Réactions au site pecephobie.be

Posté par (page perso) . Modéré par Mouns.
Tags :
1
28
oct.
2005
Presse
Suite à l'annonce de la campagne pecephobie organisée par Peter Vanvelthoven, Ministre de l'Emploi et de l'Informatisation de l'État et de la Société, le BxLUG, FSUGAr et LiLiT ont décidé de réagir dans une lettre ouverte.
Je me tiens, ainsi que le BxLUG et LiLiT, à votre disposition pour tout
complément d'information.
Merci de bien vouloir diffuser la lettre le plus largement possible.

NdM : Le site Pecephobie est une initiative du gouvernement belge visant à sensibiliser les citoyens à l'utilisation d'internet en toute sécurité. Lettre ouverte à Peter Vanvelthoven, Ministre de l'Emploi et de l'Informatisation de l'État et de la Société

Monsieur le Ministre,

Votre campagne d'information sur l'utilisation sécurisée de l'ordinateur et d'internet est une excellente initiative. En effet, il est important de mettre en garde les citoyens sur les risques liés à l'usage d'Internet et de donner des conseils pour une utilisation sereine. La démystification et l'aide personnalisée sont deux méthodes certainement efficaces.

Dans votre communiqué du 24 octobre 2005, vous annoncez que la campagne se déroule en partenariat avec le secteur privé. Il est donc fort probable que l'orientation que votre campagne se donne n'est pas exempte de partialité. Les entreprises finançant cette opération veulent des retours sur investissement. Nous craignons que les moyens mis en oeuvre ne soient destinés qu'à promouvoir une certaine vision de l'informatique et d'Internet ayant pour finalité la vente des produits des sponsors.

Vous annoncez la création d'un « call center » afin de répondre aux appels le week-end du 29 octobre 2005 et des RYSA les samedis 5 et 12 novembre.

1. Tous les types d'utilisateurs seront-ils vraiment pris en charge ?

2. Toutes les solutions possibles seront-elles abordées ?

En ce qui concerne la première question, nous pensons que ce ne sera pas le cas.

Par exemple, le site pecephobie ne respecte pas les recommandations du W3C et notamment ses normes d'accessibilité. Il n'est donc pas accessible aux personnes mal- et non-voyantes, ni aux personnes ne disposant pas du plugin « Flash Player ». Vous éliminez de la sorte une partie non négligeable des personnes qui ont précisément besoin de conseils.

Tout le monde ne possède pas un ordinateur équipé de MS-Windows (par exemple les utilisateurs des systèmes GNU/Linux ou Macintosh), vos experts pourront-ils répondre à leurs légitimes questions ?

Quant à la seconde question, nous doutons fortement que des solutions non commerciales soient proposées.

S'il est probable que les RYSA choisissent prioritairement des solutions commerciales, il est par contre certain que les vendeurs (les dealers comme vous les appelez) de matériels informatiques et de logiciels vers lesquels les citoyens sont invités à aller ne proposerons d'autres solutions que d'acheter leurs produits, sans grande considération pour les besoins réels du citoyen.

Sur le site nous relevons des indices que les citoyens n'auront, comme nous le craignons, ni beaucoup de choix, ni d'informations objectives.

Le premier remède parle des virus, des spams, des spywares, des accès non-autorisés, mais oublie que le système d'exploitation qui est la première victime de ce genre de dangers est MS-Windows. On propose donc d'ajouter des mesures de protection en plus, plutôt que de se tourner vers des systèmes d'exploitation configurés pour garantir une sécurité importante à leurs utilisateurs comme par exemple GNU/Linux.

Le sixième remède mélange téléchargement, illégalité, gratuité, réseau d'échange et dangerosité… Le seul remède sous-entendu étant d'acheter les logiciels. C'est un amalgame qui recèle des contrevérités. Il existe un grand nombre de logiciels qui sont quotidiennement téléchargés en toute légalité. On peut par exemple penser au navigateur Internet gratuit et libre : Mozilla Firefox qui a été téléchargé plus de 100 millions de fois en quelques mois et qui est réputé justement en partie pour sa moindre sensibilité aux virus que d'autres ! En outre, un certain nombre d'artistes utilisent en toute légalité les réseaux d'échange pour diffuser leurs oeuvres propres à travers Internet. Gratuit ne veut donc pas dire « virus » ou « pirate ».

Ces deux remèdes reflètent une vision monolithique et partiale de l'informatique. Une vision où seuls les ordinateurs équipés de MS-Windows et d'autres logiciels dûment achetés en magasin seraient sécurisés et aptes à répondre à la peur de l'ordinateur.

Nous vous invitons, Monsieur le Ministre, à poursuivre vos actions de sensibilisation et de responsabilisation du citoyen face à l'ordinateur et à Internet, mais il serait vivement souhaitable que votre campagne actuelle et celles à venir :

* Soient accessibles à tous et, en particulier, les sites Internet qui se doivent de respecter les recommandations du W3C, y compris ses normes d'accessibilité.
* Soient ouvertes aux solutions gratuites et libres, car le citoyen n'est pas seulement un acheteur potentiel.
* Soient loyales et claires afin d'éviter des amalgames qui jettent l'opprobre sur des pratiques légitimes et légales.

Persuadés que vous êtes sensible aux problèmes que nous soulevons et dans l'attente d'une réponse, veuillez recevoir, Monsieur le Ministre, l'expression de notre considération distinguée.

Le BxLUG - Bruxelles Linux Users Group

Lilit - Liège Linux Team
  • # nan rien...

    Posté par . Évalué à 1.

    Le premier remède parle des virus, des spams, des spywares, des accès non-autorisés, mais oublie que le système d'exploitation qui est la première victime de ce genre de dangers est MS-Windows. On propose donc d'ajouter des mesures de protection en plus, plutôt que de se tourner vers des systèmes d'exploitation configurés pour garantir une sécurité importante à leurs utilisateurs comme par exemple GNU/Linux.

    La mauvaise foi visiblement ne gene pas certains. En quoi est-ce que GNU/Linux va offrire une securite plus importante ?
    Un spyware qui s'installe sur le compte d'un utilisateur a travers une faille de Galeon/Konqeror/Firefox va disparaitre par magie car c'est Linux ?
    • [^] # Re: nan rien...

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      En quoi est-ce que GNU/Linux va offrire une sécurité plus importante ?
      Par exemple:
      En faisant ce que la 6.0 de windows feras (je crois), c'est à dire encourager par défaut l'utilisation de comptes non privilégiés et en mettant à jour même les applications tierces.
      En proposant, souvent gratuitement, PaX, virtualisation, Netfilter ...
      En étant moins répandu, même si c'est triste à dire : les spywares sous windows sont plus rentables.
      En ayant une meilleur réputation vis à vis des concepteurs de vers.
      En décourageant l'utilisateur d'installer des logiciels qui ne sont pas fournis par les système de packaging de la distribution.
      (sans parler de ceux qui pensent qu'un code libre est intrinsèquement plus sûr)

      Y'a peut être d'autres raisons. Je ne sais pas auxquelles pensait l'auteur de la news.
      • [^] # Re: nan rien...

        Posté par . Évalué à 0.

        Un compte non privilegie n'y change rien justement, le spyware s'installe sur le compte de l'utilisateur(root ou pas) car Firefox tourne avec les droits de l'utilisateur, et il y reste.

        Netfilter n'y change rien non plus, il va pas arreter un spyware dans une page web, il a le meme effet que le firewall de XP.

        En étant moins répandu, même si c'est triste à dire : les spywares sous windows sont plus rentables.
        En ayant une meilleur réputation vis à vis des concepteurs de vers.


        Oui, mais rien de cela n'a trait a la config du systeme, qui est l'explication donnee dans le texte.
        • [^] # Re: nan rien...

          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

          Un compte non privilegie n'y change rien justement, le spyware s'installe sur le compte de l'utilisateur(root ou pas) car Firefox tourne avec les droits de l'utilisateur, et il y reste.
          Netfilter n'y change rien non plus, il va pas arreter un spyware dans une page web, il a le meme effet que le firewall de XP.
          En fait, ta question à laquelle j'essayais de répondre ne mentionnais pas les spyware mais le cas plus général de la sécurité.

          En étant moins répandu, même si c'est triste à dire : les spywares sous windows sont plus rentables.
          En ayant une meilleur réputation vis à vis des concepteurs de vers.
          Oui, mais rien de cela n'a trait a la config du systeme, qui est l'explication donnee dans le texte.
          À la base je répondait à ta question de savoir ce qui pouvait rendre GNU/Linux plus sûr.
          C'est vrai que l'auteur aurait peut être pas dû présenter ces atouts comme un simple question de configuration (à moins que le mot "configuration" soit pris comme synonyme de "situation", je crois que c'est possible).
        • [^] # Re: nan rien...

          Posté par . Évalué à 8.

          J'ai toujours trouvé abusé le moinssonnage automatique de pBpG, il a plusieurs fois des réflexions et des compléments d'informations intéressants.

          Mais là, dire qu'un programme malveillant qui s'installe sur un compte root ou utilisateur, ca revient au même, je trouve ca quand même de la mauvaise foi.
          La différence est quand même que le compte de l'administrateur est sain dans un cas et pas dans un autre.
          • [^] # Re: nan rien...

            Posté par (page perso) . Évalué à 5.

            Et surtout qu'un compte administrateur à théoriquement, sur un système bien conçu... des pouvoirs illimités ou presque : ouvrir des ports < 1024, modifier des binaires dans le $PATH système, charger des modules pour le noyau, effacer l'ensemble du disque dur...

            Les conséquences sont donc sans aucun rapport. Un compte utilisateur cracké, c'est dommage. Un compte root cracké, c'est tout à la poubelle.
            • [^] # Re: nan rien...

              Posté par . Évalué à 1.

              des pouvoirs illimités ou presque
              ben non, jsutement, ca c'est une connerie sans nom datant des 70's...

              il me parait beaucoup plus judicieux d'avoir un compte pour gerer les users, un compte pour gerer les systemes de fichiers, un compte pour gerer apache, un compte pour gerer tel autre truc etc.

              Comme ca, si tu fais une connerie sous un de ces comptes, ca n'impacte que la partie de ton systeme que tu modifies et tu risques pas de flinguer toute ta machine.
              • [^] # Re: nan rien...

                Posté par (page perso) . Évalué à 8.

                Et qui attribue tous ces pouvoirs ? celui qui en a la possibilité est bel et bien un superutilisateur avec pouvoirs illimités.

                Ceci dit effectivement, il serait bien que nos distributions permettent la délégation de privilèges fins et pas simplement du binaire tout/rien. J'ai cru comprendre que coté noyeau les fonctionnalités sont là, il reste à les utiliser.
                • [^] # Re: nan rien...

                  Posté par . Évalué à 1.

                  Et qui attribue tous ces pouvoirs ? celui qui en a la possibilité est bel et bien un superutilisateur avec pouvoirs illimités.
                  ben non, tu remplace root par le compte permettant uniquement la manipulation des utilisateurs/droits, personne n'a besoin d'etre dieu sur la machine (bon, sur une machine perso ca peut se discuter vis a vis de la lourdeur d'utilisation, apres tout est question d'implementation et d'interface).

                  Alors d'accord, l'acces a ce compte permet de devenir dieu, mais uniquement de facon indirecte, disons que ca ajoute toujours une pitite protection supplementaires (que celui qui n'a jamais fait une grosse bourde en root qui te prend un journee a reparer et te fait passer pour un cono aupres des collegues me jette la premiere pierre..)
                  • [^] # Re: nan rien...

                    Posté par . Évalué à 1.

                    je jette, juste 2H maxi :P

                    allez y vous autres ^^

                    Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

                    • [^] # Re: nan rien...

                      Posté par . Évalué à 2.

                      aïe!!
                      on avait pas pointus les cailloux...
                      :-P

                      (bon, on est pas oblige de perdre la journee, foutre par terre le service de test d'un collegue qui n'avait rien demande, c'est valable aussi)
                  • [^] # Re: nan rien...

                    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                    > ben non, tu remplace root par le compte permettant uniquement la
                    > manipulation des utilisateurs/droits

                    Dans les faits ça revient à lui donner tous les pouvoirs, puisqu'il peut se les ajouter ou se créer un second utilisateur et les lui ajouter.


                    > disons que ca ajoute toujours une pitite protection supplementaires

                    Ca fait une étape intermédiaire, mais c'est quelque chose tout à fait à la portée d'un virus/spyware/ver (puisque c'est ça la problématique).
                    Tout au plus ça te protège contre tes propres erreurs directes. Ca n'empêchera pas que si par erreur tu exécutes un binaire non sûr ou un binaire avec une faille de sécu, le méchant programme pourra faire ce qu'il veut de ton système.
                    • [^] # Re: nan rien...

                      Posté par . Évalué à 3.

                      ouais, mais la creation/modification d'utilisateur etant a priori rarissime, t'as tres peu de chance d'etre logge en "root".
                      Alors que dans un modele dieu/sale gueux, t'es oblige de passer root beaucoup plus souvent.
          • [^] # Re: nan rien...

            Posté par . Évalué à 1.

            Tu prends le desktop "standard" chez monsieur tout le monde, le seul interet du compte admin par rapport au compte utilisateur, c'est de pouvoir changer les parametres du systeme.

            A part ca, il n'y a aucune difference en pratique, si le compte de l'utilisateur est infecte, pour l'utilisateur ca revient exactement au meme : tous les utilisateurs sont infectes vu qu'il est le seul utilisateur.

            Faut pas penser en terme de serveur quand on parle du desktop de monsieur tout le monde, il n'y a pas 150 personnes loggees en meme temps sur ces machines, il n'y a pas un SQL Server ou un Apache qui tourne et stocke les donnees de 200 personnes, il y a rarement plus d'un compte.

            Dans ce cas la, que l'admin soit infecte ou pas ca ne change rien du tout.
            • [^] # Re: nan rien...

              Posté par . Évalué à 8.

              Dans une situation familiale il y a souvent plusieurs utilisateur sur un même ordinateur, et là le père il est content que les conneries que fait le fils n'impactent que ses données personnelles.
              • [^] # Re: nan rien...

                Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                Ça, c'est la théorie, mais ce que je vois en pratique, c'est plutôt que les gens de la même famille veulent avoir la même config pour tout le monde, sinon, le fils, il est obligé de refaire toutes les manips en 4 exemplaires.

                Pourquoi crois-tu que les fonctionalités multi-utilisateurs de certains logiciels (genre outlook, de mémoire, qui permet d'avoir plusieurs utilisateurs pour le même « utilisateur » système, ou les profils de mozilla/firefox) qui nous paraissent absurdes en temps que bons unixiens, ont tellement de succès auprès des Windowsiens « de base » ?
        • [^] # Re: nan rien...

          Posté par (page perso) . Évalué à 8.

          Un compte non privilegie n'y change rien justement, le spyware s'installe sur le compte de l'utilisateur(root ou pas) car Firefox tourne avec les droits de l'utilisateur, et il y reste.
          Sauf que pour pouvoir s'installer définitivement et être indépendant de l'application percée (comme on le voit sous windows), il va falloir que le spyware roote la machine et arrive à se rendre invisible, tout ça de manière automatique.
          Ensuite, si l'antivirus / antispyware est un service root, il sera beaucoup plus difficile au virus/spyware éxécuté avec des droits user d'empêcher les scans comme on peut le voir sous windows.
          Si MSWindows est plus visé que les systêmes unix ce n'est probablement pas uniquement à cause de sa plus grande diffusion, mais très certainement aussi parce qu'il est nettement plus facile de véroler un MSWindows de base qu'un unix de base de manière automatique.
          • [^] # Re: nan rien...

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            > Sauf que pour pouvoir s'installer définitivement et être indépendant de
            > l'application percée (comme on le voit sous windows), il va falloir que
            > le spyware roote la machine et arrive à se rendre invisible, tout ça de
            > manière automatique.

            Bof, un spyware qui créé un binaire au nom de "gnome-delegator" dans .gnome2 et qui enregistre son démarage dans la session gnome ça suffit tout à fait.
            Ca sera installé définitivement (redémarage à chaque fois que l'utilisateur lance sa session), c'est invisible (le non-informaticien ne saura pas que c'est un processus "mauvais", et même parmi les informaticiens j'en connais plein qui ne connaissent pas le rôle de tous les processus quand ils font un "ps aux" sur un desktop en utilisation).

            Bref, la seule limitation c'est que ça ne va pourrir que le compte en cours et pas tous les comptes. Et cette limitation est strictement la même sous Win pour quelqu'un qui tourne en utilisateur simple.
            • [^] # Re: nan rien...

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              Sans compter que le spyware peut s'arranger pour détecter lorsque l'utilisateur tape "sudo" et agir en conséquence (récupérer le mdp, passer root, patcher le kernel et disparaitre de l'userland par exemple :op).

              pertinent adj. Approprié : qui se rapporte exactement à ce dont il est question.

              • [^] # Re: nan rien...

                Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                En poussant un tout petit peu plus loin, tu fais un grabber de clavier qui repère les séquences "su........" en essayant divers combinaisons de ce qui suit le "su". Tu peux aussi à chaque touche frappée, tenter les suites de 1, 2, 3, ..., 10 caractères qui précèdent l'appui sur cette touche.

                Bref, chopper le mot de passe root, quand tu as la controle du compte d'un utilisateur qui utilise le mot de passe root, c'est une affaire de temps.

                Pour les paranoiaques, Control-Alt-f1 doit être une solution à peu près sécure.
            • [^] # Re: nan rien...

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              et qui enregistre son démarage dans la session gnome

              Un autre barrage GNU/Linux sont les environements de bureau multiples, ce genre de virus ne passera pas par KDE, WMaker, etc... Et il doit etre en langage interprété car un autre barrage GNU/Linux est la multi-architecture, un virus binaire x86 ne passera pas par un PPC.
              • [^] # Re: nan rien...

                Posté par . Évalué à 0.

                Si tu veux atteindre 99% du marche Linux, tu vises x86 et tu oublies PPC, dans la meme veine, un virus x86 sur XP IA64 ou AMD64 il finira dans la poubelle aussi...

                Pour KDE, WMaker, ... c'est vraiment hyper simple, ton virus il lui suffit de faire un if (KDE) installbinaryfor(KDE) else if (WMaker) ...

                ca va bien ajouter 50 lignes au virus, mais ca va arreter personne.
              • [^] # Re: nan rien...

                Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                > Un autre barrage GNU/Linux sont les environements de bureau
                > multiples

                Ah ? j'ai parlé de la session gnome, maintenant on peut recommencer avec le .profile qui est un peu plus standard.
                Je suis aussi quasiment convaincu qu'il y a ou qu'il finira par y avoir une interface lancée par freedesktop pour avoir quelque chose de standard, bref, que cet argument n'est pas valable longtemps.

                > ce genre de virus ne passera pas par KDE, WMaker, etc... Et il doit etre
                > en langage interprété car un autre barrage GNU/Linux est la
                > multi-architecture, un virus binaire x86 ne passera pas par un PPC.

                De même que le spyware ne sait pas monitorer toutes les applis, il connait IE, outlook, éventuellement firefox et thunderbird. Ca lui suffit largement pour toucher suffisament de monde.

                Fais une bêbête qui connait linux/x86 avec gnome et kde, ça représentera encore une énoooorme partie du desktop linux et ça suffira pour être efficace (récolter des données ou foutre la merde, au choix).

                De plus tu sous-estimes largement les auteurs de virus. Ils sont largement capables de packager des binaires pour deux ou trois plateformes répandues et d'exécuter le bon (mais les diffuser tous quand il s'agit de se répandre). Ou autre méthode d'aller regarder la plateforme et lancer le téléchargement du binaire adapté. Encore autre méthode ; embarquer le code source réduit et profiter du fait que quasiment tous les linux ont un compilateur installé, même en desktop.

                Bref, sauf si *toi* tu es sur une archi exotique, avec des softs vraiment pas courants (et encore), cette diversité ne te protège en rien.

                Pour un petit exemple ; il y a eu des Windows sur processeur Alpha, tu crois que ça a emmerdé les auteurs de virus x86 ?
                Il y a aussi des gens qui remplacent le shell de windows par des petits outils, tu crois que ça a emmerdé les auteurs de virus qui se servent d'explorer ?
                Au pire ils touchent 90% des utilisateurs au lieu de 100%, ça ne gêne pas.
                • [^] # Re: nan rien...

                  Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                  Ah ? j'ai parlé de la session gnome, maintenant on peut recommencer avec le .profile qui est un peu plus standard.
                  Mouais sauf que bon, il y a un .profile par session et qu'en mode graphique le .profile il ne s'éxécute pas forcément (il faut un shell pour ça non ?).
                  Ensuite, à l'heure actuelle, véroler automatiquement un compte user en bidouillant le .profile ce n'est pas facile. Tu le mets où l'éxécutable ? dans ~/bin ? dans /tmp ? Es-tu bien sur de pouvoir y écrire ? de pouvoir y executer un programme ? Tu vas toucher une seule distribution, et encore, quand elle est installée par défaut. Je ne connais pas gnome, mais j'imagine que le probleme est similaire avec la session gnome.
                  Enfin, ça n'élimine pas le fait que ton virus n'aura que des droits users et non root, ce qui interdit pratiquement la compromission du systeme et donc, de bloquer les antivirus qui eux tournent en root.

                  Je suis aussi quasiment convaincu qu'il y a ou qu'il finira par y avoir une interface lancée par freedesktop pour avoir quelque chose de standard, bref, que cet argument n'est pas valable longtemps.
                  Et ?
                  1- il existera toujours des environnements non compatibles freedesktop qui ne comporteront pas ce type de faille.
                  2- il existera toujours des versions de freedesktop compilées par des paranoiaques qui ne permettront pas ce type de faille
                  3- si ce scenario est facilement réalisable, alors freedesktop utilise une technologie pourrie d'un point de vue sécuritaire : mauvais produit => changer produit.

                  A l'heure actuelle, ces 3 points ne sont pas possibles sous MS Windows (ou MacOS : même combat) à cause de son environnement figé et dépendant d'un seul fournisseur, ce qui explique pourquoi un logiciel libre (linux ou firefox, par exemple) est -potentiellement- moins risqué qu'un logiciel propriétaire. La diversité complique énormément le déploiement et c'est valable aussi pour les virus.

                  Ca lui suffit largement pour toucher suffisament de monde.
                  Suffisemment ? Pourquoi pas. Mais ça m'étonnerai que ça touche autant de gens qu'à l'heure actuelle.

                  De plus tu sous-estimes largement les auteurs de virus.
                  Heu, c'est pas pour dire, mais je ne suis vraiment pas un expert windows et la plupart du temps j'arrive à faire sauter la majorité des spywares à la main tellement ils sont mal foutus. Actuellement, windows est tellement pourri, les utilisateurs tellement gavés de marketting débile ("l'ordinateur c'est à la portée de tout le monde sans formation, yaka mettre un firewall, etc.") et leur niveau moyen si bas que les auteurs de spyware / virus ne s'embêtent même plus à les cacher. Et puis, généralement, les antivirus detectent les virus au maximum une semaine apres leur sortie, et les virus vivent rarement plus d'un mois ou deux. Pourquoi se casser la tête à faire de la furtivité alors que les facteurs principaux de diffusion sont la nouveauté et l'ignorance ?

                  Ou autre méthode d'aller regarder la plateforme et lancer le téléchargement du binaire adapté.
                  Faire ça en automatique demande de sacrées compétances que n'ont clairement pas les auteurs de la majorité des virus/spywares que j'ai pu voir trainer sous windows. Sous Unix, il ne suffit pas d'aller ajouter une registry key dans run ou runonce et un binaire unique dans program files ou system32.

                  Encore autre méthode ; embarquer le code source réduit et profiter du fait que quasiment tous les linux ont un compilateur installé, même en desktop.
                  Mais bien sur, déployer une application à partir des sources et de manière automatique c'est super facile (./configure && make && make install :o) ) et la marmotte ...

                  Bref, sauf si *toi* tu es sur une archi exotique, avec des softs vraiment pas courants (et encore), cette diversité ne te protège en rien.
                  Si : elle réduit le risque. Je pense qu'il n'est évidemment pas possible de réduire le risque à zéro, mais on peut le réduire et fortement comprometre la diffusion de virus en rendant (comme c'est déjà le cas sous linux) nettement plus difficile l'installation automatique.

                  Au pire ils touchent 90% des utilisateurs au lieu de 100%, ça ne gêne pas.
                  S'il n'en touchent plus que 30% ça rendrait nettement moins intéressant ce genre de business et ce serait un progrès énorme.
        • [^] # Re: nan rien...

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          Un compte non privilegie n'y change rien justement,(...) et il y reste.
          Beh si justement... Il ne pourra pas y rester car il ne pourra pas s'installer. Si un utilisateur normal peut installer des logiciels (spyware ou non), n'y a-t-il pas un petit problème de séparation de privilège ? N'est-il pas alors temps de revoir sa manière d'installer ? N'est-ce pas justement ce qui est mis en avant dans le texte ? Que sous windows les applications peuvent installer des logiciels à ton insu (via une faille, une fonctionnalité mal avisée comme vbs ou une mauvaise configuration par défaut).
          Je passe sur le fait qu'il ne pourra pas compromettre le systeme et dégager l'antispyware ou l'antivirus ou se rendre invisible aux yeux du root.
          • [^] # Re: nan rien...

            Posté par . Évalué à 2.

            Un utilisateur peut toujours installer un logiciel dans son répertoire personnel (s'il a un quota suffisant et qu'il est sur une partition où l'exécution est autorisée).
            • [^] # Re: nan rien...

              Posté par (page perso) . Évalué à 1.

              Beh justement, ce n'est pas tres intéressant dans le cadre d'un ordi personnel d'autoriser l'exécution dans le home, non ?
              • [^] # Re: nan rien...

                Posté par . Évalué à 2.

                Pourquoi ?
                Tous les logiciels que je compile à la main sont dans ~/.bin, ainsi que les binaires téléchargés en tar.gz (comme Firefox par exemple). C'est pas bien ?
                • [^] # Re: nan rien...

                  Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                  Beh tout betement ça veut dire qu'un programme que tu utilises peut facilement installer des executables à ton insu puisque tu as le droit d'écrire dans des zones éxecutables. Comme dit ici : https://linuxfr.org/comments/642331.html#642331 , le programme crée un binaire, colle son lancement dans un .truc-session et s'installe définitivement. Si un utilisateur n'a pas les droits d'écriture dans les zones éxécutables, il est plus difficile d'installer un programme à son insu.

                  Après, dire que c'est bien ou mal de mettre des trucs dans ~/bin ça dépend de ton point de vue et de tes priorités, mais d'un point de vue sécurité c'est plus risqué que si tu n'avais pas ce droit, donc moins bien.
      • [^] # Re: nan rien...

        Posté par (page perso) . Évalué à 7.

        J'ajouterai que la diversite des distributions aide beaucoup. Ok, tu utilises une faille de Firefox. Deja ca ne te permet pas de toucher ceux qui sont sous Konqueror ou Epiphany.

        Donc ca va te permettre d'executer un binaire.
        * Vu ce qu'on connait de la compatibilite binaire, il faut avoir de la chance, genre que tu le compiles avec gcc 3 ou gcc 4 ca va marcher sur certaines distribs et pas sur d'autres (si la glibc n'est pas compilee avec le meme compilo => risque de segfault).
        * Si tu veux aller plus loin, sous Windows tu sais ce qu'il y a. Sous Linux, est-ce que tu vas trouver wget ou lynks pour telecharger des fichier malicieux ? Est-ce que tu vas infecter Thunderbird, Evolution ou KMail pour choper le carnet d'adresses et spammer les autres ?
    • [^] # Re: nan rien...

      Posté par . Évalué à 10.

      Ben... oui :)

      Tu mets à jour ta machine une fois le patch sorti, quelques heures à quelques jours, et t'as vraiment pas de chance si la faille a été exploitée et ce soit ataquée spécifiquement à toi.

      La magie de linux et d'autres logiciels libre c'est d'avoir un code ouvert, accessible, passé au crible des instituts de sécurité et des profs qui le présente en exemple à leurs étudiants.
      Tout ça amène une réactivité plus importante, un patch souvent si rapide qu'il sort avant la première attaque... dont le risque disparaît donc, comme par magie.

      C'est pas comme les patch IE :)).
      • [^] # Re: nan rien...

        Posté par . Évalué à 0.

        La magie de linux et d'autres logiciels libre c'est d'avoir un code ouvert, accessible, passé au crible des instituts de sécurité et des profs qui le présente en exemple à leurs étudiants.
        Tout ça amène une réactivité plus importante, un patch souvent si rapide qu'il sort avant la première attaque... dont le risque disparaît donc, comme par magie.


        Ca c'est du blabla qui est clairement faux en pratique.

        CodeRed, Nimda, Zotob, ... _TOUS_ etaient bloques par les patchs qui etaient sortis avant le virus.

        IE et Firefox c'est le meme topo aussi.
        • [^] # Re: nan rien...

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Ca c'est du blabla qui est clairement faux en pratique.
          Si tu va par là, on peut dire la même chose du spyware qui vise Konqueror, du ver qui attaque corba, du virus macro d'OpenOffice (pas sûr remarque)...

          Ceci dit, je ne suis pas sur que ce soit faux si on considère le cas des "vrais pirates", je crois qu'ils sont au courant avant la sortie du patch. Après il faudrait poser la question à quelques un d'entre eux pour savoir ce qu'il en est au niveau de la réactivité du Libre. Pas facile.
        • [^] # Re: nan rien...

          Posté par . Évalué à 8.

          Mais combien ne le font pas "parce qu'ils ont une version piratée et ne veulent pas se faire repérer par MS" ? (oui, c'est du vécu)
          Même si c'est pas trop justifié, et que c'est "mérité" si ils se prennent qqch de cette manière, cet état d'esprit n'aide pas à la diffusion des patchs.
          Et il est d'autant plus implanté par les demandes d'activations et autres vérifications. (même si elles sont dans un sens logique)

          Pour le SP2, le temps de terminer le win update, c'est déjà trop tard, c'est déjà rentré. (ca aussi c'est du vécu)
          Et va demander à un noob de downloader le SP2 à partir d'une autre machine protégée (qu'il n'a p-ê pas lui-même) et le transférer (par gravure par exemple).

          Tiens, pour éviter ça, une idée à faire breveter : "Pendant le processus de mise à jour, bloquer TOUT le traffic internet de la machine sauf venant du site d'update"
          • [^] # Re: nan rien...

            Posté par . Évalué à 0.

            Pour le SP2, le temps de terminer le win update, c'est déjà trop tard, c'est déjà rentré. (ca aussi c'est du vécu)

            Si t'as ton firewall qui tourne, j'ai du mal a voir comment cela peut se produire.

            Tiens, pour éviter ça, une idée à faire breveter : "Pendant le processus de mise à jour, bloquer TOUT le traffic internet de la machine sauf venant du site d'update"

            Trop tard, WS03 SP1 (et XP SP2 je crois) font deja ca :+)
        • [^] # Re: nan rien...

          Posté par . Évalué à 3.

          en effet, par contre une série d'exploits n'a pas eu de patch à temps, comme la vulnérabilité du décodeur jpeg.

          Si une vulnérabilité est purement microsoftienne, la politique de publication de vulnérabilités imposée par microsoft aux chercheurs en sécurité fait qu' il y a de grandes chances qu'un patch sorte avant toute attaque massive (mais ça ne veut pas dire que personne n'a exploité la vulnérabilité de manière discrète.

          Si la vulbnérabilité existe aussi dans du code open source (genre ms repompe sur une implémentation open source du jpeg) et que tout le monde est au courrant, là il y a de gros risques que Microsoft n'arrive pas à publier de patch à temps...
          • [^] # Re: nan rien...

            Posté par . Évalué à 2.

            J'en doutes, c'est arrive avec la zlib, MS a sorti le patch a temps.

            Effectivement si l'exploit est diffuse avant qu'on apprenne la faille, evidemment que c'est dangereux, mais c'est le meme topo dans le monde open source, ils n'ont pas encore IPoT installe.
            • [^] # Re: nan rien...

              Posté par . Évalué à 4.

              pour l'affair jpeg, ça s'est passé comme ça en tout cas... comme microsoft avait lié statiquement la librairie jpeg défectueuse dans certains produits, ce qui a fait une belle pagaille de patches...


              Un autre cas de vulnérabilité non-patchée, c'était un exploit IFRAME... à l'époque je venais de passer à firefox, et je me suis dit "ouf..."

              http://www.techweb.com/wire/ebiz/53701292
        • [^] # Re: nan rien...

          Posté par . Évalué à 1.

          Du blabla faux en pratique ? Non, là tu deviens franchement excessif et je commences à douter de tes connaissances pratiques concernant linux par exemple.

          Ce qui est exagéré c'est le caractère automatique de la protection, mais on l'obtient en quelques lignes. La réactivité importante, c'est vrai, la sortie rapide des patchs, c'est vrai. Et ce qui n'a pas été mentionné, c'est la facilité de la mise à jour avec un gnu/linux bien installé. Essaie de mettre à jour une plateforme windows, attention, pas seulement office et xp, mais bien tes logiciels et dis moi si primo, c'est possible et secondo combien de temps cela te prends ?

          C'est un peu facile de balancer à la poubelle tout un commentaire.

          Quand à l'article partial, il s'addresse à un site sponsorisé principalement par microsoft. Tu t'attendais à quoi ?
          • [^] # Re: nan rien...

            Posté par . Évalué à 0.

            Du blabla faux en pratique ? Non, là tu deviens franchement excessif et je commences à douter de tes connaissances pratiques concernant linux par exemple.

            Non c'est une realite, le fait que les sources soient publiques n'a jamais ete prouve comme ayant fortement aide a trouver les failles, la plupart sont reportees par des gens qui font du fuzzing et autres techniques ne necessitant pas les sources, ou par les developpeurs du produit car eux sont capables de comprendre le code.

            Faut rester realiste, un gros projet genre KDE/Mozilla/... il faut connaitre le code pour pouvoir l'analyser, et peu de gens peuvent faire ca.

            Et ce qui n'a pas été mentionné, c'est la facilité de la mise à jour avec un gnu/linux bien installé. Essaie de mettre à jour une plateforme windows, attention, pas seulement office et xp, mais bien tes logiciels et dis moi si primo, c'est possible et secondo combien de temps cela te prends ?

            Ca me prend le meme temps que d'updater un Linux avec des softs venant d'autres sources que la distrib(genre installer Oracle, Opera, etc... ).
            • [^] # Re: nan rien...

              Posté par . Évalué à 5.

              Ca me prend le meme temps que d'updater un Linux avec des softs venant d'autres sources que la distrib(genre installer Oracle, Opera, etc... ).

              Et tout ce que tu donne comme exemple ce sont des logiciels propriétaires....
              • [^] # Re: nan rien...

                Posté par . Évalué à -1.

                Et ? Faut etre realiste, les gens vont utiliser des softs ne venant pas avec les distrib, le logiciel proprietaire ne va pas disparaitre du jour au lendemain.

                Bref, dans le monde reel, Linux a le meme probleme d'update.
                • [^] # Re: nan rien...

                  Posté par . Évalué à 3.

                  Un serveur web avec apache/PHP et {my,postgre}sql plus un sendmail/postfix/exim/... est un exemple tout à fait concret et fréquent du monde réel. Tous ces composants sont libres, inclus depuis longtemps dans toutes les distributions orientées serveur et bénéficient d'un bon suivit de sécurité.
                  Si tu élimine le logiciel propriétaire tu peux très bien rationnaliser la gestion des logiciels.
                  • [^] # Re: nan rien...

                    Posté par . Évalué à 3.

                    Un serveur avec PHP/Apache et {my,prostge}sql ne représente qu'une infîme partie des rôles qu'on peut donner à un linux en entreprise. Pour ma part, je bosse dans le milieu financier et Linux commence a y entrer, mais absolument pas pour ces rôles là, et il est hors de question d'éliminer le propriétaire (ou alors on jette au moins les 3/4 des serveurs linux à la poubelle avec).

                    MAintenant, une vulnérabilité dans la distro est une vulnérabilité dans la distro. Une vulnérabilité dans sybase est une vulnérabilité dans sybase. Dans une entreprise structurée, ceux qui gèrent l'os ne gèrent pas forcément les applicatifs, ce sont des équipes dédiées qui s'en occupent.
                    • [^] # Re: nan rien...

                      Posté par . Évalué à 2.

                      Justement, c'est bien là un des désavantages du propriétaire. C'est que l'intégration dans les distribs n'est pas complète.

                      Quand tu as un problème de sécu dans Postgres et bien tu utilises le gestionnaire de packages de ta distrib et le problème est règlé. Par contre si j'ai bien compris avec Sybase, tu dois travailler de manière non standard et ce pour chaque application propriétaire.

                      S'il y a bien un argument en faveur de la sécurité sous Linux par rapport à Windows. C'est justement qu'il existe une méthode standard pour mettre à jour un package. Et ce pour toutes les applications de la plate-forme. Et ça, on ne retrouvera jamais sous Windows, une mise à jour aussi facile à moins que Microsoft rachète ou détruise tous ses concurents.
                      • [^] # Re: nan rien...

                        Posté par . Évalué à 2.

                        c'est en effet un désavantage sur le plan organisationnel, d'un autre côté on ne met pas à jour tout ensemble, chaque mise à jour doit être testée sous peine de bousiller les systèmes de production.

                        Mais il est vrai que de toutes façons, windows update, sus, wus et ces autres cochonneries ne rivalisent pas avec un simple apt-get upgrade...
                  • [^] # Re: nan rien...

                    Posté par . Évalué à 2.

                    De meme, un serveur web avec IIS/ASP.Net, t'as besoin de rien d'autre, ca n'a vraiment rien a voir.

                    Si tu installes sur ton serveur Apache un outil de blog ou autre en PHP qui n'est pas dans ta distrib, si il y a une faille dans l'outil, meme topo, et ton outil il peut etre GPL ca n'y change rien.
        • [^] # Re: nan rien...

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Au sujet des worms :

          Avec un noyau Linux tu peux aussi ne pas seulement blocker une worm, mais faire carrément mieux...ralentir sa progression, donc tu es encore plus utile et efficace car tu participe de façon plus significative à la sécurisation des réseaux.
          http://linuxfr.org/2003/08/22/13716.html
          • [^] # Re: nan rien...

            Posté par . Évalué à 1.

            J'ai du mal a comprendre en quoi ca le ralentit.
            Si le virus est stupide est fait ca en lineaire alors oui, un virus un tant soit peut intelligent lance plusieurs connections en meme temps sur plusieurs machines en attendant les reponses sur les connections precedentes, et des lors le temps d'attente ne va pas changer grand chose, il agrandira simplement la liste d'attente.
      • [^] # Re: nan rien...

        Posté par . Évalué à 3.

        La magie de linux et d'autres logiciels libre c'est d'avoir un code ouvert, accessible, passé au crible des instituts de sécurité et des profs qui le présente en exemple à leurs étudiants.

        Ouais, faudrait arrêter de se branler la nouille, tu ne crois pas ?
        Je doute que les millions de lignes d'OpenOffice ou Mozilla/Firefox aient été "passées au crible des instituts de sécurité". Quant aux "profs qui le présentent en exemple à leurs étudiants", je ne vois pas pourquoi ce serait un gage de sécurité (et puis présenter OpenOffice en exemple de bonne conception, faut le faire... un logiciel libre n'est pas intrinsèquement un logiciel de qualité).
        • [^] # Re: nan rien...

          Posté par . Évalué à 4.

          Au niveau de la recherche, des methodes pour analyser le code et trouver des défaillances existent. Mais c'est un domaine encore jeune et qui bute naturellement sur l'explosion des combinaisons à tester. C'est impossible à faire sur un logiciel come firefox par exemple. Mais par contre, l'approche contruction d'application par assemblage composants logiciel qui eux sont fiables et securisés est une approche réellement prometeuse. Et dans ce cas il est complétement inconcevable que chacun des composants ne soient pas à code source ouvert.
          • [^] # Re: nan rien...

            Posté par . Évalué à 2.

            des methodes pour analyser le code et trouver des défaillances existent. Mais c'est un domaine encore jeune et qui bute naturellement sur l'explosion des combinaisons à tester


            Il ne s'agit pas uniquement de puissance de calcul, certains problèmes sont indécidables ( cf boucle infinie), et dans tous les cas, rien ne remplace un developpeur.

            Sur l'approche par composants logiciel, je suis d'accord avec toi mais rien n'empeche un composant de ne pas etre à code source ouvert, tant que son interface est fournie. Apres tout l'encapsulation vise justement cet objectif : pouvoir utiliser un composant sans connaitre sa structure interne. D'un point de vue securité, par contre, un code ouvert est indispensable.
            • [^] # Re: nan rien...

              Posté par . Évalué à 4.

              rien n'empeche un composant de ne pas etre à code source ouvert, tant que son interface est fournie

              Ce serai bien mais c'est pas vrai dans la réalité. Certaines propriétés de sécurité ne sont pas conservées par composition. Sans rentrer dans les détails, on peux créer des canaux de communication "caché" en assemblants composants qui analysés seuls sont sécurisés. Donc en fait il faut faire attention en composant et la connaissance de l'interface seule marche pour les propriétés fonctionnelles mais pas pour les propriétés de sécurité. Il ne faut pas forcément connaître tout le code, mais si on ne connaît pas ce qu'on connaît pas, on ne peux pas être sûr à 100 % que la composition est encore fiable.

              Cela suppose que l'attaquant connaisse bien le fonctionnement interne des composants et là encore on ne peux pas vraiment tout cacher non plus. Il y a toujours moyen de faire du reverse ingeneering qui permettrai au createur de virus d'avoir suffisament d'info pour trouver une faille.

              De plus, créer un génrateur d'attaques est interdit pour un logiciel proprio et pas
              pour un logiciel open source. Ce qui fait que les failles de logiciels Windows
              ont bien des chances de n'être connues que par les createurs anonymes de virus
              et pas par des spécialistes du domaine.
              • [^] # Re: nan rien...

                Posté par . Évalué à 1.

                De plus, créer un génrateur d'attaques est interdit pour un logiciel proprio et pas
                pour un logiciel open source.


                Ah bon ? Depuis quand c'est interdit ?
                • [^] # Re: nan rien...

                  Posté par . Évalué à 0.

                  Au fait, je sais plus trop, quelqu'un peut m'aider ?

                  C'est Linusque qui su>><<0r un masque, ou Windaube qui roulaize2000 ?

                  Merci.
      • [^] # Re: nan rien...

        Posté par (page perso) . Évalué à 0.

        N'importe quoi.
        C'est du FUD anti-Ms pur et dur.

        Toutes les failles exploitée par les vers avaient leur patch disponible sur WindowsUpdate, par telechargement automatique.
        Seulement certains desactivent WindowsUpdate, donc je ne vois pas pourquoi ils ne feraient pas pareil sous Linux.

        Quand le probleme se trouve entre la chaise et l'ecran, le nom de l'OS importe peu...
        • [^] # Re: nan rien...

          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

          Mais comme indiqué plus haut, il apparait que beaucoup d'utilisateurs de windows n'ont pas un système à jour (licences non payées etc) et que ce n'est pas dans tradition de ces systèmes d'être mis à jour si couramment, puisque dès fois ça implique un reboot et qu'en plus nul ne sait quels sont les changements réels.

          Par exemple, lorsqu'on lit quelque part que le SP2 implique que les fichiers .mp3 sur le disque dur ne seront plus forcément lisible en bonne qualité si leur statut en copyright est clair, que ce soit vrai ou faux, ça n'incite pas à mettre à jour.
          • [^] # Re: nan rien...

            Posté par . Évalué à 0.

            Ca peut-etre, mais lorsque on parle de l'OS et qu'on le compare a un autre OS, l'OS lui n'est pas a blamer.

            Qu'ils blament le comportement des utilisateurs, le piratage, ... mais l'OS n'est pas en faute.
        • [^] # Re: nan rien...

          Posté par . Évalué à 2.

          Je te signale juste que WindowsUpdate, ça marche pas pour tout le monde. Sur mon Windows 2000 OEM, il ne marche plus depuis longtemps, ainsi que la mise à jour automatique. Du coup, je suis obligé de télécharger les différents patchs à la main avec Firefox et les installer.
          • [^] # Re: nan rien...

            Posté par . Évalué à 2.

            Ben si ca ne marche plus, faut essayer de voir comment reparer la chose.
            Imagines que t'aies le meme probleme sous Linux, tu ferais quoi ?
            • [^] # Re: nan rien...

              Posté par . Évalué à 3.

              Facile, IRC, en deux minutes c'est réparé :) Nan sérieux, je sais pas où chercher de l'aide pour mes soucis windowsiens.
              Sinon, c'est plus la peine, le vaillant ordinateur nous a quitté le week end dernier, malgré un dernier barouf d'honneur. Ce portable n'arrive même plus à l'affichage de la fin du bios. Son enterrement a été très digne, à coup de "vas-tu marcher [CENSURE] !" et et de coups de pieds au derrière.
    • [^] # Re: nan rien...

      Posté par . Évalué à 8.

      À l'heure actuelle, le risque est tout de même infiniment plus faible sous Linux que sous Windows XP.

      Certes, le SP2 améliore un peu les choses, Vista résoudra peut-être le problème, mais ça ne change rien au fait qu'au jour d'aujourd'hui, une distribution Linux répandue est plus secure out of the box qu'un Windows XP SP2.
      • [^] # Re: nan rien...

        Posté par . Évalué à -3.

        Je suis d'accord que le risque est plus faible de par le fait que Windows est plus vise que Linux, mais "distribution Linux répandue est plus secure out of the box qu'un Windows XP SP2", ca ne je ne suis pas d'accord.
        • [^] # Secunia: failles critiques non corrigées

          Posté par (page perso) . Évalué à 7.

          On peut aller voir sur un site comme Secunia quels logiciels ont des failles de sécurité critiques et non corrigées:
          http://secunia.com/
        • [^] # Re: nan rien...

          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

          Je suis d'accord que le risque est plus faible de par le fait que Windows est plus vise que Linux, mais "distribution Linux répandue est plus secure out of the box qu'un Windows XP SP2", ca ne je ne suis pas d'accord.

          Dans l'absolu, pourquoi pas mais ça serait une bonne idée d'étayer avec des arguments. Rien que le fait que l'utilisateur par défaut et principal sur le PC ait les droits d'administration, je trouve ça pas du tout secure. Et ça c'est "out of the box".
          • [^] # Re: nan rien...

            Posté par . Évalué à 1.

            Moi je ne vois justement pas ce que ca change.

            Exemple :

            Monsieur duchmol a son desktop a la maison, il a un compte admin, et un compte "duchmol" sans droits d'admin qu'il utilise tout le temps.

            Alors qu'il est sous le compte "duchmol", il se choppe un ver/spyware/...

            Quel est le resultat pour duchmol ?

            Toutes les donnees qu'il a, elles sont sous le compte duchmol, chaque fois qu'il se logge c'est sous duchmol, le compte duchmol peut ouvrir des ports reseaux et communiquer avec l'exterieur, bref le spyware/ver/... a acces a tout ce qui est interessant sur le systeme, et vu que le gars se logge tout le temps sous duchmol, le ver tourne tout le temps.

            Le gars n'y gagne rien au final, il devra reinstaller la machine, et il perd tout.

            Alors oui, un compte admin c'est tres bien sur des serveurs ou t'as plusieurs comptes differents et faut faire une distinction, mais sur la plupart des desktops c'est a peu pres inutile, car si le compte de l'utilisateur est viole(qu'il soit admin ou pas), ben vu que tout est sous ce compte, tout est perdu.
            • [^] # Re: nan rien...

              Posté par (page perso) . Évalué à 5.

              Monsieur duchmol a son desktop a la maison, il a un compte admin, et un compte "duchmol" sans droits d'admin qu'il utilise tout le temps.
              Alors qu'il est sous le compte "duchmol", il se choppe un ver/spyware/...
              Quel est le resultat pour duchmol ?
              Le spyware ne pourras pas se dissimuler des outils antivirus et firewalls (lancés en tant qu'administrateur). Pour commencer.

              Ensuite, il ne pourras pas réécrire des exécutables, et dans le cas d'un ver il ne pourras pas forger de paquets. Il ne pourras pas non plus empêcher l'installation du correctif de sécurité par le système de mise à jour.

              Enfin, si Mr Duchmol a une femme qui bosse sur un projet important pour elle, il ne laisseras pas le ver compromettre cela.

              Faudrais vraiment organiser des cours sur les notions basiques de sécurité à microsoft: la séparation des privilège c'est un peu un principe de base.

              Le problème c'est qu'il peut simuler l'invite de mot de passe. Faudrais trouver une parade, par exemple en ajoutant une fonction qui afficherais un secret connu de l'utilisateur et de l'administrateur (une photo ?), et en empêchant les applications louches d'y accéder. Ou alors on pourrait généraliser le système de ctrl+alt+backspace en codant un truc qui masque toutes les applications demandant un mot de passe. En attendant, c'est quand même beaucoup plus compliqué pour le ver qui doit trouver une excuse pour demander le mot de passe à l'utilisateur, et le faire de manière crédible.
              • [^] # Re: nan rien...

                Posté par . Évalué à -1.

                Le spyware ne pourras pas se dissimuler des outils antivirus et firewalls (lancés en tant qu'administrateur). Pour commencer.

                Il pourra se dissimuler de plein de manieres, eviter un anti-virus c'est pas vraiment le probleme, tu connais bcp d'anti-virus qui bloquent les spyware par exemple ?
                Firewall, idem, suffit d'injecter du code dans un processus de l'utilisateur et c'est regle, pas besoin d'etre admin pour ca.

                Ensuite, il ne pourras pas réécrire des exécutables, et dans le cas d'un ver il ne pourras pas forger de paquets. Il ne pourras pas non plus empêcher l'installation du correctif de sécurité par le système de mise à jour.

                Forger des paquets c'est tellement utile qu'aucun virus ne fait ca aujourd'hui, quand a reecrire des executables, il suffit d'ecrire des nouveaux executables, pas besoin de reecrire.
                Quand a installer le correctif, quel est le besoin ? T'as un virus deja installe, installer le correctif ne va rien changer, le virus sera toujours la.

                Enfin, si Mr Duchmol a une femme qui bosse sur un projet important pour elle, il ne laisseras pas le ver compromettre cela.

                C'est bien le seul avantage, et pour ca il faut que plusieurs comptes aient ete cree, ce qui n'est malheureusement pas souvent le cas.

                Faudrais vraiment organiser des cours sur les notions basiques de sécurité à microsoft: la séparation des privilège c'est un peu un principe de base.

                Moi je crois plutot que tu devrais arreter de repeter des notions de securite qui si elles sont logiques dans un environnement d'entreprise (plusieurs utilisateurs, IDS, ...) ne sont pas si efficaces dans un environnement desktop ou les choses a proteger sont differentes(tout est dispo depuis le meme utilisateur).

                En attendant, c'est quand même beaucoup plus compliqué pour le ver qui doit trouver une excuse pour demander le mot de passe à l'utilisateur, et le faire de manière crédible.

                Malheureusement ca ne l'est pas, tres souvent il lui suffit de demander, simplement en mettant comme titre un truc qui fait un peu peur a l'utilisateur et qui commence par "Microsoft Windows" pour le rendre officiel.
                • [^] # Re: nan rien...

                  Posté par . Évalué à 2.

                  C'est bien le seul avantage, et pour ca il faut que plusieurs comptes aient ete cree, ce qui n'est malheureusement pas souvent le cas.

                  Dans les install parties on explique toujours l'intérêt de faire plusieurs comptes distinct de l'administrateur. Et les arguments sont très bien reçus.
                  C'est encore une mauvaise habitude de windowsien que de n'utiliser qu'un seul compte pour tout le monde. Et ce n'est pas uen fatalité, avant même de connaître Linux il y avait déjà plusieurs comptes sur le windows 98 de l'époque (ce qui n'avançait à rien en terme de sécurité avec un win98).
                • [^] # Re: nan rien...

                  Posté par . Évalué à 6.

                  Chez moi : Madame, Monsieur, quatre enfants, cela donne sept comptes (administrateur plus six comptes perso) que ce soit sous Linux ou sous Windows 2000 ; et c'est d'une banalité affligeante. Entre parenthèses, depuis que chaque compte utilisateur ne dispose plus de privilèges particuliers, je n'ai plus eu à réparer ou même réinstaller Windows 2000. Mes charmants bambins (plus particulièrement les ados) avaient tendance à me l'embourber jusqu'au moyeu...

                  Et comme j'ai un PC qui fonctionne sous Linux et Windows 2000 avec les mêmes règles de base, je confirme ce qu'ont raconté en beaucoup d'occasions pas mal d'intervenants : Linux est bien plus simple à administrer dans ce cas de figure. Il semble qu'un compte utilisateur simple sous Windows se comporte comme s'il était orphelin du compte administrateur. Des tas de softs qui fonctionnent sans problème sur le compte admin (outils de développement, de gravage de CD, jeux) fonctionnent mal ou pas du tout sur les comptes utilisateurs. Les softs équivalents (sauf pour les jeux) fonctionnent nickel dans les mêmes conditions sous Linux.
                • [^] # Re: nan rien...

                  Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                  le virus/spyware s'installe grâce à UNE faille d'un logiciel.
                  L'utilisation d'outils simple comme ps, netstat, find ... permettra de détecter son activité et de l'éradiquer.
                  Si on travaille en root il suffit au virus/spyware d'ajouter un rootkit pour modifier ces commandes de base ou ajouter des modules noyaux qui masqueront son activité !
                  Après il n'y plus qu'a reformater toute la machine pour s'en tirer. Comme sous windows où même s'il n'y a qu'un utilisateur il faut au moins qu'il soit "utilisateur avec pouvoir" et alors il peut allègrement détruire la base de registre et autre plaisanterie comme arréter l'antivirus, le firewall, ...
                  PbPg me dira que ce n'est pas la faute de windows si des applications tièrces sont mal développées et ne fonctionnent qu'avec un "utilisateur avec pouvoir", mais à part que Office à longtemps fait partie de ses applications (impossible de modifier sa barre de menu en utilisateur simple, ....), le modèle de sécurité de windows est tellement obscure pour l'utilisateur et développeur lambda que en général XP, 2000, NT sont équivalent en terme de sécurité que 98, 95, 3.1 .. DOS
                  • [^] # Re: nan rien...

                    Posté par . Évalué à 0.

                    L'utilisation d'outils simple comme ps, netstat, find ... permettra de détecter son activité et de l'éradiquer.

                    Ah parce que tu crois qu'un utilisateur lambda sait que ps, netstat, find, ... existent et sait comment les utiliser ? Tu reves.

                    Si on travaille en root il suffit au virus/spyware d'ajouter un rootkit pour modifier ces commandes de base ou ajouter des modules noyaux qui masqueront son activité !

                    Oui, mais si tu travailles en utilisateur il peut se cacher parmis les differents fichiers que tu as(genre prendre un de tes documents et se renommer mondocument.txt.bak, ou se nommer toto.mp3 dans ton repertoire de mp3 et hop, bien cache) et ca devient des lors largement assez dur a trouver pour le commun des mortels.

                    le modèle de sécurité de windows est tellement obscure pour l'utilisateur et développeur lambda que en général XP, 2000, NT sont équivalent en terme de sécurité que 98, 95, 3.1 .. DOS

                    Obscur pour les developpeurs qui ne prennent pas la peine de se documenter c'est sur, mais ca c'est le probleme des developpeurs, ils sont senses etre assez intelligents pour comprendre un systeme de permission classique.
            • [^] # Re: nan rien...

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              Alors qu'il est sous le compte "duchmol", il se choppe un ver/spyware/...
              Quel est le resultat pour duchmol ?


              Aucun !

              Les "méchants virus" de l'époque 16bits qui effaçaient ton disque dur ou corrompaient les données persos n'existent plus (ou du moins, je n'en entend plus parler).

              La majorité des attaques à un but commercial derrière :
              - récupération des données persos pour des bases marketing
              - zombification du PC pour l'utiliser comme plate-forme d'attaque ou de relais mail.

              Donc les photos de famille ne disparaitront pas et les lettres pourront éventuellement être infectées par un macro-virus mais ne seront pas modifiées.

              Et les anti-virus seront protégés contre une modification les empéchants de voir ces spyware.


              Et pour revenir à Windows Update, c'est beau, ça marche bien, mais internet est tellement saturé en attaque que ton ordi est infecté avant même d'avoir installé les patchs ou installé un firewall si tu n'en as pas sur un CD (cas vécu).

              Oui on peut utiliser les régles de "firewall" de base associé à chaque carte réseau, mais il faut le faire avant de se connecter (et en plus je ne sais même pas si cela serait possible de faire marcher windows update en fermant tous les ports en entrées, sachant que le navigateur crée une connexion sortante)

              Si tu as oublié de débranché ton cable réseau, c'est mort, tu es bon pour une réinstall

              D'ailleurs c'est un peu pour cela que j'utilise Linux, je n'ai pas besoin de sortir une checklist chaque fois que je me connecte sur internet au cas ou un logiciel installé aurait modifié mes paramétres (surtout du côté des services)

              Et puis je n'ai pas 10~15% de CPU bouffés par un antivirus sous Linux.

              Maintenant, je suis sur qu'il peut y avoir des winbox secure, mais il faut être paradoxalement encore plus parano que sous linux.
    • [^] # Re: nan rien...

      Posté par (page perso) . Évalué à 7.

      Dans ce cas explique moi comment se fait-il qu'un Windows connecté à Internet après install ne tient pas 10 minutes sans être pourri de virus. Testé et approuvé par moi-même. Je n'en croyais pas mes yeux mais il faut croire que si : Windows XP est une passoire.

      Maintenant j'ai ma Cooker depuis des années connectée au net sans firewall ni antivirus et jamais rien eu.

      Donc tu peux me faire croire que Windows est plus touché car plus répandu mais 3 ans ça fait juste 157 680 fois plus de temps de vie. Ne me dis pas qu'il y a 157 680 fois plus de Windows dans le monde que de Linux tu ne serais pas crédible :)

      L'association LinuxFr ne saurait être tenue responsable des propos légalement repréhensibles ou faisant allusion à l'évêque de Rome, au chef de l'Église catholique romaine ou au chef temporel de l'État du Vatican et se trouvant dans ce commentaire

      • [^] # Re: nan rien...

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Peut-être que la proportion de vers n'est pas linéairement dépendante de la proportion d'utilisateurs de l'OS (genre si l'OS est n fois plus utilisé il a plus que n fois plus de chances d'être attaqué).

        pertinent adj. Approprié : qui se rapporte exactement à ce dont il est question.

        • [^] # Re: nan rien...

          Posté par . Évalué à 5.

          GNU/Linux est beaucoup plus sécurisé que Windows, non pas à cause de la réactivité des correcteurs, mais principalement grâce à la prise en compte dès le début de sa conception, des contraintes de sécurité imposées par une utilisation en réseau. Les systèmes UNIX sont mieux faits que Windows ou l'ancien Mac OS qui ont été conçus au départ pour du monoposte et qui malgré toutes les bidouilles pour en faire des systèmes capables de fonctionner correctement en réseau, ne tiennent pas la route face à GNU/Linux, BSD, Mac OS X et autres UNIX.
          • [^] # Re: nan rien...

            Posté par . Évalué à 2.

            C'est interessant ca, vas-y developpe, qu'est ce qui n'a pas ete pris en compte a la conception de NT ?
            • [^] # Re: nan rien...

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              Le droit d'execution sur un fichier, qui empèche de cliquer bêtement sur femme_a_poil.jpg.exe ?
              • [^] # Re: nan rien...

                Posté par . Évalué à 2.

                Le droit d'execution sur un fichier c'est la depuis longtemps, la maniere dont c'est applique par le browser/soft de mail/... pour des softs downloades c'est autre chose.

                Mais bon, cette feature n'a de toute facon rien a voir avec le fait qu'il y ait un reseau ou pas.
                • [^] # Re: nan rien...

                  Posté par . Évalué à 0.

                  LE problème de Windows c'est avant tout la gestion des droits qui est censé être faite par les logiciels, et non par le noyau, ainsi que l'accès total au périphériques.
                  • [^] # Re: nan rien...

                    Posté par . Évalué à 1.

                    Ah tiens c'est nouveau ca, j'etais pas au courant, tu peux developper et donner des exemples ?
                • [^] # Re: nan rien...

                  Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                  Je me sers vraiment rarement de windows, mais il me semble que même XP se base sur l'extention .exe, .com, etc, pour savoir si il doit executer un fichier ou non ?
                  Donc quand je reçois un truc.doc.exe, si je le sauvegarde sur mon disque dur il suffit que je double clic dessus pour le lancer, pensant qu'il allait m'ouvrir word, me trompe-je ? Mon Ubuntu n'a pas cette "feature"...
                  • [^] # Re: nan rien...

                    Posté par . Évalué à 1.

                    Il y a 2 choses :

                    - Chaque fichier a des permissions, une de ces permissions est la permission d'executer
                    - L'OS regarde les extensions pour determiner si il va tenter d'executer un soft, que le soft ait l'extension .exe ne signifie pas que l'execution va s'effectuer.

                    Bref, il suffirait a Outlook/IE/... d'enlever le droit d'execution des fichiers qu'ils sauvent.
                    • [^] # Re: nan rien...

                      Posté par . Évalué à 3.

                      Mais pourquoi le leur mettent-ils??
                    • [^] # Re: nan rien...

                      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                      Parfait, tu peux rapporter le bug (avec un priorité critique de préférence) pour que les équipe de dev le corrige ?
                      Je n'ai malheuresement pas accés à votre bugtracker ...
                      • [^] # Re: nan rien...

                        Posté par . Évalué à 1.

                        Je ne suis malheureusement pas convaincu du tout que ce soit un bug serieux, le soft ne fait rien de dangereux en lui-meme, c'est l'utilisateur qui lance qqe chose qu'il n'est pas sense lancer, apres avoir telecharge qqe chose qu'il n'est pas sense telecharger.

                        On peut enlever le droit d'execution, mais dans ce cas faut donner un moyen assez simple de le remettre, qui donc nous dit que les utilisateurs ne vont pas simplement utiliser ca pour remettre le droit d'execution car l'e-mail ou la page web leur dira de le faire ?

                        C'est malheureusement pas si simple de proteger des gens qui ne connaissent rien a l'informatique d'eux meme.
                        • [^] # Re: nan rien...

                          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                          Je comprends pas. Dans nautilus, si je renome toto.mov en toto.mov.doc, ou toto, ou toto.tif... il continue a me lancer Totem quand je clic dessus et non OOo, Gimp, etc, ce qui est logique, le type du fichier n'est pas extrapolé de l'extension.
                          Pour les executable, c'est encore plus flagrant, je dois changer les permission pour autoriser l'execution.
                          Le mode de fonctionnement de Windows a ce niveau facilite grandement le virussage du système a mon avis, avec en plus le fait de cacher par défaut l'extention (en tout cas sur les derniers windows fraichement installé que j'ai vu).
      • [^] # Re: nan rien...

        Posté par . Évalué à 1.

        j'en connais qui ont des windows sans anti virus et sans pare feu connecte a internet, et qui n'ont aucun probleme avec.

        J'ai eu du mal a y croire, mais si si, c'est vrai.

        Le truc c'est que, eux, ils savent s'en servir de windows, ils se contentent pas de dire "c'est windows donc ca pux0r".
        Et ils font ce que font tous les geeks ici : ils maintiennent leur systeme a jour (ca evite deja beaucoup de problemes)
        • [^] # Re: nan rien...

          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

          Je te parle d'un Windows après l'installation. Pas le temps de mettre à jour que c'est pourri de virus.

          Et sinon moi aussi j'ai un pote qui me disais "Aucun virus ni spyware" jusqu'à ce qu'il passe un antivirus et qu'il se rende compte qu'il n'y avait pas plus échappé que les autres.

          Et puis je peux te ressortir une veille Mandrake 5.3 si tu veux et je suis sûr que son temps de vie avant infection sera très largement plus long que 10 minutes.

          L'association LinuxFr ne saurait être tenue responsable des propos légalement repréhensibles ou faisant allusion à l'évêque de Rome, au chef de l'Église catholique romaine ou au chef temporel de l'État du Vatican et se trouvant dans ce commentaire

          • [^] # Re: nan rien...

            Posté par . Évalué à 1.

            moi aussi je te parle d'un windows apres l'installation (SP2, evidemment).

            Et quand ils disent ne pas avoir de virus, c'est qu'ils n'on pas de virus.


            Et puis je peux te ressortir une veille Mandrake 5.3 si tu veux et je suis sûr que son temps de vie avant infection sera très largement plus long que 10 minutes.
            d'un autre cote essaye d'installer un win98 meme sans pare feu ca doit se passer plutot pas mal.
            • [^] # Re: nan rien...

              Posté par (page perso) . Évalué à 1.

              Donc soit ils ont beaucoup de chances, soit je n'en ai pas eu :)

              Mais bon en même temps je ne suis pas un cas isolé http://www.realtechnews.com/posts/1511

              L'association LinuxFr ne saurait être tenue responsable des propos légalement repréhensibles ou faisant allusion à l'évêque de Rome, au chef de l'Église catholique romaine ou au chef temporel de l'État du Vatican et se trouvant dans ce commentaire

              • [^] # Re: nan rien...

                Posté par . Évalué à -1.

                non, c'est pas de la chance, c'est juste qu'ils savent comment marche windows et ils sont capable de l'administrer correctement.

                Un peu comme beaucoup de linuxiens avec leurs machines ici, en fait et qui se gargarisent de leur securite soi disant tellement superieur au reste du monde (en pretendant que les millions de lignes de codes FF ou OOo ont ete audite par je sais pas combien d'institut de securite).
                • [^] # Re: nan rien...

                  Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                  Je ne vois pas ce que viens faire l'administration là-dedans. Je te parle d'une installation. Si tes copains savent comment à l'installation désactiver les services succeptibles de recevoir des virus, je suis preneur car de ce coté là Windows ne m'a jamais rien demandé contrairement à une Mandriva (ou autres).

                  Et en mode non-expert, une Mandriva (ou autres) ne t'installent pas de services vérolés en les laissant en route même si ils ne servent à rien pour un poste isolé (hors réseau entreprise).

                  Après je ne remet pas en cause qu'un Windows bien administré est sécurisé. Comme toi j'ai des copains qui ont un Windows bien configuré avec peu des services lancés et ça marche bien mais de base Windows n'est pas sécurisé (sauf le SP2 qui a un pare-feu mais où les services inutiles sont toujours là).

                  L'association LinuxFr ne saurait être tenue responsable des propos légalement repréhensibles ou faisant allusion à l'évêque de Rome, au chef de l'Église catholique romaine ou au chef temporel de l'État du Vatican et se trouvant dans ce commentaire

                  • [^] # Re: nan rien...

                    Posté par . Évalué à 2.

                    c'est clair que s'il faut se taper netsh et autres pour fermer correctement un Windows, il y a comme un soucis...
                  • [^] # Re: nan rien...

                    Posté par . Évalué à 2.

                    Si tes copains savent comment à l'installation désactiver les services succeptibles de recevoir des virus, je suis preneur car de ce coté là Windows ne m'a jamais rien demandé contrairement à une Mandriva (ou autres).

                    Oui enfin on peut aussi réfléchir un peu, et éviter d'être connecté à Internet pendant l'installation. Ensuite si on est prévoyant on a soit mis directement le SP2 avec son firewall, soit un firewall gratuit quelconque (genre ZoneAlarm) qui permet d'éviter les catastrophes à la première connexion sans patches.
                    • [^] # Re: nan rien...

                      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                      Oui enfin on peut aussi réfléchir un peu, et éviter d'être connecté à Internet pendant l'installation.

                      Le machin d'activation toussa, il ne t'inviterait pas un peu à être connecté à Internet ?
                    • [^] # Re: nan rien...

                      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                      Oui enfin on peut aussi réfléchir un peu, et éviter d'être connecté à Internet pendant l'installation.

                      Le machin d'activation toussa, il ne t'inviterait pas un peu à être connecté à Internet ?
                      • [^] # Re: nan rien...

                        Posté par . Évalué à 1.

                        Si ça n'a pas changé, tu as 15 jours pour activer ta copie de Windows, ce qui te laisse amplement le temps d'installer / activer ton firewall, connecter la machine à Internet puis faire les mises à jour.
                    • [^] # Re: nan rien...

                      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                      Oui enfin on peut aussi réfléchir un peu, et éviter d'être connecté à Internet pendant l'installation. Ensuite si on est prévoyant on a soit mis directement le SP2 avec son firewall, soit un firewall gratuit quelconque (genre ZoneAlarm) qui permet d'éviter les catastrophes à la première connexion sans patches.
                      C'est intuitif ça encore.
                      Donc je résume : tu installe Mandriva, tu télécharge zonealarm en toute sécurité, et enuite tu débranche le cable et tu passe à windows.
                      • [^] # Re: nan rien...

                        Posté par . Évalué à 1.

                        C'est pourtant pas complique a comprendre :

                        a) Installe XP sans etre connecte au reseau
                        b) Demarre le firewall de XP
                        c) Connecte au reaseau et le SP2 + autres patches plus recents
                        d) Redemarre

                        Il y a quoi de complique la dedans ?
                        • [^] # Re: nan rien...

                          Posté par . Évalué à 3.

                          Bah,
                          - c'est pas intuitif (qui aurait l'idée de débrancher completement sa machine pour installer quoique ce soit ?) ;
                          - c'est pas ergonomique (Ce n'est pas indiqué à l'écran, et ce n'est pas la procédure classique lorsqu'on installe quelque chose. De plus le firewall XP, il faut le trouver, hein...) ;
                          - c'est pas indiqué dans le mode d'emploi (cette notion existe-t-elle encore ?) ;
                          - c'est une solution de geek (quel débutant va lire linuxfr ou generationnt, ou etc, pour installer son XP ? et quid du mec qui est chez wanadoo dont l'interface utilisateur bloque tout accès aux propriété de la connexion réseau ?) ;
                          - et ça fait un peu bidouille (franchement, c'est pas dans "l'esprit microsoft")...

                          Sinon, en effet, il n'y a rien de compliqué :-)
            • [^] # Re: nan rien...

              Posté par . Évalué à 4.

              Ben sp2, ils ont un firewall activé par défaut si je ne me trompe (bon aprés, il faut faire attention a ne pas installer un logiciel malveillant qui désactivera tranquillement le firewall. Enfin je dis ça, c'est juste pour troller un peu sur la séparation admin/utilisateur...).

              D'ailleurs il me semble que les problèmes de configuration dont parle la lettre visent bien windows avant sp2. Les vers ça rentrent bien par quelques part, et les problèmes de configuration de windows c'etait bien d'avoir je ne sais combien de ports ouverts sur le monde par défaut. La réponse de microsoft ne me semble d'ailleur pas la bonne, compliquer la vie des utilisateurs avec la configuration d'un firewall alors qu'il suffisait de livrer des windows correctement configuré, avec une politique de 0 port ouvert par defaut.
              Alors pBpG me dirai avec raison que le problème est donc réglé, et il a surement raison, mais bon, on ne refait sa réputation en quelques mois, la pdm des windows antérieurs à XP SP2 encore vivace permet de dire, avec le minimum nécessaire de mauvaise foi, que les problèmes de Windows sont tout à fait actuels :)

              Moi si je tourne sans firewall sous linux, ce n'est pas parce que j'ai une confiance aveugle dans le logiciel libre, mais bien parce que ma distribution ne m'expose pas sans raison. Si je me prends quelques choses, ce sera du a une faille dans mon navigateur ou mon client mail, voir simplement de ma faute, mais pas a cause d'un obscure service qui tourne alors que je ne lui ai rien démandé.

              (note, vu ma relative non maitrise du sujet, il est possible que je dise absolument n'importe quoi. :))
              • [^] # Re: nan rien...

                Posté par . Évalué à -3.

                putin, quand je dit que le mec a pas de pare feu, c'est qu'il a PAS de pare feu, vous savez lire ou bien?
                Qu'il soit active par defaut ne change rien, le mec le desactive une fois installe.
              • [^] # Re: nan rien...

                Posté par . Évalué à 2.

                Pas besoin de désactiver le firewall ^^

                Mon frère a le firewall windows, et il s'active apres l'activation du réseau ^^ il est obligé de débrancher sa freebox avant de booter sinon il choppe un virus.

                Ensuite certains fournisseur d'acces filtrent les virus / spyware; ce qui permet de laisser un windows sans trop de risque... J'ai un copain qui a un fournisseur comme ça, ben il a jamais configuré son xp, et un jour il nous a apporté son disque dur car un virus avait fait son chemin :(

                par défaut un linux est en général plus sécurisé qu'un windows, ne serai-ce par l'absence de serveur lancé/installé par défaut ^^
                Ensuite le fait d'encourager les utilisateurs a ne pas utiliser un compte root permet que si l'un est infecté, l'autre reste tranquille ^^

                et puis c'est vrai que le manque de compatibilité binaire entre les distribs, rend la création d'un virus un poil rude ^^ ( sans compter qu'on peut avoir un /usr en read only, et la pour infecter un prog dedans, c'est plus dur ^^ ) et un live cd, un reboot et on en parle plus ^^ c'est bô linux ^^

                Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

                • [^] # Re: nan rien...

                  Posté par . Évalué à 2.

                  Euh, je ne veux pas t'ôter une raison de râler sur windows (ne t'inquiète pas, il en reste beaucoup beaucoup), mais si ton frère active le mode routeur de sa freebox et fait le suivi (on traduit comment "forwarding" en bon français?? transfert? suivi??) de ports s'il s'agit d'un serveur, et bien il ne sera plus obligé de la débrancher...
                  • [^] # Re: nan rien...

                    Posté par . Évalué à 2.

                    le pb c'est qu'il a un bi-boot win/linux, et il aimerai bien avoir encore les services qui fonctionne quand il passe sous linux ( c'est vrai que c'est par fréquent mais bon ^^ )

                    Je lui en parlerai quand même.

                    sinon je rale peu ( mais quand même un peu ) sur windows, et j'ai même encore un 98 ( légal et qui sert 1x par trimestre) et une licence d'un xp qui n'a jamais démarré pour cause de désintégration volontaire de la partition sur laquelle il était installé ( mais acer fait chier pour le remboursement :( )

                    je fais comme les utilisateurs de win-win je ne vois pas l'utilité de regarder a coté :-) sauf que moi je suis sous linux ( mandriva / débian ) et le système vient avec bcp plus de truc qu'un démineur/freecell/pinball

                    Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

                • [^] # Re: nan rien...

                  Posté par . Évalué à 2.

                  Mon frère a le firewall windows, et il s'active apres l'activation du réseau ^^ il est obligé de débrancher sa freebox avant de booter sinon il choppe un virus.

                  Faudrait dire a ton frere d'installer le SP2...
          • [^] # Re: nan rien...

            Posté par (page perso) . Évalué à 0.

            >> Je te parle d'un Windows après l'installation. Pas le temps de mettre à jour que c'est pourri de virus.

            J'ai pas testé, mais je te crois sur parole.

            Cependant il me semble que le problème est dès lors, le mode distribution de windows, pas (forcément) windows en soi.

            Idéalement tu devrais pouvoir installer facilement une version à jour, malheureusement, ce n'est pas accessible au grand public.

            Cependant, comment se comporte un XP installé "offline", dont tu as activé le firewall (ce qui est le cas par défaut en SP2) pour bloqer la plupart du traffic, avant de le lancer sur le net?
        • [^] # Re: nan rien...

          Posté par . Évalué à 4.

          J'ai Windows, je sais m'en servir (Vu qu'on me paye assez cher dans des très grosses boites pour m'occuper des server windows, je dois pas être très loin de la vérité). J'ai un premier routeur/firewall netgear et encore un OpenBSD après.
          Mon OpenBSD trappe une attaque non patché pour windows environ 3 fois par jour. Et une attaque patchée depuis moins de trois mois toutes les 20-25 minutes.

          En direct sur l'internet (ie dans la DMZ, sans firewall ni anti-virus) ma machine tient le coup 45 minutes à peu près.
          Mon reccord est avec une machine fraichement réisntallée avec le CD Windows XP SP1 qui a tenu 3 minutes 30 avant de se faire infecter (par un hack netbios en plus)

          Sur un Windows professional standard je ne vois pas comment on peut éviter une infection éclair à moins d'éteindre 90% des services et de tuer l'explorer. (Et faire super attention à ce qu'ils ne se relance pas).

          C'ets peut-être parceque je suis sur le réseau Free à Paris. Mais ici AV+Firewall à jour AVANT de connecter la machien à internet c'ets uen nécessité...
          • [^] # Re: nan rien...

            Posté par . Évalué à 0.

            Mon OpenBSD trappe une attaque non patché pour windows environ 3 fois par jour. Et une attaque patchée depuis moins de trois mois toutes les 20-25 minutes.

            J'aimerais bien savoir quelle est cette attaque non patchee, des details ?

            Mon reccord est avec une machine fraichement réisntallée avec le CD Windows XP SP1 qui a tenu 3 minutes 30 avant de se faire infecter (par un hack netbios en plus)

            Sur un Windows professional standard je ne vois pas comment on peut éviter une infection éclair à moins d'éteindre 90% des services et de tuer l'explorer. (Et faire super attention à ce qu'ils ne se relance pas).


            Il y a un firewall sur XP, il serait de bon ton de le demarrer avant d'aller te promener avec une machine qui n'est pas a jour niveau patch, ca me parait logique non ? Quand a l'anti-virus, je n'en vois toujours pas l'utilite, si il n'y a pas da faille, le virus ne passe pas. Pour qq'un qui sait ce qu'il fait, l'AV n'est pas necessaire.
            • [^] # Re: nan rien...

              Posté par . Évalué à 1.

              J'aimerais bien savoir quelle est cette attaque non patchee, des details ?

              Souvent des floods/overflow sur IIS ou Exchange (integer overflow DDos) Mais aussi des attaques par générations de paquets fragmentés (le plus courant).

              Il y a un firewall sur XP, il serait de bon ton de le demarrer avant d'aller te promener avec une machine qui n'est pas a jour niveau patch

              a) Le truc qui sert de parefeu à Windows XP me fait bien rire, je lui accorde une confiance très réduite (surtout qu'il est pas forcément au top quand il s'agit d'empécher des infos de sortir de ma machine).
              b) Pour avoir le firewall XP il faut quand même un CDRom (ou une bonne blague de partition de restore) relativement à jour. Il existe des gens (et ils sont nombreux) qui n'on pas acheter leur ordinateur il y a moins de 8 mois et qui de fait peuvent ne pas avoir le firewall dans leur installation par défaut.
              c) J'aime pas du tout windows XP. Autant j'apprécie à leur juste valeur 2003 serveur et Windows 2000 professionnal, autant XP ne m'apporte rien et même me coute a cause du temps que je passe à désactiver l'ensemble des des blings-blings dont je me fout royalement.

              Quand a l'anti-virus, je n'en vois toujours pas l'utilite, si il n'y a pas da faille, le virus ne passe pas. Pour qq'un qui sait ce qu'il fait, l'AV n'est pas necessaire.

              Quand le seul programme qui permet de mettre à jour ton système a la facheuse habitude de charger en mémoire et d'executer les images malformées qu'il ramasse au hasard d'internet, on est jamais trop prudent. Et puis c'est pas forcément exclusivement moi qui me sert de toute mes machines en permanence. Des fois je sécurise une machine pour des amis, ou je créé un compte pour un pote sur ma machine.
              • [^] # Re: nan rien...

                Posté par . Évalué à 0.

                Souvent des floods/overflow sur IIS ou Exchange (integer overflow DDos) Mais aussi des attaques par générations de paquets fragmentés (le plus courant).

                Ok, mais qu'entend tu par "non patchee" ? Si tu es sur que c'est une faille que l'on devrait corriger et qui ne l'a pas ete, je serai ravi d'avoir une capture reseau de la chose.

                Le truc qui sert de parefeu à Windows XP me fait bien rire, je lui accorde une confiance très réduite (surtout qu'il est pas forcément au top quand il s'agit d'empécher des infos de sortir de ma machine).

                Il est largement suffisant pour te proteger pendant que tu patches

                Pour avoir le firewall XP il faut quand même un CDRom (ou une bonne blague de partition de restore) relativement à jour. Il existe des gens (et ils sont nombreux) qui n'on pas acheter leur ordinateur il y a moins de 8 mois et qui de fait peuvent ne pas avoir le firewall dans leur installation par défaut.

                Ah bon ? Il est la par defaut, si tu as XP installe, le firewall il est la.

                J'aime pas du tout windows XP. Autant j'apprécie à leur juste valeur 2003 serveur et Windows 2000 professionnal, autant XP ne m'apporte rien et même me coute a cause du temps que je passe à désactiver l'ensemble des des blings-blings dont je me fout royalement.

                Ca je suis d'accord avec toi, mais d'autres gens ont une opinion differente, les gouts et les couleurs...
                • [^] # Re: nan rien...

                  Posté par . Évalué à 4.

                  Ok, mais qu'entend tu par "non patchee" ? Si tu es sur que c'est une faille que l'on devrait corriger et qui ne l'a pas ete, je serai ravi d'avoir une capture reseau de la chose.

                  Si tu es VRAIMENT interressé ca peut se faire. Je lance le frame graber et je laisse tourner un jour ou deux. Mais je dois reconnaitre que la perspective de palucher toute la capture pour retrouver la série de paquets que j'ai logué dans mon firewall ne m'enchante guère. Maintenant si c'est pour la bonne cause, je peux faire (envois moi un email ou un message linuxfr)

                  Il est largement suffisant pour te proteger pendant que tu patches
                  Ah bon ? Il est la par defaut, si tu as XP installe, le firewall il est la.

                  Si on parle bien de la même chose (ie de la cause à cocher pour activer la protection d'interfaces dans XP SP1), laisse moi tout d'abord te dire que je trouve le terme "firewall" un poil exagéré. Ensuite lors de mon record (3'30'') mon XP avait cette case cochée (mais bon je me suis fait infecter par une attaque NetBios... Que fout le réseau Free à authoriser le routage du netbios ? Mystère)

                  Ceci étant, et avec totu le respect que je te dois, jepense que je ferais tout de même mes installs windows autant professionelles que pour les particuliers en conservant mon couple firewall à jour/AV à jour avant le branchement au réseau...
      • [^] # Re: nan rien...

        Posté par . Évalué à 1.

        J'ai beau connecter un XP SP2 a internet et le laisser toute la journee, pas de bol, j'ai pas de virus, tu fais comment ?
        • [^] # Re: nan rien...

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          Je met le CD et j'installe :)

          L'association LinuxFr ne saurait être tenue responsable des propos légalement repréhensibles ou faisant allusion à l'évêque de Rome, au chef de l'Église catholique romaine ou au chef temporel de l'État du Vatican et se trouvant dans ce commentaire

        • [^] # Re: nan rien...

          Posté par . Évalué à 1.

          comment tu sais que tu n'as pas de virus ? tu veux dire que tu n'as pas de virus connu par ton antivirus?
          • [^] # Re: nan rien...

            Posté par (page perso) . Évalué à 4.

            Et ton Linux, t'as quelle garantie qu'il a pas de virus ?

            C'est quand la dernière fois que t'as fait un chkrootkit sur ta machine ?
            • [^] # Re: nan rien...

              Posté par . Évalué à 1.

              Eh, j'ai jamais dit que j'avais une garantie sur mon Linux !!! Je disais juste que son affirmation précédente me semblait douteuse.
              Marre de me faire moinsser parce que les gens ne savent pas lire et/ou comprendre un post. Pas besoin de pousser, je sors tout seul du site.
          • [^] # Re: nan rien...

            Posté par . Évalué à 1.

            Exactement, faut dire aussi que j'ai pas d'anti-virus installe, une fois de temps en temps je vais chez McAfee/Symantec et demande un scan pour avoir la tete tranquille, mais jamais rien n'a ete decele.
        • [^] # Re: nan rien...

          Posté par . Évalué à 3.

          Avec le firewall par défaut, tu ne crains pas les vers. C'est un fait.

          Et si tu laisses ton PC allumé sans rien faire, tu ne crains pas les virus. C'est un fait aussi.

          Donc c'est possible : un PC avec XP SP2, son firewall, et qui ne sert à rien, peut rester allumé longtemps sans attraper de virus.
          (mais après quelques jours, même si il n'y a que 3 icônes sur le bureau, le PC va proposer de les nettoyer. Et là ,si tu cliques sur "oui"... attention !)
        • [^] # Re: nan rien...

          Posté par . Évalué à 3.

          Juste pour info , dans le dernier numero de misc, il y a un article sur la securite reseau de windows. L'article passe en revue les firewalls existants pour windows, et oh tiens, tous sensibles a plusieurs attaques permettant a une application de passer au travers.
          De plus beaucoup de personnes installant XP, n'ont que la version SP1, et dans ce cas, juste apres l'installation, la tentative de mise a jour via windows upate se solde au bout de 3 minutes par l'installation du celebre virus indiquant que l'ordinateur va s'eteindre.
          Et bientot le probleme se repettera avec une nouvelle faille du meme type qui touchera le SP2, et qui conduira donc au meme probleme avec la version SP2.
          Donc arrete un peu de te vanter d'etre connecte toute la journee avec ton sp2, car ca ne m'etonnerai pas qu'un de ces jours ca te retombe sur le coin du nez..

          PS : Desole pour les accents et les cedilles, clavier qwerty
          • [^] # Re: nan rien...

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            Juste pour info, les firewalls personnels sous Linux (et Unix en général) sont sensibles aux mêmes problèmes. https://linuxfr.org/~fab97/19447.html#626252

            pertinent adj. Approprié : qui se rapporte exactement à ce dont il est question.

          • [^] # Re: nan rien...

            Posté par . Évalué à 1.

            Une application de passer au travers ?

            Peut-etre, mais dans quel sens ? Vers l'exterieur ? oui, mais c'est pas le probleme, ici on cherche comment aller a l'interieur depuis l'exterieur.

            Si c'est de l'exterieur vers l'interieur je sais tres interesse par l'article, on peut le trouver qqe part sur le net ?
    • [^] # Re: nan rien...

      Posté par . Évalué à 8.

      Le problème n'est vraiment pas de vouloir utiliser le logiciel le plus sécurisé ou non. Ce qui compte, c'est la diversité des systèmes utilisés: l'architecture matérielle, le logiciel, le distributeur de logiciel, la politique de mise à niveau sont autant de paramètre qui entrent en considération. Faire un exploit qui touche en même temps le plus grand nombre d'utilisateur de logiciels libres est quand même incomparablement plus ardu que de faire un worms windows qui touche potentiellement beaucoup plus de monde.

      Et la diversité ne pourra coexister de manière saine qu'en utilisant des standart de communication ouverts. C'est l'utilisateur qui a tout à y gagner.
    • [^] # Re: nan rien...

      Posté par . Évalué à 2.

      >Un spyware qui s'installe sur le compte d'un utilisateur a travers une faille de Galeon/Konqeror/Firefox va disparaitre par magie car c'est Linux ?

      au pif ... PaX ( http://fr.wikipedia.org/wiki/PaX )
      • [^] # Re: nan rien...

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        C'est une bonne idée, ça !


        Le 4 mars 2005, une annonce précise que Pax serait définitivement abandonné le 1er avril 2005 après la découverte de faille critique qui rendait le système piratable même à distance, ce qui, pour reprendre les mots de l'auteur, discréditait ce pour quoi il s'était battu jusque-là. Ce n'est pas la première fois que des failles critiques sont découvertes dans les programmes précisément chargés d'augmenter la sécurité du système.
        • [^] # Re: nan rien...

          Posté par . Évalué à 1.

          > 1er avril 2005

          fioouu!
          mais tu sais qu'entre temps - sur terre - y'a eu plein de choses de bien qui se sont passées entre le 1er avril 2005 et maintenant ?
          • [^] # Re: nan rien...

            Posté par (page perso) . Évalué à 4.

            Non, je sais pas. Je fais que lire les liens que je trouve sur linuxfr. Si c'est pas ce lien là qu'il fallait lire, faut s'adresser à la personne qui a posté le lien.

            Entre temps, ils ont trouvé une machine à remonter le temps, et ils ont corrigé la faille critique avant qu'elle ne soit implémentée ? Non, parce que donner un truc qui a été la source d'une vulnérabilité a distance comme preuve que Linux est plus sécure, je trouve ça un peu gros.
            • [^] # Re: nan rien...

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              Si tu préfères, il y a SELinux ou Systrace qui n'ont pas eu de faille aussi critique à ma connaissance. C'est pas le même principe mais si c'est configuré correctement ça peut empécher un virus/ver/spyware/... "inconnu" de s'introduire.

              pertinent adj. Approprié : qui se rapporte exactement à ce dont il est question.

            • [^] # Re: nan rien...

              Posté par . Évalué à 2.

              > Non, parce que donner un truc qui a été la source d'une vulnérabilité a distance

              Je parlais du principe de "permission d'accessiblité de ressources suivant des règles définies" et non du patch en lui-même, mais c'est pas grave.
    • [^] # Re: nan rien...

      Posté par . Évalué à -2.

      - Hmmm, tu vois, le monde se divise en deux catégories : ceux qui ont un Windozzzz installé, et ceux qui s'la pète avec leur pingouin ; toi, tu pingouins en (te la) pétant.

      NB : Ce message ne s'adresse point à Mister pBpG, qui est de très loin le plus calé sur ce site. Et vraiment de très trèèèès trèèèèèèèèèès trèèèèèèèèèèèèèèèèèèèès loin.
  • # Sacrée Ginette

    Posté par . Évalué à 3.

    Bon, a priori, l'accès blindsurfer (littéralement surfer aveugle !!) fonctionne en HTML si je ne m'abuse.
    Il n'en demeure pas moins que ce site considère qu'informatique = Microsoft.

    Peut-être une petite campagne de mails pour éclairer la lanterne de ce ministre ?

    Note : la version flash ne fonctionne pas chez moi (Sarge + firefox + flashplayer 7) l'animation ne couvre qu'un petit quart de l'écran, et les liens ne fonctionnent pas manquerait plus qu'il soit vérolé :))

    Il se prend pour Napoléon, son état empire.

    • [^] # Re: Sacrée Ginette

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      bah tu perds rien, l'anim' flash donne le mal de mer
      et je passe sur les Ginnette (2 n) qui traînent et doivent donner un effet de style que je n'ai pas compris.
    • [^] # Re: Sacrée Ginette

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      La version flash ne fonctionne pas chez moi non plus (mêmes symptômes que toi): Gentoo, firefox 1.0.7, Flash 7.0
      Serait-ce un site IE-only?
      • [^] # Re: Sacrée Ginette

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        c'est pas la première fois que j'ai ce genre de site flash dont seul le quart s'affiche à l'écran.

        http://autourdelucie.artistes.universalmusic.fr/ par exemple.

        (sans compter les sites dont les fontes ne s'affichent pas :

        https://launchpad.net/distros/ubuntu/+source/flashplugin-non(...)
        • [^] # Re: Sacrée Ginette

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          Effectivement le plugin Flash pour Linux est buggué... ce bug est présent sur pas mal de sites.

          Concernant la lettre, la partie sur les normes du W3C c'est vraiment du chipotage: l'accès "blindsurf" est quasiment du HTML 4 Strict et toute la mise en page est faite en CSS. Les erreurs repérées par le validateur ne sont absolument pas bloquantes. Dire qu'une partie du public ne peut pas visiter le site c'est de la mauvaise foi.
          • [^] # Re: Sacrée Ginette

            Posté par (page perso) . Évalué à 4.

            en même temps, ça peut être vite corrigé.
            donc autant le faire remarquer.

            J'ai ajouté le lien Blindsurfer qui n'était pas dans la news initiale, peut-être à l'époque n'existait-il pas ? (ou pas suffisamment "visible", je ne saurais dire).
            Après l'intérêt de la lettre est de relever un ensemble d'éléments particulièrement important qui ne sont pas actuellement abordé sur le site : une collaboration avec les LUG serait une preuve d'ouverture de cette campagne au monde du libre.
            • [^] # Re: Sacrée Ginette

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              https://launchpad.net/distros/ubuntu/+source/flashplugin-non(...)

              Voilà, au moins le bug existe qqpart :-)
              • [^] # Re: Sacrée Ginette

                Posté par . Évalué à 2.

                Tiens, c'est marrant, j'ai toujours cru que c'était un problème avec mon installation... Je suis rassuré, ça vient pas de moi !

                Merci !
                • [^] # Re: Sacrée Ginette

                  Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                  Pareil. Ouf. Maintenant si Macromedia voulait bien réparer son usine à gaz (c'est pas que ça serve souvent mais bon). :)

                  Et pour qu'il y ait quand même un contenu dans mon commentaire, quid du "Enter Flsh Site" en page d'accueil ? Ils ont une troisième langue officielle en Belgique ou bien c'est pour ne froisser aucune des deux communautés ?

                  Il y a d'autres anglicismes bizarres alors que des équivalents (des vrais, pas comme "pécé", d'où ça sort ça ?) existent. Je pense notamment à "back-up" alors que "sauvegarde" le fait très bien.
                  • [^] # Re: Sacrée Ginette

                    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                    quatrième langue ;-) L'allemand est langue officielle de la belgique, en plus du français et du néérlandais.

                    Oui, j'admet que c'est fort compliqué...
    • [^] # Re: Sacrée Ginette

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      L'accès blindsurfer, il est assez récent. En fait, j'avais vu une pub à la télé, et j'avais donc en vitesse jeté un oeil sur le site, le tout sans plug-in flash (pour une histoire de test de live-CD sur le moment) et le site était... comment dire... vide. Maintenant, sans plug-in flash, il proposer un lien pour l'installer et une version blindsurfer.

      (C'est donc bien ce que suppose baud123 un peu plus haut)
  • # Le contrat de license d'exemple du site.

    Posté par . Évalué à 2.

    En visualisant, le texte sur le telechargement de "logiciel gratuit" :-| .
    On peut voir apparaitre une fenetre classique d'acceptation de licence:

    Contrat relatif à l'utilisation du service:
    Nous pouvons modifier ce contrat à to...
    moment. Vous devez consulter ce cont...
    régulièrement. Vous trouverez la toute...
    dernière version du présent contrat su...
    Le contrat modifié prend effet imédia....
    Si vous n'acceptez pas les changemen..
    apportés au contract, vous devez cesse
    d'ultiliser le Service, cette utilisation se
    ...

    Le gouvernement belge prépare un pays de mouton.
    "Achetez", "Consommer", "bosser", "dormer"
  • # c'est quoi ce nom ???

    Posté par (page perso) . Évalué à 7.

    Sans vouloire avoir l'air trop con mais il m'a fallut un bon moment pour comprendre le nom du site (peut-être aussi à cause du manque d'information sur la campagne lancée dont je ne connaissait même pas l'existance)

    Enfin tout ca pour dire que pecephobie pour moi ça fait quand même peuceuphobie alors qu'il faudrait quelques accents pour que ce soit compréhensible (pécéphobie, au moins même si c'est tout autant ridicule on comprend phonétiquement le sens...)

    Mais franchement, pourquoi ne pas avoir fiat un truc du genre pcphobie ou pc-phobie histoire que ça inspire quelquechose et surtout que ce soit logique.

    Désolé mais j'ai jamais compris les "nouvelles" règles totalement absurdes du genre :
    cdrom -> cédérom
    pc -> pécé (que je ne connaissais pas)
    Encore c'est termes sont à la base anglophones, mais le plus débile reste :
    BD -> Bédé

    Je trouve ça totalement absurde et montre simplement que les gensqui décident ça ne connaissent même pas le sens des mots.
    Comment peut-on transformer bd (qui signifie bande dessinée, c'est pas comme si c'était un sigle français...) en un truc bédé qui n'a aucun sens...

    Voilà, c'était mon coup de gueule du jour car je comprendrais jamais des choses aussi stupides je crois.
    • [^] # Re: c'est quoi ce nom ???

      Posté par . Évalué à 1.

      Bah... moi je n'essaye plus de comprendre ces "règles". Résultat, je n'ai plus mal à la tête ;-)

      Plus sérieusement, ce qui m'énerve le plus, c'est lorsqu'un mot qui est compris par la majorité dans sa version anglaise est francisé plusieurs années plus tard. Par exemple, la première fois que j'ai vu un menu "greffon" dans une appli, je n'ai compris que parce que j'utilisais la version anglaise du même soft chez moi. Soit dit en passant, "plugiciel" est encore pire parce que ça ne veut rien dire en français.

      Résultat, mes machines sont toutes en anglais, comme lorsque j'ai découvert (GNU/)linux en 1996 (mais à l'époque c'était parce qu'il n'y avait quasi aucune traduction).
      • [^] # Re: c'est quoi ce nom ???

        Posté par . Évalué à 2.

        C'est sensé vouloir dire quoi "plugiciel" ?
        • [^] # Re: c'est quoi ce nom ???

          Posté par . Évalué à 2.

          Plugiciel je sais pas trop ce que ça peut bien vouloir dire.

          Mais le plus mystérieux reste encore le 'cheval de Troyes' mentionné dans la faq du site.
          Je pense qu'il s'agit d'une sorte de cheval de trait, genre percheron, issu d'un élevage champennois. Quelqu'un peut confirmer? :P
        • [^] # Re: c'est quoi ce nom ???

          Posté par . Évalué à 1.

          La preuve par l'image !

          Un plugiciel est le nom "français" pour dire plug-in :-/
  • # Maudit franglais / maudits traducteurs néerlandais-français

    Posté par . Évalué à 9.

    Moi, Belge francophone basique, n'utilisant l'anglais que pour lire les docs de logiciels et écrire d'autres docs, atterrissant sur un site gouvernemental, m'extasie devant l'inaccessibilité du site : du bon gros flash dont je ne vois que le quart gauche, vu que je suis sous Linux, avec le plug-in foireux.

    Bien pensant, je me dis qu'ils auront surement mis à disposition une version non-flash. Là, je vois deux liens. Je lis le premier : "Installer le plug-in flash" ... Pas de bol, je l'ai déjà mais ça foire complètement.
    Passons au lien suivant : "Version Blindsurfer" ... Maikékèssdonk ? Ca y est, encore un nouveau format pour lequel il faut un logiciel bien spécifique appelé Blindsurfer. Ni une, ni deux, je lance une petite recherche sur le mot "Blindsurfer" avec mon moteur de recherche préféré. Et je ne vois strictement rien de probant. Aucun résultat acceptable. Ca y est, ce logiciel, en plus d'être utilisé comme alternative, n'est même pas bien référencé. N'espérons donc même pas qu'il en existe une version pour mon nunux adoré ...

    Ce n'est que plus tard, quand j'ai lu les commentaires ici que je me suis rendu compte de mon erreur : j'avais pas vraiment fait le lien entre Blindsurfer et utilisateur aveugle, donc +/- accessible.

    La première chose à faire, sur ce site, je pense, est donc d'afficher clairement, dans la langue de l'utilisateur (et non en une sorte de Franglais réservé aux gars issus du marketing, et mal traduit depuis la langue de Tijl Uilenspiegel) qu'il s'agit de la version accessible du site, sans plug-ins à installer. De plus, d'autres mots sont parfois en anglais (dealers), parfois en néerlandais (gratis basis versie). C'est à la limite de l'inacceptable, venant d'un site gouvernemental.

    Oui, je peux avoir eu une réaction un peu bête, qui est de ne pas avoir cliqué sur tous les liens, mais je trouve stupide de la part du gouvernement de ne pas avoir poussé l'accessibilité au maximum (sans compter qu'en plus, la page liée est même pas valide HTML 4.01) ...

    Quant au reste, j'approuve l'initiative mais condamne l'appel exclusif à ces sociétés privées. Le BxLUG a dit tout et même plus que ce que je pensais de cette campagne de sensibilisation. Merci à lui. :)
  • # Francorchamps++

    Posté par . Évalué à 4.

    Ce site me pose plusieurs problèmes :

    Il est mal construit :

    - quand on arrive sur ce site depuis la page francophone du portail
    fédéral belge, on tombe sur la version en néerlandais.
    - si on a le maleur de démarrer le surf en flash, on n'a droit qu'au
    quart gauche de l'écran.
    - une fois qu'on a compris ce que signifie "Blindsurfer-versie",
    il faut aller tout en bas de la page par enfin sélectionner :
    "Naar frans versie" et là, ouf, on revient en français.
    - le contenu est très incomplet et imprécis (il n'y a pas de juristes
    au gouvernement fédéral ?).

    Ce qui m'intéresse ici, ce sont les différentes listes de sociétés
    (des "partenaires") qui y sont référencées (soit à l'intérieur du texte
    soit dans le catalogue "dealers") :

    1. Comment est-ce possible de produire un site d'aussi piètre qualité
    si on dispose de tant de partenaires ?
    2. Au fond, que viennent faire ces dealers sur un site du gouvernement
    belge ? Ont-ils payé pour se retrouver là ? Le gouvernement belge
    a-t-il payé pour les y mettre ? Mystère. Notons que tout est possible
    en Belgique puisque les deniers publics sont bien utilisés pour
    remplir les poches de Bernie Ecclestone (le grand patron de la F1).

    Etant donné le sujet (qui tourne grosso-modo sur les aspects sécurité
    des systèmes informatiques), que vont penser les braves "moutons (?)" de
    belges qui ne savent pas lire entre les lignes : "Ah! Mon dealer habituel
    n'est pas dans la liste, donc je dois changer de dealer et aller vers
    un qui se trouve sur la liste". Cette liste (de même que les inserts
    publicitaires pour divers produits ou sociétés) est qualifiable d'abus
    de bien sociaux (on utilise les deniers publics pour enrichir des sociétés
    privées en leur faissant de la publicité) comme pour notre cher GP de F1.
    Pour moi, ce site est tout simplement illégal et il devrait être supprimé.

    Ce site montre aussi que le pouvoir fédéral belge a une vision très
    biaisée et très incomplète de l'informatique actuelle. Ce qui en fait
    une proie facile pour tous les grands vautours du domaine.

    Rideau.
    • [^] # Re: Francorchamps++

      Posté par . Évalué à 2.

      C'est là que tu te te rencontes à quel point le gouvernement belge est dirigé par des bleus.

      Ne serait-ce qu'au niveau de la communication, non content de nous imposer 3 langues dans ce pays - dont une est déterminante pour ta carrière malgré ta situation en zone à majorité plus qu'affiché de francophones - ils font une utilisation abusive du frangleu!!! (ce qui m'exaspère au plus haut point)
      "dealers", "young responsible drivers", et d'autes perles du genre...

      Aussi, comme tous sites belge d'info, ils utilisent du "Flash" à outrance pour des effets plus que contestables.

      Bref, ce pays, mon pays, m'exaspère.
      Royaume de la désinformation et de l'occultisme (on fait passer des lois sans d'mander vos avis, les problèmes n'existent qu'ailleurs, etc..).

      Ceci étant, ça m'étonne qu'ils aient appellé le site "pecephobie" et non "computerFear", jugeraient-ils les francophones comme étant inférieurs d'où la "bonté" d'utiliser du français maintenant?

      +

      ps: je n'ose même pas vous dire combien a coûté "l'élaboration" du portail Belgium.be...
      • [^] # Re: Francorchamps++

        Posté par (page perso) . Évalué à 0.

        ils font une utilisation abusive du frangleu

        C'est marrant, moi c'est ce que j'aime bien chez nous, l'utilisation des termes anglais à outrance ... comme quoi les goûts et les couleurs.

        Je suis d'ailleurs un fervant partisant de l'imposition de l'anglais comme deuxième langue partout en Belgique; les flamands parlent flamand et anglais et les wallons, francais et anglais. Dans les entreprise à Bxls (et ailleurs) on se aprle anglais si l'on n'est pas du même régime linguistique ... j'irais même plus loin, les papiers que l'on reçoit devraient être en ma langue (francais, nééerlandais, ou allemand) et en anglais ... pour moi ce serais le mieux ... ça apparait un peu dans les pubs et annonces diverses et c'est bien.
        • [^] # Re: Francorchamps++

          Posté par . Évalué à 2.

          Il y a une différence entre ANGLAIS et FRANGLAIS l'ami.

          Quant à la deuxième partie, je ne suis pas contre le néerlandais, c'est juste qu'on me l'a mal enseigné et c'est le repproche que je fais aux écoles francophones, une langue ça se vit, ça se parle, ça ne s'acquiert pas par la simple réalisation d'interros de mots de vocabulaire.

          Donc non, je ne suis pas du tout pour l'anglais comme seconde langue, je veux juste l'égalité des chances car c'est un faux pretexte, j'ai déjà eu des stages dans des boîtes flamandes justement dans lesquelles pourtant je me suis suffisament bien fait comprendre et réciproquement pour effectuer correctement la tâche demandée.

          Un lieu de travail est un lieu d'échange également, si on continue cette ségrégation stupide, il n'y aura jamais d'harmonie et ce sera tjrs le clan F contre le clan N.

          Mais bon, quand des gens compétents occuperont les bonnes places au gouvernement, on pourra espérer un peu plus de logique/bon sens.

          Mais cèder à l'angleu parce que c'est tendance, j'trouve ça plutôt idiot. <-- simple avis

          +
        • [^] # Re: Francorchamps++

          Posté par . Évalué à 4.

          Je suis d'ailleurs un fervant partisant de l'imposition de l'anglais comme deuxième langue partout en Belgique

          Et bien moi je suis un fervent partisan de l'imposition de l'espéranto comme deuxième langue partout en Belgique. Si le but est d'utiliser une langue intermédiaire pour la communication (ce qui est une excellente idée : plus facile à apprendre, plus équitable et une seule langue peut suffire pour communiquer avec l'ensemble de la planète) autant prendre celle qui a été crée spécifiquement à cet effet.

          L'anglais est une solution :

          - inefficace : l'anglais est une langue extrêmement difficile à maîtriser, aussi bien au niveau de la grammaire qui favorise les ambiguïtés que du vocabulaire qui est très vaste. Plus grave, l'anglais est une des langues les plus difficile à comprendre oralement (beaucoup de voyelles, accent tonique variable, mots courts)!

          - inéquitable : il est évident qu'un néerlandophone a bien plus facile d'étudier et d'utiliser une autre langue germanique qu'un francophone.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.