• # Thinkerview

    Posté par  . Évalué à 6 (+4/-0). Dernière modification le 19/06/21 à 08:17.

    J'aime bcp cette chaîne, les intervenants sont souvents top, mais franchement j'ai du mal avec l'interviewer. Il coupe la parole sans cesse, et 1x sur 2 c'est pour dire une connerie ou faire une vanne qui tombe à plat… Il est vraiment relou.

    Mais ça n'enlève rien à la qualité informative des épisodes, et celui-ci en est un excellent exemple.

    En théorie, la théorie et la pratique c'est pareil. En pratique c'est pas vrai.

  • # Fichier et réification

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 6 (+3/-0).

    B. Bayart indique que tout fichier (numérique ou papier) conduit à une réification (tu n’es plus une personne, tu es #123456, id=42, etc), avec les problématiques que cela pose d’avoir un traitement en tant que objet/non-personne (pas d’empathie, etc.). Je me faisais la réflexion que ce n’est pas encore pire quand tu n’as pas de garantie à la base que ton fichier traite réellement des personnes… Si je bosse pour la sécurité sociale (en dehors de ceux qui traquent les faux comptes, la fraude, l’usurpation d’identité, etc.), je sais que chaque numéro est un être humain. Pareil pour tout ce qui est un tant soit peu institutionnel (carte nationale d’identité, passeport, liste électorale, permis de conduire, etc.).

    Mais beaucoup de fichiers n’ont pas cette garantie. Le pauvre captcha à l’entrée du site/fichier n’arrête pas forcément les bots. Les pénibles vont essayer, voire réussir, à pourrir ton fichier. La base d’utilisateurs de LinuxFr.org est pourrie de spammeurs et de pénibles du SEO par exemple (beaucoup de comptes fermés certes, mais combien de comptes encore ouverts?). Donc tu mets en place des mesures pour lutter contre ça, donc tu te méfies encore plus de ces numéros que sont les utilisateurs, ce qui les déshumanise encore plus de fait (si ça se trouve c’est juste des bots).

    En gros beaucoup de fichiers contiennent (en quantité variable, éventuellement nulle) :
    - des « bots méchants » (spammeurs, attaquants, etc.)
    - des « bots gentils » (il y a toujours eu des bots Usenet, IRC, mastodon, courriel, etc.)
    - des « êtres humains gentils » (ceux prévus pour le service rendu globalement)
    - des « êtres humains méchants » (spammeurs, SEO, escrocs, etc.)

    Entre la réification par principe d’un fichier, l’impossibilité de savoir si c’est réellement un être humain ou non (test de Turing / Blade Runner / incapacité du service à vérifier en exigeant une pièce d’identité / etc.) et la malveillance humaine, il est encore plus facile de manquer d’empathie pour l’entrée dans le fichier qu’est l’être humain lambda.

    Librement,

    --
    #1155

    • [^] # Re: Fichier et réification

      Posté par  . Évalué à 3 (+0/-0).

      Rien que pour cette raison, je pense que les systèmes d'auth comme France Connect ont un avenir brillant.

      "La première sécurité est la liberté"

Envoyer un commentaire

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.