temps...
      • [^] # Re: GPL et shareware, en résumé... dépendance et pas lien

        Posté par . Évalué à 2.

        erreur courante.

        La partie contractuelle de la GPL ne parle que "d'indépendance", jamais de lien.
        • [^] # Re: GPL et shareware, en résumé... dépendance et pas lien

          Posté par . Évalué à 2.

          These requirements apply to the modified work as a whole. If identifiable sections of that work are not derived from the Program, and can be reasonably considered independent and separate works in themselves, then this License, and its terms, do not apply to those sections when you distribute them as separate works. But when you distribute the same sections as part of a whole which is a work based on the Program, the distribution of the whole must be on the terms of this License, whose permissions for other licensees extend to the entire whole, and thus to each and every part regardless of who wrote it.

          Les mots lien/lié et leur dérivés sont totalement absent du contrat GPL.
    • [^] # Re: GPL et shareware, en résumé...

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Tout ce qui a ete dit est vrai, mais il y a d'autres solutions. Si le fait que ce soft shareware ne soit pas open source ne te pose pas de probleme, tu peux :
      - inclure une exception dans la licence GPL permettant de te linker avec ce soft sans pour autant que ce soft ne soit GPL

      - utiliser une autre licence moins contaminante (creative commons) mais ca me paraitrait dommage

      - faire le choix de la LGPL qui n'oblige pas les derives de ton soft a etre GPL mais qui conserve l'obligation pour quiconque utilie ton soft de respecter la LGPL.

      Bref, c'est pas les solutions qui manquent. D'un autre cote, si t'arrive a tout faire en GPL, c'est encore mieux.
      • [^] # Re: GPL et shareware, en résumé...

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Tu ne proposes aucune solutien viable : en effet, tout ce que tu proposes est sur le soft GPL, mais ce n'est pas la GPL qui pose problème, le shareware interdit la redistribution, tu ne peut redistribuer, point!
        Toute prose autour de la GPL est inutile, vu que ce n'est pas elle dont il est question, mais de l'autre licence...
  • # Orthographe

    Posté par (page perso) . Évalué à -3.

    Sans vouloir t'offenser, j'ai vraiment du mal à te comprendre. Tu devrais faire un effort.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.