Un point d'avancement sur Neovim

Posté par (page perso) . Édité par Yvan Munoz et Benoît Sibaud. Modéré par Pierre Jarillon. Licence CC by-sa
65
21
avr.
2015
Ligne de commande

Le logo de Neovim

Neovim est un éditeur de texte, issu d'un fork de Vim. Il vise à le rendre plus moderne. En particulier, faciliter le développement et l'utilisation de greffons, et permettre de l'intégrer plus facilement dans d'autres outils.

Le fork date d'un peu plus d'un an et le travail commence à payer. En plus d'un gros nettoyage de la base de code, les développeurs de Neovim ont mis en place un système de plugins, de greffons, qui peuvent désormais tourner à l'extérieur du processus principal et communiquer avec lui via msgpack. On peut également apprécier la possibilité de lancer un terminal à l'intérieur de Neovim, grâce à l'inclusion récente de la libvterm.

Mais pour accélérer le développement, Neovim a besoin de vous. Le développeur principal, @tarruda passe une partie de son temps sur Neovim et une autre partie à faire des missions en freelance pour gagner sa vie. Grâce à des dons, il pourrait diminuer le temps passé sur les missions, et ainsi passer plus de temps à faire vivre Neovim.

Personnellement, je suis un utilisateur comblé de Neovim depuis quelques mois. Bien que celui-ci soit toujours en version alpha, il est très stable et le passage de Vim à Neovim s'est fait sans aucun souci. Aussi, j'ai participé à l'appel à dons et vous encourage à faire de même pour promouvoir ce projet qui le mérite bien !

Neovim : une refonte de vim pour le 21è siècle

Posté par . Édité par Florent Zara, BAud et Benoît Sibaud. Modéré par Ontologia. Licence CC by-sa
Tags :
38
26
fév.
2014
Technologie

Neovim est un fork tout récent (fin janvier 2014) de Vim. Faut-il rappeler ce qu'est Vim (Vi IMproved), le fameux éditeur de texte ? Lui-même clone le plus populaire de l'ancêtre Vi ?

Logo VIM

Le logiciel a maintenant plus de 20 ans, contient environ 300 000 lignes de code de vieux C effrayant que peu de gens comprennent. Le mainteneur (unique ?) de Vim, Bram Moolenaar, refuse de factoriser certaines parties du code, et est très prudent avant d'accepter des patchs, car c'est lui qui devra en assurer la maintenance. Conséquence de tout ça : Vim est très dépendant d'une seule personne et évolue très lentement.

Neovim a pour objectif premier de simplifier la maintenance de vim :

  • modernisation du système de compilation : utilisation de cmake ;
  • suppression du code assurant la compatibilité avec de vieux systèmes ;
  • utilisation d'une bibliothèque externe (libuv) pour s'abstraire des différences entre les systèmes d'exploitation ;
  • factorisation « agressive » du code ;
  • meilleure séparation du code entre différents développeurs.

Par la suite, un nouveau système de plugins est prévu, ainsi que la possibilité de pouvoir créer plus facilement des interfaces graphiques (à la manière des plugins).

NdM : merci à Carif pour son journal.

Journal Neovim : vim's rebirth for the 21st century

Posté par . Licence CC by-sa
31
25
fév.
2014
Ce journal a été promu en dépêche : Neovim : une refonte de vim pour le 21è siècle.

Context

Vim, le fameux éditeur de texte, est un logiciel ayant plus de 20 ans, qui contient environ 300 000 lignes de code de vieux C effrayant, que peut de gens comprennent.

Le mainteneur (unique ?) de vim, Bram Moolenaar, refuse de factoriser certaines parties du code, et est très prudent avant d'accepter des patchs, car c'est lui qui devra en assurer la maintenance.

Conséquence de tout ça : vim est très dépendant d'une seule personne, et évolue très lentement.

Neovim

Neovim (...)