Journal Comment rentabiliser un développement libre

Posté par  .
Étiquettes : aucune
0
10
déc.
2004
Bonjour cher journal,

suite à la commande d'un client, je viens de développer une extension à un logiciel GPL. Ce développement a pris plus de temps que prévu, et ma société souhaiterait donc tirer profit de ce développement.

Une première solution pourrait consister à démarcher les clients potentiellement intéressés par le service rendu par cette extension. Malheureusement, il y a de trop grandes chances que le démarchage finisse par couter plus cher que ce qu'il pourra rapporter: les clients potientiels sont nombreux mais il n'est pas possible de vendre le service très cher et il va être très dur de faire changer de prestataire ceux qui ont déjà le logiciel.

Une seconde solution consisterait à entrer en contact avec les sociétés de service disposant d'un fichier clients disposant du logiciel non étendu afin de leur proposer de leur vendre notre extension (la différence est rapidement visible pour leur clients). Cela nous permettrait de rentabiliser le développement un peu plus rapidement, et permettrait de réduire considérablement le champ du démarchage.

Cette deuxième solution ne me semble pas en contradiction avec l'esprit du Logiciel Libre (les sources sont fournis lors de la vente, et ça reste du GPL puisque c'est du GPL à la base) mais j'aurais voulu avoir ton avis sur ce genre de pratique, journal chéri.
  • # MHA

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4.

    Moi la deuxième solution je trouve ça ultra parfait comme pratique. Tu leur vend l'extension avec les sources et à eux d'en faire ce qu'ils veulent.

    Mais bon, il peuvent aussi très bien en demander une copie à ton client, mais à priori c'est pour moi tout à fait l'esprit du "Libre commercial"
    • [^] # Re: MHA

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

      Moi je trouve la deuxieme niquel et je ne pense pas qu'ils le feront pour la bonne et simple raison qu'ils ne sont pas a priori au courant que le client a cette extension. Je ne vois pas pourquoi le client le leur aurait dit, a moins qu'il se soit fait la meme reflexion sur les couts et cherche maintenant a le rentabiliser en le vendant a son tour.

      C'est d'ailleurs un truc que je trouve genial au libre. Les gens auront naturellement tendance à le mettre a la libre disposition des internautes. Apres l'avoir vendu quelques fois, le prix va baisser vu l'augmentation de la disponibilite, ce qui diminuera l'interet de le vendre et/ou de le garder secret, ce qui encouragera le developpement communautaire.

      Que du bon en somme.
      • [^] # Re: MHA

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3.

        tu peux aussi prendre le cas extrème de la boite qui dev un truc super longtemps, le vend 2 fois et boit la tasse car pas assez de rentré d'argent
  • # Re : Comment rentabiliser un développement libre

    Posté par  . Évalué à 5.

    Une question quand même si tu contactes l'entreprise pour leur dire que tu as developpé un extra en GPL sur un soft que leurs clients utilisent. Qu'est ce qui te dit qu'ils ne vont pas simplement télécharger les sources et les vendre à leurs clients sans passer par toi ?

    Désolé j'ai du mal à voir en quoi tu es indispensable pour le business et pourquoi l'autre entreprise se passerait pas de toi...

    A+
    • [^] # Re: Re : Comment rentabiliser un développement libre

      Posté par  . Évalué à 6.

      Qu'est ce qui te dit qu'ils ne vont pas simplement télécharger les sources et les vendre à leurs clients sans passer par toi ?

      Très simple: les sources de mon extension n'est pas disponible en téléchargement gratuit. La GPL impose de fournir les sources en même temps que le binaire, mais n'impose pas de fournir l'ensemble gratuitement.
    • [^] # Re: Re : Comment rentabiliser un développement libre

      Posté par  . Évalué à 2.

      Parce que les sources ne sont pas la nature ?

      Pour rappel GPL != sources dans la nature, mais bien fournir la source à celui qui a le binaire ... autrement dit, celui qui achete celui-ci, donc seul le client a les sources ...

      Donc l'entreprise à le choix, soit elle connait le client pour lequel les sources ont été écrite, et elle lui demande gentiment s'il ne pourrait pas lui donner (rêve) lui vendre (probable mais si l'entreprise est un brin futée, elle renverra sur le prestataire), soit elle ne le connait pas et le seul moyen d'avoir les sources c'est de les acheter au prestataire ... avec revente non négligeable derrière ... La 2e solution me parait très bonne ...

      Affaire à suivre.

      Caeies
      • [^] # Re: Re : Comment rentabiliser un développement libre

        Posté par  . Évalué à 1.

        D'autant plus que le créateur de l'extension a les connaissances pour maintenir et faire évoluer le module, alors que celui à qui on l'a vendu n'a probablement pas ces connaissances, ni le temps (= argent) de les acquérir en analysant le code (faut pas trop de commentaires dans le code, pour ne pas leur faciliter la tâche dans ce cas ;) )
        • [^] # Re: Re : Comment rentabiliser un développement libre

          Posté par  . Évalué à 3.

          Oui c'est exactement l'exemple de l'application d'une philosophie du libre :
          Si l'extension que tu fais es péchue (et donc que ton code est 'ardu' au moins dans le concept,) il est difficile de repasser par dessus pour le faire évoluer. et donc on peut (doit?) traiter avec les devs.
          Il ne viendrait pas à l'idée de toute boite commerciale de prendre une évolution d'un module non trivial du noyeau 2.6 developper par des 'tronches' pour la revendre. car ils ne pourraient pas forcement suivre l'évolution (ou alors à un coût plus important que de payer les devs.)
          Mais si le developpement est trivial, personne ne voudra payer car c'est facilement reproductible. Dans le cas du libre, on ne paie que le bon (très bon?).
          • [^] # Re: Re : Comment rentabiliser un développement libre

            Posté par  . Évalué à 2.

            Là, en l'occurence, le développement est assez trivial, mais pour cela il faut quand même prendre le temps de rentrer dans le code de l'application originale, de comprendre les API utilisée... puis il faut se palucher les docs des extensions à implémenter, puis une fois l'implémentation faite il faut vérifier que ça tourne bien avec les logiciels proprio qui cherchent à discuter avec ce logiciel à l'aide de l'extension...

            En gros, une fois le code pondu, c'est pas exceptionnellement compliqué à comprendre et à faire évoluer, mais ce n'est pas si simple que ça d'obtenir ce qu'on va essayer de vendre.
  • # extension de quoi ?

    Posté par  . Évalué à 4.

    si ce n'est pas indiscret, c'est une extension de quoi et pour quoi faire ?


    Imbolcus
    • [^] # Re: extension de quoi ?

      Posté par  . Évalué à 3.

      Pour l'instant, c'est indiscret... mais j'espère bien pouvoir communiquer là dessus dans peu de temps :)
  • # euh

    Posté par  . Évalué à 1.

    Pourquoi ne pas diffuser gratuitement le binaire + les sources et à coté offrir des offres de support / extensions personalisées ?

    A mon avis c'est plus dans le service qu'il y a des sous à faire.
    • [^] # Re: euh

      Posté par  . Évalué à 2.

      Sur la durée, c'est sûr... mais comme expliqué plus haut, le plus dur a été de rentrer dans les sources de l'appli et dans les docs des extensions à implémenter... maintenant que c'est fait, n'importe qui peut "améliorer" les extensions sans avoir besoin de beaucoup de connaissances techniques. Si on fournit les sources sans en tirer un minimum de rentrées, il est malheureusement évident que les autres sociétés de services n'auront pas grand mal à l'adapter simplement à leurs moyens (alors que c'est justement ce qu'on aimerait facturer).
  • # Re : Comment rentabiliser un développement libre

    Posté par  . Évalué à 3.

    Troisiéme solution (équivalente à la deuxiéme, étendue) :
    Tu démarche via d'autres sociétes des clients potentiels, etc
    Sauf que l'extension que vous avez développé servira à deux choses :
    - Être proposé à la vente
    - Démontrer votre expertise à développer sur le logiciel en question, ce qui permettra de décrocher de nouveaux contrats ET de rentabilisé ce savoir-faire acquis lors du développement de la première extension qui a mis trop de temps => vous connaissez mieux les sources, donc ça ira + vite pour les prochaines extensions

    Vente + Promotion de ta société + Exploitation du savoir faire = rentabilité sur l'expertise lié au logiciel GPL, sur ce qui a été fait, ce que ça a apporté, ce qui pourrait être fait
    • [^] # Re: Re : Comment rentabiliser un développement libre

      Posté par  . Évalué à 2.

      Si on propose notre extension à des sociétés de service, j'espère bien qu'ils noteront notre nom dans un coin en l'associant à une certaine expertise dans le domaine!

      Pour ce qui est d'implémenter de nouvelles extensions, je ne pense pas que la demande soit si grande... celle que j'ai implémentée manque depuis quelques années maintenant mais visiblement même les développeurs officiels du projet ne souhaitaient pas s'y mettre.

      Mais c'est vrai qu'il faudra penser à communiquer sur notre site sur le fait que nous avons des compétences sur cette application précise (on communique déjà sur les compétences d'adaptation/évolution de logiciels libres).
  • # vendre les binaires

    Posté par  . Évalué à 2.

    En gros, ce que tu proposes c'est de vendres les binaires d'un soft libre. A mon avis tu peux faire comme pour un soft proprio sans insister sur le coté libre mais sur le support.

    Toi, tu reste réglo vis-àvis du libre et tu vends l'expertise et le support du module en question.

    "La première sécurité est la liberté"

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.