Journal Impression 3d : oui mais avant, il faut bien dessiner mon enfant

11
14
juin
2013

Salutation oh grand journal non intime délaissé,

J'ai un projet que je ne vais pas finir, un robot !
Bon, le genre, le type, l'utilité sont encore tenu secrets mais la conception avance à grands pas.
Mais alors, pourquoi en parler ? Bah, j'ai besoin de ton aide, et bien comme d'habitude, j'ai besoin de retour d'expérience et d'avis subjectif sur des outils.
Jusqu'à présent, les pièces de mes robots étaient réalisées à partir de croquis sur un coin de nappe et (...)

Linux et la commande numérique par calculateur

Posté par . Édité par Florent Zara, baud123 et Benoît Sibaud. Modéré par Xavier Claude. Licence CC by-sa
67
16
déc.
2012
Technologie

Passionné d'informatique et utilisateur de Linux depuis environ 2003 (avec Mandrake 9.1), je me suis équipé pour mon travail (je suis artisan et je travaille le bois) d'une petite fraiseuse numérique 3 axes. Il était pour moi hors de question de revenir sous Windows et j'ai donc dû chercher les logiciels nécessaires tournant sous Linux. Pour ceux qui ne connaissent pas ce domaine, la fabrication assistée par ordinateur (FAO) nécessite 3 étapes :

  • La modélisation de la pièce à l'aide d'un logiciel de dessin technique 2D ou 3D. Cette étape est appelée CAD en anglais : Computer Aided Design.
  • La création des parcours d'outil, en fonction du type de matière à usiner, de l'outil utilisé, de l'état de surface souhaité, etc. Cette étape est appelée CAM en anglais : Computer Aided Manufacturing.
  • Le pilotage de la machine-outil à l'aide d'un logiciel contrôleur : donc l'usinage proprement dit.

Les logiciels de ce type ne sont pas très nombreux sous Linux, mais les choses avancent doucement, et je souhaitais donner quelques nouvelles de certains d'entre eux et faire naître, pourquoi pas, quelques vocations de contributeurs. Je ne suis pas du tout spécialiste de la CNC, ni de l'informatique. Ce qui suit n'a donc aucun caractère exhaustif et comporte probablement quelques erreurs ou imprécisions.
Il s'agit juste d'un petit état des lieux des logiciels que j'utilise ou dont je surveille le développement.

NdM : merci à christophe_g pour son journal.

Journal Linux et la CNC

Posté par . Licence CC by-sa
109
15
déc.
2012

Sommaire

Bonjour,

En guise d'introduction, quelques mots de présentation.
Passionné d'informatique et utilisateur de Linux depuis environ 2003 ( la Mandrake 9.1 ), je me suis équipé pour mon travail ( je suis artisan et je travaille le bois ) d'une petite fraiseuse numérique 3 axes. Il était pour moi hors de question de revenir sous Windows, et j'ai donc du chercher les logiciels nécessaires tournant sous Linux.

(...)

LibreCAD 1.0 et NetBeans 7.1

Posté par (page perso) . Édité par Nÿco, Benoît Sibaud, baud123 et Altor. Modéré par Benoît Sibaud. Licence CC by-sa
22
19
jan.
2012
Communauté

LibreCAD

LibreCAD est un fork de la version open-source de QCAD, le logiciel libre de « Conception Assistée par Ordinateur » (CAO) ou « Computer Aided Design » (CAD) en anglais. Le projet a commencé par la volonté d'ajouter la fabrication assistée par ordinateur (FAO) à QCAD. Pour l'instant, il y a eu un passage de Qt 3 à Qt 4 (avec encore quelques bouts de Qt 3), une interface pour les greffons et la sauvegarde automatique. LibreCAD est disponible en plusieurs langues pour Windows, Mac OS X et Linux (Debian, Ubuntu, Fedora, Mandriva, SuSE, …).

Une version 2 est déjà prévue avec, notamment, le passage entièrement à Qt 4 (sans Qt 3), mais la FAO à l'origine du projet n'est toujours pas implémentée. LibreCAD est disponible sous licence GPL.

NetBeans

NetBeans est un IDE en Java qui prend en charge de nombreux langages (Java, Groovy, PHP, C/C++…) (certains diront que c'est la définition d'Eclipse). Il est sorti en version 7.1 et les nouvelles fonctionnalités sont, principalement, le support de JavaFx 2.0 et CSS 3, un nouveau débugger graphique pour Java, le déploiement intégré d'instance et de cluster Glassfish et l'intégration de Git.

Pour ceux qui ne suivent pas le monde Java de près, JavaFx est un concurrent de Flash avec certaines parties sous GPL mais pas l'entièreté. GlassFish est un serveur d'application Java EE, c'est à dire qu'il permet de déployer facilement des applications tout en abstrayant le stockage de donnée et en gérant la communication avec les clients selon un protocole ouvert.

NdA : Merci à Nÿco pour ses contributions sur cet article.