De la musique symphonique libre ? enfin ?

Posté par . Édité par Nÿco et Benoît Sibaud. Modéré par Manuel Menal.
29
6
jan.
2012
Son

Lu sur numérama, l'histoire du financement d'un orchestre symphonique (l'orchestre symphonique de Prague) dans le but de produire de la musique libre.

À l'origine de ce projet, un site web, MusOpen, qui se donne pour but de fournir un accès libre à la musique. À l'issue d'une campagne de dons ouverte à tous, une somme relativement conséquente (68 359 dollars) a été rassemblée. Celle-ci servira à louer les services d'un orchestre professionnel qui abandonnera ses perceptions de droits voisins.

NdM : merci à Tiste pour son journal.

Étrange idée ? Non ! au contraire, car si un matériel musical (une partition par exemple) est libre de droit, car dans le domaine public, il existe ce que l'on appelle les "droits voisins", c'est-à-dire les droits sur l'enregistrement, qui couvrent une période de 50 ans, et bientôt peut-être 70 (c'est-à-dire une très grande partie des enregistrements existants).

Ne connaissant pas cette initiative avant aujourd'hui, il est réjouissant de voir ce genre d'action. Peu importe que cela ne plaise pas à Eric Walter (secrétaire générale de l'Hadopi), Benjamin Sauzay (responsable de la stratégie institutionnelle de l'Adami, en charge de la gestion des droits des artistes-interprètes français), ou encore tout autre individu qui fait son bénéfice sur du matériel public (ou défend ceux qui en font). Si un artiste, ou à plus forte raison un orchestre d'envergure régional ou national, est rémunéré pour sa prestation, pourquoi ne pas la faire partager à tous ? D'autant plus que je ne pense pas qu'un enregistrement d'une symphonie de Beethoven soit très rentable financièrement pour les musiciens (qui sont déjà payés pour leur prestation d'autre part par les spectateurs venus les écouter et les voir).

En fait, il est même maintenant surprenant que ce ne soit pas plus fréquent. Après tout, pourquoi nos grands orchestres nationaux partout en France (ou ailleurs) ne mettent pas des enregistrements de leurs performances en accès libre ? D'autant plus que les artistes sont assimilés à des fonctionnaires il me semble (je viens de jeter un coup d'œil sur le cas de l'orchestre du capitole de Toulouse, les musiciens sont en tout cas gérés au niveau de la mairie). Finalement, de nombreuses œuvres sont jouées régulièrement, par des artistes payés par l'État, et il n'est mis en place aucun système à ma connaissance qui permette que tous puissent en profiter. Probablement même, il n'existe aucune trace numérique du spectacle. Quel dommage...

Peut-être cela changera t-il un jour. Affaire à suivre...

  • # Awesome!

    Posté par . Évalué à 4.

    Non, je ne parle pas de mon window manager, même s'il est très bien. Cette initiative, si elle aboutit à des enregistrements libres de qualité (et si l'orchestre et son chef ont bon goût) permettra à tous ceux qui n'ont pas les moyens de payer 30€ à la fnac pour une oeuvre de se cultiver quand même... et je serai le premier à en profiter :)

    Voilà, commentaire totalement inutile mais me permettant d'exprimer bruyamment mon approbation sans limites.

    The cake is a lie.

    • [^] # Re: Awesome!

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      Libre != gratuit

      Une oeuvre, y compris Libre, peut très bien être commercialisée, et pourquoi pas sous forme de CD ou de DVD disponible dans les réseaux de distributions classiques. Pour moi, c'est même un argument de vente supplémentaire, à savoir profiter d'un produit offrant une plus-value (CD pressé durable, jaquette) en plus de disposer "intégralement" de l'oeuvre reproduite dessus.

      Par ailleurs, si les oeuvres mises dans le domaine public de cet orchestre sont de qualité, pourquoi se cantonner à les mettre en libre téléchargement sur un serveur, pour qu'une poignée de libristes puissent en profiter (ce qui est bien), pour qu'une bande d'imbéciles les partagent parmi les blockbusters et les albums de dance sur le système de téléchargement illégal à la mode (ce qui est moins bien), puis au final pour qu'on n'en entende plus parler au bout de deux mois ? Et puisqu'il y a énormément d'orchestres qui produisent des albums disponibles chez n'importe quel disquaire, pourquoi ne pourrait-on pas avoir le choix ? Après tout, faire du Libre ne veut pas dire nécessairement que c'est de meilleure ou de moins bonne qualité. A l'inverse, permettre aux consommateurs de décider ce qu'ils souhaitent payer (la qualité audio, l'interprétation de l'oeuvre, le packaging, l'ouverture...) me semble essentiel. Si, pour pouvoir écouter un CD de musique classique, on n'avait le choix qu'entre André Rieu et André Rieu, ce ne serait guère plus normal.

      Après, si tu es pour la dématérialisation des contenus, c'est un autre débat...

      • [^] # Re: Awesome!

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Si c'est libre, il pourra se trouver quelqu'un pour commercialiser sous forme de cd, dvd, ou autre.

  • # Libre ? Attention aux conditions d'utilisation !

    Posté par . Évalué à 10.

    (compléments et remise en forme de mon commentaire sur le journal d'origine, parce que présenter ça comme de la musique libre ça me fait un peu mal ...)

    Attention, à priori ce n'est en aucun cas de la musique "libre" mais uniquement de la musique gratuite ... Ou pour préciser:
    - le morceau en lui-même est dans le domaine public (c'est leur critère de sélection des morceaux)
    - l'interprétation est sensée être dans le domaine public, mais dans les faits est gratuite mais non libre.

    En fait, ils disent (lien "Terms of use" sur le site):
    - notre objectif est d'être le plus grand répertoire de musique du domaine public (cf 7.1), mais on ne fera pas de vérification, donc une inclusion chez nous ne garantit pas que ce soit effectivement du domaine public
    - quand vous soumettez un contenu, vous nous donnez (à nous et à nos éventuels successeurs) le droit de faire ce qu'on veut avec (en gros), et vous donnez le droit aux autres utilisateurs de MusicOpen d'utiliser, reproduire, ... tel que permis par les fonctionnalités de MusicOpen (c'est-à-dire que vous n'avez aucun droit si vous n'utilisez pas les fonctionnalités de MusicOpen). En particulier la musique n'est pas citée comme passant dans le domaine public (cf 7.2)
    - par contre, même si c'est effectivement dans le domaine public, on restreint vos droits par contrat, entre autre sur le contenu téléchargé (ce qui n'est effectivement pas lié au copyright ou au domaine public) (cf 11.2)
    - et si on installe un système de contrôle dans le but de limiter l'usage ou la copie du contenu, vous vous engagez à ne pas chercher à le contourner (cf 11.5)

    Note: il semblerait qu'il y ait des "Music dedicator terms" pour ceux qui uploadent de la musique, qui pourraient éventuellement impliquer un passage de la musique dans le domaine public ... Enfin, si la page existait ... Et ça ne règlerait de toute façons pas le problème de la restriction des droits au 11.2 des conditions d'utilisation.

     
    En tout cas, à la lecture de leurs conditions d'utilisation on est en droit d'avoir de sérieux doutes au vu des quelques prétentions sur la qualité "libre" des musiques hébergée mais des nombreuses règles contraires ...

    • [^] # Re: Libre ? Attention aux conditions d'utilisation !

      Posté par (page perso) . Évalué à 0.

      Alors en fait c'est pourri leur truc non ? Ce qu'il faut comprendre, c'est que une fois qu'il y aura une bonne communauté d'utilisateurs, le service deviendra payant, et tant pis pour les beaux discours sur la musique libre...
      Et dans un deuxième temps, je vois que MusOpen est une "non-profit charity", ce qui se traduirait en français par "organisation à but non lucratif" j'imagine ? Est-ce que ca voudrait dire justement qu'ils ne pourront jamais rendre le service payant ? A moins qu'ils aient le droit de changer de statut ?

      C'est tendu de s'y retrouver aujourd'hui quand on est nul sur les questions juridiques...

      • [^] # Re: Libre ? Attention aux conditions d'utilisation !

        Posté par . Évalué à 2.

        Si la musique qu'ils financent est publiée sous licence Creative Commons, je suis pas sûr de voir le problème...

        • [^] # Re: Libre ? Attention aux conditions d'utilisation !

          Posté par . Évalué à 4.

          Ben:
          1/ ils restreignent tes droits par contrat, en plus de la licence (à noter que je ne sait pas comment ça interagit, ou si c'est une clause abusive, mais la restriction est là, que ce soit du domaine public ou non)

          2/ Quand tu publie une œuvre sous une licence, tu ajoutes une référence à cette licence. Là, en téléchargeant un mp3 pour tester, il n'y a aucune référence une fois le fichier téléchargé (en tout cas aucune que j'ai pu trouver) ...

          3/ Ils ne font pas que financer de la musique, ils permettent aussi au gens d'en importer sur leurs serveurs. Donc ce n'est pas uniquement ce que eux produisent, mais aussi que d'autres peuvent produire.

          4/ Il y a des gens que s'engager à accepter l'utilisation de DRM peut gêner (même si à ma connaissance ils n'en utilisent pas à l'heure actuelle et qu'ils n'en utiliseront peut-être jamais, tu t'engages pour le cas où ils en utiliseraient)

          5/ (pour le commentaire d'elboulangero au-dessus) les licences que tu leur accorde passent aussi à leurs successeurs (c'est explicitement précisé) ... Donc je ne sait pas si une "non-profit charity" peut avoir un successeur commercial, mais si c'est le cas ils peuvent changer à tout moment ...

           
          En fait, j'ai presque l'impression qu'il y a deux camps chez eux: des partisans du libre, et des gens qui veulent construire un réseau social sur la musique gratuite, et que pour le coup ça rends l'initiative un peu conflictuelle, sur les aspects libres entre autre ...

  • # Format?

    Posté par . Évalué à 9.

    Je suis allé faire un tour sur le site de MusOpen, les pistes sont en... mp3.

    Pour de la musique classique c'est tout simplement une hérésie.

    THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

    • [^] # Re: Format?

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      Bof ça dépend de ta chaine hifi. Si le mp3 a un débit suffisant et que ta chaine est de qualité moyenne cela ne change rien par rapport à du WAV.
      Après si tu as un ampli Lamm et des enceintes Wilson Audio c'est autre chose....

      • [^] # Re: Format?

        Posté par . Évalué à 8.

        Ben dans le doute, faut distribuer en lossless (FLAC) et permettre aux gens de réencoder selon leur espace de stockage et leur matériel.

        Si la source est déjà en basse qualité, c'est triste.

        Et ce n'est pas un problème de bande passante: on a inventé le P2P pour ça :)

        THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

        • [^] # Re: Format?

          Posté par (page perso) . Évalué à 8.

          C'est-à-dire que quand on récolte 68 000 $ auprès de gens plus ou moins libristes, si on les utilise pas après pour légitimer les brevets et la superpuissance de MPEG-LA, c'est pas marrant.

      • [^] # Re: Format?

        Posté par . Évalué à 2.

        en fait ça dépend aussi de la musique

        les algos de compression mp3 ont parfois une perception étrange de notre acoustique et au final ça peut mal passer, même sur du matériel de qualité moyenne...
        MPEG-1/2 Audio Layer 3 - Technique de codage

        en tout cas les puristes et les mélomanes se devraient d'hurler (dans des fréquences qui passent même en 16Kbps)

        • [^] # Re: Format?

          Posté par . Évalué à 2.

          Je confirme... je ne suis pas un audiophile expert, mais j'entends la différence.

          En MP3 le son paraît "creux": comme si on voyait un paysage qui n'était qu'un décor en carton à deux dimensions et pas des vrais montagnes. Les sons sont bien là, au bon moment, mais ils ne sont pas appuyés, ils ne sont pas "épais", ils n'ont pas de présence.

          C'est flagrant avec du matériel un tant soi peu correct (je ne parle pas d'une installation à 10000€, juste d'un casque à 80€).

          THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

    • [^] # Re: Format?

      Posté par . Évalué à 4.

      Ça dépends des morceaux ... Par exemple http://musopen.org/music/piece/1452 se télécharge aussi en FLAC.

  • # performances en accès libre

    Posté par . Évalué à 2.

    les orchestres français sont de plus en plus visibles en vidéos accessibles à tous sur le net. Ces vidéos ne sont pas libres de droits et leur visionnage est parfois limité dans le temps, mais c'est un phénomène qui se développe tant sur les sites de chaque orchestre ( http://www.france-orchestres.com/orchestres_lien.php )que sur http://liveweb.arte.tv/fr/cat/Classique/ qui fait un gros travail d'enregistrement avec tous les orchestres en France. Arte Live Web ne propose pas que de la musique du domaine public, d'ailleurs.

  • # Quelques ressources proposées par culture libre

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    L'association culture libre vous propose également quelques morceaux de classique, interprétés par l'orchestre universitaire de Strasbourg, placés sous licence art libre :

    Voyez aussi la page wiki qui répertoire des œuvres libres de type classique : http://www.culture-libre.org/wiki/Catégorie:Classique

    Si cela intéresse des personnes, je dispose également des fichiers wav des moreaux précédemment cités.

    • [^] # Re: Quelques ressources proposées par culture libre

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Ah, merci pour ce commentaire qui répond à mes inquiétudes :-)

      Je me disais bien aussi qu'il n'était pas nécessaire d'aller chercher l'orchestre symphonique de Prague pour faire de la musique libre.

      Mais...saperlotte, "orchestre universitaire de Strasbourg", ça me dit quelque chose, ça...

      J'y suis ! Ils ont joué avec Azhyria, un groupe de death metal mélodique qui a publié sous CC-BY-NC-SA.

      Est-ce qu'il y aurait derrière l'orchestre universitaire de Strasbourg des gens particulièrement sensibles au questions du libre ?

      • [^] # Re: Quelques ressources proposées par culture libre

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        J'ai pu obtenir les enregistrements sous LAL car je connaissais le président de l'OUS et j'ai donc pu présenter ce que sont les licences libres à une de leur réunion.

        La participation de l'OUS au concert de Azhyria, c'est dû au fait que la violoniste du groupe fait partie de l'OUS. Je les ai vu en concert mais sinon de ce coté je n'y suis pour rien, sinon je leur aurait plutôt conseillé la LAL. ^^

    • [^] # Re: Quelques ressources proposées par culture libre

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Super :)

      Si tu en as d'autres ça me botte :)

      « Je vois bien à quels excès peut conduire une démocratie d'opinion débridée, je le vis tous les jours. » (Nicolas Sarkozy)

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.