Sondage Les brevets logiciels :

Posté par .
Tags : aucun
0
8
fév.
2005
  • ça ne passera jamais :
    609
    (19.5 %)
  • ça passera, mais de manière intelligente :
    575
    (18.4 %)
  • ils vont faire passer ça en force :
    1836
    (58.8 %)
  • ça ne m'intéresse pas :
    102
    (3.3 %)

Total : 3122 votes

La liste des options proposées est volontairement limitée : tout l'intérêt (ou son absence) de ce type de sondage réside dans le fait de forcer les participants à faire un choix. Les réponses multiples sont interdites pour les mêmes raisons. Il est donc inutile de se plaindre au sujet du faible nombre de réponses proposées, ou de l'impossibilité de choisir plusieurs réponses. 76,78% des sondés estiment que ces sondages sont ineptes.
  • # Une autre version du sondage :

    Posté par . Évalué à 9.

    Êtes vous :
    - Optimiste
    - Pessimiste
    - Idéaliste

    (je vous laisse deviner mon avis)
    • [^] # Re: Une autre version du sondage :

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Réaliste :-(
      • [^] # Re: Une autre version du sondage :

        Posté par . Évalué à 10.

        réponse typique d'un pessimiste ;)
        • [^] # Re: Une autre version du sondage :

          Posté par . Évalué à 10.

          un pessimiste est un optimiste qui a de l'experience ;)
          • [^] # Re: Une autre version du sondage :

            Posté par . Évalué à 6.

            mais non, un optimiste c'est un pessimiste mal informé
            • [^] # Re: Une autre version du sondage :

              Posté par . Évalué à 3.

              Selon mon dictionnaire:

              CYNIC, n.
              A blackguard whose faulty vision sees things as they are, not as they ought to be. Hence the custom among the Scythians of plucking out a cynic's eyes to improve his vision.
              (la traduction française que j'ai trouvée est :
              "Cynique. Grossier personnage dont la vision déformée voit les choses comme elles sont, et non comme elles devraient être.")

              OPTIMISM, n.
              The doctrine, or belief, that everything is beautiful, including what is ugly, everything good, especially the bad, and everything right that is wrong. It is held with greatest tenacity by those most accustomed to the mischance of falling into adversity, and is most acceptably expounded with the grin that apes a smile. Being a blind faith, it is inaccessible to the light of disproof -- an intellectual disorder, yielding to no treatment but death. It is hereditary, but fortunately not contagious.

              OPTIMIST, n.
              A proponent of the doctrine that black is white.
              A pessimist applied to God for relief.
              "Ah, you wish me to restore your hope and cheerfulness," said God. "No," replied the petitioner, "I wish you to create something that would justify them."
              "The world is all created," said God, "but you have overlooked something -- the mortality of the optimist."

              PESSIMISM, n.
              A philosophy forced upon the convictions of the observer by the disheartening prevalence of the optimist with his scarecrow hope and his unsightly smile.

              REALISM, n.
              The art of depicting nature as it is seem by toads. The charm suffusing a landscape painted by a mole, or a story written by a measuring-worm.
              • [^] # Re: Une autre version du sondage :

                Posté par . Évalué à 8.

                - Ça va mal, ça val mal, dit le pessimiste. ça ne pourrait pas aller plus mal.
                - Mais si, mais si, répond l'optimiste...
            • [^] # Re: Une autre version du sondage :

              Posté par . Évalué à 6.

              Un optimiste pense que nous vivons dans le meilleur des mondes, alors qu'un pessimiste pense que nous vivons dans le meilleur des mondes.

              (Non, il n'y a pas de faute de frappe.
              Bon, aller, au cas où certains n'auraient pas envie de réfléchir, j'aide un peu quand même : l'optimiste pense qu'il n'y a rien à améliorer, le pessimiste que ça ne peut qu'empirer.)
          • [^] # Re: Une autre version du sondage :

            Posté par . Évalué à 2.

            Les optimistes pensent qu'on vit dans le meilleur des mondes possible, les pessimistes en sont intimement persuadés.
      • [^] # Re: Une autre version du sondage :

        Posté par . Évalué à 2.

        L'avenir est ce qu'on en fait, ...
        c'est pourquoi nous serons responsable même si l'option 3 arrive...
        • [^] # Re: Une autre version du sondage :

          Posté par . Évalué à 3.

          Super, j'ai failli marcher ! :-D
          Mais je me suis souvenu à temps qu'on était pas sur le site de jeune et jolie ;)
    • [^] # Re: Une autre version du sondage :

      Posté par . Évalué à 10.

      Manque un choix :
      - Autruche
    • [^] # Re: Une autre version du sondage :

      Posté par . Évalué à 6.

      L'optimiste voit la rose pas les épines,
      Le pessimiste voit les épines pas la rose
      (proverbe Arabe)

      Un idéaliste est un homme qui, parce qu'une rose a meilleure odeur qu'un chou, en conclut qu'elle fera un meilleur potage.
      (H.L. Mencken)
      • [^] # Re: Une autre version du sondage :

        Posté par (page perso) . Évalué à 9.

        Mais c'est super bon la soupe de rose.
      • [^] # Re: Une autre version du sondage :

        Posté par . Évalué à 6.

        Un idéaliste est un homme qui, parce qu'une rose a meilleure odeur qu'un chou, en conclut qu'elle fera un meilleur potage.
        Un scientifique est un homme qui, ayant constaté que les bons goûts et les bonnes odeurs vont souvent de paire, et qu'une rose a meilleure odeur qu'un chou, en conclut qu'il n'est pas idiot d'expérimenter un potage à la rose.
        • [^] # Re: Une autre version du sondage :

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Le munster ça pue, mais que c'est bon !
          • [^] # Re: Une autre version du sondage : exceptions

            Posté par . Évalué à 2.

            Vive les exceptions (j'adore aussi, miam) !
            Bon tu remarqueras que j'ai pas pris de risque, j'ai dit souvent, car en matière de biologie les exceptions sont plus facile à trouver que dans les autres sciences !

            Mais de toutes façons un scientifique doit être prêt à modifier une théorie pour prendre en compte de nouveaux résultats expérimentaux reproductibles.
            C'est pour ça que je n'aime pas quand on dit d'une théorie bien connue qu'elle est une "loi", et donc universelle. (cf les "lois" de Newton qui se sont avérées fausses dans de nombreux cas particuliers, notamment pour les particules)
    • [^] # Re: Une autre version du sondage :

      Posté par . Évalué à 4.

      - Cynique
  • # j'ai honte...

    Posté par (page perso) . Évalué à 5.

    Je vais faire quelque chose que je n'aime pas faire, critiquer "la liste des options proposées [...] volontairement limitée".
    J'aurais rajouté "à ce stade je n'ai pas d'opinions", ou quelque chose de similaire:

    - ça ne passera jamais: les anti-brevets sont virulents et nombreux, les pro-brevets aussi, mais ceux qui s'en foutent sont aussi (encore plus?) nombreux.
    - ça passera, mais de manière intelligente: c'est ce qui devait se faire, et ça n'a pas tenu. Dans le futur, qui sait? C'est en tout cas ce que j'ai répondu.
    - ils vont faire passer ça en force: c'est ce qu'ils essayent de faire, la Pologne a aidé, mais la Pologne n'a pas la majorité et ne pourra éternellement "bloquer".
    - ça ne m'intéresse pas: qu'est ce que j'aimerais que ce genre de chose n'ai aucun impact et pouvoir m'en désintérésser!

    Rien n'est joué, quoiqu'il arrive, les anti et pro-brevets sont à l'affut de la moindre ouverture et je ne pense pas qu'aujourd'hui on puisse dire quoique ce soit.

    maintenant, je sors en m'excusant d'avoir critiqué ce sondage, aprés tout, l'intérét (ou non) du sondage est justement de forcer les gens à répondre quelque chose, même s'il ne sont pas forcément totalement d'accord.
    • [^] # Re: j'ai honte...

      Posté par . Évalué à 3.

      J'aurais rajouté "à ce stade je n'ai pas d'opinions", ou quelque chose de similaire

      Je suis d'accord il manque au moins un sans opinions dans la liste...Car la on je retrouve coincé entre oui ou non surtout qu'il est difficile de donner un avis sur la question pour l'instant...
      • [^] # Re: j'ai honte...

        Posté par . Évalué à 3.

        Bah, y'a moyen de s'abstenir dans ces cas là, je vois pas trop le problème.
        • [^] # Re: j'ai honte...

          Posté par . Évalué à 6.

          Bah si on s'abstient, il n'y aura pas le pourcentage de ceux qui n'ont pas d'opinions ;-)
          • [^] # Re: j'ai honte...

            Posté par . Évalué à 4.

            Ah bah mince, ça va pas faire comme les vrais sondages à la télé alors... Sérieux, je pense que l'objectif du sondage était de connaitre l'opinion des gens qui en ont une. Savoir qui n'en a pas est une question différente, complètement indépendante.

            Dans le cas des sondages pré-electoraux de la vraie vie, les deux questions se posent en même temps puisque l'objectif est de prévoir le résultat du vote ; les sans-opinion d'un jour étant quand même potentiellement des votant du lendemain, les ignorer fausserait complètement l'interprétation du résultat. Mais ici, ça n'est pas de ce type de sondage qu'il s'agit, donc je vois pas trop l'intérêt. Cochez «J'ai pas d'opinion» serait un peu comme envoyer un commentaire «Super, mais j'ai rien à en dire» en réponse à une niouze.

            Nan franchement, pour un sondage LinuxFr, je le trouve plutôt exhaustif dans ces réponse celui : les gens ayant une opinion sur la question peuvent à peu près tous trouver une réponse qui leur colle bien, c'est rare. Enfin d'habitude, on a plus affaire à des trucs du genre «Quel est votre éditeur préferé ? [ ]Vim [ ]Emacs [ ]OReilly», qui sont vachement plus incomplets.
  • # Le torchon brûlera...

    Posté par . Évalué à 8.

    Les choses sont simples : les riches entreprises lobbient auprès des ministres ; les pauvres entrerprises (ou particuliers) luttent démocratiquement.

    Ce sera une guerre entre démocratie et argent. Et ces choses font de moins en moins bon ménage...

    Si la presse s'empare du problème, la loi sur les brevets passera "de façon intelligente" (c'est à dire telle que votée par le Parlement).

    Si personne ne parle du problème... alors les Ministres pourront à loisir casser les idées du Parlement, et décompresser dans leur toute belle nouvelle maison à Chypre.

    Il faut que le sujet soit médiatisé ; pas en tant que "loi sur les brevets", mais en tant que "lieu d'affrontement anti-démocratique".

    Tous les débats sur la Constitution Européenne sera un bon lieu d'expression : comment se fait-il qu'une poignée de personnes (les Ministres) ait autant de pouvoir qu'une assemblée élue ? Est-ce démocratique ?
    • [^] # Re: Le torchon brûlera...

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      comment se fait-il qu'une poignée de personnes (les Ministres) ait autant de pouvoir qu'une assemblée élue ? Est-ce démocratique ?

      Défendre ses idées c'est bien, utiliser des fuds pour les défendres c'est moins bien. Tous les pays européens sont démocratiques (hormis les monaco, vatican...) et les ministres sont autant légitimes que les elus du parlement. C'est même très démocratiques d'avoir des pouvoirs concurrents comme entre les ministres et le parlement.
      • [^] # Re: Le torchon brûlera...

        Posté par . Évalué à 6.

        Ce n'est pas du FUD.
        Le pouvoir législatif doit être partagé, c'est clair, mais pas avec des personnes influençables (corruptibles) par leur petit nombre.

        Les ministres sont légitimes ; mais si ils peuvent bloquer une loi, ça me semble à la limite de la démocratie ; si ils peuvent dicter leurs loi, c'est clairement anti-démocratique. (d'où le 49.3 : une loi peut passer mais le gouvernement met sa tête à couper en demandant à l'Assemblée Nationale si vraiment il y a une bonne raison de refuser la loi)

        En France, la cohabitation fige le système législatif, mais il vaut mieux le figer que de lui faire faire n'importe quoi...

        Les lois sont votées par deux assemblées (AN et Sénat) qui ont des modes de renouvellement différents (avec des cycles différents) ; en conséquence, toute loi est "bonne".

        L'Italie est une démocratie, et on voit à quel point Berlusconi fait voter les lois pour protéger ses intérêts propres. Est-ce légitime ?

        Au-delà, sur le FUD :
        * un ministre néerlandais à volontairement menti à son parlement : il a dit "le Parlement Européen a dit OUI aux brevets, donc je vais dire OUI".
        Mentir à son parlement ? Il a pris un risque politique gigantesque (je ne sais pas ce qu'il est devenu depuis).

        * les présidents des Conseils des Ministres européens font le forcing pour faire passer un texte dont tout le monde sait qu'il est mauvais : les ministres avancent des raisons contradictoires pour dire qu'il est bon, et se prennent les pieds dans le tapis.

        J'ai personnellement du mal à croire que ces ministres aient de telles positions "naturellement", sans avoir d'incitation forte de la part d'autrui.

        Toutes les banques offrent à leurs dirigeants des comptes off-shore, où un salaire peut être versé et défiscalisé (invisible sauf forte enquête judiciare internationale). Il me paraît évident que les ministres sont au moins tentés d'avoir un tel compte, parfois, et de le faire remplir au coup par coup par Microsoft ou un autre.

        Dans la même série : le principal groupe d'opposition à Microsoft, qui portait les plaintes en Europe et aux US, a accueilli comme membre Microsoft qui a versé des dizaines de millions de $ pour entrer, dont une bonne partie au président du groupe.

        Ce n'est pas du FUD ; c'est la basse réalité.
        Et si j'étais au pouvoir, je pense que je vous oublirais tous et que j'empocherais à mon tour mes millions en me moquant bien de ce qu'il se dit sur linuxfr.org.
        (c'est un peu violent, comme conclusion ; c'est du 2e degré... Mais, franchement, vous croyez que beaucoup de gens résisteraient à l'argument "prends 10 millions et tais-toi" ? )
        • [^] # "prends 10 millions et tais-toi"

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Franchement, je ne sais pas... Peut etre que j'aurais quand meme la force morale de resister... faut voir... personne ne veux faire le test pour que je sache si mon honnete intellectuelle l'emporterait ?

          ;-)
          Mathias
        • [^] # Re: Le torchon brûlera...

          Posté par . Évalué à 3.

          "a accueilli comme membre Microsoft qui a versé des dizaines de millions de $ pour entrer, dont une bonne partie au président du groupe."
          une bonne partie? tu es gentil ; largement plus de la moitie !
          le president en son nom propre touche plus de la moitie d'une donation qui est dite comme "pour son entreprise" , vous avez dit pot de vin?

          bref comme ils disaient "mice" : money ideology compromise ego.
          C'etait vrai pendant la guerre froide; et "on" a pas beaucoup evolue depuis.

          par contre pour les comptes offshore ca m'interesse ; tu n'aurais pas plus de renseignement?

          Et si j'étais au pouvoir, je pense que je vous oublirais tous et que j'empocherais à mon tour mes millions en me moquant bien de ce qu'il se dit sur linuxfr.org.

          Ca me rapelle ce qu'essayais de montre mamoru oshii dans avalon : la plupart des revolutionnaires qui se sont asagis une fois devenue plus grand et qu'on ont oublie tous leurs ideaux .Je pense qu'on serait tous plus ou moins tente; meme si certains arriveraient a defendre leurs ideaux jusqu'au bout quand meme .
          • [^] # Re: Le torchon brûlera...

            Posté par . Évalué à 2.

            >par contre pour les comptes offshore ca m'interesse ; tu n'aurais pas plus de renseignement?

            Non ; par nature, ce genre de choses n'est pas très documenté...
            J'étais à Londres, récemment, et un financier (qui touche bien ses 10 Millions de livres en peu d'années) m'a clairement dit que c'était courant, aussi bien en France qu'en UK. Il a un salaire fixe "faible" officiel, et une bonne somme ailleurs... Par nature, c'est invisible.

            Autre piste : Clearstream : une boîte (luxembourgeoise ? ) qui fait circuler l'argent entre les banques ; ils comptent que la BNP doit 100 à la SG (suite à des chèques, par exemple), et que la SG doit 80 à la BNP, et en déduisent le solde de 20. (je schématise beaucoup...)

            Il est "connu" que c'est une boîte pour laquelle la question du blanchiement se pose régulièrement. Disons que ce serait, d'après ses accusateurs, un maillon important entre les comptes off-shore.
            Mais personne n'y fait rien. Je crois même qu'il y a des preuves... mais bon...

            Ajoutons une confirmation directe que, dans le monde politique français, les valises de billets circulent régulièrement.

            Le tableau est-il assez noir comme ça ?
            • [^] # Re: Le torchon brûlera...

              Posté par . Évalué à 2.

              merci,
              et donc de mon point de vu si les parlementaires ont acces couramment a ce genre de pratique ; ca passera (ou tout du moins avec une grande probabilite)...
              Il y a qu'a voir la position du conseil....
              rien de nouveau sous le soleil; juste une confirmation :(
              je sais plus qui disait
              "la dictature c'est ferme ta gu*** et marche
              la democratie c'est cause toujours tu m'interesses"
        • [^] # Re: Le torchon brûlera...

          Posté par . Évalué à 9.

          «Mais, franchement, vous croyez que beaucoup de gens résisteraient à l'argument "prends 10 millions et tais-toi" ?»

          Faut voir. C'est tentant, 10 millions, mais d'un autre côté plus on gagne d'argent honnêtement et moins on est tenté de vendre son âme contre un pot de vin. C'est donc logiquement moins difficile de résister pour un ministre bien payé que pour un type sélectionné au hasard dans la rue.

          En poussant le raisonnement un peu plus loin, on pourrait se dire qu'il faudrait les payer encore plus, pour les rendre plus résistants, mais ça doit clocher quelque part ;)
          • [^] # Re: Le torchon brûlera...

            Posté par . Évalué à -3.

            C'est pour ca que l'on ne prend que des gens riches pour être ministres. En tous cas, c'est ce que voulait le général.
        • [^] # Re: Le torchon brûlera...

          Posté par . Évalué à -2.

          Personne de haut placé n'est assez con pour accepter des pot de vins qui risquerait de ruiner sa carriére. C'est le pouvoir qui interresse ces gens la, pas l'argent, Sinon ils seraient dans le privé ou ils pourraient facilement gagner plusieurs millions par ans, vu leur niveau intellectuel en général.



          "Les ministres sont légitimes ; mais si ils peuvent bloquer une loi, ça me semble à la limite de la démocratie"

          Les ministre tiennent leur pouvoir du présiendent de la République, qui lui peut bloquer une Loi (encore heureux !) .


          "Et si j'étais au pouvoir, je pense que je vous oublirais tous et que j'empocherais à mon tour mes millions en me moquant bien de ce qu'il se dit sur linuxfr.org."

          C'est avouer que tu projete tes "valeurs" sur les autres..
        • [^] # Re: Le torchon brûlera...

          Posté par . Évalué à 5.

          Mais, franchement, vous croyez que beaucoup de gens résisteraient à l'argument "prends 10 millions et tais-toi" ?
          Moi :)
          Je préfèrerais prendre l'argent et ne pas me taire :)
        • [^] # Re: Le torchon brûlera...

          Posté par . Évalué à 2.

          Dans la même série : le principal groupe d'opposition à Microsoft, qui portait les plaintes en Europe et aux US, a accueilli comme membre Microsoft qui a versé des dizaines de millions de $ pour entrer, dont une bonne partie au président du groupe.


          Un pointeur ? Ou c'est l'histoire du dédommagement sous forme de logiciels MS dans les écoles américaines ?
        • [^] # Re: Le torchon brûlera...

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          Mais, franchement, vous croyez que beaucoup de gens résisteraient à l'argument "prends 10 millions et tais-toi" ?

          C'est ce qui permet de faire la difference entre les gens qui ont une ethique et ceux qui n'en ont pas.
    • [^] # Re: Le torchon brûlera...

      Posté par . Évalué à -1.

      "comment se fait-il qu'une poignée de personnes (les Ministres) ait autant de pouvoir qu'une assemblée élue ? Est-ce démocratique ?"

      Une assemblé n'est en rien synonime de démocratie, on la bien vu avec la Convention, la III République ou la IVeme.

      En générale, une assemblé laissée à elle même fait n'importe quoi.
      Ex : c'est la même assemblé qui à voté pour Bloom puis pour Pétain.

      De toute façon il s'agit d'Europe, donc d'Etat. Quel interet pour nous de passer par l'assemblé ou nous n'avons pas beaucoups d'élus, ou ils sont dispersés et change d'avis selon les combinaison politique du jour ??
      C'est à l'Etat de régler directement ce probléme.
  • # Un point inconnu

    Posté par . Évalué à 2.

    J'ai déjà lû un article qui mentionnait un brevet appartenant à IBM que j'aimerais bien retrouver et qui dans mes mots permettait d'interdire l'utilisation de tout OS n'appartenant pas à IBM sur la structure du PC dans des conditions précise. Je crois bien que les développeurs d'OS autre que IBM n'aimeraient pas voir ce brevet être appliqué.
    • [^] # Re: Un point inconnu

      Posté par . Évalué à 4.

      Si c'est la communauté du logiciel libre, c'est clair que non. Si c'est Microsoft, un bon accord bilatéral bien arrosé de dollars suffira à régler cette formalité ... et à se garantir le champ libre vis-à-vis de la concurrence.
  • # [X] j'ai peur que ça passe...

    Posté par (page perso) . Évalué à 6.

    Mais je n'en suis heureusement pas totalement sur, j'ai encore espoir que l'on puisse eviter cela !

    Nous allons continuer le combat, ecraser ces avocats sans scrupules, ramenner a la raison nos politiques...
    "Aux armes, Linuxiens... Formez vos bataillons..."

    Mathias
  • # (Mise à jour) Brevets logiciels : la directive perdue dans les arcanes

    Posté par . Évalué à 1.

  • # Ça passera en force, bordel !!

    Posté par (page perso) . Évalué à 6.

    Je suis déç^Wattér^Wsurpris de voir un si grand nombre de "ils vont faire passer ça en force" qui se permet d'avoir la majorité absolue.

    Personnellement, j'ai eu un peu de mal à choisir entre les trois options principales ("ça ne m'intéresse pas" étant clairement hors jeu).

    Mais vu comment était tourné le questionnaire, je n'ai pas pu voter "ils vont faire passer ça en force". Il s'agit de donner une prédiction personnelle sur l'avenir des brevets logiciels.
    J'aurais voulu voter "ça ne passera pas", mais après tout ce que j'ai vu comme coup bas, je n'ai pu que me résoudre à prendre la dernière solution : "ça passera, mais de manière intelligente"

    Est ce que les gens qui ont votés "ils vont faire passer ça en force" ont perdu tout espoir ? Après ce que j'ai pu lire sur Linuxfr, je me suis permis de rêver^W^Wd'espérer^Wde conserver un mince espoir. Toutes ces personnes qui s'élèvent contre ces mesures. Tout ce mouvement, ces pétitions, ces lettres, ces manifs, ces news, etc.

    À quoi ça sert de se battre si on ne crois plus en l'avenir ?

    Je pense qu'il faut se battre pour "ça ne passera jamais" pour au pire avoir la mauvaise surprise d'avoir "ça passera, mais de manière intelligente".

    Je trouve triste de ne plus avoir d'espoir ou être résigné (au fond ça revient au même).

    (J'exagère légèrement, pour la forme, c'est volontaire. Ce n'est pas du voilage de face. Je veux juste continuer à espérer.)
    • [^] # Re: Ça passera en force, bordel !!

      Posté par . Évalué à 5.

      disons que je prefere me "battre" pour ce que je crois juste ; meme si c'est une cause perdu ; plutot que de dire de toute facon ca passera donc autant rien faire..
      J'ai voter ca passera en force ; mais je suis tout a fait d'accord qu'il faut continuer a agir; mais si ca ne passe pas; cela dependras aussi de la chance que l'on a. Et la chance, il ne faut jamais(d'apres moi) poser ses suppositions avec .
      moi pessimiste? non murphyiste :-D
    • [^] # Re: Ça passera en force, bordel !!

      Posté par . Évalué à 2.

      Je trouve triste de ne plus avoir d'espoir

      L'espoir rend le fou joyeux
  • # Sondage mal formulé ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    Ce sont des institutions (théoriquement...) démocratiques qui vont permettre (ou non) aux brevets de passer ou de ne pas passer pour reprendre l'expression.

    Ducoup comme c'est mal posé, au final, ce sondage a un relent de "on nous cache tout" (cf "ils vont faire passer ça en force").

    Aussi, la réponse coté "ça ne passera jamais", ça a un côté "ca sert à rien de voter, c'est trop gros comme truc ca passera pas".

    Bref, je sais pas comment dire ça (mon post est peut-être pas des plus clair, je fatigue un peu après une rude journée ;-) ) mais si je trouve que sur le fond la question est de première importance, les réponses me laissent pour le moins perplexe.
    • [^] # Re: Sondage mal formulé ?

      Posté par . Évalué à 2.

      autant sur le fait de on nous cache tout (ou plutot la democratie n'existe plus reelement ; car on cache pas grand chose : on sais qui est de chaque cote ;ce qui est legerement different) je suis d'accord
      autant la reponse ca ne passera jamais peut aussi vouloir montrer que l'on a vote les bonnes personnes; que ces personnes sont suffisament eclaires pour prendre les decisions que l'on juge bonne (de notre cote) ; et que donc la democratie marche bien.
      C'est comme ca que je le voi.
  • # [x]J'espère que ça ne passera jamais...

    Posté par . Évalué à 2.

    ... mais ils vont essayer de la faire passer en force ( ils :l'on déja fait)
    • [^] # Re: [x]J'espère que ça ne passera jamais...

      Posté par . Évalué à 1.

      Faut être réaliste : ca va passer en force,
      y a qu'a voir la directive Bolkestein !,
      elle a faillit passer dans l'indifférence général et avec l'accord de notre
      cher gouvernement, la directive Bolkestein c'est un truc qui va bouleverser la société entière et profondément modifie notre contrat social, et pas en mieux. Les syndicats ont d'autre moyen que les assoc du libre et pourtant...
      Le gouverment, il est pour, y a juste eu un petit probléme de timing avec un béte referendum, du coup c'est reporté à apres les vacances.

      Alors à coté les brevets logiciels, ce truc de geek ça passera aussi...

      ou alors faire des référendum tout les ans??
      comment on fait pour devenir suisse??
  • # ça ne m'intéresse pas voici pourquoi

    Posté par . Évalué à 1.

    je pense que les lois ne sont rien que des écrits dans des placards, ou des paroles dans des communautés plus ou moins réduites et isolées.
    Une loi c'est surtout un usage enteriné, codifié, règlementé, canalisé aussi.

    Si la masse des gens fait quelque chose elle est comme un troupeau de buflle, il vaut mieux éviter de se mettre devant.
    On peut essayer de convaincre les gens mais on ne peut pas vraiment changer les choses par la loi contre la population.

    Alors bien sur ça peut paraitre naïf et simpliste , et d'ailleurs ça l'est , mais c'est le point de vue que j'adopte.

    Le piratage est consubstantiel de la propriété intellectuelle. L'imitation est le fondement de la culture ; la terre tourne autour du soleil , elle est ronde.
    Il n'y a pas d'auteur à ces faits. Les brevets logiciels changeront-ils la donne ? J'en doute.
    • [^] # Re: ça ne m'intéresse pas voici pourquoi

      Posté par . Évalué à 4.

      Certes.
      Mais je jour ou tu auras une lettre recommandée de la part de MS te disant
      "votre logiciel enfreint nos brevets ; payez 10 000 Euros ou bien on vous traîne en justice",
      tu auras un peu de mal à ressembler à un "troupeau de buffles" que rien n'arrête.

      Et quand tu achèteras un four à micro-ondes Samsung, et que tu devras payer 1 ¤ plus cher à cause du réglage de l'horloge (qui se fait par "clic long sur un bouton", méthode révolutionnaire brevetée par MS), tu n'y pourras rien non plus : à la caisse de Auchan, tu auras du mal à faire le buffle pour payer un euro de moins.
      • [^] # ça ne m'intéresse pas voici pourquoi (version longue )

        Posté par . Évalué à 2.

        Certes, certes, et j'ai signé la pétition et j'observe les débats.

        Il y a de nombreuses lois en place qui me révoltent et dont l'injustice est beaucoup, beaucoup plus criante. Cependant je ne les connais pas toutes et ne peut pas vraiment m'y attacher car elles sont trop nombreuses, trop lointaines ou défendues par des intérêts trop puissants.

        Concernant les brevets logiciels, je suis globalement d'accord avec toi, c'est trés triste pour ceux qui vont s'en prendre plein la gueule, comme d'habitude... mais franchement il n'y a pas génocide, ni mème massacre de population.

        1¤ sur un micro-onde samsung , je me demande si je vais survivre à ça ;o) surtout que l'hyper va prendre 25 cts de marge et autant pour les taxes : 1¤5 pour récompenser le type qui a eu l'idée, c'est peu de ma part. C'est génant pour le type qui a eu l'idée que ce soit pas lui qui les touche ? Mais ça c'est pas les brevets qui le font , c'est le droit commercial et le droit du travail

        Ce qui pourrait faire peur c'est les excès, mais on est bien d'accord que les excès dans un monde de libre concurrence où les consommateurs sont aussi des citoyens c'est beaucoup plus risqué pour ceux qui les commettent que pour ceux qui les subissent. Je n'achetais de CD que pour les offrir - désormais et à cause de décisions de justice récentes, je n'achèterai plus jamais de CD et inciterai mon entourage à faire de mème, je n'achèterai pas non plus de livre de certaines maisons d'édition ; es-tu seulement capable de remettre en cause tes comportement pour éviter de nourrir celui qui t'avilit ?

        La vraie révolte à mener serait plutot contre le fait qu'une loi soit promulguée contre la population.

        Une institution qui fonctionnerait de telle manière serait clairement sur un chemin anti-democratique ( et ça ne daterait pas d'hier). Les fondements de notre société semblent remis en question. Ce n'est pas qu'une réforme à mettre en place, où des papiers juridiques, c'est la manière dont vivent et pensent les gens. Les brevets peuvent passer ou pas, c'est stratégiquement indifférent. Ce n'est plus légalement que ça se jouera je pense.

        Ce qui est réellement inquiétant c'est la confrontation idéologique entre l'orient, la Chine en particulier, et l'occident sur la propriété intellectuelle. Je ne vois pas l'Europe faire la guerre avec les USA sur ce genre de sujet, avec ou sans brevets, on n'a tout simplement pas la puissance militaire. En Chine et en Orient en général ils ont un point de vue radicalement différent : Lacoste a été condamné en Chine pour contrefaçon - celui qui est contrefacteur en Chine c'est Lacoste pas le chinois qui l'a imité. On a vu des guerres éclater pour moins que ça.

        D'un point de vue économique il y a des études en cours en Amérique du nord, pour essayer de comprendre comment les mannes pétrolières, ou d'autres ressources naturelles importantes, produisent des sociétés inégalitaires, non démocratiques, et peu efficientes du point de vue du développement.
        On peut considèrer les ressources culturelles et intellectuelles comme une manne. Il est beaucoup plus difficile de partager les biens que de répartir la pénurie, humainement je parle, Nous occidentaux sommes comme la famille royale saoudienne, et on ne lachera pas le morceau avant qu'on nous le prenne ; nous n'avons "stristement" aucune chance d'y arriver. Les brevets logiciels ? Une prise de conscience plus rapide de la réalité du fondement de notre société.
  • # Tout est affaire de patience

    Posté par . Évalué à 2.

    Peu importe de savoir ce qui passera ou non.

    Ce qui est important est de savoir ce que ceux qui se sentiront concernés feront si ça se passe mal, combien ils seront, et comment ils agiront. Ni Microsoft ni Philips ne seront éternels.

    Après tout, il sera moins difficile de parler des dégâts des brevets logiciels lorsqu'ils seront réalisés, donc, évidents aux yeux de tous, que crier à l'existence d'un hypothétique péril. N'était-il pas plus difficile d'évoquer les problèmes relatifs à la transposition en droit national de la directive EUCD alors qu'ils n'étaient que théoriques que d'attendre simplement de voir ses ravages atteindre ces chers consommateurs béats ?

    L'adoption de l'actuelle directive sur les brevets logiciels aura peut-être des conséquences majeures sur l'emploi et l'avenir de l'industrie en Europe. Mais qui en souffrira réellement ? Les programmeurs bénévoles du monde libre pourront continuer à oeuvrer, au besoin, en Afrique ou en Russie. Mais les simples utilisateurs de logiciels en souffriront, et, après tout, leur nombre fait que ce sont eux qui choisissent nos représentants élus qui, sciemment ou par inaction, nous ont amené là.

    Alors, même si l'hypothèse pessismiste se révèle être l'avenir, qu'importe, au fond ? Que sont quelques années perdues pour les plus concernés ?

    Il restera par ailleurs possible d'oeuvrer, certes modestement, à réduire la durée de cette phase transitoire de recul des idéaux de l'humanité. Les moyens même d'un simple citoyen ne sont pas si réduits que cela : boycott des entreprises fautives, refus d'assistance aux "prisonniers" des produits fabriqués par les entreprises employant leurs brevets à des fins d'extorsion ou de chantage, j'en passe et des meilleures.

    Alors quoi ? Est-ce si grave, au fond ?
    • [^] # Re: Tout est affaire de patience

      Posté par . Évalué à 2.

      Ton post est au mieux naïf, je me demande même si il ne s'agit pas d'un troll.

      A moins que tu ne vives pas en Europe, tu en subiras aussi les conséquences, donc à priori, ta distanciation face au problème est mal placée car tu es sur le même bateau que les autres.

      L'enjeu de la directive n'est pas limité simplement au ligiciel libre et à l'open source, ça concerne toute l'économie liée aux biens et services informatiques et toutes les économies dépendantes de près ou de loin de cette économie.

      qu'importe, au fond ? Que sont quelques années perdues pour les plus concernés ?

      Très égoïste comme question... mais au final...

      A côté des victimes directes (faillites, procès, chômage, ...), c'est tout le monde qui devra subir ce changement et payera les pots cassés (chômage, procès, frais de fonctionnement des services publics et des entreprises, diminution du pouvoir d'achat, stagnation économique, ... ).
      A priori, comme ce sont majoritairement des sociétés U.S. qui sont à pousser pourt les brevets, il n'y a pas de raisons de croire que ça pourrait être mieux ici. Tu payeras plus pour avoir moins et pas qu'en matière de logiciel mais aussi en matière de services, d'éducation, de soins de santés, ... puisque toute l'économie sera impactée.

      En tout cas, si il y a des consommateurs béats, ne te moques pas d'eux, tu en fais partie et tu n'es pas moins béat qu'eux.
  • # Ouf !

    Posté par . Évalué à 1.

    Un seul mot : soulagement !

    Bravo à tous ceux qui se sont battus pour cette victoire : ce n'était pas gagné d'avance (cf. le sondage linuxfr à ce sujet : http://linuxfr.org/poll/send,101.html(...) )

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.