Richard Cazenave apporte quelques précisions sur la migration de l'Assemblée Nationale vers Linux

Posté par . Modéré par Christophe Guilloux.
Tags :
0
24
jan.
2007
Linux
Après l'annonce en novembre, de la migration de l'Assemblée Nationale sur des postes Linux, le site TicNews s'est proposé d'interroger l'un des députés à l'origine de cette décision : Richard Cazenave.

Celui-ci apporte quelques précisions sur cette migration, sans doute unique au monde. Ce changement est grandement dû à plusieurs députés, qui portent dans cette enceinte de pouvoir, le bon discours sur les logiciels libres.

À cette occasion, le site TicNews a décidé d'en savoir plus, et s'est proposé d'interroger l'un des instigateurs de ce changement : le député de l'Isère Richard Cazenave. Celui-ci nous a donc donné plusieurs précisions, sur ce que va apporter le logiciel libre à l'Assemblée Nationale, certaines échéances, et même, son usage personnel du logiciel libre (qui savait que l'équipe de Richard Cazenave était sous Xubuntu ?).
  • # Pas difficile de supporter la comparaison

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Il utilise Windows Me sur son portable !

    Ah bah forcement... N'importe quelle distribution GNU/Linux, même antédiluvienne, doit être à ses yeux la 8ème merveille du monde :)
    • [^] # Re: Pas difficile de supporter la comparaison

      Posté par . Évalué à -4.

      "debian etch" + xfce + abiword +hal (pour l'automount) ca tourne sur 32MB de ram

      "ubuntu" + XFCE + openoffice +vlc ca tourne sur 96MB de ram

      "Windows ME" + openoffice + firefox : je suis pas sur que ca demande moins de ressource...
      • [^] # Re: Pas difficile de supporter la comparaison

        Posté par . Évalué à 6.

        "debian etch" + xfce + abiword +hal (pour l'automount) ca tourne sur 32MB de ram


        Je veux bien une preuve de cette affimation, car je veux pas dire que je suis sceptique mais presque.

        Et si c'est effectivement le cas, je passe direct de sid à etch...
        • [^] # Re: Pas difficile de supporter la comparaison

          Posté par . Évalué à 7.

          portable pentium pro 233 avec 32 MB de RAM
          Virage des getty qui serves à rien (j'ai gardé uniquement 2 VT)
          XDM comme display manager (gdm ca bouffe enormement)

          Si tu ouvres qu'une appli à la fois sous xfce ca passe. Pour 2 applis ou plus il vaut mieux utiliser ion ou icewm pour pas que ca swap trop.
          Truc intermediaire pour swapper moins que xfce: tu peux lancer thunar et le hal sur ion, comme ca ca te fait un environement sympa avec automantage pour les neuneus.

          Je me suis inspiré de çà:
          http://www.binonabiso.com/en/Ubuntu-miniRAM-HOWTO.html

          Dans tous les cas, je suis pas sur que l'empreinte ram de sid soit plus faible que etch...
          • [^] # Re: Pas difficile de supporter la comparaison

            Posté par . Évalué à 2.

            XDM comme display manager (gdm ca bouffe enormement)

            bof ... une fois loggué, le xDM se barre sur le swap et il ne reste presque rien en mémoire et encore la plus grande partie est partagée. Le gdm que j'ai sous les yeux utilise 28K de mémoire.
            • [^] # Re: Pas difficile de supporter la comparaison

              Posté par . Évalué à 3.

              C'est pour eviter que ca swap justement...
              • [^] # Re: Pas difficile de supporter la comparaison

                Posté par . Évalué à 2.

                Oui, mais une fois le xDM en swap, il n'en bougera plus !
                Donc ok ça va swapper un peu au démarrage, mais ça ne devrait vite plus géner à l'usage.

                Non, ce qui fait vraiment swapper en permanence, ce sont les changements de contexte (le fait de passer la main d'une grosse appli à une autre grosse appli).
          • [^] # Re: Pas difficile de supporter la comparaison

            Posté par . Évalué à 2.

            Virage des getty qui serves à rien (j'ai gardé uniquement 2 VT)

            Comment tu fais pour enlever les terminaux virtuels en trop ?

            Ça consomme combien de mémoire vive un terminal virtuel (pour moi ce n'est qu'un écran noir avec trois lignes de texte) ?
            • [^] # Re: Pas difficile de supporter la comparaison

              Posté par . Évalué à 3.

              >> Comment tu fais pour enlever les terminaux virtuels en trop ?

              Sous debian ou gentoo (je pense que c'est pareil pour tout les system V like) c'est dans: /etc/inittab

              tu commente ce dont tu ne veux pas:
              1:2345:respawn:/sbin/getty 38400 tty1
              2:23:respawn:/sbin/getty 38400 tty2
              #3:23:respawn:/sbin/getty 38400 tty3

              >> Ça consomme combien de mémoire vive un terminal virtuel (pour moi ce n'est qu'un écran noir avec trois lignes de texte) ?

              Aucune idée ça doit pas consommer des masses en effet, perso c'est plus des préoccupation cosmétique, et le fait de ne pas avoir de clavier ni d'écran donc ils n'ont que peu d'utilités :)
              • [^] # Re: Pas difficile de supporter la comparaison

                Posté par . Évalué à 5.

                Que getty soit lancé une fois ou dix fois, l'empreinte mémoire est quasiment la même (partage du code, données de taille limitée).
                Mais bon, ça donne l'impression qu'on est allé jusqu'au bout (« il n'y a pas de petites économies », « un sou n'est pas un sou, c'est une économie », etc.).
          • [^] # Re: Pas difficile de supporter la comparaison

            Posté par . Évalué à 10.

            cela sert à quoi un "display manager" dans ces cas là?
            startx avec la bonne configuration c'est bien suffisant.

            Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

      • [^] # Re: Pas difficile de supporter la comparaison

        Posté par . Évalué à 8.

        C'est du pipeau.
        Essaie de faire tourner xfce sur 32MB de RAM, et on en reparlera.
        Déjà sur 64 c'est poussif, alors 32 il faut arrêter de rêver. Et Abiword!
        J'ai un pc avec 64MB de RAM, et la plupart des distros modernes (Mandriva, Fedora, etc) refusent de s'installer dessus, t'as un beau message au boot qui te dit "RAM insuffisante", ou un truc du genre.
        OOo sur 96MB? Celle-là elle est énorme!

        Ce n'est pas une critique des applications, c'est un fait: tu ne fais pas tourner une application développée en 2006 sur un pc qui a 7 ans, c'est tout.
        Sur mon portable avec 64 de RAM, je fais tourner Etch avec fluxbox, c'est tout. Et dillo remplace firefox, qui est inutilisable...
        • [^] # Re: Pas difficile de supporter la comparaison

          Posté par . Évalué à 9.

          Hmm, jeune padawan, ceci est bien fougueux, coléreux même.
          Et un peu faux, quoique pas entièrement... Disons que je vais essayer de relativiser.


          On peut faire tourner un environnement moderne, spécifiquement choisi pour sa légèreté, en liveCD avec 64Mo sans swap. Donc avec moins en installé, ça doit passer en 32Mo, surtout s'il y a du swap...

          En l'occurrence j'ai fais ça avec un fvwm customisé (par un pote qui fait ça super bien), couplé avec Rox Filer, et dessus tout un tas d'applis allant de gimp à firefox en passant par abiword, xmms, psi, gnumeric, sylpheed ou scribus, même emacs c'est dire ! Et j'ai même dû réussir à lancer un vi, le délire...
          Certes, pas OOo, mais bon, lui je trouve qu'il se traîne sur mon Athlon X2 4400+ avec 2Go de RAM alors...
          Testé aussi avec windowmaker+Rox, avec le même genre d'applis.
          J'aime pas xfce alors j'ai pas fait avec lui.


          Ah, c'est sûr, le démarrage d'un firefox ou d'un gimp est poussif, faut compter la minute, mais c'est utilisable ensuite.
          Le pire dans le lot étant bien sûr firefox, mais c'est encore le meilleur dans sa catégorie, parce que epiphany nécessite gnome (pas juste GTK), konqueror nécessite KDE, et que en gros tout les navigateurs gecko pompent la même quantité de RAM. Opera n'est pas libre, mais un brin plus efficace. Et sinon, ben ya rien. Dillo vaut moins le détour que links en mode graphique, qui est mon choix de prédilection pour les navigateurs graphiques léger, c'est dire...


          En tout cas, oui, on peut faire tourner un environnement graphique tout à fait utilisable avec seulement 32Mo. Faut juste oublier Xgl et Tux Racer, penser à ne pas installer les plugins java et flash sous firefox, et restreindre fortement le nombre de greffons divers, voire dégager le javascript...


          Yth.
          • [^] # Re: Pas difficile de supporter la comparaison

            Posté par . Évalué à 1.

            Hmm, jeune padawan, ceci est bien fougueux, coléreux même.
            Et un peu faux, quoique pas entièrement... Disons que je vais essayer de relativiser.


            On peut faire tourner un environnement moderne, spécifiquement choisi pour sa légèreté, en liveCD avec 64Mo sans swap. Donc avec moins en installé, ça doit passer en 32Mo, surtout s'il y a du swap...


            Ici, le padawan, c'est toi.
            J'ai fait le test, comme toi, avec 64Mo, 300Mhz et une Debian etch, rox-filer, opera/firefox et fvwm.

            Attendre 1 minute pour un Opera/Firefox ou 5 à 10 secondes pour un rox..... Faut vraiment en vouloir. Alors à 32 Mo, tu dois être encore pire.
            Après être passé, avec la même machine à environ 300 Mo de RAM et 50Mhz en plus...

            rox-filer < 0.5 seconde.
            opera/firefox < 10 secondes.

            Là, c'est utilisable.
            Dire de quelqu'un que c'est un padawan parce qu'il considère qu'une application qui nécessite moins de 10 seconde à l'ouverture mais qui met 1 à 2 minutes à s'ouvrir n'est pas utilisable, c'est forcé.

            Ce n'est pas parce que l'application se lance qu'elle est utilisable... Et c'est justement parce que le swap utilisé est largement supérieur à la RAM (et que les disques durs avec ce genre de PC sont lent --déjà qu'un récent est lent--)

            Avec une petite machine pareille, une Damn Small Linux est plus adaptée.
            • [^] # Re: Pas difficile de supporter la comparaison

              Posté par . Évalué à 3.

              J'ai bossé sur ce genre de choses pendant un an et demi.
              Pondu un liveCD, testé avec du matos pas vraiment très moderne. (Pentium 2, 64Mo, 200Mhz en gros)
              Installé ce genre de systèmes sur une quinzaine de postes dans une école primaire.
              La limite basse qu'on avait fixé à la quantité de RAM pour que ça fonctionne était de 64Mo, en dessous on ne garantissait rien du tout, surtout pas de la rapidité, ceci pour la version en *live-CD*, donc encore plus lente dû au fait qu'il faut lire sur le CD et décompresser à la volée...

              En installé, c'était tout à fait utilisable, avec des performances comparables au windows 95 ou 98 précédemment sur les machines.

              Alors oui, ça fait un choc quand on a pris l'habitude du dual core à la fréquence comptée en Ghz avec des Go de RAM.
              Mais quand on a l'habitude de faire tourner des vieilles brouettes, on trouve que ça marche plutôt bien... La Damn Small Linux ne fait pas tellement mieux, la sélection est encore plus réduite, mais c'est kif-kif de faire tourner abiword, gnumeric, sylpheed, ou gimp sur l'un ou sur l'autre.
              Et Dillo n'est malheureusement pas une solution à la navigation web... Firefox (ou tout autre navigateur web en fait) est LE point faible de tout système ancien.

              Si tu veux plus d'infos sur le projet de liveCD pour antiquité, c'est ici que ça se passe :
              http://antesis.org
              Même si les membres de l'assoce n'ont plus le temps de s'en occuper.


              Yth, qui utilisait encore un 486 il y a un an et demi (depuis ya eu le dégroupage et le bus ISA tient plus la charge réseau de la connexion internet ADSL2 dégroupée :( )...
              • [^] # Re: Pas difficile de supporter la comparaison

                Posté par . Évalué à 5.

                Quand je vois que des trucs super utiles comme un applet pour la poubelle, un pour la météo, un pour l'horloge et un pour le lecteur musique me prennent 32 mo...

                4 applets pour 32 mo, je suis pas rendu.
              • [^] # Re: Pas difficile de supporter la comparaison

                Posté par . Évalué à 2.

                Mais laisse-moi rire !!!

                Si pour toi une machine qui met 1 minute à lancer Abiword (au premier lancement, après c'est 30s à peu près)... Qui met facile 20 secondes à basculer d'application, et qu'en plus quand tu écris assez vite, met du temps à afficher ce que tu écris est utilisable..... Sans compter que c'est bien 10 secondes la première fois que tu ouvres un menu.

                Et Firefox, sur un système ancien, n'est pas beaucoup plus lent qu'Abiword.

                Tu peux même installer KDE. Konqueror mettra pas plus de 2 à 3 minutes à s'ouvrir.... Ça doit être possible d'attendre.

                Du graphique avec moins de 100 Mo de RAM, c'est vraiment pour des gens très patients.

                Or, une étude a été faite et a prouvé qu'au delà d'une demi-seconde, on commence déjà à devenir impatient.... Au bout d'une minute, personnellement je bous, et je ne suis pas le seul.
                Et ça, c'est le plus important.
                10 à 20 secondes est le maximum que ma patiente peut supporter pour une utilisation courante.... Et encore.

                M'enfin.... Si ta machine n'a qu'Abiword, un terminal, et au pire un rox-filer de temps en temps ça passe pas trop mal. Mais ce n'est pas une utilisation courante, ça devient une borne de travail avec qu'Abiword d'ouvert.
                Ceci est valable avec 64 Mo à peine, alors avec 32 Mo je n'imagine même pas. Surtout que je te rappelle encore que le swap n'est PAS une sollution.

                Et c'est bien ce que je disais : 64 Mo == très lent ==> 32 Mo == inutilisable.


                PS :
                La limite basse qu'on avait fixé à la quantité de RAM pour que ça fonctionne était de 64Mo, en dessous on ne garantissait rien du tout, surtout pas de la rapidité

                T'es déjà passé de 32 à 64 Mo ! Ça fait un sacré changement quand même ! Pourtant dans le poste précédent, tu disais que 32 Mo suffisent.

                [mode trio] Souvieeens-toi : hého ! hého !
                En tout cas, oui, on peut faire tourner un environnement graphique tout à fait utilisable avec seulement 32Mo.

                Ces deux messages combinés ne font qu'agrémenter mon message précédent.
                • [^] # Re: Pas difficile de supporter la comparaison

                  Posté par . Évalué à 3.

                  Va falloir que je le répète : 64Mo *en liveCD*.
                  Je le répète combien de fois ? Cent peut-être pour que tu le lises ?

                  Tu sais, en liveCD, ça veut dire lire les informations compressée sur un medium plutôt lent, et les décompresser d'abord en RAM avant de pouvoir les utiliser, ça prend de la RAM, ça prend du temps.
                  En installé ça tourne mieux, donc si tu veux, aussi mal mais avec moins de ressources.


                  Maintenant j'ai rencontré beaucoup de gens, beaucoup, qui utilisaient encore des vieux pentium, ou pentium 2, avec windows 95 ou 98 dessus.
                  Ces temps de lancements (une minute, 20 secondes, etc...) sont *rapides* sur ce genre d'installation.
                  Avec un Linux aux petits oignons, ça ne tourne pas moins bien.
                  Firefox pompant minimum trois à quatre fois plus de RAM qu'abiword, il tape là où le bât blesse et se traîne à côté d'abiword, tu feras le test.

                  Le swap EST utile, car partent rapidement dedans des tas de petites choses dont tu n'as pas besoin, par exemple les agetty (qu'on peut décider de virer, je suis d'accord), le startx, la majeure partie du dhcpcd (oui, oui, on veut du réseau), le gpm (qu'on peut virer aussi d'ailleurs), cups, etc... Tu récupères quelques précieux Mo.


                  Et la plupart de ces gens là ne rachètent pas de machine parce que de lancer le mail, OU un traitement de texte, OU un tableur, OU un navigateur web, ça leur suffit largement.


                  Je ne dis pas que toi tu pourrais remplacer ta machine de guerre (si elle dépasse les 500Mhz et les 256Mo de RAM, c'est une machine de guerre) par ce genre de matériel sans voir de changement, c'est faux, et inutile de le dire.
                  Mais que ceux qui possèdent ce genre de matériel peuvent tout à fait les utiliser avec un Linux et des logiciels récents, sans être obligé de se coltiner les emmerdes d'un vieux windows 95/98/me avec des logiciels obsolètes.


                  Tu me diras où j'ai bien pu prétendre autre chose, genre que ça filait à la vitesse du vent, et que la course à la puissance était débile parce qu'avec un 386 on fait mieux. Non, je n'ai jamais prétendu ça.
                  Et oui, c'est plus agréable quand on a plus de RAM et de vitesse de processeur et quand on y a goûté, c'est difficile, voire impossible de revenir en arrière.
                  Ca n'empêche pas ce qui existait avant d'avoir été, et d'être toujours, fonctionnel.


                  Maintenant, si tu considères que toute machine de plus de cinq ans mérite d'être envoyée à la benne, grand bien te fasse, mais laisse faire ceux qui expérimentent le contraire, sans les dénigrer.


                  Yth, putain, quand je pense que quand j'ai commencé ma machine ne voyait que 16 de ses 64Mo de RAM, et y'avait un gnome dessus...
                  • [^] # Re: Pas difficile de supporter la comparaison

                    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                    > Yth, putain, quand je pense que quand j'ai commencé ma machine
                    > ne voyait que 16 de ses 64Mo de RAM, et y'avait un gnome dessus...

                    Quand je dirais à mes hypothétique futur petit-enfants que mon premier ordinateur avait 64Ko de ram et qu'on s'amusait bien avec, ils ne vont jamais me croire. (Bon il n'y avait pas Gnome dessus...)
                  • [^] # Re: Pas difficile de supporter la comparaison

                    Posté par . Évalué à 2.

                    Mais que ceux qui possèdent ce genre de matériel peuvent tout à fait les utiliser avec un Linux et des logiciels récents, sans être obligé de se coltiner les emmerdes d'un vieux windows 95/98/me avec des logiciels obsolètes.
                    Tout à fait d'accord.
                    C'est pour ça que je t'ai dit qu'avec 64Mo ça marche, et que j'avais cette config jusqu'à y'a pas longtemps.... Mais c'est lourd. Alors avec 32, c'est difficilement imaginable.

                    Et la plupart de ces gens là ne rachètent pas de machine parce que de lancer le mail, OU un traitement de texte, OU un tableur, OU un navigateur web, ça leur suffit largement.

                    Euuh... Parfois c'est pratique d'avoir le navigateur ET un tableur en même temps pour faire ses comptes.... C'est l'utilisation courante... D'autant que la plupart des gens achètent une nouvelle config et ignorent totalement ce qu'est un système d'exploitation et a fortiori Linux.

                    Firefox pompant minimum trois à quatre fois plus de RAM qu'abiword

                    C'est sûr que si tu fais le test : Firefox avec 30 onglets et abiword tout seul... Firefox, avec deux ou trois onglets ne prends pas plus de 50Mo (déjà plus que les 32 Mo, donc inutilisable avec le swap que ça entraîne)

                    Je dis ça, parce que tu parles comme si tu savais... Mais tu le sais, ton "Et oui, c'est plus agréable quand on a plus de RAM" a un facteur 100 : c'est gigantesque.
                    Je rajoute que le disque dur d'une telle machine dépasse rarement les 8 Go et atteint même difficilement les 3Go...

                    Maintenant, si tu considères que toute machine de plus de cinq ans mérite d'être envoyée à la benne, grand bien te fasse, mais laisse faire ceux qui expérimentent le contraire, sans les dénigrer.

                    Dénigrer ?
                    Mon "c'est toi le padawan" ? Pourtant c'est ta phrase au début.

                    Yth, putain, quand je pense que quand j'ai commencé ma machine ne voyait que 16 de ses 64Mo de RAM, et y'avait un gnome dessus...

                    Yth, c'est censé être toi. T'es bizarre quand même ^_^

                    -----
                    De toutes les manières, ce n'est qu'une histoire subjective, on ne tombera jamais d'accord.
                    Parce que le fait est que ça marche...
                    Mais dans des normes qui pour moi sont à peine acceptables en 64 Mo et donc impensables (pour moi au moins) en 32Mo pour une utilisation courante.
                    Toi, tu le conçois... Chacun son truc.
                • [^] # Re: Pas difficile de supporter la comparaison

                  Posté par . Évalué à 2.



                  10 à 20 secondes est le maximum que ma patiente peut supporter pour une utilisation courante.... Et encore.



                  Tu aimes jouer au docteur (informatique) avec des dames ?

                  '20 secondes ? laissez-moi vous distraire ...'
          • [^] # Re: Pas difficile de supporter la comparaison

            Posté par . Évalué à 1.

            Bon, on va tourner ça de cette façon:
            je me suis fait une aponévrosite plantaire (pour de vrai). Selon tes critères, je peux marcher: je peux faire 50 mètres en 5 minutes, et il faut que je m'échauffe le tendon dès que je suis resté immobilisé trop longtemps. Mais j'arrive à me déplacer.
            Selon mes critères, je suis un putain d'handicapé.

            Alors oui, tu dois sûrement pouvoir faire tourner kde 3.4 sur un pc avec 64 de ram. Comme j'arrive à faire tourner un windows 2000 avec 64 de ram, et XP sur 128. Mais c'est tout simplement inutilisable, dans le sens où tu n'es pas productif (bah oui, je ne peux même plus aller à l'épicerie à pied...).
            • [^] # Re: Pas difficile de supporter la comparaison

              Posté par . Évalué à 2.

              Non.
              C'est vraiment utilisable avec 64Mo, mais, certes, pas de KDE, chose que je n'ai jamais prétendu possible.

              De plus ta comparaison est mauvaise : considère plutôt une voiture qu'il te faut dix minutes à démarrer mais qui ensuite te permet de rouler à 90 sur les nationales.
              Non, tu ne peux pas prendre l'autoroute.
              Oui tu réfléchis avant de prendre ta voiture et tu ne vas pas chercher le pain avec.
              Et en effet tu ne pourras pas faire ton déménagement avec.
              Mais elle reste tout à fait utilisable, et même utile.


              Yth.
        • [^] # Re: Pas difficile de supporter la comparaison

          Posté par (page perso) . Évalué à 9.


          Ce n'est pas une critique des applications, c'est un fait: tu ne fais pas tourner une application développée en 2006 sur un pc qui a 7 ans


          Faut pas abuser, c'est pas parceque tu développes une appli en 2007 qu'elle doit nécessaire ne pas être capable de tourner sur une machine qui a à peine 7 ans. Bon c'est juste la façon dont tu tournes ta phrase qui me dérange en fait.
        • [^] # Re: Pas difficile de supporter la comparaison

          Posté par . Évalué à 5.

          Abiword mets certes du temps (50 s ) pour se lancer mais il est parfaitement utilisable.

          Je pense que je suis pas le seul à avoir utiliser ce HOWTO:
          http://www.binonabiso.com/en/Ubuntu-miniRAM-HOWTO.html

          Pis si tu as un "RAM insuffisante" au boot, c'est que t'as distrib elle est pas adaptée à ton matos. Une debian (ou ubuntu) installée en mode texte sans X pour commencer et après tu montes en charge petit à petit.

          Si ton noyau prend 10 MB sur 32MB ca commence à se sentir aussi...

          Abiword/gnumeric sont encore devellopés en 2007...

          Il est firefox ou epiphany sont à la ramasse sur 32MB.

          Le truc c'est que noyau+services+X+XWM+1 appli doit faire une empreinte proche de 32meg (j'arrive à 34 meg ) pour eviter le swap au max. Apres des que tu lances un autre applis ca swap pendant 1min, l'applis nouvele est utilisable, pis ca reswap pendant 1Min quand tu repasses à l'ancienne.
        • [^] # Re: Pas difficile de supporter la comparaison

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          Mon petit frere utilisait un pc sous 98 avec 96 de ram et il faisait tourner OOo et Opera sans trop de soucis. (pour l'avoir vu tourner moi meme, c'est sur faut pas vouloir faire les deux a la fois ...)
        • [^] # Re: Pas difficile de supporter la comparaison

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          le "tu ne fais pas tourner une application développée en 2006 sur un pc qui a 7 ans" est ce qui me choque le plus...

          Au niveau de la RAM, c'est sur il faut faire attention. Mais jusqu'a decembre 2006, j'utilisais un pc de récupération pour lequel j'avais passé la RAM à 256 M. Config: PIII de toute premiere génération à 450 MHz, disque dur de 6 Go et donc 256 M de RAM. J'avais aussi rajouté une carte USB2 (pour connecter mon disque dur externe) et un graveur de DVD (double couche s'il vous plait!).

          Avec tout ceci, je tournais sous Mandriva 2006, avec KDE, Firefox, Amarok et tout le reste. C'est sur, il ne faut pas vouloir ouvrir trop d'applis en même temps (ou bien alors il faut selectionner les applis en les remplaçant par des équivalent plus légers), mais je pouvais faire tout ce dont j'avais besoin de façon relativement confortable (ie: dev, surfer, rédiger des rapports avec Kile/Latex, ripper mes CD, retouche de photos (bon c'est vrai, il ne fallait pas trop être pressé!), etc). La gravure de DVD marchait bien, y compris en double face (alors que la config minimum sur l'emballage disait 800 MHz), la seule chose étant de limiter la vitesse car sinon le disque ne parvenait pas a fournir les données (que se soit le disque IDE ou mon disque USB).

          Et au bureau, j'utilisais un Apple cube sous Linux, (Mandriva 10.1 chrootée dans une mandriva 9.1 pour cause d'un probleme avec l'USB de la 10.1).

          Donc oui, on peut utiliser des applis de 2006 sur une machine de 7, 8 ans (mais c'est vrai, j'ai un peu rajouté de RAM à chaque fois).

          Mathias
          • [^] # Re: Pas difficile de supporter la comparaison

            Posté par . Évalué à 2.

            Le gros point de blocage d'un Linux avec environnement graphique et tout, c'est la RAM environ jusque 150-200Mo.
            A partir de 200Mo de RAM, tu peux faire a peu près ce que tu veux.

            Le processeur a relativement peu d'importance (c'est plus lent, mais pas moins utilisable), sachant qu'une machine pouvant monter jusque 256Mo de RAM a un processeur au pire vers 200-300Mhz (question de carte mère, on met pas 256Mo dans un 486, et déjà les P-II et K6-2 allaient au delà de 200Mhz pour les plus lambins).

            J'ai longtemps utilisé un K6-2 333 avec 64 puis 256Mo de RAM, mais en ce temps là Gnome était Gnome 1, avec GTK 1, et on pouvait facilement lui mettre enlightenment E16 comme gestionnaire de fenêtres.


            Yth.
          • [^] # Re: Pas difficile de supporter la comparaison

            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

            Une de mes filles a mon ancien PC vieux de 7 ans. C'est un Celeron 466 avec 256+128Mo de RAM. Je viens de le passer sous Mandriva 2007 et le résultat est fort plaisant. Comme le boot a été bien optimisé avec pinit, c'est encore plus utilisable qu'un version plus ancienne.
            Je pense qu'il est important de mettre plus de RAM que 256Mo, une barrette de 64Mo en plus apporte déjà beaucoup de confort. 256+128Mo est un très bon choix car monter à 512Mo ne procure pas une amélioration notable.
  • # Par pitié

    Posté par . Évalué à 0.

    la bonne parole sur les logiciels libres.


    Arrêtez avec les références religieuses.
    • [^] # Re: Par pitié

      Posté par . Évalué à 10.

      Amen.
    • [^] # Re: Par pitié

      Posté par . Évalué à 2.

      Saint IGNUcius :

      Being holy in our church means installing a wholly free operating system--GNU/Linux is a good choice--and not putting any non-free software on your computer.


      C'est le folklore :-)

      http://www.stallman.org/saint.html

      traduction (brut) :
      "Être saint dans note église signifie installer un système d'exploitation entièrement libre -GNU/Linux est un bon choix- et ne mettre aucun logiciel non-libre sur son ordinateur"
      • [^] # Re: Par pitié

        Posté par . Évalué à 3.

        Je suis assez d'accord, ça me fait plutôt rire quand je vois RMS qui se prend pas au sérieux.

        Ça me fait moins rire quand je vois certains s'approprier le mot "libre" comme si c'était limite un sacrilège de lui donner un sens différent dans un autre contexte que celui du LL (cf mes débats avec Arnaudus dans la news sur la musique libre un peu plus bas), j'ai parfois vraiment l'impression d'avoir affaire à des gardiens du dogme "tout logiciel doit être libre".
      • [^] # Re: Par pitié

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        pffff et le jeu de mots entre holy et wholly tu l'as même pas traduit :P

        (ok ok pas taper j'vais ------->[])
    • [^] # du bon usage d'un mot

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Je ne vois pas de référence religieuse. Il est écrit « portent la bonne parole » et non « prêchent la bonne parole ».
  • # Merci

    Posté par . Évalué à 3.

    Je tiens à remercier chaleureusement Messieurs les députés Bernard Carayon (Maire de Lavaur, Tarn - UMP) et Richard Cazenave (Isère - UMP) pour leur travail de fond sur les logiciels libres et les standards ouverts en général ; de même que Monsieur le Président de l'Assemblée nationale Jean-Louis Debré (Maire d'Évreux, Eure - UMP).

    Merci à vous et à tous ceux, connus ou pas, qui vous soutiennent dans votre démarche face aux préjugés et aux pressions que vous rencontrez contre l'adoption des logiciels libres.
    • [^] # Re: Merci

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Je ne me suis pas interessé au sujet, je connais pas la position des autres deputés, mais pourquoi je ne vois que des deputés UMP qui soutiennent le logiciel libre? c'est parce qu'ils ont la majorité?
      une majorité des deputes UMP sont comme ca ou juste une partie?
      et les autres deputés, sont-ils pour ou contre? au PS par exemple? sont-ils contre parce que l'UMP est pour?
      Si quelqu'un avait des info la dessus je serais interessé.
      J'aurais plutot vu l'initiative venir des partis de gauche, quelles sont leurs positions?
      • [^] # Re: Merci

        Posté par . Évalué à 3.

        Je ne peux pas te citer beaucoup de noms de gauche mais visiblement, les defenseurs du logiciel libre sont à peu de choses près les anciens combattants de DADVSI.
        Si ma supposition est bonne, il doit donc y avoir les mêmes hommes politiques de gauche et de droite réunis (ce qui est plutot rare AMHA).

        Exemple pour le PS, Christian Paul (député de la Nièvre).
      • [^] # Re: Merci

        Posté par (page perso) . Évalué à 5.

        Déjà parmis les membres du PS, on peut pas franchement dire qu'ils soit pro-libre !
        Entre la mairie de Paris qui utilise le libre pour avoir des rabais par MS et la mairie de Lyon qui passe des accords avec MS ( https://linuxfr.org/~bricef/23588.html ) ...

        Et puis faut avouer que la plus part y comprenne absolument rien à l'informatique ...
        • [^] # Re: Merci

          Posté par (page perso) . Évalué à 5.

          Déjà parmis les membres du PS, on peut pas franchement dire qu'ils soit pro-libre !

          Il y a pourtant au moins un contrexemple : Rocard.
          • [^] # Re: Merci

            Posté par (page perso) . Évalué à 8.

            Ce que je veux dire c'est que le logiciel libre dépasse le clivage gauche/droite, la cas DADVSI est révélateur de ce phénomène ... je dirais même heureusement que le logiciel libre est apolitique :)
            • [^] # Re: Merci

              Posté par (page perso) . Évalué à 8.

              Non, je crois que ce sont au contraire les politiques qui sont apolitiques. Y'a plus que la couleur de l'emballage qui change. Le LL, c'est la politique au sens noble du terme.
          • [^] # Politiques pro libre ( à completer)

            Posté par . Évalué à 8.

            Politiques Pro-Libre (entre autres)

            UMP :
            Richard CAZENAVE +++
            BERNARD CARAYON ++
            Sugenot ? +

            PS :
            Christan Paul +++
            Patrick Bloche +
            Michel Rocard +++

            Verts
            Martine Billard +++ ( Maartiiinne, je t'aime !!! ....)

            PC
            Frédéric Dutoit +++
            Jérôme relinger +++

            UDF
            François Bayrou ++

            Liste surement très incomplete , mais j'ai retenu ceux là !!
            A completer ...!
            • [^] # Re: Politiques pro libre ( à completer)

              Posté par . Évalué à 3.

              UMP :
              Richard CAZENAVE +++
              BERNARD CARAYON ++
              Alain Suguenot +
              Christine Boutin +++
              Dominique Perben ---
              RDDV `perl -e 'print "-"x99'`

              pas de position officielle.
              partit qui a fait passer DADVSI et a avalisé les pubs MS dans les écoles.
              en contre partie adoption de LL à l'AN et dans quelques administrations.



              PS :
              Christan Paul +++
              Patrick Bloche +
              Michel Rocard +++
              globalement pro LL sauf les dinausaures de vivendi...

              Verts
              Martine Billard +++
              complètement pro LL, contre les brevets logiciels, débats sur le sujet (invitation de Stallman...)

              PC
              Frédéric Dutoit +++
              Jérôme relinger +++
              pro LL et contre les brevets logiciels, comme la LCR

              UDF
              François Bayrou ++
              Jean Dionis du séjour ---
              Bayrou défend le LL tout seul dans son coin. peu de monde le suit à l'UDF, ce serait plutôt même le contraire. en témoignent les votes concernant DADVSI

              FN - MNR
              position officielle : pour les LL et contre les brevets logiciels
              • [^] # Re: Politiques pro libre ( à completer)

                Posté par . Évalué à 3.

                Et Sarko ? ( Qui voit Billou à chaque fois qu'il vient à Paris !)

                Et Sego ? (que pense t elle des logiciels libres ? , des brevets ?)

                y a t il un programme ou on peut consulter leur position ? (Ben oui, moi je vote ...)
                • [^] # Re: Politiques pro libre ( à completer)

                  Posté par . Évalué à 6.

                  sego a rencontré Stallman. elle reconnait les 4 libertés fondamentales du LL, elle est favorable aux formats ouverts, pour les LL dans l'éducation et dans les structures publiques.
                  http://www.desirsdavenir.org/index.php?c=actualites_archives(...)

                  concrêtement, bah elle n'a pas fait grand chose pour ou contre les LL à ma connaissance.

                  sarko, la question mérite à peine d'être posée. c'est lui qui aurait demandé à Bernard accoyer (président du groupe UMP de l'Assemblée nationale) de faire voter les amendements Vivendi Universal suite à une requette de Jean René Fourtou (le président du conseil de ce même Vivendi et mari de cette euro députée qui montait jadis au créneau pour défendre bec et ongles le brevetage des logiciels)
                  • [^] # Re: Politiques pro libre ( à completer)

                    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                    concrêtement, bah elle n'a pas fait grand chose pour ou contre les LL à ma connaissance.<b/lockquote>
                    Hum hum.
                    dites ça vous arrive de lire les dépêches ?
                    "Le Poitou-Charentes s'oriente vers les Logiciels Libres" (18 septembre)
                    http://linuxfr.org/2006/09/18/21343.html
                    Sans parler de ce que la boiboite de recherche, là haut, me sort...

                    Maintenant, c'est vrai ce n'est pas toujours concret, et ce n'est peut-être pas elle qui a décidé ça.

                    "La liberté est à l'homme ce que les ailes sont à l'oiseau" Jean-Pierre Rosnay

                    • [^] # Re: Politiques pro libre ( à completer)

                      Posté par . Évalué à 7.


                      Maintenant, c'est vrai ce n'est pas toujours concret, et ce n'est peut-être pas elle qui a décidé ça

                      Bingo...
                      Cette orientation est dûe à 2 éléments :
                      - la culture pro-libre du service info de la Région Poitou-Charentes (en 5 ans de bourrage de crâne, j'aurais au moins réussi ça !)
                      - l'équipe de conseils politique de Mme Royal, qui ont jugé que les LL c'était "tendance", et apparamment c'est une ligne de conduite assez poussée par le PS. C'est ce 2ème élément qui a été déterminant.

                      Mais je peux vous confirmer que quelques mois auparavant, elle savait pas ce que c'était, elle elle n'en avait rien à f----e. Et je suis pas certain qu'elle ait compris autrechose que "réduction des coûts"
                • [^] # Re: Politiques pro libre ( à completer)

                  Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                  Garde les yeux ouverts, tu auras ta réponse dans 6 petits jours

                  (d'ailleurs si tu es du côté du salon "Solutions GNU/Linux", tu pourras assister au lencement en direct de la sus-dite "réponse")

                  Enigmatique, non ... ? ;)
                  • [^] # Re: Politiques pro libre ( à completer)

                    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                    Rhaaââaa, ne nous dis pas que la "réponse" c'est mardi, je n'arrive que mercredi à Paris :'-( !!!

                    Hein ? Comment ? Je vais louper le lancement de Vista ?
                  • [^] # Re: Politiques pro libre ( à completer)

                    Posté par . Évalué à 3.

                    Tu veux parler de la prochaine rencontre Sarko/Billou ?

                    Bon , si on montait un Wiki avec la liste des politiques et leurs faits , avis et proposition à propos du LL , le Perr to Peer , les Brevets avec les URL de leurs déclarations !

                    Pas le temps personnellement de monter un tel site mais il a pas mal de billes pour l'alimenter ..C'est le bon moment avant les elections .. mais il faut faire vite !!
                    Des volontaires ?
                    • [^] # Re: Politiques pro libre ( à completer)

                      Posté par . Évalué à 4.

                      Je pense que c'est une bonne idée. Il faut peut-être regarder du coté de l'APRIL s'ils font des choses dans le genre. Je pense effectivement que l'objectif, c'est Nicolas Sarkozy. Je ne pense pas hélas qu'il porte vraiment un regard "personnel" sur la question. Il me semble judicieux de reprendre le discours classique sur le sujet : combien Microsoft paye-t-il d'impôt en France ? combien emploit-t-il de personne en France ? Combien les SSLL emploient-t-elle de personne en France ? .. Et au final quelle est la position du candidat sur le rapport de la commission européene ?

                      Même en dehors du logiciel libre cela permet de voir dans quel mesure le candidat Sarkozy, qui prône le pragmatisme et le travail, peut répondre à des propositions de mesures pragmatiques économiquement avantageuses lorsque ceux-ci mettent en péril les "amis" du candidat. C'est un cas très intéressant.
                      • [^] # Re: Politiques pro libre ( à completer)

                        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                        C'est prévu.
                        Par ailleurs, Solutions Linux et l'APRIL feront le point sur la position des partis pour les Présidentielles 2007 sur les logiciels libres, à travers une keynote dédiée le 30 janvier au CNIT à La Défense (Paris). Christophe Espern, chargé des relations institutionnelles pour l'APRIL, présentera les enjeux d'une politique publique en faveur du logiciel libre et les conditions législatives et réglementaires de son succès et de son utilisation par un large public. Son intervention sera suivie d'une table ronde « Enjeux stratégiques et politique du logiciel libre » sur le programme des partis politiques concernant le logiciel libre et les technologies de l'information, dans la perspective des élections présidentielle et législatives.

                        source : http://linuxfr.org/2007/01/08/21876.html

                        Voir aussi ce qui reste de 2002 : http://www.april.org/politique/election2002.html

                        On remarque quand même que le Libre a fait son chemin depuis ...

                        Adhérer à l'April, ça vous tente ?

                    • [^] # Re: Politiques pro libre ( à completer)

                      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                      Bon , si on montait un Wiki avec la liste des politiques et leurs faits , avis et proposition à propos du LL , le Perr to Peer , les Brevets avec les URL de leurs déclarations !

                      Il existe déjà : http://www.kelvote.com/index.php/Logiciel_libre
            • [^] # Re: Politiques pro libre ( à completer)

              Posté par . Évalué à 9.

              A noter qu'il y a sur le site de bayrout une longue tirade sur les logiciels libres.

              http://www.bayrou.fr/propositions/logiciel-libre.html

              Les logiciels libres recèlent des ressources de créativité considérables. Ils constituent un mode de développement coopératif, innovant, ouvert, mais aussi un facteur d'indépendance et d'équilibre industriel et politique pour l'humanité.


              et aussi sur http://www.bayrou.fr/discours/bayrou-web3-121206.html

              Je suis très frappé (ça ne va pas faire plaisir à tout le monde, mais ça ne fait rien, je le dis), par l'univers des logiciels libres et par l'univers des wikis, parce qu'il y a là une capacité de partage du savoir qui est, pour la première fois depuis des siècles, une manière de bâtir l'activité économique elle-même sur une démarche de partage et de coopération, sur autre chose que l'univers strictement marchand.


              Et il ne confond même pas avec gratuit :-D

              Ca mérite un +++
      • [^] # Re: Merci

        Posté par . Évalué à 3.

        Oui effectivement il n'y a pas beaucoup de partisans du logiciel libre dans le PS mais il n'y en a pas beaucoup plus à l'UMP.

        J'ai cité ces 3 là car ce sont eux qui ont permis à l'Assemblée d'avoir un poste bureautique entièrement libre mais j'aurai effectivement dû remercier également Patrick Bloche, député PS, tout comme le député européen Michel Rocard pour avoir soutenu les logiciels libres dans des actions passé.

        Et enfin, n'oublions pas les députés Didier Migaud (PS), Claude Gaillard et Guy Drut (UMP) qui ont rendu le rapport préconisant un environnement de travail entièrement libre pour les postes de l'Assemblée nationale. Sans eux rien ne serai arrivé. Mea culpa.

        J'aurais plutot vu l'initiative venir des partis de gauche, quelles sont leurs positions?


        Hum, ta question reviens à demander : "Le Libre : de droite ou de gauche ?"

        Si je m'en rappelle bien, Jean-Paul Huchon (PS), Président du conseil Régional d'Île-de-France, avait annoncé "priorité à l'emploi de logiciels libres" mais c'est Jean-François Copé qui à visité le salon Solutions Linux et annoncé : "L'utilisation des logiciels libres est un facteur d'accélération du développement numérique de la région. En effet, le logiciel libre donne un nouveau souffle aux services informatiques, secteur dans lequel l'Ile-de-France est en pointe et qui est propice à la création de nouvelles entreprises...", ajoutant déjà utiliser des logiciels libre pour ses besoins (SPIP et autres).

        Fort bien. Mais tout cela se déroulai pendant la campagne des élections régionale à Paris donc bon... politique politique...

        Depuis, peu de nouvelles déclarations, à part celle faite par le Ministre de l'Economie, des Finances et de l'Industrie qui s'annonce "en faveur de la création d'un pôle de compétitivité sur les logiciels libres."

        Enfin un signe clair de la compréhension par ce gouvernement des enjeux considérables que représentent le Logiciel Libre pour la France et l'Europe.

        Va-t-on enfin assister à une prise de position claire sur la défense des logiciels libre de la part d'un partis ? J'espère ! Mais l'idéal serai que ce soit une idée promue par les deux partis, mais la marche est encore longue pour en arriver là.

        C'est avec le soutiens de tous, politiques ou pas, de droite ou de gauche que nous en sommes arrivés là. Que de chemin parcouru en quelques années. Un grand Merci à tous !
        • [^] # Re: Merci

          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

          D'autres exemples :

          Des témoignages de personnalités politiques sur l'APRIL (donc en faveur du logiciel libre) :
          http://april.org/association/presse.html#ToC8

          Jean-Paul Huchon çà la soirée Firefox 2 : « C’est un excellent logiciel, (...), nous avons voulu introduire un certain équilibre dans notre parc logiciel, en mixant libre et propriétaire. Nos serveurs sont sous Linux, et nous allons tester Open Office (...). Par ailleurs, nous aidons les associations de promotion du libre, je pense à l’APRIL, à Framasoft ».
          http://light.pcinpact.com/actu/news/32356-mozilla-firefox-pa(...)

          « Le "parlement" des Verts s’engage pour les standards ouverts et le logiciel libre »
          http://lesverts.fr/article.php3?id_article=2620

          « Le Parti communiste français bascule l'ensemble de ses postes en logiciels libres et ouvre son nouveau site web sous SPIP »
          http://www.pcf.fr/spip.php?article1048

          etc., etc.
        • [^] # Réflexions

          Posté par . Évalué à 3.

          Posté par Gohar le 24/01/2007 à 16:38. (lien). Évalué à 2.

          Non, je crois que ce sont au contraire les politiques qui sont apolitiques. Y'a plus que la couleur de l'emballage qui change. Le LL, c'est la politique au sens noble du terme.

          A Gohar,
          je ne dirai qu'un mot : BRAVO, ça, c'est bien dit !


          A Dark_moule,

          Comme dit par Gohar, « Ni l'un, ni l'autre ! ».
          Gauche et droite, ce sont les politiques pour mieux nous diviser.
          Le logiciel libre, c'est nous qui agissons et faisons, de nos esprits, sinon de nos mains.
          Qu'en dis-tu ?

          Et puis « politique, politique » « de développement » et « de nouveau souffle », de cela, je m'en méfierais, pas toi ?, car ils sont toujours très prompts à trouver de nouvelles sources de « croissance », euphémisme pour décrire le passage à un régime de paiement pour ce qui était gratuit ; mettre un prix (ne pas confondre avec valeur) à ce qui n'en avait pas – voilà leur source de croissance et de développement... Vigilance...
          Ne crois-tu pas ?


          A Salvaire (voir ci-dessous)

          Eh bien, je croyais que Linux et beaucoup de choses qui tournent autour avaient été lancées par des universitaires (des gens avec un emploi rémunéré, et du temps pour faire autre chose que ce que leur demandent leurs employeurs, et surtout l'esprit d'altruisme et d'abnégation) et autres milliardaires pris par des remords (mais non, je déc... , c'était aussi de la générosité)...
          Et puis, Mandriva, Suez, Bouygues, Lagardère ou autres, cela me serait bien égal de savoir ou pas comment elles vont, rouge ou noir, tant que leurs employés vont bien... et surtout mieux que les actionnaires, première source de pompage de la fortune des entreprises depuis la libéralisation du marché des capitaux dans les années 1980.
          Ne pas se prosterner devant une boîte quelle qu'elle soit, c'est le premier devoir de celui qui marche debout... Il a avant tout à se respecter lui-même. Et c'est à cause de ce manque de respect que tant de gens se font virer...

          Enfin : « Pas d'argent, pas de moyens, pas d'emplois. » dis-tu ?
          Un grand politicien européen (Helmut Schmidt, allemand, très grand copain de Giscard dans les années 1970) avait créé la formule suivante : « Les profits d'aujourd'hui sont les investissements de demain qui sont les emplois d'après-demain. »
          à comparer avec le « je vois le bout du tunnel » de notre R. Barre national...
          On voit ce qu'il en est advenu... Une simple formule pour tenir les gens au calme...
          Comme le disait un anonyme sur cette page ce jour à 14H58 :
          « Amen »

          ludo0565

          Posté par salvaire le 24/01/2007 à 16:52. (lien). Évalué à 1.

          Non ce qui est scandaleux, c'est que ce député préfère télécharger gratuitement que de payer le prix de ce qu'il utilise. Voilà pourquoi Mandriva est dans le rouge depuis des lustres ...

          C'est complètement suicidaire! Pas d'argent, pas de moyens, pas d'emplois. Au moins qu'il paye une licence même s'il ne l'utilise pas!
          • [^] # Re: Réflexions

            Posté par . Évalué à 2.


            A Dark_moule,

            Comme dit par Gohar, « Ni l'un, ni l'autre ! ».
            Gauche et droite, ce sont les politiques pour mieux nous diviser.
            Le logiciel libre, c'est nous qui agissons et faisons, de nos esprits, sinon de nos mains.
            Qu'en dis-tu ?

            Et puis « politique, politique » « de développement » et « de nouveau souffle », de cela, je m'en méfierais, pas toi ?, car ils sont toujours très prompts à trouver de nouvelles sources de « croissance », euphémisme pour décrire le passage à un régime de paiement pour ce qui était gratuit ; mettre un prix (ne pas confondre avec valeur) à ce qui n'en avait pas ? voilà leur source de croissance et de développement... Vigilance...
            Ne crois-tu pas ?


            Bonsoir,

            Je souhaites te répondre rapidement quant au contenu de ton commentaire.

            En effet je suis d'accord avec le fait que toute personne peut contribuer, à différents niveaux, aux logiciels libre sans que cela n'implique quelconque politique. Et c'est un de ses avantages, bien évidemment.

            Par contre en ce qui concerne ton avis sur les pratiques politiques, je pense ne m'être pas clairement fait comprendre. Contrairement à ce que tu pourrais penser, je ne suis pas dupe de leurs grands discours et si tu lis bien mon commentaire j'ai écris : "Fort bien. Mais tout cela se déroulai pendant la campagne des élections régionale à Paris donc bon... politique politique..."

            C'est évident qu'il faut se méfier des promesses (en l'air) des politiques. Mais nous sommes tous là pour leur rappeler le moment venu ;)
  • # Xunbuntu n'est pas libre

    Posté par . Évalué à -9.

    tous est dans le titre
    • [^] # Re: Xunbuntu n'est pas libre

      Posté par . Évalué à -1.

      Non ce qui est scandaleux, c'est que ce député préfère télécharger gratuitement que de payer le prix de ce qu'il utilise. Voilà pourquoi Mandriva est dans le rouge depuis des lustres ...

      C'est complètement suicidaire! Pas d'argent, pas de moyens, pas d'emplois. Au moins qu'il paye une licence même s'il ne l'utilise pas!
      • [^] # Re: Xunbuntu n'est pas libre

        Posté par . Évalué à 3.

        Euh perso, quand j'achète quelquechose c'est pour m'en servir.
        Ou alors ça s'appelle du soutien. Mais autant je conçoit ça pour une asso autant pour une boite commerciale aussi française soit-elle, j'ai du mal.
      • [^] # Re: Xunbuntu n'est pas libre

        Posté par . Évalué à 5.

        « RC : Le choix de la distribution se fera au moment de la conclusion de l'appel d'offres. Le prestataire choisi proposera un poste de travail type, et aura en charge le déploiement de la solution ; il devra en outre s'assurer de la compatibilité matérielle des nouveaux ordinateurs avec sa solution logicielle. »

        Ce que Richard Cazenave utilise à titre personel est son problème. Peut-être qu'il a pris un abonement de support payant chez Ubuntu ? Le choix de migration de l'Assemblée Nationale va de toute façon générer de l'argent dans le monde du logiciel libre.

        Je n'ai rien contre Mandriva, j'ai même souscris au club Mandrake quand la société allait mal.
        • [^] # Re: Xunbuntu n'est pas libre

          Posté par . Évalué à 1.

          RC : Le choix de la distribution se fera au moment de la conclusion de l'appel d'offres. Le prestataire choisi proposera un poste de travail type, et aura en charge le déploiement de la solution ; il devra en outre s'assurer de la compatibilité matérielle des nouveaux ordinateurs avec sa solution logicielle.

          Il me semble que le député fait une petite erreur. L'Appel d'Offre en cours porte sur la réalisation d'une sorte de "master" du poste libre, qui doit être accompagné de la documentation détaillée nécessaire au déploiement (le dit déploiement comprenant également la reprise des données (mails, favoris, etc..))

          Mais l'opération de déploiement proprement dite sera prise en charge par le prestataire qui s'occupe déjà de l'assistance informatique aux députés. Si j'ai bien tout compris, c'est ce même prestataire qui sera aussi chargé de l'utilisation de l'outils de gestion logicielle du parc (updates).

          Ce qui risque de poser quelques problèmes vu que ce prestataire doit plutôt être habitués à gérer des postes windows.... Il devrait néanmoins faire tout son possible pour rester fournisseur de l'AN.
          • [^] # Re: Xunbuntu n'est pas libre

            Posté par . Évalué à 1.

            l'opération de déploiement proprement dite sera prise en charge par le prestataire qui s'occupe déjà de l'assistance informatique aux députés.


            On repart à zéro pour tout, du matériel à la maintenance : nouvelle législature, nouvelle solution, nouveaux appels d'offres. Justement parce que le déploiement d'un poste libre pose d'autres contraintes que pour un poste Windows, et que les compétences demandées ne sont pas les mêmes.

            Voici d'ailleurs l'appel d'offres pour les postes publié au Journal Officiel - qui parle même de maintenance pendant un an sur la configuration logicielle.
            http://www.journal-officiel.gouv.fr/jahia/Jahia/marches-publ(...)
            • [^] # Re: déploiement

              Posté par . Évalué à 2.

              On repart à zéro pour tout, du matériel à la maintenance : nouvelle législature, nouvelle solution, nouveaux appels d'offres. Justement parce que le déploiement d'un poste libre pose d'autres contraintes que pour un poste Windows, et que les compétences demandées ne sont pas les mêmes.

              Voici d'ailleurs l'appel d'offres pour les postes publié au Journal Officiel - qui parle même de maintenance pendant un an sur la configuration logicielle.
              http://www.journal-officiel.gouv.fr/jahia/Jahia/marches-publ(...)

              L'appel d'offre que vous citez ne porte pas sur le déploiement de la solution qui sera retenue. J'attire votre attention sur la liste des points figurant dans l'appel d'offre :

              a) définition, réalisation du nouveau poste
              b) assistance pour choix matériel
              c) pré-requis techniques de la gestion de configuration
              d) définition des procédures d'exploitation/gestion de configuration
              e) maintenance un an (logiciels et procédures)

              La mise en oeuvre du déploiement n'est pas citée.

              D'ailleurs, un des candidats potentiels a voulu être sûr d'avoir bien compris et a préféré poser la question :

              L'Assemblée attend-elle une prestation de déploiement des 1300 postes ? Il est demandé de livrer un dossier détaillant les différentes tâches à exécuter pour le déploiement. Cela veut-il dire que ce dernier est assuré par les équipes techniques de l'Assemblée? Même question pour la migration de données?

              Il a été répondu :
              Le marché 2006-SSI-24 ne prévoit aucune prestation de déploiement ou de migration des données. En revanche, il est demandé de rédiger les procédures détaillées nécessaires à la réalisation de ces opérations par le titulaire du marché d'assistance informatique aux députés.

              Ceci dit, je ne sais pas qui est actuellement titulaire de ce marché, et à quel date un éventuel appel d'offre sera lancé pour trouver un nouveau prestataire, ou renouveler l'ancien.
              • [^] # Re: déploiement

                Posté par . Évalué à 1.

                J'ai l'impression que vous êtes mieux renseigné que moi ! :)

                Toutefois je ne crois pas qu'il y ait un prestataire de prévu pour s'occuper du déploiement ; ça devrait se régler entre celui qui emportera ce marché, le fournisseur de matériel et les services de l'AN.
                En tout cas, l'appel d'offres me semble bien rédigé, notamment parce qu'il prend en compte les difficultés qu'on peut rencontrer vis-à-vis du matériel.

                En ce qui concerne la distribution, et dans l'esprit du hum... "débat" (X)Ubuntu/Mandriva, le choix dépendra de l'ensemble de la prestation proposée et de son adéquation avec les besoins et les usages du public visé (ie les députés et leurs assistants).
                Un point qui me semble également important est le niveau de sécurité et les mises à jour de sécurité (ie un LTS serait préférable). Ce en quoi les distributions commerciales, dont Mandriva, sont je crois tout à fait satisfaisantes.

                Pour info et pour répondre aux remarques qui ont été faites par rapport au choix de Xubuntu plutôt que Mandriva, c'est surtout une question d'interface graphique (les goûts et les couleurs, tout ça...) et de performances ; et on voulait pouvoir installer la même distribution sur tous les postes, y compris sur les anciens PC que nous avons ainsi pu "rajeunir".
                Bien sûr, ces remarques sont pertinentes et il est certain que si nous avions dû choisir une distribution commerciale ç'aurait été Mandriva, pour des raisons qui me semblent évidentes. Mais Xubuntu (Dapper) répondait mieux à nos attentes et à notre souhait de déployer la même distro sur tous les postes.
                • [^] # Re: déploiement

                  Posté par . Évalué à 1.

                  J'ai l'impression que vous êtes mieux renseigné que moi ! :)

                  Bonjour,
                  vous avez,
                  un,
                  nouveau message.

                  En tout cas, l'appel d'offres me semble bien rédigé, notamment parce qu'il prend en compte les difficultés qu'on peut rencontrer vis-à-vis du matériel.

                  Je me demande néanmoins si cet appel d'offre n'a pas été rédigé un petit peu "dans l'urgence"...

                  Plusieurs points me posent problème (façon de parler, et liste non exhaustive :-) ) :

                  1) les délais, que je trouve trés serrés (mais il est probable/souhaitable que certains fournisseurs aient eu le temps de se préparer à l'avance...)

                  2) le fait que l'engagement de maintenance ne porte que sur un an. C'est vraiment surprenant. Faut-il en conclure qu'un nouvel appel d'offre sera lancé au bout d'un an ?

                  3) le fait que l'AN se reserve le droit de ne pas retenir la prestation de fourniture de l'outils de gestion des mises à jour (si elle ne le fait pas, comment donc ces mises à jour vont-elles être gérées ?)

                  4) les références aux "communautés de développement", qui me semblent introduire divers flous artistiques.

                  Sur ce dernier point, je note par exemple que le titulaire disposera de 1 jour ouvrés (un !) pour mettre à disposition un correctif de sécurité, et on compte à partir du jour de "mise à disposition des mises à jour par la communauté ou l'éditeur". Quid des patchs kernel ? Quid des patchs sur Firefox, Quid des patchs sur certains viewers d'images ou de documents ?
                  Selon la façon dont on distingue entre communauté, upstream, éditeur proprio, éditeur de la distribution retenue, il me semble que ce délai de un seul jour pourrait bien être parfaitement irréaliste.

                  5) Les pénalités journalières en cas de non correction (ou non contournement) d'un problème "critique" sont fixés à 50 euros par jour ouvrés. Le titulaire qui laissera donc trainer 3 mois un problème critique mais compliqué à résoudre ou contourner (de son point de vue, en tout cas) ne sera pénalisé que de 3000 euros. Je ne sais pas si ce genre de tarif correspond à une pratique courante, mais il me semble plus que symbolique.
                  • [^] # Re: déploiement

                    Posté par . Évalué à 1.

                    J'avoue que je n'ai pas eu accès à ces précisions.

                    Concernant l'engagement de maintenance, je suppose que d'autres changements doivent intervenir dans les mois qui suivent le début de la nouvelle législature (au niveau des services notamment), et que donc un nouveau contrat sera plus approprié.

                    Pour le reste, comme je l'ai dit je n'en avais pas connaissance jusqu'à présent et donc je ne connais pas les raisons qui ont motivé ces modalités.
                    • [^] # Re: déploiement

                      Posté par . Évalué à 1.

                      J'avoue que je n'ai pas eu accès à ces précisions.

                      Allez voir dans vos messages persos linuxfr
                      • [^] # Re: déploiement

                        Posté par . Évalué à 1.

                        La remarque concernant FF (et donc tous les paquets que l'éditeur de la distro ne maîtrise pas) est en effet un contre-argument de poids par rapport aux délais - très courts - accordés pour les mises à jour de sécurité.
                        Je peux me rendre compte moi-même qu'il est plus avantageux d'utiliser le FF officiel et non celui que me livre Ubuntu avec une ou deux mises à jour de retard.

                        Voyons qui sera l'heureux élu et quelles seront les modalités de mise en oeuvre.
                        • [^] # Re: déploiement

                          Posté par . Évalué à 1.

                          > > > J'avoue que je n'ai pas eu accès à ces précisions.
                          > > Allez voir dans vos messages persos linuxfr
                          > Voyons qui sera l'heureux élu et quelles seront les modalités de mise en oeuvre.

                          C'est comme vous voulez.
                        • [^] # Re: déploiement

                          Posté par . Évalué à 2.

                          Cela dépend de ce que l'on recherche...

                          Exemple 1 : ma machine de développement. Il y a une Debian testing dessus, avec un certain nombre de logiciels installés en dehors du système de paquets Debian. J'ai besoin d'être assez réactif pour tester les dernières versions des bibliothèques que j'utilise. Je peux me permettre de passer quelques minutes par jour pour faire les mises à niveau et éventuellement réparer les bugs induits par les nouveautés.

                          Exemple 2 : mes serveurs. Ils tournent tous en Debian stable. Il faut qu'ils tournent en (quasi-)permanence. Je ne peux pas me permettre de perdre du temps à réparer des problèmes (sinon je perds des utilisateurs). Les mises à jour de sécurité sont appliquées facilement dès qu'elles sont mises à disposition par Debian. Le cas de mes serveurs est également souvent applicable pour les grands parcs de machines.

                          Il ne faut pas se faire avoir par le delta de versions entre un logiciel dans une distribution en version stable et la dernière version du même logiciel. Entre les deux, il y a souvent une différence de fonctionnalités, mais pour les distributions sérieuses, toutes les failles de sécurité connues sont bouchées. Je reçois souvent des mails me signalant que tel serveur utilise la version N d'un logiciel et qu'une faille importante a été bouchée avec la version N+n. Les corrections sont appliquées rétroactivement sur la version courante dans la distribution stable de toutes les distributions. Ce n'est pas toujours facile à faire comprendre, et j'ai plusieurs utilisateurs qui continuent à me faire ce genre de signalements malgré mes explications... je dois être un mauvais pédagogue !
      • [^] # Re: Xunbuntu n'est pas libre

        Posté par . Évalué à 8.

        Non ce qui est scandaleux, c'est que ce député préfère télécharger gratuitement que de payer le prix de ce qu'il utilise. Voilà pourquoi Mandriva est dans le rouge depuis des lustres ...


        Ok, on parlait de logiciel "libre d'acheter français" donc...

        Perso, je pense pas que ce soit une question de prix, mais plutôt du choix du prestataire de service, ou de popularité...


        [mode_avis_perso]
        Sérieusement, Mandriva a un déficit au niveau image, il faudrait sérieusement bosser dessus, et aussi obtenir des certifications de grands fournisseurs, ce qui est une condition sine qua non pour entamer le marché des grandes entreprises habituellement acquis à RedHat et Novell... Pour se tailler une part du gâteau, il faut un couteau.
        [/mode_avis_perso]
        • [^] # Re: Xunbuntu n'est pas libre

          Posté par . Évalué à 8.

          C'est clair que chez Mandriva , ils sont assez nuls commercialement ...

          - Pas de démarche des grands comptes (ou si peu) ...
          - Pas de possibilité d'acheter une configuration Mandriva : La liste des matériels compatibles ou certifiés est une catastrophe , la plupard des cartes mères citées sont périmées , ou font référence à des cartes de très haut de gamme à 250 Euros !

          - Pas d'indications sur les portables qui sont à mon avis les machines les plus vendues auprès des geek . Les offres HP sont aléatoirement disponibles ou indisponibles et quand on voit le discours et le support d'HP sur Linux , quand bien même ils en métrraient sur le marché !!!

          - Pourquoi ne vendent t ils pas des périphériques compatibles en ligne (UC mais aussi imprimantes , webcam , carte wifi , clef Bluetooth , carte TNT etc ) Une ou deux références suffisent car à partir du moment ou ça marche ! Ou alors juste citer des références

          coté technique :

          - Coté grands comptes , pourquoi les distributions clientes ne tiennent t elles pas compte des environnements en place (domaine NT4 voir AD ) et il faut se palucher à la main les configurations de Samba et ses milliers de paramettres pour s'authentifier correctement.
          - Broadcast insuportable pour les demandes de mise à jour qui font hurler et débarquer les équipes réseaux !

          - Coté Grand public : Pas support des Webcams et de la video dans les outils d'administration alors que cela existe depuis 10 ans sur Windows 95 !

          Bon je suis méchant : j'aime ma distribution Mandriva mais il faut faire un effort ...
          • [^] # Re: Xunbuntu n'est pas libre

            Posté par . Évalué à 5.

            Même côté serveur ils sont complètement largués pour les grandes entreprises... pas de support de la part des grands constructeurs de hardware, pas d'intégration dans les outils de gestion, pas de certification pour les produits non-libres importants, ...

            Par rapport à RedHat, Mandriva n'existe pas pour ces marchés pourtant assez lucratifs (un contrat de support pour un grand parc de serveurs représente une rentrée financière conséquente, prévisible et stable)...

            Sans compter que mandriva passe pour le plaintif aigri de service à cause des réactions de certains fanboys, de certains salariés et de certaines têtes pensantes... il est temps de bosser un peu plus sur une image positive qui cherche à rencontrer les besoins des utilisateurs plutôt qu'à blâmer la concurrence et ceux qui n'achètent pas chez mandriva.
  • # Richard Cazenave va-t-il rester ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    Ce soit, j'ai entandu parler que Richard Cazenave pourrait être remplacé pour Carignon. Et il se trouve qu'il existe une 'pétition' en ligne. Toute l'histoire sur son blog :

    http://www.richardcazenave.com/?2006/10/31/223-petition-cito(...)

    Cela date d'octobre 2006 mais je suppose que cela doit toujours être d'actualité. Quelqu'un a des nouvelles plus récentes ?

    Je tiens a préciser que je ne suis en aucune manière liée a Richard Cazenave. Que je ne suis membre d'aucun parti et que si je l'aprécie c'est pour ses actions en faveur des logiciels libres ... et si je m'intéresse à lui c'est parce qu'il est dans la circonscription voisinne de la mienne.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.