• # Bien sûr que si l'anonymat en ligne existe

    Posté par  . Évalué à -6 (+3/-11).

    Ce n'est pas parce que la justice, si elle le veut bien, peut lever l'anonymat d'un internaute que cet anonymat n'existe pas. Tant que l'anonymat d'un internaute n'est pas levé, cet internaute reste anonyme.

    Quand je lis la discussion qui suit un article d'un journal ou de revue en ligne, je ne vois que des contributions anonymes. Je suis convaincu que bien des discussions gagneraient en qualité si le nom réel des contributeurs apparaissait. Je vois bien qu'il y a des réelles difficultés techniques pour réaliser ça, mais est-ce une raison pour laisser les pleins pouvoirs aux trolls et aux manipulateurs ?

    • [^] # Re: Bien sûr que si l'anonymat en ligne existe

      Posté par  . Évalué à 8 (+8/-2).

      Perdu. C'est le pseudonymat qui existe en ligne, et c'est très différent.

      • [^] # Re: Bien sûr que si l'anonymat en ligne existe

        Posté par  . Évalué à -8 (+1/-11).

        Et quelle est la différence pour l'internaute ? Quand je vois un pseudonyme je ne vois pas le nom réel de la personne et je suis bien incapable de le trouver, donc pour moi il est anonyme. Tout le reste n'est que tétrapilectomie.

        • [^] # Re: Bien sûr que si l'anonymat en ligne existe

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3 (+5/-4).

          Oh que non, ce n'est pas la même chose justement puisqu'on peut retrouver la personne. D'un point de vue juridique, ce n'est pas du tout la même chose, voire concrètement d'ailleurs. Et, si on lit l'article, on voit bien que les comportements haineux ne sont pas le fait des seules personnes postant sous le couvert du pseudonymat.

          OS préféré Mageia 7, CMS préféré SPIP, suite bureautique préférée LibreOffice, logiciel de dessin préféré Inkscape.

          • [^] # Re: Bien sûr que si l'anonymat en ligne existe

            Posté par  . Évalué à 1 (+6/-7).

            Oh que non, ce n'est pas la même chose justement puisqu'on peut retrouver la personne.

            Ce que je soutiens c'est que le fait qu'on puisse retrouver la personne n'a, la plupart du temps aucune importance. Tant que les trolls, les manipulateurs ne dépassent pas la ligne rouge du délit, ils vont rester anonymes et pourront continuer tranquillement leur travail de sape du débat démocratique.

            • [^] # Re: Bien sûr que si l'anonymat en ligne existe

              Posté par  . Évalué à 6 (+7/-3).

              Le "débat démocratique" est celui dans lequel seules tes idées sont permises, j'imagine. Toute autre pensée relève évidemment du troll.

              Puis un jour la société évoluant, tes idées consensuelles aujourd'hui seront les horreurs de demain. Mais Internet n'oublie pas.

            • [^] # Re: Bien sûr que si l'anonymat en ligne existe

              Posté par  . Évalué à 4 (+6/-4). Dernière modification le 17/07/20 à 22:00.

              Donc pour vaincre le fascisme, il faut faire taire les gens qui ne pensent pas comme nous. Hum ?

              C'est dingue de pas comprendre, ici plus qu'ailleurs, que la liberté d'expression est la condition sine qua non du contrat social. C'est ouf d'avoir à rappeler, comme A. Doyle (google him, je te jure que tu seras surprise) dans la vidéo sus-liée, des évidences comme "le prix à payer pour la liberté d'expression, c'est que (l|t)es méchants vont dire des trucs méchants" sérieusement, à des moments ça fatigue.

              • [^] # Re: Bien sûr que si l'anonymat en ligne existe

                Posté par  . Évalué à -2 (+0/-4).

                C'est toi qui parle de faire taire. Moi je soutiens juste que quand quelqu'un me parle, je préfère savoir de qui il s'agit et que cela permet des échanges de meilleure qualité. Quand quelqu'un affirme quelque chose que je n'ai pas les moyens de vérifier, il m'est beaucoup plus difficile de croire quelqu'un d'anonyme que de croire quelqu'un que je connais déjà (au sens où je peux relier ce qu'il vient d'écrire à d'autres écrits précédent de la même personne).

                • [^] # Re: Bien sûr que si l'anonymat en ligne existe

                  Posté par  . Évalué à 4 (+5/-3). Dernière modification le 17/07/20 à 22:47.

                  C'est toi qui parle de faire taire.

                  Bin en même temps, être contre l'anonymat, c'est quand même un peu vouloir faire taire les anonymes..?

                  Quand quelqu'un affirme quelque chose que je n'ai pas les moyens de vérifier, il m'est beaucoup plus difficile de croire quelqu'un d'anonyme que de croire quelqu'un que je connais déjà (au sens où je peux relier ce qu'il vient d'écrire à d'autres écrits précédent de la même personne).

                  Mais qu'est-ce que ça veut dire "quelqu'un que je connais déjà" regarde moi, tu me "connais déja" tu peux aller lire mon historique de commentaires, et ainsi "relier" ce que je "viens d'écrire" toussa, il te faut quoi de plus, mon n° de sécu ?

                  Sérieusement, ces débats sont contre-productifs voire carrément podo-ballistiques. Il faut laisser n'importe qui dire n'importe quoi ; en plus c'est KISS. C'est important ça, non ?

                  • [^] # Re: Bien sûr que si l'anonymat en ligne existe

                    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2 (+4/-4).

                    Il faut laisser n'importe qui dire n'importe quoi

                    Non.

                    • [^] # Re: Bien sûr que si l'anonymat en ligne existe

                      Posté par  . Évalué à 3 (+7/-6).

                      Non.

                      Si ; et la question n'est pas de savoir si ça te défrise, on s'en fout de ça, la question est de savoir si une démocratie peut encore porter ce nom quand elle censure, à fortiori avec les arguments que tu développes :)

                      Après y'a d'autres questions derrière, comme la faisabilité… Ah, c'est épuisant d'expliquer les même évidences à chaque fois…

                      Tiens je vais le dire autrement, pour que ça rentre bien : Vous êtes ri-di-cules. Vous vous rêvez "de gôche", modernes et progressistes, mais vous êtes si peu sur de vous et de ce que vous savez ou croyez savoir que vous applaudissez à tout rompre quand le pouvoir fait taire une voix dissonante. C'est spectaculaire de méchanceté obtuse, comme ton commentaire.

                      Les gens se moquent de vous, hein ? Allez, bon WEnd :)

                      • [^] # Re: Bien sûr que si l'anonymat en ligne existe

                        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à -3 (+1/-6).

                        savoir si une démocratie peut encore porter ce nom quand elle censure

                        La France, l’Allemagne, l’Espagne, le Royaume-Uni, le Canada ne sont pas des démocraties ?

                        Vous êtes ri-di-cules

                        C’est qui vous ?

                      • [^] # Re: Bien sûr que si l'anonymat en ligne existe

                        Posté par  . Évalué à 2 (+5/-5).

                        Ta façon d'empoisonner la discussion n'engage pas l'échange.

                        • [^] # Re: Bien sûr que si l'anonymat en ligne existe

                          Posté par  . Évalué à -1 (+0/-3). Dernière modification le 20/07/20 à 17:54.

                          T'as pas tort ; faut dire que ce sujet est très sensible, des gens partent en prison (ouais c'est pour le petit XKCD "free speech means the government blah blah" qui serait marrant si c'était vrai ici, plein de gens sont en taule en France pour ce qu'ils ont dit) et du coup "échanger" sur ce sujet je m'en sens pas capable, mais du coup c'est toi qui a raison, oui, j’empoisonne la discussion pour pas discuter d'un truc qui me tétanise de rage. Et j'en suis presque aussi désolé que toi, nan mais sérieux hein. Moi j'aime bien les gens, j'aime discuter, je te jure.

                          • [^] # Re: Bien sûr que si l'anonymat en ligne existe

                            Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4 (+3/-1).

                            ouais c'est pour le petit XKCD "free speech means the government blah blah" qui serait marrant si c'était vrai

                            Pourtant il est vrai ce XKCD, la liberté d’expression ce n’est pas une obligation d’écouter les gens, ni une obligation de leur donner un espace pour s’exprimer. C’est seulement une interdiction pour le gouvernement de censurer. En tant qu’acteur privé, tu fais bien ce que tu veux (aux États-Unis, YouTube, par exemple, n’est pas considéré comme un « free speech forum »).

                            Dans la plupart des pays d’Europe, on a des droits qui interdisent les appels à la haine (en Allemagne par exemple, faire un salut nazi est un délit), parce que l’histoire nous a montré qu’être tolérant avec l’intolérance ne fonctionne pas.

                            plein de gens sont en taule en France pour ce qu'ils ont dit

                            Tu as sûrement des exemples qui ne sont pas des appels à la haine.

                            • [^] # Re: Bien sûr que si l'anonymat en ligne existe

                              Posté par  . Évalué à -2 (+0/-4).

                              En tant qu’acteur privé, tu fais bien ce que tu veux

                              Oui enfin ça c'est surtout une pirouette idéale pour ne pas avoir à assumer la censure, la question n'est pas ce que YT fait, mais ce que toi tu fais.

                              Dans la plupart des pays d’Europe, on a des droits qui interdisent les appels à la haine (en Allemagne par exemple, faire un salut nazi est un délit), parce que l’histoire nous a montré qu’être tolérant avec l’intolérance ne fonctionne pas.

                              C'est un peu compliqué, techniquement, d'interdire des gestes..? Passons. Donc il faut être intolérant avec l'intolérance, c'est ça ? C'est con, ça marchait bien, c'était symétrique (ils sont intolérants, pas nous) et toi tu veux benner tout ça à cause d'un… Geste ? tu vas devoir être plus persuasif :)

                              plein de gens sont en taule en France pour ce qu'ils ont dit

                              Tu as sûrement des exemples qui ne sont pas des appels à la haine.

                              Nan mais t'as pas suivi, là ; l'idée n'est pas de savoir ce que ces gens ont dit, mais de déterminer si on est encore en "démocratie" si on leur a interdit de le dire, et donc interdit à de potentiels contradicteurs de les entendre pour les réfuter, j'ai pas besoin de donner d'exemple, ta question est l'expression même du problème.

                      • [^] # Re: Bien sûr que si l'anonymat en ligne existe

                        Posté par  . Évalué à 0 (+4/-6).

                        Censure ? Quelle censure ? En quoi l'interdiction de l'anonymat sur les réseaux sociaux ou sur les forums de discussion serait un acte de censure ? Cela n'ajoute rien aux limitations actuelles de la liberté d'expression.

                        Après, évidemment, cela pousserait à plus d'auto-censure de la part des intervenants. Et alors ? L'auto-censure est quand même une des nécessités de base de la vie en société, qui rend les rapports humains possibles. Heureusement que tous les gens qui ont un minimum de savoir-vivre se retiennent de dire tout ce qu'ils pensent des autres personnes, sinon l'humanité aurait disparu depuis longtemps.

                        Enfin cela n'empêcherait personne de publier des informations ou des idées de façon anonyme. Que ce soit le Comité Invisible ou Chelsea Manning, ils n'ont pas utilisé les réseaux sociaux ni les espaces de discussion de journaux pour faire savoir ce qu'ils voulaient faire savoir.

                      • [^] # Re: Bien sûr que si l'anonymat en ligne existe

                        Posté par  . Évalué à 1 (+1/-2).

                        Deux trois choses que m’inspire la recherche de l’anonymat à tout prix  :

                        • L’anonymat, c’est pour ceux qui n’assume pas leurs propres avis.
                        • Je peux écrire des conneries, que je regrette après, mais j’assume quand même. Je revendique le droit de me tromper, de croire et suite à un débat de changer d’avis.
                        • La liberté totale d’expression, dont la haine raciale est interdite en France. Si vous voulez dire tout et n’importe quoi, il faut aller au USA. Trump sera ravis d’avoir du soutient.
                  • [^] # Re: Bien sûr que si l'anonymat en ligne existe

                    Posté par  . Évalué à -2 (+2/-6).

                    Bin en même temps, être contre l'anonymat, c'est quand même un peu vouloir faire taire les anonymes..?

                    C'est qui « les anonymes » ? On naît comme ça ou bien on le devient ? Ils ont une association représentative ?

                • [^] # Re: Bien sûr que si l'anonymat en ligne existe

                  Posté par  . Évalué à 6 (+4/-0).

                  Je ne vois pas trop le rapport entre la tracabilité et l'anonymat.

                  Mon compte pseudonyme date de plusieurs années.

                  Argument non avenu.

                  • [^] # Re: Bien sûr que si l'anonymat en ligne existe

                    Posté par  . Évalué à 1 (+0/-1).

                    Je ne vois pas trop le rapport entre la tracabilité et l'anonymat.

                    Carrément ; Et d'ailleurs, j'irai plus loin : si ce que veut Jean-Baptiste est de pouvoir faire sa cuisine big data en requérant par exemple toutes les réponses que Zenitram< a fait à des commentaires d'Ysabeau< il a bien raison et moi je suis all for it, 'sur que la traçabilité c'est bien.

                    Et oui, ça n'a rien à voir avec l'anonymat, qui lui-même ne devrait pas être un problème, si la liberté d'expression était garantie ; elle ne peut pas l'être, d'où l'anonymat. Scorie inévitable d'un système complexe, contradictoire et/mais résilient. Du coup plus ya de liberté d'expression, moins ya d'anonymat, quelque part CQFD quoi.

                    Truc à pas oublier : Une déclaration anonyme n'a pas le même poids (jamais, du tout) qu'une déclaration signée ; les gens font la part des choses, pas juste Jean-Baptiste ;)

                    • [^] # Re: Bien sûr que si l'anonymat en ligne existe

                      Posté par  . Évalué à 3 (+3/-2).

                      Oh, moi je n'ai pas dit que je voulais quelque chose. J'ai juste affirmé au contraire de ceux qui confondent la théorie et la pratique, que l'anonymat en ligne existe bel et bien en pratique. C'est à dire que quelqu'un qui veut intervenir dans un débat en ligne en cachant son identité réelle, peut facilement le faire avec un risque quasi nul que son identité soit révélée.
                      J'ai ensuite affirmé que cet état de fait a des effets pervers sur la qualité des échanges. Et je n'ai rien dit sur les possibles effets pervers d'empêcher cet état de fait.

                      Après on me répond à coups de procès d'intention, en balançant des distinctions vaines entre anonymat et pseudonymat, et en disant que la justice a tout ce qu'il faut pour lever l'anonymat/pseudonymat d'un internaute. Autrement dit mes contradicteurs considèrent qu'à partir du moment où une action est possible, elle est effectivement réalisée… Ce qui est bien évidemment faux, tout un chacun peut le constater, surtout quand ça concerne la justice.

                • [^] # Re: Bien sûr que si l'anonymat en ligne existe

                  Posté par  . Évalué à 6 (+5/-0).

                  Moi je soutiens juste que quand quelqu'un me parle, je préfère savoir de qui il s'agit

                  Je vois ce dont du parles ici, c'est un sujet qui revient souvent sur les réseaux dits "sociaux". Pour être honnête, si je signe "Marcel Delatour" et non "Maderios", vas tu me connaître d'avantage? Et puis, comment peux tu savoir si "Delatour" est mon vrai nom? Et même si c'était mon vrai nom, qu'est-ce que cela changerait? Pour "savoir de qui il s'agit", il suffit de lire ce que l'autre a écrit…

          • [^] # Re: Bien sûr que si l'anonymat en ligne existe

            Posté par  . Évalué à -2 (+1/-5).

            Et, si on lit l'article, on voit bien que les comportements haineux ne sont pas le fait des seules personnes postant sous le couvert du pseudonymat.

            Alors déjà de une, oui, effectivement, donc ça démontre l'inanité de la lutte contre l'anonymat, mais de deux, si je px pe permettre c'est quoi ce délire avec les "comportements haineux" moi je HAIS les rutabagas, c'est interdit ? Je HAIS les gens qui ont peur de mon chien (nan c'est pas vrai, j'ai juste pitié d'eux, mais tu vois ce que je veux dire hein ?) c'est interdit ?

            Sérieux faut arrêter avec la "haine" ça n'a pas de sens, mais réellement : c'est polymorphe, impossible à légiférer, c'est conceptuellement puéril, bcp trop simple (tous les enfants détestent tel parfum de bombon, unetelle ou untel, come on) pour élaborer une grammaire sociale, enfin quoi ? On peut se parler, en bonne intelligence, à la fin ?

            • [^] # Re: Bien sûr que si l'anonymat en ligne existe

              Posté par  . Évalué à -3 (+1/-6).

              Et au fait, je HAIS vraiment les rutabagas hein ? Je parie que tu penses que c'est un argument rhétorique pur, nan, je mange de tout sauf de cette horreur gluante dont la seule évocation provoque en moi des frissons de… Haine, ouais.

        • [^] # Différence

          Posté par  . Évalué à 9 (+9/-2).

          Et quelle est la différence pour l'internaute ?

          Si quelqu’un fait quelque chose d’illégal sous pseudonyme, comme proférer des menaces de mort à ton encontre, tu peux porter plainte, la police pourra le retrouver.

          Évidemment, en n’étant pas anonyme, tu risques moins qu’un détraqué profère des menaces de mort contre toi… il viendra directement.

          D’ailleurs, c’est pour quoi déjà, que tu veux pouvoir retrouver quelqu’un ? ;-)

          Même si le risque est probablement faible pour les hommes hétérosexuels centristes, il faut être conscient qu’il est plus important pour les gays, les femmes battues, les féministes, les écolos (ah non, c’est le gouvernement qui les assigne à résidence en utilisant les lois anti‐terroristes)… bref, tous ceux dont les propos ou simplement la nature risquent d’énerver des gros cons.

          Du coup, s’ils ne veulent pas prendre de risques, ils sont obligés de censurer les propos qu’ils tiennent sous leur vrai nom. Pour la liberté d’expression, on repassera.

          Et puis même pour quelqu’un qui ne présente pas d’aspérité, si tu dis en public sous ton vrai nom que tu pars en vacances, ça peut intéresser des cambrioleurs.

          L’article pointe bien du doigt le véritable problème : la justice n’a pas les moyens d’assurer son rôle.

          Frаnсе : 30312, Allеmаgnе : 9183. Масrоn : 21129.

          • [^] # Re: Différence

            Posté par  . Évalué à 1 (+1/-2).

            Si quelqu’un fait quelque chose d’illégal sous pseudonyme, comme proférer des menaces de mort à ton encontre, tu peux porter plainte, la police pourra le retrouver.

            Ou pas selon la difficulté. Sans aller chercher loin : poste un message depuis une IP de ta boîte de 5000 personnes et on en reparle.

            Du coup avec cette théorie, une lettre anonyme est juste une lettre pseudonyme parce qu'il existe tout de même des moyens de police de remonter à l'auteur de la lettre ?

            En théorie, la théorie et la pratique c'est pareil. En pratique c'est pas vrai.

            • [^] # Re: Différence

              Posté par  . Évalué à 3 (+1/-1).

              Toutes les boîtes de plus de 1000 personne que je connais on un proxy qui log les requêtes. Donc, tu pourras être facilement retrouvé.

              « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

              • [^] # Re: Différence

                Posté par  . Évalué à 1 (+1/-2).

                Ouais bon, c'était un exemple un peu farfelu, mais bon, la levée d'anonymat sur Internet n'est pas non plus systématique. L'étranger, les VPN, ça complique. Rien n'est impossible, mais la police ayant des moyens forcément limités, amendoné ils arrêteront face à la difficulté. Tout comme une lettre anonyme qui ne l'est jamais vraiment. Tout comme n'importe quel acte anonyme qui ne l'est jamais vraiment (un tag dans la cage d'escalier).

                En théorie, la théorie et la pratique c'est pareil. En pratique c'est pas vrai.

                • [^] # Re: Différence

                  Posté par  . Évalué à 5 (+3/-1).

                  Mais du coup, ce n'est pas le pseudonyme qui pose problème mais les mesures qu'il met pour se cacher.

                  « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

                • [^] # Re: Différence

                  Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4 (+2/-0).

                  L'étranger

                  Oui, c’est le fonctionnement du droit dans nos sociétés, nos lois sont limitées à nos frontières. Ça a peu de rapport avec le pseudonymat.

                  les VPN, ça complique.

                  Les VPN sont des FAI déportés, ils ont accès exactement aux mêmes données que ton FAI, ils peuvent te « tracer » tout pareil.

                  • [^] # Re: Différence

                    Posté par  . Évalué à 4 (+2/-0).

                    Salut,

                    D'ailleurs, dans les actualités du moment : VPN with 'strict no-logs policy' exposed millions of user log files including account passwords

                    Je dirais, c'est balot…

                  • [^] # Re: Différence

                    Posté par  . Évalué à 4 (+2/-0). Dernière modification le 19/07/20 à 09:20.

                    ils peuvent te « tracer » tout pareil

                    Bien sûr, mais c'est une difficulté supplémentaire, un intermédiaire de plus à trouver, à contacter etc. Je sais bien que tout est possible sur le papier, mais la police a des moyens limités, et le but d'un malfrat est de rajouter des couches de complication.

                    La fraude fiscale est un excellent exemple : on peut tout retrouver, mais quand on a 17 filiales dans des pays à la con, c'est bcp plus dur que quand c'est juste qu'on n'a pas payé ses impôts.

                    En théorie, la théorie et la pratique c'est pareil. En pratique c'est pas vrai.

                    • [^] # Re: Différence

                      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2 (+0/-0).

                      Bien sûr, mais c'est une difficulté supplémentaire, un intermédiaire de plus à trouver, à contacter etc.

                      Bah non, ça remplace juste ton FAI. Au lieu de le contacter lui, les enquêteurs contacteront ton fournisseur de VPN.

                      • [^] # Re: Différence

                        Posté par  . Évalué à 2 (+0/-0). Dernière modification le 19/07/20 à 23:51.

                        Ton FAI est tenu par des obligations légales pour exercer sur le sol français. Ce n'est pas le cas des fournisseurs de VPN. Ce n'est pas non plus le cas de tor ou de freenet par exemple. Donc non ça n'est pas du même niveau que les FAI. Ça ne dit pas à quel point ça pose problème ou non par contre.

              • [^] # Re: Différence

                Posté par  . Évalué à 2 (+0/-0).

                Toutes les boîtes de plus de 1000 personne que je connais on un proxy qui log les requêtes. Donc, tu pourras être facilement retrouvé.

                Nous on n'en a pas, et on ne veut surtout pas en avoir.

        • [^] # Re: Bien sûr que si l'anonymat en ligne existe

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10 (+9/-2). Dernière modification le 19/07/20 à 21:26.

          C'est pareil dans la vraie vie: tu rentres dans un bar, tu te fais troller par un type au comptoir, tu ne sais pas qui il est et tu ne pourras pas prouver qu'il t'a dit des bêtises.

          Ce que propose certains politicards, c'est rendre obligatoire le contrôle d'identité à l'entrée du bar et le port d'un badge bien visible avec nom et prénoms pendant toute la soirée.

          Ah et puis que toutes les conversations de comptoir soient enregistrées et disponibles publiquement.

          Incubez l'excellence sur https://linuxfr.org/board/

    • [^] # Re: Bien sûr que si l'anonymat en ligne existe

      Posté par  . Évalué à 5 (+6/-3).

      Moi je suis convaincu que laisser la liberté à chacun de choisir le pseudonymat ou non est un des principes fondamentaux de la liberté d'expression et au contraire de la pluralité des idées. Quelques grands pamphlétaires de jadis ont pu mener des combats contre l'absolutisme entre autre pour on pu tenir d'autres libertés sous couvert d'anonymat. Et à l'heure du lynchage social en règle quasi institutionnalisé sur les réseaux sociaux (aka Cancel culture), au mépris de la présomption d'innocence, ce droit est encore plus prégnant.

    • [^] # Re: Bien sûr que si l'anonymat en ligne existe

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 6 (+6/-2).

      Je suis convaincu que bien des discussions gagneraient en qualité si le nom réel des contributeurs apparaissait.

      Facebook nous le prouve tous les jours.

      D’ailleurs, récemment Mediapart a publié un article sur des soldat de l’armée de Terre néonazis qui s’affiche au grand jour.

      StreetPress a révélé l’existence de deux groupes Facebook réservé aux flics où ils y tenaient des propos racistes et des appels à la guerre civile.

      Dans tout ces cas, les personnes n’étaient pas anonymes, c’est pas pour autant qu’ils ont mesurés leur propos ou se sont « auto-censurés ».

    • [^] # Re: Bien sûr que si l'anonymat en ligne existe

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 6 (+5/-1).

      Au passage, puisque tu confonds pseudonymat et anonymat, une des développeuses de Tor (qui est l’outil de référence pour l’anonymat sur Internet) a récemment publiée un article qui fustige le blocage des utilisateurs de Tor par Wikipedia, on y lit notamment :

      According to a recently published research paper co-authored by researchers from Drexel, NYU, and the University of Washington, Tor users make high-quality contributions to Wikipedia.

Envoyer un commentaire

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.