Enlightenment Foundation Libraries 1.0.0 Alpha

Posté par . Modéré par baud123.
Tags :
26
21
août
2010
Serveurs d'affichage
Les EFL (Enlightenment Foundation Libraries) sont un ensemble de bibliothèques dédiées au graphisme, très optimisées, et utilisées entre autres pour l'écriture du gestionnaire de fenêtre Enlightenment, du media player Enna, ainsi que d'autres applications : Enki (gestionnaire de photos), Eyelight (outil de présentation). En développement depuis plusieurs années, elles viennent de sortir en version 1.0.0 Alpha. L'API est donc considérée comme stable. La priorité est la correction des erreurs, avec comme but la sortie en version 1.0.0 finale.

GNOME Census : qui crée GNOME ?

Posté par (page perso) . Modéré par patrick_g.
Tags :
27
4
août
2010
Gnome
La société Neary Consulting, spécialisée dans l'étude des relations au sein des communautés des logiciels libres, a publié le rapport GNOME Census détaillant qui fait quoi pour le développement de cet environnement de bureau. Autrement dit, ce rapport analyse comment les développeurs participent au projet et comment ce dernier fonctionne en général.

Les personnes de Neary Consulting ont cherché à répondre aux questions suivantes : « Quelle est la taille de la communauté GNOME ? », « Combien de personnes y participant sont salariées ? », « Qui crée toutes ces applications et pourquoi ? ». Le rapport est disponible en libre consultation sur le site web de l'agence et est sous licence CC-by-SA 3.0.

On peut y lire un bref historique du projet GNOME clarifiant par ailleurs comment les spécifications sont définies. Ainsi, la GNOME Foundation a été créée en 2001 pour s'occuper de l'infrastructure et de la gestion administrative du projet, donc de tout ce qui concerne les interactions avec divers partenaires et la recherche de financements. La GNOME Foundation est élue par les membres du projet et toute personne active peut faire partie de son Conseil d'Administration ; depuis 2008, Stormy Peters en est la présidente. Cela étant, ce sont les développeurs et mainteneurs qui définissent le cahier des charges technique. Enfin, au sein de cette fondation, il existe un organe appelé advisory board (une commission consultative, on dirait en français) où siègent des représentants d'organisations et entreprises en lien avec le projet ; parmi les participants actuels, on trouve des membres de la FSF, Debian, Canonical, etc.

Sortie de Pharo 1.1

Posté par (page perso) . Modéré par baud123.
Tags :
14
28
juil.
2010
Technologie
Trois mois après la version 1.0, Pharo 1.1 est annoncé. Comme il est d'usage en Smalltalk, Pharo est à la fois un compilateur, une machine virtuelle et un environnement de développement. Pharo est diffusé sous licence MIT.

Smalltalk reste la référence en matière de programmation dynamique, réflexive et orientée objet, d'outils de débogage et de refactorisation, source d'inspiration des systèmes Java, Objective-C et Ruby entre autres.

La suite de cette dépêche détaille les modifications apportées par Pharo 1.1 par rapport à la version 1.0, ainsi que des informations complémentaires pour toute personne désirant se lancer dans l'aventure !

Qt Creator 2.0 est sorti

Posté par . Modéré par baud123.
Tags :
23
25
juin
2010
Technologie
Le 22 juin 2010, Nokia a sorti Qt Creator 2.0. Cette version succède à la version 1.3.1. Qt Creator est un EDI (environnement de développement intégré) multiplateforme qui permet de développer facilement en C++ en utilisant Qt. S'initier à la programmation en C++ avec Qt est maintenant plus simple que jamais ! Il suffit d'installer Qt SDK : ce dernier contient Qt Creator 2.0 et Qt 4.6.3.

Pour ne pas paraphraser le changelog, nous tenterons de résumer les améliorations ainsi : rien n'est révolutionné, mais les fonctionnalités sont affinées et les bogues résiduels disparaissent. Pas mal d'améliorations concernent les plate-formes Symbian et Maemo.

La prise en charge de Qt Quick (voir plus bas pour la définition) était une des fonctionnalités les plus attendues de cette nouvelle version. Il a malheureusement été désactivé par défaut. La raison est que Qt SDK embarque Qt Creator 2.0 et Qt 4.6.3 ; QML (une des technologies nécessaires à Qt Quick) quant à lui arrive avec Qt 4.7, qui n'est pas encore stabilisé. Quand Qt 4.7 sera stabilisé, Qt Creator 2.1 sortira afin de pouvoir exploiter Qt Quick.

Qu'est-ce que Qt Quick ? C'est l'union des 3 technologies suivantes :
  • QML : un langage déclaratif qui permet la création de GUI (Graphical User Interface) ;
  • Qt Declarative : la glue entre les fichiers QML et l'application ;
  • Qt Creator : cet IDE va embarquer la gestion de QML afin de pouvoir créer des interfaces facilement et rapidement.

À bientôt pour la sortie de Qt Creator 2.1 et Qt 4.7 !

Sortie de Eclipse 3.6 - Helios

Posté par (page perso) . Modéré par baud123.
Tags :
25
23
juin
2010
Technologie
Eclipse Helios arrive enfin après un an d'attente, ce 23 juin. Cette version numérotée 3.6 marque la consolidation des technologies historiquement prises en charge par Eclipse (le monde Java JEE), l'ouverture vers d'autres technologies et la confirmation en tant que projet libre d'environnement de développement intégré (IDE) le plus dynamique et le plus utilisé dans le monde.

Le travail effectué autour de cette version majeure a été important tant du point de vue de l'implémentation que du point de vue de la vie communautaire du projet, les contributeurs comme la fondation sont moteurs pour qu'Eclipse s'adapte aux nouveaux besoins et incitent à plus de contributions.

Petites brèves, spécial Javascript

Posté par (page perso) . Modéré par Xavier Teyssier.
14
18
juin
2010
Internet
HTTP-console est un outil en ligne de commande qui vous permet de faire des requêtes HTTP et d'examiner la réponse. C'est donc une sorte de Curl, mais son mode interactif en fait un outil très pratique si vous avez à débugger une API Rest. Pour ceux qui préfèrent les interfaces web à la ligne de commande, vous pouvez regarder Hurl (code source).

PDF.js est une bibliothèque javascript qui permet de générer des fichiers PDF simplement. Elle peut être utilisée dans un navigateur web ou coté serveur avec Node.js.

À propos de Node.js, Ryan Dahl, son créateur, viendra en parler lors du Web Workers Camp le 3 juillet à la Cantine, Paris. Node.js est une implémentation Javascript côté serveur qui utilise le moteur V8 de Google Chrome. Il est publié sous licence MIT et est très performant. Par exemple, il est possible de faire tourner des composants serveur XMPP avec xmpp.js.

Enfin, pour ceux qui préfèrent utiliser jQuery (une bibliothèque Javascript facilitant le développement d'un site web), Rebecca Murphey a mis en ligne un livre intitulé « jQuery fundamentals », sous licence CC by-sa. Celui se compose de trois parties : une introduction au Javascript, les concepts de base de jQuery et jQuery avancé (la troisième partie n'est pas encore là).

StropheCappuccino est un ensemble de classes Javascript qui - comme le nom l'indique - lient Capuccino (framework pour applications desktop-like) à Strophe (bibliothèque XMPP). Il permet donc d'écrire de vraies applications desktop en Javascript se reposant sur XMPP.

Publication de CodingTeam 0.9.3

Posté par (page perso) . Modéré par baud123.
Tags :
11
17
juin
2010
Communauté
La cinquième version de la forge logicielle libre CodingTeam a été publiée récemment. Cette forge développée en PHP apporte avec cette 0.9.3 de nombreuses nouvelles fonctionnalités ainsi que des corrections de bugs la rendant à la fois plus agréable et plus stable.

CodingTeam est une solution multilingue (actuellement disponible en français et en anglais), légère et agréable, offrant de nombreuses fonctionnalités pour les projets :
  • La gestion des sources (Subversion ou Mercurial) ;
  • Timeline et roadmap ;
  • La gestion des rapports de bugs et de demandes de fonctionnalité ;
  • La traduction en ligne (via gettext) ;
  • Suivi de l'activité du projet par flux (RSS ou Atom) ;
  • La gestion des téléchargements ;
  • Pages de documentations (sur le modèle du wiki) ;
  • Forums de discussion ;
  • Intégration des salons de discussion Jabber ;
  • Statistiques SVG.

et bien plus encore !

N'hésitez pas à installer et à tester la forge ! Vous pouvez aussi la voir en situation réelle et l'utiliser pour vos projets de logiciel libre sur le site CodingTeam.net. En outre, la communauté dispose de salons Jabber, vous pouvez donc rencontrer des utilisateurs et des administrateurs de la forge sur le salon codingteam@conference.codingteam.net.

ØMQ, la messagerie inter-applications « nouvelle vague »

Posté par . Modéré par patrick_g.
Tags :
18
16
juin
2010
Technologie
AMQP, ou Advanced Message Queuing Protocol, est un protocole standard ouvert pour les MOM, ou Message Oriented Middleware. Pour résumer, c'est un protocole de message entre serveurs offrant des mécanismes de files d'attente, de routage (point à point et par diffusion/abonnement), de fiabilité, et de sécurité. Citons les implémentations OpenAMQ (en C, sous GPLv3) ou RabbitMQ (en erlang, sous MPL).

Le sujet n'est pas nouveau, mais iMatix considère ce standard comme dépassé et en propose un nouveau, ØMQ ou ZeroMQ, avec une implémentation de qualité : légèreté, facilité d'intégration et performances. iMatix a pendant un temps développé OpenAMQ, mais soutient et développe désormais le projet ØMQ.

Que vous utilisiez Ruby, Python ou C n'est pas un problème, les bindings existent déjà. Vous pouvez vous en rendre compte en consultant le livre de recettes. La bibliothèque est elle-même développée en C++, sous licence LGPL.

Le transport des messages entre les nœuds est assuré par différents biais selon la disponibilité des moyens : TCP/IP, PGM, InfiniBand ou encore socket Unix dans le cas de communications internes. L'interface proposée permet d'implémenter de façon concise les principaux usages de messagerie inter-applications : requête/réponse, abonnement/notification, éventuellement avec restriction à un sujet particulier. L'utilisation de fonctions avancées comme le zero-copy ou le scatter-gather est rendue possible dans les dernières versions de la bibliothèque.

CAMP 0.7.0 : bibliothèque de réflexion en C++ sous LGPL

Posté par (page perso) . Modéré par Nÿco.
Tags :
13
16
juin
2010
Technologie
La réflexion (ou introspection) est un mécanisme qui permet à un programme d'examiner, voire de modifier ses structures internes. En d'autres termes, c'est la capacité d'un programme à examiner son propre état. Cela permet par exemple d'effectuer des mesures de performance, d'inspecter des modules, de déboguer un programme, ou encore de le faire d'évoluer automatiquement en fonction des besoins et de l'environnement.

Certains langages de programmation offrent ce type de fonctionnalité, notamment Smalltalk, Java et C#, qui fournissent des outils pour connaître et utiliser la classe d'un objet, ses propriétés et ses méthodes (on parle en général de méta-classe, de méta-propriété et de méta-fonction).

L'introspection peut être utilisée pour fournir des bindings vers des langages de script, pour écrire des éditeurs de propriétés, ou faire de la sérialisation. L'intérêt étant que le code de ces outils est écrit une fois pour fonctionner sur la structure abstraite (méta-classe, méta-propriété, méta-fonction), et peut ensuite être utilisé dans n'importe quel programme.

Malheureusement, le langage C++ ne fournit aucun moyen de faire de la réflexion. Il existe cependant un certain nombre de bibliothèques fournissant ce type de fonctionnalité, la plus connue étant probablement Qt avec ses QObjects.

Cependant, pour générer toutes les « méta-informations » nécessaires à la réflexion, la majeure partie de ces bibliothèques requiert soit d'utiliser un pré-compilateur (moc pour Qt), soit de déclarer ses informations en ajoutant tout un tas de macros dans l'en-tête de chaque classe ; C++ Mirror faisant exception. De plus, il est souvent nécessaire d'hériter d'une classe de base (QObject pour Qt).

Ceci a amené Tegesoft à développer CAMP, une bibliothèque de réflexion généraliste pour C++. CAMP utilise intensivement les templates C++, ainsi que boost (ensemble de bibliothèques C++ permettant d'étendre les fonctionnalités du langage). Il est non-intrusif, à l'exception de la gestion du polymorphisme pour les méta-classes ; une alternative basée sur le RTTI (Run-Time Type Information : fait de déterminer, à l'exécution du programme, le type d'une variable, dans les langages orienté-objet) du langage devrait être ajoutée dans la prochaine version.

CAMP ressemble à Luabind ou à boost::python, mais est généraliste. De ce fait, il est possible d'écrire un module pour CAMP permettant d'embarquer un interpréteur Python, un autre pour embarquer un interpréteur Lua, ou encore un pour faire de la sérialisation XML, l'intérêt étant que le binding des classes n'est fait ici qu'une seule fois. Lorsqu'un nouveau module pour CAMP est disponible, vous n'avez aucun binding supplémentaire à écrire.

Le mieux dans tout ça ? C'est sous LGPL ! La version 0.6.0 de CAMP était déjà distribuée sous GPL, mais une licence plus permissive a été choisie afin de favoriser l'utilisation de la bibliothèque.

De plus, un nouveau site internet (basé sur Redmine) est disponible, avec bug tracker, wiki, et documentation de l'API. Le code est quant à lui hébergé sur GitHub. Un forum est également disponible.

Appel à conférenciers pour les 15 ans de PHP

Posté par . Modéré par j.
3
10
juin
2010
PHP
AFUP (Association Française des Utilisateurs de PHP) organise les 9 et 10 novembre 2010 le Forum PHP, à la Cité des sciences et de l'industrie à la Villette, et recherche des conférenciers pour participer à ce rendez-vous.

Ce rendez-vous sera un double évènement avec les 15 ans de PHP et les 10 ans de l'AFUP.

Pour l'édition 2010, les thèmes particulièrement mis en lumière seront les suivants :

  • PHP de A à Z : « Débuter en PHP », « Réussir un projet avec PHP », « Choisir son hébergement » ;

  • Outils basés sur PHP : CMS et CMF, outils d'e-commerce et de business, paiement en ligne, CRM et ERP ;

  • Industrialisation de PHP : Performances, tests, authentification centralisée, frameworks ;

  • Technologies autour de PHP (Javascript, HTML 5, microformats).


Alors, il ne vous reste plus que quelques semaines pour proposer un sujet (date de dépôt avant le 30 juin) et bénéficier des pré-inscriptions.

DataMapper 1.0

Posté par (page perso) . Modéré par Mouns.
Tags :
18
10
juin
2010
Ruby
DataMapper est une bibliothèque en Ruby qui vous permet de manipuler des données dans des bases de données sous forme d'objets Ruby (c.-à-d., c'est un ORM). Sous licence MIT, il vient de sortir en version 1.0, grâce au travail de 66 contributeurs.

Dans le monde Ruby, l'utilisation d'ORM est devenue une pratique courante sous l'influence de Ruby on Rails. ActiveRecord, l'ORM de Ruby on Rails, est ainsi très utilisé mais il ne convient pas à tout le monde. Les développeurs de Ruby on Rails ont des avis très tranchés sur certains points et, notamment, cherchent toujours à répondre aux 20% de cas d'utilisation qui couvrent 80% des besoins. Mais certaines personnes ont des besoins plus particuliers : c'est ce qui est arrivé aux développeurs de DataMapper.

L'équipe de DataMapper a ainsi voulu fournir une bibliothèque plus complète qu'ActiveRecord. On peut ainsi citer les points forts suivants :
  • Support de nombreuses bases de données, aussi bien relationnelles que NoSQL, mais également de fichiers YAML et d'interfaces REST ;
  • Migrations automatiques : on écrit les classes Ruby, puis on demande à DataMapper de créer les tables correspondantes dans la base de données ;
  • Unicité des objets : une ligne dans la base de données correspond à un objet ;
  • Approche modulaire : on choisit les fonctionnalités dont on a vraiment besoin ;
  • Réduction du nombre de requêtes : DataMapper ne fait les requêtes qu'au moment où vous avez vraiment besoin d'y accéder (Lazyness can be a virtue) et précharge les objets quand vous itérez sur des collections (Strategic eager loading) ;
  • Intégration plus souple à des projets Ruby existants.


La version 3 de Ruby on Rails devrait sortir d'ici quelques semaines et va notamment permettre de remplacer facilement ActiveRecord par un ORM dans les projets Rails.
Saluons donc l'arrivée de DataMapper 1.0 qui va permettre de couvrir des scénarios complexes pour des projets Rails ou autres.

Sortie de Phusion Passenger 2.2.12

Posté par (page perso) . Modéré par patrick_g.
Tags :
13
1
juin
2010
Ruby
Phusion Passenger est un module pour Apache 2 ou Nginx qui permet de déployer simplement des applications Ruby. En particulier, il est très bien adapté aux applications Rails, d'où son surnom de mod_rails. Bien que développé et supporté commercialement par Phusion, l'intégralité du code source est placé sous licence MIT.

La version 2.2.12 est toute fraîche. Elle apporte des corrections de bogues et améliore le support de Bundler, vous permettant ainsi de gérer les dépendances de vos applications et charger les bonnes versions des gems utilisés sur vos projets.

L'installation et la mise à jour peuvent se faire en utilisant le gem passenger, puis en lançant passenger-install-apache2-module ou passenger-install-nginx-module. Brightbox fournit également des paquets pour Ubuntu.

Les développeurs de Passenger recommandent d'utiliser leur version de Ruby. Cette dernière se nomme de façon un peu pompeuse Ruby Entreprise Edition. C'est un Ruby 1.8.7 agrémenté de quelques patches pour améliorer la gestion de la mémoire et le comportement du ramasse-miettes (garbage collector). Ces patches ont été proposés à Matz, mais il les a refusés car ils peuvent dégrader incroyablement les performances dans certains cas en dehors du web.

En vrac, spécial Python

Posté par (page perso) . Modéré par patrick_g.
Tags :
21
31
mai
2010
Python
Pylons est un framework de développement web en Python, dont la version 1.0 vient de sortir (sous licence BSD). Là où Django se positionne comme un framework avec des composants fortement intégrés entre eux, Pylons privilégie un couplage lâche et la réutilisation des bibliothèques Python existantes. Par exemple, pour le templating, Pylons vous laisse le choix entre Mako, Genshi, Jinja2 ou ce que vous voulez. Pylons est utilisé par des sites à fort trafic comme Reddit ou Bittorent.

SQL Alchemy est à la fois une boîte à outils pour manipuler du SQL en Python et un ORM (sous licence MIT). Vous pouvez par exemple l'utiliser pour la partie Modèles d'une application Pylons. La version 0.6 est compatible avec Python 2.4+, Python 3 et Jython.

Fabric est un outil de déploiement et d'administration à distance (sous licence BSD) que l'on pourrait comparer à Capistrano dans le monde Ruby. Son utilisation se fait en deux temps : on commence par écrire un fabfile qui décrit des tâches en utilisant les modules Python fournis par Fabric, puis on peut exécuter ses tâches sur une ou plusieurs machines distantes via l'outil en ligne de commande fab.

Green Unicorn, ou gunicorn, est un serveur HTTP qui respecte l'interface WSGI (sous licence MIT). Son modèle pre-fork s'inspire du projet Ruby Unicorn et permet de faire tourner des applications dans les principaux frameworks Python (Pylons, Turbogears 2, Django). Le développement de gunicorn a commencé à la fin de l'année dernière, mais il avance vite : il en est déjà à la version 0.9.1.

Plone va participer pour la 5ème fois au Google Summer of Code. Quatre projets ont commencé :
  • l'ajaxification des formulaires d'édition de PloneFormGen ;
  • le développement de Core Tiles, qui pourrait servir de base à Plone5 ;
  • la simplification du parcours de création d'un thème Plone à travers l'interface web ;
  • le respect de CMIS, un standard favorisant l'interopérabilité entre les CMS.

Nouvelle base de données clés-valeurs : Kyoto Cabinet 1.0

Posté par (page perso) . Modéré par baud123.
Tags :
25
30
mai
2010
Base de données
Mikio Hirabayashi est un ingénieur qui travaille pour un réseau social japonais, mixi.jp. Pour faire face à la montée en charge, il a écrit une base de données très rapide de type clés-valeurs : Tokyo Cabinet. C'est une bibliothèque écrite en C, avec des bindings Ruby, Perl, Java et Lua, et distribuée sous licence LGPL.

Tokyo Cabinet est très rapide, mais son auteur n'était pas satisfait des performances en concurrence sur des machines avec de nombreux cores. Il a donc écrit son successeur : Kyoto Cabinet. Kyoto Cabinet est écrit en C++, et publié sous licence GPL. Des bindings Ruby, Perl, Python (2.x et 3.x) et Java sont disponibles.

Kyoto Cabinet est rapide (l'ordre de grandeur est un million de requêtes par seconde), ACID et capable de gérer un haut niveau de concurrence. Ses bases de données peuvent enregistrer jusqu'à 8 exabytes et peuvent être de différents types en fonction des caractéristiques recherchées (persistence, verrouillage par enregistrement, par page ou global, ordre de tri, algorithme de stockage).

Tokyo Cabinet bénéficie d'un service réseau, Tokyo Tyrant, et d'un moteur de recherche full-text, Tokyo Distopia. Les équivalents pour Kyoto Cabinet n'existent pas encore, mais sont prévus et devraient sortir d'ici la fin de l'année.

Note : Pour ceux qui s'intéressent aux bases de données, le NoSQL Summer est l'occasion d'en apprendre plus. Le principe est simple : se réunir régulièrement pour discuter d'un papier scientifique autour des bases de données. Le lancement se fera le 21 juin à la Cantine pour Paris, mais vous pouvez n'assister qu'à une seule rencontre si vous le souhaitez. L'entrée est libre, la seule chose que l'on vous demande est d'avoir lu le papier sélectionné avant de venir. Si vous êtes dans une ville qui n'est pas encore couverte, rien ne vous empêche de trouver 2 ou 3 volontaires et de contacter les organisateurs.

3 frameworks de développement : Ruby on Rails, Snap et Lamson

Posté par (page perso) . Modéré par tuiu pol.
Tags :
13
25
mai
2010
Internet
Ce week-end, la version 2.3.6 de Ruby on Rails est sorti, suivi de peu par la version 2.3.7. Ces versions apportent un bon nombre de correctifs pour divers problèmes, mais surtout préparent le terrain pour Rails 3. Certaines API vont être supprimées dans Rails 3, et la version 2.3.6 permet d'être averti si votre application Rails utilise une de ces API.

La version 3 va également apporter un grand plus au niveau de la sécurité en échappant par défaut toutes les chaînes de caractères pouvant être sujettes à une attaque XSS. La version 2.3.6 devait permettre de tester ce comportement en installant le greffon Rails XSS. Mais, certains commits n'ont pas été backportés depuis Rails3, rendant ainsi cette protection non seulement inefficace mais aussi source de plantages. Heureusement, la version 2.3.7 est sortie juste après pour réparer ça. Au final, si vous êtes un utilisateur de Rails, vous êtes encouragés à sauter la version 2.3.6 et à passer directement à la version 2.3.7.

Mise à jour : Rails 2.3.8 vient de sortir pour corriger un problème lorsque l'on n'utilise pas le greffon Rails XSS. C'est donc vers cette version qu'il faut migrer.

Et si vous préférez la programmation fonctionnelle, sachez que le développement web vous est aussi ouvert. Par exemple, Snap est un framework web en Haskell sous licence MIT. Snap se décompose en trois parties :
  • Une bibliothèque serveur HTTP très rapide, qui s'appuie sur la boucle événementielle de la libev ;
  • Une monade particulièrement bien adaptée au développement web ;
  • Un moteur de templating XML qui permet de générer entre autres du HTML.
Snap est encore très jeune, mais ses performances sont déjà impressionnantes : plus rapide qu'apache !

Enfin, Lamson est un framework de développement en Python sous la double licence BSD et GPL. Sa particularité est d'être un framework pour les mails. Il propose une approche similaire à celle de Django ou Ruby on Rails, mais pour développer des applications qui gèrent des mails. Vous avez ainsi la possibilité de router des mails entrants, d'utiliser le modèle MVC, d'utiliser des données en provenance de différentes bases de données (relationnelles ou non), d'utiliser un ORM si vous le souhaitez, ou encore d'écrire des tests unitaires. Bref, Lamson permet enfin d'écrire facilement des applications qui gèrent des mails, que ce soient des filtres anti-spams, des mailing-listes, ou des applications très spécifiques.