Été féminin pour le projet GNOME

Posté par (page perso) . Modéré par Jaimé Ragnagna.
Tags :
-1
15
juin
2006
Gnome
Il n'est de secret pour personne que la proportion de femmes dans le monde du logiciel libre est ridiculement basse. Pour lutter contre cette disparité, de nombreux projets comme Debian Women ou Ubuntu Women ont vu le jour, avec quelques succès (voir plus bas).

Cependant, lors du Google Summer of Code, GNOME a reçu plus de 180 propositions dont aucune d'une femme ! Afin de remédier à la situation, GNOME a décidé de réinvestir les 500$ offerts par Google pour chaque projet dans un Women Summer of Code.

3 projets seront sélectionnés et les heureuses gagnantes recevront 3000$ et deux mois pour travailler dessus cet été. Mesdames, mesdemoiselles, faites chauffer vos claviers !

Messieurs, à votre charge de répandre cette bonne nouvelle autour de vous et de concocter de délicieux petits plats-pizzas surgelées pendant les deux mois où votre tendre moitié restera collée derrière son ordi !

NdM: Bien que l'on puisse effectivement déplorer la quasi absence des femmes dans le monde du logiciel libre, on est en droit de se demander si ce genre d'initiative est la meilleure façon de lutter contre cet état de fait, et surtout de s'interroger sur les réelles raisons de cette absence. À noter que le projet Debian Women peut s'enorgueillir d'un résultat assez marquant : l'Argentine compte désormais plus de développeurs Debian de sexe féminin que de développeurs Debian mâles !.

Malheureusement, ce genre de nouvelles ne fait pas plaisir à tout le monde et certaines réactions sombrent parfois dans le machisme primaire voire parodique. (attention, ce lien est le blog d'un développeur Debian qui critique trois interventions sur une liste de diffusion Debian. Trollomètre en titane homologué exigé pour des raisons évidentes de sécurité)
  • # NdM

    Posté par . Évalué à 10.

    Elle est nulle cette "Note du Modérateur".
    Si il a envie de donner son avis sur le sujet, il n'a qu'a le poster en commentaire, on s'en fout de son point de vue sur la news.
    • [^] # Re: NdM

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      Sauf qu'il ne s'agissait pas d'une Note du modérateur mais d'une Note des modérateurs, qui concerne donc l'ensemble de l'équipe de modération ; qu'elle n'avait pas pour but de donner un avis puisqu'elle ne fait qu'ouvrir une question ; qu'elle a été ajoutée pour nuancer une news qu'une bonne partie de l'équipe de modération trouvait sexiste tellement c'était dégoulinant de condescendance et de bonnes intentions ; et enfin, qu'elle ouvre une question d'importance à l'heure où les projets similaires fleurissent et les critiques (constructives aussi, il n'y a pas que les trolls) aussi.

      Elle est donc parfaitement légitime.
      • [^] # Re: NdM

        Posté par . Évalué à -2.

        quelle solidarité !
        c'est émouvant :'(
      • [^] # Re: NdM

        Posté par (page perso) . Évalué à 10.

        Non, personnellement je trouve aussi la remarque déplacée dans la news elle-même. Elle aurait eu bien plus sa place en commentaires.

        Remarquons que les 3 premiers paragraphes sont purement informatifs. Le 4ème est le seul qui exprime ma position et mon enthousiasme (et encore, si je n'avais pas mis "bonne nouvelle" mais simplement "nouvelle", ça aurait été simplement une phrase à vocation humoristique)

        Les modérateurs auraient pu, dans ce cas, me demander de retravailler ma news pour qu'elle soit moins partisane.

        Cependant, la politique éditoriale de linuxfr n'a généralement aucun problème avec les articles d'opinions ou les news un peu trop engagée. Ce genre de news, où l'auteur laisse apparaître son point de vue, est quelque chose que j'aime particulièrement sur Linuxfr. Ceux qui ne sont pas d'accord peuvent réagir dans les commentaires, écrire un journal voire,pourquoi pas, un article à publier ! ("De l'hypocrisie d'un pseudo féminisme du logiciel libre", vous voyez le topo). Un article d'opinion bien construit peut être très instructif, surtout si on est pas d'accord.

        Mais rajouter une note dans la news de quelqu'un d'autre car on est pas d'accord avec son opinion et qu'on a le pouvoir de le faire, je trouve ça franchement déplacé. Le travail de modérateur implique justement de pouvoir mettre ses opinions de côté lorsqu'on modère, pas d'interférer.

        De plus, ici tu affirmes représenter tous les modérateurs ? Je veux bien te croire mais étant donné la difficulté d'obtenir un consensus dans un groupe d'humains, je trouve ça étonnant que, en si peu de temps, vous vous soyez tous mis d'accord sur un sujet aussi sensible. (note, je ne connais pas le nombre de modérateurs sur linuxfr donc je peux me tromper. J'imaginais "beaucoup" )


        Enfin, ceci dit, ce n'est rien de très grave. Je ne crie pas au scandale ni quoi que ce soit. La note est très clairement indiquée comme n'étant pas de moi, il n'y a rien à reprocher stricto sensu.

        Je trouve ça juste un peu dommage et peut-être pas foncièrement nécessaire, mais pas de quoi fouetter un chat.
        • [^] # Re: NdM

          Posté par (page perso) . Évalué à 10.

          Le problème est pas d'être partisan. Il existe une catégorie "Humeur", les journaux et plein de moyens pour que DLFP publie des articles d'opinion. Certains de tes articles ont d'ailleurs été publiés dans cette catégorie, si je ne m'abuse.

          Cette nouvelle là est hybride : elle est d'abord informative (elle annonce une initiative) mais son ton en fait une nouvelle d'opinion sans que cela soit dit. Le ton comme l'initiative ont choqué beaucoup de relecteurs et modérateurs - dont moi. C'est le cas pour les 4 paragraphes, sans en exclure aucun. Passer une news informative - donc pas une news d'humeur -, c'est déjà l'assumer. Là, je n'assume clairement pas cette nouvelle. La NdM, purement factuelle et non d'opinion, met en perspective l'opinion posée implicitement en posant les deux questions fondamentales. De cette façon, l'équipe de modérateurs et de relecteurs ne se prononce pas, justement : elle prend de la distance. Pas d'interférence, donc.

          Qui plus est, comme d'habitude quand on parle de modération, tu fais des assomptions fausses. Par exemple, que le modérateur (en l'occurrence, relecteur) qui a ajouté la NdM l'a fait parce qu'il n'était pas d'accord. En l'occurrence, il l'a fait parce que cinq personnes ont exprimé des objections et plusieurs proposé une NdM (dont moi: Une NdM ouvrant clairement le débat serait peut-être pas de trop ?). Ce n'est pas un abus de pouvoir individuel comme tu le sous-entends.

          Je n'ai pas affirmé représenté quelque chose. J'ai rappelé que les NdM n'étaient pas des ajouts individuels mais d'un collectif (notes des modérateurs et relecteurs, normalement). Quant au consensus : le système de modération fonctionne sur un système de "majorité qualifiée" (il faut qu'il y ait X votes de plus pour le [POUR] ou le [CONTRE] pour que la dépêche soit modérée, 4 en l'occurrence). Ici, elle a été validée à une assez grande majorité avec cette NdM.

          Je la trouve donc parfaitement légitime : il ne s'agit pas d'une opinion mais d'une prise de distance et d'une mise en perspective (ce qui est aussi le rôle des modérateurs, notamment lorsqu'ils ajoutent des rappels sur les logiciels existant dans le même domaine, sur le contexte, ...) et elle n'est pas un acte individuel mais répondant à la volonté d'un bon nombre de modérateurs et relecteurs. Tous les éléments sont là.
        • [^] # Re: NdM

          Posté par (page perso) . Évalué à 8.

          Bon, permettez moi de repondre.

          J'ai vraiment du mal a comprendre pourquoi vous stigmatisez cette Ndm. D'un autre coté, provenant de adonai ca ne m'étonne pas outre mesure.

          Donc, expliquons:
          Le sujet de cette dépèche est sexiste.
          Le traitement par ploum de cette dépèche est égale a son style personnel.

          Donc, premier point :
          Demander la rerédaction de la news etait hors de question.

          Deuxièmement. La Ndm ne se met pas en porte a faux avec le traitement de l'article par ploum. Je n'ai pas vraiment l'impression que ploum donne un avis dans son article, et la ndm n'est pas là pour infirmer ou pour mettre en valeur un quelconque avis.

          Troisièmement, même si ce n'est pas forcément visible, on évite de passer 42 depeches sur un meme sujet.
          Alors une nouvelle dépèche sur le sujet, ou meme un journal, c'est inutile.

          Alors le pouquoi de la NdM : Ploum, on t'aime bien mais on veut eviter les trop gros trolls. Donc, un gentil relecteur a essayé d'élargir un peu la problématique (ou l'absence de problématique) que représentait ce sujet.

          Maintenant, je vous rappelle que les dépèches passent par un processus d'édition. Ce qui signifie que d'une manière ou d'une autre, la "rédaction" de linuxfr cautionne ce qui se dit dans les dépèches.
          Donc, si il y a quelque chose qui gène, il est de son droit le plus strict, de rajouter quelque NdM qui lui semble nécessaire.
          Et merci d'avoir remarqué que la dépèche n'a pas été modifiée dans son esprit par quiconque. Il y aurait eu interférence si on avait censuré/modifié la dépèche sans en faire mention.

          Ensuite, pour en revenir au processus de moderation , je l'ai dis et je le répète, il faut 4 ou 5 votes de différence entre les Pour et les Contre. Le consensus a été trouvé uniquement suite a la Ndm. Donc, oui nous nous sommes mis d'accord.

          Pour finir, la finalité de ce site, c'est d'une part d'informer mais aussi de faire (un peu ) refléchir, et également de divertir.
          D'aucun trouveront cette dépèche informative, et divertissante car joli appeau a troll (on a l'habitude avec ploum). Il n'en reste pas moins qu'il n'est pas déplacé de la part des relecteurs et des moderateurs de rajouter quelque chose qui permette d'etendre la reflexion qui sous-tend le sujet de l'article (et non pas l'article lui meme).
          • [^] # Re: NdM

            Posté par . Évalué à 9.

            "Bien que l'on puisse effectivement déplorer la quasi absence des femmes dans le monde du logiciel libre, on est en droit de se demander si ce genre d'initiative est la meilleure façon de lutter contre cet état de fait, et surtout de s'interroger sur les réelles raisons de cette absence."
            Moi je trouve que c'est une façon scolaire de dire : "Connerie que tout cela". Exactement ce qu'on utilise dans un commentaire de texte quand on est pas d'accord avec l'auteur du texte mais qu'on ne peut pas se permettre de le dire de peur de se faire sanctionner par le prof.

            Bon ceci dit mon dernier commentaire de texte date franchement.
        • [^] # Re: NdM

          Posté par . Évalué à 5.

          Hum faudrait que l'on m'explique car à par le titre et le dernier paragraphe qui aurait pû être mieux formulés, je ne vois pas de sexisme (bon en même temps je n'est pas fait beaucoup de cours de langues)...

          Ce que j'ai compris de la news c'est que le projet GNOME propose aux femmes qui le désir de participer à un projet puisque GNOME s'en voit dessus de n'avoir que des projets fait par des hommes... N'est ce pas ce que l'on entend par l'égalité des sexes ?
          • [^] # Re: NdM

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            On pourrait te répondre que si l'égalité des sexes était de mise, cette initiative ne serait pas réservées qu'aux femmes. C'est de la discrimination positive et certains appellent ça du sexisme.

            Personnellement je me désintéresse un peu du sujet (debian-women toussa, oui pourquoi pas, chacun son truc, c'est pas plus con qu'ubuntu-be :op).

            pertinent adj. Approprié : qui se rapporte exactement à ce dont il est question.

          • [^] # Re: NdM

            Posté par . Évalué à 2.

            bon en même temps je n'[ai] pas fait beaucoup de cours de langues

            Et ça se voit :o)
  • # preum's

    Posté par . Évalué à -9.

    Les femmes aiment ce qui marchent bien et facilement, sans prise de tête.
    Linux ne marche jamais comme il faut et pas out-of-the-box, donc voilà le résultat.
    • [^] # Re: preum's

      Posté par . Évalué à 10.

      Si c'était vrai, jamais femme n'aurait aimé un homme.

      ;)

      Yth...
      • [^] # Re: preum's

        Posté par (page perso) . Évalué à -1.

        Bien entendu ! Les femmes qui disent qu'elles vous aiment mentent !
        Tout ce qui les intéresse, c'est le saiske...
        En plus, on leur file 500¤ pour les voir rajouter des coeu-coeurs roses par défaut sur votre desktop gnome ! Bouargh !!!

        Bon, va falloir faire travailler ma copine : 500¤, c'est pas rien ! Pour une fois qu'elle servirait à autre chose qu'à faire du ménage...

        Bravo GNOME ! Excellente initiative !
    • [^] # Re: preum's

      Posté par . Évalué à 3.

      Pourquoi vous avez moinssé ce post ? Moi, je trouve ça très fort !
      Le rendement est exceptionnel : 2 lignes / 2 trolls.
      On croirait un message de Windowsien machiste (On me sussure à l'oreille que c'était de l'humour). Que fait ce site sur Linuxfr.org, le site des gentils linuxiens à l'esprit très ouvert (pas quand même au point de mettre une note supérieure à 0 à un post contenant "Microsoft")

      La première phrase indique clairement que """les femmes sont idiotes et ne savent pas réfléchir""" et la deuxième stipule que Linux ne fonctionne jamais.

      Pour réfuter ces deux thèses, on pourrait dire que premièrement les filles sont plus brillantes à l'école que les garçon. En deuxième lieu, je te donne l'addresse d'un site où l'on te fournira de l'aide sur Linux : http://www.linuxfr.org.

      Enfin, je pense que ce genre d'initiative est une bonne idée mais j'ai peur qu'en effet ça ne résolve pas le problème de façon globale et durable. Le problème est à mon avis plus large : Pourquoi si peu de femmes dans les métiers scientifiques ? Pourquoi si peu de femmes dans les métiers liés à la (haute) technologie ?
      Il faut bien admettre que le problème de la proportion de femmes est commun à tout le domaine de l'informatique. À ce propos, on me signale que Microsoft a fait un don en faveur du National Center for Women and Information Technology : http://www.prnewswire.co.uk/cgi/news/release?id=170126
      • [^] # Re: preum's

        Posté par . Évalué à 2.

        " les filles sont plus brillantes à l'école que les garçon."

        C'est vrai, mais ceci s'explique par le fait que leur maturité arrive plus rapidement que celle des garçons. Les tendances s'équilibrent à l'âge adulte. Cet argument ne réfute donc pas le premier.

        "Pourquoi si peu de femmes dans les métiers scientifiques ? Pourquoi si peu de femmes dans les métiers liés à la (haute) technologie ?"

        Les femmes sont socialement plus dirigées vers les métiers à conotations humaines et émotionelles, comme la santé (physique et mentale), l'éducation, ou autre. Il faut bien sûr se garder de généraliser, puisqu'il y a des médecins et des instituteurs masculins, comme il y a des ingénieurs et des scientifiques féminines... On peut néanmoins retourner la question : Pourquoi si peu d'hommes dans les études en psychologie, par exemple ... Si je carricature à l'extrème, c'est parce que les parents offrent des poupées à leurs petites filles et qu'ils disent à leurs fils de ne pas pleurer...

        Tout ceci n'est pas une preuve d'une supériorité quelconque, mais l'indice d'une différence, qui je pense est plus culturelle que biologique.
        • [^] # Re: preum's

          Posté par . Évalué à 6.

          " les filles sont plus brillantes à l'école que les garçon."

          C'est vrai, mais ceci s'explique par le fait que leur maturité arrive plus rapidement que celle des garçons. Les tendances s'équilibrent à l'âge adulte. Cet argument ne réfute donc pas le premier.


          C'est vrai que ça fait bien de dire ça, mais ça relève surtout du politiquement correct mielleux que d'une réalité flagrante.

          Dans les domaines scientifiques et/ou de l'ingénieur, les filles ne sont pas plus brillantes à l'école que les garçons ; elles le sont plutôt autant, compte tenu du fait de leur nombre légèrement inférieur, voir moins dans certaines matières comme l'informatique et les mathématiques.

          En ce qui concerne la maturité, je n'ai jamais rien vu d'aussi faux. Ca n'est pas parce que certaines filles se prennent complètement aux sérieux au point de refuser toute activité dite "d'enfants" comme les jeux vidéos, etc. dès un âge assez jeune qu'elles ont la maturité intellectuelle nécessaire pour progresser mieux que les garçons du même âge ; c'est plutôt une réaction sociale différente au fait de l'adolescence qu'une véritable différence de maturité.

          En bref il serait préférable d'arrêter là le politiquement correct mielleux pour s'intéresser aux véritables problèmes.
          • [^] # Re: preum's

            Posté par . Évalué à 4.

            En ce qui concerne la maturité, je n'ai jamais rien vu d'aussi faux. Ca n'est pas parce que certaines filles se prennent complètement aux sérieux au point de refuser toute activité dite "d'enfants" comme les jeux vidéos, etc. dès un âge assez jeune qu'elles ont la maturité intellectuelle nécessaire pour progresser mieux que les garçons du même âge ; c'est plutôt une réaction sociale différente au fait de l'adolescence qu'une véritable différence de maturité.

            Ben je suis désolé de te l'apprendre, mais statistiquement, et biologiquement parlant, si, les femmes arrivent à mâturité bien plus vite que les hommes. Et justement, concernant le côté ingénieur, je te rappelle qu'à moins d'être surdoué, tu entres en école vers 20 ans environ, et que là l'homme aussi est plus ou moins arrivé à mâturité.

            Maintenant, tout ton blabla sur les filles qui se prennent trop au sérieux, etc., n'est pas faux pour une bonne partie de la population féminine je pense, mais cette fois-ci il s'agit d'une opinion (la mienne) qui rejoint la tienne. :-)

            Il n'y a rien de politiquement correct à dire que les filles sont effectivement mûres plus vite que les garçons, et ça s'explique parfaitement rationnellement.
        • [^] # Re: preum's

          Posté par . Évalué à 2.

          > "Tout ceci n'est pas une preuve d'une supériorité quelconque, mais l'indice d'une différence, qui je pense est plus culturelle que biologique."

          Bien évidemment, je n'ai jamais dit que cette différence était biologique. Ce qui est étonnant (à mon sens), c'est que cette "différence" se retrouve dans beaucoup (mais PAS toutes) civilisations et cultures différentes.

          Quant au fait de dire si les filles sont plus brillantes que les garçons à l'école, je me basais tout simplement sur les résultats de réussite au bac. J'admets que c'est restreint comme statistiques et ne révèle pas vraiment la réalité !

          Si les filles sont meilleures à l'école, c'est à mon avis, non pas parce qu'elles sont plus matures mais parce qu'elles sont plus appliquées. On retrouve le "stéréotype" de la fille qui s'occupe gentillement (et donc est très appliquée) de sa poupée et du garçon que joue au foot.

          Je pense donc que l'origine majeure de ses disparités se trouve dans les stéréotypes, les images, les idées, les préjugés, les clichés qui persistent...et dont inconsciemment on facilite la diffusion !
          Par exemple une publicité pour un opérateur que je ne citerai pas est : Si tu ne veux pas que ta mère t'explose, arrête d'exploser ton forfait... (un exemple parmis tant d'autres) Ccl : Le mère s'occupe de l'éducation de ses enfants pendant que papa administre des bases de données !

          C'est pourquoi l'initiative du projet Gnome est une très bonne chose même si j'ai parfois l'impression que c'est "un grain de sable" (mais comme dirait [Name here] , les plus grands déserts sont formés de grains de sable...)

          PS : J'ai peut-être un peu trop élargi le débat !
          • [^] # Re: preum's

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            Quand on entre dans ce débat, il faut bien distinguer deux choses :
            1) ce que l'on peut constater (les faits)
            2) ce dont on ne veut pas préjuger (les intentions)

            Dans le premier cas, tout le monde s'accorde à dire que, dans l'ensemble, les hommes et les femmes suivent un schéma stéréotypé qui les range plus facilement dans telle ou telle case. A mon avis, ça explique en grande partie la répartition des sexes dans les différents métiers.

            Dans le second cas, notre sens moral (droits de l'Homme, égalité des sexes, non discrimination, ...) nous interdit de préjuger afin de laisser à chacun(e) la possibilité d'entrer dans une "communauté" (j'espère ne pas entrer dans un autre débat en utilisant ce terme là).

            Donc pour moi la question est simple :
            1) il y a, de fait, moins de femmes que d'homme dans le "monde de l'informatique"
            2) le "monde de l'informatique" doit être ouvert à tout le monde, indistinctement

            Lutter contre le machisme me paraît plus constructif que de chercher à tout prix à inviter des femmes à participer aux projets. Entre la discrimination "positive" et la discrimination "négative", il n'y a qu'un pas...
    • [^] # Re: preum's

      Posté par . Évalué à 3.

      Non tu y es pas du tout.
      Tout simplement les femmes à barbe ne courent pas les rues
      hop hop hop ====> déjà dehors [ ]
  • # "Mesdames, mesdemoiselles"

    Posté par . Évalué à -3.

    C'est vraiment important de savoir si elles sont mariées ou pas comme détail ?
    Ca influe sur la qualité du code ? Non parce que c'est vraiment l'info dont on se fout, j'imagine, pour un projet informatique...
    • [^] # Re: "Mesdames, mesdemoiselles"

      Posté par (page perso) . Évalué à -1.

      Bien d'accord; sur le sujet, la pétition « Parité et appellation des femmes » ( http://www.lapetition.com/sign1.cfm?numero=1099 ) pour l'abolition de la distinction entre "Madame" et "Mademoiselle".
      • [^] # Re: "Mesdames, mesdemoiselles"

        Posté par (page perso) . Évalué à 10.

        Je ne discute pas sur le fait que ce soit bien ou pas mais lorsqu'on rédige un texte à l'attention d'un large public, on utilise les usages en cours, *pas* les usages qu'on aimerait voir en cours.

        En français, pour s'adresser à une assemblée de femmes, on dit "Mesdames, Mesdemoiselles".

        C'est comme ça...

        (après, que ce soit illogique ou que ça ne plaise pas, c'est un autre débat qui n'a absolument aucun lien avec la news)

        Manque plus que les communistes me reprochent de ne pas avoir utilisé "Camarades !"...
        • [^] # Re: "Mesdames, mesdemoiselles"

          Posté par . Évalué à -4.

          Bof, de quel usage tu parles ?
          Je me souviens pas qu'on m'ait jamais appris à utiliser "Mesdames, mesdemoiselles" quand je dois "m'adresser à une assemblée". T'as choisi ton usage, pourquoi pas, mais viens pas dire "ah mais c'est parce que c'est comme ça !".
          La langue française est déjà suffisament sexiste sans qu'on vienne en rajouter.
          • [^] # Re: "Mesdames, mesdemoiselles"

            Posté par . Évalué à 8.

            >La langue française est déjà suffisament sexiste sans qu'on vienne en rajouter.

            Franchement, c'est n'importe quoi, avec vous, on finirait par voir de l'abominable domination du grand méchant patriarcat partout.

            Il y a de nombreux contre-exemples prouvant que la valeur du genre d'un nom est plus que fluctuante :

            il y a les classiques :
            une couille, une barbe, une moustache, une bite, etc...
            et son corrollaire :
            un con (au sens premier, évidemment), un rouge à lèvre, un soutient-gorge, un ovule, un ovaire, etc...

            Alors ? C'est la conspiration des travestis voulant le pouvoir ?

            Encore pire :

            Gens est masculin pluriel. On dit Ces gens sont fous !. Pourtant, les adjectifs si et seulement s'ils précédent ce mot sont au féminin pluriel. On dit Les petites gens, les folles gens, etc...

            Cette fois-ci, c'est la sédition intellectuelle des transexuels ? ;¬P

            Vou aurez reconnu mon déjà vieux commentaire qui est apparement toujours d'actualité. http://linuxfr.org/comments/701031,1.html
            • [^] # Re: "Mesdames, mesdemoiselles"

              Posté par . Évalué à -5.

              O_o
              Je répondrai même pas sur le fond, ça vaut pas la peine.
              Mais quand même, je relève
              Franchement, c'est n'importe quoi, avec vous, Avec qui ?

              Enfin vite fait "le masculin l'emporte sur le féminin dans un groupe", ça suffit à me convaincre, moi.
              Et puis y'a qu'a voir les réactions des gens sur la féminisation des titres et des noms de fonctions pour voir que ça cloche un petit peu...
              • [^] # Re: "Mesdames, mesdemoiselles"

                Posté par . Évalué à 10.

                Vouloir changer les choses, c'est très bien, on peut en discuter, inventer des pronoms neutres, créer des féminins pour tous les substantifs, etc. Mais tant qu'un consensus n'est pas atteint, reprocher aux gens d'utiliser la langue française telle qu'elle existe, avec tous ses défauts, et vouloir y voir du sexisme, c'est idiot.

                Par exemple, ici, reprocher l'usage de "Mesdames, mesdemoiselles, messieurs" ne repose sur rien: c'est une formule toute faite, on ne peut pas présupposer des intentions de celui qui l'utilise. S'il avait fait un formulaire demandant nom, prénom, et de cocher entre "madame" et "mademoiselle", j'aurais compris la remarque ; mais là, non. Il ne demande pas aux candidates de signaler si elles sont mariées, il ne fait qu'utiliser une formule.

                Il y a plein de défauts historiques dans la langue: les gauchers pourraient protester lorsqu'on utilise "gauche" dans tous ses sens péjoratifs. Les noirs pourraient protester aussi à chaque fois que l'on utilise "noir" pour signifier quelque chose de négatif en opposition avec "blanc". (Les homos pourraient protester à chaque fois qu'on traite quelqu'un de tapette... euh non, oubliez cet exemple là.) Tant que l'expression "broyer du noir" ne sera pas interdite, je ne vois pas pourquoi je me priverais de l'utiliser... de même pour le mot "demoiselle" et ses dérivés.
              • [^] # Re: "Mesdames, mesdemoiselles"

                Posté par . Évalué à 2.

                les gauchistes ?

                Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

              • [^] # Re: "Mesdames, mesdemoiselles"

                Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                En fait, le problème du Français c'est que le genre neutre et le genre masculin sont confondus.

                Je suis pour la création d'un vrai genre neutre français.
            • [^] # Re: "Mesdames, mesdemoiselles"

              Posté par . Évalué à 3.


              l y a les classiques :
              une couille, une barbe, une moustache, une bite, etc...
              et son corrollaire :
              un con (au sens premier, évidemment), un rouge à lèvre, un soutient-gorge, un ovule, un ovaire, etc...

              dixit Roland Magdane
              plagiat va !
              • [^] # Re: "Mesdames, mesdemoiselles"

                Posté par . Évalué à 3.

                dixit Roland Magdane
                plagiat va !


                Dixit
                de Pline l'ancien
                plagiat de Marcel Proust
                va de François Mitterand
                ! de Lorie

                ;¬P

                Sans vouloir t'offenser, il est possible que deux êtres sur Terre puissent remarquer al même chose sans s'échanger l'idée, surtout sur un thème de société comme le féminisme et la langue française…
        • [^] # Re: "Mesdames, mesdemoiselles"

          Posté par . Évalué à -1.

          En français, pour s'adresser à une assemblée de femmes, on dit "Mesdames, Mesdemoiselles".

          Tu as un texte de loi ou une recommandation de l'académie française qui l'ordonne ?
          L'usage n'impose pas une forme ou une autre. On a le droit de choisir celle qu'on veut suivant qu'on préfère paraître traditionnaliste ou moderne.
          L'usage n'est pas figé, ses évolutions sont le reflet de celles de la société...
        • [^] # Re: "Mesdames, mesdemoiselles"

          Posté par . Évalué à 7.

          Sans vouloir une langue qui change aussi rapodement que certains sabirs de cités, changer les usages n'est pas un sacrilège.

          Ces usages sont le fruit d'une longue tradition d'amour courtois, de galanterie, etc…, où on essayait de mettre un peu de bonne manière dans une relation homme-femme assez primaire, comme en témoignent les doubles sens des mots baiser, une conquète, prendre femme, etc…. Certes, les temps étaient alors très rudes, et on en faisait pas non plus dans la dentelle pour les relations intra-masculines, mais maintenant que les choses ont évolué, autant en rpofiter pour achever l'évolution amorcer par l'amour courtois et la galanterie :

          Par exemple, j'essaie de remplacer l'Homme par l'Humain, non qu'avant, je disais Homme par machisme forcené, mais simplement parce que ça enlève toutes ambiguïtés dans notre nouveau contexte. Il faut s'adapter.

          Les usages aussi sont susceptibles d'obsolécence, et ce n'est pas leur faire outrage que de les renouveller.
          • [^] # Re: "Mesdames, mesdemoiselles"

            Posté par (page perso) . Évalué à 8.

            Je plussoie.

            Mais peut-on me faire un procès car j'ai choisi d'utiliser l'usage courant plutôt que l'usage en devenir (ou du moins tel que le souhaiteraient certains) ?

            De nos jours, commencer une allocation par "Messieurs, Mesdames" serait toujours vu comme un signe de goujaterie voire de grossierté.

            Force est de constater que la majorité des discours actuels commencent par la formule "Mesdames, Mesdemoiselles, Messieurs" avec éventuellement salutation à une personne particulière "Madame la ministre, Monsieur le baraon".
          • [^] # Re: "Mesdames, mesdemoiselles"

            Posté par . Évalué à 6.

            Par exemple, j'essaie de remplacer l'Homme par l'Humain, non qu'avant, je disais Homme par machisme forcené, mais simplement parce que ça enlève toutes ambiguïtés dans notre nouveau contexte. Il faut s'adapter.

            Pour citer du Desproges : "il n'y a plus de tristes vieux, mais de joyeux troisième-âgistes; il n'y a plus d'aveugles, mais de fringuants non-voyants; il n'y a plus de sourds, mais des non-entendants. Et la suite c'est quoi ? Pour dire 'con' on dira 'non-comprenant' ?"

            Vouloir absolument changer ce genre de vocabulaire m'exaspère au plus haut point. Il se trouve que dans la langue française, lorsque masculin et féminin se mélangent, on parle au masculin ; que lorsqu'on est "neutre", on parle au masculin aussi. Soit. En Anglais, pour un chat domestiqué, on a plutôt tendance à dire "she". Serait-ce de la discrimination envers les hommes ?

            Pensez-vous vraiment que les gens sont si stupides qu'ils vont croire en une soi-disant supériorité du "mâle" juste parce que "le masculin l'emporte sur le féminin dans la langue française ?"

            Pour reciter Desproges : "Françaises, Français, Belges, Belges..."
            Et d'expliquer que c'est stupide, que dire "Françaises, Français", ce serait comme de dire "Belges, Belges", et que les hommes politiques qui utilisent ce genre de formulation sont des démagogues finis, car finalement ce qu'ils veulent dire c'est "Bonjour à vous, les veaux, mais bonjour à vous, les génisses ! Hé, vous avez vu, j'ai pensé à vous, alors votez pour moi" (adapté librement :-) ).

            On ne va pas révolutionner une langue (car introduire un "vrai" neutre EST une révolution en français) uniquement parce que quelques bien-pensants estiment que "les pauvres filles sans défense sont victimes jusque dans la langue de discrimination :-(((((". Je connais quelques amies qui étudient les lettres (et qui donc, a priori, maîtrisent bien mieux la langue française - et latine - que vous et moi) qui seraient capables d'en étriper plus d'un.
            • [^] # Re: "Mesdames, mesdemoiselles"

              Posté par . Évalué à 1.

              «Pensez-vous vraiment que les gens sont si stupides qu'ils vont croire en une soi-disant supériorité du "mâle" juste parce que "le masculin l'emporte sur le féminin dans la langue française ?"»


              Oui enfin c'est pas mal de rappeler l'origine de cette prédomination. Si je me rappelle bien, jusqu'au XVIIe siècle, y'avait pas vraiment de règle (genre "un homme et une fomme sont verbalisés" ou "un homme et une femme sont verbalisées").

              L'argument pour que la règle "le masculin l'emporte" à été donné par un grammairien au XVIIe siècle : «la forme masculine a prépondérance sur le masculin, parce que plus noble»


              Donc oui, c'est une construction sexiste au départ. C'est pas une règle naturelle du français qui s'est formé comme ça, pouf, sans raison.
              • [^] # Re: "Mesdames, mesdemoiselles"

                Posté par . Évalué à 4.

                «Donc oui, c'est une construction sexiste au départ. C'est pas une règle naturelle du français qui s'est formé comme ça, pouf, sans raison.»

                Pour faire une analogie débile : la fête des mères a été instaurée par Pétain. Maintenant elle n'a plus du tout la même signification. Faut tout casser quand même ? De nos jours, il n'y a pas de discrimination quant à l'usage du masculin. Que la raison soit sexiste au départ, admettons (tu me l'apprends, mais ça ne me surprend pas outre mesure). Mais faut arrêter maintenant. A l'école quand on t'apprend le français, on ne te dit pas que c'est "parce que les garçons sont plus nobles/forts/importants que les filles", n'est-ce pas ? Par contre, c'est une convention bien pratique pour que tout le monde utilise les mêmes constructions.
                • [^] # Re: "Mesdames, mesdemoiselles"

                  Posté par . Évalué à 2.

                  «Pour faire une analogie débile : la fête des mères a été instaurée par Pétain. Maintenant elle n'a plus du tout la même signification.»

                  Pour faire une analogie débile: Papon n'avait plus le même boulot, donc il fallait le garder ? (Ben quoi, moi aussi je peux troller gras.)

                  «De nos jours, il n'y a pas de discrimination quant à l'usage du masculin.»

                  Ah, ben c'est cool. Bon, ben attends, je réplique avec autant d'argument :

                  De nos jours, il y a discrimination quant à l'usage du masculin.

                  Bon ben voilà, on est bien avancé.

                  «A l'école quand on t'apprend le français, on ne te dit pas que c'est "parce que les garçons sont plus nobles/forts/importants que les filles"»

                  Non, c'est vrai (encore que, sur ce fait, ma mémoire est floue, mais il me semble bien que ça avait été présenté comme quelque chose du genre "c'est facile à se rappeller, c'est parce que les garçons sont plus forts que les filles. Je rigole, bien sûr. Ah ah."). De même qu'on m'a jamais dit "c'est les femmes qui font les taches ménagères et les hommes les loisirs". C'est un peu plus insidieux, du genre "alors, le mot d'aujourd'hui, un gant. Exemple : Papa a un gant de moto. Maman a un gant de vaisselle".

                  Parce que le problème du sexisme dans notre société actuelle, c'est pas que c'est une domination théorisée et consciente de l'homme sur la femme : c'est plus le cas depuis un certain temps, sauf marginalement, mais c'est des habitudes, des comportements inconscients, qui viennent de traditions, dont on arrive pas à se défaire. Et je pense que ça passe par l'éducation, par le fait qu'à macdo on t'offre une poupée dans un menu fille et un g.i. joe dans un menu garçon, et aussi un peu par la langue.

                  Après franchement je sais pas si c'est une bonne solution de foutre des -e-s à la fin de chaque mot, ou d'essayer de féminiser les mots. Je sais pas non plus si c'est une bonne solution ce projet gnome de refaire un summer of code women-only. Mais je pense qu'au moins ça permet de prendre un petit peu conscience du problème.

                  Allez, pour faire style je suis cultivée et tout, une petite citation de Voltaire :


                  Un jour tout sera bien, voilà notre espérance;
                  Tout est bien aujourd'hui, voilà l'illusion.
      • [^] # Re: "Mesdames, mesdemoiselles"

        Posté par (page perso) . Évalué à 9.

        Moi j'aime bien "mademoiselle", et c'est purement sexiste de présupposer que "les hommes" considèrent "mademoiselle = baisable".

        Si on veut vraiment de la parité, alors je propose plutôt de réintroduire damoiseau (qui existe, mais est un désuet). Tant qu'a faire, autant utiliser la richesse de notre langue plutôt que de l'appauvrir encore.
        • [^] # Re: "Mesdames, mesdemoiselles"

          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

          je suis tout à fait d'accord. Le fait qu'une femme soit mariée n'empêche pas qu'elle soit tout autant baisable, surtout si le mari est en vacances...


          ->[]
          • [^] # Re: "Mesdames, mesdemoiselles"

            Posté par . Évalué à 1.

            Ah moi j'avais plutôt compris son message comme ça, et je suis d'accord aussi: les célibataires, si elles sont célibataires, il doit bien y avoir une raison. Et donc il y a des chances qu'elles soient, statistiquement, moins baisables que les femmes mariées.
          • [^] # Re: "Mesdames, mesdemoiselles"

            Posté par . Évalué à 4.

            Ou est affalé sur le canapé à regarder le foot en rotant sa dernière bière.

            Ce qui pose peut-être le problème aussi du mâle affalé devant son ordinateur ou ses ordinateurs, intéressé par ses geekeries et peu enclin finalement à avoir une discussion autre que ce qui touche aux préoccupations de geeks.

            Celui là est peut-être présent physiquement, mais c'est encore pire que s'il était parti en vacances... :p

            On en voit, et je pense qu'il peuvent rebuter la gent féminine. Associaux sortis de leur monde pour ne pas dire leur bocal, je ne suis même pas certains qu'ils se rendent compte dans l'état dans lequel ils errent, surtout quand ils se sentent investis par une mission divine et prosélyte où les avis concernant la chose informatique sont binaires (caplucépalibre ? céboncélibre || cédlamerde ? cédlaballe) avec l'argumentaire qui s'arrête en gros là, quand il ne s'appuie pas sur des faits qui datent de mathusalem, éculés et obsolètes.
            Errance oui, car humainement au fond, il me semble détecter une frustration à ne pas trouver l'âme soeur, un coeur qui saigne. Mais la forme n'y est pas...

            Tout simplement parce que l'âme soeur ou l'amie a envie de se sentir vivre a coté, et pas niée posée comme transparente quand à table il n'est quasi fait référence qu'a des histoires de geeks, la cerise sur le gateau étant le portable pas loin et linux journal ouvert (comme d'autres l'Equipe) l'assistance subissant des commentaires d'initiés n'intéressant que celui qui les profère bruyamment.

            Mais il est peut aussi question d'un monde dont certains sont atteints d'une addiction forte. Et les gens bien dépendants d'une came, fût-elle légale ne sont pas attirants pour la/le commun/e des mortels/les qui n'a pas envie de brancher un décodeur et pour qui l'informatique est plutôt un outil qu'une fin en soi.
            Ce que pas mal on tendance a oublier...

            Enfin ce que j'en dis... Et je suis déjà plus là pour voir les effets :p

            ->[]
            • [^] # Re: "Mesdames, mesdemoiselles"

              Posté par . Évalué à 7.

              Et les gens bien dépendants d'une came, fût-elle légale ne sont pas attirants pour la/le commun/e des mortels/les qui n'a pas envie de brancher un décodeur et pour qui l'informatique est plutôt un outil qu'une fin en soi.


              Oui, mais on ne veut pas forcément une commune mortelle... moi je ne cracherais pas sur une geeke associale, binaire et tout et tout. Le problème, c'est que pour que des associaux se rencontrent, c'est pas évident. Et puis pour le bien de l'espèce, je ne sais pas si c'est une très bonne idée.

              D'autre part, ce salaud de Murphy s'en mêle parfois. Je ne trimballe jamais mon portable, et la seule fois où je le fais, j'ai droit à un "ben alors ça, vous vous promenez toujours avec vos portables". Non mais franchement, j'vous jure. Heureusement, elle n'a pas vu que j'avais décollé l'autocollant Windows, et seul mon PC de bureau a un pingouin dessiné dessus au marker.
          • [^] # Re: "Mesdames, mesdemoiselles"

            Posté par . Évalué à 2.

            ou qu'il regarde le match de foot dans le bistrot du coin.
            Coquin !
            http://linuxfr.org/comments/722922.html#722922
    • [^] # Re: "Mesdames, mesdemoiselles"

      Posté par . Évalué à 4.

      C'est pour le mentor. Aucun interêt de prendre une femme mariée... -->[]
  • # Il y a une logique

    Posté par . Évalué à 6.

    lors du Google Summer of Code, GNOME a reçu plus de 180 propositions dont aucune d'une femme !

    Peut-être parce que Gnome est tellement mal fichu et a un logo (en forme de pied, non mais franchement... et pourquoi pas un ornythorynque ou un gnou ?) tellement peu attirant que cela rebute la gent féminine ?

    Peut-être que les femmes préfèrent KDE ou même MacOS, qui ont des interfaces plus conviviales ?
  • # Quel est le problème ?

    Posté par . Évalué à 3.

    Pourquoi est ce que vous trouvez ça choquant que ces activités ultra geekesques n'intéressent pas la gent féminine ?

    Moi je trouve ça plutôt rassurant que les (trop) rares femmes qui s'intéressent à l'informatique préfèrent s'aérer le cerveau pendant leurs vacances que d'en remettre une couche.

    Je ne vois pas pour quel motif il faudrait imposer un quota de geekitude à toutes les composantes de la société (d'ailleurs, personne n'a encore songé a étudier la représentation de certaines religions ou origines ethniques parmis la sphère geekienne ?) qui jusque là parviennent à ne pas sacrifier leur sociabilité... Qui est ce que ça choque que le buvage de kro en slip kangourou devant le réfrigérateur ouvert soit une activité très majoritairement masculine (heureusement, aussi peu répandue que le geekisme, enfin, j'espère...) ? Bah là c'est pareil...

    Et puis soyons sérieux, ceux qui sont à fond dedans au point d'y passer leurs vacances exercent en général une attraction bien faible (voir même négative) sur les filles, alors pas la peine de chercher par tous les moyens à les faire intégrer leur groupe !
    • [^] # Re: Quel est le problème ?

      Posté par . Évalué à 10.

      Je crois pas qu'il soit question d'intégrer dans la population geek à tout prix, le truc, c'est plutôt d'encourager celles qui le veulent pour qu'elles entrent plus facilement dans ce monde à forte majorité masculine.
      Ben oui, vous pouvez être plutôt intimidants, vous, les geeks-mâles.

      Parce que si on suit ton raisonnement, on aurait dit à une autre époque "Mais enfin, pourquoi pousser pour avoir des femmes en politique ? Franchement, vous voyez des femmes débattre devant une grande assemblée comme ça ? Elles n'ont pas la condition nécessaire, trop fragiles... Les hommes font ça très bien, pas besoin de changer.".

      D'accord, je caricature...
      • [^] # Re: Quel est le problème ?

        Posté par . Évalué à 1.

        Parce que si on suit ton raisonnement, on aurait dit à une autre époque "Mais enfin, pourquoi pousser pour avoir des femmes en politique ? Franchement, vous voyez des femmes débattre devant une grande assemblée comme ça ? Elles n'ont pas la condition nécessaire, trop fragiles... Les hommes font ça très bien, pas besoin de changer.".

        Ça n'a rien strictement rien à voir avec ce que j'ai dit...
        Ça n'est pas une question de compétences ou de condition, c'est simplement une question d'envie. Le problème en politique, c'est que les femmes qui avaient envie d'accéder aux postes se voyaient barrer la route par une horde d'hommes installés et rétrogrades.
        Pour la geekitude, ça n'a rien a voir : d'une part cette fraction de l'humanité n'est pas supposée être représentative de la société, et ne se voit conférer aucun pouvoir (autre que celui de tout rassemblement plus ou moins associatif), d'autre part, les femmes n'ont même pas envie d'en faire partie, pourquoi vouloir les forcer...
        • [^] # Re: Quel est le problème ?

          Posté par . Évalué à 6.

          d'autre part, les femmes n'ont même pas envie d'en faire partie, pourquoi vouloir les forcer...

          Mais t'as décidé ça comment ?
          C'est loin loin d'être évident, ce que tu avances là...
          Par exemple, le nombre de filles en écoles d'info diminue depuis quelques années, pourquoi ?
          (Y'a un post plus bas qui montre une présentation vraiment intéressante et [pertinente] sur ce sujet, et tu peux aussi jeter un oeil vers http://vst.inrp.fr/Recherches/DetailThese.php?these=540 . La thèse est pas encore publiée, je crois, mais c'est sur le même sujet, et c'est [pertinent] aussi.)
          • [^] # Re: Quel est le problème ?

            Posté par . Évalué à 1.

            Par exemple, le nombre de filles en écoles d'info diminue depuis quelques années, pourquoi ?

            heu... parce qu'elles n'ont pas envi ?

            Serieusement tu rencontre souvent des filles qui disent "j'avait envis de faire de l'info mais avec tout ces geek en manque pfiou non ça risque pas" ?

            Deja rien qu'au lycée y'a plus de filles en litéraire qu'en scientifique, c'est encore les geek ? et le football y'a plus de mecs , c'est a cause de geeks ... mouai bof hein les geek le foot.

            A mon avis il est temp de se résigné y'a des trucs que les mecs aiment et pas les filles y'a des trucs c'est le contraire. Faut pas tout metre sur la pression du milieu, l'éducation et le matchisme non plus.
        • [^] # Re: Quel est le problème ?

          Posté par . Évalué à 5.

          les forcer ? elles ont un fusil dans le dos quand elles signent ? Personne ne force personne, il y a juste de l'encouragement. Je ne trouve pas débile de vouloir motiver une partie de la population (la moitié quand même )à participer à un projet communautaire.
        • [^] # Re: Quel est le problème ?

          Posté par . Évalué à 3.

          Ça n'est pas une question de compétences ou de condition, c'est simplement une question d'envie.

          Oui, je suis d'accord, c'est notamment pour ça que je disais que je caricaturais. ;-)


          Pour la question de ladite "intimidation", c'est l'effet groupe qui la crée (et encore, pas pour toutes, ça dépend du caractère).
          C'est comme ça dans tous les types de groupe en général, quand vous êtes différent et en claire minorité, y a de quoi se sentir un peu de côté, au début.
          • [^] # Re: Quel est le problème ?

            Posté par . Évalué à 8.

            L'effet de groupe, certes, mais aussi l'effet "ooooh, fiiille", avec tous les regards qui se tournent vers la nouvelle arrivante, les chevaliers blanc qui se proposent pour aider la demoiselle en détresse à installer KDE, etc.
      • [^] # Re: Quel est le problème ?

        Posté par . Évalué à 4.

        Ben oui, vous pouvez être plutôt intimidants, vous, les geeks-mâles.


        Ah ? Bah ma foi si tu le dis ;)
        Ceci dit ça doit être moins intimidant qu'une geekette quand même ;p
        • [^] # Re: Quel est le problème ?

          Posté par . Évalué à 5.

          Ah, je crois qu'on tient la source du problème : les geekettes ont peur des geeks, et les geeks ont peur des geekettes
      • [^] # Re: Quel est le problème ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        Ben oui, vous pouvez être plutôt intimidants, vous, les geeks-mâles.

        Ah bon ?
        C'est vrai que je suis certain d'etre super intimidant. Avec mon metre 65 et mes 62kg.

        Parce que si on suit ton raisonnement, on aurait dit à une autre époque ...

        Et là ca dérape.
        Personnelement j'ai toujours considéré le monde du LL comme étant plutot ouvert, du moment qu'on veuille se donner la peine de faire un peu d'effort.
        Mais bon ca n'engage que moi.
        • [^] # Re: Quel est le problème ?

          Posté par . Évalué à 2.

          (Dis-moi, tu fais exprès de ne rien comprendre, et de dire des choses incompréhensibles ?

          Yth.)
    • [^] # Re: Quel est le problème ?

      Posté par . Évalué à 6.

      Parce que l'on essaie de sauver le monde !
      Les logiciels libres sont la porte de sortie de l'humanité, un moyen de nous sauver tous !

      Et sauver les hommes sans sauver les femmes, franchement, ça sent le sapin, échec assuré...

      Yth, "on m'appelle le chevalier blanc !".
  • # Top classe

    Posté par . Évalué à 9.

    Il n'est de secret pour personne que la proportion de femmes dans le monde du logiciel libre est ridiculement bas.


    Top classe d'écrire ça en n'accordant pas "bas" au féminin ;)

    BeOS le faisait il y a 15 ans !

    • [^] # Re: Top classe

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      effectivement. Je crois que j'avais mis "le nombre" en première rédaction avant de mettre proportion. J'ai oublié de corriger.

      C'est marrant car ça ne me choque pas à la lecture.

      (si un modérateur voulait bien corriger, merci )
  • # Journée Méditerranéenne des Logiciels libres

    Posté par . Évalué à 10.

    Bonjour,

    A propos de ce sujet, je vous invite à regarder l'exellente conférence d' Aurélie Chaumat lors de la dernière JMLL intitulé "La présence des femmes dans la communauté du Libre."

    C'est ici : http://stream.unice.fr:8000/polytech/jm2l2006/amphi/20060506(...)
    • [^] # Re: Journée Méditerranéenne des Logiciels libres

      Posté par . Évalué à 1.

      Alors là bravo à Aurélie Chaumat parce que ça permet vraiment de se mettre les idées au clair sur le problème de l'intégration des femmes dans les projets libres.

      Je conseille à tous de regarder ça, SURTOUT CEUX QUI DOUTENT de l'existence de ce problème d'intégration.
      • [^] # Re: Journée Méditerranéenne des Logiciels libres

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        Cette conférence est absolument très très bien faite. Super bien documenté, très chouette. La conférencière semble un peu intimidée mais elle parle très bien et on accroche à ce qu'elle dit. (en temps que belge, je suis parfois choqué par l'accent : "c'teu phrase" par exemple, j'avais jamais entendu)

        Bon, ça tend fort vers la geekerie par moment (j'ai compilé qu'une fois le fichier tex, les sources de ma présentation sont disponibles au format machin qui est un simple fichier latex, ...) mais j'apprécie les fintes à deux balles (O'Reilly c'est pas mon prénom, c'est un éditeur)

        Notons quand même la perle :

        "Y'en a des petites, y'en a des grosses mais le plus souvent elles sont pas très grosses (sic)" (en parlant des sociétés d'informatique bien sûr)


        Oui, j'ai l'esprit mal tourné. Et alors ? C'est drôle quand même :-)


        Je dois avouer que par contre vers la fin ça devient un peu difficile et qu'elle tombe dans le cliché opposition homme/femme, non à copine-de-geek, etc... c'est un peu dommage je trouve car ça aurait été beaucoup plus intéressant de chercher à dégager des solutions "Comment mieux intégrer les femmes" que de tomber dans le poussif "les hommes jouent aux légos donc ils ont moins peur du RTFM" qui est limite-limite...


        Note à Aurélie si jamais tu lis ça : on dit "geek" [guik] ! Argh ! Djik ça me hérisse ! Gni... Pas pu écouter ce que tu disais durant ce paragraphe tellement je gnigni...
        • [^] # Re: Journée Méditerranéenne des Logiciels libres

          Posté par . Évalué à 3.

          "les hommes jouent aux légos donc ils ont moins peur du RTFM" qui est limite-limite...

          Je trouve ça plutôt convainquant, moi... regarde dans un catalogue de jouets, tu verras que les kits de chimiste sont clairement indiqués "pour garçons", ne serait-ce que par les photos sur les boîtes. Sur la page d'en face, on trouve des kits de fabrication de bijoux pour les filles.

          Il faut bien avouer que quand on entend « C'est pénible les gamins, Dominique a encore démonté la télévision pour comprendre comment ça fonctionnait », on pense généralement que Dominique est un petit garçon, pas une petite fille. Et j'ai du mal à croire que l'envie de comprendre comment fonctionnent les trucs soit génétique, donc ça doit bien venir de quelque part.
          • [^] # Re: Journée Méditerranéenne des Logiciels libres

            Posté par (page perso) . Évalué à 1.

            ben justement, je trouve que ça tombe dans un peu dans la caricature et que la conférencière parle un peu trop de ce qui ne vas pas plutôt de ce qui serait bien ou de solutions ou de ce qu'elle aimerait voir.

            Deuxièmement, j'ai trouvé très étrange son argumentation parce que le RTFM n'est, pour moi, jamais bien perçu par un newbie, peu importe le sexe.

            En même temps, je donne mon opinion sur la conférence, tout le monde n'est peut-être pas d'accord là dessus. En majorité, j'ai trouvé cette conf vraiment très bien et instructive.
        • [^] # Re: Journée Méditerranéenne des Logiciels libres

          Posté par . Évalué à -3.


          * La conférencière semble un peu intimidée mais elle parle très bien et on accroche à ce qu'elle dit.
          * Bon, ça tend fort vers la geekerie par moment
          * c'est un peu dommage je trouve car ça aurait été beaucoup plus intéressant
          * Note à Aurélie si jamais tu lis ça


          Excuse moi, ploum, tu peux pas faire encore un peu plus paternaliste, stp ?
          On a pas bien compris, là ...

          Bon et ton passage sur "les hommes jouent aux légos donc ils ont moins peur du RTFM" c'est pas du tout poussif, ni limite-limite, hein... Et le fait qu'elle parte de différentes études pour constater les faits, c'est poussif aussi, ou c'est juste qu'elles cadrent pas avec ta vision de la chose, et qu'elles sont donc nulles et non avenues ?
          • [^] # Re: Journée Méditerranéenne des Logiciels libres

            Posté par (page perso) . Évalué à 4.

            Quel paternalisme ? Mais bordel, j'ai encore le droit de dire ce que j'ai aimé ou pas aimé non ? Non, là sérieusement, prendre des bouts de phrase hors contexte et me... j'arrête. Là tu as réussi ce qui m'arrive rarement : me mettre hors de moi.

            Oh putain que ça m'énerve qu'on puisse même imaginer des trucs comme ça à propos d'un de mes messages.

            Et pour mon limite-limite poussif, je dis ça justement parce que c'est qqch de convenu, de fort souvent entendu et j'explique concrêtement ce que j'aurais bien aimé voir !

            Bon, je respire un grand coup et j'efface toutes les grossiertés que j'avais écrit. voilà.
            • [^] # Re: Journée Méditerranéenne des Logiciels libres

              Posté par . Évalué à 3.

              Oublie pas de respirer, en effet, c'est important.

              Et venir donner des conseils sur "ah t'as pas trop bien fait ça", "ah ça c'est poussif", "ah ça tu prononces mal", sur un sujet que manifestement tu ne connais pas bien (et ton "c'est limite-limite" le montre bien, suffit de se renseigner un peu en sciences de l'éducation pour apprendre que l'éducation fille/garçon est encore trop orientée, qu'on donne des cours aux profs pour corriger ça, qu'il y a du boulot, et que ça joue vraiment sur les comportements des unes et des autres), ben je trouve ça paternaliste et condescendant, même si ça t'énerve.

              Alors venir faire la leçon comme tu le fais, c'est ça que je trouve convenu et fort souvent entendu.
              Et je te dis concrètement ce que j'en pense.

              Maintenant si chaque fois qu'on te fait un reproche tu pars en live, "putain ça m'énerve, j'efface les grossieretés que j'avais écrite, comment peux-tu oser croire que j'ai pensé ça...", ben c'est que ça te remue, tout ça...
    • [^] # Re: Journée Méditerranéenne des Logiciels libres

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Note : il faut activer Java (j'ai mis un bout de temps à comprendre).

      (c'est génial la vidéo avec les slides à coté !)
    • [^] # Re: Journée Méditerranéenne des Logiciels libres

      Posté par . Évalué à 5.

      Comme le montre le slide 44 de http://cielissime.free.fr/linuxchixfr/Pres-femmesll-JM2L.pdf , en moyenne les femmes achètent leur premier ordinateur après leurs études supérieures or le summer of code est réservé aux étudiants.

      Le fait d'avoir sa propre machine permet de
      1. installer l'os de son choix (vuqu'on est sur linuxfr, on parle d'un os relativement libre : de type *bsd ou gnu/linux),
      2. d'installer ses outils de développements, et
      3. surtout de passer le temps nécessaire sur la machine.

      Ce commentaire a été posté par Aurélie Chaumat, qui remercie Stephs de lui avoir donné la parole ;)
  • # sexisme banal

    Posté par . Évalué à 6.

    Messieurs, à votre charge de répandre cette bonne nouvelle autour de vous et de concocter de délicieux petits plats-pizzas surgelées pendant les deux mois où votre tendre moitié restera collée derrière son ordi !


    On autorisera l'égalité homme/femme en renonçant au sexisme banal profondément ancré dans nos mentalités rétrogrades. Par exemple en arrêtant de suggérer que la femme doit s'occuper des repas.
    Libérée des charges (réelles ou fantasmés) supposées lui incomber, la femme choisira alors de quelle manière utiliser ce nouveau potentiel.
    • [^] # Re: sexisme banal

      Posté par . Évalué à 4.

      Libérée des charges (réelles ou fantasmés) supposées lui incomber, la femme choisira alors de quelle manière utiliser ce nouveau potentiel.

      Et là, elle va choisir de regarder la coupe du monde en buvant de la bière, et on sera pas dans la merde...
      • [^] # Re: sexisme banal

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Bon, ben moi ma mere (pour prendre son exemple), c'est la seule dans notre famille de 4 personnes (mes parents, ma soeur et moi) a suivre tous les matchs de foot à la TV ou a la radio (vive le "multiplexe"), se scotcher devant la télé les dimanche ou il y a grand prix de F1, suivre tous les championnats d'athletismes, suivre les JO, le tour de france et autre match de tennis.
        C'est aussi la seule personne dans notre famille a boire de l'alcool.
        Et puis elle lit aussi l'Equipe quand elle le trouve dans le metro.

        Donc, oui c'est déjà une réalité
        Mais bon.
        Voila encore un commentaire sur ma vie ..
        • [^] # Re: sexisme banal

          Posté par (page perso) . Évalué à -2.

          Bin au moins s'il lui pousse une paire de couilles, tu pourras pas dire que t'as pas été prévenu x_x
        • [^] # Re: sexisme banal

          Posté par . Évalué à 4.

          C'est pas toi qui jouait Manu dans le sketch des Inconnus ? :D
  • # Combattre la discrimination par la discrimination

    Posté par . Évalué à 10.

    Si j'ai bien compris ce "Summer of Code" sera interdit aux hommes.
    Honnettement si c'est une réussite je féliciterais l'initiative mais malgré tout il y a un éspèce d'arrière gout qui me gêne, à savoir combattre une chose en appliquant justement cette même chose.

    Que dirait on si on faisait un "Summer of Code" interdit aux femmes ?

    Je me répète si cela fonctionne tant mieux, mais il faut s'assurer que ce genre d'initiative ne s'étalent pas car quoi qu'on en disent c'est sexiste.
    • [^] # Re: Combattre la discrimination par la discrimination

      Posté par . Évalué à 1.

      Il me semble que le sexisme, dans le sens le plus souvent utilisé, c'est supposer qu'il existe des différences de qualité entre hommes et femmes (par opposition aux différences de nature, comme la taille moyenne, la masse musculaire moyenne, etc.). Ici, ce n'est pas le cas ; le projet ne suppose pas que les femmes sachent mieux ou moins bien programmer que les hommes, soient plus ou moins apte à faire de l'informatique... De ce point de vue, ce n'est pas un projet sexiste.

      Bien sûr, si on prend la Vraie définition du sexisme, une discrimination faite sur le sexe, c'est un projet sexiste ; tout dépend de la manière dont on prend le problème. Est-ce que cette forme de sexisme est aussi condamnable que l'autre ?
      • [^] # Re: Combattre la discrimination par la discrimination

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Est-ce que cette forme de sexisme est aussi condamnable que l'autre ?
        Dans le cadre du logiciel libre, je trouve que c'est le cas.

        J'ai toujours cru qu'un des crédos du LL, c'est justement la liberté.
        Liberté d'acces au code, liberté de le modifier etc ...

        Un des attrait du LL est aussi la communauté. Tout le monde peut participer, soumettre des patch, s'impliquer dans un projet.
        La selection finale se faisant sur la qualité de code, le travail fourni etc ...

        Maintenant que voit-on :
        Une communauté libre qui pratique une discrimination sur le sexe :
        Vous etes une femme; proposez nous un projet, et vous pourrez etre rémunérée !

        Je ne trouve pas ca tres ouvert comme attitude.
        • [^] # Re: Combattre la discrimination par la discrimination

          Posté par . Évalué à 2.

          J'ai toujours cru qu'un des crédos du LL, c'est justement la liberté.
          Liberté d'acces au code, liberté de le modifier etc ...

          Je ne vois pas le rapport. Gnome ne ferme pas ses portes aux hommes, que je sache. Ça a l'air à la mode, de dégainer le mot "liberté" dans chaque argumentaire. Les libertés garanties par le logiciel libre sont au nombre de quatre, et je ne me souviens pas avoir vu "la liberté de participer à toutes les compétitions organisées".

          Une communauté libre qui pratique une discrimination sur le sexe :
          Vous etes une femme; proposez nous un projet, et vous pourrez etre rémunérée !
          Je ne trouve pas ca tres ouvert comme attitude.

          J'ai une question bête: pourquoi ? Même en mettant de côté le fait que cette rémunération provient du même concours où ont participé des hommes, je vois pas le rapport avec l'ouverture.

          Hop, un exemple: le Summer of Code de Google est restreint aux étudiants. Haaa mais non, mon bon monsieur, c'est inadmissible, et la Liberté dans tout ça, hein, la Liberté ? Et l'ouverture, elle est où ? (non, pas là.)

          Franchement, qu'on soit choqué le jour où Gnome annonce qu'il n'accepte plus que les patches de femmes, je comprendrais, mais qu'il annonce un concours réservé aux femmes, ça ne me choque pas plus que les anthologies de nouvelles réservées aux femmes, et autres.
  • # Pour revenir à Debian...

    Posté par (page perso) . Évalué à 7.

    À noter la proposition pertinente qui a été faite dans la liste debian-project de redistribuer aussi l'argent du SoC (il me semble que Debian n'a que 5000$ mais c'est déjà pas mal) à des projets favorisant d'autres minorités, comme debian-niggers ou debian-gay / debian-lgbt.

    Certains y verront une discrimination positive malsaine, mais si ça marche pour les femmes...
  • # Ça sera vérifié physiquement ?

    Posté par . Évalué à 1.

    Parce que s'il suffit de donner un pseudonyme féminin... Il va y avoir du monde.
    • [^] # Re: Ça sera vérifié physiquement ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      On attend que les gens soient un peu honêtes quand même ...

      Et je suppose que pour le versement de l'argent, on demande des coordonées bancaires de la personne qui doit sans doute contenir un nom réel ... Si ca ne colle pas (hors prénoms mixtes) on risque de te demander tes raisons :)
  • # Man vs Woman

    Posté par . Évalué à 2.

    Ben déjà faut faire appel à "man" tout le temps, c'est du sexisme! ;)
    • [^] # Re: Man vs Woman

      Posté par . Évalué à 2.

      $ man woman
      Aucune entrée de manuel pour woman

      et la VO :
      $ LANG=C man woman
      No manual entry for woman

      Comment voulez-vous qu'on s'en sorte sans RTFM ?!
  • # Conférences aux RMLL 2005

    Posté par . Évalué à 3.

    Aux RMLL 2005, nous avons organisé une après-midi "spéciale genres" dans le cadre de notre thème le libre au-delà du logiciel dont vous trouverez la présentation ici :
    http://www.libroscope.org/Le-libre-au-dela-du-logiciel

    Des enregistrements audio sont disponibles :
    - Bernhard Krieger présente les premiers résultats d'une étude statistique sur la représentation des genres dans le logiciel libre :
    http://lsm.pitrou.net/2005/Bernhard.ogg
    - Hannah Wallach présente le projet Debian Women :
    http://lsm.pitrou.net/2005/Debian_Women.ogg
    - Perline explique les barrières à franchir pour une fille dans le milieu du libre :
    http://lsm.pitrou.net/2005/Perline.ogg

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.