Open Funding cherche des testeurs beta

Posté par . Édité par Nÿco, sinma, sylvain, Benoît Sibaud et TBTB. Modéré par Pierre Jarillon. Licence CC by-sa
Tags : aucun
39
6
juin
2013
Communauté

Nous lançons Open Funding une plateforme de co-financement de logiciels libres, en langue de Shakespeare « crowdfunding ». Elle vous permet de partager le financement des évolutions des projets de logiciels libres en contribuant financièrement et en suivant leurs progrès. Les projets sont financés fonctionnalité par fonctionnalité, avec un engagement de résultat, pour que les utilisateurs valident à la fin ce qui est développé.

OpenFunding

Plus de détails en seconde partie de cette dépêche.

Comment ça marche ?

  1. Le développeur propose un projet sur la plate-forme avec la liste des évolutions prévues et le montant nécessaire pour leur développement.
  2. Il les communique auprès de la communauté et les utilisateurs apportent du financement à la hauteur qu'ils souhaitent selon les évolutions qui les intéressent.
  3. Le développeur démarre le projet une fois que le montant demandé est atteint et il indique la livraison lorsque le travail est terminé.
  4. Les utilisateurs ont 14 jours pour valider sur le site la réception ou demander des corrections, et le développeur n'est payé qu'après cette validation.

De cette manière nous assurons aux utilisateurs la conclusion du développement de la fonctionnalité qui les intéresse, et au développeur le paiement des développements une fois ceux-ci réalisés. Le résultat est publié sous licence libre.

Éléments différenciants

Contrairement aux autres plates-formes qui proposent de faire des dons aux porteurs de projets, Open Funding propose de financer une prestation de service. Les développeurs peuvent ainsi se faire financer plusieurs fonctionnalités au cours du temps. L'objectif est d'apporter un nouveau modèle économique aux développeurs de logiciel libre. C'est donc une plate-forme plus professionnelle et orientée utilisateurs qu'un bounty.

Nous sommes actuellement en Beta avec différents projets en cours de préparation. Venez en discuter avec nous, tester la plate-forme, et donnez votre avis sur le projet ! Notre contact : contact@openinitiative.com

Pourquoi utiliser Open Funding ?

Parce que c’est une plateforme spécialisée, indépendante, avec des logiciels libres, sans restrictions de nationalité comme Kickstarter, avec une équipe sympa :p, en France…

C’est une opportunité formidable pour la communauté qui peut plus facilement pousser les fonctionnalités dont elle a envie et montrer son intérêt pour le logiciel, et donc motiver le développeur. Ça l’est aussi pour le développeur qui peut connaitre plus facilement les priorités de la communauté, de gagner de l’argent grâce à sa passion.

Le financement participatif de logiciel libre n’est pas encore très développé, et pourtant il a un potentiel certain. Et grâce à Open Funding, les utilisateurs n’ont plus aucune raison de pas aider financièrement leur projet libre préféré !

Modèle économique

Open Funding prélève une commission limitée à 5% déduite du montant versé au prestataire une fois la mission achevée. Le règlement n'est effectué qu’en cas de validation du développement par les utilisateurs, donc le projet est la garantie de voir le projet évoluer dans le sens de vos besoins.

  • # Utilisateur jamais d'accord

    Posté par (page perso) . Évalué à  10 .

    Comment cela se passe t il si un utilisateur n'est pas de bonne volonté, jamais content, parti en vacance pendant plusieurs mois ? La validation est faite sur la majorité ou sur l'unanimité ?

    Sinon sur le principe je trouve ce genre de projet génial.

    • [^] # Re: Utilisateur jamais d'accord

      Posté par (page perso) . Évalué à  4 .

      14 jours. Paf, après, tu es payé.

    • [^] # Re: Utilisateur jamais d'accord

      Posté par . Évalué à  4 .

      Merci Phoenix ! Hésite pas à venir tester la plate-forme, si tu as un peu de temps.
      En effet les utilisateurs ont 14 jours pour valider ou rapporter un bug, par exemple. À chaque fois qu'un utilisateur valide, le développeur est payé de la somme payée par l'utilisateur. En cas d'absence de réponse, le développeur est payé. Et nous pourrons intervenir si un utilisateur est manifestement de mauvaise foi.

      • [^] # Re: Utilisateur jamais d'accord

        Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

        Est-ce que ça peut fonctionner pour des logiciels libres non publics ? C'est à dire que les développeurs ne publieraient pas (libre aux utilisateurs de le faire).
        Je vois ça comme un moyen de convaincre de l'utilité d'une transition vers un mode de développement complètement ouvert.

        • [^] # Re: Utilisateur jamais d'accord

          Posté par . Évalué à  1 .

          Le porteur de projet est libre de la manière dont il veut communiquer son projet. Je pense qu'une diffusion plus large est souvent bénéfique pour le logiciel. Mais sur des cas un peu particuliers comme ça, on en discute pour trouver la meilleure solution.

  • # Je fais des fôtes

    Posté par (page perso) . Évalué à  4 .

    Ça l’est aussi pour le développeur qui peut connaitre plus facilement les priorités de la communauté, de gagner de l’argent grâce à leur sa passion.

    Visiblement cette faute a échappé à ma vigilance et à la votre…

    Écrit en Bépo selon l’orthographe de 1990

  • # Entreprise

    Posté par (page perso) . Évalué à  6 .

    Petite question : si l'on développe en tant qu'entreprise, comment cela se passe t-il au niveau de la facturation ? Cet argent est forcément déclaré comme des dons ?

    • [^] # Re: Entreprise

      Posté par (page perso) . Évalué à  4 .

      En France, il FAUT être une entreprise (au minimum autoentrepreneur) pour vendre.

      Newton Adventure est sur Lumière Verte : http://steamcommunity.com/sharedfiles/filedetails/?id=187107465

      • [^] # Re: Entreprise

        Posté par (page perso) . Évalué à  0 .

        En France, il FAUT être une entreprise (au minimum autoentrepreneur) pour vendre.

        Source ?

    • [^] # Re: Entreprise

      Posté par (page perso) . Évalué à  6 .

      Non, ce ne sont pas des dons : il y a édition d'une facture; c'est bien du co-financement.

    • [^] # Re: Entreprise

      Posté par . Évalué à  4 .

      Effectivement il ne s'agit pas de dons mais de vente de prestation de service, qui doit donner lieu à une facture. C'est donc facile pour une entreprise.

  • # A quelle moment le bénéficaire reçoit-il le financement ?

    Posté par . Évalué à  4 .

    A quelle moment le bénéficaire reçoit-il le financement ? Avant ou après qu'il ait livré le produit ?

    Comment le client peut-il démontrer la mauvaise qualité du produit ?
    Par exemple, si le client est de mauvaise foi, il pourrait s'approprier le code source sans qu'on puisse le lui interdire ?

    La France n'ayant pas la culture de la philanthropie aussi développé qu'aux USA, comment concrètement comptez-vous faire connaître et promouvoir votre organisation ?

    Avez-vous un compte Google+ ?

    Merci pour cette dépêche.

    • [^] # Re: A quelle moment le bénéficaire reçoit-il le financement ?

      Posté par . Évalué à  3 .

      Le développeur ne reçoit le financement que le développement est terminé et que les utilisateurs ont validé. Le client peut déclarer des bugs si le développement n'est pas conforme à ce qui était proposé.

      Il s'agit de logiciel libre, donc le client est encouragé à s'approprier le code, s'il le peut !

      Il ne s'agit pas uniquement de philanthropie, puisque les utilisateurs payent le développeur pour qu'il ajoute la fonctionnalité dont il a besoin. Mais à quelques ajustements près, la méthode est à peu près la même que pour toutes les plates-formes de financement participatif. Le développeur se base sur sa communauté pour porter la communication autour de l'appel au financement.

      On est en train de créer la page Google+ !

  • # Déjà vu ?

    Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

    Il me semble qu'il y a déjà eu une tentative de financement participatif sur ce modèle et que ça c'est viandé. Je ne retrouve plus le nom du site…
    Enfin, bon courage et bonne chance

    • [^] # Re: Déjà vu ?

      Posté par . Évalué à  4 .

      Oui, mais de mémoire, le principe était d’utiliser aussi une sorte d’appel d’offre. Des utilisateurs pouvaient demander une fonctionnalité, et des développeurs dire :
      « Je m’en occupe pour x€ ». Si un autre développeur faisait baisser les enchères, les utilisateurs devaient choisir.

    • [^] # Re: Déjà vu ?

      Posté par (page perso) . Évalué à  10 .

      Quelques liens tirés des échanges précédents :

      • Lancement puis arrêt de Elveos (et la société Linkeos SAS n'a a priori pas de rapport avec une autre au nom similaire récemment évoquée ici-même)
      • Goteo : « réseau social de financement collectif (apports monétaires) et de collaboration distribuée (services, infrastructures, et micro-tâches et ressources) pour soutenir des projets à caractère social, culturel, scientifique, éducatif, technologique ou écologique, qui permettent de développer des activités améliorant la société et enrichissant les biens communs »
      • Ulule, KickStarter, le moribond CoFundos et le disparu Micropledge.com
      • Un code libre pour gérer ce type de plateforme : selfstarter
      • [^] # Re: Déjà vu ?

        Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

        Sauf que pour Ulule et KickStarter, il s'agit de dons philantropique ici, de factures. Pourquoi? parce que les banques n'autorisent pas autre chose tout simplement.

        • [^] # Re: Déjà vu ?

          Posté par . Évalué à  2 .

          Exactement. Et aussi pour apporter plus de garanties aux utilisateurs sur ce qui va être développé. Et accessoirement parce que sur kickstarter, il faut envoyer des T-shirts ou des pin's aux utilisateurs :)

      • [^] # Re: Déjà vu ?

        Posté par . Évalué à  2 .

        Dans la liste, je rajouterais http://www.freedomsponsors.org/ mais je ne connais pas les subtilités.

      • [^] # Re: Déjà vu ?

        Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

        Merci pour ces liens, cela offre plein de ressources intéressante à explorer, j’ai initié un projet de recherche sur le financement des pratiques artistiques et culturelles sur la wikiversité (avis aux contributeurs potentiels), et je pense que ça peut être des pistes très intéressante dans ce cadre. J’ai lancé ce projet car je me retrouve souvent confronté à la question du financement de la conceptions des œuvres libres.

    • [^] # Re: Déjà vu ?

      Posté par . Évalué à  4 .

      En fait Elveos a été un petit succès, puisqu'ils ont réussi à financer quelques fonctionnalités. Mais lancer une telle plate-forme est un gros boulot, et je crois que plus personne n'avait envie de continuer les efforts.

  • # bountysource

    Posté par . Évalué à  3 .

    En quoi est-ce mieux que https://www.bountysource.com ?

    • [^] # Re: bountysource

      Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

      Même chose, Bountysource, il s'agit d'apport de fond avec ou sans contrepartie alors qu'OpenFunding (de dons en fait, puisqu'il ne s'agit pas d'apport en capital : interdit par les banques), il s'agit de payer pour un travail à plusieurs personnes ou groupe interéssés par la fonctionnalité ou le logiciel. Ce qui n'empêche pas les dons bien sûr mais les gens qui ont fait un don recevront une facture une fois le travail fait pour le montant du don qu'ils ont fait.

      • [^] # Re: bountysource

        Posté par . Évalué à  1 .

        Oui, en fait on se situe plus dans la catégorie du crowdfunding que du bounty. Dans le bounty on propose de l'argent sans savoir s'il va y avoir quelqu'un pour faire le développement, alors que dans le crowdfunding il y a un porteur qui propose un projet et demande un financement.

        Mais on n'est pas vraiment une plate-forme de crowdfunding : d'une part le financement se fait fonctionnalité par fonctionnalité et d'autre part il s'agit de mutualisation de prestation de service. Du coup les utilisateurs peuvent financer l'évolution d'un logiciel dans le sens de leurs besoins, et les développeurs peuvent tester les besoins de leurs utilisateurs, et développer ce qui correspond réellement à un besoin.

  • # Comment tester

    Posté par . Évalué à  3 . Dernière modification : le 06/06/13 à 15:12

    C’est intéressant, mais comment les utilisateurs vont-ils pouvoir tester un logiciel qui n’existe qu’à l’état de code source et/ou qui n’est pas encore dispo pour leur distribution ?

    La réponse évidente est « en le compilant », mais le développement d’un script de build fonctionnant sur toutes les distributions linux est-il à la charge du développeur ?

    • [^] # Re: Comment tester

      Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

      Tu fais un truc qui marche dans le navigateur voyons ! ;)

    • [^] # Re: Comment tester

      Posté par . Évalué à  1 .

      J'imagine qu'il faut que le développeur fournisse un minimum de distribution peut être en fonction de la demande (un .deb ou un ppa ubuntu ou autre). Une simple vidéo de démonstration pourra éventuellement en satisfaire certains.

    • [^] # Re: Comment tester

      Posté par . Évalué à  1 .

      Le développeur n'est payé que quand les utilisateurs ont validé, donc testé. Le développeur est libre de livrer le résultat aux utilisateurs sous la forme qu'il souhaite, avec laquelle ils sont d'accord : patch, code source, version compilée etc…

      Ce que dit psychoslave est pertinent, de plus en plus de projets tournent autour du web, donc la problématique de la livraison est toute différente.

      • [^] # Re: Comment tester

        Posté par . Évalué à  2 .

        une plateforme de co-financement de logiciels libre
        […]
        Le développeur est libre de livrer le résultat aux utilisateurs sous la forme qu'il souhaite, avec laquelle ils sont d'accord : patch, code source, version compilée etc…

        Faut savoir, c'est du logiciel libre ou pas ?
        Personnellement, l'intérêt d'un site que je trouverais à un site comme le votre, c'est la garantie que mon investissement soit reversé à la communauté / amont sous forme de source/patch, sinon je vois pas en quoi un site a besoin d'être spécialisé dans le libre.

        Le développeur devra indiquer a priori la licence sous laquelle il livre son travail, ou ce n'est pas du tout contraint par le système ? (et du coup sans garantie qu'il s'agisse effectivement de logiciel libre ?)

        • [^] # Re: Comment tester

          Posté par . Évalué à  1 .

          C'est du logiciel libre, mais le développeur peut par exemple fournir un patch en avance aux utilisateurs qui ont payé. Pour les autres, la fonctionnalité sera disponible dans la prochaine version du logiciel. L'idée est de permettre aux utilisateurs qui ont payé de bénéficier le plus tôt possible de la fonctionnalité qu'ils ont financé, sans pénaliser les autres.

          Sur la question de la licence, il faut évidemment que le développeur la précise. Pour l'instant on ne l'a pas mis dans le formulaire de création du projet parce qu'on veut bien discuter avec les développeurs pour comprendre leurs usages.

  • # Upstream

    Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

    Comment vous gérez upstream ? Vous êtes intermédiaires ? Ou c'est au développeur de contribuer le code ? Quid quand la fonctionnalité développée n'est finalement pas intégrée upstream ?

    • [^] # Re: Upstream

      Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

      Quid quand la fonctionnalité développée n'est finalement pas intégrée upstream ?

      tu fais une nouvelle quête pour l'integration/fork.

    • [^] # Re: Upstream

      Posté par . Évalué à  1 .

      C'est au développeur de décider et indiquer comment il va livrer le résultat : intégration dans une version future, fork, patch …

  • # Liste des projets

    Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

    Très bonne initiative.

    Juste une question : comment peut-on avoir une liste complète des projets déposés ? La page d'accueil ne montre que les derniers, et pas de lien évident pour ceci.

    • [^] # Re: Liste des projets

      Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

      Très bonne remarque, il va falloir dire à Maxi de potasser plus de doc sur l’UX :)

      Un plan du site ce serait pas mal aussi. :)

      • [^] # Re: Liste des projets

        Posté par . Évalué à  1 .

        Nous ne mettons en page d'accueil que les projets qui sont prêts à aller au financement, et pour l'instant la plupart des projets n'en sont pas encore là.

        Maxi bosse dur, mais il reste beaucoup à faire ! Hésitez pas à nous faire des remarques sur ce qui vous parait le plus important à améliorer en terme d'interface, on prend en compte toutes les remarques ! Vous pouvez nous dire tout ça par e-mail : contact@openinitiative.com

  • # Suivi par tags ?

    Posté par . Évalué à  2 .

    Ma suggestion toute simple c'est que les gens puissent suivre un ensemble de tags pour être notifié des projets qui pourraient les intéresser (Par exemple : je m'intéresse à la vidéo ou à gimp).

  • # Affichage somme d'argent

    Posté par (page perso) . Évalué à  7 .

    Lorsque je lis " 2172,590 €", je suis confus. Je me doute qu'il s'agit de 2172,59€ mais ce 0 me perturbe inutilement. Surtout que pour l'autre projet, je lis "529,900 €" et là je risque de penser qu'il s'agit de 529 900€ !

    Bref, faites quelque chose :).

  • # Question / remarque

    Posté par (page perso) . Évalué à  7 .

    La plate-forme est du logiciel libre ? Les CGU sont effrayantes, notamment la section 9 :

    Le site web ainsi que tous les droits de la propriété intellectuelle liés à ce site web, incluant mais ne se limitant pas, au copyright, marques déposées, contenu laissé par les Membres Enregistrés, appartiennent à Open Initiative. Vous n'êtes pas autorisé à reproduire, effectuer des actions de « reverse engineering», décompilation, désassemblage, modifier ou créer des travaux dérivés en respect de ce site web et de la propriété intellectuelle. Une partie du contenu peut être sous le contrôle de licence appartenant à des tiers. Tout ce contenu appartient alors à ces tiers.

    Adhérer à l'April, ça vous tente ?

    • [^] # Re: Question / remarque

      Posté par . Évalué à  2 .

      On a l'intention d'ouvrir le code, mais ça nécessite un certain refactoring, et on est une petite équipe avec peu de temps. Un peu de patience, svp :)

      Pour le reste, on protège notre marque, ce qui ne me semble pas anormal. Après c'est vrai que le jargon juridique c'est jamais hyper sexy. C'est pareil, j'aimerais bien reformuler les CGU pour les rendre plus digeste, mais ça prend du temps…

      • [^] # Re: Question / remarque

        Posté par (page perso) . Évalué à  5 .

        Un peu de patience, svp :)

        C'est vous qui jugez le projet suffisamment mature pour appeler à des tests grandeur nature sur trollfr. :)

        Pour le reste, on protège notre marque …

        Non. Si vous "protégeriez" votre marque, vous auriez écrit un pipotron genre « Machin est une marque déposée auprès de l'INPI, dont l'usage est réservée à la société Truc » (sans les symboles (r) ni (tm) qui n'ont aucune portée ou valeur juridique en France).

        En l'état vous ne "protégez" pas votre marque, mais vous vous appropriez les contributions des utilisateurs de votre plateforme. Ce n'est pas la même chose.

        Adhérer à l'April, ça vous tente ?

        • [^] # Re: Question / remarque

          Posté par . Évalué à  1 .

          Comme Sylvain a dit, on est dans une version beta et on est en train de bien reformuler les CGU, mais ça empêche pas de commencer les beta tests :)

  • # A l'inverse ?

    Posté par . Évalué à  4 .

    Ce qui n'existe pas encore (ou que je n'ai pas trouvé), c'est l'inverse : J'ai une idée, je suis incapable de coder mais suis prêt à participer au financement du projet.
    Exemple: j'ai dans ma voiture un GPS intégré (Tomtom pour ne pas le nommer). Je suis prêt à participer à concurrence de 100€ à un projet permettant de faire tourner un soft qui utiliserait OpenStreetMap

    • [^] # Re: A l'inverse ?

      Posté par . Évalué à  1 .

      Dans ce sens c'est plutôt le modèle du bounty, mais on cherche à faire un modèle plus efficace, notamment en assurant qu'il y a un développeur.

      C'est un projet intéressant, j'aimerais bien monter un projet autour d'OpenStreetMap. Envoie-nous un e-mail à contact@openinitiative.com pour qu'on en discute. On va voir ce qu'on peut faire !

    • [^] # Re: A l'inverse ?

      Posté par . Évalué à  2 .

      Entièrement d'accord, c'est exactement ce que je recherche également.

      Par exemple, sur des logiciels libres très utiles mais laissés à l'abandon depuis plus d'un an ou deux, car l'auteur ou les dév' ont d'autres priorités (voire ont disparu), parfois subsistent des bugs gênant non corrigés, ou manque une fonctionnalité essentielle / pratique.

      J'aimerais pouvoir proposer sur un tel site un projet visant à corriger les bugs ou implémenter le(s) besoin(s), s'il y a un / des développeurs intéressés se proposant et estimant le montant par rapport au travail à effectuer, on peut financer de cette manière, le paiement n'est transféré qu'une fois la nouvelle version du logiciel publiée.

      Alors cela implique de voir les patchs / codes acceptés upstream, mais sinon comme c'est du libre, un fork est possible (avec hébergement sur une forge libre).

      Ce genre de possibilité m'intéresse fortement, en tant qu'utilisateur passionné, capable de remonter des bugs mais pas de faire une seule ligne de programmation !

      • [^] # Re: A l'inverse ?

        Posté par . Évalué à  1 .

        Le risque sur un système de bounty est d'avoir plein de demandes qui ne seront jamais traitées parce qu'il n'y a pas de développeur en face.
        Entrer dans un logiciel libre demande du temps, et il n'est pas réaliste d'imaginer qu'un développeur qui ne connaît pas du tout un programme viendrait juste dedans pour corriger un bug.

        Par contre, si vous avez un logiciel que vous aimeriez soutenir de cette manière, venez nous en parler à contat@openinitiative.com. On pourra essayer de trouver le bon développeur et monter un projet comme ça.

        • [^] # Re: A l'inverse ?

          Posté par . Évalué à  3 .

          il n'est pas réaliste d'imaginer qu'un développeur qui ne connaît pas du tout un programme viendrait juste dedans pour corriger un bug.

          Par quelle magie les développeurs du logiciel en question ne pourraient pas corriger un bug ou ajouter une fonctionnalité avec argent à la clef ?
          Si personne ne peut demander, comment peuvent-ils deviner ce qui intéresse les gens ?
          Je ne pige vraiment pas ton raisonnement.

        • [^] # Re: A l'inverse ?

          Posté par (page perso) . Évalué à  5 .

          Bonjour Sylvain,

          je ne suis pas tout à fait d'accord.
          Je fais ça sans arrêt des patchs uniques pour des projets dont j'avais jamais vu le code avant, et dont je verrai peut-être jamais plus le code si je n'ai pas besoin de corriger un autre truc.

          J'ai fait ça pour des corrections de bug — quand je rencontre un bug que les développeurs principaux n'estiment pas aussi prioritaires que moi par exemple; mais même pour des fonctionnalités, et parfois sur des vraiment gros logiciels.
          À vrai dire, c'est comme ça même pour les projets pour lesquels j'ai maintenant droit d'écriture, etc. Parce qu'il faut bien commencer quelque part et qu'on n'est jamais aussi bien servi que par soi-même! :-)

          Bien sûr, ça demande plus de travail que pour un développeur qui connaît bien le code source du projet, mais y a aucune raison que ça soit bloquant (c'est comme de l'auto-formation: une fois que le dév a fait une première fonctionnalité, il a un peu d'expérience, sera plus rapide pour une seconde sur le même logiciel, et ainsi de suite).

          Enfin bon tout ça pour dire qu'y a aucune raison que le système de prime ne fonctionne pas. Bien sûr je comprends tes dires, la peur d'avoir trop de projets sans dév qui noient les projets plus actifs dans une masse d'info, mais ce n'est qu'une question d'UI du site: s'il est bien fait, on peut mettre bien en avant les projets qui ont un dév prêt à bosser et n'attends que les fonts par rapport aux projets sans dév actif.
          :-)

          • [^] # Re: financement de fonctions ou corrections de bug par l'utilisateur

            Posté par . Évalué à  2 .

            Entièrement d'accord avec les deux dernières interventions.

            Je donne un exemple : l'un des programmes que j'utilise fréquemment est PDF Mod (OK, il est basé sur Mono mais bon, il est libre) pour manipuler des Pdf (extraire, assembler, inclure des pages de divers documents etc…), les autres alternatives (PDF Shuffler qui manque d'options et basé sur PyPdf qui semble lui aussi inactif, PDF Chain GUI incomplet de pdftk, PDF Sam dans l'attente de la nouvelle mouture) ne me satisfaisant pas complètement non plus.

            La dernière version de PDF Mod date d'il y a plus de 2 ans, le développeur principal ayant d'autres occupations (professionnelles, et s'occupant aussi de Banshee).

            Voilà un échange que j'avais eu sur leur mailing-list début 2012 pour demander si le projet était abandonné, il m'a répondu que non, j'ai rempli ou complété plusieurs rapports de bugs qui me semblent personnellement importants :

            https://mail.gnome.org/archives/pdfmod-list/2012-March/msg00000.html

            Depuis, aucune nouvelle, ni sur la ML, ni sur Bugzilla, ni sur le site.

            Voilà le type de projet pour lequel je serai prêt à payer si un (des) développeur(s) se proposai(en)t de corriger ces bogues ou de patcher le logiciel pour le mettre à jour, sous forme de bounty, financement participatif, ou don. Après il faut évidemment que le programmeur étudie cela, la faisabilité, la complexité, estime le temps et donc l'argent nécessaire etc…

            J'avais cru à l'époque qu'Elveos pouvait être une solution, malheureusement elle a été abandonnée quasiment dès son lancement, espérons qu'Open Funding le devienne !

            • [^] # Re: financement de fonctions ou corrections de bug par l'utilisateur

              Posté par . Évalué à  2 .

              Autre exemple (j'ai mis trop de temps à éditer mon post, donc je m'auto-réponds) : il existe sur le tableur Gnumeric certaines fonctions statistiques complètes et très pratiques (lkstest, fdist, sélection d'une colonne entière dans une formule, sumif, sumproduct, devsq, tests de Fisher, Student, Lilliefors) qui sont pour certaines absentes de Libre Office (programme que j'utilise au quotidien), ce qui "m'oblige" à créer un second fichier par expérimentation et à lancer Gnumeric pour calculer la normalité / le CV de mon essai, la comparaison de moyennes… De la même manière, j'aimerais que ces fonctions soient portées sur Libre Office.

            • [^] # Re: financement de fonctions ou corrections de bug par l'utilisateur

              Posté par . Évalué à  0 .

              On va faire en sorte que ça le devienne ! :)
              Sur PDF Mod, discutons-en ! Le programme n'est pas très compliqué et on devrait pouvoir trouver quelqu'un pour le reprendre.

          • [^] # Re: A l'inverse ?

            Posté par . Évalué à  0 .

            Ok, je me suis mal exprimé. Il y a en fait 2 points :
            - Un développeur peut évidemment corriger un bug d'un logiciel qu'il ne connaît pas. Mais ça va lui prendre beaucoup plus de temps, et ça ne sera pas rentable, à moins qu'il ne décide de réaliser d'autres développements sur le produit. Donc le système de primes des bounties est certainement intéressant, mais notre idée à nous est de permettre à des développeurs de vivre du développement de logiciels libre, ce qui est une toute autre idée.
            - Bien sûr qu'il faut construire les évolutions avec les utilisateurs. On permet déjà sur un projet existant aux utilisateurs de proposer des évolutions, et on souhaite renforcer ce côté co-création par la suite. Ce qu'on dit, c'est que pour que les demandes ne se perdent pas dans des milliers d'autres, il faut s'assurer qu'il y a des développeurs pour répondre. Après, si vous souhaitez faire avancer un logiciel qui n'est pas proposé sur le site, venez nous en parler, on essaiera de trouver un développeur !

    • [^] # Re: A l'inverse ?

      Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

      C'est ce que proposais feu cofundos.
      Ça n'a pas vraiment fonctionné. (Quelques extensions Firefox ont été financées il me semble, des petites contributions du genre mais rien de transcendant)

  • # Approche ? Marketing ?

    Posté par . Évalué à  9 .

    Les quelques tentatives du genre sont toutes tombées à l'eau, en presque.
    Pourtant c'est à mon avis LE truc qui devrait exister depuis 15 ans.

    Bon bref, depuis des années j'adore cette idée (je crois que j'avais fait un journal à ce propos). Les autres projets montrent que quelque chose manque. Mais quoi ?

    J'en ai marre des clients VNC pourri sous Linux. Je suis prêt à payer par exemple 20 €. Multiplié par 1000 personnes ça fait 20000 €.
    Je veux un anti-virus libre dont les signatures soient à jour. Boum je file 5 € par an.
    Je veux je ne sais quelle fonctionnalité pour tel logiciel, hop, 5 €, 40 € pour un autre truc. Etc.
    À la fin de l'année je pense que je suis en mesure de dépenser plus de 300 € à titre perso. Sans philanthropie, c'est à dire en restant près de mes sous. À titre pro largement plus de 5000 €, question d'efficacité.

    Admettons que cette initiative fonctionne.
    Combien de personnes sont ok pour payer ?
    Du moment que les autres payent, pourquoi donner du fric ? Il suffit d'attendre.
    Il y a bien les solutions habituelles : donner des points. Afficher le nom des donateurs (très efficace pour certaines entreprises).
    Je pense aussi à : tu ne peux pas poster de commentaires si tu n'as pas payé une certaine somme durant les 6 derniers mois. Pour voter ou pour une autre fonction il faut avoir payé plus. Etc.

    Comme indiqué plus haut, il faut une sorte de bourse des demandes. Que les « clients » puissent indiquer qu'ils sont ok pour telle ou telle fonctionnalité. Les autres s'inscrivent à cette demande. Les développeurs voient ainsi ce qui intéresse les gens. Ça risque d'être bien surprenant.

    Il est également nécessaire d'avoir une évaluation des développeurs. Des points, des étoiles, ce qu'on veut.
    Et peut-être pareil pour les clients.

    • [^] # Re: Approche ? Marketing ?

      Posté par . Évalué à  2 .

      L'idée est que le développeur propose ses services sur un ensemble de fonctionnalités, et développe celles sur lesquelles les gens payent. Donc payer, c'est une manière d'indiquer au développeur ce qui est prioritaire pour vous.

      Sur les solutions de points, liste de donateurs, récompenses etc. on réfléchit avec les développeurs. Pareil sur l'évaluation.

      • [^] # Re: Approche ? Marketing ?

        Posté par . Évalué à  2 . Dernière modification : le 09/06/13 à 00:39

        Tu parles d'offre.
        Nous te parlons de demande.

        • [^] # Re: Approche ? Marketing ?

          Posté par . Évalué à  3 .

          J'image que l'on peut toujours faire des demandes aux développeurs, et ceux-ci pourront faire des offres aussi en fonction des demandes reçues, s'ils les jugent bonnes pour leurs projets. Et de toute façon, un développeur qui partira systématiquement dans une direction qui va à l'encontre des demandes, ne trouvera pas son public et donc pas de financement.

  • # Description précise du projet

    Posté par . Évalué à  6 .

    Début du beta-testing : sur votre page d'accueil sont présentés pour l'instant deux projets. Si je prends celui sur Gimp :
    http://funding.openinitiative.com/funding/1578/

    eh bien je ne comprends pas du tout quel est son but ?

    En effet, à part un copier-coller du début de la page http://www.gimp.org/about/introduction.html on n'apprend rien, on ne sait pas quel est l'objectif du développeur, à quoi serviront les 529,90 € demandés, on a juste au-dessus de ce prix un titre "Mirror painting" mais c'est quoi ? Une feature, un addon, un filtre ? Bref la moindre des choses est que le texte justificatif de la présentation de demande de financement soit explicite et complet, que le dév' se présente (court CV, qualités, liens avec les mainteneurs du soft, si c'est un patch comment il compte l'intégrer upstream)…

    Même chose pour le deuxième, Multi Install, on devine que les différents montants proposés sont pour financer le dév' du port sur les OS correspondants, mais franchement le texte d'explication est on ne peut plus succinct, ça ne génère aucune empathie (un lien non cliquable vers le site Sourceforge, une capture d'écran et plein de fenêtres avec des montants à atteindre), ça ne donne pas franchement envie, il faut susciter la proximité et l'échange ! Chaque dév' devrait avoir un profil consultable (avec un lien sur son pseudo), où seraient visibles son cursus, projets proposés sur Open Funding, appréciations des utilisateurs, liens vers ses sites / programmes / rapports de bugs externes…

    A comparer avec les sites classiques de crowdfunding (Kickstarter, Ulule), là c'est un peu vide. Et quid de la contrepartie pour les internautes qui participent : leur nom sur le site / dans le "A propos" du programme, le test en avant-première de la nouvelle version, des infos régulières sur la progression du travail… ?

    La fonction "Proposer une évolution" est-elle ouverte à tous, y compris utilisateurs (auquel cas on se rapproche du bounty, ce qui ne semble pas être votre but premier), ou juste au dév' demandeur (dans ce cas pourquoi l'afficher aux autres visiteurs) ? D'autres codeurs peuvent-ils se proposer de participer ou suggérer des évolutions, auquel cas qui décide, celui qui a déposé le projet ?

    Voilà pour un premier jet, étape suivante, m'inscrire ;)

    • [^] # Re: Description précise du projet

      Posté par . Évalué à  1 .

      Pareil, après observation plus approfondie de la page, il semblerait que l'offre concerne l'implémentation de la fonction Mirror painting dans Gimp (voir sous le bloc vert (cliquable ?!) Proposé). Dans tous les cas, cela manque de lisibilité et de clarté.

      • [^] # Re: Description précise du projet

        Posté par . Évalué à  6 .

        Exact, si on clique sur "Description", une petite fenêtre s'ouvre avec un texte - très sommaire - expliquant le but de la demande.

        Plusieurs remarques complémentaires :

        • Ce n'est pas du tout ergonomique, je ne l'avais pas vu, cette description devrait être directement à gauche dans le texte principal au lieu de la recopie de la page Gimp (un lien vers le site officiel suffit), c'est le cœur du projet de financement, il faut que cela soit le plus visible possible et tout de suite compréhensible !

        • le texte de cette fenêtre n'est ni cliquable - il y a un lien vers une feature request dans Bugzilla apparemment - ni même sélectionnable, donc si on veut visiter ce lien, il faut le re-saisir manuellement : expérience utilisateur pas très confortable (c'est un euphémisme).

        • Enfin, de nouveau la description du dév' initiateur est trop légère : il faudrait qu'il nous détaille le pourquoi de la somme visée - nombre d'heures de codage prévues, difficulté(s) technique(s) à surmonter, intérêt…

        • Dans la page de configuration de notre compte :
          Avec ce crédit, vous pouvez aider cofinancer vos projets préférés. Il manque "à" avant cofinancer
          Nous avons un système sécurisé qui permet de garder votre compte et de vos investissements en sécurité : le "de" (et de vos investissements) est en trop

        • Pour l'approvisionnement du compte : il serait bien qu'on voit dès cette page le(s) moyen(s) de paiement proposé(s). A priori c'est via votre partenaire bancaire Ogone, mais on pourrait aussi imaginer Paypal ou autre, donc un petit logo dès la page du compte ou un texte explicatif (on a juste droit à la page suivante à Vous allez être redirigé vers notre prestataire de paiement qui va confirmer la transaction) ne serait pas superflu.

        Et quid de cette somme ? J'imagine que c'est une cagnotte que l'on remplit afin de financer de futurs projets, donc on peut en constituer une d'avance, mais peut-on également payer au coup par coup pour chaque projet soutenu ?

        Vous ne prenez 5% qu'une fois la somme versée au développeur, pas à chaque transaction de paiement ? Votre banque par contre si, j'imagine, donc pour vous il est plus intéressant qu'un internaute verse 100€ d'un coup et ensuite les répartisse sur 10 projets, plutôt que 10 fois 10€ pour chacun d'eux ? Si oui, il faudrait l'expliquer, vous vous adressez à un public convaincu par le libre, il peut comprendre cette contrainte.

        Car là en gros on vous avance des fonds (que vous pouvez placer) sans contrepartie immédiate. Que se passe-t-il si un dév' ne remplit pas son engagement ? Il n'est pas payé, mais ceux qui ont souscrit, sont-ils remboursés, ou une fois le compte alimenté c'est définitif et il faut utiliser le montant dans d'autres projets ?

        Bref, encore plein de points à améliorer et éclaircir, mais l'idée de base est bonne. Reste aussi à développer une vraie communauté active, c'est le point crucial, sinon ça ne fonctionnera pas, donc effectivement l'anglais est indispensable. J'ai vu en haut à droite un drapeau UK, donc une version internationale doit être prévue, il faudrait aussi rajouter le drapeau français pour y revenir plus tard.

        Attendons de voir comment cela évolue, bon courage !

        • [^] # Re: Description précise du projet

          Posté par . Évalué à  0 .

          Super, merci beaucoup pour toutes ces remarques !
          On va bosser dur pour les prendre en compte :)

          Pour les questions :
          - Sur les contreparties, par défaut il y a uniquement le développement, mais les développeurs sont libres d'en rajouter : ajout à une liste de financeurs, cadeaux, envoi de patch en avant-première, support gratuit, etc. Pour l'instant on discute avec les développeurs pour voir ce qu'ils veulent offrir.
          - Tous les utilisateurs peuvent suggérer des évolutions sur un projet pris en charge par un développeur. Le développeur en charge du projet peut ensuite décider de ce qu'il en fait, la reformuler, la décrire, la chiffrer etc.
          - Sur la description de Gimp, on va effectivement demander au développeur de préciser certains détails
          - On a bien une version française et une version anglaise du site pour l'instant

  • # Plateforme

    Posté par . Évalué à  0 .

    La plateforme n'a pas l'air libre !

  • # Quid du droit du travail ?

    Posté par . Évalué à  0 .

    Bonjour,

    Bon je sens que je vais lever des trolls, mais il faudra bien que ce soit abordé un jour… Je précise aussi que je ne suis absolument pas compétent dans le domaine du droit du travail…

    Cependant, je me rappelle avoir lu un jour un billet assez critique à propos du type de financements par concours style GSoC, etc (faudra que je le retrouve…) et je me demande si ça s'applique dans le cas de la plate-forme proposée ici.

    Il m'avait semblé comprendre que (1) donner une mission (donc créer un lien de subordination) (2) avec livrable attendu, (3) en échange d'une "gratification", c'était assimilable à du travail au noir, puisque les cotisations sociales (chômage, retraite, accident du travail, médecine du travail, etc.) ne sont pas payées.

    • D'un côté, je me dis que quand j'étais étudiant, j'aurais bien aimé que le genre de concours à la GSoC et des plate-formes comme la vôtre existe, histoire de financer un peu mes études,

    • D'un autre, pour avoir eu pas mal de soucis (pour obtenir un crédit immobilier - même en CDI depuis qq années -, ou pour règler des frais de santé liés au travail non reconnus comme tels - genre syndrome du canal carpien -, ou pour toucher un petit quelquechose quand j'arrivais pas à trouver une suite après un CDD, ou quand j'ai eu un employeur qui ne payaient pas les salaires, etc.), je me dis que si y'a des "gros gauchistes" (comme diraient certains), qui se sont battus pour nous obtenir tous ces "avantages" (les adaptes du "marché" - "gros droitistes"? - diraient plutôt "freins au développement économique") c'est quand bien si des gens peuvent en profiter.

    Et vous, qu'en pensez-vous ?

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.