De la directive Guéant/Bertrand, notamment sur le secteur de l'informatique

Posté par (page perso) . Édité par Florent Zara et Malicia. Modéré par Lucas Bonnet. Licence CC by-sa
22
18
déc.
2011
Rien à voir

Les ministres français C. Guéant (intérieur) et X. Bertrand (travail) ont publié le 31 mai dernier une circulaire intitulée Maîtrise de l'immigration professionnelle (objectif réduction de moitié du nombre de permis de travail accordés aux étrangers). Ils ont ensuite défini le 11 août une liste de quatorze métiers « en tension » au niveau de l'emploi (mise à jour d'une liste de 2008).

La Confédération étudiante ajoute que « cette politique se double d’un décret du Ministère de l’Intérieur paru le 8 septembre 2011 (NdA: plutôt le 6), qui porte les ressources personnelles nécessaires à l’obtention d’un titre de séjour étudiant de 460 euro à 620 voire 770 euro par mois. ». La question qui pourrait être posée est pourquoi en parler ici sur LinuxFr.org ? Plusieurs raisons m'ont incité à écrire cette dépêche (et donc lancer le débat) : d'abord le sujet a déjà été abordé dans un journal de lasher en novembre.

Ensuite nous avons reçu une dépêche concernant la prise de position de la société Commerce Guys (qui fait de l'e-commerce avec le logiciel libre Drupal) : c'est rare de voir un PDG prendre sa plume et un avocat conseil pour défendre ainsi publiquement un salarié. Cette dépêche a été refusée car il s'agissait d'un copier/coller de leur site contraire à nos règles de publication, mais il me semblait dommage de ne pas lui donner la visibilité qu'elle mérite.

Enfin il m'a semblé que cela pouvait toucher directement ou indirectement pas mal des lecteurs du site (francophones, depuis la France ou d'ailleurs), les restrictions les plus importantes concernent notamment le secteur de l'informatique.

Journal Quand la directive Guéant commence à me les briser menues...

Posté par .
77
9
nov.
2011

Bonjour à tous.

Ceci est un journal coup de gueule. J'ai passé pas loin de quatre ans dans le même bureau qu'une collègue originaire d'Algérie. Elle parle parfaitement Français, a un diplôme d'ingénieur obtenu en Algérie (et oui, c'est un « vrai » diplôme, comparable à ce qu'on délivre en France), et a poursuivi avec un Master 2 recherche en France, qu'elle a passé plutôt brillamment. C'est pendant son stage de M2R que je l'ai connue, vu que son maître (...)