Tom_communecter a écrit 4 commentaires

  • # Deux petites questions

    Posté par . En réponse à la dépêche FLOSSCon 2019 à Grenoble, appel à conférences et bénévoles. Évalué à 0.

    Erreur à l'envoi du mail de contact (flosscon@flosscon.org), blog hors service (https://blog.flosscon.org)… Du coup je pose mes questions ici :

    Je suis ravi de participer à ce bel évènement ! J'ai fais deux propositions au sujet du réseau social libre COmmunecter. Est-il possible que l'atelier et la présentation se déroule lundi ou mardi de façon à ce qu'un développeur de l'outil soit présent avec moi ?

    Aussi : nous cherchons un endroit où dormir à Grenoble pour participer à fond de l'évènement. Mettez vous en relation les intervenants avec des gens pouvant accueillir ?

    Au plaisir de vous retrouvez là bas !

  • # Et les autres ?

    Posté par . En réponse à la dépêche En Vente Libre : de nouvelles associations et quelques idées cadeaux pour les fêtes. Évalué à 2.

    J'ai envoyé plusieurs mails pour demander si Open Atlas (association portant le réseau social libre COmmunecter) pouvait rejoindre En Vente Libre.

    Sans réponse :(.

  • [^] # Re: Dépôts touffus...

    Posté par . En réponse à la dépêche Communecter — Outiller et fédérer les initiatives locales. Évalué à 0.

    Dans mon idée, j'installais un communecter dans mon coin, j'invitais tout le monde à le paramétrer (artisans, assoces, etc, qui veut, en poussant les gens pour faire effet boule de neige). Et si par la magie des systèmes décentralisés, on peut rechercher plus loin, et par exemple basculer sur un autre communecter de la grosse-ville d'à côté en suivant le résultat d'une recherche élargie, c'est le top du top !

    Personnellement ce qu'on évoque est quelque chose qui me donne très très envie comme beaucoup de pixels humain (contributeur·ices au projet).

    ça donne plus l'impression d'avoir notre outil local, on se sent plus crédible pour en faire la promotion.

    Nous travaillons justement sur un kit de communication personnalisable que n'importe qui peut utiliser localement. J'invite tous ceux et celles souhaitant être partie prenante de la création de ce kit à participer au chat de discussions. Nous développons aussi un pôle Média citoyen pour que l'information se diffuse sur d'autres supports (radio, journal papier, …).

    la seule condition de survie de l'outil, c'est qu'il soit utilisé

    Notre stratégie est de trouver une communauté locale souhaitant se lancer dans cette aventure de diffusion locale d'information, d'échanges de services, etc… Même si c'est une petite communauté de quelques personnes nous sommes prêts à filer un coup de main pour créer une dynamique sur leur territoire.

    Malheureusement nous manquons de ressources (humaines et financières) pour entreprendre ces chantiers comme nous le voudrions. Ça fait 5 ans qu'on se bat pour que le projet grossisse et ça continuera car nous croyons trop en ce projet pour le laisser tomber !

  • [^] # Re: Dépôts touffus...

    Posté par . En réponse à la dépêche Communecter — Outiller et fédérer les initiatives locales. Évalué à 1.

    Je commence à mieux comprendre le projet, logique.

    Améliorer la compréhension du projet est quelque chose sur lequel nous travaillons. C'était en partie l'objectif de cet article et de ceux que nous postons sur notre blog. Nous préparons également quelques vidéos là dessus.
    Si tu peux nous donner ta vision de l'outil avec tes mots ce serait top, certaines formulations fonctionnent mieux que d'autre.

    Et je me pose la question de savoir si la gestion de lieux communs entre associations d'une communauté de communes rurales colle avec un outil centralisé.

    Nous avons la volonté de pouvoir créer un réseau fédéré type PeerTube. Un début de réflexion a été mené lors des biennales de Saint-Étienne dédiées aux tiers-lieux. Tibor a imaginé des instances tournant sur Raspberry Pi qui seraient interconnectées, mais ce n'est pas du tout mûr.

    C'est pour ça que j'imaginais une instance locale, parce que seuls les acteurs locaux sont dessus, le territoire est réduit dans l'espace, mais inclus toutes les micro-communes qui veulent participer, et on trouve forcément les informations utiles, même en regardant tout.
    Est-ce que ce sont des questions qui se sont déjà posées ?

    La question des limites géographiques est justement une discussion qui revient en force dans la communauté. On a un cas pratique avec le pays basque.

    Raphaël t'en parlera sûrement mieux que moi car il implémenté la notion de zone qui regroupe actuellement les communes, département, région et pays. Cette formalisation était indispensable pour l'internationnalisation de la plateforme, car certains pays ont des limites administratives internes différentes de la France (ex : le Japon).

    Il est prévu qu'on intégre les quartiers et peut-être les pays mais on fait avec les moyens qu'on a :p… Et pourquoi ne donnerions pas la possibilité à un groupe de citoyen de déclarer une commune autogérée ?

    Bref, c'est passsionnant :)