Une liseuse libre pour lire des livres libres

Posté par (page perso) . Modéré par Christophe Guilloux.
Tags : aucun
32
8
mai
2010
Matériel
InLibroVeritas, le célèbre éditeur libre du monde francophone (et en particulier des livres framabook) propose une liseuse de livre électronique.

Le e-Reader InLibroVeritas Opus, fabriqué par la société française Bookeen, est basée sur la technologie de l'encre électronique, technologie que l'on retrouve en particulier chez son concurrent le Kindle d'Amazon.

Cependant, le e-Reader InLibroVeritas Opus se démarque non seulement par sa portabilité (à la norme stockage de masse USB, donc compatible avec Microsoft, Mac, Linux et autres), mais aussi par son absence de DRM et son firmware libre basé sur Linux. Cette liseuse, correspondant à l'idéal de la culture libre a donc été naturellement choisie par les éditions ILV. Le fondateur d'ILV Mathieu Pasquini explique d'ailleurs qu'ils ont ainsi fait « le choix de supporter deux entreprises françaises qui ont clairement opté pour un avenir ouvert, des technologies libres, des arts libres, allant à contre courant des majors mondiales ». Caractéristiques techniques:
  • Prix : 199€
  • Dimension : 108x151x10mm
  • Masse : 150g
  • Mémoire vive : 32Mo
  • Stockage persistant : 1Go
  • Écran 4 niveaux de gris
  • Formats gérés : HTML, PDF, ePub, mobipocket, PalmDoc, texte, GIF, PNG, JPG.
  • Autonomie : Environ 8000 pages, soit deux semaines (pour rappel, dans la technologie de l'encre électronique, l'affichage des pages ne consomme pas d'énergie, contrairement à la modification de l'écran)
  • Utilisation d'un câble USB pour recharger ou pour connecter à l'ordinateur (en pratique cet appareil est reconnu comme un étant un disque dur externe).
Enfin, cette liseuse est disponible en 7 coloris et peut être livrée avec une sélection d'œuvres préchargées (Simple comme Ubuntu, domaine public ou sélection ILV).
  • # Support d'autres formats ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    Je n'avais pas vu de formats d'images supportés sur le site de l'éditeur.
    Si leur support est avéré, c'est une bonne nouvelle :).
    (j'hésite encore à en acheter un pour ma part, parce que ça représente une petite somme, quand même)
    • [^] # Re: Support d'autres formats ?

      Posté par . Évalué à 2.

      T'as peut être lu trop rapidement la brève "Formats gérés : HTML, PDF, ePub, mobipocket, PalmDoc, texte, GIF, PNG, JPG"

      De même sur le site de l'éditeur:
      http://www.bookeen.com/specs/ebook-cybookopus.aspx

      Moi ça me tente bien, mais c'est vrai que c'est un peu cher, j'ai eu mon ultra portable (samsung NC10) pour à peu près le même prix (250), taxe microsoft incluse !

      Un portable est quand même beaucoup plus polivalent, même si c'est pas très confortable pour lire.
      • [^] # Re: Support d'autres formats ?

        Posté par . Évalué à 7.

        Un portable est quand même beaucoup plus polivalent, même si c'est pas très confortable pour lire.

        ca a rien a voir. Tente de lire en plein soleil avec ton portable ou de faire un transatlantique en lisant un livre pendant presque tout le voygage.
    • [^] # Re: Support d'autres formats ?

      Posté par . Évalué à 6.

      Si vous désirez le tester avant d'acheter sur ILV, il suffit de se rendre dans une FNAC. Il s'agit du modèle Cybook OPUS toujours en démo (à Rennes en tous cas).
  • # Bonne initiative

    Posté par . Évalué à 6.

    Hormis leur prix légèrement prohibitif et le contraste encore assez faible, je suis vraiment convaincu par cette technologie. Je passe plusieurs heures par jour à lire sur écran et la fatigue engendrée par le rétroéclairage finit par être sensible. De plus, avoir un petit appareil pour s'installer tranquillement ou on veut peut être confortable.
    Il faut également remarquer que cette technologie consomme très peu d'énergie par rapport à la lecture sur LCD ou même LED.

    En bon libriste, je m'inquiétait de pouvoir accéder / modifier l'OS de mon eReader. Est-ce vraiment possible avec l'ILV Opus ?

    A quand les ordinateurs portables avec des écran ePaper ?
    (un peu comme l'OLPC avec le mode transmissif et réflexif)

    -------
    un wiki sur les eReader : http://wiki.mobileread.com/
    • [^] # Re: Bonne initiative

      Posté par . Évalué à 4.

      J'ai beau chercher mais je ne vois aucune information concernant le côté « Open Source/Libre » de la liseuse...

      Est-ce vraiment une liseuse Libre (on a accès au code ? peut-on le modifier ? le côté matériel/électronique est-il communiqué ? ...) ou n'est-ce que son utilisation en tant que « liseuse » qui est plus libre (sans DRM, stockage de masse type USB, etc) que les autres (Sony et Cie) ?
      • [^] # Re: Bonne initiative

        Posté par (page perso) . Évalué à 8.

        Effectivement, j'aurais dut le mettre dans la dépêche, le code source est en gpl:http://bookeen.com/Support/ebook-Support.aspx
        • [^] # Re: Bonne initiative

          Posté par (page perso) . Évalué à -1.

          .aspx ...

          Pour parler d'une liseuse libre ça fait bizarre.

          « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

      • [^] # Re: Bonne initiative

        Posté par . Évalué à 2.

        Si quelqu'un de ILV ou de Bookeen passe par là, ce serait bien qu'il nous éclaire...

        Ce serait génial si on pouvait installer un OS libre spécialisé comme OpenInkPot -> http://openinkpot.org
        Le bookeen Opus est noté comme - Stalled (somebody worked on it, but no longer does) - dans la page des eReader supportés par OpenInkPot.
        • [^] # Re: Bonne initiative

          Posté par . Évalué à 5.

          Oui, et aussi préciser un peu plus quelle sera la nature de cet appareil.

          Je trouve que c'est une bonne initiative, mais on ne sait pas trop quoi penser de la partie "absence de DRM et son firmware libre".

          Est-ce que c'est un partenariat avec Bookeen qui va sortir une version spéciale de sa liseuse pour InLibroVeritas, avec des fonctionnalités en moins (impossibilité de lire des livres avec DRM), ou bien c'est "juste" la nouvelle version du cybook qui aura juste la marque InLibroVeritas dessus mais dont la partie matérielle et logicielle restera inchangée, et avec des livres sans DRM issus d'InLibroVeritas ?

          Parce que si la seconde possibilité me semble intéressante (valorisation du contenu d'InLibroVeritas, et concurrence avec les contenus verrouillés par DRM), je ne vois pas trop l'intérêt de la première, c'est à dire payer autant (200 €), pour un appareil qui lirait tout ce que peut faire la version standard à l'exception des DRM. Qui peut le plus peut le moins il me semble. Ce n'est pas parce qu'un lecteur d'ebooks peut lire des DRM que cela va souiller les epub libres de droit que je pourrais mettre dedans non ?

          Ensuite, si je suis absolument contre l'idée d'acheter un livre que je ne pourrais pas relire sur un autre matériel ou sur mon ordinateur, en revanche cela ne me dérange pas spécialement qu'on puisse me "prêter" des livres dans ce format.

          Par exemple dans ma bibliothèque ils proposent justement de prêter des livres électroniques pendant 3 semaines (et prêtent la liseuse qui va avec). Cela veut dire qu'au bout de 3 semaines, la copie du livre stockée sur la liseuse va "s'autodétruire". Cela peut sembler un peu artificiel, mais au final on se retrouve exactement avec la même chose qu'un livre papier qu'on doit rendre à la bibliothèque, et cela m'a permis par exemple de lire le dernier Amélie Nothomb. Comme je pense qu'ils peuvent de la même manière prêter des livres si on apporte sa propre liseuse, si on a une liseuse qui ne peut lire les DRM, et bien on ne pourra pas profiter de ce service ("RMS would be proud").

          Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

          • [^] # Re: Bonne initiative

            Posté par . Évalué à 2.

            Il faudrait le préciser dans la dépêche, car le bookeen proposé aura bien le même hardware que le cybook opus, c'est à dire qu'il permettra quand même de lire des livres avec DRM :
            http://www.ilv-bibliotheca.net/blog/index.php?post/2010/05/0(...)

            Le texte indique "contenant des œuvres tout aussi libres. Sans DRM...", donc le "sans DRM" c'est bien pour les oeuvres proposée dessus par ILV, pas par rapport aux possibilités de lecture (car je conclus qu'une liseuse sans technologie DRM ne peut pas lire de fichiers avec DRM)

            De plus, dans la partie "Le fondateur d'ILV Mathieu Pasquini explique d'ailleurs qu'ils ont ainsi fait « le choix de supporter deux entreprises françaises /.../", on pourrait croire qu'ils supportent 2 entreprises françaises extérieures à ILV (ils ne vont pas se supporter eux-même), alors que la citation s'applique plutôt au lecteur qui "fera le choix de supporter 2 entreprises françaises". On pourrait plutôt écrire "Le fondateur d'ILV Mathieu Pasquini explique d'ailleurs que le lecteur qui achètera cette liseuse fera « le choix de supporter deux entreprises françaises /.../"

            Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

            • [^] # Re: Bonne initiative

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              Le « sans DRM » s'applique aussi aux possibilités de lecture : puisque ce lecteur utilise exclusivement des logiciels libres, si j'ai bien compris, il ne peut pas décoder de DRM.
              • [^] # Re: Bonne initiative

                Posté par . Évalué à 3.

                apparemment il peut quand même décoder les DRM. Je ne sais pas si cela passe par des technologies libres ou pas (d'ailleurs les epub avec DRM sont des epub standard -- comprendre un fichier zippé --, avec un contenu lisible, mais chiffré à l'intérieur), mais sur le forum ils ont précisé que cela pouvait lire les epub avec DRM.

                Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

                • [^] # Re: Bonne initiative

                  Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                  Dans ce cas, soit ce n'est pas libre, soit ce ne sont pas des DRM. C'est logique : pour lire un document il faut le décoder. Si le logiciel pour le faire est libre, on peut le modifier pour copier le document sous forme non verrouillée et le DRM est brisé.
                  • [^] # Re: Bonne initiative

                    Posté par . Évalué à -1.

                    Pour communiquer en wifi en WPA il faut aussi décoder, coder. Le wifi WPA existe en logiciel libre ce n'est pour autant que l'on casse le codage.
                    • [^] # Re: Bonne initiative

                      Posté par . Évalué à 3.

                      j'allais lui répondre qque chose de similaire, mais je pense qu'il a raison, ce n'est pas pareil que de décoder une partition chiffrée ou une clé wifi, dans le cas d'un contenu avec DRM, donc qui ne s'affiche que dans un espace restreint (écran d'une liseuse), si on a les sources, on pourra donc faire afficher cela ailleurs, et du coup faire un dump vers une zone non chiffrée (fichier en clair).
                      De toute façon je viens de voir que les DRM d'adobe sont une techno propriétaire.

                      Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

                    • [^] # Re: Bonne initiative

                      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                      Bon, je vois qu'on a une incompréhension. Qu'est-ce qu'un DRM, pour toi ?

                      Pour moi, c'est un système fait pour autoriser la lecture et la copie dans certaines conditions seulement, et interdire le copie avec retrait de ce mécanisme. Et ça, c'est incompatible avec le logiciel libre, ou même simplement ouvert, pour la simple raison que l'ouverture du code permet l'implémentation d'une copie avec retrait du DRM.
                      • [^] # Re: Bonne initiative

                        Posté par . Évalué à 1.

                        Je ne suis pas un expert des DRM mais quand je chiffre un mail, j'ai li'mpression que c'est comme un DRM. Seules certaines personnes dument autorisées pourront le lire. Pourtant je le fais avec des logiciels libres et le fait d'avoir les sources de ces logiciels ne permet pas de déchiffrer le mail, non?
                        • [^] # Re: Bonne initiative

                          Posté par . Évalué à 2.

                          Oui mais là c'est un peu comme si ta clé privée était publiée.
                          • [^] # Re: Bonne initiative

                            Posté par . Évalué à 0.

                            La clé privée n'est pas nécessaire pour lire, juste la clé publique, non?
                            • [^] # Re: Bonne initiative

                              Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                              "La clé privée n'est pas nécessaire pour lire, juste la clé publique, non? "

                              Si ! Ta clef publique ne peut servir qu'a chiffrer un document que toi seul peut lire.

                              Ta clef privée te sert à déchiffrer les documents qui te sont destinés, et à signer, c'est à dire à authentifier les documents que tu émets .
                              Ta clef publique sert à n'importe qui à chiffrer les documents qu'il te destine à toi seul, et à vérifier que les documents que tu as signé l'ont bien été avec ta clef privée.
                        • [^] # Re: Bonne initiative

                          Posté par (page perso) . Évalué à 7.

                          le DRM (vidéo/audio) a un travers : on essaye de crypter quelque chose sur la machine de l'utilisateur (aberration, mais bon...)
                          Résultat : le contenu chiffré et la clé de déchiffrage sont exactement au même endroit, et on te demande juste de ne pas regarder quand la clé est utilisée pour déchiffrer. Par définition, il y a un problème.

                          Pour ton mail, on n'essaye pas de t'empêcher toi, destinataire du mail, de lire le contenu, mais ceux sur le chemin. A la différence de l'audio et vidéo des majors, sur le chemin la clé n'est pas disponible, seulement le contenu chiffré. Celui qui récupère le contenu ne peut pas déchiffrer car il n'a pas la clé.

                          Bref, deux situation incomparables :
                          - D'un côté, on a le contenu chiffré + la clé au même endroit
                          - de l'autre, on a juste le contenu chiffré, la clé est ailleurs.

                          Du coup, dans le cas du mail, que tu mette un hook dans le code pour récupérer le contenu déchiffré ne dérange pas, tu es sur ta machine, le hook ne te servira qu'à toi.
                          Dans le cas de l'audio et la vidéo, le hook te servira tout autant à toi que dans le cas du mail, mais les majors te considèrent comme le "pirate".

                          Bien faire la différence : d'un côté tu es l'utilisateur normal, de l'autre tu es le pirate sur ta propre machine (si si il y en a que ça ne dérange pas de considérer le client comme un pirate)
                        • [^] # Re: Bonne initiative

                          Posté par (page perso) . Évalué à 5.

                          Dans le cas de ton message chiffré, il y a deux différences avec les DRM :
                          1. ton destinataire dispose de la clef, c'est lui qui décide de ce qu'il fait du message, s'il le déchiffre, quand il le déchiffre et s'il en garde une copie en clair ;
                          2. ton destinataire peut le déchiffrer librement, sans restriction, non seulement pour le lire, mais aussi pour l'imprimer, le copier en clair ou le crier le dimanche matin sur la place du marché.

                          Un DRM, c'est pareil, sauf que :
                          1. l'utilisateur ne dispose pas personnellement de la clef de déchiffrement : elle est dans un logiciel qu'il ne contrôle pas ;
                          2. ce logiciel ne permet pas de déchiffrer librement, mais seulement dans des conditions particulières : 12 écoutes d'un morceau de musique, zéro copies en clair…
                          Ces restrictions, ou défauts volontaires, en tant que telles n 'imposent pas que le logiciel soit propriétaire ; en revanche, garantir que ces défauts ne seront pas corrigés impliquent bien qu'il le soit. Parce que s'il était libre, la première modification, le premier fork qui serait apporté, ce serait pour les corriger.
                        • [^] # Re: Bonne initiative

                          Posté par . Évalué à 6.

                          Je ne suis pas un expert des DRM mais quand je chiffre un mail, j'ai li'mpression que c'est comme un DRM. Seules certaines personnes dument autorisées pourront le lire. Pourtant je le fais avec des logiciels libres et le fait d'avoir les sources de ces logiciels ne permet pas de déchiffrer le mail, non?

                          Non, mais une fois que tu as la clé et que tu as pu déchiffrer le mail, tu peux en faire ce que bon te semble : le copier vers un fichier non-chiffré, le renvoyer à quelqu'un d'autre chiffré autrement, etc.

                          C'est précisément ça que les DRM cherchent à éviter.
    • [^] # Re: Bonne initiative

      Posté par . Évalué à 1.

      "A quand les ordinateurs portables avec des écran ePaper ? "

      Je suis pas du tout spécialiste, mais après avoir survolé la page wikipedia:
      http://fr.wikipedia.org/wiki/Encre_%C3%A9lectronique

      Je pense que le nombre de couleurs est limité et que c'est lent à afficher.
      Si c'était la solution miracle pour remplacer les LCD, ils auraient sans doute été rapidement remplacés ^^
      • [^] # Re: Bonne initiative

        Posté par . Évalué à 1.

        La compétition est lancée entre les différents fabricants pour obtenir des couleurs. Quelques méthodes sont envisagées.

        Il est clair que la rapidité et le nombre de couleur sera limité mais 16 couleurs ça suffit pour un terminal ;-)

        L'idéal serait la possibilité comme sur l'OLPC de passer de l'un à l'autre...
        • [^] # Re: Bonne initiative

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          Marie Lou de l'OLPC et de Pixel Qi (chi) fait du bon boulot : son entreprise vend déjà des LCD switchables de "normal" à "eInk" à chaud.

          Je ne sait pas si leur eInk est en couleur, en tout cas ils disent qu'on peut voir un film sans vomir ou se tapoter le crâne contre le mur dans ce mode...

          Malheureusement, ils ne vendent qu'à des professionnels... Y'aurait-il un professionnel qui voudrait vendre de ce type d'écran dans une belle coque pour un desktop ? pleeeaase ?
          • [^] # Re: Bonne initiative

            Posté par . Évalué à 4.

            Si je ne m'abuse, le PixelQi n'est pas du tout de l'encre électronique. C'est en gros un écran LCD réflectif qui permet de couper l'éclairage pour diminuer la consommation. C'est pas tout idiot, mais c'est globalement ce que proposaient nos bons vieux Zaurus (Zaurii?). Des quelques vidéos que j'ai pu en voir, ça n'a pas du tout l'apparence d'un écran "eInk".
  • # Mémoire

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    Mémoire : 1 Gio

    C'est bien du support de stockage persistant intégré que l'on parle, pas de la mémoire centrale de cet ordinateur, n'est-ce pas ?
    • [^] # Re: Mémoire

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      Oui bien sûr. C'est indiqué sur le site du constructeur: la RAM est de 32Mb. Le stockage est de 1Gb et on peut rajouter de la mémoire avec des cartes Micro SD (2Gb=25 €).

      Ça vaut peut être le coup qu'un modo rajoute ces informations à la dépêche ?
      • [^] # Re: Mémoire

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        > Ça vaut peut être le coup qu'un modo rajoute ces informations à la dépêche ?

        Fait
      • [^] # Re: Mémoire

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        Dommage d'ailleurs que ce soit de la MicroSD, qui n'apporte rien par rapport à la SD, plus courante et déjà bien assez petite.
        • [^] # Re: Mémoire

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          La SD se vend déjà moins aujourd'hui.
          La dernière fois que j'en ai achetée une, c'était d'ailleurs un convertisseur µSD -> SD de la taille d'une SD. La µSD c'est drôlement plus petit que la SD, quand même.
          • [^] # Re: Mémoire

            Posté par . Évalué à 10.

            ça finit d'ailleurs par être trop petit...
        • [^] # Re: Mémoire

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          C'est le critère que j'ai pour chaque appareil : microSD. Depuis que j'ai un lecteur audio portable avec connecteur microSD et un adaptateur microSD -> USB au porte-clé, j'ai définitivement (et pour longtemps) choisi ce format de carte.
          Malheureusement j'ai commandé jeudi mon lecteur de livre électronique (avec connecteur microSD), donc c'est juste un peu tard pour celui-ci.

          "It was a bright cold day in April, and the clocks were striking thirteen" - Georges Orwell

          • [^] # Re: Mémoire

            Posté par (page perso) . Évalué à 4.

            Malheureusement j'ai commandé jeudi mon lecteur de livre électronique (avec connecteur microSD), donc c'est juste un peu tard pour celui-ci.

            N'ayant pas les détails de ta commande (où, quoi, comment), je ne serais pas affirmatif, mais ne peux tu pas bénéficier du délai de rétractation de 7 jours qui s'applique pour toute vente par correspondance ? Tu dois être encore dans les temps.

            A moins que tu ne préfères ta commande actuelle à cette liseuse, ce qui est un autre sujet.
        • [^] # Re: Mémoire

          Posté par (page perso) . Évalué à 0.

          Dommage d'ailleurs que ce soit de la MicroSD, qui n'apporte rien par rapport à la SD

          Non, rien... juste un gain de taille, et c'est ce qu'on lui demande. Sont chiant c'est format à apporter ce qu'on leur demande, vraiment!

          déjà bien assez petite.

          Faut croire que les gens ne sont pas d'accord avec toi... Les gens achètent de plus en plus de la micro-SD, pour mettre partout : maison, ebook, téléphone portable, un seul format pour tout (essaye de mettre une carte SD dans un téléphone portable... Ca fait gigantesque!)

          Pourquoi veux-tu avoir raison quand la réalité des courbes de vente te démontrent le contraire, que les gens demandent une taille plus petite, car contrairement à ce que tu affirmes, la forme SD n'est pas assez petite?
          • [^] # Re: Mémoire

            Posté par . Évalué à 3.

            Les gens de vont pas acheter des SD alors que les appareils qu'ont leur vent utilisent de la µSD. La µSD peut se justifier dans un tout petit appareil mais par exemple dans les APN c'est toujours de la SD et je n'entends pas les foules réclamer de la µSD...
            Dans un smartphone la µSD ne se justifie pas. Dans mon vieux Palm j'ai de la SD et il n'y a pas de problème de place et ça ne fait pas gigantesque. Pour moi sauf incompatibilité physique avec la dimension de l'appareil, la SD est le format à favoriser car plus humainement manipulable.
            • [^] # Re: Mémoire

              Posté par (page perso) . Évalué à 4.

              L'intéret de la micro-sd même si l'appareil est gros, c'est de gagner de la place pour les autres composants: batterie, apn, radio, ... Ces appareils ne sont pas juste des lecteurs de carte.

              « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

              • [^] # Re: Mémoire

                Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                Gagner de la place… Vous êtes au courant que quand on compare SD et MicroSD, c'est de millimètres cubes qu'on parle ? C'est un gain négligeable devant le volume d'une batterie.
                • [^] # Re: Mémoire

                  Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                  Sur la page des cartes sd de wikipedia [1], on apprends les dimensions de la carte SD, ce qui permet de calculer le volume. À savoir 1612.8 millimètres cubes.

                  À l'aide de la page équivalente pour les cartes micro sd [2], on peut calculer que le volume est de 165 millimètres cubes.

                  Ce qui donne un rapport du 1/10 en faveur des microsd. Ça a beau être des millimètres cubes, ça compte dans un appareil électronique.

                  Pour finir, on peut regarder ce petit schéma montrant les différences: [-1]

                  [-1] => [inf]
                  [0] => [3]
                  [1] => [4]
                  [2] => [28]
                  [3] http://en.wikipedia.org/wiki/Secure_Digital
                  [4] => [0]
                  [28] http://en.wikipedia.org/wiki/MicroSD
                  [inf] http://fr.wikipedia.org/wiki/Fichier:SD_Cards.svg

                  Envoyé depuis mon lapin.

                  • [^] # Re: Mémoire

                    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                    Ouaip, mais quand tu la fait tomber, la micro-SD, ben t'as beaucoup plus de mal à la retrouver que la SD... et faut pas avoir de gros doigts pour la manipuler.
                    • [^] # Re: Mémoire

                      Posté par . Évalué à 10.

                      chouette, un troll micro-sd contre sd normal, cela change des troll BSD contre GNU, ou vim contre emacs...

                      Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

                  • [^] # Re: Mémoire

                    Posté par . Évalué à 2.

                    Si t'as vraiment un problème de place tu fais comme certain: tu vires le lecteur de carte et tu mets la mémoire en interne...
                • [^] # Re: Mémoire

                  Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                  En plus de ce qui a été dit, pense au lecteur qui doit entourer la carte et qui prend aussi de la place.

                  « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

            • [^] # Re: Mémoire

              Posté par (page perso) . Évalué à 4.

              Il existe des adaptateurs microSD -> SD dans lesquels on insère complètement la carte microSD (l'inverse n'existe pas !).
              Avec ce petit accessoire, on a les deux possibilités. Que demander de plus !
            • [^] # Re: Mémoire

              Posté par (page perso) . Évalué à 1.

              . La µSD peut se justifier dans un tout petit appareil mais par exemple dans les APN c'est toujours de la SD et je n'entends pas les foules réclamer de la µSD...

              La foule réclame des APN petits, et pour avoir des APN petits, il est préférable d'avoir de la microSD plutôt que de la SD.

              Pour info, ça commence à passer à la microSD côté APN...
              http://www.samsung.com/fr/consumer/camera-camcorder/camera/s(...)

              Dans un smartphone la µSD ne se justifie pas.

              Si, pour le gain de place (en épaisseur, place pour d'autres choses, au final l'appareil est plus petit, et c'est ce que l'acheteur demande)
              • [^] # Re: Mémoire

                Posté par . Évalué à 1.

                Non car dans le même temps ils veulent des écrans plus grand ...
                • [^] # Re: Mémoire

                  Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                  Mais plus fin.

                  « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

                  • [^] # Re: Mémoire

                    Posté par . Évalué à -1.

                    Sauf que mécaniquement plus l'écran est grand plus il faut une certaine épaisseur et de toute façon le gain de la µSD est négligeable sur l'épaisseur.
                    • [^] # Re: Mémoire

                      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                      Mais bien sûr... T'es quand même fort toi : les constructeurs cherchent à miniaturiser en mettant le plus de choses dans le moins d'espace possible, mais pour toi c'est négligeable.

                      Pour les acheteurs, ça ne l'est pas, ils regardent la taille, et prennent le plus petit (qui a du microSD comme par hasard).

                      L'ajout de tous les éléments "négligeables" en taille amènent à du non négligeable, la microSD fait partie des choses pour réduire la tailles.
                      Que tu sois pas d'accord ne changera pas le regard des acheteurs, qui préfèrent les matériels avec microSD... Tu peux rester à vouloir de la SD partout, la réalité te rattrapera car on ne va pas faire un truc énorme rien que pour quelques personnes n'aimant pas la microSD.
                      • [^] # Re: Mémoire

                        Posté par . Évalué à 3.

                        D'abord je n'ai pas dit que je voulais de la SD partout, la µSD se justifie à certains endroit même si la question de mettre un lecteur de carte se pose dans ces cas là. Je dis qu'à partir du moment où tu vas avoir à manipuler la carte la SD est bien supérieure à la µSD. Les appareils photos en sont l'exemple. Les appareils pro étant même encore en CF...
                        La µSD est difficile à manipuler et trop facile à égarer. Ce n'est pourtant pas compliqué à comprendre, non? ;)

                        Quant à la course à la miniaturisation elle pour l'instant finie dans le domaine des téléphones portables, les gens voulant de plus en plus des smartphones qui imposent un grand écran et donc une taille bien supérieure aux portables miniatures d'il y a 2 ou 3 ans.
                        • [^] # Re: Mémoire

                          Posté par . Évalué à 2.

                          Et aussi énormément plus puissant. Un téléphone qui fait tourner android aujourd'hui se doit d'être assez puissant. Donc le moindre gain de place a son utilité rien que pour pouvoir mieux gérer la chaleur.

                          Pour ce qui est des grands écrans bientôt ils utiliseront des écrans souples qui ne font que quelques milimettres d'épaisseur.

                          Les logiciels sous licence GPL forcent leurs utilisateurs à respecter la GPL (et oui, l'eau, ça mouille).

                    • [^] # Re: Mémoire

                      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                      J'aimerais bien savoir de quelle mécanique tu parles qui empêche d'économiser ailleurs la place prise par l'écran. Et ce n'est pas si négligeable que ça de gagner plus d'un millimètre sur les smartphones actuels.

                      « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

                      • [^] # Re: Mémoire

                        Posté par . Évalué à -1.

                        Un timbre poste et une feuille A4 ont la même épaisseur. Si tu prends le timbre avec une pince par un de ses bords quelque soit la position dans laquelle tu vas le mettre le timbre va garder sa planéité. Maintenant essaie de faire la même chose avec la feuille A4... Pour arriver au même résultat il va te falloir augmenter l'épaisseur de la feuille A4.
                        • [^] # Re: Mémoire

                          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                          et en quoi ça empêche de réduire l'épaisseur de l'enveloppe?

                          « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

                          • [^] # Re: Mémoire

                            Posté par . Évalué à 1.

                            ???
                            • [^] # Re: Mémoire

                              Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                              C'est pas parce que l'écran est plus épais que tu ne dois pas réduire l'épaisseur ailleurs.

                              « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

                • [^] # Re: Mémoire

                  Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                  A choisir entre un écran plus grand dans un appareil avec SD qui prend de la place, et un écran plus grand dans un appareil avec micro-SD qui prend moins de place à taille d'écran identique, le client achète celui qui est plus petit.

                  J'ai du mal à comprendre ce qui n'est pas compréhensible la dedans : si à caractéristiques égales (écran aussi grand), on arrive à faire plus petit (moins d'épaisseur car on a pris microSD à la place de SD), pourquoi continuer avec la SD qui n'apporte rien de plus que la MicroSD et prend plus de place?
                  • [^] # Re: Mémoire

                    Posté par . Évalué à 1.

                    Ce n'est pourtant pas compliqué. Soit tu mets un lecteur de carte et ça doit donc être manipulable facilement et ce n'est pas le cas de la µSD soit tu considères que c'est de la mémoire qui n'a pas besoin d'être manipulé et tu fais comme l'iphone sans lecteur de carte...
                    La différence entre SD et µSD ne se jouant pas dans l'épaisseur, moi entre un appareil à SD et un autre de même taille à µSD je prends celui avec la SD. C'est tout.
                    • [^] # Re: Mémoire

                      Posté par . Évalué à 2.


                      moi entre un appareil à SD et un autre de même taille à µSD je prends celui avec la SD. C'est tout.

                      Même si il est plus épais (et donc plus lourd) ?
                      • [^] # Re: Mémoire

                        Posté par . Évalué à 2.

                        On parlait de smartphone et donc je doute que la différence soit énorme. D'ailleurs j'ai un vieux Palm qui fait 12mm d'épaisseur soit, à quelques pouillième, comme les smartphones genre HTC Desire et qui pourtant intègre un lecteur SD, comme quoi...
                        • [^] # Re: Mémoire

                          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                          Sauf que ton vieux Palm, ne fait pas apn, gsm, n'a pas autant de RAM, ... C'est en faisant des économies un peu partout qu'il est possible d'arriver à la même épaisseur qu'un appareil ayant moins de fonctionnalités.

                          « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

                      • [^] # Re: Mémoire

                        Posté par . Évalué à 2.

                        De plus plus épais ne veut pas forcément dire plus lourd. Car des fois pour maintenir la rigidité tu es obligé d'utiliser des matériaux plus plus lourd...
                  • [^] # Re: Mémoire

                    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                    La MicroSD a un inconvénient : elle est petite, très petite. Trop pour écrire sur l'étiquette. Trop pour être retrouvée facilement. Trop pour être manipulée facilement avec les doigts.

                    Quand à la taille, le volume d'une SD c'est moins d'un vingtième d'un écran LCD d'appareil photo… Alors économiser des pouillèmes dans un appareil qui mesure des centaines de fois plus, je rigole.
          • [^] # Re: Mémoire

            Posté par . Évalué à 3.

            Pourquoi veux-tu avoir raison quand la réalité des courbes de vente te démontrent le contraire, que les gens demandent une taille plus petite, car contrairement à ce que tu affirmes, la forme SD n'est pas assez petite?

            D'ailleurs tu devrais aussi utiliser du Microsoft Windows, les chiffres de vente et d'utilisation montrent clairement que les gens préfèrent Windows... Marrant de sortir un argument comme ça ici.
          • [^] # Re: Mémoire

            Posté par (page perso) . Évalué à 4.

            Sans vouloir rentrer dans la guerre des formats de cartes mémoires —mais avec néanmoins l'envie de l'ouvrir pour dire des âneries — je me fais la remarque suivante : un livre numérique c'est probablement tellement grand qu'on pourrait sûrement y mettre un lecteur de disquette 5"¼ ! Alors chipoter entre les formats microSD et SD. En plus, pour le prix... alors que ça ne coûterait probablement pas un gros pouillème d'euro de proposer un connecteur supportant les deux types de cartes SD.
          • [^] # Re: Mémoire

            Posté par . Évalué à 5.

            Pourquoi veux-tu avoir raison quand la réalité des courbes de vente te démontrent le contraire, que les gens demandent une taille plus petite

            Les gens acceptent ce que leur appareil accepte, donc je ne vois pas en quoi les courbes de vente démontreraient quoi que ce soit.
            C'est comme si tu disais que les gens demandent trouvent l'USB meilleur que le FireWire, sous prétexte que le premier se vend plus que le premier.
  • # Port mini USB

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    Cet appareil est équipé d'un port mini USB standard, n'est-ce pas, pas d'une saloperie de prise spécifique qui nécessite un(e saloperie de) câble tout aussi spécifique ?
    • [^] # Re: Port mini USB

      Posté par . Évalué à 5.

      oui tout à fait, en tout cas sur celui que j'ai eu entre les mains c'était un mini usb (le même que pour mon tel android G1)

      Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

      • [^] # Re: Port mini USB

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        c'était un mini usb (le même que pour mon tel android G1)

        Euh... il me semblait que les mobiles avaient du Micro-USB plutôt?
        C'est vraiment du mini, et pas du micro?
        Ca ressemble vraiment au "mini" de cette image, et pas micro?
        http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/c/cb/Types-usb(...)
        (mon dernier achat, Archos 5i, bien plus gros qu'un smartphone, c'est du micro USB...)
        • [^] # Re: Port mini USB

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          G1 c'est bien mini.
          Micro c'est plutot pour le HD2 et le N1 et leurs conseurs.
        • [^] # Re: Port mini USB

          Posté par . Évalué à 3.

          oui, autant pour le cybook opus que pour le G1, c'est bien du mini usb.

          Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

  • # Avis mitigés

    Posté par . Évalué à 10.

    J'ai récupéré un Cybook Opus de chez Bookeen, dans ma bibliothèque qui me l'a gentiment prêté pendant un mois. C'est avec un écran 5" et mon avis dessus est assez mitigé. Malgré tout c'est la première version logicielle (et peut-être aussi matérielle), alors peut-être que la nouvelle version (coque en couleur), est plus performante.


    Les plus :

    - C'est super pratique car je peux lire les fichiers html et epub (ce n'est pas un format proprio comme le truc d'amazon qui ne lit pas les epub). Il peut lire des images, mais en n&b seulement bien entendu. Je n'ai pas réussi à lire de PDF simples lorsque je les ai copié dessus.

    - C'est plus confortable qu'un écran d'ordinateur (pas de scintillement), et même de près on ne voit presque pas les pixels.

    - Lisible sans problème au soleil (pas comme ces °¤µ% de dalles brillantes d'ordi portables)

    - Je peux lire ça dans mon canapé aussi, c'est plus confortable qu'un écran vertical...

    - reconnu comme périphérique de stockage USB, donc pas de problème pour copier dessus des fichiers depuis mon ordinateur équipé de Linux (pas comme ces *%$@ de chez la pomme)

    - d'ailleurs ça tourne sous Linux, ça en fait un de plus à la maison

    - Format poche pratique à transporter, et léger

    - 1 Go c'est déjà énorme pour transporter tout les livres du domaine public que j'ai envie de lire (merci feedbooks)

    - Belle pochette de protection (et efficace avec des renforts pour protéger réellement l'écran)


    Les moins :

    - Le format d'écran est un peu petit, j'ai l'impression un peu d'étouffer sur le 5". Après, reste à trouver le format idéal pour que cela ne prenne pas trop de place dans le sac, tout en ayant un écran plus gros (rogner sur les marges ?). 6" me semblent plus intéressants. Mais malgré tout l'écran assez petit n'est pas si mal, et finalement je préfère quand même avoir un appareil pas plus gros que cela pour pouvoir l'avoir facilement dans un sac, mais peut-être que l'espace pourrait être optimisé.

    - L'écran est confortable, comme j'ai dit, mais peu contrasté si on n'a pas assez de lumière, et cela même sous un éclairage artificiel. En soirée puis avec la lumière du plafond dans mon séjour ou ma chambre, c'est trop juste (alors que je peux lire sans problème un livre papier dans les mêmes conditions), il faut vraiment avoir une lampe bien forte à côté, en particulier qui éclaire directement.
    Malgré tout, l'ayant utilisé dans un car de voyage sous un temps un peu gris, cela restait correct pour lire, on dirait qu'il faut une quantité de lumière assez uniformément répartie dans la pièce pour avoir assez de lumière. Mais en extérieur (et de jour bien entendu), c'est très bon.

    - Un peu lent (si on veut feuilleter des pages par exemple)

    - Le contour d'écran en plastique argenté fait un peu plastoc, et les boutons sont un peu durs, même si globalement l'objet est plutôt agréable et visuellement beau. La forme de galet fait que c'est appréciable de l'avoir en main.

    - Niveau logiciel, c'est pas super sexy (je préfère l'application FBReader sur mon téléphone portable ou sur mon ordinateur), et si l'ebook n'est pas découpé en petits fichiers, cela a tendance à planter l'appareil et à le rendre très lent lorsqu'il ne plante pas (par exemple sur un ebook de 400 pages avec un gros fichier html de 1 Mo). On aimerait aussi avec des fonctions de base comme l'heure et de petits gadgets supplémentaires (prise de notes, lecture ogg, jouer à des jeux d'aventures textuels...), c'est pourquoi un lecteur à base d'Android pourrait être pas mal.


    En conclusion :

    Malgré tout c'est une machine pas mal du tout. Une sorte de rétro éclairage serait peut-être pas mal, sans que cela deviennent un écran TFT pour autant, mais j'ai peur qu'à cause de iTampon, cela n'encourage les constructeurs à aller vers le bling bling du même acabit.

    J'avais testé le dernier Sony en magasin, et le contraste me paraissait un peu juste également, peut-être justement à cause du manque d'éclairage. Il me semble également que les modèles tactiles ont un écran plus brillant (avec le reflet des spots, cela ne semblait pas lisible, alors au soleil... ?)

    De toute façon je pense attendre encore quelques mois avant d'en acheter un, je pense que cela aura bien évolué d'ici là. Ce qui me plait avec les Bookeen, c'est qu'ils semblent vraiment privilégier le confort de lecture, et évitent les technologies qui rendent l'écran moins lisible (ils ne proposent pas de tablettes TFT parce que c'est tendance), même si une version tactile est dans les cartons. À suivre.

    Quelques critiques intéressantes du cybook opus :

    http://7avoir.over-blog.com/article-livres-electroniques-c-e(...) (avec une critique des DRM dans celui-ci)

    http://www.ebouquin.fr/2009/08/19/test-cybook-opus-%C2%ABle%(...)

    Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

    • [^] # Re: Avis mitigés

      Posté par . Évalué à 7.

      J'en ai acheté un il y a quelques semaines et j'ai un ressenti similaire.

      Je crois qu'un point gênant est la sensation de régression au niveau de l'interface par rapport à ce que l'on utilise habituellement : navigation difficile, écran peu réactif... Je comprends bien que c'est la technologie de l'écran qui impose cela, mais cela ne change rien à cette impression.

      Le prix aussi est élevé par rapport à ce que c'est. Là encore, je comprends bien que c'est parce qu'il s'agit d'une nouvelle technologie, mais j'ai l'impression d'avoir entre les mains un appareil à 50 euros, pas 200.

      Pour les oeuvres littéraires la vitesse de l'appareil est correcte, mais pour le technique ce n'est pas ça - trente secondes pour changer de chapitre, c'est long.

      Cela dit, le confort de lecture est quand même là, ce qui est le principal. Chez moi, je préfère encore le support papier, mais dans les transports ou en voyage je préfère nettement la liseuse : le confort est suffisant et le côté pratique est un atout indéniable. On sent qu'on est au début de la technologie mais aussi qu'on va dans la bonne direction.

      Pour les livres eux-même je n'ai pas encore d'avis tranché. Je constate juste que l'on a accès à de nombreux classiques (certains avec problèmes de scan) et que quelques éditeurs proposent des livres pas chers et sans DRM (O'Reilly - Book of the day).
    • [^] # Re: Avis mitigés

      Posté par . Évalué à 4.

      je reviens juste sur ce que j'ai dit pour la lecture pdf, je ne sais pas ce que j'ai fait la première fois, mais après un nouvel essai, on dirait qu'il lit effectivement correctement les pdf. Cela dit, du fait du formatage imposé de l'apparence du pdf (pas de "reflow"), il vaut mieux passer par calibre pour le convertir en epub.

      Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

  • # Technologie libre ????

    Posté par (page perso) . Évalué à -3.

    Dans l'article on peut lire :

    Le fondateur d'ILV Mathieu Pasquini explique d'ailleurs qu'ils ont ainsi fait « le choix de supporter deux entreprises françaises qui ont clairement opté pour un avenir ouvert, des technologies libres, des arts libres, allant à contre courant des majors mondiales ».

    Mais, si l'on va sur www.booken.com, on trouve toute une arborescence de pages en .aspx. Ce qui laisse à penser que cette société utilise autre chose que du libre pour héberger son site. Je me trompe ?
    • [^] # Re: Technologie libre ????

      Posté par . Évalué à 7.

      Peut-être que l'entreprise passe par un prestataire qui travaille en microsofteries et que l'intégrisme libriste ne figurait pas sur le cahier des charges.

      Pour le firmware, les technologies sont Linux, Busybox, U-Boot. Ce choix est certainement dicté par des aspects techniques plutôt qu'idéologiques. Je ne sais pas si c'est suffisant pour que l'entreprise soit considérée comme pro-libre ; probablement pas mais cela fait tout de même plaisir de voir une entreprise qui respecte les licences (ce n'est peut-être pas si rare que ça, finalement).
    • [^] # Re: Technologie libre ????

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      Et peut être même que certains employés de Booken utilise des systèmes d'exploitations non libre chez eux. Vite brûlons les !

      Plus sérieusement, si on regarde les produits qu'offre cette entreprise, ils tournent sous OS libre, ils sont reconnus par tous les systèmes d'exploitations sans avoir besoin d'installer des logiciels proprios, les connectiques (câble usb et carte micro SD) sont des standards. Bref, c'est déjà énorme et c'est tous ce que l'on demande !

      Donc franchement, on s'en fout de la technologie qui sert à héberger le site. Ce qui compte c'est que leurs produits soient 100% compatibles avec le libre et les principes du libre.
      • [^] # Re: Technologie libre ????

        Posté par . Évalué à 5.

        À tout prendre, c'est même plus agréable de lire des pages Web hébergées sur un serveur Microsoft, que de se bouffer du Flash/Silverlight/optimisé pour IE6/whatever, mais tournant sur des technos libres. Dans ce deuxième cas t'as vraiment l'impression d'avoir affaire à des pillards.

        THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

  • # À l'attention des modos: s/Booken/Bookeen/

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    Honte à moi, mais l'entreprise est Bookeen et non pas Booken... Si un modo passant par là aurait l'amabilité de corriger la dépêche, je lui en saurai gré.
  • # J'ai un Kindle et il a changé ma manière de consommer le web

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    si un livre électronique avec un hardware plus libre que le Kindle arrive sur la marché, je changerai avec plaisir, mais pour le moment, je me contente du Kindle. En pratique, l'intérêt c'est pour moi c'est vraiment cette encre électronique :

    - une lecture très très agréable après 10h devant un écran, un effet papier superbe, une lecture en plein soleil plus agréable que le papier A4 blanc (car pas cette luminosité qui fait mal aux yeux) ;
    - léger et sans besoin de le recharger tout le temps.

    Il a totalement changé ma manière de consommer les carnets et sites de nouvelles en le couplant avec Instapaper. Maintenant, je fais mon "shopping" dans la journée, quand je vois des articles intéressants, je clique sur mon bookmarklet "lire plus tard" et je passe. À la fin de la journée ou tous les 2/3 jours, je récupère tous les articles dans un journal via Instapaper (c'est un .mobi que je copie via usb) et je lis quand j'ai le temps ou avant d'aller dormir.

    Au lieu de lire 2h par jour assis devant mon écran, je peux lire en prenant mon café sur mon balcon (je bosse à la maison), dehors en regardant les gamins jouer dans le bac à sable, etc. J'ai augmenté mon efficacité devant l'écran (je clique moins juste pour lire les news), je passe moins de temps devant l'écran, je peux lire à côté de ma femme dans le salon on discutant, etc. Quand je voyage en train, je fais attention d'accumuler beaucoup de "non lus" et je lis tranquillement pendant le voyage.

    Vraiment, quelque soit le fournisseur du hardware, si c'est aussi bon que le Kindle, je conseille vraiment, surtout couplé avec ce Instapaper (service gratuit, pas libre c'est vrai, mais je serais d'accord de payer 100€ par an pour lui tellement il a amélioré ma vie).

    Pour les critiques par rapport au netbook/iPad qui lui fait tout, la liseuse eInk/Kindle/etc. c'est la philosophie UNIX, une seule chose et vraiment bien et c'est pour cela que j'apprécie énormément.
    • [^] # Re: J'ai un Kindle et il a changé ma manière de consommer le web

      Posté par . Évalué à 4.

      c'est intéressant ce que tu dis, mais cela m'ennuierait un peu de dépendre d'un service web pour avoir accès à cela.

      L'extension scrapbook sous firefox devrait pouvoir permettre de faire quelque chose de similaire, on peut copier une page, ou une sélection de texte d'une page, automatiquement vers un dossier, et réorganiser tout cela, voire même combiner toutes les pages ensemble.

      Ensuite on exporte le tout dans un unique fichier html, que l'on peut relire dans une liseuse, voir convertir en vrai ebook avec calibre via la commande : ebook-convert a_lire-1/index.html a_lire.epub

      Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

    • [^] # Re: J'ai un Kindle et il a changé ma manière de consommer le web

      Posté par (page perso) . Évalué à 6.

      c'est la philosophie UNIX, une seule chose et vraiment bien et c'est pour cela que j'apprécie énormément.
      Autant pour le logiciel libre, la philosophie UNIX je suis pour, autant vu le prix des appareils et leurs durées de vie, on se dit qu'un bouzin qui fait tout bien c'est pas mal aussi...
    • [^] # « consommer » le web

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      C'est très triste ta vision du web. Un objet de consommation… :'-(
      • [^] # Re: « consommer » le web

        Posté par . Évalué à 3.

        pourquoi est-ce triste ? tout est fait pour que ça le devienne !

        bon maintenant j'avoue que personnellement je lis pas mal et franchement ... je ne vois pas l'intérêt du livre électronique dans son état actuel ...

        1) la bibliothèque, tous mes livres dans ma poche ... oui oui oui ... c'est certain on a tous envie de lire n'importe quel bout de livre en voyage ... j'ai voyagé pendant 15 jours récemment à l'étranger, j'avais pris 3 livres ... j'ai eu le temps d'en lire à peine 1/2 ... 3 poches c'est plus ou moins la taille c'est livre électronique ...

        2) espace de lecture ...

        Pour un format poche de roman, ça va ... pour tout le reste ... bof ... on retrouve les problèmes classiques du web ... images trop grande ou trop petite ... sans parler des remarques sur les contraintes de luminosité présentées au dessus ... mis à part le roman,
        une des formes de lecture c'est aussi de prendre en compte l'intégralité des informations de façon globale ... par exemple la lecture d'un atlas géographique ou un livre historique sur un tel format ... ça perd pour moi tout son intérêt.


        3) DRM ... sans DRM ...

        - bon franchement les DRM sur les livres c'est le même problème que pour les disques, ça contraint les usages de celui qui payent ... => inacceptable ...

        - si on ne fait rien on tue le modèle économique, comme pour le disque => une seule solution viable : tatouage et apprentissage ... on garde les usages (je peux prêter un livre à mon pote) mais je ne le donne pas à la terre entière ... oui, il faut préserver le modèle économique ...

        on va me dire oui un des modèles économiques c'est via la pub ... et là je dis non ! halte ... quand je lis un livre ce n'est pas pour être agressé par des pubs partout, c'est pour être tranquille.

        4) epub ... là franchement je ne comprends pas pourquoi on est arrivé à ce format pour le moins bâtard ... pourquoi n'ont-ils pas choisi du XML stylé plutôt qu'un HTML mal dégrossi ?
        sans parler des contraintes de taille sur les fragments HTML ... franchement c'est du bricolage ...

        5) livre technique ... pour moi c'est le seul intérêt au livre électronique ... un mec sur le terrain qui a besoin d'une info technique de référence ...

        Mais dans tout ça il manque :

        a) le toucher et l'odeur des livres ... oui ça fait aussi partie du processus de lecture ... maintenant on a un bout de plastique rigide dans les mains ... chouette :/

        b) la bibliothèque ... oui j'ai des bouquins partout chez moi ... je remplace tout ça par un pauvre carré de plastique ??? c'est plus que triste ... de même, mon bouquiniste qui me vend des bouquins à 2€ la bête ... je le trouve où dans le modèle ? chez amazone ...

        burrk !
        • [^] # Re: « consommer » le web

          Posté par . Évalué à 2.

          Moi je suis plutot fan
          hormis le gros problème des drms, des n formats et du prix (et du contenu pour les non anglophones)

          3 bouquins pour les vacances, oui l'interet est limité, mais en terme de stockage chez moi, ca serait une sacré plus value. Pour m'être fait prété un irex jesaisplusquoi, le touché finalement je m'en passe bien, finalement c'est le fond de l'histoire qui m' accroche.

          Par contre là ou je suis daccord avec toi, c'est qu'en dehors du roman, c'est inutilisable, "feuilleter" un livre électronique est bien plus long et moin confortable qu'un vrai livre ou encore qu'un pdf sur ton écran.

          Enfin bref je m'en offrirait surement un le jour où un format sera défini, que les drms auront disparu et que du contenu sera apparu (comment ça je serai mort avant ?).
        • [^] # Re: « consommer » le web

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          > je lis pas mal. [...] voyagé pendant 15 jours, [...] j'ai eu le temps d'en lire à peine 1/2

          Moué. Alors pour moi, voyage, ça implique deux trajets en train ou avion, qui peuvent chacun faire un livre. Ensuite, en vacances, suivant mon activité et mon accompagnement, je peux lire peu (moins d'un livre par semaine) ou beaucoup (jusqu'à un livre par jour). Bref, je n'ai pas la même notion de "lire pas mal".

          > 3 poches c'est plus ou moins la taille [d'un] livre électronique

          Heum non, le cybook/inLibroVeritas opus est plus petit qu'un livre de poche : 15 x 10 x 1 cm pour l'opus, 18 x 10 x 1.5 cm pour le folio que j'ai sous la main (et il n'a que 250 pages).

          > les DRM sur les livres [...], ça contraint les usages de celui qui [paie]. inacceptable ...

          Certes. Si tu es abonné d'une bibliothèque, tu as aussi des contraintes ; si tu prêtes un livre papier, tu ne peux pas le lire en même temps. Les DRM transposent une contrainte physique dans le monde numérique. Ça a un sens. Je ne trouve pas cela inacceptable par essence. Ça ouvre par exemple la possibilité d'un marché de l'occasion.

          > Mais dans tout ça il manque :
          a) le toucher et l'odeur des livres ...
          b) la bibliothèque... oui j'ai des bouquins partout chez moi ... je remplace tout ça par un pauvre carré de plastique ? c'est plus que triste... de même, mon bouquiniste qui me vend des bouquins à 2€ la bête... je le trouve où dans le modèle ?

          Je suis d'accord. Le livre électronique ne remplace ni les beaux livres (atlas, livres d'art, livres reliés...) ni certains usages. Mais s'il pouvait remplacer les piles de bouquins qui trainent chez moi (ou tous ceux qui sont alignés dans ma bibliothèque qui est déjà pleine) et que je n'aurai sans doute jamais le coeur de revendre, ça peut valoir le coup. En rapport à la question du bouquiniste, il n'y a pas de notion de poche dans les livres électroniques. Un bouquin sorti il y a deux ans garde son prix exhorbitant initial alors qu'il en existe maintenant une version poche moitié moins chère que l'ebook.
          • [^] # Re: « consommer » le web

            Posté par (page perso) . Évalué à 6.

            Les DRM transposent une contrainte physique dans le monde numérique. Ça a un sens. Je ne trouve pas cela inacceptable par essence.
            J'aurais tendance à penser que toute restriction technique arbitraire est un non-sens et est inacceptable.

            C'est un petit peu comme si lors de l'invention de l'imprimerie, on aurait imposer d'imprimer à la vitesse d'un moine copiste, pour ne pas tuer leur métier.

            On parle d'une technologie (l'informatique) qui est extraordinaire pour diffuser les idées et la culture, tout comme l'était l'imprimerie en son temps. Refuser d'admettre cette réalité et vouloir conserver l'ancien modèle est absurde, contre-productif et inutile.

            Maintenant, je ne pense pas une seule seconde que le marché du livre papier est menacé. À mon sens le livre électronique et son cousin papier sont complémentaires plus que concurrent...
            • [^] # Re: « consommer » le web

              Posté par . Évalué à 2.

              >C'est un petit peu comme si lors de l'invention de l'imprimerie, on aurait imposer d'imprimer à la vitesse d'un moine copiste, pour ne pas tuer leur métier.

              Non, l'analogie ç'aurait été, "c'est un petit peu comme si lors de l'invention de l'imprimerie, on aurait imposer d'imprimer à la vitesse d'un moine copiste, pour ne pas tuer le métier des imprimeurs."

              Les drm ne sont pas fait pour protéger les livres papiers, ils sont là pour protéger les investissements des éditeurs et donc leurs bénéfices sur les ventes de ebook. Si les ebook prennent et si tout le monde a un lecteur, ils passeront au tout électronique sans réfléchir.
              Donc dans leur camp, les drms sont perçus comme un moyen d'arriver à ton souhait: permettre d'établir cette "technologie (l'informatique) qui est extraordinaire pour diffuser les idées et la culture".

              Je vois ça dans le monde du jeu vidéo, les drm sont là pour ralentir la copie pour empêcher la diffusion pendant le laps de temps le plus long possible mais pas forcément très long parce que ce sont dans les premiers jours que se font la majorité des bénéfices.

              Maintenant, on a une bonne dose d'absurde et de contre productif c'est vrai mais en amont des drms parce que dans leur modèle, ils augmentent de manière permanente la somme d'investissements nécessaires pour avoir un jeu "rentables", donc augmentent sans cesse le prix des jeux et des systèmes et le désir des les avoir, donc augmentent parallèlement sans cesse l'intérêt de copier.
              Dans le cas du cinéma, ce sont eux, les producteurs qui ont créé le marché de la copie en introduisant la vente de dvd en masse quelques semaines après la sortie des films, donc rendant possible toute l'économie parallèle de la copie.
              Dans le milieu de l'édition, les investissements restent assez stables sur un livre, mais qu'est ce qu'ils en produisent!

              Dans ces situations absurdes et au vu des enjeux économiques (argent ET emplois), des méthodes comme les drms n'apparaissent plus absurdes mais toutes ces situations viennent de l'absurdité de la production et de la consommation de masse. Les drms ne sont qu'une des nombreuses péripéties.
              En musique, il y en a moins maintenant, non?

              Pour revenir à l'analogie des imprimeurs, l'imprimerie avait permis de diminuer le temps de production de façon drastique permettant d'augmenter le nombre d'échanges commerciaux.
              L'informatique réduit peu le temps de production (un livre prend toujours autant de temps à être écris) mais réduit énormément le temps de commercialisation.
              Le temps qu'une boite française signe les droits d'un manga, fasse travailler un traducteur et un graphiste sur la franisation puis un imprimeurs, plusieurs mois se sont passés, au mieux jusqu'à la sortie de l'épisode, alors qu'il est déjà traduit cradement sur le web et qu'ils en sont 50 épisodes plus loins. (et le fansubeur ensuite verrouille l'accés à ses fichiers derrière une autorisation parce qu'il en a marre que d'autres équipes lui vole "son travail" lol ). Les éditeurs ne peuvent pas lutter contre cette vitesse, même en accélérant les processus d'édition.
              • [^] # Re: « consommer » le web

                Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                Le rôle premier des éditeurs c'est/était de diffuser le contenu. Un Jour un glandu arrive dans un maison d'édition, passe un manuscrit à la maison d'édition qui ensuite l'imprime et le diffuse. De plus les maisons d'éditions avaient un rôle annexe qui était de mettre en page, de corriger et d'améliorer le manuscrit. Il utiliser le gain de la diffusion pour financer la mise en page.

                Le problème c'est que le modèle économique n'est plus du tout adapté, parce que la diffusion est gratuite (c'est d'ailleurs le rôle de p2p, diffuser quasiment gratuitement !). Donc on fait quoi ? Deux solutions : la première on cherche un autre modèle économique (marché du beau livre, abonnement à un site de téléchargement,...). À mon avis ILV fait parti de ceux qui cherchent des modèles économique alternatif et ça à l'air de marcher pas mal.

                Maintenant l'autre approche c'est de freiner avec les quatre pattes pour éviter de réfléchir et perdre tout l'intérêt de l'informatique (en terme de diffusion) afin de faire comme si un livre électronique était un objet physique. Bien évidemment cette approche est stupide. On ne peut pas et on ne doit pas sacrifier les gains qu'apporte internet pour la seul défense d'intérêt particulier.

                Alors peut-être qu'effectivement il n'est pas possible d'avoir un modèle économique viable pour le livre électronique. Et tu sais quoi ? Je m'en fous comme de l'an 40. La culture et le savoir doivent être diffusé à tous prix, c'est un des droit les plus fondamentale, plus important encore que le droit d'auteur,et si ce n'est pas compatible avec un modèle économique, tant pis pour eux. Mais je refuse de limiter artificiellement cette diffusion pour que certain se fasse plus l'argent.

                Maintenant, je ne crois pas à la mort du livre papier, les CD n'ont pas tué les concerts, les DVD n'ont pas tué le cinéma, ... Donc oui il y aura toujours des sous pour financer les maisons d'éditions et pour faire le travail de mise en pages et améliorations. Les livres électronique pourrait être tous libre et gratuit et les livres physiques payant. Économiquement ça devrait être viable.
                • [^] # Re: « consommer » le web

                  Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                  s/Il utiliser le gain de la diffusion pour financer la mise en page./Ils utilisaient le gain de la diffusion pour financer la mise en page/
                • [^] # Re: « consommer » le web

                  Posté par . Évalué à 2.

                  Le rôle premier des éditeurs c'est/était de diffuser le contenu. Un Jour un glandu arrive dans un maison d'édition, passe un manuscrit à la maison d'édition qui ensuite l'imprime et le diffuse. De plus les maisons d'éditions avaient un rôle annexe qui était de mettre en page, de corriger et d'améliorer le manuscrit. Il utiliser le gain de la diffusion pour financer la mise en page.
                  Le rôle premier, et probablement dernier, de l'éditeur de livre pour moi c'est de soutenir l'écrivain, notament financièrement pendant les x années qu'il écrit son livre et ça implique d'en soutenir beaucoup pour un qui va marcher, et aussi de les soutenir pendant des périodes où ils ne sont pas forcément créatifs. C'est pas facile, c'est un métier et ça a un cout financier et humain (talent), ce cout est irréductible.
                  Ceux qui prétendent que le livre est dématérialisé sous prétexte qu'il est stocké dans des supports physique à base de silicone au lieu de supports physiques à base de papier TOUT EN niant le coût humain de production sont à coté de la plaque.

                  Le problème c'est que le modèle économique n'est plus du tout adapté, parce que la diffusion est gratuite
                  Elle n'est gratuite que quand on efface ses couts, les couts de production de l'oeuvre dont je parlais au dessus, et là en plus, les couts de diffusion qui ne sont pas nuls.

                  Maintenant l'autre approche c'est de freiner avec les quatre pattes pour éviter de réfléchir et perdre tout l'intérêt de l'informatique (en terme de diffusion) afin de faire comme si un livre électronique était un objet physique. Bien évidemment cette approche est stupide. On ne peut pas et on ne doit pas sacrifier les gains qu'apporte internet pour la seul défense d'intérêt particulier.
                  On est d'accord que ce n'est pas l'intelligence qui est au pouvoir chez les éditeurs/diffuseurs/producteurs en tout cas chez ceux qui sont en position de force et l'usage des drm le montre.
                  Et on est d'accord qu'il y a des marchés de niche qui ont des modèles qui fonctionnent.
                  Mais refuser de voir les contraintes humaines que fait peser le téléchargement sur la chaine de création elle même, que cette chaine de création a des contraintes différentes suivant les médias, c'est pas plus intelligent.

                  Un exemple: la musique, ok, tu finances les artistes par les concerts, c'est viable. Comment tu étends ça aux écrivains?

                  Les livres électronique pourrait être tous libre et gratuit et les livres physiques payant. Économiquement ça devrait être viable.
                  Ca serait une super promotion pour les livres électroniques, les gens y passeraient en masse, les vendeurs de matos s'en mettraient pleins les fouilles, puis les diffuseurs diraient, ben maintenant faut se faire l'argent sur la version electronique. et retour à la case départ.
                  • [^] # Re: « consommer » le web

                    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                    Comment tu étends ça aux écrivains?
                    Proust, Zola, Rimbaud pour ne citer qu'eux n'ont pas vécu uniquement de leur œuvre, loin de là, à ce que je sache... On peut très bien être écrivain et avoir un métier à côté. De plus je le dis et le répète les gens continu et continueront à acheter des livres papiers.

                    Ceux qui prétendent que le livre est dématérialisé sous prétexte qu'il est stocké dans des supports physique à base de silicone au lieu de supports physiques à base de papier TOUT EN niant le coût humain de production sont à coté de la plaque.
                    Et c'est quoi le rapport avec la choucroute ? Le logiciel libre est bien dématérialisé et pourtant il a aussi un coup humain.

                    Elle n'est gratuite que quand on efface ses couts, les couts de production de l'oeuvre dont je parlais au dessus, et là en plus, les couts de diffusion qui ne sont pas nuls.
                    Pour la diffusion tu balances un torrent et les clients ce charge de la diffusion, donc la partie diffusion ne coûte rien (ou du moins à un coup marginale)!


                    ben maintenant faut se faire l'argent sur la version electronique.
                    Mais pourquoi ? Si le livre papier est suffisamment rentable ? Eyrolle et ILV vendent bien des livre librement téléchargeable.
                    • [^] # Re: « consommer » le web

                      Posté par . Évalué à 2.

                      Proust, Zola, Rimbaud pour ne citer qu'eux n'ont pas vécu uniquement de leur œuvre, loin de là, à ce que je sache...
                      Proust a dit qu'il ne fallait pas user de son art pour vivre, par exemple en faisant du journalisme mondain, ce qu'il fit. C'était une entrave qui l'a empêché d'oeuvrer. C'est quand il s'est retiré que son oeuvre s'est vraiment déployée.
                      On peut très bien être écrivain et avoir un métier à côté.
                      Je ne suis pas certain que ce soit si simple, les écrivains c'est un type psychologique bien particulier et passer des heures à écrire tous les jours, ce n'est pas si simple à concilier avec une autre profession que ça. Je pense qu'il y en a qui peuvent, comme il y a des simenon qui vont te produire un livre toutes les quelques semaines, mais ce sont des cas particuliers. Dans l'ensemble c'est quand même un travail proche des copistes dont tu parlais, dans la solitude, le long terme et l'habitude, la créativité en plus.

                      Pour la diffusion tu balances un torrent et les clients ce charge de la diffusion, donc la partie diffusion ne coûte rien (ou du moins à un coup marginale)
                      Jusqu'au jour où le monsieur qui paye les tuyaux décide de changer la règle du jeu, et tu as l'air d'un con, parce que tu as tout basé sur un concept illusoire "c'est immatériel, ça n'a pas de cout".

                      Mais pourquoi ? Si le livre papier est suffisamment rentable ? Eyrolle et ILV vendent bien des livre librement téléchargeable.
                      Ah, mais ça, je ne conteste pas ce point, c'est comme pour le cinéma, ils auraient pu se contenter de diffuser les films en salle. Et je dirais même plus, je peux me contenter des bibliothèques, je n'ai même pas besoin du téléchargement gratuit.

                      Je ne suis pas contre la transformation de société que ces choix impliquent, qui est grosso modo de la décroissance, moins de traducteurs, moins de graphistes, moins de livres, moins de revues, moins de films avec moins d'effets spéciaux etc etc. Mais ce n'est pas dans ce sens que vont les choses. La société s'emploie à protéger ses emplois, donc les systèmes qui sont fournisseurs d'emploi indépendemment de toute morale.
                      • [^] # Re: « consommer » le web

                        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                        Essayons de clarifier les choses. Il y a deux objectifs que l'on cherche à atteindre : 1) diffuser le plus possible avec le moins de restriction possible la culture et le savoir 2) avoir une société qui encourage la créativité.

                        Le premier problème c'est que ces deux enjeux semblent contradictoire, la culture à un coût et si on fait une diffusion libre, sans rémunérer ceux qui sont à l'origine de cette culture, on tue la créativité. Donc on a fait le choix de limiter la diffusion, avec le droit d'auteur, ce qui encourage la création d'œuvre culturelle que l'on peut alors diffuser. Mais en pratique le droit d'auteur n'empêchait pas trop la diffusion.

                        De plus si on résume le modèle économique correspondant, on vend un support physique au client, on en profite pour récupérer une marge et on utilise cette marge pour financer la culture. Pour l'instant je suis d'accord. Le modèle n'était pas mauvais.


                        Mais voilà, internet et l'informatique sont arrivés et cela à eu deux conséquences.
                        I) Tout d'abords une remise en cause du modèle économique.Et oui, misère, ce que l'on vend au client (la diffusion, c'est à dire le livre papier) ne coûte quasiment plus rien ! En effet à partir du moment ou je récupère une œuvre culturelle numérisée, je peux la partager avec tout le monde pour un coup relativement faible.

                        II) Ensuite la diffusion à été possible à une échelle jamais imaginé ! C'est un bouleversement digne de l'invention de l'imprimerie. Et le droit d'auteur s'est révélé tout à coup totalement inadapté car trop restrictif en l'état.


                        À partir de là deux approches sont possibles. On refuse le changement, et on cherche à tout prix à conserver le modèle économique d'avant. Mais vu qu'il est basé sur la rareté, et que l'informatique a tué la rareté, on en crée artificiellement. C'est la politique du DRM. Le gros problème de cette approche c'est qu'elle est incompatible avec la philosophie d'internet et s'oppose violemment au but numéro 1) diffuser la culture et le savoir.

                        L'autre approche c'est celle de la culture dite libre (licence libre et compagnie...). On favorise la diffusion au dépends du modèle économique. Les acteurs de l'ancienne économie prétendent qu'un tel système tue la création. Ce sont ces même qui ont dit à Stallman que c'était un doux utopique et que son machin truc de logiciel libre ne marcherai jamais... Tu connais la suite !


                        La culture libre a montré que les objectifs 1) et 2) n'était pas incompatibles. Alors c'est à ce moment là que tu vas me rétorquer «oui mais non ! Ce qui est vrai pour le logiciel n'est pas forcement vrai pour le livre» «Eh bien si» te répondrai-je.

                        Il existe plein de modèle pour le livre compatible avec le libre:
                        – la vente de papier (qui à encore de l'avenir)
                        – le mécénat global (je suis intimement convaincu que cela peut marcher)
                        – la fonction publique (et oui un livre écrit par un universitaire et/ou enseignent devrait être gratuit à télécharger)
                        – certains auteurs (mais pas tous visiblement) peuvent travailler à côté
                        – et plein d'autre encore à trouver...


                        S'opposer à la libre diffusion d'internet, avec les DRM par exemple, est absurde économiquement, dangereux pour la diffusion de la culture et surtout inutile car de toutes façons on n'arrête pas l'humanité en marche (comprendre la révolution Internet).
                        • [^] # Re: « consommer » le web

                          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                          Peut-être faudrait-il mentionner le détournement du droit d'auteur par des sociétés rentières qui poussent à allonger sa durée après la mort de l'auteur, ce qui ne peut en aucun cas favoriser la création nouvelle.
            • [^] # Re: « consommer » le web

              Posté par (page perso) . Évalué à -2.

              > J'aurais tendance à penser que toute restriction technique arbitraire est un non-sens et est inacceptable.

              Les restrictions en question ne sont pas arbitraires !
              • [^] # Re: « consommer » le web

                Posté par (page perso) . Évalué à 3.


                > J'aurais tendance à penser que toute restriction technique arbitraire est un non-sens et est inacceptable.
                Les restrictions en question ne sont pas arbitraires !


                Techniquement si.
                • [^] # Re: « consommer » le web

                  Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                  Ça veut dire quoi "techniquement arbitraire" ? Les restrictions imposées par les DRM ne sont à mon sens pas arbitraires puisqu'elles visent à reproduire la situation classique. Elles ne sont donc ni artificielles ni injustes ni gratuites.
                  • [^] # Re: « consommer » le web

                    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                    Ça veut dire quoi "techniquement arbitraire" ?
                    Ben arbitraire, mais d'un point de vue technique... Le livre est une ressource rare parce c'est comme ça ! L'objet physique ne peut être pas dupliqué. Maintenant en informatique, la copie est une opération naturelle.

                    Donc je persiste et signe les limitations des DRM sont artificielles. On commence pas créer un objet que l'on peut copier à volonté, puis ensuite on rajoute une couche pour empêcher cette copie. C'est absurde, on enlève volontairement une fonctionnalité !

                    Pour résumer, la limitation qui empêche de copier le livre papier est naturelle, par contre la limitation pour empêcher la copie d'un lire numérique n'est pas naturelle mais elle est rajoutée. Techniquement rien n'imposait d'empêcher la copie (économiquement peut être, mais là n'est pas la question), et donc techniquement cette limitation est arbitraire.

                    En espérant avoir été plus clair.
          • [^] # Re: « consommer » le web

            Posté par . Évalué à 1.

            Ça ouvre par exemple la possibilité d'un marché de l'occasion.

            Ce qui n'a aucun intérêt, puisque les auteurs n'y seront pas rémunérés.
            • [^] # Re: « consommer » le web

              Posté par (page perso) . Évalué à 3.

              1. Le seul "intérêt" de vendre un livre c'est de rétribuer son auteur ?
              2. Pourquoi serait-il impossible de rémunérer l'auteur lors de la revente ?
      • [^] # Re: « consommer » le web

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        Tanguy, as-tu pris le temps de suivre le lien dans ma signature ? Tu aurais pris ce temps, tu aurais vite compris que pour moi le web c'est un outils avec plusieurs facettes. Il permet de produire, partager, échanger, changer mais aussi consommer.

        Oui, je le revendique, je consomme l'information pour en extraire les pépites dont j'ai besoin dans mes projets ou pour ma soif de connaissance. Le Kindle me permet de faire cela vite et bien alors j'en profite, cela me donne ensuite plus de temps pour contribuer aux logiciels libres que je développe.
  • # Et un modèle avec prise de notes ?

    Posté par . Évalué à 3.

    Salut,


    je découvre ce type de produit en ce moment.
    L'idée d'un produit de ce type moins "fermé" que ce qui se fait est alléchante.

    Pour moi, ce qui serait un autre plus, ce serait de pouvoir prendre des notes sur les documents lus sur l'appareil (quelque soit l'interface : stylet, clavier virtuel, etc...).

    Cela existe-t-il de nos jours ?

    Merci.
    • [^] # Re: Et un modèle avec prise de notes ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Sony en fait un qui permet de prendre des notes. Je ne sais pas ce qu'il en est de la luminosité.

      http://www.lesnumeriques.com/article-509-6453-16.html

      « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

      • [^] # Re: Et un modèle avec prise de notes ?

        Posté par . Évalué à 1.

        Je viens de regarder le manuel de l'appareil sur leur site. Je ne vois pas d'indication que les notes prises puissent être exportées avec le fichier ou intégrées au fichier (quel que soit son format : .doc ou .pdf, ou autre) et lisibles sur un ordinateur ou autre appareil.

        Penses-tu que c'est possible ?

        Un appareil faisant ça en plus existe-t-il ?

        Merci.
        • [^] # Re: Et un modèle avec prise de notes ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Je n'en ai aucune idée, j'avais juste vu le lien passé ici lors d'un troll d'une discussion précédente sur les e-reader

          « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

        • [^] # Re: Et un modèle avec prise de notes ?

          Posté par . Évalué à 3.

          L'Alex peut prendre des annotations :
          https://www.springdesign.com/us/features/index.action

          Par contre je ne trouve pas dans la doc que l'on puisse les exporter. Je soupçonne que cela rajoute dans un dossier spécial ou dans le dossier du livre, un fichier type xml avec ces annotations, donc on devrait pouvoir les retrouver, mais il ne semble pas y avoir un moyen d'exporter cela proprement. Ensuite, pour le reste c'est un appareil avec android, donc il existe des applications de prise de note. Je doute que l'on puisse écrire directement sur l'écran, car je ne pense pas qu'il soit tactile (ce qui n'est peut-être pas un mal si c'est moins brillant).

          Le problème de l'Alex, c'est le volume (+20% en largeur et +50% en hauteur) et le poids (+100%) par rapport au Cybook.

          Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

  • # Simple comme Ubuntu...

    Posté par (page perso) . Évalué à -4.

    Au secours !!
  • # djvu ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    Je suis étonné de ne pas voir le format djvu supporté (il l'est peut être mais il n'est pas listé). J'ai une tonne de livres numérisé dans ce format, le reste en pdf. Je me demandais aussi si avec 32Mo de Ram, il pouvait lire des gros pdf (genre un livre de math de 300 pages) sans ramer à mort.
    • [^] # Re: djvu ?

      Posté par . Évalué à 4.

      Le probleme de ton pdf et de djvu c'est que la le zoom cela marche plus que moyennement sur ce genre d'ecran (5/6 pouces). Tu peux oublier ce genre de chose. Les petits ebook c'est fait pour lire des romans mais pas des documents numerises. D'ou les attentes pour certains des ebooks grand format et d'ou le succes du ipad...
      • [^] # Re: djvu ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Et les images sont en N/B (et je suis pas sûr que leur définition soit parfaite).

        « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

      • [^] # Re: djvu ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        Je comprends. Je pensais pouvoir utiliser un objet de ce style pour travailler dans le train, mais en fait, ça ne correspond pas du tout à mes besoins.
        • [^] # Re: djvu ?

          Posté par . Évalué à 2.

          La taille de l'ecran est un peu redhibitoire dans ce cas la. Les documents techniques, articles etc sont generalement au format letter ou a4 et cela ce sent beaucoup avec des petits ecrans.

          Toutefois si tu veux un lecteur qui lit les djvu tu les lecteurs de jinke

          http://www.jinke.com

          mais cela serait bien qu'ils sortent des mises a jour des firmwares pour les lecteurs existant, le lecteur pdf adobe ou xpdf (tous deux fournis) ont des problemes de zooms, et aussi de remettre a jour leur gamme mais la je croix que cela vient plus de l'attente des nouveaux ecrans.
  • # Disponibilité du code source

    Posté par . Évalué à 0.

    Je viens de télécharger l'archive présente sur la page : http://bookeen.com/Support/ebook-Support.aspx

    Et j'avoue que je n'en saisis pas l'utilité. Pas mal de choses ne sont pas documentées (module cybook_2440_start, etc). Je ne suis pas un hacker de première catégorie, mais sans cette doc il me paraît difficile de développer quoi que ce soit pour cette liseuse ?

    Ok. Donc on a accès au code source, mais à une partie seulement. Quel est l'intérêt ?

    Quelqu'un de plus versé que moi en matière de bidouillabilité pourrait-il éclairer ma lanterne ?
  • # Le Nook

    Posté par . Évalué à 2.

    Est-ce que quelqu'un a déjà eu l'occasion de tester le Nook de Barnes et Noble.

    Caractéristiques:
    - Android
    - 2 ecranq (1 encre electronique+1tactile)
    - 6 pouces
    - lit les pdf et ePub
    - stockage 2 Go
    - extension microSD
    - 266 dollars

    http://www.ebouquin.fr/2009/10/20/le-nook-de-barnesnoble/

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.