Red Hat Enterprise Linux 6.3

Posté par (page perso) . Édité par Nÿco, Christophe Guilloux et Katyucha. Modéré par Xavier Teyssier. Licence CC by-sa
Tags : aucun
38
22
juin
2012
Red Hat

Red Hat a annoncé ce 21 juin 2012 la version 6.3 de Red Hat Enterprise Linux (RHEL), distribution commerciale destinée aux professionnels et aux entreprises.

Pour rappel, RHEL 6 est disponible depuis novembre 2010 et apporte de nombreuses nouveautés, tant au niveau de la prise en charge matérielle que logicielle. Il s'agit de la deuxième version mineure publiée après l'annonce de l'extension du support de RHEL de 7 à 10 ans, après RHEL 5.8.

Les changements sont détaillés en seconde partie de cet article.

NdM : merci à Nÿco et Katyucha pour leur participation à l'écriture de cet article.

Sommaire

Prise en charge du matériel

Dans cette section, la part belle est faite à Intel avec la disponibilité de la gestion logicielle de bande passante pour l'USB 3.0. De plus, des drapeaux de compilation optimisés pour les processeurs Xeon série E5 ont été ajoutés, ce qui améliore le résultat des opérations sur les chaines de caractères.

De manière plus générale, d'autres améliorations ont eu lieu du côté des outils de compilation concernant la mémoire et les entrées/sorties. On notera aussi de nombreuses mises à jour de pilotes matériels, principalement concernant le stockage, le réseau, mais aussi ALSA HDA audio.

Système et sécurité

Dans le cadre d'une mise en conformité avec la norme PCI-DSS, RHEL 6.3 dispose maintenant d'un mécanisme d’authentification à deux facteurs. Toujours pour cette mise en conformité, la méthode d'effacement des images disques des machines virtuelles a été améliorée. De plus, des améliorations ont été réalisées dans AES (en employant par exemple AES-CTR), en particulier concernant les performances sur des machines à plusieurs processeurs.

Virtualisation

Un nouvel outil nommé Virt-P2V facilitera les opérations de conversion (P2V) des serveurs physiques Windows et Linux vers la solution de virtualisation de Red Hat, KVM. Le nombre maximum de processeurs virtuels (vCPUs) pour un système invité passera de 64 à 160. En comparaison, VMware vSphere 5 permet actuellement d'allouer jusqu'à 32 vCPUs par système invité. De plus, la taille maximum de la mémoire pour les systèmes invités passe de 512 Gio à 4 Tio. Côté matériel sur les hyperviseurs, Red Hat annonce la prise en charge des gammes Intel Core i3, i5, i7 et autres de la famille “Sandy Bridge”, ainsi que la famille des processeurs 15h chez AMD, dont le nom de code est “Bulldozer”.

Systèmes de fichiers

Dans des cas précis, GFS2 sera plus rapide pour les opérations de lecture/écriture. De meilleures performances sont aussi à attendre du côté de FUSE, grâce à la prise en charge de l'option O_Direct. Encore des améliorations de performances, mais cette fois-ci du côté de SSSD (System Security Services Daemon) : un système de cache et de répartition de charge sont disponibles en avant-première technologique sur le système de montage automatique (qui utilise autofs).

Stockage

Vous voulez mettre en place du Fibre Channel over Ethernet pour limiter les coûts de votre infrastructure SAN ? C'était déjà possible depuis RHEL 6.2 en avant-première technologique, mais dorénavant la prise en charge est officielle : vous pouvez présenter vos serveurs RHEL 6.3 en tant que périphériques de stockage FcOE ! La partie Initiator est elle disponible depuis la 6.0.

Un cran plus haut dans la couche de stockage se trouvent LVM et le sous-système MD, utilisé pour le RAID. Jusqu'alors, le paramétrage manuel de ce dernier était nécessaire si vous vouliez coupler des volumes logiques avec du RAID 4, 5 ou 6. Ce n'est plus le cas dorénavant, puisque LVM gère maintenant les RAID 4, 5 et 6 en s'appuyant automatiquement sur le sous-système MD. Autre nouveauté intéressante côté LVM est le "thin provisionning" : avant, le stockage était alloué à la création du volume, et on le surveillait pour l'étendre si le besoin s'en faisait sentir. Maintenant, il est possible aux volumes logiques de s'étendre à la demande sans intervention manuelle : le démon lvmetad ainsi que des règles udev se chargent d'automatiser tout ça !

Attention toutefois : ces nouveautés LVM sont des avant-premières technologiques !

Haute disponibilité

Si vous avez en place un cluster Red Hat Cluster Suite, vous utilisez probablement l'outil web Luci. Celui-ci a été mis à jour dans RHEL 6.3, avec l'apparition d'une boîte de dialogue de confirmation lorsqu'on souhaite supprimer un service mis en cluster. Une autre amélioration est l'ajout d'une option de débogage depuis l'interface de Luci. Dans RHEL 6.2, les sessions utilisateurs expiraient après 15 minutes d'inactivité. Il est maintenant possible de paramétrer ce temps dans le fichier /etc/sysconfig/luci en utilisant le paramètre who.auth_tkt_timeout.

Autres mises à jour intéressantes

Si vous utilisez MySQL, sachez que RHEL 6.3 fournira le moteur de stockage InnoDB en tant que plug-in pour les architectures ia64 et x86_64, car celui-ci apporte plus de fonctionnalités et de meilleures performances que le moteur InnoDB compilé dans MySQL.

Les développeurs et utilisateurs de Java peuvent maintenant tester OpenJDK 7 en avant-première technologique. Ceux qui ont des systèmes en production n'ont rien à craindre, OpenJDK 6 est toujours disponible et pleinement pris en charge :-)

Si comme de nombreux administrateurs système, vous gérez la rotation de vos logs avec Logrotate, vous avez pu remarquer que celui-ci ne gère les ACL Posix que depuis la version 3.8.0. Red Hat a donc mis à jour Logrotate (en rétroportant la fonctionnalité) pour apporter cette gestion dans RHEL 6.3.

Du côté des abonnements au RHN, un nouveau système par défaut est activé : SAM. Il a comme particularité principale l'utilisation de certificats X.509. Le RHN "Classic" est toujours utilisable pour les machines déjà installées, et une migration est possible.

Passons de l'administrateur système au graphiste, qui utilise probablement une palette graphique, qui sera très probablement de marque Wacom (sans vouloir faire de publicité) : le paquet wacomcpl, qui fournissait une interface graphique de configuration pour les palettes Wacom, sera désormais retiré. Fort heureusement, tout n'est pas perdu, car c'est du côté du centre de contrôle GNOME qu'il sera possible de paramétrer sa palette.

Pour finir, une mise à jour qui ne concerne que la population francophone, puisqu'il s'agit du paquet man-pages-fr : le fichier mansupfr.tar.bz2, contenant des pages supplémentaires en français se décompressait mal. Du coup, certaines pages de manuel n'étaient pas installées. Une nouvelle version de ce paquet corrige donc le problème.

  • # Boot sur du XFS

    Posté par . Évalué à  8 .

    La dernière fois que j'ai utilisé RedHat, il n'y avait pas possibilité d'utiliser du XFS pour la partition de boot. A priori ca n'a pas changé…
    Bon, d'après ce que j'ai vu, c'est un problème relatif à GRUB qui parle de qqs "déficiances", mais je ne sais pas pourquoi, car je l'utilise régulièrement sur du Debian ou Slackware sans problème.

    Est-ce que vous savez si c'est prévu pour une future RH7?

    • [^] # Re: Boot sur du XFS

      Posté par . Évalué à  8 .

      RHEL 7 utilisera Grub2 qui est sensé gérer du XFS mais c'est tout ce que je peux t'affirmer.

      • [^] # Re: Boot sur du XFS

        Posté par . Évalué à  8 .

        Merci, c'est déjà ca!
        La version installée de base étant une 0.97, ils avaient peut-être jugé ca trop "jeune" vis-à-vis des anciens bugs, donc gardons espoir.

        Au passage, merci à l'âme charitable qui a bien voulu élever le score de mon commentaire, parce que une note à 0 par défaut, c'est pas top.

  • # U MAD Debian ?

    Posté par . Évalué à  1 .

    Pas encore dispo en CentOS, on attend ça avec impatience.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.