• # j'ai pas compris un truc ou deux...

    Posté par  . Évalué à 6.

    Une trahison en cache d’autres

    En gros, il est obligatoire de conserver les données réquisitionnées/censurées/interdites jusqu'au jugement. Bon, la quad semble être contre, mais je ne comprend pas pourquoi?
    Bon, par contre, c'est contradictoire avec la notion de supprimer automatiquement des comptes, puisque des comptes, ce sont des contenus, des données?

    l’ignorance du Sénat en matière de Web, qui semble ne connaître que Facebook et Twitter

    Lol. Quelle grande nouvelle, cinquantenaire pour le cas positifs, octagénaires pour les pires, je suppose, ne savent pas comment marche le net et n'imaginent pas que des gens fassent un travail d'emploi qualifié (développeur, admin, etc, je pense que ça reste hautement qualifié, même si je sais que la moyenne (donc je me considère partie, hein) est loin de la crème) puissent faire gratuitement ce même job pour le fun, de manière bénévole.
    Je suppose que parfois enfoncer les portes ouvertes, ça aide.

    Prochaine étape : la commission mixte-paritaire

    Nous redoutons le contraire : que l’Assemblée nationale rétablisse ses ambitions de censure automatisée et que le Sénat conserve l’extension potentielle du texte à l’ensemble du Web sous les pleins pouvoirs du CSA. Le résultat serait bien plus grave que la proposition de loi initiale alors même que la Commission européenne alertait déjà sur l’incompatibilité de la version de l’Assemblée avec le droit de l’Union européenne.

    Du coup, ça va marcher comment? Je suis une bille en droit, j'ai déjà assez a faire a apprendre l'archi du matos… les lois de l'UE sont pas censées être au-delà de celles des nations qui la composent? D'un autre côté, est-ce important si le recours par le «coupable local» lui coûte trop cher?
    Au pire, y'a pas moyen de jouer la carte de l'esquive? L'internet, c'est une arme de guerre, qui, de mémoire, est faite pour ne pas être simple à couper, même si les considérations de l'époque n'envisageaient pas (évidemment, sinon le net ne serais jamais né) ce type de problématiques.

    le règlement sur les contenus terroristes, qui veut forcer l’ensemble des acteurs de l’Internet à censurer en 1 heure tout contenu considéré comme terroriste par les autorités.

    Ça fait longtemps que je pense que les vrais terroristes sont en fait les hommes politiques. Si seulement on pouvais limiter un peu leur pouvoir… mais les rêves de démocratie sont bien inutiles dans un monde ou l'on change le sens des mots au bon plaisir des journaleux et des législateurs.

  • # Alors ?

    Posté par  . Évalué à 1.

    Contrairement au texte initial, l’obligation de retrait en 24 heures ne vise plus uniquement les grandes plateformes (qui ont plus de 5 millions d’utilisateurs par mois), mais n’importe quel hébergeur que le CSA considérera comme ayant « en France un rôle significatif […] en raison de l’importance de son activité et de la nature technique du service proposé ».

    Bon, ben… quand est-ce que LinuxFr déménage dans un pays libre ?
    S’il en reste… Disons plus libre.

    Frаnсе : 49232, Allеmаgnе : 14361. Масrоn : 34871.

    • [^] # Re: Alors ?

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

      Déménager ailleurs ne changera rien en vertu du principe que ce qui compte c'est la législation du pays où est constatée l'infraction.

      OS préféré Mageia 7, CMS préféré SPIP, suite bureautique préférée LibreOffice, logiciel de dessin préféré Inkscape.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.