Journal Le paranormal en informatique

Posté par  . Licence CC By‑SA.
Étiquettes :
13
11
août
2022

Au commencement était la joie et l'insouciance

(je me sens trop fort en titre, putain c'est trop beau, ça va donner envie de lire la suite)

Tout le monde le sait bien, l'informatique, c'est le fiable, le connu, le prévisible. Mais avez vous déjà été confronté à des phénomènes vraiment surprenants, et surtout, inexpliqués.

Par inexpliqué, je veux dire vraiment inexpliqué. Pas le genre de pseudo truc ou ton openoffice crash quand le soleil se montre (protip: openoffice crash tout le temps), ou que ta grand mère désinstalle le pilote d'imprimante sans s'en rendre compte, je parle de phénomène vraiment étrange, et dont les explications rationnelles ne parviennent pas à établir avec certitude la normalité de l'observation. J'écarte aussi les explications réelles de phénomènes à priori mystiques comme la voiture qui n'aime pas la glace à la vanille ou les e-mails qui ne vont pas plus loin que 500 miles.

J'ai deux exemples:

la vidéo infernale

(ça fait peur comme titre!! bon, c'est un peu facile aussi)

Je regardai une vidéo, et je me suis rendu compte que le son était désynchro avec l'image. Après recherche, je me rends compte que le CPU est à plus de 100%. Ok. Le truc vraiment étrange était le suivant:

  • si je lance la vidéo, le CPU est entre 97 et 99% et tout se passe bien, je peux regarder la vidéo entièrement.
  • si je heurte la table sur laquelle repose le PC, alors le CPU monte à + de 100% et j'ai de la désynchro.

Et c'est vraiment lié avec n'importe quel choc. Je peux tapoter le boitier du PC -> + de 100% de CPU. Je tape fort du pied sur le sol -> + de 100%. L'environnement est calme -> moins de 100%
Et après pas mal de recherche, je n'ai rien trouvé entre la conso CPU et un mouvement (même léger) des composants électroniques d'un PC (et non, c'est pas le disque dur mécanique car c'était en ram). Depuis j'ai revendu le PC, mais c'était systématiquement reproductible.

la souris qui ne souris pas

(bon, je suis nul en titre en fait)

L'autre c'est une souris USB. Si je tape du pied le cordon d'alim du PC, alors la souris s'éteint une seconde. Une fois de plus, je ne vois pas le lien entre le cordon d'alim et le port USB. Si je met un clavier ou une autre souris, je peux faire du lasso avec le cordon d'alim il ne se passe rien. Et j'ai tenté de scotcher le cordon d'alim -> même résultat la souris s'éteint. Le câble ne bouge pas, mais le phénomène se produit.

conclusion teintée d'étrange et d'interrogation

(un prof me disait qu'il fallait faire des conclusions ouvertes)

Et toi, ami lecteur, as-tu été témoin de phénomènes vraiment bizarres?

  • # Le point commun

    Posté par  . Évalué à 10.

    Moi je dirais que le point commun entre tous ces événements et bien c'est toi !

    Faudrait se poser des questions… 😀

    • [^] # Re: Le point commun

      Posté par  . Évalué à 3. Dernière modification le 11/08/22 à 15:48.

      Faudrait se poser des questions… 😀

      wopitain!!! j'ai peut-être des supers-pouvoirs \o/ allez, superman, viens on va se battre! je vais te mettre la misère (bon, tant qu'il s'agit de faire consommer du CPU, on va éviter le regard laser dans un premier temps).

      Saitama, je te prends juste après!

  • # La chaise de l'angoisse

    Posté par  . Évalué à 10.

    Une histoire vue sur un forum où je traîne :
    quand la personne s'assied sur sa chaise de bureau, ça fait rebooter le PC. C'était une histoire d'électricité statique du piston de la chaise.

  • # Essayons d'éliminer les causes possibles

    Posté par  (site web personnel, Mastodon) . Évalué à 7.

    C'est quoi ton parfum de glace préféré ?

    Sinon, pour ta souris, c'est peut-être un problème de contact quelque part dans le câble. J'ai eu une lampe comme ça (et j'avais essayé aussi le coup du ruban adhésif, des fois que), un changement d'interrupteur a réglé le problème. Pour ta souris ça risque d'être plus compliqué.

    « Tak ne veut pas quʼon pense à lui, il veut quʼon pense », Terry Pratchett, Déraillé.

  • # Micro?

    Posté par  . Évalué à 4.

    Pour la vidéo infernale, il ne pourrait pas y avoir un microphone qui capte les sons quand tu heurtes la table ou tapes du pied? Si oui, le signal sonore traité pourrait consommer quelques % de CPU qui ferait monté la charge à 100%

    • [^] # Re: Micro?

      Posté par  . Évalué à 3.

      J'ai souvenir avoir eu des PCs portables avec des accéléromètres dedans qui étaient reconnus comme un gamepad. Pourrait y avoir un lien aussi..

    • [^] # Re: Micro?

      Posté par  (site web personnel, Mastodon) . Évalué à 10.

      Si oui, le signal sonore traité pourrait consommer quelques % de CPU qui ferait monté la charge à 100%

      D'un autre coté, la température peut aussi influencer la charge, le processeur chauffe, la régulation le ralentit, et la charge augmente.

      Un ventilateur un peu encrassé, parfois un tout petit choc peut le débloquer et il reprend des tours/mn, mais l'inverse peut aussi se produire, je pense.

      Le ventilosismomètre c'est de l'excellence incubée disruptive.

  • # Je blâme le C et le C++

    Posté par  (site web personnel) . Évalué à 10. Dernière modification le 11/08/22 à 17:53.

    Pendant un paquet d'années, j'ai programmé en C à titre professionnel (Linux/FreeBSD + GCC).

    Je me souviens avoir passé plus d'une demi-journée sur un bug à-la-con. Quand je compilais mon programme avec -O0 (pas d'optimisation), pas de bug. Je compilais avec -O2 (optimisations activées), ça faisait "paf". Et par "paf", je veux dire des comportements passablement aléatoires se concluant le plus souvent sur un crash.

    Le programme ne crashait généralement jamais au même endroit ou presque. Aucune erreur qui me sautait aux yeux là où ça crashait. Je m'étais donc résolu à ajouter des traces pour comprendre. La sortie était totalement incohérente.

    Après m'être tapé la tête sur le bureau quelque-fois en pleurant, j'ai tenté un truc débile dans le style :

    if (1 != 1) {
        printf("WTF?!\n");
    }

    … et "WTF?!" est apparu sur l'écran à l’exécution …

    Après une relecture très minutieuse de mon code, j'avais fini par trouver l'erreur : un tableau sur ma pile qui était trop court d'un élément. Du coup, le code allait écrire après le tableau, jardinant joyeusement d'autres trucs au pif sur la pile (c'est ce qu'on appelle un dépassement de pile / stack overflow).

    Je n'ai pas cherché plus loin. J'aurais pu essayer de déterminer pourquoi ce dépassement de pile causait tout ce bordel en examinant le code assembleur, mais j'avais clairement d'autres chats à fouetter.

    Là où je veux en venir :
    Pour rappel, les systèmes d'exploitation et les pilotes de périphériques sont encore quasiment tous codés de nos jours en C ou C++. Or le C (et par extension le C++) est un langage qui demande beaucoup de minutie. Mais l'erreur est humaine. À partir de là, en informatique, plus rien ne me surprend.

    • [^] # Re: Je blâme le C et le C++

      Posté par  . Évalué à 6.

      Aujourd'hui il y a des outils pour ça (asan, valgrind, …)

      Par contre de plus en plus de logiciel sont devenus des usines à gaz.

      • [^] # Re: Je blâme le C et le C++

        Posté par  (site web personnel) . Évalué à 4. Dernière modification le 11/08/22 à 19:57.

        Valgrind sur BSD en 2009, c'était .. compliqué, au mieux. Il y a aussi des programmes qui sont douloureux à faire fonctionner dans Valgrind (CPython par exemple).

        Sans compter qu'il y a toujours des bugs que Valgrind ne pourra pas détecter. Par exemple, si tu jardines une zone mémoire que tu as correctement allouée avant. Tu te retrouves avec des données joyeusement corrompues, et aucune aide de Valgrind.

        De plus, les programmes et kernels ne tournent pas en permanence dans Valgrind. Il suffit que l'utilisateur tombe dans un cas très particulier qui n'a pas été testé correctement avant. Là je décrivais un cas que j'arrivais à reproduire et que j'ai eut tout le loisir de débugger, mais on n'a pas toujours cette chance.

        De toute façon, tout ça ne change rien à mon propos : tout ce que je voulais dire, c'est qu'avec des langages comme C ou C++, c'est assez facile de se retrouver avec des bugs venus en apparence de l'espace.

    • [^] # Re: Je blâme le C et le C++

      Posté par  . Évalué à 4.

      Vraiment ? Est-ce qu'il n'y a pas d'option de compilation pour le C qui permet de détecter un débordement de tableau ?

      En Fortran, c'est une erreur qu'on détecte très facilement avec tous les compilateurs que j'ai pu utiliser tout au long de ma vie professionnelle.

      Autrefois, c'est à dire à l'époque du Fortran 77 et encore avant, c'était au contraire un truc qu'on faisait couramment quand on utilisait les COMMON pour se simplifier la gestion des tableaux, en particulier pour simuler de l'allocation dynamique de mémoire.

      Des choses du genre :

      dans le programme principal :

      common/toto/a(100)

      et dans les sous-programmes :

      common/toto/a(1)

      Si on avait besoin de plus de place pour le tableau a(), il suffisait de modifier la déclaration dans le programme principal.

      Aujourd'hui avec les PARAMETER et les modules on n'a plus besoin de ce genre d'horreur et on peut, avec la bonne option de compilation, vérifier en continu (ou simplement en mode debug) qu'il n'y a aucun débordement de tableau.

      • [^] # Re: Je blâme le C et le C++

        Posté par  (site web personnel) . Évalué à 2.

        GCC propose les « canaries de pile » (-fstack-protector). Mais mon anecdote date de ~2009 et je ne sais pas si il étaient déjà disponibles à cette époque. Quand bien même, les canaries de pile ne détectent pas tout à coup sûr.

        • [^] # Re: Je blâme le C et le C++

          Posté par  . Évalué à 2.

          […] les canaries de pile ne détectent pas tout à coup sûr.

          Hmmm… de quel "tout" tu parles? Pour sûr, les canaris de pile doivent détecter efficacement les débordements, sinon ils n'auraient pas été mis en place, je pense.

          Je n'ai jamais tenté de telles détections en revanche. Mais si tu veux en avoir le cœur net, rien ne t'empêche de vérifier si oui ou non ils sont efficaces pour détecter les débordements qui t'ont occasionnés des surprises auparavant.

    • [^] # Re: Je blâme le C et le C++

      Posté par  . Évalué à 3.

      Le coup du tableau trop court d'un élément est un classique… et c'est bien pour ça que j'apprécie C++, justement: pas besoin de gérer ses tableaux dynamiques à la main, vector fait ça très bien tout seul (et depuis avant les années 2000). Et si il ne le fait pas assez bien pour une raison X ou Y, alors on implémente son propre conteneur, et on colle des assert un peu partout: ça aide.

      Je pense qu'en C aussi il doit y avoir des outils pour aider, mais vu qu'en C rien n'est automatique, l'intérêt est assez faible.

      Bref, pour moi un développeur C++ qui fait une allocation dynamique doit avoir une vraie bonne raison, comme par exemple aimer se faire chier avec des bugs inutiles.

      Je dirais que pour utiliser C pour un nouveau projet, il faut le même type de vraies bonnes raisons (non, vraiment, je n'en vois pas beaucoup, de raisons d'utiliser le C sur un nouveau code… quitte a ne pas utiliser la RTTI et les exceptions pour des raisons de taille binaire, rien n'empêche d'avoir ses propres conteneurs sans exception, et le résultat sera aussi portable que pour du C. Encore que… j'ai un doute, il me semble qu'il faut un peu plus de code d'initialisation pour C++ que C, de l'ordre de quelques dizaines de lignes en plus? Sur du baremetal je suppose que ça peut être une bonne raison, mais sur un PC? Pas vraiment.)… Qu'il est bon d'être trolldi.

  • # électricité - bruit parasite ?

    Posté par  (site web personnel) . Évalué à 5.

    Chez moi, quand je reposais un casque audio sans fil sur sa base de recharge, j'avais une coupure d'une seconde sur la lecture de ma webradio via mon raspberry pi.

    Le casque n'était pas branché au rbpi mais à la TV, et le rbpi n'est pas relié à la TV non plus. De plus, le rbpi ne reboot pas, c'est juste la sortie audio qui a un soucis. D'ailleurs c'est peut-être la micro-chaîne HIFI qui récupère la sortie audio du rbpi qui est en cause, ou bien le convertisseur HDMI -> VGA/Jack entre le rbpi et la micro-chaîne. Mais le casque audio n'est pas relié à aucun de ces équipements, la TV non plus.

    Le seul point commun, c'est la multiprise sur laquelle tout le monde est branché. J'en déduit qu'il y a un bruit parasite qui affecte certains équipements (avec un pic au moment de lancer la charge du casque), mais c'est juste une supposition comme ça.

  • # Il y en a des célèbres

    Posté par  (Mastodon) . Évalué à 9.

    J'ai jamais eu des trucs comme ça, mais il y en a eu des célèbres, comme le RaspberryPi 2 qui rebootait quand on le prenait en photo.

    En théorie, la théorie et la pratique c'est pareil. En pratique c'est pas vrai.

  • # mon phénomène vraiment bizarre

    Posté par  . Évalué à 1.

    Un jour j'ai eu une "interaction" que je n'arrive pas à m'expliquer avec mon téléphone.

    J’étais sous l'emprise d'une passion amoureuse super puissante, et je venais d'en comprendre le mécanisme, de comprendre que quelqu'un avait fait quelque chose pour que je tombe dans cet état (voir Tobie Nathan).

    Je venais aussi de comprendre que d'autres humanités existent et que nous sommes visités par des extraterrestres (voir incident du Nimitz par exemple). Je venais de comprendre qu'ils pouvaient nous rendre visite avec des véhicules capables d'inverser leur masse (voir modèle Janus de Jean-Pierre Petit).

    Ça a été une lourde charge "émotionnelle" qui m'a conduit dans un état "manique". Pour mes proches j'étais en train de faire un délire type schizophrénique, mais pour moi, ce n’était pas du tout un délire (non je n'ai pas fait de délire, renseignez-vous, lisez les lettres ummites par exemple, mon raisonnement est très construit).

    Bref, dans cet épisode, mes proches ont eu peur pour moi et je me suis retrouvé, avec ma famille, aux urgences psychiatriques, où j'ai accepté de rentrer en service psychiatrique le lendemain parce que je voulais impérativement faire examiner mon discours, prouver qu'il était construit et que je n’étais pas fou.

    Je sais que les gens me prennent pour un fou avec cette histoire, mais osef, je sais ce que j'ai vécu.

    Le lendemain, alors que j’étais dans un état de "transe", j'ai reçu le coup de fil du service psychiatrique pour m'indiquer qu'ils m'acceptaient dans l’après-midi. La psychiatre au téléphone m'a alors demandé si je voulais prévenir moi-même mes proches ou bien la laisser s'en charger elle-même. C’était un choix anodin, mais dans la seconde de ce choix, j'ai eu le sentiment d'un choix crucial et je lui ai demandé de s'en charger elle-même.

    Elle a ensuite raccroché son téléphone, et au moment ou elle a raccroché, mon téléphone s'est éteint, soudainement, sous mes yeux. Sur le coup, j'ai essayé de le rallumer en appuyant simplement sur le bouton, mais je n'ai pas réussi a le rallumer. Il était comme allumé, avec les boutons du bas qui s’éclairaient, mais l'écran était noir, comme verrouillé.

    Je n'ai pas insisté à l'examen du téléphone (ce qui me correspond pas trop), mais c'est parce que j’étais trop bouleversé. Je l'ai laissé sur mon bureau et j'ai fait un acte de foi dans quelque chose de supérieur.

    Un proche est venu me chercher pour m'accompagner a l’hôpital.
    Quelques jours plus tard (entre 2 et 4 jours, je me souviens pas exactement), mes proches m'ont rapporté ce fameux téléphone. En le récupérant, j'ai constaté qu'il était déjà allumé, il fonctionnait bien, avec encore environ 1/4 de batterie. Normalement il ne tenait pas bien la charge et même sans utilisation, il aurait probablement du être éteint (mes proches m'ont assuré qu'ils ne l'avait pas chargé).

    Puis quand j'ai ouvert l'application Signal (que j'utilise aussi pour gérer mes SMS), j'ai découvert que plusieurs fils de discussion que j'avais déjà lus s’étaient remis en non-lus, en particulier avec mes plus proches (je n'avais pas reçu de message entre temps, j'en suis absolument certain).

    Bref, je ne sais pas du tout expliquer de ce qui a bien pu se passer. Si d'ailleurs vous avez des idées, ça m’intéresse (autre que "tu es fou/mauvais souvenir").

    Pour le fait que mon téléphone se soit comme "éteint", je me dis peut-être que pendant l'appel, avec la joue j'ai pu mettre la luminosité au minimum et je ne me suis pas rendu compte de cela sur le coup, compte tenu de l'état dans lequel j’étais.

    Par contre que des messages sur Signal aient pu se remettre en non-lus, vraiment, je n'arrive pas à comprendre… Surtout que c’était plusieurs jours plus tard, j’étais revenu dans un état "normal".

    Ça parait totalement fou, mais je suis persuade avoir vécu un événement qui dépasse notre compréhension actuel de la physique. Je ne trouve pas d'explication plus satisfaisante.

    PS: Par la suite cette histoire m'a refait "disjoncter"; j'avais accepté d'aller dans ce service dans ce que je croyais être mon plein grès, pour discuter, montrer que je n’étais pas fou. Mais évidemment avec un récit pareil, on m'a pris pour un fada; surtout cet épisode avec ce téléphone (qui je le rappel est survenu après que j'avais convenu d'y aller pour une hospitalisation de semaine). Je n'arrivais pas sérieusement à discuter sérieusement plus de 5 minutes avec les psychiatres qui n'avaient pas le temps. Pour eux j’étais simplement un autre fou qui devaient prendre des médicaments. Finalement, dans ce je croyais être mon libre arbitre, j'ai décidé de partir contre l'avis des médecins et je me suis retrouvé interné en hôpital psychiatrique. Bref, c'est une histoire totalement dingue, et au final, dans mon système de pensées, sans vouloir faire trop long, j'ai fini par être conduit a devoir accepter tout cela en admettant que tout, absolument tout, n’était qu'une succession de cause et de conséquences, et donc que le libre arbitre n'existait pas, que le futur était déjà écrit; autrement dit, que nous sommes pilotés par le cosmos. Ce fameux phénomène vraiment bizarre m'a poussé vraiment très loin et m'a beaucoup changé dans ma réflexion spirituelle et philosophique.

    • [^] # Re: mon phénomène vraiment bizarre

      Posté par  (site web personnel) . Évalué à 2.

      Le rétro-éclairage est ce qui consomme le plus sur un smartphone ou téléphone mobile. En réduisant la luminosité au max, tu as augmenté son autonomie.
      Concernant le statut des messages, c'est très probablement lié au prestataire, qui a mal enregistré le changement de statut, puis les a rétablis. Ou bien un autre équipement était synchronisé avec un décalage sur ta boîte.

      J'avais un stalker pendant un temps qui surveillait mes boîtes mails (il le fait probablement encore), et je ne comprenait pas pourquoi des messages que je n'avais pas encore lu étaient "déjà lus". Par la suite, il a appris à ne plus laisser autant de traces. Je n'utilise plus ces boîtes mails depuis des années, et j'en ai perdues quelques unes à force de changer tous les deux jours le mot de passe (histoire de rendre caduque la récupération du mot de passe par courrier postal (Oui, il accédait aussi à ma boîte aux lettres)).

      Dans l'hôpital psy, tu as probablement servi de cobaye pour tester des médicaments, si si, ceux qui ont des effets sur le cerveau. Alors forcément ils n'allaient pas se couper des revenus que tu leur apportais. (Tous les Docteurs ne le font pas)

      Pourquoi bloquer la publicité et les traqueurs : https://greboca.com/Pourquoi-bloquer-la-publicite-et-les-traqueurs.html

      • [^] # Re: mon phénomène vraiment bizarre

        Posté par  . Évalué à -2.

        Je n'ai pas augmenté l'autonomie au max en réduisant la luminosité; je n'ai simplement pas touché a ce téléphone pendant au moins 2 jours (donc le "rétro-éclairage" est tout simplement resté éteint). Est ce que ce téléphone aurait pu tenir 48h en veille sans secteur ? Peut-être, c'est plausible, rien d'extraordinaire; même si la batterie de ce téléphone était vraiment faiblarde. Disons, je ne sais pas et c'est pas vraiment la question qui m’intéresse.

        Les messages qui sont revenus en non-lus, ce sont les threads sur Signal (a la fois sur leur propre réseau; ainsi que des SMS, suivant l'interlocuteur). Certains de ces threads étaient vieux d’environ 2 mois… (je me souviens très bien parce que pour l'un des threads c’était un échange de vœux pour la bonne année, avec un copain très proche).

        J'utilisais à cette époque une version de Signal qui n'avait pas de fonction pour mettre les threads en non-lus (je suis a 95% confiant de cette info mais pas 100%, c’était en mars 2021, je crois que l’implémentation de cette fonction a ete faite avant, vers juin 2020, mais je n'utilisais pas la dernière version; c’était tellement fou, j'avais évidemment bien pris le temps de vérifier, mais aujourd'hui je me demande quand même si je me suis pas planté là dessus tellement c'est bizarre).

        A l’hôpital, c'est juste que quand tu es psychiatre et que tu vois un type, devant toi, qui te dit avoir compris que d'autres humanités extraterrestres nous visitent, qui te demande 4heures de discussion, mais que tu es débordé, que tu n'as que 10 minutes pour lui et que c'est déjà beaucoup trop, hop, tu le nets vite fait dans la case "délire" et sous anti-psychotique. Tu te dis que tu le garde quelques jours en observation avant que ça se tasse un peu. C'est une réaction tout à fait normale, c'est ce qu'ils ont appris, ce pourquoi on les paye.

    • [^] # Re: mon phénomène vraiment bizarre

      Posté par  (Mastodon) . Évalué à 8. Dernière modification le 12/08/22 à 00:03.

      Moi aussi j'aime le pain de seigle.

      Jami: beabb2b063da0a2f0a2acaddcd9cc1421245d5de

    • [^] # Re: mon phénomène vraiment bizarre

      Posté par  . Évalué à 9.

      Il arrive que, pour certaines personnes, le cerveau se mette à débloquer complètement, au point que leur perception de la réalité s'en trouve, par moments, totalement altérée. Et on ne se rend compte que quelque chose cloche que dans le regard des autres…

      J'en ai appris tellement sur le fonctionnement de notre cerveau qu'aujourd'hui je comprends que ce que ces personnes vivent est la réalité. Pour eux, bien sûr mais tout est comme si ça leur était réellement arrivé. Ça interpelle aussi sur ce qu'est "la réalité" mais il apparaît que ces personnes vivent vraiment ce qu'elles décrivent et qu'elles sont convaincues que c'est la réalité. Un processus les empêche de reconnaître (disons de "détecter") que ça n'est pas ce que les "autres" pourraient avoir observé.

      Notre cerveau est une machine à donner du sens à ce qui nous entoure et nous arrive, même si c'est complètement abracadabrant(-esque, pour paraphraser quelqu'un qu'on connaît bien). Ce que tu décris est en effet une expérience difficile à confirmer et je suis certain que tu l'as vécu. Mais est-ce réellement arrivé? Ça n'est pas à moi de le dire. Le fait que nos sens puissent nous mentir¹, que notre cerveau nous fasse croire des choses irréelles² me suffit à accueillir ton récit avec tout le respect qu'il se doit.

      En outre, je salue ton courage et ta bravoure d'avoir déposé ton histoire sur ce forum. Ceci dit, ça n'est pas vraiment l'endroit approprié — et du reste, je ne comprends pas pourquoi tant de moinssage non plus. L'auteur a demandé à son audience si elle avait un récit et tu lui en as fourni un.

      Tu trouveras sans doute en ton expérience les explications qui font sens pour toi. Il est possible que tes proches se sentent désemparés et ne savent pas trop comment t'aborder ou te parler. Cela ne sert à rien de confronter ta perception avec la leur, ils ne comprendraient probablement pas et ça ne mènera pas à grand chose de constructif. Garde en tête l'éventualité que ta… machinerie cérébrale pourrait dysfonctionner. Dans le fond, ça nous arrive à tous, dans des degrés divers.

      J'ai vécu pendant plus de six mois avec une personne souffrant de délires paranoïaques — je crois qu'on appelle ça effectivement de la schizophrénie. Tu ne le perçois pas de cette manière et il n'y a rien de mal à ça, c'est tout-à-fait normal. Et fou, tu l'es encore moins.

      Il doit être fort… désagréable de se rendre compte — et encore plus de l'accepter — que la machine qui sert à définir ce que nous sommes est grippée ou foireuse au point de nous empêcher de partager les expériences des autres. Et avec çà, avoir à supporter le jugement de ceux qui ne comprennent pas («mais non, je ne suis pas fou!»)… Il est important que, dans tes proches, il y en ait qui t'accompagnent et t'offrent le support que tu mérites.

      Les démarches qu'ils auront à faire ne leur plairont sans doute pas, à savoir insister pour que tu sois correctement pris en charge et suivi. Or il est possible que tu aies finalement une vie moins stressante car des traitements existent, bien qu'il puisse te paraître légitime de les refuser. La science a énormément progressé dans la prise en charge de ces dysfonctionnements et permet d'offrir une vie relativement apaisante. Le moins évident est de faire confiance car c'est bien là tout le problème: comment peut-ont être certain de pouvoir faire confiance à des gens qui nous croient "fou"?

      Je ne suis pas qualifié pour faire quelque diagnostic que ce soit et il est logique que tu prennes mes propos avec d'énormes pincettes. Je ne peux que te recommander de garder la foi en tes proches et de leur faire confiance.


      ¹ Chatouillis sans stimulus, acouphènes, phénomène de déjà-vu, illusions d'optique et acoustiques…
      ² Paralysie du sommeil, faux souvenirs et autres biais cognitifs…

      • [^] # Re: mon phénomène vraiment bizarre

        Posté par  . Évalué à 2. Dernière modification le 12/08/22 à 18:16.

        Merci pour ton message bienveillant :)

        Ce que tu dis est intéressant et je suis d'accord dans l'ensemble.

        Cependant, dans le cas de mon expérience, quand j'ai constaté que des threads s'étaient remis en non lus sur mon téléphone, c'était plusieurs jours plus tard, lorsque j'étais redescendu de cet état de "transe", à froid, et que j'étais tout simplement en train de poireauter dans une chambre d'hôpital.

        C'est dans cet état "normal" que j'ai vu sur Signal des threads non lus que j'avais déjà lus. Ainsi, je suis absolument certain que ce n'était pas irréel (mais je comprends tout à fait que mes interlocuteurs tiquent sur ce point). Quand je l'ai vu, j'étais avec mon père qui venait de m'apporter mon téléphone et j'ai d'ailleurs eu un choc émotionnel en le découvrant. Malheureusement sur le coup, je n'ai pas eu la lucidité d'esprit de prendre des captures d'écran pour garder des traces (à quoi bon de toute façon?). J'ai surtout voulu constater que ce n'était pas simplement des nouveaux messages de proches qui viendraient aux nouvelles, qui auraient pu remettre ces threads en gras. Alors, j'ai cliqué sur ces threads et les threads sont revenus avec une police normale. Et j'ai pu constater, effectivement, que je n'avais pas de nouveaux messages.

        D'ailleurs, si je n'avais pas gardé cette trace physique de cette "transe" (à savoir ces messages en gras, chose que je sais avoir vraiment vu et qui a mon avis sont liés a cet état dans lequel j’étais), alors, j'aurais certainement accepté quelques jours/semaine plus tard que mon téléphone ne s'était pas éteint sous mes yeux et qu'il s'agissait le plus vraisemblablement d'une bouffe délirante.

        Aujourd'hui j'exclus toujours cette hypothèse d'une bouffe délirante (qui semblera logiquement la plus vraisemblable pour n'importe qui) car je considère que mon discours est parfaitement cohérent et je n'arrive pas a mettre mon raisonnement en défaut.

        Le problème de cette expérience c'est qu'elle n'est pas reproductible, et je comprends tout à fait que les gens ne me croient pas dans mon récit.

        Depuis, j'ai essayé de me renseigner comme j'ai pu pour tenter de trouver un début d'explication, tenter de comprendre ce qui a pu se produire.

        Eh bien, il faut déjà admettre, qu'on ne connait rien, ou pas grand-chose de la nature de la conscience.

        J'ai par exemple découvert l'expérience du robot et du poussin télépathe de René Peoc'h. Est-ce que cette expérience marche vraiment ? Est-ce que c'est reproductible ? Pourquoi personne ne tente de reproduire cette expérience, même avec l'idée de démontrer des biais statistiques ?
        J'ai par exemple aussi découvert le cas Nicolas Fraisse, et je ne sais pas quoi en penser (je n'y aurais pas cru avant ma propre expérience, mais ses défenseurs affirment que les résultats des experiences avec lui sont reproductibles).

        Pourquoi ne met-on pas des chercheurs qui soient un peu ouverts d'esprit et rigoureux, pour refaire des expériences ?

        Ce sont des questions interdites, vous passez pour un fou rien que de l'évoquer (d'où les moinssages par exemple).

        Aucun organisme de recherche public n'accordera des crédits pour conduire de telles expériences. Et c'est bien dommage, car même si les résultats se révèleraient négatifs, ce serait déjà en soit une information importante.

        Et j'ai découvert beaucoup de sujets "troublant" comme ceux-la. L'un de ces éléments les plus solides, qui me trouble le plus, c'est le modèle cosmologique Janus de Jean-Pierre Petit. C'est de la physique et des maths.
        Par contre, c'est absolument interdit de prononcer son nom dans un labo du CNRS (et je sais de quoi je parle).

        Nous vivons une époque lamentable, où les chercheurs sont ancrées dans leurs certitudes et où finalement les institutions scientifiques sont comme les inquisiteurs de Galilée, refusant, ne serait-ce que de prendre ces idées avec un minimum de considération.

        C'est que le "cout" moral, intellectuel, de ce changement de paradigme est sans doute trop important pour accepter, ne serait-ce que de bien vouloir examiner sérieusement ces questions.

        En tout cas, en ce qui me concerne, c'est tout mon socle de croyances que j'ai pulvérisé en vivant une expérience extraordinaire comme celle-ci.

        • [^] # Re: mon phénomène vraiment bizarre

          Posté par  . Évalué à 6. Dernière modification le 12/08/22 à 18:44.

          C'est dans cet état "normal" que j'ai vu sur Signal des threads non lus que j'avais déjà lus. Ainsi, je suis absolument certain que ce n'était pas irréel […]

          Je vais t'offrir une explication qui vaut ce qu'elle vaut mais elle aura le mérite de te déculpabiliser complètement. En gros ne vois pas nécessairement une responsabilité personnelle en ce qui t'est arrivé, ça pourrait très bien être le fait d'un bug quelque part. Et vu la complexité rampante de l'informatique moderne, ça ne me paraît en rien surprenant.

          Citons par exemple (sans que je puisse le vérifier, bien entendu):

          • un problème de synchronisation entre serveurs, qui a fait que tes messages aient réapparu sous un statut non lu; qu'il y en ait plusieurs d'un coup me paraît bien plus plausible dans l'exploration de cette possibilité.

          • Une erreur de mise en cache de ton téléphone.

          • Une erreur sur les serveurs de Signal — tu n'es peut-être pas la seule personne à qui ce soit arrivé sur Terre à ce moment-là et on ne pense généralement pas à faire une annonce planétaire pour savoir qui est dans le même cas ;-).

          Il pourrait aussi y avoir un piratage informatique, que ce soit chez Signal ou sur ton téléphone (ou les deux). Mais dans ce cas, il est de bon ton d'accumuler des preuves et cette explication est souvent plus fumeuse que vérifiable¹.

          Quant à la batterie qui est revenue avec le pourcentage décrit, il y a aussi la possibilité que la personne à qui tu as confié ton téléphone l'ait rechargé².


          ¹ … et surtout sujette à plus de questions que ce qu'elle fournit comme réponses.
          ² Un ordinateur, sous batterie(s), qui s'arrête brutalement n'est pas rare, surtout quand la batterie est âgée. J'ai aussi parfois l'impression que ça "vit" tout seul, ces trucs-là…

          • [^] # Re: mon phénomène vraiment bizarre

            Posté par  . Évalué à 1.

            Eh bien merci pour ces hypothèses.

            Ne t'en fait pas, je ne culpabilise pas ;)

          • [^] # Re: mon phénomène vraiment bizarre

            Posté par  (site web personnel, Mastodon) . Évalué à 3.

            Ce genre de truc m'arrive tout le temps avec XMPP. Des messages qui disparaissent d'un client à l'autre, des messages indiqués comme chiffrés mais qui ne le sont pas vraiment, des contacts affichés hors-ligne mais qui sont bien connectés… Peut-être que Signal a des bugs similaires ?

            • [^] # Re: mon phénomène vraiment bizarre

              Posté par  (site web personnel, Mastodon) . Évalué à 2.

              Ah les status (personne marqué connectée mais qui ne l'est pas ou inversement, message marqué comme délivré à une personne hors ligne ou marqué comme en attente alors que l'autre te répond justement dessus) ; ce genre d'anomalies ou d'hallucinations que j'ai trop souvent avec timze chez certains clients.

              “It is seldom that liberty of any kind is lost all at once.” ― David Hume

            • [^] # Re: mon phénomène vraiment bizarre

              Posté par  (Mastodon) . Évalué à 5.

              Je crois que c'est un problème partagé par beaucoup de messageries instantanées. Skype for business (ça existe encore?) et Microsoft Teams sont des exemples flagrants.

              Je crois que c'est une des raisons pour lesquelles certaines messageries veulent que l'app ton smartphone reste le "cerveau" et que les interfaces desktop/web ne sont que des interfaces connectées à celle-ci.

              Jami: beabb2b063da0a2f0a2acaddcd9cc1421245d5de

      • [^] # Re: mon phénomène vraiment bizarre

        Posté par  . Évalué à 5. Dernière modification le 12/08/22 à 22:06.

        Tiens, j’étais en train de regarder une vidéo où un alpiniste décrit les effets de la haute altitude. J’ai repensé au message initial. La 1ère pensée qui m’est venue, c’est que les uns ont l’humilité de reconnaître que leur sens peuvent défaillir, et savent gérer les limites de leurs corps (et donc de leur esprit), tandis que les autres sont juste… trop imbus d’eux-mêmes pour reconnaître leurs limites, et vont rationaliser après coup ce qu’ils ont vécu.

        C’est évidemment très particulier. La montagne c’est l’école de l’humilité. Quoi qu’on en dise par ailleurs.

        Les démarches qu'ils auront à faire ne leur plairont sans doute pas, à savoir insister pour que tu sois correctement pris en charge et suivi. Or il est possible que tu aies finalement une vie moins stressante car des traitements existent, bien qu'il puisse te paraître légitime de les refuser. La science a énormément progressé dans la prise en charge de ces dysfonctionnements et permet d'offrir une vie relativement apaisante. Le moins évident est de faire confiance car c'est bien là tout le problème: comment peut-ont être certain de pouvoir faire confiance à des gens qui nous croient "fou"?

        Je ne suis pas qualifié pour faire quelque diagnostic que ce soit et il est logique que tu prennes mes propos avec d'énormes pincettes. Je ne peux que te recommander de garder la foi en tes proches et de leur faire confiance.

        J’ai moinsé le message original, justement pour pas laisser croire que son histoire avait une quelconque pertinence ici, surtout sur un site comme Linuxfr, dédié à l’informatique, surtout sur un site qui a déjà un certain passif en la matière, un site dont les modérateurs ont beaucoup à se reprocher sur ce point (d’ailleurs un nouveau compte créé pour poster ce message, et qui fait comme s’il connaissait les us & coutumes du coin… hum…). Enfin bref. On va pas déterrer les vieilles histoires…

        Mais je ne peux qu’abonder sur ce que tu viens de dire. Ne pas prendre à la légère ce genre de situation, ne pas les encourager, pousser à accepter sa maladie. La schizophrénie, typiquement est biologique à ma connaissance, et on peut presque vivre normalement avec, lorsqu’on l’accepte, à condition de l’accepter.

        Mort aux cons !

        • [^] # Re: mon phénomène vraiment bizarre

          Posté par  . Évalué à 2.

          PS : la schizo, comme le manque d’oxygène, provoque des hallucinations.

          Ici il s’agit de phénomènes tout à fait réel (un bug d’une appli ou tout simplement un historique effacé après un certain temps, un smartphone qui se met en veille profonde, etc.) ; par contre le fonctionnement cognitif est clairement détraqué.

          Par exemple :

          En psychiatrie, une apophénie est une altération de la perception qui conduit un individu à attribuer un sens particulier à des événements banals en établissant des rapports non motivés entre les choses. Tout lui paraît avoir été préparé pour lui : pour tester s'il remarque ces bizarreries, etc.

          Le diagnostic est une science difficile, surtout à travers des commentaires sur Internet xD.

          Mort aux cons !

        • [^] # Re: mon phénomène vraiment bizarre

          Posté par  . Évalué à 2.

          Vous ne pouvez même pas envisager l’hypothèse que d'autres choses, que nous ignorons encore totalement existent/agissent, je me trompe ?

          Que pensez-vous du modèle cosmologique Janus ?

          J’ai moinsé le message original, justement pour pas laisser croire que son histoire avait une quelconque pertinence ici, surtout sur un site comme Linuxfr, dédié à l’informatique

          L'auteur du journal a conclu sur un question ouverte qui a évidemment résonné vis-a-vis de mon vécu. Je ne pouvais pas ne pas raconter cette anecdote. Alors, étant un lecteur assidu mais passif depuis des années, j'ai pris la décision de me créer un compte pour raconter cette expérience "paranormale".

          Maintenant, si vous pensez que c'est un récit d'une personne imbu d’elle-même, qui manque d’humilité, je m'en attriste mais c'est une critique tellement injuste, qu'a mes yeux, elle en dit surtout long sur vous.

          Et puis vous me critiquez de vouloir rationaliser. Mais que dois-je faire alors, ne pas rationaliser ?

          Vous me direz, tu dois accepter que c’était un coup de folie. Mais n'est-ce pas justement ça rationaliser ? Et si cette rationalisation, ce récit du coup de folie, ne colle pas a l'examen des faits ? Que dois-je faire ? Accepter le coup de folie quand même ? Mais ne serait-ce pas cela justement la folie ?

          Mais je ne peux qu’abonder sur ce que tu viens de dire. Ne pas prendre à la légère ce genre de situation, ne pas les encourager, pousser à accepter sa maladie. La schizophrénie, typiquement est biologique à ma connaissance, et on peut presque vivre normalement avec, lorsqu’on l’accepte, à condition de l’accepter.

          Sachez que je sais que je ne suis pas schizophrène, autant que vous sachiez que vous en êtes pas un. Par exemple que dire des gens qui croyaient que la Terre était plate avant Copernic ? Que c’était des schizophrènes ?
          Nous sommes dans une situation comparable. Nous avons nos croyances sur la base de nos connaissances, par exemple vous croyez avoir du libre arbitre, mais si vous vous trompiez ? Alors ne seriez vous pas un genre de schizophrène ? En l’état des croyances actuelles, non, car malgré tout, votre raisonnement vous permet de vivre de manière logique/cohérente.

          Disons que l’épisode que j'ai vécu a été une sorte de quête, de recherche, conduit par mon bagage et mon caractère. Et dans cette quête, sans savoir où j'allais, seulement en essayant toujours de coller au mieux avec mes valeurs, j'ai eu un épisode qui m'a fait déboucher sur une "transe" et qui a laissé une trace, factuelle, dans un appareil électronique. A ce titre, oui, je pense que ça peut intéresser des gens qui lisent un billet sur le paranormal en informatique. Et peut-être que à nouveau, modestement, ça nourrira des réflexions.

          • [^] # Re: mon phénomène vraiment bizarre

            Posté par  . Évalué à -1.

            Et sinon t'as pécho ? Comment tu prononces ton pseudo, protonNien ou protonOeuf ?

            • [^] # Re: mon phénomène vraiment bizarre

              Posté par  . Évalué à 0.

              Tu peux prononcer mon pseudo protonOeuf.

              Eh non, le dénouement de cette histoire c'est que je ne l'ai pas pécho. A ce jour, je l'ai même totalement perdue car malheureusement depuis elle a coupé tous les ponts entre nous et refusé catégoriquement la moindre discussion C'est sans doute mieux pour elle et peut-être aussi pour moi.

              En attendant, et pour l'instant je fais ma vie à l'étranger dans un boulot qui me botte bien. Et qui sait, le temps passant, un jour peut-être, nos chemins se recroiseront.

        • [^] # Re: mon phénomène vraiment bizarre

          Posté par  . Évalué à 4.

          les uns ont l’humilité de reconnaître que leur sens peuvent défaillir, […] les autres sont juste… trop imbus d’eux-mêmes […]

          Il s'agit là d'un schéma de pensée binaire, par trop restrictif. Il y a aussi ceux qui ne savent pas, qui ne comprennent pas ou qui n'ont pas appris ou qui en sont incapables, qui ne se rendent pas compte, bref, c'est bien plus nuancé que ça. Il faut vraiment se méfier de ce genre de classification binaire, beaucoup trop simpliste et faire preuve de prudence.

          • [^] # Re: mon phénomène vraiment bizarre

            Posté par  . Évalué à 2. Dernière modification le 13/08/22 à 12:17.

            Ben non. On est tous confrontés un jour ou l’autre à des phénomènes ou des choses qu’on ne s’explique pas. Ce n’est pas une question de capacité intellectuelle. Le truc c’est qu’en fonction du contexte ou de la personnalité de la personne, on va s’investir plus ou moins fortement pour résoudre ce qui nous apparaît comme une énigme. Mais tôt ou tard, on va aussi lâcher l’affaire, accepter de ne pas savoir, et passer à autre chose. Tout simplement.

            Tu as ce préjugé tenace autour des maladies psychiatriques, l’idée sous-entendue dans ton commentaire d’une retard mental et/ou d’un manque d’apprentissage, de connaissances, etc.

            C’est tout simplement faux de dire que les problèmes psychiatriques viennent d’un problème de compréhension et/ou de savoir (cela relève en réalité de préjugés de classe, linuxfr, sa population de cadre bac+5, tout ça…) Tout au plus la culture et des capacités intellectuelles élevées rendent plus difficile la détection d’un problème psychiatrique. Parce que le discours sera plus élaboré, voir intègrera des fragments de pensée tout ce qu’il y a de plus rigoureux (notre JPP national est un cas dans son genre… l’âge n’arrange rien à l’affaire).

            La capacité à se remettre en question, à tenir compte du témoignage et/ou de l’avis de l’autre est à mon sens essentiel pour prévenir les maladies mentales ou du moins limiter très grandement leur impact sur la qualité de vie. D’une manière générale pour le bon équilibre psychologique d’une personne.¹ Je considère à contrario que la promotion du narcissisme et des comportements associaux sont un problème de santé publique (qui n’empêche pas et va de pair avec, paradoxalement, un extrême conformisme et un rejet ve tout écart à la norme).

            C’est d’autant plus vrai dans le cas présent ici ; j’ai rajouté un PS exprès pour signaler qu’il n’y a pas d’hallucinations ici, donc à priori ce n’est pas de la schizophrénie, j’ai donné même le terme exact : c’est de l’apophénie. C’est-à-dire, très explicitement, une forme extrême de pensée égo-centrée. Ce n’est pas binaire que de dire cela, ça s’appelle classifier, catégoriser.

            Si je dis ça c’est aussi parce que j’ai en tête des témoignas précis, typiquement un schizophrène qui a accepté sa maladie a la capacité à distinguer les hallucinations de la réalité, dans une certaine mesure. Le point clef c’est vraiment l’acceptation et c’est ce qu’il y a de plus difficile dans ce genre de maladie.

            Je ne peux que conseiller de voir ou revoir l’excellentissime A wonderfull mind.

            ———

            ¹ En fait se soumettre excessivement aux injonctions sociales, c’est de la névrose. Ça peut aussi devenir un problème de santé mentale.

            Mort aux cons !

            • [^] # Re: mon phénomène vraiment bizarre

              Posté par  . Évalué à 1.

              Je reformule: la classification des personnes (soit "humbles", soit "imbus d'eux-mêmes") est un raisonnement binaire, qu'il faut éviter. La réalité est plus nuancée que ça.

              Je ne reconnais pas, dans le développement que tu écris, une argumentation sur ce point précis. Je ne conteste pas ton raisonnement, ceci dit, je ne vois juste pas le rapport avec ce que j'ai écrit.

              • [^] # Re: mon phénomène vraiment bizarre

                Posté par  . Évalué à 3. Dernière modification le 15/08/22 à 21:47.

                Il n’y a pas d’argumentation sur ce point car tu fais un homme de paille. En psy. on va plutôt, très grossièrement, mettre un curseur. Seulement y’a des curseurs qui vont être très, très à l’extrême chez certaines personnes. Lorsqu’on atteint un seuil, alors le qualificatif est amplement mérité.

                Voilà comment ça fonctionne.

                Quand le discours est aussi caricaturalement extrême (ou extrêmement caricatural?) y’a pas besoin d’enculer des mouches…

                Après les phrases toutes faites qui énoncent des truismes ou des généralités très vagues, du style “la réalité est plus nuancée que ça” (ça quoi?) &co. Comment dire ? J’exècre au plus haut point.

                Libre à toi de nuancer mon propos dans ce cas. Qu’est-ce qui, dans le cas d’espèce présentement est à nuancer ? Quand môssieur te dit “la batterie de mon téléphone a duré 2 jours, c’est l’Univers qui m’envoie un message” (je caricature à peine) tu trouves qu’il est nuancé comme discours ? Explique-moi donc.

                Voilà toi, par exemple, tu tiens typiquement un discours donneur de leçon. Tu vas me dire moi aussi. Oui. Mais moi je sais de quoi je parle. Toi non. Ça t’enquiquine un poil. Du coup tu en es réduit à me sortir des trucs bateau (et quelques sales préjugés qui traînent au passage, ce n’est qu’une forme de classification, assez méchante au demeurant).

                Bisous tout plein :)

                Mort aux cons !

                • [^] # Re: mon phénomène vraiment bizarre

                  Posté par  . Évalué à 3. Dernière modification le 22/08/22 à 17:30.

                  Quand môssieur te dit “la batterie de mon téléphone a duré 2 jours, c’est l’Univers qui m’envoie un message” (je caricature à peine) tu trouves qu’il est nuancé comme discours ? Explique-moi donc.

                  Nuancé ? Non, carrément pas. Mais est-ce vraiment un soucis d'humilité ? Suis pas spécialiste mais est-ce que :
                  - cette vision nombriliste ne pourrait pas être l'un des symptômes du trouble mental ?
                  - ça ne pourrait pas venir plutôt de la culture ? L'environnement ? Dans certaine familles le surnaturel est omniprésent. Face à l'inconnu on y pensera avant le reste. L'hypothèse du message de l'univers paraîtra plus plausible que le simple bug.

                  Sinon, pour aller dans ton sens, j'ai récemment croisé une étude qui disait que les personnes qui pratiquaient plus souvent l'introspection étaient moins perméables aux thèses conspirationnistes. Je n'arrive pas à remettre la main dessus.

                  • [^] # Re: mon phénomène vraiment bizarre

                    Posté par  . Évalué à 2. Dernière modification le 03/09/22 à 14:47.

                    On peut y voir aussi … juste une expression pour dire que les lois de l’usure de l’équipement font que c’est ptete le moment de changer, de manière un peu exubérante ? Un truc pas à prendre au premier degré ?

                    Si les lois de l’usure sont conformes au loi de l’univers, ce qui semble assez probable, c’est juste une manière de l’exprimer ? Enfin perso c’est le genre d’expression que je pourrai employer de manière « légère », sans pour autant penser qu’une force surnaturelle me parle directement dans un délire de toute puissance …

                    (je devrai ptete me méfier de comment ça pourrait être interprété si les prennent ça au premier degré sans percevoir la légèreté du propos …)

    • [^] # Re: mon phénomène vraiment bizarre

      Posté par  . Évalué à 0. Dernière modification le 12/08/22 à 19:45.

      J'ai simplifié le problème en stipulant que pour des faits il y a toujours deux explications simultanées.

      • Une explication physique scientifiquement dure même si tu ne la connais pas.
      • Et: d'aucunes à un grand nombre d'explications interprétées.

      Je considère que les deux sont vraies.

      Je vais m'attarder plus en détail sur ce que j'appelle une explication interprétée.
      Cela peut être tout, du paranormal, du mystique, de la logique empirique, sa principale caractéristique c'est qu'elle n'est pas reproductible. Il n'y a alors de limite que ta capacité à créer du story telling par rapport à ton vécu et tes sources de culture sous forme de seeds.
      C'est inexplicable parce que pour l'expliquer il faudrait raconter toute ta vie hors c'est impossible, car personne ne peut vivre et raconter toute sa vie en même temps , idem personne ne peut écouter toute la vie d'un autre.

      Tu peux donc te créer une mythologie interne qui n'a de sens que pour toi et cela ne sert à rien d'en parler.

      Au-delà de ceci il a aussi de vraies pathologies bien sûr.

      • [^] # Re: mon phénomène vraiment bizarre

        Posté par  . Évalué à 2.

        C'est un point de vu intéressant.

        Je pense néanmoins que même le récit le plus complexe (alors peut-être pas dans toute sa complexité, peut-être pas dans le moindre détail, effectivement, sinon il faudrait revivre exactement la même vie) peut se résumer, se compresser, dans une essence suffisamment synthétique, le substrat le plus important, pour nourrir a son tour la réflexion de l'autre. L’élaboration d'une réflexion, d'un travail, quel qu’il soit, est finalement l’œuvre d'une vie, mais dans l’élaboration de nos travaux on produit beaucoup de déchets pour finalement ne garder que ce qui est important. Et quelque part, c'est l’héritage qui est important. On commence toujours à partir de l’héritage avant soit, on construit, puis on laisse ce que les autres vont recuperer après nous.

        Je m'explique: c'est parce que toute sa vie a amené Galilée à comprendre que la Terre tournait autour du Soleil et qu'il a su le formaliser suffisamment simplement que cette réflexion a pu à son tour nourrir Newton, qui a pu laisser en héritage la loi de la gravitation universelle, connaissance qui a permis à son tour de nourrir Einstein, etc, etc, etc.

        Ça marche dans n'importe quel domaine, par exemple prenez un ouvrier sur un chantier, c'est parce qu'on lui a appris des bases et qu'il a quelques outils qu'il est capable de montrer un mur, et c'est parce qu'il va pratiquer et faire des ratages qu'il va perfectionner sa technique et puis au final, malgré tout, il aura permis de construire des ponts sur lesquels on pourra faire rouler des camions.

        Mon postulat fondamental, mon acte de foi indémontrable, c'est que, tout, absolument tout, à une explication scientifique "dure", tout vient d'une cause et tout n'est qu'un enchainement de causes et de conséquences depuis la nuit des temps. Évidemment, j'ai été nourri dans cette réflexion par toute mon éducation, tout mon parcours, qui m'a conduit dans ce système de pensées. Mais il n'est pas nécessaire de connaitre toute ma vie, jusqu’à l'heure à laquelle je chie le matin, pour comprendre cette idée.

        Nous sommes dans un processus évolutif, où le mécanisme d’évolution produit des déchets, des "erreurs", mais où le propre de ce mécanisme c'est justement d’être capable d'extraire une substance, une moelle, riche, qui va a son tour servir de graine pour faire germer une nouvelle idée, une nouvelle construction.

        Je ne fait qu'enfoncer des portes ouvertes mais, est-ce que le message est assez clair dans ce que je dis ?

  • # Changement d'allim

    Posté par  (site web personnel) . Évalué à 8. Dernière modification le 11/08/22 à 23:47.

    Un jour, je déplace mon ordinateur sur la table (boîtier tour), et j'organise différemment l'espace.

    je bouge les écrans (des gros CRT).
    Je tourne l'ordinateur pour avoir la façade arrière à l'avant, plus pratique pour brancher et débrancher les trucs dessus.

    J'allume l'ordinateur par le clavier. Il d"marre, et au bout de quelques secondes il s'éteint… allons bon.

    Je me suis dit qu'avec les disques durs que j'avais ajoutés, les cartes extensions et les ventilo, l’alimentation n'était pas assez puissante.

    Je file acheter une nouvelle allim, plus puissante. Je retire l'ancienne et j'installe la nouvelle.

    Même constat…

    En fait, c'était le bouton power sur la face avant qui était appuyée contre le mur… et ça faisait une extinction forcée. (Oui, les boutons power et reset dépassaient).

    Pourquoi bloquer la publicité et les traqueurs : https://greboca.com/Pourquoi-bloquer-la-publicite-et-les-traqueurs.html

  • # Un simple bug

    Posté par  (site web personnel) . Évalué à 10.

    Et toi, ami lecteur, as-tu été témoin de phénomènes vraiment bizarres?

    J’en ai eu un hier.

    Qui s’est avéré en fin de compte n’avoir rien d’inexplicable, mais qui sur le coup m’a fait me poser pas mal de questions…

    Un collaborateur me signale qu’il n’arrive pas à exécuter une règle Make particulière :

    $ make patterns
    make: dosdp-tools: Permission denied
    make: *** Makefile:155:patterns] Error 127

    Huh ? Permission denied ?

    Rapide coup d’œil sur la règle patterns dans le Makefile :

    patterns:
            @dosdp-tools generate --table-format=csv [commande tronquée, elle est assez longue et ce n’est pas important]

    Bon, euh, t’as bien installé dosdp-tools, t’as mis l’exécutable dans le PATH ?

    $ which dosdp-tools
    /tools/dosdp-tools/bin/dosdp-tools
    $ dosdp-tools --version
    name: dosdp-tools, version: 0.19.3, scalaVersion: 2.13.18, sbtVersion: 1.6.2

    Ok… dans le contexte du Makefile le PATH est toujours le bon ?

    patterns:
            @which dosdp-tools
            @dosdp-tools generate --table-format-csv []
    $ make patterns
    /tools/dosdp-tools/bin/dosdp-tools
    make: dosdp-tools: Permission denied
    make: *** Makefile:156:patterns] Error 127

    Bon, quelque part, ça a du sens, si le problème était que dosdp-tools était introuvable à cause d’un mauvais PATH ou quelque chose dans le genre on aurait un No such file or directory (ENOENT), pas un Permission denied (EACCES)…

    On a vérifié que l’exécutable était bien exécutable ? Il est pas en 644 ? Et tous les dossiers parents sont bien traversables ? Ah ben oui, tout ça c’est bon, puisque ça marche quand on invoque dosdp-tools directement depuis le shell, on l’a vu plus haut…

    Bon, et si on passe le chemin complet dans le Makefile, il se passe quoi ?

    patterns:
            @/tools/dosdp-tools/bin/dosdp-tools --version
    $ make patterns
    name: dosdp-tools, version: 0.19.3, scalaVersion: 2.13.18, sbtVersion: 1.6.2

    Wopitain ça marche. Donc on dirait bien que Make n’arrive pas à trouver l’exécutable, mais dans ce cas pourquoi il nous sort une Permission denied ???

    (À ce stade vous avez peut-être déjà une petite idée… Moi, à ce moment-là, non.)

    Je vous passe un certain nombre d’essais et erreurs, mais parmi les essais, deux ont été « intéressants » :

    patterns:
            if [ true ]; then dosdp-patterns ... ; fi

    Fonctionne !

    patterns:
            exec dosdp-patterns ...

    Fonctionne ! WTF ? Appeler dosdp-patterns tout court échoue avec un Permission denied mais l’appeler via exec fonctionne ?

    Là, je suis à deux doigts de suggérer de décoller et d’atomiser le site depuis une position en orbite, parce que c’est le seul moyen d’être sûr. Mais avant d’en arriver là, je teste un dernier truc (plus par frustration qu’autre chose) : renommer l’exécutable dosdp-tools en dosdp-wtf (en changeant évidemment l’invocation dans le Makefile), et… ça fonctionne !

    En fait, si l’exécutable s’appelle n’importe quoi sauf dosdp-tools, ça fonctionne.

    Ok… est-ce qu’il y aurait un autre dosdp-tools ailleurs dans le PATH (ça n’expliquerait pas pourquoi Make trouverait cet autre dosdp-tools, mais bon, on ne sait jamais) ? Non.

    Là, je commence (enfin) à avoir une idée, sauf que l’explication à laquelle je pense ne devrait en principe pas arriver.

    $ echo $PATH
    /tools:/tools/dosdp-tools/bin:tools/apache-jena/bin:/usr/local/bin:/usr/bin/bin

    Vous voyez le problème ? Le dossier /tools, qui contient un dossier dosdp-tools, est aussi dans le PATH ; et il est avant le dossier /tools/dosdp-tools/bin, qui contient le fichier exécutable dosdp-tools.

    Normalement, ce n’est pas censé être un problème. Lorsqu’on invoque un exécutable sans son chemin complet, le shell sait qu’il doit chercher un fichier exécutable et non un dossier, donc s’il trouve dans le PATH un dossier du même nom que la commande invoquée, le shell l’ignore simplement et continue sa recherche dans le reste du PATH.

    Mais ça, c’est valable pour le shell.

    Il se trouve que GNU Make, lui, a sa propre logique pour trouver un fichier exécutable dans le PATH, indépendamment de celle du shell. Et que depuis la version 4.3, cette logique… est boguée : Make ne vérifie pas si ce qu’il a trouvé dans le PATH est bien un fichier régulier. S’il trouve dans le PATH un dossier avec le même nom que la commande à invoquer, ben… il tente d’invoquer le dossier !

    (Le bug a été corrigé depuis, mais le correctif n’est pas encore disponible dans une version publiée.)

    Voilà, comme je disais au final il n’y a rien d’inexplicable ou de bizarre — un simple bug, par ailleurs déjà connu et même déjà corrigé au moment où je le découvre. Mais deux heures de perdues à cause de ça quand même…

    • [^] # Re: Un simple bug

      Posté par  (site web personnel) . Évalué à 6.

      Ah ça, du paranormal avec les Makefiles, j'en ai connu aussi :D
      De quoi tourner toute une nouvelle saison de X-Files…

      Mais je pense avoir résolu la plupart des cas que j'ai rencontré.

    • [^] # Re: Un simple bug

      Posté par  . Évalué à 3. Dernière modification le 12/08/22 à 14:57.

      Là, je suis à deux doigts de suggérer de décoller et d’atomiser le site depuis une position en orbite

      Franchement et honnêtement: respect pour ta ténacité. Tu as dû pousser un grand "Aaaaaah!" de soulagement béat une fois le stûut résolu? Juste avant d'arroser copieusement le bouzin d'une poignée d'insultes, fort bien justifiées d'ailleurs, en compensation de l'effort rendu, j'imagine…

      Oooh, comment je te comprends…

      • [^] # Re: Un simple bug

        Posté par  (site web personnel) . Évalué à 8.

        respect pour ta ténacité

        Je n’arrive pas à lâcher prise quand je suis confronté à un problème de ce genre. Ça devient une affaire personnelle entre moi et la machine, et comme disait Coluche, « c’est le plus intelligent des deux qui doit céder. » :D

        Juste avant d'arroser copieusement le bouzin d'une poignée d'insultes

        Un des avantages de travailler à domicile (oui parce que mon collaborateur était en réalité à 100 km de moi, le déboguage s’est fait dans une discussion Slack — ajoutant au passage à la frustration), c’est que personne ne me voit ou m’entend

        • ni balancer des bordées d’injures quand ça ne marche pas ;
        • ni esquisser un pas de danse lorsque ça marche.

        En l’espèce, il se pourrait que dans le feu de l’action j’ai traité les développeurs de GNU Make de progéniture de péripatéticienne, et que je les ai invité à avoir des relations d’un genre que la morale chrétienne réprouve. Je profite de l’occasion pour leur présenter mes excuses, je ne le pensais pas vraiment.

  • # J'ai des anecdotes de mystique hardware mais la je vais parler du mystique des fautes de frappe.

    Posté par  . Évalué à 3.

    Un soir désemparé je décide de passer à l'improviste chez une gonzesse que je kiffais. Je fais défiler les noms sur l'interphone et j'appuie une fois de trop. Le nom affiché était "Staup", message de l'univers ? J'ai quand même sonné, je n’aurai pas dû.

    La semaine dernière un pote me prête 400€ en espèce pour m'éviter d'être à découvert quand mon loyer tombe.
    Cette semaine j'achète une batterie de voiture modèle 465 prix 65€. Le caissier a tapé 465 au lieu 65 pour le débit de carte bleu.
    Ça allait me foutre dans la merde heureusement je m'en suis rendu compte le lendemain en rangeant la facture avec le ticket de CB agrafé dessus et ils m'ont remboursé en espèce, j'ai crédité mon compte à temps.

  • # Histoires de fantômes chez moi

    Posté par  (site web personnel) . Évalué à 10.

    La chaîne hifi hantée

    Régulièrement, ma vieille chaîne hifi s'allumait toute seule quand je rentrais chez moi le soir ou quand je me levais la nuit.

    Explication : c'était l'ampoule de la pièce qui émettait sur la même fréquence que la télécommande de la chaîne.

    L'ampoule possédée

    Les nuits d'été, la lumière s'allumait toute seule.

    Explication : un courant d'air par la fenêtre poussait la manivelle du volet roulant contre l'interrupteur.

    Double Hit Combo Paranormal Activity : l'ampoule s'allume toute seule et mets en route la chaîne hifi.

    Des cris dans la nuit

    De temps en temps, tard le soir j'entendais des "hooouuuuuu".

    Explication : toujours le vent qui passait la ventilation du voisin, quand il l'a changé, plus de "hooouuuuuu", mais des "veufleufleufleu" ce qui toujours chianf, mais fait moins peur.

    Triple Hit Combo Poltergeist : "hooouuuuuu" + ampoule s'allume toute seule + chaîne hifi qui s'allume.

    Phantasm

    Je me réveille dans un couloir étrange, rempli de gens qui ressemblent à des cadavres ambulants, ils marchent tous dans la même direction, l'air triste ou mauvais, comme marchant vers l'enfer.

    Explication: j'ai pris le métro le matin.

    Le post ci-dessus est une grosse connerie, ne le lisez pas sérieusement.

  • # Les phénomènes vibratoires...

    Posté par  . Évalué à 6. Dernière modification le 12/08/22 à 10:20.

    En ce qui concerne la vidéo, il se pourrait qu'il y ait une soudure défectueuse sur la carte mère, d'autant plus que tu sembles décrire une montée en température non négligeable. Or les grandes variations de températures sont responsables d'un vieillissement précoce des composants et des soudures qui finissent par lâcher.

    Une autre piste, moins probable, est un phénomène piezzo-électrique (ou microphonique): les condensateurs céramiques voient leur impédance (donc leur capacité) varier et provoquent des ondulations résiduelles. Si ces condensateurs sont pris dans une ligne d'alimentation, toute sensibilité au bruit peut engendrer des "bizarreries". Le vidéaste électronicien Dave Jones en a parlé en 2017 dans un de ses analyses d'oscilloscope numérique.

  • # CPU à 100% quand la table subit des secousses

    Posté par  . Évalué à 10.

    Et du coup tu regardais quel genre de vidéo ?

    *splash!*

  • # mkdocs

    Posté par  (Mastodon) . Évalué à 4.

    Il y a environ 1 mois je rédigeais une doc et quasi à chaque fois que je lançais mkdocs pour la générer mes écrans s'éteignaient subitement et ma session se verrouillais. Je n'ai pas vraiment compris comment une appli qui génère du html et du svg à partir de markdown et python pouvait verrouiller ma session.

    La seule chose que j'ai noté est que les températures cpu montaient très haut donc j'imagines que c'était lié à ça.

    Bref, sauvez la planète, abandonnez le python.

    Jami: beabb2b063da0a2f0a2acaddcd9cc1421245d5de

    • [^] # Re: mkdocs

      Posté par  . Évalué à 1.

      Un bug incompréhensible dans une appli web python. Après avoir retourné le truc dans tout les sens et en désespoir de cause je commence à regarder tout le code, on ne sait jamais. Je tombe sur:

      if cfg_max in fichier_de_config:
      max = cfg_max

      max étant une fonction built-in de python elle avait été redéfinie sans que l'interpréteur ne s'en inquiète.

      • [^] # Re: mkdocs

        Posté par  . Évalué à 5.

        max étant une fonction built-in de python elle avait été redéfinie sans que l'interpréteur ne s'en inquiète.

        Mais… pourquoi le ferait-il? C'est justement une des caractéristiques de Python et ça s'appelle le Monkey Patching, je crois. Je pense qu'en Javascript, c'est le même topo. Ce serait plutôt le développeur qu'il faudrait blâmer pour une telle bourde (de débutant), pas l'interpréteur.

        • [^] # Re: mkdocs

          Posté par  . Évalué à 2.

          Le développeur c'était moi. Débutant, oui je le suis. Connaissances théoriques en programmation, je n'en ai aucune. J'apprends peu en tombant beaucoup. lol

          • [^] # Re: mkdocs

            Posté par  . Évalué à 3.

            Faut pas te tracasser avec ça, tu sais. Je te raconterai pas le nombre de conneries que j'ai faites (et que je fais encore), tout ça pour me re-confirmer que l'idiot entre la chaise et le clavier (moi) est le principal responsable :-D . C'est comme ça qu'on apprend, en effet.

  • # Bug estival

    Posté par  (site web personnel) . Évalué à 7.

    Dans une ancienne boîte, le client du département voisin rapporte que le logiciel ne fonctionne pas entre 8h et 9h. Et qu'il s'est complètement arrêté de fonctionner à un certain point.

    Ils ont fini par trouver que c'était un coup de la fonction parseInt d'Internet Explorer qui considère par défaut qu'on va lui passer un nombre en octal … De 0 à 7, ça se passait bien, mais pour 8 et 9 …

    Je vous laisse imaginer l’orfèvrerie d'ingénierie logiciel pour aboutir à ce que ça recommence malgré tout à fonctionner à partir de 10 ! Le bug complet était donc que le logiciel ne fonctionnait pas entre 8h et 9h ni en août et en septembre !

    • [^] # Re: Bug estival

      Posté par  . Évalué à 5.

      Ah j’ai eu la blague en shell je crois, pour un script pour lire des saisons de séries, le "0" compte pour un préfixe pour un nombre codé en octal. Les premiers épisodes avaient marché et puis paf une soirée à se creuser la tête :)

    • [^] # Re: Bug estival

      Posté par  (Mastodon) . Évalué à 5. Dernière modification le 16/08/22 à 15:29.

      Dans un autre style, j'avais des copains qui faisaient des tests d'intégration chez Airbus. Ils passent les tests, tout va bien. Le lendemain, le chef leur demande de repasser les mêmes tests, sur le même banc… Bug.

      Ils envoient un rapport de test à l'équipe de dev.

      Pendant que l'équipe de dev essaie de comprendre, le sur-lendemain le chef leur demande de re-exécuter la suite de tests : pas de bug.

      Mort de rire, le chef leur demande encore le 4e jour en leur disant "normalement vous aurez une erreur" : bingo, ça plante, retour du même bug.

      Le jour d'après l'équipe de dev avait trouvé et fixé.

      => Le système utilisait deux calculateurs redondants, mais différents, et les jours pairs et impairs c'était l'un ou l'autre qui était maître, et le bug n'arrivait donc que quand l'un des deux était maître. Avec cette information, l'équipe de dev a facilement isolé le pb.

      En théorie, la théorie et la pratique c'est pareil. En pratique c'est pas vrai.

  • # Quelques anecdotes

    Posté par  (site web personnel) . Évalué à 10.

    Bonjour a tous

    Bien que je les ai (souvent ?) raconté dans ce forum voici quelques anecdotes dont certaines ont trouvé une explication :

    • Une opératrice de saisie qui déclenchait un arrêt du programme chaque fois qu'elle prenait le téléphone

    • Une machine instable

    • Le veilleur de nuit qui ne peut pas saisir à cause des vagues de l'écran

    Et pour la fin le câble qui refuse de transmettre tôt le matin

    Le contexte : les années 90 depuis le blindage des machines et des câbles permet d’éviter ce genre de problème, l'ergonomie des postes de travail a aussi évoluée …

    Une opératrice de saisie se plaignait que la saisie de commandes s’arrêtent sans raison.
    D'autres personnes utilisaient le même traitement sans problème, de plus cela ne semblait se produire que sur un poste en particulier.
    J'ai du passer une partie de la journée avec toutes ces charmantes dames pour être présent quand cela devait arrivé, et j'ai fini par comprendre le problème.
    Maintenant que j'avais compris … il fallait trouver une solution "diplomatique" , et la je me suis tourné vers le responsable du service :
    Il suffirait de déplacer le téléphone sur ce poste, pour éviter ces arrêts de programme.
    Voyant qu'il ne comprenait pas la relation entre le téléphone et la saisie de commande, il a fallu aller dans la pièce et attendre un coup de fil …

    La personne, pour répondre au téléphone devait se pencher sur le bureau pour attraper celui ci placé un peu trop loin pour ses petits bras.
    Etant doté d'une poitrine "généreuse", et quand elle se penchait il y avait collusion avec le clavier et parfois cela déclenchait la séquence de touche d'arrêt du programme.
    une fois le problème constaté de visu, je lui laissais le soin d'y remédier. après tout cela ne venait pas du matériel ni du logiciel :)

    Une machine instable (histoire issu du sav d'un constructeur, hp je crois …)
    Et pourtant TOUT avait été changé, vérifié, contrôlé etc … même la machine (carte mère etc ..) tout a été remplacé changé petit à petit
    Le réseau électrique, vérifié et même certifié … bref impossible de stabiliser ce serveur
    Je résume car l'histoire a durée plus d'un an je crois.
    et ce jusqu'au jour ou quelqu'un s'aperçut que les pannes coïncidaient avec les marées et une fois cette hypothèse lancée, les électriciens sont partis a la recherche du câble qui reliait le bâtiment a la terre, celui ci était dans un puit dont le niveau dépendait de la marée …

    Pour occuper le veilleur de nuit pendant sa garde, un client lui demandait d'effectuer de la saisie.
    Mais le veilleur se plaignait que l'écran faisait des vagues … et qu'il était impossible de saisir.
    Le système fonctionnait normalement dans la journée mais le phénomène ne se déclenchait que tard dans la nuit.
    Réaction instinctive : que boit il ? que fume t il ? etc …
    Il a fallu organiser une veillée pour vérifier le problème
    Effectivement à partir d'une certaine heure, l'écran cathodique (année 90) faisait des vagues mais vraiment des vagues.
    la raison était simple : la mise en marche du chauffage au sol

    La dernière histoire n'a à ma connaissance pas connu de solution :
    un dépôt situé à environ 600 m des bureaux, un câble fut mis en place, a l'époque cela devait être du cable pour une liaison RS232 (que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître … )
    Tout a été fait dans les règles, et j'ai pu le vérifier.
    La liaison fonctionnait bien et tout allait pour le mieux.
    Sauf que le dépôt commençait son activité à partir de 6h du matin et de 6h à 7h rien ne fonctionnait, puis au environ de 7h du matin la liaison fonctionnait normalement.
    La aussi, le matériel a été revu, vérifié optimisé re paramétré changé
    J'ai du me déplacer et constater le problème.
    Des recherches ont été effectué pour trouver un coupable ( la chaleur du soleil, la CB des camions, etc … ) à défaut de solution … rien mais alors rien.
    Et le pire c'est que n'ai pas pu savoir si cette anecdote a eu une fin un jour
    Mais je sais que de nombreuses personnes ont essayé sans AUCUN résultat

    Voila bon week end et joyeux 15 aout

  • # Ah si, j'en ai une d'histoire!

    Posté par  . Évalué à 2.

    Au début je me disais que je ne "souffrais" pas de hantise informatique mais, au final, il y a un truc que je trouve bizarre mais sans jamais avoir eu le courage d'investiguer.

    J'ai une machine sous Gentoo (ho, attendez avant de juger :D) que j'éteins toujours de la même manière: clic sur le menu général, "Logout", puis "Éteindre". Et, de temps en temps, sans que j'aie jamais su pourquoi, quand j'allume ma machine (ça peut être le lendemain ou plusieurs jours plus tard), je vois le système faire un "file-check" alors que la machine ne s'est pas rallumée entre-temps. Et même s'il y a eu des pannes de courant, la machine est restée éteinte.

    J'ai constaté ça tellement "souvent"¹ que j'ai un fichier dans lequel je note des jours où le file check se produit. C'est complètement aléatoire. Certains ont lieu approximativement au bout de deux mois mais le dernier s'est produit après plus de six mois. Le souci persiste de mise à jour en mise à jour et ça fait des années que ça dure.


    ¹ Ça veut dire entre quatre et six fois par an.

    • [^] # Re: Ah si, j'en ai une d'histoire!

      Posté par  . Évalué à 3.

      Le check automatique peut être configuré sur un nombre de jour, de montage ou les deux. Est-ce que ça ne serait pas ça ?

      « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

      • [^] # Re: Ah si, j'en ai une d'histoire!

        Posté par  . Évalué à 2.

        Est-ce que ça ne serait pas ça ?

        Non, non, j'ai oublié de préciser: il y a vraiment des erreurs, réparées, comme si le système s'était éteint à la sauvage, et le file check périodique n'a rien à voir avec ça.

  • # Mais pourquoi ces tests s'exécutent tout le temps ?

    Posté par  (site web personnel, Mastodon) . Évalué à 9.

    Il y a 1 an et demi, j'avais enfin trouvé un IDE qui me plaît (grâce à vim, Language Server Protocol et Debug Adapter Protocol).

    J'utilisais donc depuis des mois avec bonheur vimspector comme interface de debug dans vim.

    En début d'année, j'ai commencé à douter de la qualité de vimspector à cause de ce phénomène étrange…

    Travaillant sur un projet avec beaucoup de tests unitaires, j'ai préparé une des configurations de vimspector pour n'execéuter qu'un seul fichier de test pour pouvoir me concentrer sur ce que je fais uniquement.

    Ça marchait bien, j'avais une commande dans le genre:

    node --inspect ./node_modules/.bin/jest --bail 1 --verbose mon_test_unitaire_test.js
    

    jest sait qu'il doit filtrer dans mon projet des fichiers dont le nom correspond à la chaîne de caractère passée en argument.

    Un jour, j'ai besoin de debugger le code d'un collègue qui traite des subscriptions, je change donc le filtre et tout va bien.

    Depuis, à chaque vois que je veux lancer un test particulier, par exemple à propos de invoice, j'ai certains tests de subscriptions qui s'exécutent aussi (bizarrement, pas tous les fichiers subscriptions, seulement 6 fichiers sur une dizaine).

    Au début je me dis que c'est sûrement dû à un cache de configuration de vimspector et donc que ça va passer au redémarrage de ma session de debug.

    Eh non, ça persiste, peut être qu'un simple redémarrage de vim ne suffit pas à vider le cache de vimspector ?

    Je ne sais plus trop les essais que je fais, sûrement des choses comme supprimer les dossiers de vimspector, ceux de jest (qui a aussi un cache…).

    Bon, en soit, ce n'est pas si gênant, je perd un peu de temps (genre moins d'une minute, ces tests ne sont pas trop long), mais ce n'est pas trop grave.

    Récemment, j'ai voulu reprendre ce problème frontalement, parce que finalement, à force, c'est déstabilisant et ça me perturbe de ne pas comprendre.

    Pour écarter l'hypothèse du cache de configuration de vimspector, j'exécute directement la commande dans mon terminal et je vois exactement le même phénomène: 6 fichiers de tests de subscriptions sont encore exécutés malgré la mise à jour du filtre.

    Devenant fou, je repars de la commande de base et j'ajoute les arguments peu à peu:

    1. node --inspect ./node_modules/.bin/jest invoices: ok, pas de subscriptions
    2. node --inspect ./node_modules/.bin/jest --verbose invoices: ok, pas de subscriptions
    3. etc… j'avais pas mal d'options, je les ajoute à mesure, toujours ok.
    4. node --inspect ./node_modules/.bin/jest --bail 1 --verbose invoices: les 6 fameux fichiers de subscriptions s'exécutent à nouveau

    Donc, finalement je me rend compte que c'est l'option bail qui me pose problème. Jest la décrit ainsi:

    --bail
    Alias: -b. Exit the test suite immediately upon n number of failing test suite. Defaults to 1.

    Oui, je sais, c'est un peu bête de préciser la valeur par défaut, mais ça me rappelle que je peux la changer si besoin.

    Bon, je commence à enfin cerner le problème, j'essaie d'exécuter:

    node --inspect ./node_modules/.bin/jest --bail=1 --verbose invoices
    

    et paf, ça marche !

    En ajoutant le signe égal entre --bail et 1, j'ai précisé à jest, que c'était à --bail que la valeur 1 devait être donnée.

    Et là, j'ai enfin compris pourquoi ces fameux tests de subscriptions s'exécutaient tout le temps: les 6 fichiers se nommaient avec une variante du genre subscriptions_1month, subscriptions_1year… ils contenaient tous un 1 dans leur nom !

    Voilà, donc toutes mes hypothèses étaient fausses:

    1. vimspector fonctionne très bien, pas de problème de cache
    2. le cache de jest n'était pas en cause non plus
    3. ces fameux 6 fichiers de tests subscriptions avaient quelque chose de spécial par rapport à tous les autres :)
    4. je n'ai jamais utilisé la commande comme il faut: j'ai toujours demandé malgré moi à jest de filtrer les fichiers de tests invoice ET ceux qui contiennent 1. Avant d'avoir la fonctionnalité subscriptions, aucun de nos fichiers de tests ne contenaient de 1 dans leur nom, donc je ne l'avais jamais vu.
    5. la valeur de l'argument --bail ne peut pas être donnée après un espace, comme c'est le cas dans la plupart des lignes de commandes.

    C'est assez dur de comprendre ces bugs qui ne sont pas vraiment du fait du logiciel informatique, mais des hypothèses anodines dont on a l'habitude et qui peuvent parfois ne pas toujours être suivie (la manière de passer des arguments cette fois).

    • [^] # Re: Mais pourquoi ces tests s'exécutent tout le temps ?

      Posté par  . Évalué à 2.

      C'est vraiment intéressant, ce que tu décris. J'aurais eu tendance à croire que --option=argument et --option argument sont deux équivalences. Ce serait donc inexact?

      Je dois avouer que je mélange parfois Linux, UNIX et POSIX; quelqu'un peut apporter quelques précisions là-dessus?

      • [^] # Re: Mais pourquoi ces tests s'exécutent tout le temps ?

        Posté par  (site web personnel, Mastodon) . Évalué à 3.

        Sur la plupart des outils que j'ai utilisé, les deux notations sont équivalentes.

        Seulement, les programmes interprètent leurs arguments comme bon leur semble. Il n'y a aucune obligation de suivre ce que les autres font.

        C'est justement parce que jest a décidé de faire autrement que je n'ai pas vu l'erreur tout de suite.

      • [^] # Re: Mais pourquoi ces tests s'exécutent tout le temps ?

        Posté par  (site web personnel) . Évalué à 7.

        J'aurais eu tendance à croire que --option=argument et --option argument sont deux équivalences. Ce serait donc inexact?

        Comme déjà dit par ailleurs, les options longues ne sont pas standardisées par POSIX, donc on ne peut pas vraiment compter sur un comportement identique partout.

        Dans le monde GNU, l’usage (représenté notamment par getopt_long) veut que --option argument soit équivalent à --option=argument seulement si option est déclarée comme attendant un argument obligatoire. Si elle est déclarée comme attendant un argument optionnel, --option argument est interprété comme étant l’option option sans argument, suivi de l’argument positionnel argument.

        Ici, jest semble suivre les conventions GNU : l’option --bail attend un argument optionnel (puisque la documentation précise que la valeur par défaut est 1, indiquant bien qu’on peut ne pas spécifier explicitement une valeur), donc si on veut passer un argument il faut utiliser la forme --bail=X.

  • # Le paranormal sur LinuxFr

    Posté par  (site web personnel, Mastodon) . Évalué à 6.

    Il y a, au moins, deux trucs bizarres.

    Le premier c’est que parfois, quand on corrige une dépêche assez longue avec Grammalecte, il y a comme un genre de saut de la page, c’est très rapide, et, tout disparaît. Il y a une entrée de suivi, cela dit.

    Le second concerne la dépêche Agenda du libre, normalement quand on la soumet selon cette procédure, elle est automatiquement étiquetée Agenda_du_libre. Mais, ah ah, en fait non, ou oui. Ces derniers temps quand je la soumettais, la dépêche perdait l’étiquette en cours de soumission et je perdais la connexion à LinuxFr. Comme Claudex a eu le même souci, je ne peux même pas hurler au sexisme et à l’anti-mageiaisme, c’est ballot.

    Il y a quelque temps, c’était redevenu normal : la dépêche gardait son étiquette et moi ma connexion au site, apparemment sans intervention externe. Sauf que, la semaine dernière, rebelote, on reperdait tout en cours de route.

    Pour rassurer celles et ceux qui se posent des questions sur ma santé mentale (dans la tribune de rédaction en tout cas), j’ajouterais que je ne suis qu’une voyante lucide et qu’à mon avis ce sont des bogues. Mais où ? Ce serait bien d’ailleurs de diversifier les origines des soumissions de cette dépêche, juste pour voir.

    « Tak ne veut pas quʼon pense à lui, il veut quʼon pense », Terry Pratchett, Déraillé.

  • # l'interupteur "magique" et "encore plus magique" du PDP-10 du MIT

    Posté par  . Évalué à 3.

    Cette histoire faisant partie du folklore des années héroïques de l'informatique, elle doit certainement être connue de tous les anciennes et anciens de linuxfr. Cependant voici l'histoire étrange d'un interrupteur magique (car ayant un effet bien que connecté à rien d'autre que la masse) au MIT:
    http://www.catb.org/jargon/html/magic-story.html

  • # Le prof et le disjoncteur

    Posté par  . Évalué à 5.

    Il y a longtemps un collègue faisait très souvent (la légende dit maintenant "toujours") sauter le disjoncteur de la salle info du collège.

    Collègue un peu "exigeant" avec ses élèves, ceux-ci devaient allumer les ordinateurs au moment où il l'exigeait.

    Pareil pour la trentaine d'écrans cathodiques. Et paf le disjoncteur.

  • # Recensement

    Posté par  . Évalué à 5.

    Ce site en recense certaines en anglais : https://500mile.email/

    Celle là est pas mal : https://twitter.com/_taylorswope/status/1205252714680045568

    • [^] # Re: Recensement

      Posté par  . Évalué à 5.

      j'avais entendu plusieurs fois l'histoire de l'interrupteur "magic"/"more magic", mais le voir en vrai, ça fait quelque chose:
      https://user-images.githubusercontent.com/775050/45706381-6df65880-bb7c-11e8-821e-ccb73baaa901.jpg

    • [^] # Re: Recensement

      Posté par  (site web personnel) . Évalué à 3.

      En radio, un fil qui passe au mauvais endroit peut créer des perturbations importantes.

      Pourquoi bloquer la publicité et les traqueurs : https://greboca.com/Pourquoi-bloquer-la-publicite-et-les-traqueurs.html

  • # para plus que normal

    Posté par  (site web personnel, Mastodon) . Évalué à 0.

    Mais avez vous déjà été confronté à des phénomènes vraiment surprenants, et surtout, inexpliqués.

    Il me semble que le paranormal est juste ce qui n'est pas ordinaire (comme l'anormal) et qu'on ne sait pas encore expliquer… Le paranormal d'aujourd'hui sera, demain, un banal phénomène (mais peu courant) que la science sait expliquer (si on se donne la peine de l'étudier/investiguer) Un célèbre cas qui m'est venu à l'esprit en te lisant est celui des courriels ne pouvant dépasser les cinq cent milles de distancehttp://www.ibiblio.org/harris/500milemail.html

    Moi, pour ma part, j'ai l'impression de n'être confronté qu'à des trucs exotériques quand je dois utiliser Fenêtre. Par exemple, récemment, je ne recevais plus de message pendant quelques jours, et la résolution a été des plus étranges.

    “It is seldom that liberty of any kind is lost all at once.” ― David Hume

    • [^] # Re: para plus que normal

      Posté par  (site web personnel, Mastodon) . Évalué à 6.

      Le journal y fait référence justement…

      « Tak ne veut pas quʼon pense à lui, il veut quʼon pense », Terry Pratchett, Déraillé.

      • [^] # Re: para plus que normal

        Posté par  (site web personnel, Mastodon) . Évalué à 3. Dernière modification le 19/08/22 à 16:22.

        Arf, bien vu.
        Avis pour moi : ne jamais poster de commentaire dans un état de fatigue avancé, et toujours s'assurer qu'on n'a pas eu une lecture paranormale du journal auquel on répond.

        “It is seldom that liberty of any kind is lost all at once.” ― David Hume

  • # Ca compte ou pas ?

    Posté par  . Évalué à 4.

    Un satellite qui reboote à cause d'un bit flip ça compte comme paranormal ?

    Le tout un 14 juillet, ou le 13, je ne sais plus, quelqu'un qui habite à Cannes peut-il me dire quel jour a lieu le feu d'artifice ?) Le feu d'artifice n'a pas provoqué le bit flip, mais j'y étais quand on m'a appelé /o\

    Et oui, on avait une protection, mais bon, il y avait un bug amusant dû à l'utilisation de "code testé et démontré robuste en vol" mais compilé avec une nouvelle option de compilation qui a permis de mettre en évidence un bug existant depuis longtemps dans du vieux code :-)

    Tous les nombres premiers sont impairs, sauf un. Tous les nombres premiers sont impairs, sauf deux.

  • # Ordinateur lent aléatoirement

    Posté par  . Évalué à 3.

    Salut,
    Sur mon portable du bureau j'avais un comportement bien agaçant : l'ordinateur devenait très lent aléatoirement alors que le CPU n'était pas à 100%.

    Un collège m'a suggéré de désactiver la carte graphique et ça a résolu le problème !

    Mon hypothèse est que le système de refroidissement est devenu moins performant et que la chaleur émise par la CG faisait que le CPU se ralentissait..

  • # La chanson qui fait crasher les ordinateurs

    Posté par  (site web personnel) . Évalué à 7.

    Assister à ce bug doit être très déconcertant, mais il y a bien une explication logique. Il faudrait que je trouve un vieil ordinateur pour tester…

    Un LUG en Lorraine : https://enunclic-cappel.fr

  • # Les disques durs qui s'affolent

    Posté par  . Évalué à 5.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à celles et ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.