Journal A quand une grève des fonctionnaires utile?

Posté par .
Tags : aucun
0
11
mai
2006
En effet, les fonctionnaires sont des champions de la grève des qu'on touche au droit du travail et surtout à leur petits avantages.
Aujourd'hui ils ont la possibilité de faire grève pour sauver les libertés individuelles et s'opposer au texte DADVSI.
Et là je parle surtout à nos amis informaticiens du service publique qui ont la capacité de bloquer complètement le pays en quelques heures...
En effet notre gouvernement ne semble comprendre que la voie de la menace ou celle des dessous de table des gros industriels...
Donc il est peut-être temps de prouver que l'outil informatique est sa maîtrise est indispensable au bon fonctionnement d'un pays et que les menaces de délocalisations ou de boycott ne valent pas nos libertés....
  • # Opinion

    Posté par . Évalué à 4.

    Peut-être que les leaders syndicaux tel que Chereque se foutent un peu de DADvsi, et sans ordre de grève nationale fixé par les leaders syndicaux, tu peux toujours aller te brosser.
    Et je pense que ceux pour qui l'informatique n'est qu'un outil verront d'un mauvais oeuil "encore une grève pour quelque chose de futile".
    Ce n'est pas moi qui qualifie la chose de futile: il suffit just de jeter un coup d'oeuil ici: http://www.zdnet.fr/actualites/internet/0,39020774,39347461,(...)

    je cite

    a vérité c est que je comprend pas bien tout ce batage autour de cette loi..j'attend qu on m explique concretement ce qui va changer pour moi !!
    quand j achete un dvd je ne pourrais plus le lire dans tout les lecteurs de dvd ? Et puis la copie genre droit qu'a une seule copie, mais si je telecharge sur internet un morceau et que je veux le copier sur 5 cd je peux le faire encore non ?? Quel est le probleme réel en fait ? ?




    PS: Ils doivent être également au courant et ça, tout les informaticiens ne sont pas forcément interessés par les technologies du libres et de l'interoperabilité, comme par exempel les devel de Microsoft
    • [^] # Re: Opinion

      Posté par . Évalué à 8.

      Je pense plutôt que tout est fait au niveau des médias pour rendre ne pas donnée une idée claire des conséquences du texte de lois.
      Les conséquences directes pour le consommateur sont pourtant simple :
      Si je change de marque de baladeur numérique, je ne pourrez pas réutiliser mes morceaux achetés sur une plateforme concurrente. Et si un petit malin essaie de trouver la solution au problème c'est directe la prison
      • [^] # Re: Opinion

        Posté par (page perso) . Évalué à 10.

        C'est à dire que si au lieu de nous parler des petites guéguères Sarko/Chirac et des ennuis conjugaux du sus-nommé (dont nous n'avons rien à cirer), les médias nous parlaient des conséquences des lois que les politiques font passer, la démocratie irait bien mieux.

        Tous les médias sont concernés: prenez par exemple "Le monde", réputé pour sa qualité. 10000 articles sur les rumeurs autour de "l'affaire" clearstream, quasiment rien sur le contenu de la loi sur l'immigration choisie, sans parler de DADVSI...
        • [^] # Re: Opinion

          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

          Je me suis fendu d'un petit mail au médiateur du Monde. Si il me répond je vous mettrai sa réponse.

          ---
          Monsieur le médiateur

          De plus en plus souvent je suis déçu par la couverture politique du Monde. En effet, je constate que les articles concernant les petites affaires de la politiques (problèmes conjugaux de M. Sarkozy, rumeurs autour du départ du premier ministre, guéguerre entre les candidats socialistes, etc.) prennent de plus en plus de place. Cela se fait au détriment de la vraie information, sur le contenu des projets de loi qui passent en ce moment même à l'assemblée par exemple (ex: combien d'articles de fond sur la loi sur l'immigration choisie, ou sur le droit d'auteur dans la société de l'information?)

          Le rôle des médias serieux est (en autres!) d'informer le citoyen pour qu'il puisse faire des choix politiques éclairés. Laissez donc la vie privée des politiques à Paris Match!
  • # Quand le mouvement sera national...

    Posté par (page perso) . Évalué à 6.

    Hello,

    pour ma part, j'attendrais un mot d'ordre national, histoire d'avoir un peu d'effets. Parce que la grève isolée, ça n'a pas d'autres effets que de se faire détruire par tes collègues sans que le message passe...


    Et là je parle surtout à nos amis informaticiens du service public qui ont la capacité de bloquer complètement le pays en quelques heures...

    AMHA, je pense que le système peut continuer à fonctionner sans informaticien pendant quelques jours voire, une semaine ! Maintenant, c'est vrai qu'une bonne panne de courant mettrait certainement la pagaille dans le circuit...

    Je ne sais pas si, volontairement crasher un serveur ou mettre en rade une application + quelques DROP DATABASE de ci de là n'est pas équivalent à une faute professionnelle, qu'il y ait grève ou pas ?

    Maintenant, même s'il est vrai que la fonction publique est un repère d'intégristes du libre (j'en fais partie et je n'ai pas honte...) comme tend à le prouver les migrations OOo à l'équipement, à la gendarmerie; le max d'applis métiers hébergées sur des plateformes libres (mais malheureusement aussi des boulets proprio bien fermés qui buggent à outrance et dont on aimerait bien se passer), il existe également les autres: ceux qui font juste le boulot pour lequel ils sont payés et qu'on ne peut pas (bouger) blâmer...

    En conclusion:
    DADVSI c'est moisi => jamendo !
    • [^] # Re: Quand le mouvement sera national...

      Posté par . Évalué à 3.

      Les gens n'en ont rien à foutre, ils ne voient pas plus loin que le bout de leur putain de nez. Ils ne savent même pas que télécharger ce qui est protégé par le droit d'auteur sur p2p voire copier est illégal et même s'ils le savent, ils ne se posent pas trop de questions quand même et s'inventent un prétexte foireux pour justifier ce qu'ils font. Ets'ils sont au courant qu'il y a une loi qui va foutre la merde, ben ils ne vont pas trop se poser e questions non plus ou alors se diront que en ce qui les concerne, ils pourront continuer quand même parce que un État-nation est incapable de contrôler l'internet et ce qui a autour.
      Et s'ils devaient s'y intéresser, le temps de comprendre (pare que c'est facile pour vous linuxfriens, vous êtes assez dans le bain) qu'on sera déjà à l'époque de la brevetabilité totale du logiciel.

      Voilà, voilà, coup de gueule pessimiste mais bon. Vaut mieux compter sur quelques uns de bien plutôt qu'espérer un mouvement national.
    • [^] # Re: Quand le mouvement sera national...

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      euh, questions : quels sont les mouvements capables de donner un "mot d'ordre national" ? Les 5 ou 6 syndicats reconnus comme "représentatifs" à l'époque de De Gaulle ?

      Vous parlez bien de ces syndicats financés par de grands groupes comme EDF par des accords de financement datant des années 40 ?

      De ceux-ci qu'il est impossible de déboulonner, mais qui ne représente que 8% des actifs ?

      A bon ...

      Bein on est mal alors ...
  • # humour

    Posté par . Évalué à 9.

    Si tu veux t'adresser aux informaticiens du service public, il faut pas poster un journal à 17h37 parce que ça doit faire une bonne heure et demi qu'ils sont rentrés chez eux.

    [ Attention chérie, ca va trancher ]
    • [^] # Re: humour

      Posté par . Évalué à 1.

      Le problème dans la fonction publique, c'est que quand on a mis des ordinateurs, on a pas expliqué aux fonctionnaires comment ça marchait. La plupart d'entre eux voient ça comme un objet magique qui fonctionne tout seul. De toutes façons dans la fonction publique la plupart des informaticiens sont des contractuels qui risquent de se faire virer du jour au lendemain.
      • [^] # Re: humour

        Posté par . Évalué à 2.

        Projet Copernic/ADELIE: 75% de prestataires dans un certain ministère dont je tairais le nom.
        Je dis ça, je dis rien
      • [^] # Re: humour

        Posté par . Évalué à 4.

        Le problème dans la fonction publique, c'est qu'on achète une belle imprimante canon (jet d'encre , parce que ça coute moins cher) mais que dès que la cartouche est finie, y'a plus de sous pour en racheter.
        Il faut attendre l'année prochaine.

        Sinon ton humour est foireux
        • [^] # Re: humour

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          Non en fait tu en rachètes une autre car c'est plus simple et plus rapide que d'acheter des consommables (malheureusement c'est du vécu...).

          https://www.funix.org mettez un manchot dans votre PC

  • # note

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Sauf que le droit de grêve ne concerne que :
    - les revendications d'ordre purement professionnel (droit du travail, sécurité, conditions e travail, salaire, cotisation retraite, etc.) et pas politique ou personnel
    - des revendication qui touchent les salariés de l'entreprise en question

    Je me souviens d'une grêve il n'y a pas si longtemps de lapart d'agents de bus qui a été cassée par le tribunal. Ils faisaient grêve pour éviter le montage d'un service privé (si je me rappelle bien) et le tribunal avait jugé que ça ne les impactait en rien donc que leur grêve n'avait pas lieu d'être.

    On peut aussi rajouter que le droit de grêve c'est celui de ne pas travailler. Tu n'as pas le droit de faire quoi que ce soit volontairement pour bloquer qui que ce soit ou quoi que ce soit. Hors de question d'éteindre le serveur, de filtrer des choses non prévues sur le routeur, de surcharger les postes de travail, de débrancher les cables .... ce serait directement condamnable devant les tribunaux et sans aucun rapport avec l'exercice du droit de grêve.


    Du coup :
    - faire grêve suite à la loi DADVSI n'est pas envisageable (sauf à la limite si tu es un auteur/interprête/producteur/diffuseur)
    - difficile d'affirmer que le réseau peut tomber en quelques heures simplement parce que l'informaticien ne vient pas à son poste. Dans l'idéal ça devrait même continuer à tourner des semaines. Si ça tombe en quelques heures c'est que c'est volontaire (et illégal).

    Les fonctionnaires sont peut être des champions de la grêve pour le maintient de leurs avantages, mais au moins ça rentre un minimum dans le cadre de la loi. Ce que tu proposes en est loin.
    • [^] # Re: note

      Posté par . Évalué à 2.

      Juste trois petits trucs :

      - «des revendication qui touchent les salariés de l'entreprise en question» je pense que ça serait pas très dur de montrer en quoi la DADVSI touche_aussi_ les salariés du service publique

      - le coup de la «grève illégale parce que politique», mouais, ça a été jugé comme ça _une_ fois, sur une grève super longue, et c'est pas forcément dit que ce soit si simple. Par exemple sur le cpe, tu peux pas dire que les +de 26 ans qui ont fait grève étaient touchés, or il me semble pas qu'il y ait eu de grève jugée illégale pendant ce mouvement

      - pis bon, si la majorité des gens pensent qu'un truc est juste, ben que le faire soit illégal ou pas je pense qu'il faut le faire . Le problème là c'est pas tant que ce soit illégal que le fait que peu de gens se sentent vraiment touchés. Et faire grève tout seul, légal ou pas, effectivement ça sert à rien et ça peut avoir des conséquences pas forcément positives...
  • # Journal démago

    Posté par . Évalué à 10.

    En effet, les fonctionnaires sont des champions de la grève des qu'on touche au droit du travail et surtout à leur petits avantages.


    Tu pensais bien entendu aux médecins, infirmières, aide-soignantes et autres personnels para-médicaux pour qui les gardes et les journées de travail sont interminables, fautes de moyens et de personnels ? Aux greffiers, huissiers des tribunaux et aux magistrats qui eux aussi, manquent de moyens, de personnels et souffrent d'une insécurité faute de policiers ? C'est à tous ces personnels que tu penses lorsque tu accuses les fonctionnaires de faire des grèves à répetition ?

    Manque de bol, ces fonctionnaires-là ne peuvent même pas faire grève, parce qu'ils sont systématiquement réquisitionnés. Pourtant, leurs conditions de travail ne sont guère enviables et mériteraient de sensibles améliorations. Pour information, une aide-soignante qui se sera bousillé la santé pendant 37 ans aura droit à une retraite de... 1000 euros. Tout cela pour avoir trimé, week-end et jour fériés, pendant plus de trois décénnies, par esprit de service public.

    Donc avant de généraliser et pour éviter de devenir démago, saches exactement de qui tu parles. Parce qu'en l'occurrence, ton propos que je me permetterais de résumer en "fonctionnaires, tous pourris", ne tient pas la route.

    Par ailleurs, saches que si bon nombre de fonctionnaires le sont devenus pour les "avantages" de la fonction publique (avantages discutables, cf. supra), d'autres le sont parce qu'ils veulent se consacrer au service des autres, dans l'intérêt de la société et n'ont d'une société ; parce que certains d'entre eux n'ont pas envie de faire du commerce.

    Continues donc de cracher sur la fonction publique, jusqu'au jour où, à force de leur avoir lancé l'anathème, tu iras dans des tribunaux et des hôpitaux rentables et privés.
    • [^] # Re: Journal démago

      Posté par . Évalué à -7.

      Je crache pas sur la fonction publique, c'est juste un constat.
      Je n'ai jamais dit que les fonctionnaires ne foutez rien et inutile de me parler des fonctionnaires qui travaille trop parceque dans la majorité des boites du privés les heures sup payées c'est du luxe et le droit de grève n'y pense même pas
      • [^] # Re: Journal démago

        Posté par . Évalué à 7.

        c'est juste un constat.

        quand on ne sait pas de quoi on parle, ce n'est pas un constat...

        Au pire c'est de la diffamation, au mieux c'est une connerie...
        • [^] # Re: Journal démago

          Posté par . Évalué à -4.

          Tu me dire ce qu'il y a de diffamatoire dans mes propos et en porter la preuve?
          Me montrer des stats des grève sur ces dernières année et me prouver que les fonctionnaires ne font pas plus grève que les autres dans notre beau pays.
          Je le rappelle, je n'ai rien contre les fonctionnaires mais je trouve qu'il est bien plus démago de dire que les fonctionnaires ne fond pas tous grèves et ont des conditions de travail très difficiles surtout quand on voit les récents sondage qui indiquent que 70 % des jeunes voudraient être fonctionnaire. Je doute que 70% des jeunes est un gout pour l'humanitaire et le dont de soit.
          Deplus ça n'est pas le sujet du débat. Le vrai sujet du débat est de savoir pourquoi les fonctionnaires s'inquiètent bien plus de leur maigre avantage que des libertés individuelles en matière de grève. Tous comme les syndicats. Après on pourra toujours me dire que le sujet est trop compliqué mais moi je pense surtout que c'est le dernier de leur soucis et si je m'adresse à eux c'est qu'à chaque grève ils prétendent que c'est pour l'interrer général et bien qu'ils le prouvent...
          • [^] # Re: Journal démago

            Posté par . Évalué à 7.

            Tu me dire ce qu'il y a de diffamatoire dans mes propos et en porter la preuve?

            Faut tout lire dans les commentaires :
            Au pire c'est de la diffamation, au mieux c'est une connerie...
            j'ai pas dit qu'on était dans le premier cas... et je pense même qu'on est dans le second...

            Je doute que 70% des jeunes est un gout pour l'humanitaire

            ?? la fonction publique n'est pas une ONG...

            à chaque grève ils prétendent que c'est pour l'interrer général et bien qu'ils le prouvent...

            Comme tu l'as dit plus haut, faire grève dans le privé n'est pas chose aisée.
            Tu veux quoi, qu'on limite autant le droit de grève dans le public ? belle avancée...
            En ce qui concerner l'intérêt général, si la fonction publique ne descendait pas dans la rue pour se battre contre le régime de retraire (le leur mais aussi celui du privé), contre la réforme de la sécu, contre le CPE, etc...
            Tu veux quoi, qu'on calque les conditions de travail du privé sur le public ? qu'on exploite les salariés de la même façon ? qu'on leur baisse la plupart de leur droit ? belle avancée...
            C'est pas parce tu juges que les conditions de travail sont meilleures dans le public que le public n'a pas le droit (eh oui, la grève est un droit) de demander mieux.

            Et puis, c'est classique mais bon, si c'est si bien la fonction publique, ben passe les concours... tu verras t'auras pleins d'avantages !! mais renseigne toi un peu avant, sinon tu risques d'être surpris...
          • [^] # Re: Journal démago

            Posté par . Évalué à 5.

            Ben peut être parce qu'une grève de plus pour un sujet aussi fuitile pour la majorité des francais, ca va encore faire plus jaser des gars qui font des raccoucris dans ton genre .
            S'il fallait qu'ils fasse grève pour toutes les causes perdues (sans abri, discriminations ....), il faudrait faire de gréviste un métier
            Ca te suffit comme raison ?
            • [^] # Re: Journal démago

              Posté par . Évalué à -1.

              C'est sure que les réformes de l'éducation nationale sont de premier ordre pour les français.
              Non la réalité c'est que s'il n'y a pas de bruit autour d'une histoire les médias n'en parlent pas et les politiques fond ce qu'ils veulent.
              La vrai question est de savoir si ont parles des chose parceque ça interresse les gens ou si c'est parcequ'on en parle que ça interresse les gens...
              Pensez que la première affirmation est vrai serai faire preuve d'aveuglement dans notre monde ultra-médiatique. Tu penses que la proposition de loi sur la prevabilité logicielle aurai inquiétée les PME si personne n'en avait parlé notament dans le monde libre???
              • [^] # Re: Journal démago

                Posté par . Évalué à 2.

                C'est sure que les réformes de l'éducation nationale sont de premier ordre pour les français.

                Elles devraient l'être en tout cas

                Pour le reste, tu fais les questions et les réponses alors je te laisse à ton monologue.
  • # Oui mais non

    Posté par (page perso) . Évalué à 6.

    Et là je parle surtout à nos amis informaticiens du service publique qui ont la capacité de bloquer complètement le pays en quelques heures...

    Empêcher des étudiants de faire une partie de leurs TP et les obliger à aller sur la pelouse profiter du soleil, je ne suis pas sûr que ce soit "bloquer le pays".

    Pour le reste le droit de grêve est encadré par des textes précis, et on peut pas s'en servir pour de causes diverses, même si elles nous tiennent à coeur.
    • [^] # Re: Oui mais non

      Posté par . Évalué à -4.

      Ben justement c'est pour préserver leur emploi parceque quand tout ce beau monde sera DRMisé et sous control des multinationales à cause de lois liberticides qui impose à l'état de dépendre de boite privée pour le maintient de leur service informatique ça sera la fin des informaticiens dans le service publique.
      Et je sais que ce résonnement est stupide mais il est autant que les lois qu'on fait passer pour assoire le monopole de quelques lobby en plaindant le respect du droit d'auteur....
      • [^] # Re: Oui mais non

        Posté par . Évalué à 2.

        Si tu sais que ton raisonnement est stupide, essaie de réfléchir.

        Il ne me semble pas que ces lois soient stupides, simplement entre l'intérêt publique et l'intérêt privé le gouvernement, l'assemblée nationale et le sénat ont choisis.

        Il y a des élections bientôt, à nous de nous faire entendre et d'interroger les futurs candidats aux législatives sur leur vision de tout ça ...
        • [^] # Re: Oui mais non

          Posté par . Évalué à 0.

          Vas'y tu peut y allais je crois qu'il parlais de logiciel libre et de lutte contre le cancer monsieur chirac dans son programme..
          Résultat de plus en plus de médicaments dérembourssé et une obstination de notre gouvernement à mettre des baton dans les roues aux logiciels libre. Remarque je pourrai toujours voter pour un vert au mons je suis sure que je ne serais pas déçu puisqu'il ne passera pas le premier tour....
          Quand à me dire de réflechir, je pense que je peux te retourner la réflexion parceque nos politiques se foutent des logiciels libre simplement parceque dans ce domaine ils feront confiance à leurs "experts" maintenant c'est sur ça pourra encore une fois servire à rajouter une ligne pour leur compagne électorale mais il faut être stupide pour croire que l'indépendance économique de leur pays les interresse sinon ils ferait comme au brésil avec une vrai indépendance vis à vis du pétrol et des lois pour l'indépendance logiciel du brésil. Mais ça fait bien longtemps que la France ne ce préocupe pas de ce genre de question et la seule chose qu'on est capable de faire avec l'europe c'est financer les cultures de maïs en pleine sécheresse...
          • [^] # Re: Oui mais non

            Posté par . Évalué à 0.

            Parmi les multiples conneries dites par Chirac, il y a celle là qui résume bien le personnage : "les promesses n'engagent que ceux qui les reçoivent". Voilà pour son programme.
            Sinon, je ne me souviens pas que Chirac ait pris fait et cause pour le logiciel libre mais tu pourras peut-être éclairer ma lanterne.
            Sinon, dérembourser des médicaments n'est pas incompatible avec la lutte contre le cancer.
            Je clos de mon côté la discussion, il va falloir que tu révises sérieusement ton argumentation, ton orthographe ainsi que ta façon de mener une discussion.
  • # plonk

    Posté par (page perso) . Évalué à 6.

    no comment

    Python 3 - Apprendre à programmer en Python avec PyZo et Jupyter Notebook → https://www.dunod.com/sciences-techniques/python-3

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.