Journal Pourquoi Facebook ?

Posté par . Licence CC by-sa
-21
15
avr.
2018

Un jour, je me suis inscrit sur Facebook, et je me suis rendu compte à la première connexion que Facebook me proposait d'ajouter des gens que je connaissais déjà. J'ai tout arrêté, ça ne m'a pas plus de savoir que Facebook savait déjà tant de choses sur moi à mon insu alors que je n'avais encore pas commencé à créer des liens moi-même. C'était en 2010, je ne me suis plus jamais connecté. J'ai pensé à quel point certaines de mes relations étaient inconscientes de fournir l'intégralité de leur contacts.
Je suis bien embêté car aujourd'hui, on parle de supprimer son compte Facebook, mais moi, je n'ai aucun compte Facebook à supprimer.
Alors pourquoi dire aux gens en 2018 qu'il faut quitter Facebook ? S'ils ont rejoint ce réseau, c'est bien qu'ils n'avaient aucune estime de leur vie privée, non?
Pourquoi se réveiller si tard pour se rendre compte que Facebook collecte des informations de gens qui n'ont pas de comptes Facebook ? Il suffit de créer un compte une fois pour s'en rendre compte.
Si vous n'avez rien à cacher, montrez votre "trou duc" à la terre entière, et on n'en parle plus!

  • # Flème

    Posté par . Évalué à 10 (+14/-0).

    S'ils ont rejoint ce réseau, c'est bien qu'ils n'avaient aucune estime de leur vie privée, non?

    Non, c'est probablement parce qu'inconsciemment, les mettre en relation avec toutes ces personnes leur donne justement l'impression d'être déjà dans le cerce privé. C'est comme recevoir une invitation à une grande soirée à laquelle tous nos amis proches seront présents aussi. Donc c'est très séduisant de l'extérieur si on ne se méfie pas et c'est un bon moyen de rester en contact même avec des gens avec qui on n'était même pas forcément proche (ou que ce n'est pas réciproque). Donc c'est encore plus difficile d'en sortir sans en avoir la volonté. Et une fois que le système a atteint une masse critique, on finit se mettre soi-même à l'écart si on ne le fait pas.

    Et beaucoup de membres de ce réseau, une fois habitués, ne font même plus le distingo entre Internet en général et Facebook en particulier. L'exemple le plus criant était « Contre le fichier des cartes d'identité : rejoignez-nous sur notre groupe Facebook ».

    Et comme c'est censé être un divertissement et pas un travail, il y a peu de chances que les gens non sensibilisés à l'avance fassent l'effort.

    Si vous n'avez rien à cacher, montrez votre "trou duc" à la terre entière, et on n'en parle plus!

    Ah mais il y en a qui le font. :)
    À un moment, on a même pensé que ce pourrait être un bon moyen de se débarrasser de son compte, justement. :)

    • [^] # Re: Flème

      Posté par (page perso) . Évalué à 9 (+7/-0).

      L'utilisateur lambda ne pense pas de prime abord à la technique, ni à la vie privée, il ne sait pas comment marche un ordinateur, ne fait parfois pas bien la distinction entre un système d'exploitation, un navigateur, Internet et un site web.

      C'est encore plus simple à mon avis. Les gens ont vu en Facebook un outil pratique pour publier du contenu et parler avec ses amis. Cela regroupe les fonctionnalités d'un blog, d'une galerie photo, d'une messagerie instantanée etc. tout de façon centralisée avec un UI très simple. Donc ils l'utilisent.

      • [^] # Re: Flème

        Posté par . Évalué à 7 (+5/-0).

        … Internet et un site web.

        Je dirais même que très peu de gens, en dehors du métier, font encore le distingo entre Internet en général et Web en particulier. Il semblerait que pour la plupart des gens aujourd'hui, « web » soit le surnom imagé d'Internet. C'est un comble, surtout quand on a connu Trumpet Winsock et les début de Netscape Navigator, par exemple…

        • [^] # Re: Flème

          Posté par . Évalué à 6 (+3/-0).

          J’entends même parler de « mail » pour désigner les messages « privés » Facebook.

          L’important c’est que les gens se comprennent…

          Je pense aussi que le succès de Facebook s’explique par les qualités techniques du produit, le fait qu’il ait une visée généraliste et que l’utilisation soit intuitive. Cette belle réalisation technique couplée à un business model innovant (même si pas totalement inédit) et crack : 100 milliards d’ « argent magique » et un occidental lambda qui peut exproprier des gens tranquille pour se privatiser une île…

  • # J'ai moinssé ton journal

    Posté par . Évalué à 10 (+17/-2).

    Parce que je ne trouve pas intéressant du tout un énième texte qui se morfond sur la vie privée. En parler ainsi c'est d'une part considérer comme niais tous les utilisateurs de ses trucs là et d'autre part c'est se laisser trainer vers des simplifications qu'il ne faut pas faire si on veut réellement s'attaquer à cette problématique.

    Pourquoi des choses comme Facebook existent ? Pourquoi ont-elles autant de succès ? Comment est-ce qu'internet dont le mantra est de connecter toute la planète devrait nous aider à partager des informations avec des connaissances physique d'une part avec le reste du monde d'autre part de la manière la plus simple possible (pour être aussi démocratisée que possible) ? Qu'est-ce que la vie privée ? Est-ce que ce que tu considère comme privé est la même ailleurs ? Comment gérer les cas qui pose problème (une même information que tu considère comme privée et que ta connaissance considère comme publique) ?

    Pour répondre à ta question, les affaires récentes montrent justement que ce choix de publier des information privée peut avoir un effet qui te dépasse. C'est un peu ça la nouveauté pour le grand publique, publier tes informations personnelles ne concerne pas que toi.

    • [^] # Re: J'ai moinssé ton journal

      Posté par . Évalué à -3 (+1/-4).

      Bonjour,

      J'ai également moinssé ton journal, non pas pour avoir moinssé le journal d'origine, mais pour considérer

      publier tes informations personnelles ne concerne pas que toi

      Ce n'est pas normal que nos informations personnelles ne le soient plus, après, c'est bien à nous de faire attention et de ne pas faire confiance aveuglement à tous les systèmes qui demandent ton identité et une synchronisation de tes contacts.

      Cdlt

      • [^] # Re: J'ai moinssé ton journal

        Posté par . Évalué à 2 (+2/-1).

        Je n'ai pas compris ta remarque donc je vais expliciter la phrase que tu cite.

        Jusqu'à présent on pouvait dire qu'il s'agit d'un choix personnel de diffuser une information sur toi. Affirmer aux yeux du monde sur facebook, ici ou ton blog des informations te concernant semble être une liberté fondamentale.

        Hors l'affaire Cambridge Analytics montre que ce genre d'informations permet d'influencer une élection par exemple. Il n'est plus question de savoir quelles seront les implications pour toi de cette diffusion d'information, mais quels seront les impactes pour ton entourage, tes concitoyens voir plus vaste.

        • [^] # Re: J'ai moinssé ton journal

          Posté par (page perso) . Évalué à 2 (+1/-0).

          […] qu'il s'agit d'un choix personnel de diffuser une information sur toi. Affirmer aux yeux du monde sur facebook, ici ou ton blog des informations te concernant semble être une liberté fondamentale.
          […] ce genre d'informations permet d'influencer une élection par exemple. Il n'est plus question de savoir quelles seront les implications pour toi de cette diffusion d'information, mais quels seront les impactes pour ton entourage

          Si je suis ton raisonnement, Cambridge Analytica a donc privé les citoyens de leur liberté de partager des informations personnelles. Le vrai problème de fond est non pas qu'une telle utilisation massive des données soit possible, elle le sera fondamentalement toujours au moins techniquement possible, mais que des gens l'aient fait. D'où l'importance que ces gens soient condamnés par la loi pour leurs actes et non simplement pour avoir volé des données.

          Ça n'enlève en rien la responsabilité de Facebook qui a toujours essayer de masquer la réalité de la façon dont ils collectent, stockent pour l'éternité et vendent les données personnelles, qui lui aussi doit payer pour le préjudice porté aux gens, mais ce n'est pas le même.

  • # C'est une drogue.

    Posté par . Évalué à 6 (+5/-1).

    Regarde les critères qui définissent une addiction et fait le parallèle.

    http://www.drogues.gouv.fr/comprendre/l-essentiel-sur-les-addictions/qu-est-ce-qu-une-addiction

    (C'est pas spécial a Facebook, c'est jusque que c'est eux le plus gros dealer du quartier).

    Faut pas gonfler Gérard Lambert quand il répare sa mobylette.

    • [^] # Re: C'est une drogue.

      Posté par (page perso) . Évalué à 10 (+10/-0).

      De ce point de vu, DLFP et Reddit aussi…

      • [^] # Re: C'est une drogue.

        Posté par . Évalué à 10 (+14/-0).

        DLFP c'est ton voisin qui fait pousser de la beuh sur le balcon alors que Facebook, c'est Pablo Escobar en mode geek.

        Faut pas gonfler Gérard Lambert quand il répare sa mobylette.

        • [^] # Re: C'est une drogue.

          Posté par . Évalué à 5 (+3/-0).

          Je me rends bien compte que la comparaison voisin/Escobar repose sûrement sur l'ampleur du bizness mais en ce qui concerne l'addiction, je pense que Reddit bat Facebook à plate-couture. Chaque fois que je m'y connecte je suis aspiré dans un vortex de posts, je rebondis de subreddit en subreddit jusqu'à en être étourdi. Facebook on a vite fait le tour, même les accros se lassent des photos de la tarte de la marraine du voisin. Mais sur Reddit il n'y a pas de limite ! On y retrouve tous les sujets existants, pour se détendre, se faire peur, s'informer, troller… c'est sans fin. Leur slogan «la page d'accueil de l'internet» n'est pas usurpé.

          • [^] # Re: C'est une drogue.

            Posté par . Évalué à 9 (+7/-0).

            Mon soucis avec Facebook c'est que justement j'aimerais bien voir la tarte aux cerises de ma tante, mais que au final je me retrouve avec tout un tas de post simplement "forwardés". Du coup je me retrouve avec plein de vidéos qui sont tout sauf les premiers pas du gamin de mon pote qui habite à l'autre bout du monde.

            Par contre, vidéos politique, sociétales, anti-truc et pro-machin, ça, j'en bouffe. Des fermiers à l'autre bout de la France qui se sont fait tuer 4 brebis par un chasseur, ça oui, je suis au courant.

            Dans mon cas, c'est devenu vraiment chiant Facebook en fait.

            • [^] # Re: C'est une drogue.

              Posté par (page perso) . Évalué à 9 (+7/-0).

              C'est le nouveau PowerPoint envoyé par l'oncle relou.

            • [^] # Re: C'est une drogue.

              Posté par . Évalué à 4 (+2/-0).

              Par contre, vidéos politique, sociétales, anti-truc et pro-machin, ça, j'en bouffe. Des fermiers à l'autre bout de la France qui se sont fait tuer 4 brebis par un chasseur, ça oui, je suis au courant.

              Alors pour le coup, Facebook a un truc pas trop mal pour masquer tous ces trucs.
              Pour moi aussi, dans la plupart des cas, ce sont effectivement des "partages" par des amis* de média sans intérêt ou de professionnels de l'indignation. En plus de permettre de masquer le pénible qui partage n'importe quoi, Facebook permet soit de masquer le post en particulier soit de blacklister le média source (pendant un mois ou définitivement). Je trouve cette dernière option très pratique. Mon "mur" a retrouvé sa quiétude d'antan.

              (*) pour moi les "amis" sont gens relativement proches, donc ça aide probablement.

            • [^] # Re: C'est une drogue.

              Posté par . Évalué à 5 (+2/-0).

              Si j’ai bien compris comment ça fonctionne maintenant…

              Sur chaque publication qui t’es foutue sous le nez, tu peux faire « Voir moins de publication de ce genre » (sic). C’est sensé fonctionner automatiquement, un algorithme à la pointe de la recherche dans le domaine devrait apprendre de tes choix et te faire une sélection de plus en plus plaisante.

              Ceci au risque de tourner en boucle et ne plus voir que ce que tu aurais réellement envie de voir, ce qui à mon avis présente un danger évident pour ce qui est d’être informé et de se forger des opinions sur le monde…

              • [^] # Re: C'est une drogue.

                Posté par (page perso) . Évalué à 4 (+3/-1).

                être informé et de se forger des opinions sur le monde

                T'emballes pas, on parle de Facebook hein :-)
                Enfin, de ce que les gens y mettent.

                • [^] # Re: C'est une drogue.

                  Posté par . Évalué à 3 (+0/-0).

                  Enfin, de ce que les gens y mettent.

                  Les gens ont tendance à tout mettre justement. Les plus hautes instances de notre pays utilisent FB (et Twitter) pour communiquer avec le grand public. La police enquête sur les réseaux sociaux comme elle fait des enquêtes de voisinage, c’est la routine.

                  C’est amené à remplacer la presse traditionnelle, c’est de l’édition en rolling release avec feedback instantané des lecteurs et historisation, qui est permise par ces technologies, qui offre au modèle cette supériorité.

                  Le travail journalistique d’enquête continuera d’exister mais celui de rédaction, d’édition et de publication devrait clairement être assuré de plus en plus par des programmes informatiques. Même le travail de sélection des informations brutes devrait se voir automatisé.

                  Ça peut faire peur mais avec la masse actuelle (et à venir) d’information que nous devons traiter, avons nous le choix ?

            • [^] # Re: C'est une drogue.

              Posté par . Évalué à 3 (+1/-0).

              Tu cites l'une des principales raisons qui m'ont fait quitter FB (il y a 6 ans déjà…) Au début ça a été comme des vacances, ne plus être assailli de trucs que je n'avais pas envie de voir / lire. J'ai perdu contact avec quelques personnes que je ne voyais de toutes les façons jamais IRL et ne m'en porte pas plus mal. J'ai l'email et le tél des autres. Et Whatsapp… ouais je sais. Lui je ne peux pas encore m'en défaire. Je réduis la dissonance cognitive en me disant que c'est chiffré de bout en bout donc c'est qd même mieux…

  • # Pas forcement…

    Posté par . Évalué à 9 (+8/-0).

    S'ils ont rejoint ce réseau, c'est bien qu'ils n'avaient aucune estime de leur vie privée, non?

    Pas forcement… Est-ce que les qui ont une voiture n'ont aucune estime pour l'environement ? Est-ce que les gens qui fument n'ont aucune estime pour leur santé ? Est-ce que les gens qui mentent n'ont aucune estime pour la vérité ?

    Personnellement, j'ai un grand attachement à ses problématique de vie privée, toutes mes données sont soit chez moi soit chez un FAI associatif, j'utilise GPG dès que possible, je chiffre, j'envoie pas n'importe quoi par SMS, etc.

    Et… J'ai un compte facebook, et je m'en sers pas mal. Pourquoi ? Parce que c'est un réseau énorme, je galère beaucoup avec ma vie sociale, et ça en améliore sensiblement la qualité.

    Alors, pour moi, ces infos sont un prix a payé pour la socialisation. J'espère qu'un jour j'aurais une vie sociale suffisamment solide pour pouvoir m'en passer. Aujourd'hui, ce n'est pas le cas. C'est pas un problème d'estime pour ma vie privée donc, c'est un problème d'estime pour ma vie sociale.

Envoyer un commentaire

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.