Journal Une solution de stockage basée sur Raspberry Pi

Posté par  . Licence CC By‑SA.
Étiquettes : aucune
9
17
déc.
2019

Pour ceux qui voudraient utiliser un raspberry pi comme NAS, je partage cet article que je viens de voir sur minimachines.net.

Il s'agit de Rock Pi SATA HATs, une carte qui est développé à la base pour la ROCKPI 4 et permettant de connecter jusqu'à 5 pérphériques SATA. . Attention cependant, le RPI n'est pas compatible avec toutes les versions de cette carte. Pour plus d'infos, je vous laisse consulter le lien en référence. En pratique j'ai qand même un peu de mal à voir si ce serait réellement intéressant, ou si le Pi ne serait pas un peu limité pour gérer tous ces disques ( il me semble que le PCIe n'est pas accessible sans faire de bricolage. Et vous, qu'en pensez-vous ?

  • # 4 disques sur un seul pi ou un cluster

    Posté par  . Évalué à 7.

    Plutôt que de mettre 4 disques dans un même boitier j'aurais tendance à préferer monter un petit cluster de 3 cartes avec chacun un disque, une batterie additionnelle servant de mini ups et un fs distribué (lustre, glusterfs, ceph, lizardfs…).

    Tu peux même les mettre dans des pièces différentes et t'en servir pour faire autre chose comme des mesures de température, une station météo, de la domo, etc.

    Après c'est surtout valable si tu as de l'ethernet, du ceph en wifi ça doit être un peu cramoisi question perfs.

  • # Complexe et fragile, pourquoi pas USB 3.0 ?

    Posté par  . Évalué à 2. Dernière modification le 17/12/19 à 13:31.

    Ça me semble compliqué et fragile (impossible de ventiler le RPI4) par rapport à juste utiliser des disques en USB 3.0 sur un Raspberry Pi 4. De toute façon, sans ventilation, faut pas s'attendre à des perfs intéressantes sur le RPI 4 sans ventilation, donc ça sera pas si pire en USB 3.0. Et c'est même pas sûr que ça soit moins cher que d'acheter un vrai NAS 2 disques bas de gamme en soldes.

  • # Puissance

    Posté par  . Évalué à 4.

    C’est marrant, parce qu’ils se gardent bien de prendre l’alim ATX en photo.

    • [^] # Re: Puissance

      Posté par  . Évalué à 3.

      parce qu'il n'y en a pas besoin, contrairement à ce que raconte l'article et le site du fabricant.

      Un disque 3.5", comme le PCI(e) ça prend du 12VDC, un 2.5" et la carte ça prend du 5VDC. Ça fonctionnera très bien en utilisant une alim qui sort uniquement ces deux tensions ou en ajoutant un convertisseur stepdown à une alim 12V.

      Raxda parle d'ATX uniquement parce qu'ils utilisent une (vieille) prise Molex, c'est tout.

      • [^] # Re: Puissance

        Posté par  . Évalué à 3. Dernière modification le 18/12/19 à 08:13.

        Et même pour la molex, il existe des alimentations style alim d'ordi portable qui sortent directement sur une molex. C'est parfaitement adapté dans ce cas.

        En théorie, la théorie et la pratique c'est pareil. En pratique c'est pas vrai.

      • [^] # Re: Puissance

        Posté par  . Évalué à 3.

        Dans ce cas je ne pense pas que le problème vienne de la tension, mais plutôt du courant consommé par les disques (donc de la puissance que l'alim doit fournir), et il faut voir combien peut consommer chaque disque installé (et additionner l'ensemble). Sachant que le RPi 4 a besoin d'une alim de plus de 2 A sur 5 V, et que la carte peut alimenter jusqu'à 4 disques en SATA, il faut donc calculer la puissance nécessaire à l'alimentation de l'ensemble (je ne sais absolument pas ce que peux consommer un disque).

        • [^] # Re: Puissance

          Posté par  . Évalué à 2. Dernière modification le 18/12/19 à 11:17.

          Bonne question : en fonctionnement on dirait que l'ordre de grandeur pour un disque mécanique est entre 5W et 10W.

          En théorie, la théorie et la pratique c'est pareil. En pratique c'est pas vrai.

          • [^] # Re: Puissance

            Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3.

            soit 1 à 2 A sous 5V. Ça commence à en faire du courant pour un rpi et 4 disques … les ssd seraient-ils moins gourmands ?

            • [^] # Re: Puissance

              Posté par  . Évalué à 5. Dernière modification le 18/12/19 à 20:56.

              Attention à ne raisonner qu'en consommation moyenne alors que pour le calcul de la taille de l'alim c'est le courant max qui importe.

              Sur un HDD, c'est surtout au démarrage ou la sortie de veille qu'il va y avoir le pic d'appel de courant. Une fois le moteur lancé, le courant diminue.
              Un SSD se comporte davantage comme un ordi et est susceptible d'avoir un pic énorme à chaque opération mais retombe rapidement en état de veille.

              J'ai un Crucial M4 (c'est pas tout jeune) 2.5" qui s'annonce à 5VDC 2A. C'est autant qu'un WD Green 3.5" de la même époque (environ 10W en cumulant les rails 5 et 12V).

        • [^] # Re: Puissance

          Posté par  . Évalué à 2.

          Euh si quand même que la tension est importante. Un HDD 3.5" a besoin des deux tensions pour fonctionner.

          Le courant maximum est normalement noté sur le disque. Sur quatre HDD 3.5" des trois fabricants (WD, Seagate et Toshiba) ça tourne autour d'un demi ampère pour chaque tension, un peu moins pour le plus récent.

          • [^] # Re: Puissance

            Posté par  . Évalué à 2.

            Euh si quand même que la tension est importante. Un HDD 3.5" a besoin des deux tensions pour fonctionner.

            Je me suis peut être mal exprimé, mais l'idée de mon commentaire était qu'il ne faut pas s'occuper seulement de la tension, mais qu'il fallait tout autant se préoccuper du courant pour savoir quelle alim utiliser.

  • # odroid hc-1

    Posté par  . Évalué à 1.

    Intéressant, sinon il y a aussi les ODROID-HC1 et 2 : https://www.hardkernel.com/shop/odroid-hc1-home-cloud-one/

    Moins cher, SATA direct, avec un boitier 3.5/2.5 pour le HDD qui va bien par défaut, mais un peu moins performant (32bits, reste a voir si ca fait une diff sur ARM vu le peu de RAM).

  • # gadget attrape geek ?

    Posté par  . Évalué à 3.

    Entre la difficulté de ventilation, les performances qui restent à démontrer, l'absence de RAID matériel, la nécessité d'ajouter une énorme alimentation externe pour les disques, je me demande bien à si ce produit a un réel usage.
    À la lecture des commentaires sur linuxfr, je me dis que c'est pas ici qu'ils attraperont du geek et c'est tant mieux !

    • [^] # Re: gadget attrape geek ?

      Posté par  . Évalué à 6. Dernière modification le 21/12/19 à 01:41.

      • La difficulté de refroidissement concerne uniquement la RaspPi4, la RockPi4 n'a pas ce soucis et pourtant elle est plus puissante. Puis ça s'arrange avec un peu d'ingéniosité, on en avait déjà parlé lors de la sortie de la RPi4.
      • Les perfs sont bien meilleures qu'un Allwinner A20 ou même une ExpressoBin et au fil des générations ces cartes ARM finissent par s'approcher des perfs d'un Intel Atom. Le "Penta Hat" utilise le port PCIe de la RockPi4 pour davantage de bande passante.
      • C'est très bien qu'il n'y ait pas de RAID matériel car c'est de toute façon un mauvais plan. Si la carte meurt on est obligé de racheter un modèle similaire pour espérer remonter le RAID.
      • Les deux solutions n'ajoutent pas d'alimentation, celle-ci se substitue à celle d'origine pour la carte (qui fait déjà au moins 15W, ce qui n'est pas rien). Et ce n'est pas "énorme", en terme de puissance avec 5 disques durs 3.5" (le pire des cas, avec le module spécifique à la RockPi4 et les cables qui vont bien) il faut prévoir une alim d'environ 60W au total, soit l'équivalent de celle d'un ordinateur portable pas trop gourmand.
      • [^] # Re: gadget attrape geek ?

        Posté par  . Évalué à 2.

        Merci pour ton message.
        J'ai lu plus d'article sur minimachines.
        En faisant abstraction du RaspPi4 et en regardant le RockPi4 on comprend un peu mieux l'intérêt de l'extension car la RockPi4 a été conçu dans une optique NAS.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à celles et ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.