openSUSE 13.2 : nouvelle version du caméléon disponible !

Posté par (page perso) . Édité par AR7, Nÿco, BAud, ZeroHeure, palm123, freeze, Jiel, Guillaume_G, Nils Ratusznik et Spyhawk. Modéré par patrick_g. Licence CC by-sa
44
4
nov.
2014
Suse

Chers contributeurs, ami(e)s et fans : openSUSE 13.2 est sortie ! Après un an d'amélioration continue sur les outils et les procédures et de nombreuses heures de développement, empaquetage, tests et corrections de problèmes, une nouvelle version stable est là, fournissant ce que le meilleur du Libre et de l'Open Source doit offrir avec une touche spéciale verte : stabilité, innovation et fun !

Logo openSUSE

C'est la première version après le changement de mode de développement. La phase de stabilisation est désormais plus courte grâce à l'augmentation des tests réalisés quotidiennement sur la distribution en rolling release, qui est utilisée maintenant comme base pour la distribution classique versionnée. D'où un meilleur équilibre entre innovation et stabilité, tout en conservant la liberté de choix à laquelle les utilisateurs d'openSUSE sont habitués.

Cette dépêche est une traduction (autant que possible) de l'annonce :
http://en.opensuse.org/Release_announcement

Sommaire

openSUSE132_go

openSUSE 13.2 est…

Innovante

Construite autour des technologies GNU/Linux les plus innovantes : Snapper pour tirer le meilleur des possibilités de sauvegarde du puissant système de fichiers Btrfs, Wicked pour amener la lumière sur la configuration réseau, Dracut pour assurer des temps de démarrage plus courts… Pour les utilisateurs qui veulent toujours plus d'innovations, Plasma 5.1, la nouvelle génération de l'espace de travail par KDE, est également disponible en aperçu technologique.

Peaufinée

Cette version est le premier pas vers l'adoption par le système du nouveau design openSUSE. Le changement graphique est identifiable partout : sur l'installateur, sur le chargeur d'amorçage, sur l'écran de démarrage et sur chacun des sept (!) bureaux proposés (KDE, GNOME, Xfce, LXDE, Enlightenment, Mate and Awesome). Même l'expérimental Plasma 5.1 est adapté à l'expérience globale.

Facile

Le nouvel installateur d'openSUSE 13.2 a reçu plusieurs changements visant à rendre le processus d'installation plus facile et plus accueillant pour les nouveaux utilisateurs. Ces changements incluent un nouveau déroulement plus direct, des propositions automatiques plus intelligentes, moins d'options de configuration en désordre et une nouvelle apparence. En outre, plusieurs outils sont inclus pour faciliter l'administration des systèmes comme l'outil de gestion des profils pour AppArmor ou le module YaST pour Snapper, pour ne citer qu'eux.

Pour les utilisateurs

KDE

opensuse132_kde
Écran d'accueil de KDE

KDE 4.14, dédié à la mémoire de Volker Lanz, fournit une apparence, un ressenti et des fonctionnalités familières avec la stabilité solide comme le roc des dernières versions à support long terme de l'environnement de bureau Plasma (4.11.12) et des applications du dernier KDE SC (4.14.2). La couche KDE Telepathy offre des fonctionnalités comme le chiffrement Off-the-Record (OTR) pour la messagerie instantanée, la prise en charge de nombreux protocoles et un jeu d'éléments graphiques pour l’environnement Plasma. Les applications utilisant la couche multimédia sont maintenant basées sur la version 1.0 de GStreamer, permettant une réduction notable des dépendances.

GNOME

openSUSE132_gnome
GNOME météo

GNOME 3.14 prend bien mieux en charge les écrans à haute densité de pixels (HiDPI) et les périphériques d'entrée multipoint (multitouch). La gestion du réseau et de la géolocalisation a également été largement revue, tout comme l'intégration de Wayland. Toutes les applications GNOME ont reçu de nouvelles fonctionnalités et améliorations. En outre, c'est la première version d'openSUSE à inclure GNOME Software, l'AppStore pour le bureau GNOME.

Autres environnements de bureau

openSUSE132_lxde
Le menu LXDE

C'est la première version d'openSUSE à inclure officiellement MATE (1.8.1), qui fournit un bureau traditionnel, idéal pour ces utilisateurs qui adoraient GNOME du temps de la 11.4… Comme dans la précédente version, openSUSE 13.2 propose aussi Xfce (4.10), LXDE (0.5.5), Enlightenment 19 (0.19.0) et Awesome (3.4.15). Tous ces environnements ont reçu des mises à jour, allant des améliorations visibles concernant l'interface à d'autres moins visibles concernant la prise en charge de systèmes sous-jacents tels systemd et upower.

Pour les administrateurs

openSUSE132_develop
Outils système GNOME

Virtualisation

En plus de LXC 1.0.6 et des solutions de virtualisation complètes fournies avec openSUSE (notamment QEMU 2.1 et VirtualBox 4.3.18), cette version inclut Docker 1.2. Avec la disponibilité des images de la 13.2 dans le Docker Hub, openSUSE est un système de base tout à fait adapté pour distribuer des applications.

Amélioration de YaST

openSUSE132_install
Résumé de l'installation

Plusieurs composants de YaST ont été améliorés et nettoyés après la conversion automatique du langage YCP vers Ruby effectuée avec la 13.1. Le nouveau YaST est ainsi plus rapide, plus stable et mieux intégré avec systemd, Btrfs et les autres technologies récentes incluses dans openSUSE 13.2. Le nouveau processus d'installation supprime la phase de configuration après le premier redémarrage, ce qui permet notamment de créer un profil AutoYaST complet et réutilisable sans avoir à effectuer l'installation proprement dite.

yast-interface-texte
L'interface texte de YaST

Pour les développeurs

EDI et outils

openSUSE132_kdevelop_132
KDevelop 4.7.0

openSUSE 13.2 propose le très complet KDevelop en version 4.7.0, la dernière des versions basées sur la plate-forme de développement de KDE 4.x. En plus du C++, cet EDI prend en charge des langages comme PHP ou Python via des greffons. En outre, les dernières versions d'autres EDI populaires sont disponibles, comme Anjuta 3.14 et deux variantes de Qt Creator 3.2.1 (une pour Qt4 et l'autre pour Qt5).

Langages et bibliothèques

openSUSE132_qt-creator
Qt Creator avec Qt5

KDE Frameworks 5, une suite de bibliothèques de développement construite par KDE au-dessus de Qt 5, est présente dans sa dernière version stable (5.3.0). Les bibliothèques coexistent avec les variantes 4.x, permettant le développement d'applications basées sur KF5 dans un espace de travail stable basé sur une version 4.x. Dans le domaine des langages dynamiques, l'empaquetage concernant Ruby est maintenant plus facile. Besoin de JRuby ? Envie de Rubinius ? Pas de problème. Non seulement Ruby a été mis à jour (2.1.3), mais aussi Python (2.7.8 et 3.4.1), PHP (5.6.1), Perl (5.20) et bien d'autres.

Go, utilisez la !

Pour télécharger openSUSE 13.2, rendez-vous sur http://software.opensuse.org/132/fr. Nous vous recommandons de lire les notes de version avant toute mise à jour ou installation.

Les utilisateurs actuellement sous openSUSE 13.1 peuvent mettre à jour vers openSUSE 13.2 en suivant les instructions.

Consultez les images disponibles pour l'architecture ARM sur le wiki ARM. Les images stables de la 13.2 pour ARMv7 et ARMv8 (AArch64) sont là et recevront des mises à jour de maintenance tout au long de la durée de vie de la 13.2. L'image pour ARMv6 est expérimentale et n'offre aucune garantie.

Merci !

Le développement de la 13.2 a regroupé les efforts de milliers de développeurs qui participent à nos distributions et aux projets livrés avec elles. Les contributeurs, internes et externes au projet openSUSE, devraient être fiers de cette version et ils méritent un grand « merci » pour tout le travail et les soins qui ont été consacrés à celle-ci. Nous croyons que la 13.2 est la meilleure version d'openSUSE et qu'elle contribuera à encourager l'utilisation de GNU/Linux partout ! Nous espérons que vous aurez tous beaucoup de plaisir lors de son utilisation et nous sommes impatients de travailler avec vous sur la prochaine version !

À propos du projet openSUSE

Le projet openSUSE regroupe une communauté mondiale qui encourage l'utilisation de GNU/Linux. Il crée une des meilleures distributions Linux au monde, travaillant ensemble de manière ouverte, transparente et conviviale dans le cadre de la communauté du Logiciel Libre et Open Source à travers le monde entier. Le projet est piloté par sa communauté et s'appuie sur les contributions d'individus, travaillant comme testeurs, rédacteurs, traducteurs, experts en ergonomie, artistes et ambassadeurs ou encore développeurs. Le projet englobe une grande variété de technologies, des personnes ayant différents niveaux d'expertise, parlant différentes langues et ayant des origines culturelles variées. Si vous souhaitez en savoir plus à ce sujet, c'est sur opensuse.org.

Fusion des dépôts Tumbleweed et Factory

L'actualité openSUSE est également marquée par la fusion récente des dépôts Tumbleweed et Factory. Nous avions :

  • Le dépôt Tumbleweed qui proposait une distribution en perpétuelle évolution (rolling release) en maintenant ses logiciels constamment à jour.
  • Le dépôt Factory qui proposait la version de développement de la distribution.

Tumbleweed sera le nom conservé pour le nouveau dépôt unique, proposant une distribution rolling release mais pouvant aussi servir de base pour la préparation des versions classiques telles que cette 13.2.

  • # Concernant la fusion de Factory et Tumbleweed

    Posté par . Évalué à 10.

    J'ajoute comme information pour ceux qui ne l'auraient pas vu que les utilisateurs actuels des distributions Factory et Tumbleweed ont des manipulations à effectuer pour prendre en compte la fusion des 2 distributions Rolling Release d'openSUSE.

    Les détails sont par là:
    http://lists.opensuse.org/opensuse-factory/2014-11/msg00073.html

    Les utilisateurs de Tumbleweed doivent le faire rapidement, ceux de Factory, dans un délai de 6 mois, avant que le dépot ne soit supprimé définitivement.

    Sinon, je suis très content de 13.2 et en particulier de KF5, je suis tout triste quand je retourne sur la version 4, et pourtant, elle est encore jeune.

    On est très loin de la migration de KDE3 vers KDE4, c'est un vrai plaisir

  • # Migrer ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 0.

    OpenSuse m'a toujours tenté, mais étant debianiste à l'origine, j'ai du mal à sortir d'une distrib avec des packages 'deb'.

    J'apprécierai des retours d’expérience ;)

    • [^] # Re: Migrer ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 10. Dernière modification le 04/11/14 à 22:56.

      Bon bah faudra arrêter un jour avec la fameuse superiorité des deb sur rpm, hein. Ce ne sont que des formats d'empaquetage, et ce qui fait la différence ce sont les outils autour.

      Ce qui est intéressant avec le gestionnaire de paquet openSUSE, c'est la librairie libsolv (ex-libsatsolver) qui est un solveur sat qui explose tout ce qui existe au niveau résolution de dépendances, y compris ces algo heuristiques à la apt/aptitude. L'outil cli au dessus, zypper, est franchement pas mal, même si l'interface graphique et ncurse yast livrées avec ont un peu vieillies.

      Aussi, Fedora va passer à libsolv prochainement (DNF remplacant Yum, Fedora 22), et le fait que SUSE devient l'upstream de Red Hat pour une fois est assez rare pour être noté.

      • [^] # Gestionnaires de paquets

        Posté par . Évalué à 7.

        Un avantage des outils deb, c’est la notion d’installation pour dépendance. Ça permet de ne pas conserver un tas de trucs inutiles quand on change de logiciels, voire d’éviter qu’un système qu’on maintient pas mise à jour d’une version à une autre de la distribution enfle indéfiniment.

        Un avantage des rpm, c’est que les paquets sont plus simples à faire.

        Je ne sais pas si un jour Debian finira par simplifier la construction des paquets ou si un jour les distributions à rpm comprendront l’intérêt de stocker la raison de l’installation dans la base des paquets installés, mais en attendant, pacman propose une construction de paquets encore plus simple que rpm et conserve la raison de l’installation.

        Théorie du pot-au-feu : « Tout milieu où existe une notion de hauteur (notamment les milieux économique, politique, professionnels) se comporte comme un pot-au-feu : les mauvaises graisses remontent. »

        • [^] # Re: Gestionnaires de paquets

          Posté par (page perso) . Évalué à 5.

          Est-ce que tu peux détailler 'installation pour dépendance' ? Je ne dois pas bien comprendre le concept. En RPM tu peux avoir une dépendance explicite (Requires / BuildRequires) dans le fichier spec et implicite avec les dépendances automatique des objet ELF (.so et binaires).

        • [^] # Re: Gestionnaires de paquets

          Posté par (page perso) . Évalué à 7.

          Un avantage des outils deb, c’est la notion d’installation pour dépendance. Ça permet de ne pas conserver un tas de trucs inutiles quand on change de logiciels, voire d’éviter qu’un système qu’on maintient pas mise à jour d’une version à une autre de la distribution enfle indéfiniment.

          J'ai l'impression que tu n'as pas utilisé de distributions RPM depuis trèèèès longtemps. Y'a quelques différences entre Yum et Zypp (par example, Fedora n'implémente pas de notion de dépendances suggérées ou recommandées, au contraire d'openSUSE et Debian), mais les outils .deb n'ont globalement aucun avantage sur les outils RPM.

        • [^] # Re: Gestionnaires de paquets

          Posté par . Évalué à 4. Dernière modification le 05/11/14 à 10:38.

          Par "installation pour dépendance", tu parles de toutes les dépendances qui sont installées avec un paquet ?

          Parce que pour Fedora (mais je suppose que ça marche pour toute distrib utilisant yum), si un "yum remove nom_du_paquet" ne supprime pas les dépendances installées avec le paquet, il suffit d'un "yum autoremove" de temps en temps pour faire le ménage dans les dépendances inutiles, ou faire "yum autoremove nom_du_paquet" à chaque fois pour supprimer paquet et dépendances liées.
          Et cela que ce soit un programme installé via les dépôts ou via un .rpm.

          • [^] # Re: Gestionnaires de paquets

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            J'imagine qu'il parle plutôt d'un flag dans les meta-données qui précise la raison d'installation du paquet (directement ou en tant que dépendance d'un autre paquet).

          • [^] # Re: Gestionnaires de paquets

            Posté par . Évalué à 5.

            Parce que pour Fedora (mais je suppose que ça marche pour toute distrib utilisant yum), si un "yum remove nom_du_paquet" ne supprime pas les dépendances installées avec le paquet, il suffit d'un "yum autoremove" de temps en temps pour faire le ménage dans les dépendances inutiles, ou faire "yum autoremove nom_du_paquet" à chaque fois pour supprimer paquet et dépendances liées.

            Mea culpa, ça fait très longtemps que j’ai lu le man de yum et soit ça m’avait échappé, soit ça n’existait pas encore à l’époque.

            En tout cas, merci de l’info.

            Du coup, sachant que l’info est stockée, en cherchant un peu, j’ai trouvé une autre commande intéressante : yumdb search reason user
            Elle liste les paquets installés explicitement, ça peut être bien pratique quand on veut quand même refaire une installation fraîche (ne serait-ce que pour changement d’architecture), mais retrouver ses logiciels rapidement.

            Du coup, il ne reste pas tellement d’intérêt aux outils deb… à part si on est maso (pour
            installer des paquets, ça va, mais pour en faire, il y a quand même plus simple).

            Théorie du pot-au-feu : « Tout milieu où existe une notion de hauteur (notamment les milieux économique, politique, professionnels) se comporte comme un pot-au-feu : les mauvaises graisses remontent. »

      • [^] # Re: Migrer ?

        Posté par . Évalué à 2.

        Ce qui est intéressant avec le gestionnaire de paquet openSUSE, c'est la librairie libsolv (ex-libsatsolver) qui est un solveur sat qui explose tout ce qui existe au niveau résolution de dépendances, y compris ces algo heuristiques à la apt/aptitude.

        Utilisateur Debian, j'ai utilisé également OpenSuse. J'ai constaté que la gestion des paquets avec OpenSuse est plus lente qu'avec Debian mais plus rapide qu'avec Fedora ou Mandriva. Autre handicap, OpenSuse transforme en dépendances obligatoires un nombre important de paquets dont on n'a pas besoin et l'on se retrouve vite envahi. Debian creuse la différence sur ce dernier point: un minimum de dépendances. Seule Gentoo permet de mieux faire que Debian question nombre restreint de dépendances, mais à quel prix… Sinon, dans toutes les distributions basées sur les .rpm, OpenSuse est vraiment la meilleure, question fiabilité.

        • [^] # Re: Migrer ?

          Posté par . Évalué à 2.

          Il me semble que surtout, par défaut, openSUSE installe les recommandations, ce qui gonfle forcément les dépendances.
          Une fois que le flag est bien configuré, ça doit pas être si loin des dépendances de Debian.

    • [^] # Re: Migrer ?

      Posté par . Évalué à 2.

      Il fut un temps où tous les outils pour les paquets RPM étaient leeeeents, j'ai souvenir de mises à jour sous Mandriva qui duraient un temps pas croyable comparé à Debian. Mais aujourd'hui la différence est plus faible. Par contre il y a toujours des écarts au niveau du contenu des dépôts. Debian et Ubuntu ont plus de logiciels dispos surtout si on ajoute les ppa. Quant à Arch/Manjaro avec AUR j'en parle même pas.
      Essaie Opensuse en virtuel et vois si cela te convient…

  • # Trop bien

    Posté par . Évalué à 5.

    Pour un desktop, je n'ai pas trouvé mieux qu'OpenSUSE.

    C'est vraiment la meilleure distrib KDE, c'est nickel dès l'instal. Les applis GTK sont intégrées par défaut par exemple. Point notable, à chaque sortie pour chaque distrib, c'est le même blabla, [applikitu] est plus rapide, plusss mieux, etc… Mais pour le coup, Yast est vraiment plus rapide ! A l'instal (mais on s'en fiche, c'est une fois) mais aussi à chaque lancement ou à chaque application de paramètre.

    Mise à part ça, le problème c'est qu'il n'y a rien à dire. Comme sur la 13.1, je n'ai pas eu à mettre la main à la pate une seule fois en 1 an, j'espère que sera pareil cette fois la aussi ! Avant d'arriver sur OpenSuse, j'ai utilisé du NetBSD (sur le desktop, plus jamais ça :)), du Fedora (pareil, plus jamais !), du Debian et du Arch. Et franchement, peut être qu'en 2 ans les autres distribs ont changées, mais il n'y a que sous OpenSUSE que je suis tranqil comme ça ! Tellement tranquil que j'avais l'impression de ne plus faire de Linux. Du coup, je me suis remis une stepping-stone/firewall sous NetBSD histoire d'entretenir mon niveau coté système.

    • [^] # Re: Trop bien

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Tandis que pour moi, expérience inverse, oui OpenSUSE est très bien branlée mais à chaque fois que je l'ai utilisé, je passais plus de temps à compiler des logiciels non dispo dans les répos qu'autre chose…

      • [^] # Re: Trop bien

        Posté par (page perso) . Évalué à -1.

        tranquil / bien branlée …

        J'ai loupé une journée de language pirate, ou les djeun's ont envahi linuxfr?

        ⚓ À g'Auch TOUTE! http://agauch.online.fr

        • [^] # Re: Trop bien

          Posté par (page perso) . Évalué à 10.

          Si pour toi "bien branlée" c'est du langage de djeun's, je pense que tu n'a pas du rencontrer un jeune depuis les années 80…

      • [^] # Re: Trop bien

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Pareil, c'est une des raisons qui m'ont fait repasser à Debian.

        « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

      • [^] # Re: Trop bien

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Tu as des exemples d'application que tu as compilé "à la main" ?

        Généralement je passe directement par "http://software.opensuse.org/132/fr" > "Recherche de paquets" et je trouve de quoi faire directement dans les dépôts externes … à la manière des PPA.

    • [^] # Re: Trop bien

      Posté par . Évalué à 3.

      Ben perso je n'ai jamais trouvé d'utilité à Yast. Déjà il n'évolue presque pas, et ensuite dans le cadre d'une utilisation Desktop il est vraiment inutile. Et en serveur je ne sais pas trop mais j'ai l'impression que c'est le cas aussi.

      Je suis étonné de tes retours sur KDE car Fedora et Kubuntu font ça aussi (intégration correcte des applications GTK) + logiciels à jour + relativement stable + vanilla.

      • [^] # Re: Trop bien

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        Sinon une autre distribution qui intègre bien KDE est qui sans doute la plus proche d'openSUSE (rpm, outils graphiques), ça reste Mageia.

  • # BtrFS par défaut ?

    Posté par . Évalué à 1.

    J'ai lu ci et là que le système de fichiers BtrFS serait utilisé par défaut dans cette version d'OpenSUSE… Quelqu'un peut-il confirmer ?

    Si oui (ou même si non en fait), est-ce que BtrFS est-il déjà aussi stable que ça pour être utilisé en production ? Car si je ne me trompe pas, il est toujours en experimental dans le kernel 3.16… BTW, est-ce prévue qu'il ne soit plus considéré comme experimental par le kernel bientôt ?

    Merci.

    • [^] # Re: BtrFS par défaut ?

      Posté par . Évalué à 2.

      J'ai lu ci et là que le système de fichiers BtrFS serait utilisé par défaut dans cette version d'OpenSUSE… Quelqu'un peut-il confirmer ?

      Oui, Btrfs pour / et XFS pour le /home (si partition séparée il y a) sont proposés par défaut.

      Il y a bien sûr toujours la possibilité d'utiliser de l'ext4.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.