RPM 4.10 est sorti

Posté par (page perso) . Édité par Florent Zara, Nÿco, Benoît Sibaud et Pierre Jarillon. Modéré par patrick_g. Licence CC by-sa
Tags :
24
1
juin
2012
Red Hat

RPM Package Manager (anciennement Red Hat Package Manager), l'outil de gestion des paquets de RHEL, Fedora, Suse, Mageia… est sorti en version 4.10. Rappelons que cet outil simple RPM (équivalent à dpkg chez Debian et apparentés) se couple avec des outils de téléchargement et résolution de dépendances, tels que urpmi / urpme et yum (équivalents au couple apt-get / apt-cache, toujours chez Debian et apparentés). Cette version 4.10 n'apporte pas énormément de nouveautés, on peut citer, en plus des traditionnelles corrections de bugs et amélioration mineures :

  • la prise en charge du ~ à la fin du nom de fichier pour différencier les versions des paquets comme chez Debian (pour ajouter un ~beta, par exemple) ;
  • la compression des données avec 7-zip ;
  • erasure progress during transactions.

Sinon, il semble que le fork rpm5 (utilisé notamment par Mandriva) soit sur le point d'être abandonné. RPM 5 n'est géré que par deux personnes et les effets de bord semblent plus importants que prévus. Nous devrions avoir plus d'information fin juin sur ce qui n'est pour le moment qu'une rumeur.

Voici un sommaire des changements, pour les détails consulter l'article complet :

Corrections et améliorations globales
    Transactions
    Requêtes
    Clés et signatures
    Divers
Construction de paquets
    Traitement des spécifications
    Génération automatique des dépendances
    Génération d'infos de debug
Fonctionnalité supprimées
Changements d'API
    Nouvelles interfaces
    Interfaces supprimées / internationalisées
    Autres changements d'interfaces
Améliorations internes et nettoyages
Utilisation en Python
Construction

  • # FUUUUUUUUd

    Posté par . Évalué à  6 .

    Sinon, il semble que le fork rpm5 (utilisé notamment par Mandriva) soit sur le point d'être abandonné. RPM 5 n'est géré que par deux personnes et les effets de bord semblent plus importants que prévus. Nous devrions avoir plus d'information fin juin sur ce qui n'est pour le moment qu'une rumeur.

    Si ca c'est pas du joli FUD….

    • [^] # Re: FUUUUUUUUd

      Posté par . Évalué à  2 .

      Il y a encore des développeurs payé par Mandriva chez Mandriva ? J'avais l'impression qu'ils avaient encore moins de ressources que chez Haiku.

      • [^] # Re: FUUUUUUUUd

        Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

        Oui, il y a des developpeurs. Certes, moins nombreux qu'avant, et je doute que la situation s'améliore de si tôt, mais de ce que je vois, ça semble aller mieux, ou au moins, dans le bon sens.

        De surcroit, les devs rpm5 sont plus chez mdv, mais chez rosalabs pour le moment.

        • [^] # Re: FUUUUUUUUd

          Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

          En ayant contacté les intéressés, j'ai la confirmation que la mort de rpm5 annoncée est bien du fud.

          • [^] # Re: FUUUUUUUUd

            Posté par (page perso) . Évalué à  6 .

            J'ai rarement vu des intéressés dire que leur projet va mourir (espoir, espoir…), même la veille de la "grosse" annonce que les caisses sont vides et que donc tout le monde est viré.

    • [^] # Re: FUUUUUUUUd

      Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

      en quoi c'est du FUD ?
      Si tu as des informations sur le fait que le projet soit actifs et dynamique, n'hésite pas à les partager.

      • [^] # Re: FUUUUUUUUd

        Posté par (page perso) . Évalué à  7 .

        Il y a des commits sur rpm5.org : http://rpm5.org/cvs/timeline et une release par mois.

      • [^] # Re: FUUUUUUUUd

        Posté par (page perso) . Évalué à  -4 . Dernière modification : le 01/06/12 à 12:41

        Bah je ne sais pas moi, quand je regarde l'activité de la mailing lite c'est loin d'être nul. http://rpm5.org/community/rpm-devel/

        Quand j'utilise ma cooker, il y a régulièrement des mises à jour. Pour moi ça marche top. Mais bon, comme toujours, ce pb est politique. Certains préfèrent utiliser des distros de milliardaires américains plutôt que de supporter des distributions européennes.

        Le subconscient Américain veut qu'on utiise jamais la techno des autres au cas ou il y aurait une guerre. (précaution logique qui deviens stupide lorsque ça touche un projet open-source qui par définition devient mondial, et donc plus Américain.

        C'est ce qui s'est passé avec gnome et KDE. au début, GNU a lancé 2 contres projets face à KDE (origine allemande) / Qt (origine Norvégienne). Harmony projetait de réécrire Qt en open-source (c'était très bien), mais ça ne résolvait pas le pb de KDE, d'où Gnome, qui à l'époque, n'a trouvé que GTK (évolution de Forms si je ne m'abuse) comme toolkit open-source viable.
        Idem pour le noyau Linux (origine Finlande), on a créé Hurd…. Mais bon, maintenant que Linus bosse aux US et est naturalisé, plus de pb, et du coup, Hurd s'essouffle.
        Pour les grosses distros, si on ne peut pas les couler (en créant des distro gratuites (Ubuntu pour contrer SuSE (Allemande) par exemple), alors on rachète.

        Ce qui est dommage, c'est que énormément de développeurs talentueux, n'en ont rien à faire de ce genre de guerre de continent du passé, et servent les causes des uns et des autres à leur insu. en divisant leur travail. Que de talents gâchés à réinventer la roue au lieu de bosser sur la direction assisté. Le pire, c'est que ce fanboyinsme américain anti européen est extrêmement contagieux.

        Du coup, quand je vois des gens essayer de faire évoluer RPM (projet rpm5) et qu'à côté de ça, on trouve des rigolos pour dénigrer leur travail (utilisé par Mandriva, donc par définition pourri et null est mauvais et à fuir comme la peste), ça m'énerve.

        En France on est les champions du dénigrement, surtout pour nos propres projets.
        "Les voitures françaises, c'est de la merde!", "Mandriva, c'est de la Merde!", …
        He les gars, venez pas pleurer qu'il y a du chaumage. Venez pas pleurer si Mandriva coule, quand vous encensez Ubuntu. Venez pas pleurer si Mandriva coule quand on choisit Ubuntu dans le secteur publique ou si on distribue des iPads dans les écoles au lieu de tablettes Archos.

        Mais bon, c'est la vie, continuez à siffler la marseillaise dans les stades, à acheter des golfs, à porter des nikes et à utiliser des tablettes Androïd en évitant celles d'Archos car Archos est Français, donc null. Samsung ou Apple c'est tellement mieux!

        Fin de mon coup de gueule.

        PS: J'utilise Linux, Pas GNU/Linux, car sans Linux, GNU ne serait rien hors mis emacs et GCC, et tout le reste serait sous FreeBSD ou Net/OpenBSD, et tout le monde utiliserait la licence BSD par défaut.

        • [^] # Re: FUUUUUUUUd

          Posté par . Évalué à  6 .

          Et pour ceux qui sont sous Debian/Slackware/ArchLinux et qui ont pas suivi, on pourrait avoir un résumé rapide du fork rpm-redhat/rpm-mandriva ? Avant ça, qui maintenait vraiment rpm ? Pourquoi l’autre a décidé de ne pas suivre l’upstream mais de faire son évolution du projet dans son coin ?

          • [^] # Re: FUUUUUUUUd

            Posté par (page perso) . Évalué à  6 .

            Rapide, non

            Mais globalement, il y a eu des patchs ajoutés sur les versions de rpm, entre mandriva/mandrake, suse, et redhat, ou chacun n'ayant pas les ressources pour faire la mise à jour et le nettoyage. Les choses se sont améliorés par la suite.

            Il y a aussi eu le codeur principal de rpm, qui a quitté RH ( en bon terme ou pas, l'histoire ne le dit pas ), et qui voulait revoir rpm radicalement, d'ou rpm5. Il a réussi à convaincre d'autres gens du bien fondé ( et je pense que tout le monde est d'accord pour dire qu'il y a du code à revoir dans rpm ), et notamment des gens chez Mandriva à l'époque.

            Il y a aussi des histoires de projet de recherche ( payant ) limité par des comportements de rpm, et de gens payé pour ajouter ça, et qui ont choisi rpm5 ( à l'époque de edos/mancoosi, projet qui sont parti sur debian maintenant ).

            C'est long comme histoire. Et encore, je pense que j'ai pas tout :)

        • [^] # Re: FUUUUUUUUd

          Posté par (page perso) . Évalué à  6 .

          Ho, le beau troll.

        • [^] # Re: FUUUUUUUUd

          Posté par . Évalué à  0 .

          Le pire, c'est que ce fanboyinsme américain anti européen est extrêmement contagieux.

          Je n'ai qu'une chose a* te dire, toi libe*ral coupable-chevauche* communiste: America, Fuck Yeah !

          *Qwerty, fuck yeah!

        • [^] # Re: FUUUUUUUUd

          Posté par (page perso) . Évalué à  10 .

          Discours bien orienté. Gnome n'a pas été crée parce que KDE était allemand mais parce que RMS criait partout que Qt c'était pas bien, c'était pas libre.
          Et pour linux vs Hurd, c'est du même acabit, dire que ça vient d'un problème de nationalité c'est fort de café!

          • [^] # Re: FUUUUUUUUd

            Posté par (page perso) . Évalué à  -9 .

            le projet contre QT pas libre c'était Harmonie.

            Tiré de wikipedia: http://en.wikipedia.org/wiki/Harmony_%28toolkit%29
            > The GNU project launched the Harmony project, and also the GNOME desktop project, to
            > counter the perceived problem that the free software KDE desktop was gaining popularity > but was requiring that people install non GPL licensed software.

            Gnome était donc une initiative visant à contrer KDE car ce dernier utilisait une API non libre à l'époque.

            Franchement, vu qu'il y avait le projet Harmony, quel était l'intéret de mettre des développeurs sur gnome (travail from scratch) au lieu de les ajouter au projet Harmony ou au portage de KDE sur Harmony (travail pas from scratch). Ouvrez les yeux, vous croyez vraiment que Gnome était là pour faire beau?

            Enfin bon, maintenant, c'est de l'histoire….

            • [^] # Re: FUUUUUUUUd

              Posté par . Évalué à  9 .

              Je crois que tu n’as pas tout compris au logiciel libre.

              Il n’y a pas une entité GNU qui contrôlerait un certain nombre de développeurs et qui aurait décidé de les dispatcher sur différents projets, comme on le ferait dans une entreprise.

              Il y a des développeurs qui ont trouvé dommage d’utiliser un truc pas libre, Qt. Certains d’entre eux se sont dit « suffit de faire un Qt libre », ils ont lancé un projet, qui a été hébergé par GNU, comme tout logiciel libre qui en fait la demande. D’autres se sont dit (comme ce qu’on dit aujourd’hui de Wine/Mono/…) « si c’est pour suivre une boîte proprio et être condamné à être derrière et à subir leurs décisions, ça vaut pas le coup, autant faire un projet from scratch ». Ils ont commencé un projet, et été hébergé par GNU, comme tout logiciel libre qui en fait la demande.

        • [^] # Re: FUUUUUUUUd

          Posté par . Évalué à  9 .

          En France on est les champions du dénigrement, surtout pour nos propres projets. "Les voitures françaises, c'est de la merde!", "Mandriva, c'est de la Merde!", …

          Je suis pas certain que tes deux exemples soient bien choisis pour défendre ton argumentation ;)

        • [^] # Re: FUUUUUUUUd

          Posté par (page perso) . Évalué à  10 .

          j'ai le sentiment que tu vois des oppositions la ou il n'y en a pas, et ton commentaire est rempli de tellement d'approximation fausses que je sais pas ou commencer.

          Alors commençons.
          D'abord, utiliser Ubuntu plutôt que Mandriva, c'est placer le débat à un niveau incorrect. C'est utiliser les services de Linagora par rapport aux services de Mandriva pour la gendarmerie et l'assemblée national. Linagora que je sache est une entreprise française, dont les bureaux sont en France à Puteaux. Donc la question est plus "pourquoi Linagora a utilisé une distribution plutôt que de filer directement le marché à un de leur concurrents"

          Ensuite, quand tu dis "utiliser des distros de milliardaires américains", soit tu parles d'Ubuntu ( auquel cas, c'est faux, Mark Shuttleworth n'est pas américain, ni à sa naissance, ni maintenant ). Soit tu parles de Fedora, qui n'est pas une distribution de milliardaire ( car même en faisant un grand saut dans la reflexion et en supposant que Fedora soit équivalent à RHEL, Red Hat n'a fait qu'un milliard de chiffres d'affaires, c'est pas un milliard de benef, et c'est que sur l'année derniére ).
          Soit tu parles de Rosa, la distribution financé par Leonid Reiman, actuellement actionnaire majoritaire de Mandriva, et dans ce cas, je te ferait noter qu'il est pas non plus américain, mais russes. Et que la comparaison avec Mandriva est du coup foireuse.

          Tu parles du subconscient américain, mais que je sache, l'ANSII utilise exclusivement des debians pour justement ce genre de raison, les russes ont fait un projet d'avoir une version à eux pour leurs écoles, les chinois ont mis en place le projet Red Flag Linux. Donc non, c'est pas le subconscient américain, c'est une application strict d'une politique de sécurité, et une vision AMHA réaliste des forces en place et des lois. Et que je sache, quand il n'y a pas le choix ( exemple, création de processeurs ), ce genre de considération passe avant le fait de garder un budget raisonnable.

          Tu parles aussi de la capacité franco française à dénigrer nos produits, mais en bossant dans une équipe reparti sur toute l'Europe, j'ai pu voir que ça n'a rien de franco-français. Par exemple, j'ai un jour fait une blague sur irc "non mais je suis fainéant, j'ai le droit, je suis français", mon chef (anglais) m'a dit "bonne idée, on peut adapter ça pour le reste : "je suis raleur, mais j'ai le droit, je suis anglais". j'aurais pas cru que râler était autre chose qu'une spécialité de mon pays, mais il semble que si.

          Et je pense que la propension à dénigrer se retrouve dans la culture populaire chez les humoristes un peu partout ( exemple, l'épisode 1 de the it crowd, série britannique, ou Moss tente d'éteindre un feu avant de voir que c'est un extincteur made in britain et qu'il marche pas ). Ou des épisodes des simpsons , comme "Kiss Kiss, Bang Bangalore" ou Moe se tire dessus avec un fusil made in america.

          Enfin, dire que Hurd s'essouffle parce que Linus a été naturalisé tient du fantasme. La raison pour laquelle Hurd s'essouffle, c'est déjà parce que le design est complexe et de haut niveau, et suis les dernières avancés des chercheurs dans le domaine, et que ça requiert un investissement certain. Linux a l'avantage d'être la et fonctionnel, et d'avoir déjà occupé le marché. Si ta théorie était vrai, alors tout le monde bosserais sur FreeBSD, qui a le bon gout d'être un produit américain depuis le début avec une licence plus corporate friendly car plus simple à gérer. Le fait est que Linux a plus de ressources derrière lui car les entreprises ont investis dessus, et elles ont investi car il y a un retour assez rapide, alors que le Hurd est plus sur le long terme dans l'état des choses. Je suis sur qu'il y a de la place pour lui sur des choses comme le contrôle industriel, les micro noyaux certifiés, et donc des ressources à grapiller. Mais si ce que j'ai lu est vrai et le Hurd est plus lent ( genre de façon significative ) du aux changements de contextes pour le passage de message ( je précise que je peux me planter, c'est des souvenirs d'une interview d'Alan Cox d'il y a 5/6 ans ), alors ça me parait plus probable que la nationalité de Linus.

          Quand à fuir rpm5 car il est utilisé par Mandriva, c'est aussi une affabulation. Parmi les utilisateurs de rpm, il y a plusieurs types de distribution. Il y a celle avec des mainteneurs actifs sur rpm ( Fedora, Suse ), et d'autres qui n'ont pas les ressources. Les distributions avec des coeurs actifs sur la branche classique vont forcement garder la branche en question, ils connaissent le code, ils savent ce qu'il faut faire, la direction, etc.
          Les autres vont soit suivre les premiéres ( exemple, mageia ), soit suivre rpm5 ( exemple Unity, exemple Mandriva ).

          L'expérience a monter 2 choses :
          - les codeurs rpm5 sont très enthousiastes, ils nettoient et refont plein de trucs
          - les codeurs rpm5 ne sont pas conservateurs, ni diplomate. Le Build System mandriva a été complétement cassé pendant des jours suite à l'upgrade de rpm en cooker. Il a fallu des mois pour avoir ne serais qu'une excuse "désolé, on a tout cassé". Il y a eu des intégrations de changements avant discussions, ce qui a lancé des flamewars assez colorés ( exemple, intégration de rpmlint dans le processus de build sans en discutter avant, etc ). Bien que je trouve bien le nettoyage et la réécriture, Jeff Johnson a un style parfois abrasif, et ne se rends pas compte que personne ou presque n'arrive à le suivre ( voir à le comprendre ). Il va aussi lancer des idées, comme mettre la base rpm dans mongodb, comme faire des scriptlets embarqué en lua. Ça peut avoir du sens, mais ça peut aussi faire peur. Per Oyvind Karlsen va aussi aller parfois à la confrontation, alternant des discours dithyrambiques avec des messages ultra enthousiastes ou parfois borderline ( cf son linkedin ).

          Donc c'est plus la nature des membres du projet que l'usage par Mandriva, au moins de mon point de vue de distributeur.

          Et j'aurais tendance à dire que c'est l'état de flux constant de rpm5 qui fait que les gens préfèrent la branche plus conservatrices, voir préfère leur propre fork.

          Enfin, je ne voit pas en quoi Ubuntu a été mise pour contrer Suse. Ubuntu est la parce qu'un homme d'affaire a eu l'idée de lancer ce produit, parce qu'il y a croit, parce qu'il pense que ça peut réussir. Il s'est pas dit "oh les mecs, j'ai une idée, je vais contre carrer une boite allemande que j'arrive pas à racheter". Surtout qu'à l'epoque, Suse avait déjà été racheté par Novell, entreprise de l'Utah, donc des USAs. Et on noteras que Suse existe toujours, maintenant comme entité indépendante de Novell. Et Novell a racheté Suse surtout parce qu'ils ont voulu se lancer sur le marché des distributions Linux. Donc soit repartir de 0, soit rachat. Et le rachat me parait la bonne solution.

          Je vais m’arrêter la, le commentaire est assez long pour aujourd'hui.

          • [^] # Re: FUUUUUUUUd

            Posté par (page perso) . Évalué à  -7 .

            Concernant Linagora, s'ils avaient choisi Mandriva comme distribution plutôt qu'une distribution étrangère, ça aurait peut être pu créer quelques emplois chez Mandriva sans en supprimer chez eux. ça aurait aussi pu faire en sort que Mandriva s'en sorte mieux.
            Mais bon, après, peut être que ça n'a pas été possible à cause de décision chez Mandriva.

            Concernant le fait que Mandriva est majoritairement sous capitaux russes, il ne faut pas s'étonner vu la presse dont elle a fait parti sous tous les sites linux français. Constamment critiquée, dénigrée, mais jamais supportée, car la majorité des critiques émanaient de gens utilisant une autre distribution mais en l'ayant utilisé une ou 2 fois s'y perdait car c'était pas comme ils avaient l'habitude. Pourtant il y a même apt, mais non. idéologie quand tu nous tiens. Du coup, peut d'utilisateur, et donc communauté restreinte et corrections de bugs moins rapide, et la boucle est bouclée.

            Pour rpm5, des affabulations? as tu lu les 2 dernières lignes de l'article?
            Je les re-cites:
            > Sinon, il semble que le fork rpm5 (utilisé notamment par Mandriva) soit sur le point
            > d'être abandonné. RPM 5 n'est géré que par deux personnes et les effets de bord
            > semblent plus importants que prévus.
            Pourquoi rappeler que c'est utilisé par Mandriva (en oubliant les autres distros qui l'utilisent) si le problème viens des développeurs? Pourquoi associer Mandriva (insidieusement) à un échec (non prouvé mais supposé) avec mensonge sur le nombre de développeurs actifs (prouvé par les commits réguliers faits par bien plus que 2 développeurs)

            Concernant le succès de Linux par rapport à FreeBSD, l'UNIQUE raison tient à ceci:
            Linux a été le premier des 2 OS a bénéficier d'une distribution avec gestionnaire de paquets (Slackware puis redhat). Pourquoi Linux? Car côté BSD, les commentaires à l'époque (surtout NetBSD) c'est: on refuse de faire une distribution, nous on fait un OS…(J'ai commencé sous AAT UNIX et NetBSD sur Amiga 3000UX. j'y étais et j'ai partitionné mon disque avec un éditeur hexa et initialisé la partition avec /bin/dd).
            C'est comme le succès du PC face à l'Amiga. l'UNIQUE raison: le PC a été livré avec un disque dur en standard, du coup, il a percé en entreprise, et du coup est arrivé à la maison car les softs était "gratuits".

            Concernant le point sur les comportements français, anglais, … Ce n'est pas de cela dont je parle; tu ne m'a pas compris. Je n'ai JAMAIS dit que les Francais étaieint fénéants (bien au contraire d'ailleurs, cette fausse façade est démenti par notre rendement supérieur eaux allemands même avec 35H) ou que les anglais étaient râleurs (pour y avoir bossé, je n'ai pas constaté ça).
            Je soulignais juste (mais je vais le dire plus clairement) que tous les pays du monde sont patriotes, privilégient leurs marques, culture et autres (majorité de voitures allemandes en Allemagne, majorité de voitures espagnoles en Espagne, majorité de voiture US aux usa, majorité de PS3 et nintendo au japon, majorité de xbox aux US, ….SAUF en FRANCE ou on a honte de notre pays. Si tu as un drapeau français, t'est fasciste, si tu achète un produit français t'es un looser ou t'es vieux jeu. Les films Français c'est naz (c'est sans doute pour ça que les US les retournent au lieu de les doubler). On est le seul pays ou bien qu'ayant 3 constructeurs auto, on ai plus de voitures étrangères. Le seul pays ou bien qu'ayant un fabricant de tablette androïd aux capacités innovantes (USB master, disques dur) :Archos), on ai plus de tablettes Samsung. On est le premier marché pour l'iPhone et l'iPad…

            Mais bon, c'est pas grave, comme l'Amiga a disparu (avec son micro noyau, ses datatypes et autres asigns toujours inégalés à ce jour), Mandriva suivra, avec KDE ensuite, pour rester avec des vrais distros d'homme ou system-config-network en curses voir vi sont concidérés plus user friendly qu'un bon vieux drakconf graphique.

            Quant à rpm qu'ils disparaisse au profif de .deb, c'est vrais quoi, les rpm-helpers et les macros en lua c'est naz face a de vrais scripts bash.

            De toutes manières, c'est pas grave, quand mon PC mourra, je le remplacerai par un autre avec un logo en forme de pomme. Fini le vi, après 17 ans dans la branche, j'en ai ma claque.

            Désolé, de mes commentaires un peu / beaucoup off topic et un peu acides, mais à force de constater au quotidien le fanboyinsme aveugle de certains au détriment de la raison, il fallait que ça sorte.

            • [^] # Re: FUUUUUUUUd

              Posté par . Évalué à  6 . Dernière modification : le 01/06/12 à 16:58

              mais non. idéologie quand tu nous tiens

              L’idéologie, c’est de penser que la « nationalité » d’une distribution ait la moindre espèce d’importance (et de pertinence).

            • [^] # Re: FUUUUUUUUd

              Posté par . Évalué à  10 .

              T'aimes bien inventer l'histoire non ?

              majorité de voiture US aux usa,

              C'est faux. Seulement ~40% des voitures achetés aux US viennent d'un constructeur US …

              majorité de voitures espagnoles en Espagne

              C'est faux et de très loin. Sur les immatriculation 2012, Seat arrive derrière VW, Ford, Citroen, Peugeot et ne représente que 7% des ventes.

              Au passage seat ca appartient à presque 100% à VW depuis 20 ans mais ils ont laissé la production en Espagne. C'est espagnol où pas ?

              SAUF en FRANCE

              C'est faux. 56% des voitures vendue en 2011 en France avait une constructeur Français.

              La réalité est exactement l'inverse de ce qui tu énnonces.

              Au passage qu'est ce qui est le plus important la nationalité originale du constructeur ou le lieu de production ?

              Tu parles d'emploi, une bagnole faite par Peugeot en republique Tchèque, je vois mal en quoi elle fera quelque chose pour l'emploi….

              majorité de xbox aux US

              Made in china…

              • [^] # Re: FUUUUUUUUd

                Posté par (page perso) . Évalué à  -2 .

                C'est faux et de très loin. Sur les immatriculation 2012, Seat arrive derrière VW

                C'est la même société.

                « Moi, lorsque je n’ai rien à dire, je veux qu’on le sache. » Raymond Devos

                • [^] # Re: FUUUUUUUUd

                  Posté par . Évalué à  4 .

                  Si tu as lu la ligne d'après, normalement tu sais ta remarque ne sert à rien (et au passage pourquoi tu fais la remarque sur seat mais pas sur peugeot-citröen ?).

                  Maintenant Seat bien que sous l'emprise de VW, à une particularité pour les espagnols; toute la production de l'UE, hormis la mii qui est faites avec la up, est restée à martorell en Espagne. D'un point de vue assemblage ce sont bien des voitures espagnoles. Si il y avait une seule marque à privilégier en tant qu'espagnol c'est Seat et aujourd'hui ce n'est pas le cas.

                  • [^] # Re: FUUUUUUUUd

                    Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

                    Si tu as lu la ligne d'après, normalement tu sais ta remarque ne sert à rien

                    Je l'avais passée /o\

                    (et au passage pourquoi tu fais la remarque sur seat mais pas sur peugeot-citröen ?).

                    Parce que j'avais la flemme.

                    D'un point de vue assemblage ce sont bien des voitures espagnoles.

                    Après, c'est le débat entre assemblage et propriétaire. La plupart des gens ont tendance à considérer le propriétaire (personne ne dit que l'Audi A1 est belge ou que je ne sais plus quel modèle de Toyota est français). Je pense qu'économiquement, à court terme, il vaut mieux avoir l'assemblage. À long terme, avoir le centre de décision dans le pays aide beaucoup à garder la production dans ce pays (même si ce n'est pas garanti).

                    « Moi, lorsque je n’ai rien à dire, je veux qu’on le sache. » Raymond Devos

            • [^] # Re: FUUUUUUUUd

              Posté par (page perso) . Évalué à  7 .

              Ok, donc pour toi, Linagora aurait du remporter l'appel d'offre, pour ensuite filer une partie à Mandriva pour créer des emplois chez Mandriva au lieu de … créer des emplois dans leur propre boite ?

              À aucun moment tu t'es dit peut être que l'arrangement commercial aurait pu ne pas être bon ? Est ce que Mandriva aurait filé de l'argent à Linagora en cas d'obtention du marché ? J'ai des doutes. Et au passage, ça n'aurait pas été illégal ?

              Mandriva a toujours eu depuis des années des capitaux étrangers. QUe ça soit Occam ( fond luxembourgeois ), les russes ( via chypre ), ou les investisseurs américains il y a 10 ans. mais bon, le siège de la boite est en France, donc c'est tout ce qui compte. Pas besoin de prendre en compte le fait que les gens autour viennent du monde entier, pas besoin de prendre en compte la filliale au brésil, ou les codeurs étrangers ( Till Kampeter, Juan Quintela, Vincent Danen, Adam Williamson, Oden Erikson pour ne citer que les plus connus ), ils comptent pas, la boite est française.

              La raison pour laquelle Mandriva a été critiqué est aussi parce qu'il y a eu des problèmes. Mauvaise gestion de la relation à la communauté. Contradiction entre le modéle commercial et le libre ( exemple, le club, et le besoin de donner du contenu exclusif por inciter à venir, mais ce qui du coup va à l'encontre de l'esprit de gratuité que certains ont du LL ), décision commercial catastrophique ( se lancer dans le e-learning, qui en soit aurait pu marcher mais qui n'avait rien à voir avec la boite et qui n'avait donc rien à faire la ), responsables commerciaux parachutés la pour des raisons discutable ( exemple, Paul G ).
              Alors oui, Mandriva n'a pas eu non plus le jeu facile. Tomber dans une bulle speculative, se prendre une procès sur le nom de la boite, des affaires sordides de building à louer ( affaire moins connu mais néanmoins couteuses ), concurrence féroce et compétitive.

              Mais c'est pas juste parce que c'est français. C'est aussi parce qu'il y a eu des soucis.

              Et si selon toi, l'unique raison de Linux par rapport à Freebsd, c'est la présence de slackware, ça veut bien dire qu'on peut exclure la nationalité de Linus. Des gens vont ensuite te dire que freebsd avait aussi un modèle de développement plus long, ce qui n'a pas permis d'avoir la profusion communautaire de Linux, d'autres vont te dire que le procès d'AT&T a fait aprtir des gens, mais bon, tu as eu un amiga, donc tu sais.

              Quand à dire que j'ai pas compris, je pense que la remarque s'applique à toi. J'ai fait la blague sur les français en auto dérision, et mon chef a fait une blague que j'aurais pu faire aussi sur le fait de râler. Il faut arrêter l'ethnocentrisme, et ta remarque sur "j'ai bosser la bas, j'ai pas vu, donc c'est faux", ça n'a aucune valeur. J'ai pas aussi eu l'impression que les anglais ralent, mais eux l'ont. L'herbe est toujours plus verte ailleurs, et la ou on va voir des gens sympas à l'étranger ( en tout cas, c'est mon cas ), quelqu'un vivant depuis plus longtemps ( genre depuis toujours ) dans le pays en a une perception différente.

              Quand à la disparition de Mandriva et de drakx, je te ferais remarquer 3 choses :
              - c'est mandriva l'actuelle qui veut liquider les drakxtools
              - des gens ont pris mandriva et on fait un fork pour garder la distribution en vie, sous le nom de mageia
              - les autres distributions ont aussi des outils de configuration graphiques

              Enfin, rpm va pas disparaitre, sauf si Red Hat et Suse font faillite, et encore. Aucune des 2 n'a l'air de partir dans cette direction. Que rpm5 s'arrête est par contre plus dans l'ordre des choses envisageables, ne serais que parce qu'il y a déjà eu un problème l'année dernière ( https://linuxfr.org/users/boklm/journaux/la-fin-de-rpm5 ).

              Quand à associer ça avec Mandriva, sauf erreur de ma part, rpm5 n'est utilisé que par Mandriva, ou par des dérivés ( Unity, Rosa ). Et j'ai en effet croisé un certain nombre de gens qui n'ont pas mis à jour leur distrib pour éviter rpm5, qui sont parti sur Mageia après, justement parce que l'état de flux de rpm5 à l'époque n'était pas super ( et même si je pense que c'est faire preuve de peu de foi )

              Mais libre à toi de prendre un mac pour quitter le milieu de l'informatique. Ceci dit, on me dit que pour quitter le milieu, faut sans doute aussi démissionner et partir faire le berger dans la larzac.

              En fait plus je relis et plus je me dit que c'est un canular.

        • [^] # Re: FUUUUUUUUd

          Posté par . Évalué à  3 .

          Les américains seraient des salauds parce qu'ils favoriseraient des technos nationales alors que bon, dans le monde d'aujourd'hui on s'en fout, alors que nous on devrait supporter des technos nationales parce qu'elles sont nationales ?

          Paille / poutre ?

          • [^] # Re: FUUUUUUUUd

            Posté par (page perso) . Évalué à  -4 .

            Bien au contraire. Les Américains ont tout compris. C'est nous qui sommes naïfs.

            Tous font du protectionnisme (actif ou passif) et nous, on est béat par les technos extérieures qu'on choisit en premier et si on ne trouve rien, alors éventuellement en dernier recours, on regarde chez nous.

        • [^] # Re: FUUUUUUUUd

          Posté par (page perso) . Évalué à  5 .

          Certains préfèrent utiliser des distros de milliardaires américains plutôt que de supporter
          des distributions européennes.

          Qu'est ce que j'en ai à branler que la distrib que j'utilise soit française, américaine ou péruvienne ???

          • [^] # Re: FUUUUUUUUd

            Posté par . Évalué à  4 .

            D’ailleurs, en termes de code, combien de % de code différent entre une distrib française, une américaine et une péruvienne ? Tous utilisent Linux, libc, Gnome, KDE…

          • [^] # Re: FUUUUUUUUd

            Posté par (page perso) . Évalué à  -4 .

            Aujourd'hui rien, effectivement.

            Mais plus tard, quand tous les produits Français auront disparu (ou au mieux, fabriqués à l'étranger), et tu te retrouvera au chômage car le secteur industriel déjà catastrophique sera réduit à peau de chagrin, tu fera quoi?
            Tu postulera pour être fonctionnaire?

            • [^] # Re: FUUUUUUUUd

              Posté par (page perso) . Évalué à  8 . Dernière modification : le 01/06/12 à 17:50

              C'est beau autant de nationalisme, non il ne faut pas s'améliorer, mais "s'interdire" les autres.
              Je suis français, je suis reconnu dans mon domaine de niche, je suis payé pour ça par des américains, qui payent aussi des russes, des indiens, des chinois ou des allemands suivant le ratio compétences/prix, un peu mais pas tant que ça d'américains, ils ne font pas de nationalisme. Ma nationalité, mes clients en on rien à foutre, et c'est très bien comme ça, je les remercie. Mandriva, qu'elle soit française ou Martienne, je m'en fou complet de chez complet, ce qui m’intéresse est qu'ils fassent une bonne distrib (ou qu'ils dégagent). Le fait qu'ils soient français est aussi important que le fait qu'ils soient végétariens, fumeurs, ou amateur de tamagoshis. C'est quoi ce sectarisme au mot mis sur un passeport?

              Bref : beurk. Que les français se bougent les fesses (et il y en a un paquet qui le font en informatique, il y a plein de petites boites françaises qui se démerdent très bien sur le marché international, les français sont parmi les plus gros contributeurs de Linux) plutôt que de se plaindre comme tu le fais. La France n'a pas besoin de pleurnicheurs qui ne veulent rien changer.

            • [^] # Re: FUUUUUUUUd

              Posté par . Évalué à  1 .

              Le secteur tertiaire est celui qui compte depuis longtemps en France. T'étais pas au courant ?

    • [^] # Re: FUUUUUUUUd

      Posté par . Évalué à  -3 .

      Si ca c'est pas du joli FUD….

      Le FUD est surtout Mandriva qui veut jouer les grands.
      Mandriva a voulu frimer en faisant cavalier (presque) seul avec rpm5, c'était joué d'avance que ça va partir en couille comme tout ce que fait Mandriva.

      Si on est très gentil, on peut accorder le bénéfice du doute à Mandriva. Mais on peut alors aussi avoir la gentillesse de le faire pour les autres.

  • # Tilde

    Posté par (page perso) . Évalué à  9 . Dernière modification : le 01/06/12 à 14:25

    • la prise en charge du ~ à la fin du nom de fichier pour différencier les versions des paquets comme chez Debian (pour ajouter un ~beta, par exemple) ;

    Pour être précis, le ~ est un caractère d'ordre négatif pour les numéros de versions. C'est à dire que 1.1~rc1 est inférieur à 1.1. Cela permet par exemple d'avoir les versions successives suivantes d'un logiciel :

    1.0.42
    1.1~rc1
    1.1~rc2
    1.1.0
    1.1.1
    …
    
    

    Si vous voulez le détail : http://www.debian.org/doc/debian-policy/ch-controlfields.html#s-f-Version (pas vraiment évident à comprendre).

    • [^] # Re: Tilde

      Posté par (page perso) . Évalué à  5 .

      Merci pour la précision.

      « Moi, lorsque je n’ai rien à dire, je veux qu’on le sache. » Raymond Devos

    • [^] # Re: Tilde

      Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

      « btw, is the concept of numbers smaller than zero but not negative known/used anywhere outside of debian/dpkg? » (Holger Levsen)

      Si je comprends bien, c'est possible grâce au tilde : la version 0~rc1 par exemple.

      « Un animal d'une atterrante stupidité : il est persuadé que si vous ne le voyez pas, il ne vous voit pas non plus » (H2G2)

      • [^] # Re: Tilde

        Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

        Ah oui, en effet, 0~rc1 c'est inférieur à zéro. :-)

        • [^] # Re: Tilde

          Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

          En revanche je ne sais pas si c'est négatif ou non : dpkg utilise un algorithme qui définit un ordre sur les numéros de version, mais le terme « négatif » n'a pas vraiment de sens ici. Si on devait créer ce terme et lui donner un sens, tout ce que j'y verrait c'est « inférieur à zéro », donc 0~rc1 serait négatif…

    • [^] # Re: Tilde

      Posté par (page perso) . Évalué à  4 .

      Ah, Debian, même dans les noms de paquets ils savent faire dans la simplicité.

      Peut-être comprendrai-je un jour toute la subtilité et la beauté d'un libpython2.7_2.7.3~rc2-2.1_powerpc.deb, qui sait…

      GRUB3 will be Elisp serialized as XML jited to JVM running as Eclipse plugin on a Mac running in a virtual PC in a Xen instance on a 286er.

      • [^] # Re: Tilde

        Posté par . Évalué à  9 .

        C'est pas compliqué:

        libpython2.7 c'est le nom du paquet
        2.7.3~rc2 c'est la version de l'upstream
        2.1 c'est la version du paquet
        powerpc c'est compilé pour l'archi powerpc

        • [^] # Re: Tilde

          Posté par (page perso) . Évalué à  4 . Dernière modification : le 02/06/12 à 07:36

          Il ne dit pas qu'il ne comprend pas les chiffres du nommage, mais "toute la subtilité et la beauté" et ça tu ne l'as pas expliqué ;-)
          Parce que "2.7" et "2.7.3", je trouve un légère redondance. "2.1" pour le paquet, ouah… 2 nombres rien que pour le paquet!
          Tu trouves ça "simple"? libpython2.7_3~rc2-3_powerpc.deb me semble plus simple sans perdre d'information importante. Mais bon, chacun est libre, chacun son truc :).

          • [^] # Re: Tilde

            Posté par . Évalué à  1 .

            libpython2.7_3~rc2-3_powerpc.deb me semble plus simple sans perdre d'information importante.

            Ben si, on perd la version de l'upstream :-(

            je trouve un légère redondance. "2.1" pour le paquet, ouah… 2 nombres rien que pour le paquet!

            En fait le mainteneur du paquet à fait une version 1 puis une version 2. Puis là, un non mainteneur de ce paquet a fait une modification qui permet de corriger un bug particulier, d'où le 2.1 de la version de paquet. Il s'est pas permis de mettre une version 3, laissant ce numéro au mainteneur officiel. Mais je ne crois pas qu'il y ait de règles strictes à ce niveau (de la courtoisie seulement?).

            A la limite, c'est plutôt le nom du paquet qui est spécial dans ce cas: libpython2.7.
            Pourquoi y a t-il fallu mettre un numéro de version dans le nom du paquet? Sans doute pour gérer la présence simultanée dans la distrib. de plusieurs versions de cette lib (libpython2.6, …). Pour mieux gérer cette situation, il aurait peut-être fallu ajouter dans les règles de nommage de paquets un numéro de version d'api. Mais cela aurait supposé qu'on puisse gérer plusieurs paquets de même nom (de versions d'api différentes) !

            • [^] # Re: Tilde

              Posté par (page perso) . Évalué à  4 .

              Ça implique aussi d'avoir une API, et ça implique que les gens sachent chercher par version d'API plutot que par version, c'est pas forcément plus évident. Autre cas, si tu prends le cas d'unison, y a pas d'api, y a juste des versions incompatibles au niveau du protocole. Donc la solution est suffisament générique pour permettre tout, et l'usage va vers reprendre le numero de version ( même si ça dépend du packageur, parfois, c'est la version de la lib, donc de l'API ).

        • [^] # Re: Tilde

          Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

          libpython2.7 c'est le nom du paquet

          Pourquoi le nom du paquet contient lui-même une partie de la version du paquet ?

          2.7.3~rc2

          Le tilde était-il vraiment nécessaire ? Idem pour les % qui apparaissent, parfois.

          2.1 c'est la version du paquet

          Le build du paquet avait-il vraiment besoin d'être sur 2 chiffres ?

          Quand je fais un apt-get upgrade mon œil met un temps fou à voir ce qui a changé entre le précédent et le nouveau paquet. libpython-2.73rc2-powerpc-3.deb me paraît plus simple et plus lisible…

          Et puis aussi : pourquoi zlib1g et pas zlib ? Pourquoi xserver-xorg-video-ati et pas xf86-video-ati (le nom upstream) ? Pourquoi apt-get [install] mais apt-cache [show] et dpkg [--get-selections] ?

          Pourquoi blacklister un paquet est-il aussi compliqué sur Debian ? Sur Slackware, je peux faire echo "nom_du_paquet" >> /etc/slackpkg/blacklist. Sur Debian il faut s'amuser avec apt_preferences(5) qui est tout sauf intuitif.

          Pourquoi, sur Debian, MySQL 5.5 est empaqueté à l'aide de 99 fichiers pour 24 023 lignes, alors que pour Slackware c'est 6 fichiers pour 569 lignes (probablement encore moins pour Arch) ?

          Je pose ces questions mais j'ai, plus ou moins, déjà entendu les réponses « techniques » et ça ne me convainc pas tellement. Donc, pour résumer : toute cette complexité dans la gestion des paquets est-elle vraiment nécessaire ?

          GRUB3 will be Elisp serialized as XML jited to JVM running as Eclipse plugin on a Mac running in a virtual PC in a Xen instance on a 286er.

          • [^] # Re: Tilde

            Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

            Donc, pour résumer : toute cette complexité dans la gestion des paquets est-elle vraiment nécessaire ?

            Si tu as un meilleur système, ça intéressera sans doute des gens mais souvent, les systèmes plus simple ne permettent pas d'avoir autant de partage de bibliothèque, de gestion de dépendance aussi fine et tout ce qu'offre le système de paquet deb. Mais si ces fonctionnalités ne t'intéresse pas, ça n'a aucun intéret pour toi.

            Pourquoi, sur Debian, MySQL 5.5 est empaqueté à l'aide de 99 fichiers pour 24 023 lignes, alors que pour Slackware c'est 6 fichiers pour 569 lignes (probablement encore moins pour Arch) ?

            Debian permet d'avoir une installation automatique de mysql avec, notamment, une demande du mot de passe root de mysql lors de l'installation. Il me semble aussi qu'il y a des patch pour retroporté des corrections de sécurité sans changer de version.

            « Moi, lorsque je n’ai rien à dire, je veux qu’on le sache. » Raymond Devos

  • # Equipe rpm5

    Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

    Sinon, il semble que le fork rpm5 (utilisé notamment par Mandriva) soit sur le point d'être abandonné. RPM 5 n'est géré que par deux personnes et les effets de bord semblent plus importants que prévus. Nous devrions avoir plus d'information fin juin sur ce qui n'est pour le moment qu'une rumeur.

    Je serais bien curieux de voir les sources sur lesquelles s'appuient tes propos.

    Un correctif néanmoins, sur les membres actifs de RPM5, ils sont 5 justement (et ils n'ont pas de chien qui s'appelle Dagobert)

    Jeff Johnson, Per Øyvind Karlsen (salarié de Rosalabs), Matthew Dawkins (d'Unity Linux), Bernhard Rosenkraenzer (d'Ark Linux et salarié de Rosalabs), et Anders F. Björklund

    • [^] # Re: Equipe rpm5

      Posté par (page perso) . Évalué à  4 .

      Je pense que le souci vient naïvement du manque de mise à jour sur le site web :
      http://rpm5.org/news.php

      Ensuite, n'avoir plus que 5 membres, ç'est en effet moins qu'à l'époque ou le site web affichait deux bonnes dizaines de personnes venant d'horizons différents ( http://rpm5.org/team.php ). La, on a 2 salariés de Rosa, Jeff qui est sans doute employés pour ça aussi, Matthew qui va ( AMHA ) pas tarder à l'être, et le 5eme.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.