Journal La connerie du vendredi

Posté par .
Tags : aucun
0
8
avr.
2005
Les collègues de boulot sont toujours très sympas pour faire suivre les dernières conneries qui circulent sur le net...Voici la dernière reçue (et la première concernant le linuxien).
Toutes ressemblances avec blahblah...Bonne lecture!

++++++
Cher Monsieur Groballo,
Directeur Informatique respecté et respectable d'une société prospère, attentif aux évolutions technologiques de notre fin de siècle, vous avez cédé aux sirènes de la tendance la plus hype du moment : vous avez décidé d'installer du Linux dans votre entreprise. A priori, bonne pioche. Vous allez enfin pouvoir commencer à vous affranchir de l'emprise tentaculaire de la pieuvre hydrocéphale de Redmond qui vous pompe les 4/5 de votre budget informatique si durement négocié en fin d'année avec Monsieur Nomonet, cette ordure de DAF.

Oui, VOUS Marcel Groballo, Directeur informatique, calvitie précoce et brioche apparente, nourri pendant 20 ans à la gamelle des mainframes IBM, vous allez participer à ce mouvement irrésistible vers le logiciel libre. Oui nous avons bien entendu : libre ! Pas plus tard que désormais vous allez faire partie de l'avant-garde de ces esprits supérieurs qui pensent et font l'informatique de demain. Vous avez même, pour l'occasion, desserré votre cravate, défait le premier bouton de votre chemise et vous vous surprenez même à siffloter "let the sun shine in" en plein comité de direction. Ça vous redonne les frissons oubliés de votre jeunesse libertaire lorsque vous aviez taggué "no future" sur les murs de votre école d'ingénieur à 12000 boules le trimestre.

Linux, vous en êtes convaincu, va vous donner une seconde jeunesse. Mais avez-vous conscience, Monsieur Groballo, des conséquences monstrueuses de cet acte impulsif ? ZipiZ, une fois de plus, va vous éclairer sur cette douloureuse question. Disons le franchement et sans détour : Linux représente un danger mortel pour votre entreprise. Enfin, pas directement Linux qui n'est somme toute qu'un système d'exploitation inoffensif. Le vrai danger c'est le périphérique redoutablement indispensable de linux : le linuxien. Zipiz vous aura prévenu, le linuxien est l'ennemi mortel de votre infrastructure informatique. Le linuxien, sachez-le, est en effet le premier virus polymorphe à lunette et barbiche non détectable par MacAffee, Panda et autres NAVettes antivirales. Il a toutes les caractéristiques du trojan, puisque vous l'avez vous-même installé au coeur de votre système informatique et, tel un monstrueux back orifice, il va laisser toute sorte de choses dangereuses y entrer et toute l'information vitale de votre entreprise en sortir. Je vous donnerai un seul conseil
pour l'instant : n'ouvrez jamais un courrier contenant un CV de linuxien en pièce jointe. Melissa à coté, c'est du hoax à 2 balles.

Et oui, vous n'y couperez pas : si vous voulez installer du Linux vous allez hélas devoir recruter du linuxien. C'est simple, c'est mathématique, 1=1, on peut pas faire autrement. Quelquefois c'est même le contraire :
vous recrutez sans le savoir un linuxien et c'est lui qui vous refile le linux. Dans les deux cas, vous êtes foutu. Et linux, c'est pas comme votre première blenno : quand on l'attrape, c'est pas 3 semaines
d'antibiotiques qui en viennent à bout ! Pour se débarrasser du linux, faut y aller au fusil de chasse en espérant très fort que les dommages collatéraux entraînent aussi la disparition du linuxien (en général ça marche, étant donné que le linuxien est toujours posté devant le linux - visez le pingouin, bien au centre). Mais pourquoi le linuxien est-il dangereux pour l'entreprise, me demanderez-vous légitimement ?

Je vais vous le dire, Monsieur Groballo. En premier lieu, sachez que le Linuxien n'est utile à l'entreprise qu'une fois par jour : le soir, au moment où il s'en va. Le reste du temps, il ne s'occupe ni de la bonne marche de vos systèmes, ni du service aux utilisateurs (le service à l'utilisateur est une fonction non implémentée dans le noyau du linuxien). Le linuxien n'a qu'une préoccupation existentielle : Linux. Linux est une fin en soi. Linux est dans tout et tout est dans Linux. Le reste n'a pas d'importance. N'essayez pas d'argumenter sur le sujet avec un linuxien. C'est inutile. Autant essayer de persuader un pitbull d'arrêter de se branler sur votre pantalon du dimanche. Et avec le linuxien aussi, impuissant, vous laisserez faire. D'ailleurs pour le linuxien, les autres systèmes de votre entreprise ne sont pas des systèmes (OS/2, NT, Netware, AS400...) ou éventuellement ressemblent vaguement à des systèmes (HPUX, Aix, Solaris...).

Observons attentivement le déroulement habituel d'une journée de linuxien : le linuxien va se tripoter la config, se compiler le noyau, s'installer des conneries, les compiler, planter sa machine, recompiler, replanter sa machine, recompiler, insulter les free, open et net bsdiens dans les newsgroups, lire les 300 messages/minutes qu'il reçoit des mailing lists sur linux et envoyer balader les utilisateurs qui osent encore l'interrompre dans les activités précédentes... Il est bien évident qu'il ne lui reste pas beaucoup de temps pour faire autre chose même s'il lui en prenait l'envie. D'ailleurs le linuxien n'a pas envie de faire autre chose ; il est payé pour ça : jouer avec linux au bureau et discuter sans fin des mérites comparés des distribs. Il va bouffer votre bande passante à télécharger du source puis passer des heures à recompiler tous les logiciels libres pouvant tourner sur cette plate-forme et Dieu sait s'il y en a. Vous allez enfin comprendre les réticences de la communauté à traduire "free software" par "logiciel gratuit". Parce que le
logiciel "gratuit", faites-moi confiance, le linuxien va vous le faire payer ! Inutile bien sûr de lui parler de vos serveurs Windows NT sous peine de recevoir, avant d'avoir pu terminer votre phrase, une lettre de démission antidatée des 3 mois de préavis. Estimez-vous heureux s'il ne vous crache pas dessus un flot de bile verte, s'il ne se roule pas dans ses excréments et s'il ne s'arrache pas les testicules pour vous les jeter au visage rien que pour avoir pu imaginer une fraction de seconde qu'il pourrait se compromettre avec un produit microsoft. Si vous avez pu penser un jour qu'un linuxien allait pouvoir s'attaquer à l'impossible challenge de sécuriser vos serveurs NT ou administrer votre messagerie Notes, faites une croix dessus. Jamais, jamais, jamais. Mettez-vous cette illusion sur l'oreille, vous la fumerez plus tard. Vos serveurs Windows NT ne seront absolument pas protégés mais ça, le linuxien s'en bat les RPM ; pour lui ils ne font pas partie de son univers professionnel voire cosmique. Même s'ils représentent 99,9 % de votre parc installé. Vous avez été assez con pour acheter du microsoft, faut pas venir lui demander en plus d'assumer vos conneries. Donc s'ils se font hacker, bien fait pour vous, c'est pas ses oignons. N'avez qu'à recruter un débile profond qui pensera faire de l'informatique en administrant du Windows NT. Suffirait simplement de migrer vos 3215 serveurs NT et vos 23674 utilisateurs Windows 98 sous linux pour qu'il consente à s'en préoccuper.

C'est quand même pas la mer à boire. Faites un effort, merde. D'ailleurs le linuxien va s'installer sendmail ou postfix comme serveur de messagerie. Notes, Exchange et tous ces logiciels pour tapette en windows, il voudra même pas en entendre parler. Tant qu'on est dans les installations, si vous avez le malheur de lui laisser installer votre proxy http, votre relais de messagerie et votre DNS sur Linux vous êtes cuit ! D'ailleurs ceci n'est qu'une hypothèse d'école, il ne vous demandera même pas votre avis ! Vous êtes cuit de toute façon ! Vous avez recruté le package infernal "sendmail/bind/squid" en même temps que le linuxien. C'est livré avec. Préinstallé. Si on essaye d'enlever un seul morceau, tout pète. Bien sûr, toutes ces machines vont rebooter régulièrement au rythme des upgrades de ses logiciels qu'il aura téléchargé sur le net, c'est à dire en moyenne 16 fois par jour. Vous aviez eu du mal à comprendre le concept de DMZ, zone démilitarisée. Vous mordez l'esprit maintenant ? C'est un terrain miné. Même les miliciens serbes n'y tiendraient pas la journée. Au cas où il aurait laissé un peu de bande passante aux 3000 autres utilisateurs, les fenêtres de disponibilités qu'il offrira entre deux "compilations/boot" ne permettront pas à quiconque de charger une page html en entier. Par contre les utilisateurs pourront consulter les 200 Go de news feedés par le linuxien sur le serveur qu'il a installé (300 Mo de feed par jour) et dont bien sûr ils se contrefoutent. Bon tout ceci n'est pas bien méchant me direz vous. Je suis d'accord. Mais pour la sécurité de votre réseau, le pire reste à venir. En effet le linuxien va vous "monitorer" votre réseau. Ça veut dire en clair que quand sa machine n'est pas en train de compiler, elle sature votre réseau avec des pings, des scans de ports, des requêtes snmp etc... Le linuxien vous mettra tout ça sous forme de graphique sur un serveur http où vous pourrez constater de visu que vous pourriez avoir un réseau performant si l'outil de monitoring de ce crétin des alpes ne l'effondrait pas en permanence.

Il sera tellement fier de ses graphiques qu'il les laissera en consultation sur internet, avec en prime les statistiques de votre squid généré par prostat. MRTG et Prostat, vos pires ennemis. Ce gugusse que vous avez recruté pour assurer la sécurité de votre réseau va remettre aux millions de "script kiddies" de la planète la description exacte de votre réseau : les routeurs et autres éléments du réseau tournant snmp avec les graphes MRTG, le nom et l'adresse de toutes vos machines avec Prostat (ou autre netsaint). Il révélera à la planète entière que vos utilisateurs, comme les autres, passent leur journée sur porncity... En plus de ruiner la sécurité de votre entreprise, il va aussi bousiller son image de marque.

Une semaine après l'arrivée de votre linux guru dans la maison, le plan intime de votre réseau va exister en 3 millions d'exemplaires. La seule personne qui ne l'aura pas, c'est vous. Votre linuxien n'aura bien sûr jamais le temps de le faire. En plus comme il passe sa journée à poster dans les newsgroups et à répondre aux mailing lists, tous les hackers connaîtront le moindre changement de version de vos produits et au prochain exploit sur
ceux-ci, vous y avez droit en premier ! Si vous n'êtes pas encore fixé sur votre nom de domaine, je vous conseille nukecity.com ; ça aura le mérite d'être clair. Pas la peine de vous abonner à Bugtraq, c'est vous qui allez les découvrir en premier.

Parce qu'à poster avec son esprit de caractériel (le linuxien est soit caractériel soit mort), il s'est fait autant d'ennemis que Milosevic et Saddam Hussein réunis. Mais ses ennemis à lui sont plus dangereux et mieux armés. Comme les "script kiddies" adorent linux, ils ont exactement les mêmes centres d'intérêt que votre barjot poilu à lunettes, lisent les mêmes newsgroups et sont abonnés aux mêmes mailing lists. Ça crée des liens et ces liens-là, je vous l'assure, conduisent directement à votre serveur comptabilité/paye. Et ça, ça risque pas de vous rabibocher avec Monsieur Nomonet. Avec Windows NT vous seriez à l'abri de ce genre d'individus : personne n'a jamais pris son pied à l'installer ni à l'administrer. Finalement, c'est un avantage.

C'était un message d'avertissement de ZipiZ à Monsieur Groballo.

++++++

Première pensée du jour sur les logiciels libres : « la liberté commence dans le choix de sa prison ».
Seconde pensée du jour sur les logiciels libres : « Les logiciels, c'est comme les femmes. Y a que ceux qu'on paye qui ne coûtent pas cher ».

Méditez.
++++++
  • # PT2R

    Posté par . Évalué à 1.

    trop fort :-)

    par contre, c'est pas tout récent :

    ou autre netsaint


    s'appelle nagios depuis qqs années ;-)
    • [^] # Re: PT2R

      Posté par . Évalué à 3.

      Sur ! ca date au moins du mois d'Aout !

      Par contre j'aurais du mal à te dire lequel ;-)

      http://www.zipiz.com/editod.htm(...)
      • [^] # Re: PT2R

        Posté par . Évalué à 4.

        du 11 Aout ... 2001 :P

        Dernière modification : Sun, 05 Aug 2001 12:28:45 GMT :-)
  • # heuhhh...

    Posté par . Évalué à 6.

    C'est quand même hyper vieux ton truc[1], tout le monde le connaît ( source officielle: http://www.zipiz.com/editod.htm(...) ), je l'ai lu y'a au moins 5 ans...

    [1] remarque, j'ai déjà fait pareil ( https://linuxfr.org/~rb14/11585.html(...) ) avec le texte sur les "véritables", donc bon, je m'écrase...
  • # C'est quand même trop bon et tellement vrai !

    Posté par . Évalué à 0.

    +++++++++++++
  • # Ultra connu

    Posté par . Évalué à 10.

    Ultra connu et c'est ce que l'on appelle un caricature. Ca veut donc dire que tout n'est pas vrai, mais aussi qu'il n'y a pas de fumée sans feu.

    Je ne peux pas dire que je suis pro-Linux envers et contre tout. Linux c'est bien, mais y'a certains cas c'est pas forcément le bon choix.

    En ce moment je dois migrer un ensemble de serveurs PDC de Windows NT vers Linux. Je ne me suis pas occupé de la réalisation du serveur Linux et dans ce projet je suis plutot à la place de client.

    Avant, j'avais un serveur sous Windows NT/4. Je n'avais pas un énorme besoin de formation pour mes équipes de support de niveau 1. C'est vrai que créer un utilisateur ou changer un mot de passe sur un serveur c'est pas très difficile. Quand je voulais que quelqu'un puisse restaurer des données, il suffisait de lui allouer le droit "Restaurer des données". C'est assez facile, sommaire et les "admins" n'ont pas de problème avec ça.

    Demain je dois utiliser le nouveau serveur sous Linux. On me fait comprendre que l'interface graphique ça pue et que la ligne de commande c'est hyper powerful. Ok, moi ça ne me gène pas, mes il va falloir que je forme mes équipes à la ligne de commande (et c'est plus long que former à l'interface graphique !)

    Je veux restreindre les droits de certains utilisateurs du domaine afin que seulement certains puissent restaurer des données. A oui mais tu comprends, sous Linux les ACL on y avait pas pensé au début, et puis c'est pas comme sous Windows, sous Linux tu peux Lire/Ecrire/Exécuter mais ya pas la permission "Restaurer des données" en plus là tu me demandes des droits sur les utilisateurs du domaines et c pas pareil que les utilisateurs système !". De toute façon t'as qu'à leur filer le mot de passe root.
    Bon allez OK, c'est pas très grave, je vais mettre des sudo sur les softs que je veux pour les personnes que je veux et je leur expliquerai qu'il faut tapper sudo avant chaque commande.....

    J'ai besoin d'un serveur web sur mon serveur. Je propose donc d'installer Apache... ça me semblait une demande correcte. Ouh là là, je ne me rendais pas compte de ce que j'ai demandé. Apache, ça prend de la mémoire, c'est un process en plus, ça risque de faire tomber la machine. Mon apache, je le voulais juste pour servir des petits fichiers, mais pas de php, ou de mod_perl... Juste des fichiers ! .... sur un Bi-Xeon avec 2Go de RAM

    On me dit qu'il faut que j'utilise RPM pour packager mes logiciels. Je m'exécute et je fais consciencieusment mes paquets. Certains font plusieurs centaines de mégas parce qu'il y a beaucoup d'images. Ben ça non plus ça va pas. Si il y a une image qui change, je vais être obligé de redéployer le RPM en entier. On sait pas faire de patch avec RPM ! Il faut donc découper le paquet en pleins de petits paquets interdépendant (34 exactement). Quand j'essaye d'installer, RPM se vautre car il n'arrive pas à résoudre les dépendances tellement il y a trop de paquet interdépendant !
    Pour montrer ma bonne foi, je trouve deltaRPM qui permet justement de faire des "patchs" de RPM. Mais là, ça va pas, c'est pas un outil RedHat et donc pas supporté !

    Tout ça pour dire que la caricature du dessus a quand même pas mal de vrai. Je vous ai en plus passé toutes les remarques du genre Windows Sux Linux Rulez.
    Linux c'est comme tout OS quand c'est mis en place par des personnes un tout petit peu extrêmes, alors ça part en vrille. J'ai vu de très bon projets Linux mais en tout cas celui là me déçoit beaucoup. Pour le (coup|coût), je pense que mon client aurait mieux fait de passer le tout sous Windows 2003 Server, ça lui aurait coûté moins cher et il aurait eu moins d'emmerdes !

    Bon je sais... je suis un peu aigri en cette fin de semaine. Rassurez vous, chez moi, il n'y a maintenant plus que du Linux !
    • [^] # Re: Ultra connu

      Posté par (page perso) . Évalué à 7.

      ... il va falloir que je forme mes équipes à la ligne de commande (et c'est plus long que former à l'interface graphique !)

      Je dirais plutôt : scripter autant que possible, former les gens à éxecuter le bon script voire, dans un élan de générosité, installer Webmin ou équivalent pour que l'environnement soit convivial.
    • [^] # Re: Ultra connu

      Posté par (page perso) . Évalué à 6.

      Le problème que tu décris ne vient pas du choix entre Linux et Windows, mais d'un problème de spécification des besoins dans l'entreprise.

      On ne s'amuse pas à changer d'infrastructure sans avoir au préalable effectué une enquête auprès des utilisateurs pour déterminer leurs besoins. Ceci est valable pour le passage de Windows à Linux ( et vice versa ) mais aussi dans le changement de version d'un OS ( NT vers XP par exemple ).
      • [^] # Re: Ultra connu

        Posté par . Évalué à 2.

        Tout le problème est de savoir qui sont les utilisateurs... Les gens qui vont utiliser le serveur ou ceux qui vont l'administrer ? Ici, ils n'ont pas pensé aux personnes qui allaient administrer.

        Mais je suis assez d'accord sur le fait de dire qu'il faut faire une enquête avant et que c'est pas toujours évident.
    • [^] # Re: Ultra connu

      Posté par . Évalué à 10.

      Le problème dans ce que tu nous dis, c'est que tu veux que Linux fasse comme Windows, et ça, intrinsèquement, ce n'est pas possible.

      Unix/Linux et Windows sont deux philosophies différentes. Tu ne réfléchis pas pareil, que tu sois sous Linux que sous Windows.

      La philosophie Windows, c'est du genre : "tu peux faire ce que l'on a prévu que tu puisses faire. On t'a développé pleins d'outils conviviaux, c'est beau et marketingment (?) c'est bien."
      Si tu rentres dans le moule, c'est bien, quoique tu va t'ennuyer. Si tu ne rentres pas dans le moule, t'es très mal ! faut coder ou alors utiliser autre chose.
      Intêret : quand ça marche à peu près, t'es tranquille. Quand ça ne marche pas, tu dis que c'est de la faute de Microsoft, que c'est des pourris... tralala tralala.
      Inconvénient : tu n'es pas libre de ce que tu fais en tant qu'administrateur système. Tu es manipulé car les choix n'existent pas, ils ont déjà été fait.Et c'est ce qui moi dans mon métier me gêne le plus. A chaque fois que je pense à MIcrosoft et Linux, je me fais toujours l'analogie avec les moteurs de voiture. Autrefois, tu pouvais trifouiller dans ton moteur, faire ta vidange, tu avais le contrôle de ce que tu avais acheté, de ce que tu utilisais. Maintenant, quand tu ouvres le capot d'une voiture, tu ne vois plus rien, juste une plaque qui cache tout et une prise type RS232. Tu n'as plus le contrôle, sauf par PC interposé (qui te dis ce que tu dois faire, et si le PC n'est pas prévu pour un truc, t'es très mal).

      De plus, pour moi les systèmes Microsoft, c'est un peu comme les sables mouvants, tu commences par installer un serveur (AD), et puis un second (exchange), et un troisième (IIS)... tout s'enchaîne et au final tu ne peux plus t'en défaire... tout est imbriqué.


      La philosophie Unix (dont hérite Linux) c'est : "ne fais qu'un truc, mais fais-le bien.". Tu as donc 40 millions de petits programmes, petites fonctionnalités... qui ne font toutes qu'un truc, mais le font bien.
      Au vu de la multitude d'outils, l'intégration est d'une complexité monstrueuse. Tu as le choix mais si tu veux que l'intégration soit bonne, alors tu perds ce choix (et tu tombes dans la philosophie 'tu peux faire ce que l'on a prévu que tu puisses faire').
      L'intêret que j'y trouve, c'est que quand ça ne marche pas, y'a toujours une solution.
      L'inconvénient : faut mettre les mains dans le cambouis, mais d'un autre côté je trouve ça normal, si notre métier est d'administrer des systèmes, alors on se doit de connaître le système et de savoir ce qu'il fait, enfin bon, c'est mon idée que je me fais de mon métier.

      Voila donc pour moi, une migration windows <-> linux (dans les 2 sens) implique un changement de philosophie qui ne se fait pas sans mal.
      • [^] # Re: Ultra connu

        Posté par . Évalué à 2.

        Je suis désolé, mais je vais être méchant....
        Un gars vient me voir en me disant qu'ils vont remplacer les serveurs Windows par des serveurs Linux parce que c'est mieux (tm). En tant qu'utilisateur, j'en ai rien à faire de la philosophie de Linux. Je veux bien qu'on me change mon serveur, mais tant qu'à faire j'aimerais au moins pouvoir faire la même chose que sur l'ancien.

        Pour l'instant ce que j'ai vu, ce ne sont franchement que des limitations. Si on veut que Linux s'installe en entreprise, il faut au moins réussir à faire aussi bien.
        Je préfère, comme tu le dis si bien, m'ennuyer avec un serveur sous Windows, qu'avoir à redévelopper la roue sous Linux... Ca me donneras du temps en plus pour faire d'autres choses intéressantes.

        Quant au fait qu'il faille rentrer dans le moule de Windows et que les solutions sont déjà choisies, je pense que tu n'a pas du administrer souvent des parcs Windows.


        tu peux faire ce que l'on a prévu que tu puisses faire. On t'a développé pleins d'outils conviviaux, c'est beau et marketingment (?) c'est bien.


        Dis moi ce que je peux faire sous Linux qui a pas été prévu que je puisse faire ?
        Dis moi maintenant le problème que tu as avec les outils conviviaux ? Moi j'aime bien que mes utilisateurs aient des outils conviviaux qui les aide.
        Et oui, l'ergonomie est une valeur ajoutée dans le logiciel qui à mon avis est souvent sous-estimée dans le logiciel libre.
        • [^] # Re: Ultra connu

          Posté par . Évalué à 3.

          Quant au fait qu'il faille rentrer dans le moule de Windows et que les solutions sont déjà choisies, je pense que tu n'a pas du administrer souvent des parcs Windows.
          tu te trompes !

          Dis moi ce que je peux faire sous Linux qui a pas été prévu que je puisse faire ?
          C'est très simple. Prenons l'exemple d'IIS. Je veux indexer des répertoires automatiquement (afficher le contenu), mais le look'and'feel ne me convient pas et je ne veux afficher le lien 'dossier parent' que sous certaines conditions.
          IIS : pas possible. Pas prévu.
          Avec Apache, sous windows ou linux, j'aurais pu le faire, même si ce n'est pas prévu de modifier l'affichage facilement, j'aurais pu le faire.

          Dis moi maintenant le problème que tu as avec les outils conviviaux ? Moi j'aime bien que mes utilisateurs aient des outils conviviaux qui les aide.

          Bon, qu'on soit tout d'abord clair, dans l'informatique, y'a 2 domaines : le côté serveur et service et le côté utilisateur.
          Le côté utilisateur, poste de travail, ce n'est pour le moment pas mon problème.
          Ici, je ne parle que du côté serveur, ce que j'administre, les outils que j'utilise...
          Le problème que j'ai avec les outils conviviaux ? les outils conviviaux ne sont pas transparents. Ils pourraient l'être, mais ne le sont pas. Quand j'administre un serveur, je veux savoir ce qu'il fait.

          Et oui, l'ergonomie est une valeur ajoutée dans le logiciel qui à mon avis est souvent sous-estimée dans le logiciel libre.
          C'est peut-être vrai pour certains logiciels libres, mais pour d'autres, c'est faux. Faux pas généraliser => s/souvent/parfois/
          • [^] # Re: Ultra connu

            Posté par . Évalué à 1.

            Salut

            Personnellement je suis plutôt partisan de MicroSoft que de LINUX et je ne m'en suis jamais caché, ce qui m'a vallu des enguelades furieuses.

            Sur le coup du "c'est hyper connu cette lettre" oui mais c'est terriblement vrai et toujours d'actualité.

            J'ai bien aimé la descritpion tout à fait réelle et actuelle de Damien Metzler, voilà un vrai témoignange de ce qu'il se passe dans une entrerpise ou un gars du type GROBALLO à pris une décision mal refléchie.

            sur ce que dit Mathiue MARC, ben FAUX. Avec IIS tu peux faire exactement la même chose qu'avec APACHE, c'est juste une question de savoir comment le faire. les indexation en tous genre sont parfaitement possible et sur n'importe quel niveau avec n'importe quel type de restriction.

            Le WEB c'est mon métier. Bien spur mon truc c'est l'ASP, mais j'ai tenté plusieurs fois de faire du PHP, sur APACHE bien sûr, J'ai même essayer de faire des choses avec un TOMCAT, histoire d'avoir encore plus de puissance.
            Les ennuis que j'ai rencontré le plus souvent en ASP sont des ennuis du type problème de varaible, difficulté à faire tourner une boucle dans le bon sens, erreur dans les résultats ds calculs, enfin que des ennuis de pure programmation uniquement dus au fait que j'avais fait une erreur. Les enuis que j'ai rencontré avec PHP et consort sont des problème de compatibilité entre les versions de composants : la version de MySQL n'est pas compatibile avec APACHE, ou alors la release du noyau machin n'est pas éprouvé sur le composant APACHE truc, enfin des broutille de système à la con d'ont se dédouane complète avec l'environnement MicroSoft. Il est clair qu'un serveur SQL tourne sur un windows et tant que la chaine de connexion est bone on peut développer tranquillement en ce concentrant uniquement sur le bon déroulement du pragramme.

            Quant au moule MicroSoft évoqué, c'est encore faut. Les produits Microsoft offrent beaucoup de chose préfabriquée et normalement suffisent à la plupart des utilisation et utilisateur. Mais s'il faut un truc spécifique il suffit de ce le fabriquer, comme sous LINUX.

            Le plus gros reproche que je fais aux linuxiens de tous bords est simple : apprenez d'abords à vous servir de WINDOWS et consort avant de le critiquer.

            Un jour un linuxien m'a dit : EXCHANGE c'est de la merde, c'est une passoire. un ami admin mesasgerie à configurer son EXCHANGE, juste avec les outils fourni avec le produit et en à fait une forteresse imprenable. il suffit de s'y interresser et la sécurité devient parfaitement possible sous WINDOWS.

            Bon voilà ma pierre à l'édifice de ce débat sans fin.

            @+
            • [^] # Re: Ultra connu

              Posté par . Évalué à 2.

              sur ce que dit Mathiue MARC, ben FAUX. Avec IIS tu peux faire exactement la même chose qu'avec APACHE, c'est juste une question de savoir comment le faire. les indexation en tous genre sont parfaitement possible et sur n'importe quel niveau avec n'importe quel type de restriction.

              1. Dis-moi alors comment tu fais pour changer la page d'indexation du répertoire, la page qui s'affiche lorsque tu liste un répertoire ?

              2. Comment tu fais pour coder des modules supplémentaires à IIS ? as-tu accès à toutes les informations nécessaires ?

              Le plus gros reproche que je fais aux linuxiens de tous bords est simple : apprenez d'abords à vous servir de WINDOWS et consort avant de le critiquer.
              La même chose dans l'autre sens.
            • [^] # Re: Ultra connu

              Posté par . Évalué à 2.

              J'oubliais, exchange pour moi n'est pas un serveur SMTP mais une usine à gaz.

              Un serveur de messagerie au sens premier du terme est un serveur qui fait du SMTP, du POP, de l'IMAP et éventuellement du NNTP.

              Exchange implémente un nouveau type : la messagerie sur RPC pour outlook.
    • [^] # Les droits Windows ??? MOUAAAHAHAHAHHAAH

      Posté par . Évalué à 2.

  • # Je me disais aussi...

    Posté par . Évalué à 1.

    Le linuxien a bien changé depuis! :)

    Par contre je ne comprends pas que cette histoire est mise si longtemps à m'arriver...Tsssss
    Ptêt ben qu'à l'époque je n'étais qu'un doux rêveur alors que maintenant ça y est j'ai le statut d'intégriste du libre!
    Si ça c'est pas de la progression professionnelle. :)

    Bon pas grâve c'est kdo pour les jeuns...
    Et je m'en vais chercher une autre.
    C'est pas que j'ai pas de boulot mais bon on est vendredi et les commentaires sur la constitution se sont un peu calmés. :)

    []<----?---->[]
    • [^] # Re: Je me disais aussi...

      Posté par . Évalué à 7.

      Le linuxien a bien changé depuis! :)

      Il est au chomage ou code en Java.
      • [^] # Re: Je me disais aussi...

        Posté par . Évalué à 3.

        C'est triste ce que tu dis.

        Que sont devenus tous ces postes d'admin UNIX des années 80, il leurs faudra bien des remplaçants...papy boom...tout ça.

        Pour java je ne peux rien faire...Désolé
        • [^] # Re: Je me disais aussi...

          Posté par . Évalué à 1.

          Que sont devenus tous ces postes d'admin UNIX des années 80

          A vue de nez, je dirais : remplacés par des prestataires à 20K¤/an et des piles de procédures. Et après on vient nous dire qu'Unix coûte cher, tss tss :)
  • # Bof ...

    Posté par . Évalué à 3.

    Y a deux ans, on rigolait déjà des mêmes choses et cela ne me faisait déjà rire que moyennement. :

    http://linuxfr.org/2003/03/20/11770.html(...)

    Les gens qui font suivre ce genre de message ne le font en général pas au second degré. Par contre, essayez un peu de tourner ce commentaire à la sauce Windows et observez les réactions parmi ceux qui ont reçu ce genre de message ... Même ici, cela ne prendrait pas et pourtant il y aurait à en dire.
  • # C'est un FUD!

    Posté par . Évalué à 0.

    Pffff c'est n'importe quoi! En plus à chaque fois c'est marqué Linux, alors qu'ils ne parlent pas du noyau, c'est donc GNU/Linux qu'il faut dire! Y en a marre de ces attaques sur les logiciels libres, je suis persuadé que c'est un coup de Microsoft!
    • [^] # Re: C'est un FUD!

      Posté par . Évalué à 3.

      Respire mon ami! va faire un tour plus complet sur le site http://www.zipiz.com(...) pour te faire une idée du personnage ... (illustre inventeur de Jean Kevin, rebel hacker connu de tous)
      Ces textes sont fort bien écrit, très agréable à lire et soulignes bien souvent un fond de vérité.
      Bref, ne crie pas au loup trop vite et n'hésite pas a perdre un peu de ton temps sur son site.
      Bonne lecture :)
      • [^] # Re: C'est un FUD!

        Posté par . Évalué à 4.

        C'était du second dégré... Mais je prend ça comme un compliment : mon imitation de l'intégriste est donc criante de vérité :^)

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.