Journal Notre monde

Posté par  . Licence CC By‑SA.
Étiquettes :
0
25
mar.
2013

Notre monde de Thomas Lacoste est sorti le 13 mars.

C'est un film d'entretiens, didactique, pas loin du pensum, dans lequel 35 personnes (universitaires) causent, en 9 chapitres, de l'état du monde et filent quelques billes en guise de solutions. La forme un peu raide, l'idée était sans doute de faire un film-outil, en faisant suivre les séances d'un débat.

Il y a un très gros souci de montage, comme dans Solutions locales pour un désordre_global, le film de Coline Serreau, car les entretiens ont été intégralement saucissonnés avant d'être remontés. C'est excessivement désagréable, puisqu'on sort avec cette désagréable impression d'avoir gobé du prémaché pendant 2 heures.

Mais il y est question de sujets débattus tant au pmu qu'en séminaire universitaire, et il y a tout de même quelques trucs à piocher. Si on est pas d'accord, ça permet au moins de raffiner son désaccord.

Il est encore diffusé pour cette semaine dans les villes suivantes :
Bordeaux, Clermont-Ferrand, Grenoble, Hérouville-Saint-Clair, Limoges, Montpellier, Nantes, Nîmes, Orléans, Paris, Rouen, Saint-Gaudens, Strasbourg, Toulouse, Valence.

  • # Compte créé le 25/03/2013

    Posté par  . Évalué à 3.

    C'est gentil de passer nous voir…

    Ce commentaire passe-t-il les trois tamis de Socrate ? -- https://linuxfr.org/suivi/autoriser-la-correction-limitee-de-commentaires-apres-les-5min

  • # Bof

    Posté par  . Évalué à -1.

    Si on est pas d'accord, ça permet au moins de raffiner son désaccord.

    Comme ça tu pourras partager ton désaccord avec ta tasse à café le matin, elle en sera bien contente..
    Bon blague à part, c'est pour ça que j'ai arrêter de lire des textes "philosophiques", les assertions creuses bof..

    • [^] # Re: Bof

      Posté par  . Évalué à -1.

      Ben ouais tu m'étonnes !
      Se poser des questions, réfléchir, lire des arguments, à quoi bon !

      • [^] # Re: Bof

        Posté par  . Évalué à 2.

        Oui, enfin mis à part "Godel, Escher, Bach", ça fait longtemps que je n'ai pas lu un livre ou les arguments étaient plutôt creux..

        • [^] # Re: Bof

          Posté par  . Évalué à 3.

          Le livre est une illustration du sujet du livre, non ? C'est un pavé mais qui devrait se lire en 4x5 pages, en fait :p

          muny@twitter.com

  • # On cherche en vain l'accroche

    Posté par  . Évalué à 4.

    Ce journal manque de consistance : quels sont les sujets abordés ? Les solutions envisagées ?
    Vu la description du journal ça donne plutôt pas envie d'aller voir ce film.

    • [^] # Re: On cherche en vain l'accroche

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

      Les projets de Thomas Lacoste (films, revues, rencontres) forment toujours des passerelles entre différents domaines et se poursuivent dans des débats citoyens.
      Ainsi, le film Notre Monde n'a pas grand intérêt en tant que film (on pourrait en faire une infinité comme ça). Par contre, le site du film propose de voir les entretiens entiers, de lire des publications, de participer à des débats publics, etc.

      D'une certaine manière, Notre Monde n'est que l'avatar filmique des conférences TED. Ce que je trouve remarquable, c'est que le projet prouve comment Internet a transformé l'engagement citoyen : moins violent mais probablement plus pointu, et dans tous les cas plus large, plus réactif, plus pérenne…

      Debug the Web together.

      • [^] # Re: On cherche en vain l'accroche

        Posté par  . Évalué à 4.

        Sans vouloir vexer personne, j'ai encore l'impression de lire un truc dans le genre business-loto: le film a 9 chapitres, plein d'entretiens, et toujours pas le commencement du début d'un exemple de sujet abordé, ne serait-ce que pour se faire une idée.

        C'est pas la journée de la procrastination, c'est la journée du vague. "L'état du monde"? Mais ça ne veut rien dire! Si tu me dis qu'un film parle de l'Univers, ça serait plus précis: je dirais un lien avec l'astrophysique etc. Là, rien! Géologie? Géographie? Anthropologie? Économie? Politique? Tout à la fois dans un gros foutoir sans cohérence?

        Je veux bien que "t'as qu'à aller voir toi-même". Mais ça me donnerait l'impression de justement tomber dans la pure publicité racoleuse. "Hé! Tu n'as aucune idée de ce dont je parle? Mais va donc visiter mon site!"

        Là on va encore plus loin: on nous parle d'un film dont on ne sait absolument rien sur le contenu, qui n'est lui-même qu'une incitation à aller voir le site du film.
        J'attends juste que quelqu'un dise que le contenu du site du film prend ses références sur linuxfr et on aura bouclé la boucle…

        • [^] # Re: On cherche en vain l'accroche

          Posté par  . Évalué à -5.

          Et c'était la journée de l'agressivité ?

          Quel accueil !

          Pour un sextumvirat ! Zenitram, Tanguy Ortolo, Maclag, xaccrocheur, arnaudus et alenvers présidents !

          • [^] # Re: On cherche en vain l'accroche

            Posté par  . Évalué à 6.

            Oui ben comme je disais, je ne voulais vexer personne. Maintenant je reconnais volontiers y être allé direct sans mettre de gant.

            Mais je n'ai toujours pas la moindre idée du genre de sujet dont on parle dans ce film…

          • [^] # Re: On cherche en vain l'accroche

            Posté par  . Évalué à 4.

            Et pourtant il a pris des gants.
            Perso j'aurais dit ça autrement : on n'a aucune idée de quoi parle le journal, donc on ne va voir plus loin.

            • [^] # Re: On cherche en vain l'accroche

              Posté par  . Évalué à -6.

              Il a pris des gants ? o_O

              Perso j'aurais dit ça autrement : on n'a aucune idée de quoi parle le journal, donc on ne va voir plus loin.

              Film, entretiens, monde, universitaire, débats, référence à un autre film activiste.
              Tant pis, bis. Ça ne doit pas être pour toi non plus.

              Pour un sextumvirat ! Zenitram, Tanguy Ortolo, Maclag, xaccrocheur, arnaudus et alenvers présidents !

              • [^] # Re: On cherche en vain l'accroche

                Posté par  . Évalué à 0.

                Et merci à Muchos d'avoir indiqué le site du film.
                Effectivement, ça manquait !

                Pour un sextumvirat ! Zenitram, Tanguy Ortolo, Maclag, xaccrocheur, arnaudus et alenvers présidents !

              • [^] # Re: On cherche en vain l'accroche

                Posté par  . Évalué à 3.

                Bonjour,

                Il me semble que "Film, entretiens, monde, universitaire, débats, référence à un autre film activiste" évoque plus "comment" on parle que "de quoi" l'on parle.

                Par exemple :

                L'autre jour j'ai vu un film d'action avec une scène où le héros s'entretient avec un prof d'anglais à la fac, ils débattent sur le monde de la finance et évoquent "Supersize me" … Evidemment, je pousse le bouchon :-)

                • [^] # Re: On cherche en vain l'accroche

                  Posté par  . Évalué à 5.

                  L'autre jour j'ai vu un film d'action avec une scène où le héros s'entretient avec un prof d'anglais à la fac, ils débattent sur le monde de la finance et évoquent "Supersize me" … Evidemment, je pousse le bouchon :-)

                  Effectivement. Levons donc toute forme d'implicite et retirons le bouchon :
                  Éducation, santé, justice et libertés publiques, frontières, culture et média, travail, économie, Europe, démocratie.

                  Pour les "quelques billes en guise de solutions", visionnez les entretiens (ou allez voir le film), je ne vais pas résumer.

                  Pour un sextumvirat ! Zenitram, Tanguy Ortolo, Maclag, xaccrocheur, arnaudus et alenvers présidents !

  • # Un temps de Pauchon

    Posté par  . Évalué à 2.

    L'émission "Un temps de Pauchon", sur France Inter parle de ce film cette semaine. C'est le matin vers 10h50. Ca dure environ 5 min.
    Lien

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.