ext4 et Btrfs pour Fedora 11

Posté par . Modéré par Christophe Guilloux.
Tags : aucun
10
27
jan.
2009
Fedora
La prochaine version de la distribution GNU/Linux Fedora prévue pour le mois de mai devrait proposer le système de fichier ext4 par défaut lors de l'installation. Ceci à été décidé par le comité de direction (FESCo) de la distribution lors d'une de leur rencontre sur IRC.

Pour rappel, ext4 est le successeur du système de fichier ext3 utilisé par la majeur partie des distributions GNU/Linux. ext4 a été jugé stable peu avant la publication de Fedora 10 il n'a donc pas pu être proposé pour cette version bien qu'il soit possible de l'utiliser dans l'utilitaire d'installation en option.

ext4 est considéré par ses créateurs comme une version de transition en attendant le prochain système de fichier dit de nouvelle génération : Btrfs. Celui-ci à été intégré au noyau depuis sa version 2.6.29 et sera proposé en option dans la nouvelle version de la distribution.

La distribution Fedora continue donc de suivre sa direction première en se voulant être la vitrine des nouvelles technologies libres. L'équipe du projet attend avec impatience les premières versions de tests afin de savoir si le choix du système de fichier ext4 est le bon. Dans le cas contraire, un plan de secours sera mis en place pour retourner a ext3.

NdM : rappelons que Fedora ne sera pas la seule distribution à proposer ces nouveaux systèmes de fichiers en standard. Mandriva Linux, OpenSUSE, Ubuntu (pour ne citer qu'elles) ont des feuilles de route les incluant à court terme dans leurs prochaines versions.
  • # Fedora 11 Feature List

    Posté par . Évalué à 10.

    Nous citerons aussi :

    - Presto : https://fedoraproject.org/wiki/Features/Presto
    Mise à jour de la distribution sans pour cela télécharger les paquets en entier, juste les fichiers qui diffèrent

    - 20 Second Startup : https://fedoraproject.org/wiki/Features/20SecondStartup
    Booter en 20 secondes

    - Multiseat : https://fedoraproject.org/wiki/Features/Multiseat
    Utilisation d'une unité centrale avec plusieurs utilisateurs, donc plusieurs écrans, claviers, souris etc...

    - KDE4.2 : https://fedoraproject.org/wiki/Features/KDE42
    La version qui fera revenir Linus vers KDE après un autre changement vers Gnome

    - Gnome 2.26 : https://fedoraproject.org/wiki/Features/Gnome2_26
    La version qui fera peut-être rester Linus sous Gnome

    - Xfce4.6 : https://fedoraproject.org/wiki/Features/Xfce46
    La version future de windows manager de Linus si celui-ci ne préfère aucun des deux autres

    et encore plus sur https://fedoraproject.org/wiki/Releases/11/FeatureList
    • [^] # Re: Fedora 11 Feature List

      Posté par (page perso) . Évalué à 6.

      ça donne envie... J'ai presque envie d'abandonner Arch pour retourner sous fedora!
      • [^] # Re: Fedora 11 Feature List

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        C'est clair c'est attrayant ... mais n'est ce pas un peu trop frais?
        Je crois que fedora est connue pour ça, l'intégration de technologies nouvelles, mais est-ce bien stable tout ça?
        Autre question, est-il facile d' "upgrader" d'une version à une autre?
        • [^] # Re: Fedora 11 Feature List

          Posté par . Évalué à -2.

          C'est du buzz.
          Fedora essaie de faire croire qu'il n'y a qu'en incluant dans une release stable qu'on contribue.
          Alors que c'est faux : on contribue dans la branche de développement upstream et seulement quand c'est stable on l'intègre à la release.
          (je ne parle pas forcément des exemples ci-dessus).
          • [^] # Re: Fedora 11 Feature List

            Posté par . Évalué à 10.

            Et comment tu stabilises quelque chose qui n'a pas d'utilisateur ?

            Autrement la contribution upstream n'est vraiment pas dans la mentalité de Fedora....
            • [^] # Re: Fedora 11 Feature List

              Posté par . Évalué à 4.

              Ciol fait du ciol (en clair, il FUD).
              Fedora n'a jamais intégré une nouvelle fonctionnalité dans la version finale comme ça.
              Tout passe dans rawhide, les contributeurs sont fortement encouragés à s'impliquer en upstream, et il y a un suivi. Si une fonctionnalité n'est pas jugée suffisamment stable, soit elle est repoussée, soit on désactive ce qui pose problème, et si il ya perte de fonctionnalité, on offre une solution de repli.
              Et si nécessaire, Fedora n'a jamais reculé devant le fait de retarder de quelques semaines voire mois une release.
              • [^] # Re: Fedora 11 Feature List

                Posté par . Évalué à 1.

                Sauf que pulsetruc et les machinkits ont posé plein de problèmes alors que :
                1) Ce qu'il y avait avant marchait très bien, ce n'était pas urgent de les remplacer.
                2) Leurs développeurs auraient pu continuer à les développer un peu plus sans les inclure dans une distribution.
                • [^] # Re: Fedora 11 Feature List

                  Posté par . Évalué à 7.

                  1. esound ça marchait bien ? gnome-vfs dont le code était tellement pourri que personne n'osait toucher à certaines parties ? gksudo & cie c'est mieux que PolicyKit ? Soit t'es un grand comique, soit tu divagues.
                  ça c'était de l'urgent, et ils ont dégagés fissa dès que la solution alternative était au moins aussi bonne voire déjà meilleure.

                  Quand l'existant est "satisfaisant", le changement est fait progressivement, comme c'est le cas de DeviceKit dans F11. HAL seront remplacés progressivement en fonction de l'avancée de DeviceKit et avec un suivi. Et ça se fera en plusieurs releases (F12 et p'tet F13). Hein, David Zeuthen c'est pas le premier rigolo venu.
                  http://fedoraproject.org/wiki/Features/DeviceKit

                  2. Super, si personne ne l'utilise, si personne ne fait d'efforts pour l'intégrer, à ce rythme-là, les développeurs auraient abandonné PA et on serait resté avec cette merde d'esound. Ou alors, les développeurs n'auraient eu qu'à sortir une version 1.0 toute pourrie pour que les distributions se décident à l'inclure. Tout version 0.9.x que PA soit, elle était et est nettement meilleure que l'existant. PA avait déjà quelques années de développement dans les pattes quand Fedora l'a intégré.
                  Et ça fonctionnait out-of-the-box, les mainteneurs avaient même fait le boulot de porter les applications utilisant esound vers PA (y compris le vénérable xmms) les quelques problèmes venaient d'applications propriétaires comme Skype.
                  Évidemment, la mauvaise réputation de PA vient du fait que certaines distributions n'ont pas fait leur boulot correctement, voici la réponse de Lennart Poettering mainteneur de PA:
                  Some distributions did a better job adopting PulseAudio than others. On the good side I certainly have to list Mandriva, Debian, and Fedora. OTOH Ubuntu didn't exactly do a stellar job. They didn't do their homework.
                  http://0pointer.de/blog/projects/jeffrey-stedfast.html
                  • [^] # Re: Fedora 11 Feature List

                    Posté par . Évalué à 1.

                    Tu as raison, le son sous Linux avant F8 ou F9 ça marchait pas on était des millions d'utilisateurs à ne pas s'en rendre compte, et yumex avait beaucoup moins de fonctionnalités que packagekit.
                    En plus quand on mettait à jour dbus ce con de gksudo il plantait toujours :(
                    Enfin l'équipe KDE a dit que Fedora était la seule à avoir bien fait ses devoirs en intégrant KDE 4.0.
                    • [^] # Re: Fedora 11 Feature List

                      Posté par . Évalué à 4.

                      > Tu as raison, le son sous Linux avant F8 ou F9 ça marchait pas on était des millions d'utilisateurs à ne pas s'en rendre compte

                      esound marchotait nuance, il y avait pleins de fois ou ça plantait. C'était clairement en fin de vie, et tout le monde attendait que ça jarte le plus vite possible depuis le début de GNOME 2.
                      Et quand Fedora a adopté PA, PA offrait toutes les fonctionnalités d'esound (et plus) et même une couche de compatibilité esound.

                      > yumex avait beaucoup moins de fonctionnalités que packagekit.
                      L'interface du gestionnaire de paquets par défaut était Pirut et non pas Yumex.
                      PackageKit est une couche d'abstraction du gestionnaire de paquets, ça permet d'offrir un mécanisme standard aux applications pour télécharger des plugins, ça permet d'offrir plusieurs IHM (Qt, Curses etc ...), un mécanisme standard de notification, ça offre toutes les fonctionnalités présentes dans Pirut, etc ... De plus, Pirut, Yumex était disponibles sur les dépôts donc faux problèmes.

                      > En plus quand on mettait à jour dbus ce con de gksudo il plantait toujours
                      Si DBus plante, y a de fortes chances que tout le bureau plante. Hein, GNOME et KDE reposent essentiellement sur lui.
                      Donc rien à voir avec gksudo ou PolicyKit comme tu le prétends.
                      Hein, gksudo c'est une grosse merde au niveau de la sécurité, ça donne des droits privilégiés à des millions de lignes de code non vérifiés et non conçu pour ça.

                      > Enfin l'équipe KDE a dit que Fedora était la seule à avoir bien fait ses devoirs en intégrant KDE 4.0.
                      url ? Je ne sais pas ce que pense KDE de l'intégration de KDE 4.0 dans Fedora mais ça n'était pas aussi catastrophique qu'Ubuntu bien que perfectible. Ils ont même invité Rex Dieter (ancien membre du board) pour faire une conférence à ce sujet à Akademy.
                      http://akademy.kde.org/conference/presentation/41.php
                      • [^] # Re: Fedora 11 Feature List

                        Posté par Anonyme . Évalué à 1.

                        Je ne suis pas un fan de Kubuntu (loin de la) mais l'intégration de KDE4.0 dans ubuntu a été fait correctement et uniquement dans un dépot PPA (donc pour les audacieux).

                        Le problème ne venait pas de ubuntu mais du fait que KDE4.0 a été considéré comme une version utilisable par certains utilisateurs.

                        La où Kubuntu a fait n'importe quoi c'est dans la version 8.10 en mettant par défaut la version 4.1 (et sans possibilité de revenir à la version 3.5). Peut être pourront ils rattraper le tir avec Jaunty et la version 4.2 mais j'en doute beaucoup.
                    • [^] # Re: Fedora 11 Feature List

                      Posté par . Évalué à 4.

                      > Enfin l'équipe KDE a dit que Fedora était la seule à avoir bien fait ses devoirs en intégrant KDE 4.0.

                      C'est le role de Fedora. Et les fedoraistes n'ont pas reproché pas aux autres distributions de ne pas fournir KDE 4.0. Ce n'est pas leur truc.

                      J'utilise Fedora, je n'utilise pas KDE 4. Mais je suis fière que Fedora est, plus ou moins mais l'intention est là, participé à KDE 4. Il y aura KDE 4.2 (ou 4.3) dans toutes les distributions, Fedora y aura participé. Le but pour Fedora n'est pas d'avoir tous les utilisateurs de KDE, mais de faire de KDE un bon bureau pour toutes les distributions.

                      C'est une des méthodes pour qualifier la réussite de Fedora. C'est de regarder si les technologies poussées par Fedora se retrouve dans les autres distributions. C'est le cas de pulseaudio, packagekit, policykit, liveusb, plymouth, etc.

                      Fedora ne cherche pas à être populaire. Tu ne veux pas de Fedora, très bien, il y a d'autres distributions.
                  • [^] # Re: Fedora 11 Feature List

                    Posté par . Évalué à 4.

                    > esound ça marchait bien ?
                    Forcément, en prenant esound comme référence,... Mais, tu sais, ça fait un moment qu'avec alsa on a plus vraiment besoin d'un serveur de son pour un usage normal...
                  • [^] # Re: Fedora 11 Feature List

                    Posté par Anonyme . Évalué à 0.

                    Pour le son:

                    Linux a toujours eu des problèmes avec et c'est pas demain que cela va s'arrêter. PA c'est peut être très bien sur le papier mais en pratique cela rend la configuration complexe et parfois cela fonctionne parfois non. Alors je sais bien que c'est la faute de ALSA et consort mais bon l'utilisateur la seule chose qu'il voit c'est que cela marchait correctement avant et que cela ne marche plus avec en prime une complexité de configuration accrus.

                    PA cela me rappelle énormement l'ancien système de KDE ARTS cela veut tout faire et en définitif cela ne fait rien ou mal. Je sais que les/le développeurs de PA est très susceptible et apprécie que très moyennement la critique et ceci explique peut être cela. Je pense que l'équipe KDE a eu le nez creux en créant phonon (l'expérience de ARTS probablement). Ils ont compris que pour la majorité des utilisateurs le son cela consiste à avoir une sortie qui fonctionne et une entrée qui fonctionne.
                    • [^] # Re: Fedora 11 Feature List

                      Posté par . Évalué à 1.

                      > PA c'est peut être très bien sur le papier mais en pratique cela rend la configuration complexe

                      Fedora (et évidemment les développeurs upstreams) y travaille. On en aura un avant-goût pour F11.
                      Il fallait PA. PA est fait et est très satisfaisant sur F10. PA est maintenant partout (ou presque). La configuration vu par l'utilisateur est actuellement "bordélique". Fedora s'y colle. Ça va peut-être merder pour F11, mais pour F12 ça sera OK et les autres vont tout repompé.
                      Il y a un moment où il faut remonter ses manches, prendre des risques, Fedora (ses courageux contributeurs, les développeurs upstream) s'y colle.

                      Avec Fedora il n'est pas demandé à 300 contributeurs/testeurs de compiler, installer, etc. Tout est là, il faut tester, patcher, discuter avec les développeurs et ça avance beaucoup plus vite qu'avec n'importe quelle distribution.

                      Prenons exemple de SeLinux. Ça roule sur Fedora, SeLinux est au point. Ben les autres distributions mettent des plombes pour proposer un SeLinux correcte. Pourquoi ? Simplement car elles ont la trouille de prendre les risques que prend Fedora. Et c'est parfaitement compréhensible.
                      • [^] # Re: Fedora 11 Feature List

                        Posté par . Évalué à 1.

                        > Il fallait PA.
                        Mais pourquoi ? Je ne vois vraiment pas ce qu'il y a de tellement horrible dans la gestion du son sous Linux qu'il faille tout remettre à plat... Sous Gnome avec esd, je vois bien, mais de là à en faire le futur du son sous Linux et autre Unix libres...
                        • [^] # Re: Fedora 11 Feature List

                          Posté par . Évalué à 3.

                          J'ai un casque audio avec micro sur USB.
                          J'ai aussi une carte son classique.
                          J'écoute de la musique avec la carte son.
                          Je veux faire un coup d'ekiga avec un pote, je branche le casque audio, je dirige le son d'ekiga sur le casque. Facile.
                          Avec alsa, c'est possible, mais c'est plus galère. Afin PA permet d'avoir du son "à distance" (X11).
                        • [^] # Re: Fedora 11 Feature List

                          Posté par . Évalué à 7.

                          Mais pourquoi ? Je ne vois vraiment pas ce qu'il y a de tellement horrible dans la gestion du son sous Linux qu'il faille tout remettre à plat...
                          Ben, pourtant, le son, sous Linux, c'est une horreur. On a une sorte de machin, qui s'appelle ALSA, absolument pas portable (avec les BSD, notamment), dans un esprit bien loin d'Unix et de « tout est fichier », et avec une API delamort.
                          En plus de ça, la compatibilité avec « l'ancienne » interface (OSS) est à chier (pas de mixage, pour des raisons crypto-mystiques).
                          Alors, certes, y a eu le problème qu'OSS a été rendu propriétaire et tout ça. N'empêche que les *BSD s'en sont très bien sortis sans développer de gruikeries à la ALSA.
                          Après, PulseAudio ne résoud pas grand chose (aucun ?) de ces problèmes. La seule chose qu'il introduit ce sont des fonctionnalitées plus ou moins intéressante (présentes en parties dans OSSv4, notamment pour le mixage par application, le reste n'ayant qu'assez peu d'utilité, au final, sauf pour un geek).
                          • [^] # Re: Fedora 11 Feature List

                            Posté par . Évalué à 2.

                            > le reste n'ayant qu'assez peu d'utilité, au final, sauf pour un geek

                            Tu n'as jamais utilisé PA avec des périphériques audio amovible.
                            En passant, OSS est à chier par rapport à Alsa. Si Alsa est à chier, mais alors OSS est vraiment de la merde de chez merde.
                            • [^] # Re: Fedora 11 Feature List

                              Posté par Anonyme . Évalué à 3.

                              Tu noteras qu'il a parlé de OSS4 et toi de OSS tout court alors autant je pense qu'un utilisateur de linux peut dire à juste que OSS3 était pourri, autant je suis à peu près persuadé que même pas 1% on vu ce qu'était la version 4. Confirme nous que tu as testé cette version sinon c'est un peu idiot de dire que c'est nul!

                              Il me semble bien qu'un des problemes majeurs de OSS ce fut sa licence. Les parties "moderne" de OSS étant proprio pendant un temps.
                              • [^] # Re: Fedora 11 Feature List

                                Posté par . Évalué à 2.

                                Bien vu.
                                Ça fait depuis Linux 2.2 que je n'utilise que Alsa...

                                Ce qui m'a bien énervé, c'est le passage de Sarcastic sur PA. PA ne se compare pas à Alsa ou OSS (je n'ai pas vérifié, mais probablement qu'il peut utiliser les deux).

                                Il dit d'autres conneries comme "ALSA, absolument pas portable (avec les BSD, notamment)". Ben ce n'est pas fait pour être portable entre OS... Ça fait parti du noyau. C'est comme reprocher à Linux de ne pas être portable sur Windows...

                                Par contre PulseAudio doit être portable. Il ne fait pas parti du noyau.
                                • [^] # Re: Fedora 11 Feature List

                                  Posté par Anonyme . Évalué à 1.

                                  Disons que les passages sarcastiques sur PA ils sont tout de même légion maintenant cela démontre peut être rien mais bon dans ce cas la cela doit probablement vouloir dire que Vista c'est une réussite technologique et commerciale qui a été accueilli avec grand enthousiasme par les utilisateurs...

                                  Bon j'exagère un petit peu certes, mais je ne dirais pas que PA est une réussite à l'heure actuelle. Peut être que son intégration dans Fedora est parfaite, je ne sais pas je n'ai pas testé, mais bon ce serait bien la seule distribution où cela marche comme prévu alors. Je veux bien croire aussi que les packagers Ubuntu travaillent comme des cochons, d'après le dévelopeurs de PA, mais lorsque les mêmes problèmes émergent dans Debian, openSuse et Mandriva. Je me dis que soit PA c'est intrinsèquement pourri, soit c'est trop complexe, soit très mal documenté (fedora ayant son développeur principal comme employé cela expliquerai pourquoi c'est la seule distribution où ça marchotte à peu près).
                                  • [^] # Re: Fedora 11 Feature List

                                    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                                    Pour moi PA est intrinsèquement pourri !

                                    Il y a une bonne intégration sur mandriva par exemple, mais il souffre de problèmes majeurs.

                                    Si je l'active :
                                    - j'ai une sortie son qui deviens faiblarde (je dois m'amuser a monter le son partout dans kmix et pa)
                                    - il crash régulièrement
                                    - il me sert a quasiment rien

                                    Le seul intérêt de PA est de pouvoir gérer le volume sonore de deux sorties de son, le branchage a chaud des périphériques et le routage du son sur le réseau.

                                    Maintenant quand on regarde les cas concrets, le réglage des différentes sources de son me sert que quand je joue sous linux.
                                    (son amarok + son jeu), je vois pas d'autre cas où on a deux son parallèles (hors bip système).

                                    Les deux autres fonctionnalités me servent absolument pas.

                                    Concrètement pour moi PA c'est de la régression et je le vire de base
                                    (j'ai même un killall -9 pulseaudio que je lance parfois pour qu'il vire)

                                    Le dernier point négatif est que PA est encore une merde fortement lié a gnome (Oui c'est du troll, mais je le vois comme ça).

                                    J'utilise un kde4 pur (excepté firefox) et quand pulseaudio s'amène, c'est la fiesta des processus gconf* alacon (™) qui serventarien (™)

                                    En plus de la pollution de la home avec des .gconf* .pulseaudio* a croire que .config et .local de xdg/freedesktop ils ne connaissent pas.
                                    • [^] # Re: Fedora 11 Feature List

                                      Posté par . Évalué à 2.

                                      > Le seul intérêt de PA est de pouvoir gérer le volume sonore de deux sorties de son, le branchage a chaud des périphériques et le routage du son sur le réseau.

                                      C'est déjà pas mal :-)
                                      non ?

                                      > Le dernier point négatif est que PA est encore une merde fortement lié a gnome (Oui c'est du troll, mais je le vois comme ça).

                                      PA n'utilise que Glib.
                                      Les applis graphiques que Gtk. Il suffit donc de les écrire pour KDE et autres.
                                      Bref, tu fais un troll de merde.
                                      Si PA utilisait Qt pour ses applis graphiques, tu ferais aussi un caca nerveux ?

                                      > J'utilise un kde4 pur (excepté firefox) et quand pulseaudio s'amène, c'est la fiesta des processus gconf* alacon (™) qui serventarien (™)

                                      Vire pulseaudio-module-gconf. Pulseaudio peut marcher sans gconf. Et s'il n'y a pas un backend pour KDE, ben écrit le.
                                  • [^] # Re: Fedora 11 Feature List

                                    Posté par . Évalué à 3.

                                    > Peut être que son intégration dans Fedora est parfaite

                                    Non, ce n'est pas parfait.
                                    Oui PA a des problèmes.
                                    Mais je crois qu'il faut arrêter de faire une fixation sur des bugs qui seront tous à terme corrigés. PA a été significativement réécrit, preuve qu'il merdait. Mais je crois que ce n'est vraiment pas ce qu'il faut retenir (aussi pénible cela soit).
                                    Il faut à Linux les fonctionnalités de PA (mixer du son, réglage du volume par application, basculer un flux d'une carte à une autre, pouvoir faire passer le son via réseau, réel support des branchements à chaud de périphériques son, etc).

                                    Admettons que PA est actuellement pourri. Il n'empêche que c'est la voix à suivre si on ne veut pas que GNU/Linux soit largué par Windows ou MacOS. Parce que désolé, mais avant PA, lorsque que je branchais mon casque audio/micro USB, ça ne marchait bien que sous Windows et n'était facilement utile que sous Windows. Maintenant, avec PA, je profite aussi facilement de mon casque audio/micro USB sur Linux. C'est juste un exemple.

                                    > fedora ayant son développeur principal comme employé cela expliquerai pourquoi c'est la seule distribution où ça marchotte à peu près

                                    Je n'ai pas à nouveau vérifié, mais ce développeur, bien qu'il bosse pour Red Hat, utilise Debian !
                                    C'est peut-être encore le cas, et en tant que Fedoraiste, je ne vois pas le problème.
                                    • [^] # Re: Fedora 11 Feature List

                                      Posté par Anonyme . Évalué à 2.

                                      D'après ce que je lis PA a été intégré par défaut bien trop tôt. En gros c'est un peu comme si l'on mettait BTRFS comme système de fichier par éfaut aujourd'hui comme cela il y aurait plus de testeur pour le finalisé.

                                      PA a mauvaise réputation à juste titre car il n'était pas et n'est toujours pas fini!
                                      • [^] # Re: Fedora 11 Feature List

                                        Posté par . Évalué à 2.

                                        Et on peut dire de même de Linux 2.4, 2.6, de KDE 4, de Gnome 2, de udev/hal, et j'en oublie des tonnes.
                                      • [^] # Re: Fedora 11 Feature List

                                        Posté par . Évalué à 4.

                                        > En gros c'est un peu comme si l'on mettait BTRFS comme système de fichier par éfaut aujourd'hui comme cela il y aurait plus de testeur pour le finalisé.

                                        C'est simpliste ce que tu dis.
                                        PA a été mis dans une distribution car les développeurs l'ont jugé satisfaisant et qu'il n'avait que peu de remonté de bug (puisque peu de testeurs).

                                        Pour btrfs, les développeurs ont encore du boulot, savent que le fsck ne marche pas, que le système exploise s'il y a deux programmes qui écrivent en même temps, etc.
                                        Bref, ils n'ont pas besoin des utilisateurs pour se donner du boulot.
                                        Enfin tu compares un FS (hypra important) à un serveur de son qu'on peut remplacer par un autre, dont on peut corriger les bugs sans perte de donnée etc.
                                        Du n'importe quoi.
                                • [^] # Re: Fedora 11 Feature List

                                  Posté par . Évalué à 2.

                                  Il dit d'autres conneries comme "ALSA, absolument pas portable (avec les BSD, notamment)". Ben ce n'est pas fait pour être portable entre OS... Ça fait parti du noyau. C'est comme reprocher à Linux de ne pas être portable sur Windows...
                                  Ça, c'est sûr que ce n'est pas fait pour être portable entre OS et c'est ce que je reproche.
                                  Mettons, par exemple, je crée une application qui a besoin d'utiliser la sortie audio que nous nommerons nplayer. J'ai plusieurs solutions.
                                  1. je développe nplayer pour OSS, ça marchera bien sous les BSD, ça marchera sans mixage sous Linux.
                                  2. je développe nplayer avec une couche d'abstraction, avec tous les inconvénients que ça implique (une dépendance en plus pouvant être très lourde pour l'utilisateur — par exemple PA —, n'ayant pas forcément le même soutien niveau développement que Linux ou les BSDs, dont l'avenir n'est pas forcément certain, etc).
                                  3. je développe pour ALSA, et ça marchera bien sous Linux, et entre très mal et pas du tout sur les BSD.
                                  4. je développe pour OSS, ALSA, SDL, PulseAudio, et tous les trucs gérant l'audio. C'est la solution choisie par mplayer et VLC. Mais c'est méga lourd, et vachement rebutant pour un petit projet.

                                  Après, ce n'est pas parce que c'est pas dans le noyau que l'interface ne doit pas être portable (Parce que, le code, on s'en fout qu'il soit portable, en revanche, l'interface…).

                                  Ce qui m'a bien énervé, c'est le passage de Sarcastic sur PA. PA ne se compare pas à Alsa ou OSS (je n'ai pas vérifié, mais probablement qu'il peut utiliser les deux).
                                  Le seul truc, c'est qu'au lieu d'aller vers une simplification, on complexifie encore, en rajoutant une couche.
                                  Sachant que développer une appli pour PA, c'est une connerie actuellement, sauf gros projet (parce que les utilisateurs ne vont/veulent pas tous l'avoir, etc).
                                  Il faudrait que PA devienne un « must have » pour que ce soit rentable, et qu'il efface les inconvénients d'ALSA au lieu de les appesantir.
                                  C'est dans ce sens qu'allait « le passage de Sarcastic sur PA ».
                                  • [^] # Re: Fedora 11 Feature List

                                    Posté par Anonyme . Évalué à 1.

                                    tu as un petit 5 maintenant:

                                    tu développes pour Qt/phonon de plus la cela sera réellement portable multi-OS.
                                    • [^] # Re: Fedora 11 Feature List

                                      Posté par . Évalué à 2.

                                      Problème : je veux que nplayer soit développé en C.
                                      (Cela dit, c'est Phonon qui répond le mieux à la problématique dans les autres cas)
                                      • [^] # Re: Fedora 11 Feature List

                                        Posté par Anonyme . Évalué à 0.

                                        N'as tu pas honte de changer les règles en plein milieux de la partie? :)
                • [^] # Re: Fedora 11 Feature List

                  Posté par . Évalué à 2.

                  Ciol, t'es casse couille.
                  Il faut des distributions pour pousser les développements, faciliter les tests, être un pond entre développeurs, etc.
                  Si tu veux une distribution de vieux, il y a RHEL/Centos/SLE/etc.
                  Si tu veux une distribution de kéké il y a Ubuntu/Mandriva/etc.
                  Si tu veux une distribution "rock and roll", qui pousse (ou aide etc) le développement du libre, il y a Fedora principalement.

                  Alors prend ta distribution de vieux ou autre et casse toi. Laisses les rockers (tout cracra, barbu, etc) entre eux.

                  > 2) Leurs développeurs auraient pu continuer à les développer un peu plus sans les inclure dans une distribution.

                  Et la marmotte, etc.
                  • [^] # Re: Fedora 11 Feature List

                    Posté par Anonyme . Évalué à 2.

                    Oui mais non. Fedora ils refusent de packager comme il faut KDE4 parce que c'est complexe de faire des paquets java... Du coup strigi ne peut être démarré et donc nepomuk est castré.
                    (dans kde4.2 si le backend de soprano n'est pas sesame2, strigi n'est pas demarré).

                    http://pusling.com/blog/?p=76#comment-1934

                    Alors rock and roll mais pas trop.

                    A l'heure actuelle seul openSuse et archlinux proposent une vraie installation kde4.2 avec le bureau semantique.
                    • [^] # Re: Fedora 11 Feature List

                      Posté par . Évalué à 4.

                      > Fedora ils refusent de packager comme il faut KDE4 parce que c'est complexe de faire des paquets java...

                      Tu bloubes-là, c'est pas ce qui est dit.
                      We don’t want the whole Java stack dragged in as a dependency of KDE.
                      Tu oublies de préciser que le paquet en question ne compile pas sans jars binaires en violation des règles en vigueur sous Fedora. Le billet pose le même problème mais chez Debian.
                      Et openSUSE et ArchLinux ne sont pas connus pour être des "Free Software nazi" comme dirait Linus.

                      Quant à tes insinuations saugrenues, je te signalerais qu'une bonne partie des mainteneurs de JPackages sont soit des employés de RedHat soit mainteneurs chez Fedora.


                      PS: Merci de m'avoir offert le baton pour te battre.
                    • [^] # Re: Fedora 11 Feature List

                      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                      Excuse-moi mais il n'y a pas que opensuse et archlinux pour avoir le bureau sémantique !

                      Mandriva a un développeur (brésilien) sur ce projet si mes souvenirs sont bon...

                      J'ai eu d'ailleurs quelques bugs récents sur la cooker a ce propos (mise à jour un peu rude de nepomuk de la part de l'équipe mandriva)

                      Bref, kde4.2 est une belle mouture (il me reste quelques bugs), mais rien de vraiment critique ;)
                      • [^] # Re: Fedora 11 Feature List

                        Posté par Anonyme . Évalué à 1.

                        J'ai posé la question pour savoir si cela était présent sur Mandriva ou pas. Si oui cela m'arrangerait bien mais j'aimerai avoir confirmation.
                        • [^] # Re: Fedora 11 Feature List

                          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                          sachant que Mandriva a des contributeurs (quasiment depuis le début je crois) directement dans les équipes de Nepomuk, bien sûr que oui c'est ensuite intégré dans la distribution Mandriva Linux (quelques packageurs sont passés dessus d'ailleurs comme tu le verras grâce à Sophie).

                          Pour t'en convaincre, voici quelques liens :
                          http://www.mandriva.com/archives/en/enterprise/projects/nepo(...)
                          http://wiki.mandriva.com/fr/Magnum03_Nepomuk
                          http://nepomuk.forge.mandriva.com/wiki
                          http://sophie.zarb.org/rpm/2009.0,i586/nepomuk-kde

                          et sinon, je te laisse chercher un peu http://www.google.fr/search?hl=fr&ie=UTF-8&oe=UTF-8&(...) ;-)
                          • [^] # Re: Fedora 11 Feature List

                            Posté par Anonyme . Évalué à 1.

                            c'est gentil mais ce n'est pas exactement ce que je voulais savoir. Je voulais savoir non pas si nepomuk était fournit par Mandriva mais si il était en fonction et cela sous entend un soprano utilisable et donc savoir si le backend rdf c'est redland ou sesame2. Si c'est le premier cela veut dire que Nepomuk ne sert à presque rien car strigi ne fonctionne pas et il y a très peu d'application KDE qui se servent de nepomuk pour le moment. Ce n'est pas fait encore fait pour gwenview, digikam et amarok cela semble mal barré pour le futur immédiat. Donc le graphique suivant:

                            http://wiki.mandriva.com/fr/Image:NepomukStrigiSoprano.png

                            montre que nepomuk tel que présent dans la plupart des distributions est totalement vide ou presque.
                            • [^] # Re: Fedora 11 Feature List

                              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                              $ rpm -ql soprano | grep sesame2
                              /usr/share/soprano/plugins/sesame2backend.desktop
                              /usr/share/soprano/sesame2
                              /usr/share/soprano/sesame2/SopranoSesame2Wrapper.class
                              /usr/share/soprano/sesame2/openrdf-sesame-2.1.4-onejar.jar
                              /usr/share/soprano/sesame2/slf4j-api-1.5.5.jar
                              /usr/share/soprano/sesame2/slf4j-simple-1.5.5.jar
                              $ rpm -ql soprano | grep redlang
                              $

                              Conclusion c'est bien sesame2 qui est utilisé comme backend pour soprano et stigri fonctionne bien.

                              Pour ce qui est de l'intégration de gwenview avec nepomuk, j'ai un très gros doute sur le fait que ça ne soit pas fait...
                              Quand nepomuk a été cassé il y a quelques semaines, gwenview crashait de manière aléatoire et les traces montraient que ça venait de nepomuk...

                              Quand a la remarque que nepomuk dans les distributions est totalement vide ou presque c'est exactement mon avis, la partie backend est fonctionnelle, mais tout ce qui est interface front-end reste a développer...

                              Il y a une mini-intégration konqueror pour tagger les éléments, mais pour le reste ça roule...
                              • [^] # Re: Fedora 11 Feature List

                                Posté par Anonyme . Évalué à 1.

                                merci pour la réponse. Je vais donc tester mandriva.

                                autrement petite remarque c'est redland avec un d :)
        • [^] # Re: Fedora 11 Feature List

          Posté par . Évalué à 2.

          J'ai utilisé Mandriva pendant 1 an (2008.1 puis 2009.0) puis je suis passé à Fedora 10.

          Pour ce qui est de la stabilité (important pour moi et surtout ma femme ;-) ) j'ai rien à dire, c'est nickel ! Aussi bien que Mandriva de ce côté.

          Pour ce qui est des update c'est aussi simple ou aussi compliqué que pour Mandriva, Ubuntu et les autres selon le point de vue. Tu as différentes façon de faire selon tes compétences : de la plus rapide mais nécessitant la ligne de commande et certaines compétences en cas de problème, à la moins rapide mais la plus sûre avec le DVD d'install en mode update, ou en passant par une solution intermédiaire et assez innovante, la fameuse preUpgrade ne nécessitant pas de support matériel (pas de DVD ou usb) mais fournissant le même style de mise à jour qu'avec le DVD.

          Fedora est pour moi à ce jour le meilleur compromis entre nouveautés et stabilités.
        • [^] # Re: Fedora 11 Feature List

          Posté par . Évalué à 5.

          1. (Fedora == stable) is True
          Une nouvelle fonctionnalité est intégré à Fedora si elle respecte ces 3 conditions:
          a) Offrir une solution technique meilleure que l'existante. (ex: PulseAudio vs esound)
          b) Si il n'y a pas perte de fonctionnalités et sinon être capable d'offrir une solution de repli
          (ex: Xen remplaçable par KVM + xenner)
          c) Si au moment de la version finale, la fonctionnalité est jugée suffisamment stable pour être incluse. Sinon, elle est repoussée à plus tard (ex GCC 4.2 qui sera remplacé par GCC 4.1 + backports, puis GCC 4.3), ou bien les fonctionnalités instables sont désactivés (ex: Xserver 1.5 dans Fedora 9).
          Au final, c'est une distribution pas plus instable qu'une autre, relativement avancée et agréable à l'utilisation. Certes, Fedora étant destiné à un public libriste, la compatibilité avec le logiciel propriétaire et les pilotes propriétaires n'est pas une priorité. Ça ne veut pas dire que Fedora cherche volontairement à casser la compatibilité mais que ça ne doit pas freiner le logiciel libre.

          2. Oui mais ...
          Mis à part le passage Fedora 6 -> 7 qui a été assez périlleux sur certaines machines, ça marche plutôt bien. La mise à jour via yum est possible (et ça fonctionne d'après ceux qui l'ont testé) mais non supporté (certains changements notamment au niveau du filesystem sont prises en charge par Anaconda). Jusqu'à Fedora 8, seule la mise à jour via Anaconda était officiellement supportée. Depuis, un outil nommé Preupgrade permet de mettre à jour automatiquement sa machine, tu le lances, il télécharge les paquets et met à jour la distribution au prochain redémarrage via Grub.
          La machine sur laquelle je suis actuellement a connu successivement Fedora 8 - 9 - 10 sans aucune réinstallation avec des passages sur rawhide. De même pour le MacBook qui est passé de FC6 à rawhide (F11). J'ai rencontré un unique souci, c'était le résolveur de dépendance qui bloquait sur un paquet tiers, j'ai juste eu à le supprimer et à relancer le processus de mise à jour.
          Fedora est bien meilleure sur ce point-là que bon nombre d'autres distributions, certes, Debian et RHEL sont encore indétronables sur ce point.
          • [^] # Re: Fedora 11 Feature List

            Posté par . Évalué à 2.

            > 1. (Fedora == stable) is True

            Fedora met un effort considérable dans la stabilisation. C'est probablement la distribution qui corrige le plus bug et facilement. Ceci car la branche Rawhide de Fedora est bigrement secouée d'innovation. Ça peut exploser de partout parfois. A cause de ça j'ai du mal à dire qu'une Fedora (finale) a autant de bug qu'une Ubuntu ou Mandriva (même si c'est peut-être vrai). Mais il faut reconnaitre l'effort énorme de qualité fait dans Rawhide. Le nombre de bug corrigé dans Rawhide est délirant. Donc dire que Fedora n'a pas de soucis de qualité est définitivement FAUX !

            Je teste parfois Rawhide. Souvent je me dis "mais c'est complètement pourri !". Et trois mois après une version finale sort et est tout à fait satisfaisante.

            Si tu compares à Debian, on ne voit pas ça dans Debian. Il faut des plombes à Debian pour se stabiliser.

            Je ne crois pas qu'on puisse dire qu'une Fedora a comme objectif la qualité comme, par exemle, une RHEL ou Debian. Mais il y a un travail de qualité dans Fedora qui est énorme ! (OK, je répète).

            Donne la branche Rawhide au début du développement d'une Fedora à Ubuntu ou autres, personne ne peut finir dans les temps avec un niveau de qualité satisfaisant comme le fait Fedora.
            Le rapport ajout de fonctionnalités nouvelles sur bugs pour une release est vraiment impressionnant dans Fedora. Ce n'est peut-être pas la plus stable, la plus finie, etc mais sur ce point Fedora explose les autres distributions.
            • [^] # Re: Fedora 11 Feature List

              Posté par . Évalué à 3.

              A propos de qualité, Red Hat vient d'embaucher le "célèbre" Adam Williamson (avant Mandriva) pour bosser comme "Senior Quality Assurance Engineer" :
              http://www.happyassassin.net/2009/01/23/job-announcement/

              Ce n'est pas explicitement dit, mais il semble bien qu'il va travailler sur Fedora.
            • [^] # Re: Fedora 11 Feature List

              Posté par . Évalué à 2.

              > la branche Rawhide de Fedora est bigrement secouée d'innovation. Ça peut exploser de partout parfois.

              Pour faire aussi écho à mon commentaire au-dessus, un petit blog d'Adam Williamson qui devait être habitué à Cooker :
              http://www.happyassassin.net/2009/01/24/switcharoonie/
              it seems more or less impossible to run Rawhide as a main system - it’s not a constant rolling distro exactly (it gets updated in a big clump, one time a day) and it isn’t really developed in such a way as to be usually usable, it seems. I dunno if I’m wrong here, but that’s the impression I’m getting. I get the idea that even Fedora developers mostly only run Rawhide once a release goes into its alpha / beta / RC cycle.
    • [^] # Re: Fedora 11 Feature List

      Posté par . Évalué à 4.

      On pourra également jeter un oeil sur les divers projets constituant l' ecosystème RedHat/Fedora : c' est à dire les projets n' ayant pas vocation à intégrer une installation par défaut d' un poste utilisateur, mais des services ayant trait au système par exemple.

      Un exemple ? le choix de laisser l' admi libre de son choix pour l' utilisation de telle ou telle brique AMQP dans Moksha ... D' autant plus sympa de voir que le cas de RabitMQ est largement abordé (rabbitmq est dev. en Erlang, de chez Ericsson), mais bon, on préferera certainement RHM ;) (à moins qu' un AMQP basé sur / addon de XMPP voit le jour ... chez Cisco ... oula je m' égare)
      http://lmacken.fedorapeople.org/moksha/main/Technology.html

      Du côté de chez ET, on retrouve Moksha, donc :
      http://moksha.et.redhat.com/page/Main_Page

      RHM :
      http://rhm.et.redhat.com/page/Main_Page

      Genome :
      http://genome.et.redhat.com/

      Cft :
      http://cft.et.redhat.com/

      Chez Fedora :
      http://fedoraproject.org/wiki/StatelessLinux/HOWTO

      Et Cobbler Serveur d' installation, les batteries sont inclues ;)
      https://fedorahosted.org/cobbler/

      RedHat/Fedora, non content d' être La Caraĩbe pour developpeurs, est également une Caverne d' Ali Baba pour administrateurs... Et une corne d' abondance de stabilité pour les utilisateurs. Du bonheur en barre :)

      Bref, il n' y a pas "que" la distribution, mais également un foisonnement ecosystème, dont le 'tampon' redhat assure non seulement une certaine qualité, mais surtout un suivi et des choix stratégiques cohérents.

      Je pleurerai juste l' impossibilité de faire fonctionner la gui webstart d' infoblox avec le plugin java de openJDK... pour le moment. Et l' impossibilité actuelle de pouvoir centraliser [facilement] les confs de Gnome, et en appliquant des 'acl' précis par défaut. Un petit lien pour finir, pour faire le lien entre 2 journaux :p : http://aruiz.typepad.com/siliconisland/2009/01/re-whats-up-i(...)




      ps : post rédigé depuis une plateforme enfin 100% libre : swfdec (de la Fedora 10) me permettant aujourdhui de visionner les techno Flash usuelles sans le flash-player proprio... Petite avancée ? meuh non énorme... !

      MERCI :) Les LL m' épatent chaque jour !
    • [^] # Re: Fedora 11 Feature List

      Posté par . Évalué à 0.

      - 20 Second Startup : https://fedoraproject.org/wiki/Features/20SecondStartup
      Booter en 20 secondes


      il faut esperer que leur but est de booter "par defaut" en 20sec.

      car pour le moment ma fresh install ubuntu boote en 35sec
      mais apres un peu de reglages elle boote en 11sec

      alors 20sec ca me fait sourire, mais si c'est 20sec apres une fresh install, sans tunings, c'est deja pas mal.
      • [^] # Re: Fedora 11 Feature List

        Posté par . Évalué à 2.

        As-tu publié quelque part tes réglages? Ca m'intéresse.
      • [^] # Re: Fedora 11 Feature List

        Posté par . Évalué à 3.

        C'est faisable, la question de savoir si c'est faisable à temps pour la version finale.
        Les principaux goulots d'étranglements ont été identifiés, du boulot a été fait (nouveau boot graphique: plymouth, nettoyage du code de X11 etc ...).
  • # Encore...

    Posté par . Évalué à -10.

    Encore une dépêche pour anoncer une caractéristique mineure d'une prochaine version d'une distribe....et encore Fedora...
    Les modéros m'ont expliqué la dernière fois que c'était normal (ils choisissaient un nom pour la distribe), moi je pense que je vais juste arrêter de venir sur linuxfr.
    • [^] # Re: Encore...

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      Encore un commentaire pour rouspéter sur la politique éditoriale d'un site géré par les utilisateurs et que personne n'est obligé de lire... Je pense que je vais juste arrêter de répondre à ce genre de commentaires...
      • [^] # Re: Encore...

        Posté par . Évalué à 1.

        En même temps, des commentaires de ce genre, il y en plein dès qu'on parle de Mandriva ou d'Ubuntu aussi par exemple.
      • [^] # Re: Encore...

        Posté par . Évalué à 5.

        Si si il faut répondre, ça rapporte des points.
    • [^] # Re: Encore...

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Tu notera que les modérateurs ont ajouté une NdM (Note du Modéro) pour justement souligner le fait que cette inclusion concerne aussi d'autres distributions.
      • [^] # Re: Encore...

        Posté par . Évalué à 2.

        Je trouve que le NB du modérateur est à côté de la plaque.

        > cette inclusion concerne aussi d'autres distributions.

        Ajouter un FS se fait en 2 jours. Btrfs a été ajouté en 2 jours dans Rawhide (oui il est dans Rawhide depuis quelques jours/semaines, avant même la sortie d'une linux vanilla avec btrfs).
        Il est totalement débile de faire une dépêche pour ça.

        L'important ici, n'est pas ext4 dans F11 (qui était dans F9 et que j'utilise avec bonheur sur ma F10...), l'important ici est que ext4 sera par défaut dans F11. Plus important, les testeurs de Rawhide (la futur F11) utiliseront tous (à plus de 95 %) ext4 ! Ça sera une énorme opportunité pour les tests ! Chaque bug sera pris en compte avec attention puisque ext4 sera le FS par défaut.
        L'important est que ext4 a été jugé suffisament bon pour être par défaut dans Fedora.

        Pour l'anectode, durant son développement, FC1 a vu l'ajout de XFS, ReiserFS et JFS. Mais comme ce ne sont pas les FS par défaut et qu'il faut une incantation pour les obtenir...
    • [^] # Re: Encore...

      Posté par . Évalué à 6.

      un système de fichier, ce n'est pas une fonctionnalité mineur, une distro qui prend des risques, pour le stabiliser aux plus vite, c'est bien.

      On devrait, au contraire plus parler des petites choses que proposeront les futures versions de nos distro.

      En plus la news est bien rédigée, elle précise que d'autres suivront.
    • [^] # Re: Encore...

      Posté par . Évalué à 3.

      > Encore une dépêche pour anoncer une caractéristique mineure d'une prochaine version d'une distribe....et encore Fedora...

      Pour un non utilisateur Fedora, et ils sont très nombreux et très respectables, ceci veut dire que les distributions qui sortiront en automne de cette année auront très probablement ext4 par défaut.
      Ça ne te fait pas plaisir de le savoir dès aujourd'hui ?
  • # Misleading comment

    Posté par . Évalué à 6.

    > ext4 est considéré par ses créateurs comme une version de transition en attendant le prochain système de fichier dit de nouvelle génération : Btrfs

    c'est un peu faux de dire ça (en fait carrément)
    Ext4 n'est pas une version de "transition", c'est une nouvelle itération à la famille des FS Ext, avec des ajouts majeurs et importants.
    Le commentaire semble dire qu'il s'agit d'une version "intermédiaire" vers BtrFS alors que les formats n'ont rien à voir, et que BtrFS n'est pas forcément le prochain FS majeur de Linux; pour s'en convaincre, il suffit de lire les commentaires d'Andrew Morton sur ledit code mergé dans le 2.6.29, pour douter d'un avenir proche ou moyennement lointain de BtrFS.
    Faut arrêter le sensationnalisme dans les annonces quand il fait des raccourcis fâcheux, faux et pour sûr un peu trop rapides :)

    Par contre les avoir inclus à l'install d'une distrib, il n'y a rien de mieux pour tester et éprouver les performances et la robustesse d'un FS. Par contre, il manque un commentaire important: btrfs est à ce jour instable dans son fonctionnement, dans son format (dans le sens où le format des données sur disque peut changer d'un commit à l'autre, à ce stade du développement) et le système est encore moins utilisable en prod comme ailleurs, il détruit plus de données qu'il n'en garde...
    • [^] # Re: Misleading comment

      Posté par . Évalué à 2.

      Je suis d'accord sur le fait que c'est (beaucoup) s'avancer sur Btrfs que de le présenter comme le prochaun FS majeur sous GNU/Linux.
      Une chose est sûre, c'est qu'ext4 est et sera la dernière itération de la famille ext et que son successeur sera techniquement très différent.
      • [^] # Re: Misleading comment

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        >>> c'est (beaucoup) s'avancer sur Btrfs que de le présenter comme le prochaun FS majeur sous GNU/Linux.

        Ted T'so (auteur de ext4) a pourtant annoncé que le consensus des devs Linux était que Btrfs était le futur système de fichiers de nouvelle génération de Linux :

        http://thread.gmane.org/gmane.linux.file-systems/26246/focus(...)

        J'en avais parlé dans la news du 2.6.28 : http://linuxfr.org//2008/12/25/24808.html
        • [^] # Re: Misleading comment

          Posté par . Évalué à 3.

          Il est encore trop tôt pour l'affirmer.
          Ce que Ted T'so dit c'est qu'en l'état actuel, BtrFS est le meilleur candidat en tant que NGFS et qu'il sera inclus dans le tronc. Vu l'avancement de BtrFS, si un projet concurrent se présente, la discussion sera relancée. Si BtrFS est inclus dans le tronc, c'est principalement du au capital confiance dont bénéficie son développeur.
          Si demain, Sun décide de relicencier ZFS et de l'intégrer au noyau Linux, la position de BtrFS serait très probablement remise en question.

          En 1990, le consensus était que le Hurd serait le kernel majeur de l'environnement GNU. Enfin, je ne souhaite pas que BtrFS connaisse le même sort que le Hurd.
          • [^] # Re: Misleading comment

            Posté par . Évalué à 0.

            > Si demain, Sun décide de relicencier ZFS et de l'intégrer au noyau Linux, la position de BtrFS serait très probablement remise en question.

            Mouaif.
            Tu oublies l'aspect communauté des développeurs.
            Sinon ext3 n'aurait jamais vu le jour ni même ext4. Et pourtant la concurrence ne manque pas (xfs, reiserfs, etc).

            ZFS c'est mignon sur le papier. On a vu d'autres FS mignon sur le papier et même ridiculiser ext*. Mais ext* a toujours été là. Pourquoi ? Car il n'était pas fait pour le buzz, car il a été développé de façon ouverte par de nombreux développeurs de partout (Red Hat, Ibm, Bull, la communauté). Ext* n'a peut-être pas de point fort, mais il n'a pas de point de faible et c'est ce qu'on demande avant tout à un FS.
            Voir par exemple Novell qui a abandonné ReiserFS pour "seulement" ext3...

            Même s'il y a le code source de ZFS, a-t-il été développé de façon ouverte comme ext* ou comme le sera btrfs (qui est dans "cvs" de linux et où chaque commit est contrôlé/discuté !) ?

            D'ailleurs, les développeurs FS de Linux ont-ils réellement prêté attention à ZFS ?
            Probablement qu'ils en ont "entendu parlé" et que ça les a fait réfléchir. Mais ont-ils regardé avec attention son code ?
            Enfin le buzz autour de ZFS et ses enjeux commerciaux permettent-ils la sérénité nécessaire pour faire un FS ?
            • [^] # Re: Misleading comment

              Posté par . Évalué à 2.

              Je n'ai pas dit que ZFS remplacerait BtrFS mais que la position de celui-ci serait très probablement remise en question.
              BtrFS est très expérimental alors que ZFS est plus ou moins mature, mais comme tu le soulignes, il y aura des questions à se poser (mode de développement, qualité du code etc ...) mais la question sera ouverte.

              Dans le cas où Sun déciderait effectivement d'introduire ZFS dans le noyau Linux, il est très probable qu'ils le feront en collaboration avec la communauté contrairement à Hans Reiser qui s'obstinait à ne pas respecter les "règles du jeu".

              De plus, ce que l'on oublie de dire, c'est que BtrFS n'est pas seulement un projet communautaire mais surtout la réponse d'Oracle à ZFS. Donc l'accusation de buzz filesystem envers ZFS est tout aussi valable pour BtrFS.
              Pour le moment, BtrFS c'est un filesystem encore alpha, avec un format non finalisé, donc si concurrent sérieux se présente, le débat sera réouvert. Et ZFS pourrait être ce concurrent comme pourrait l'être un nouveau venu.
              • [^] # Re: Misleading comment

                Posté par . Évalué à 2.

                L'histoire jugera, mais évidemment que je ne suis pas contre de voir ZFS en GPL compatible. Et si ZFS est meilleur que BtrFS, ben tant mieux.

                > De plus, ce que l'on oublie de dire, c'est que BtrFS n'est pas seulement un projet communautaire mais surtout la réponse d'Oracle à ZFS.

                Je ne crois pas. Je ne peux pas croire à ce "stratagème".
                BtrFS est une initiative d'un (et un seul) employé d'Oracle. Oracle le laisse bosser comme il en laisse d'autres bosser sur Linux. Je ne crois pas que Chris Mason a le temps de s'occupe d'une campagne marketing/pub.
                NB: Oracle est un contributeur significatif de Linux (le noyau).

                > Donc l'accusation de buzz filesystem envers ZFS est tout aussi valable pour BtrFS.

                Non. Il n'y a pas de buzz "orchestré" pour BtrFS :
                http://www.google.com/trends?q=ext4%2C+btrfs%2C+zfs

                site:sun.com zfs : 80 000
                http://www.google.fr/search?hl=fr&q=site%3Asun.com+zfs&a(...)
                site:oracle.com btrfs : 2 600 (principalement mailing)
                http://www.google.fr/search?hl=fr&q=site%3Aoracle.com+bt(...)

                Donc, et désolé de le dire, tu n'es pas très honnète... ou sans argument.

                > Et ZFS pourrait être ce concurrent comme pourrait l'être un nouveau venu.

                Tout est toujours possible... Mais dire ça, c'est comme rien dire.
                S'il faut dire quelque chose de moins "creu", je dis que BtrFS a un bel avenir dans Linux(*).

                (*) si je me trompe et que c'est ZFS qui a un belle avenir, ce n'est pas grave.
    • [^] # Re: Misleading comment

      Posté par . Évalué à 2.

      > c'est un peu faux de dire ça (en fait carrément)

      D'un point de vu technique c'est faux (je veux dire que la dépêche fausse).
      Mais d'un point de vu communauté des développeurs FS de Linux, c'est vrai.
      Les développeurs ext* (nombreux et compétents) vont, petit à petit, bosser sur btrfs.
      Il n'y aura pas de ext5, car btrfs va venir. Mais il fallait ext4 pour avoir un FS assez satisfaisant aujourd'hui (ext3 montre son age) en attendant la finalisation de btrfs (qui sera longue). Sur ce point, ext4 est le "pont" nécessaire pour aller vers btrfs.

      > pour douter d'un avenir proche ou moyennement lointain de BtrFS.

      Tu as absolument raison, btrfs n'est pas pour aujourd'hui ni pour demain, mais dans quelques années. D'où l'importance d'avoir aujourd'hui ext4 pour donner le temps nécessaire aux développeurs de bosser sans contrainte sur btrfs. Les développeurs btrfs n'ont pas de calendrier car il y a ext4 qui répond aux besoins d'aujourd'hui et demain. S'il n'y avait pas ext4, il y aurait une pression sur btrfs de sortir vite (c-à-d sacrifier des fonctionnalités pour être satisfaisant à moyen terme et virer les points noirs d'ext3).

      Si btrfs est dans Fedora, c'est, aujourd'hui et pour longtemps, uniquement pour les tests.
  • # fusion entre KVM et oVirt

    Posté par . Évalué à 2.

    RedHat a-t-il toujours prévu la fusion de KVM et oVirt prévue pour être intégré dans Fedora 11 ?
    • [^] # Re: fusion entre KVM et oVirt

      Posté par . Évalué à 2.

      Tu pourrais expliciter ?
      oVirt c'est une application web permettant de gérer des machines virtuelles basé sur libvirt. À priori, y a rien à fusionner, de plus ovirt est déjà disponible dans F10.
      http://ovirt.org/index.html
      • [^] # Re: fusion entre KVM et oVirt

        Posté par . Évalué à 1.

        Désolé, j'ai rencontré un gars de RedHat France récemment et il m'a dit que l'entreprise réfléchit à changer éventuellement le nom de KVM et qu'il y aurait un rapprochement avec oVirt mais il n'a pas voulu m'en dire plus. De là à dire qu'il aura une fusion entre oVirt et KVM, je spécule.
        • [^] # Re: fusion entre KVM et oVirt

          Posté par . Évalué à 2.

          En tout cas Red Hat mise sur KVM et abandonne Xen.
          Red Hat a acheté Qumranet (qui a développé KVM) pour une jolie somme (30 ou 100 million de $ ?).
          Je rejoins GeneralZod, ovirt ne voit rien de KVM.

          > l'entreprise réfléchit à changer éventuellement le nom de KVM

          Red Hat a un problème récurrent, c'est le manque de reconnaissance de son travail. Son nouveau PDG en a déjà parlé. La presse va bruisser avec des "super Ubuntu à libvirt, kvm, plymouth, network-manager, etc" mais ne va pas dire que c'est principalement réalisé par Red Hat.
          La virtualisation est un enjeux commercial énorme. Peut-être, pure spéculation, Red Hat veut attirer quelques projecteurs sur lui en changeant le nom de kvm. J'ai beaucoup de mal à croire que Red Hat le fera.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.