Journal Génération Z de neuneux

Posté par . Licence CC by-sa
Tags : aucun
4
6
avr.
2012

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2012/04/05/01016-20120405ARTFIG00919-generation-z-des-connaissances-superficielles.php

Génération Z de neuneux, juste bon à bouffer de l'iPhone. En voyez-vous beaucoup des jeunes de moins de 20 ans réellement passionnés de technologies (vraiment) plus que par la coolesque attitude du catlolesque ?

En lisant les mailings listes des projets, j'ai l'impression que le logiciel libre n'attire pas la jeunesse, alors que quand même Linus avait 17 ans quand il a pondu sa quenelle.

Et puis, il y a http://www.usinenouvelle.com/article/100-du-numerique-pourquoi-tant-d-hommes.N172337 pourquoi on en voit si peu de femme dans le numérique ?

Voilà des vrais sujets

  • # Et toi?

    Posté par . Évalué à 10.

    Et toi, t'as fait quoi à 17 ans?

    • [^] # Re: Et toi?

      Posté par . Évalué à 10.

      Parce que pour la génération du dessus (dont je fais parti) c'est pas bien mieux. On a été élevé avec la télé, c'est pas pour ça qu'on ne regarde que les emissions d'ARTE ou de France 5. Et celle d'avant avait l'imprimerie …

      Oui la plupart des gens (et de tous les ages) recherchent avant tout le loisir et une minorité est attirée par les challenges intellectuels et sportifs. Grande nouvelle!

      • [^] # Re: Et toi?

        Posté par (page perso) . Évalué à 7.

        C'était mieux à vent…

      • [^] # Re: Et toi?

        Posté par . Évalué à 7.

        Tout est dit. On consièdre, que la société doit s'intellectualiser et qu'avec un outil supplémentaire, nous n'enfanterons plus que des génies.

        Ahah ! C'est comme 80% d'une classe d'âge au bac, ca ne montre pas un évolution de l'intelligence individuelle mais l'adaptation des outils d'évaluation.

        Bref, sous le soleil, rien de nouveau. C'est pas parce que tu as des plumes que tu es un aigle.

        Dans la même veine, on parle souvent d'entreprendre, d'innover, etc… tant de mots qui oublient que la majorité des gens ne le veulent pas.

      • [^] # Re: Et toi?

        Posté par (page perso) . Évalué à 6.

        Je n'ai pas compris ça comme un jugement de type « c'était mieux avant », mais plutôt comme la réfutation de l'idée répandue « les jeunes sont nés avec les nouvelles technologies, ils savent donc naturellement les maîtriser ».

        • [^] # Re: Et toi?

          Posté par . Évalué à 10.

          En lisant les mailings listes des projets, j'ai l'impression que le logiciel libre n'attire pas la jeunesse, alors que quand même Linus avait 17 ans quand il a pondu sa quenelle.

          C'est cet argument bidon qui m'a fait entrer dans le troll. C'est vrai quoi, Mozart à 11 ans il écrivait des symphonies. Les jeunes, c'était des bons à cette époque. Pas comme dans les années 1980, tout juste bon à faire tourner des 33 tours!

          Sinon, genre de commentaire qui me fait bondir aussi:

          Génération Z de neuneux, juste bon à bouffer de l'iPhone. […] j'ai l'impression que le logiciel libre n'attire pas la jeunesse

          C'est sûr qu'en les insultants, c'est le meilleur moyen de les faire venir.

          • [^] # Re: Et toi?

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            Ah oui, je parlais de l'article pointé par le journal, pas du journal.

        • [^] # Re: Et toi?

          Posté par . Évalué à 4.

          C'est clairement çà.

          Je m'en fout du "c'était mieux avant", juste que ca m'énerve qu'en France (je ne suis pas certain que ca soit comme ça aux USA ou dans d'autres pays européen) un jeune qui installe un logiciel sous Windows soit surnommé "le petit génie" sous prétexte qu'il soitné en 1995.

          Combat perdu d'avance, je sais bien.

          Ps: Et pourtant, la France a une vraie histoire et légitimité dans l'électronique et l'informatique et on a des chercheurs de bons niveaux dans ce domaine.

          • [^] # Re: Et toi?

            Posté par . Évalué à 4.

            J'ai vécu un peu aux USA et dans un autre pays européen et d'après ce que j'ai vu c'est la même chose partout.

            Il ne faut pas oublier que l'argument est aussi utilisé par une partie de la population plus agée comme une excuse: "ah oui mais les jeunes ils sont nés avec une souris dans les mains (ils n'ont pas tous les parents unixiens), c'est normal qu'ils comprennent plus vite l'informatique.".

            Et comme le dit très justement Graveen:

            Ahah ! C'est comme 80% d'une classe d'âge au bac, ca ne montre pas un évolution de l'intelligence individuelle mais l'adaptation des outils d'évaluation.

            Bref, sous le soleil, rien de nouveau. C'est pas parce que tu as des plumes que tu es un aigle.

            Qui sait maintenant attraper un lapin à main nu?

            • [^] # Re: Et toi?

              Posté par . Évalué à 8.

              pour le lapin (1), moi :) et mes filles de 6 et 7 ans, il y a un petit coup de main a prendre, maintenant cela ne les amusent plus :( genre en une heures elles ont leurs lapins, et elle demande ce qu'elle vont faire maintenant. Aller on attrape un sanglier ! OOUUAIISS !

              (1)lapin de ferme dans un champ

              • [^] # Re: Et toi?

                Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                pour le lapin (1), moi :) et mes filles de 6 et 7 ans, il y a un petit coup de main a prendre, maintenant cela ne les amusent plus :( genre en une heures elles ont leurs lapins, et elle demande ce qu'elle vont faire maintenant.

                Tu voudrais pas attendre qu'elles soient majeures pour faire ça, au moins ?

                • [^] # Re: Et toi?

                  Posté par . Évalué à 3.

                  Tu rigoles majeurs ca veut dire que ca fait 4 ou 5 ans qu'elles te disent non a tout!

    • [^] # Re: Et toi?

      Posté par . Évalué à 7.

      Je codais en assembleur sur mon Amiga 500. Je fricotais avec Denise à coup de blitter.

      Pourquoi cette question ?

      • [^] # Re: Et toi?

        Posté par . Évalué à 10.

        Bon, je vois que ca moinsse, alors, j'explique

        Denise était le nom d'un chipset de l'amiga http://fr.wikipedia.org/wiki/Original_Amiga_chipset#Denise et Le Blitter est un coprocesseur très performant dans les manipulations de grands blocs mémoires. (d'ou le coup de blitter)

        il y avait aussi Paula pour la musique, mais j'ai moins joué avec.

        A l'époque, il y avait des filles en informatique

        • [^] # Re: Et toi?

          Posté par . Évalué à -7.

          Pour le coup je te moinsse.
          Ca avait le mérite d'apparaître comme un fantasme d'un dyslexique mais là … non, tu me fais vraiment trop de peine.

        • [^] # Re: Et toi?

          Posté par (page perso) . Évalué à 10.

          Je connais cette légende. Un prof d'IUT nous en avait parlé avec des trombinoscopes de l'époque comme preuves.

          Envoyé depuis mon lapin.

    • [^] # Re: Et toi?

      Posté par . Évalué à 10.

      Et toi, t'as fait quoi à 17 ans?

      Si a 17 ans t'as pas écris ton clone de Minix, t'as un peu raté ta vie

    • [^] # Re: Et toi?

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      t'as fait quoi à 17 ans?

      Je codais en binaire sur un SC/MP, pourquoi ?

      * Ils vendront Usenet^W les boites noires quand on aura fini de les remplir.

  • # Génération Z

    Posté par . Évalué à 10.

    Eviv Bulgroz !

    Génération Z de neuneux, juste bon à bouffer de l'iPhone

    Mouais, et combien de trentenaires / quarantenaires qui kikoololent sur FaceBook depuis leur IPhone ? Ce sont les mêmes, rien ne change.

    Je côtoie peu de jeunes de moins de 20 ans, mais dans les deux trois que je fréquente régulièrement, y'en a un qui veut devenir « ingénieur informatique » et je n'y suis pour rien. Comme quoi tout n'est pas perdu.

    Et combien de personnes des générations précédentes qui étaient vraiment passionnées de technologie ? Quelque soit la technologie ? Je suis sûr qu'on va trouver autant de futurs ingés des matériaux qu'avant, autant de physiciens qu'avant.

    La seule vraie différence c'est qu'avant nos jeunes (en partie nous) étions abrutis pas la TF et pour beaucoup le Club Do' (Pas moi, mes parents nous avaient interdit sous peine de tortures de le regarder) ou autres trucs.

    Ils s'abrutissent de la même manière, c'est le media qui change.

    pourquoi on en voit si peu de femme dans le numérique

    Parce que le domaine est fortement teinté de mathématiques et que l'on continue à dire que les nanas sont bonnes à faire caissière ou coiffeuse mais surtout pas mathématicienne ? Parce que un garçon qui veut faire coiffeur sera automatiquement taxé d’homosexuel, comme si c'était consubstantiel à la profession en plus d'être une tare congénitale digne des pires tortures de l'Enfer ?

    On en revient encore et toujours au même point :

    É-du-ca-tion. Mais tant que les mentalités des « éduquants » (parents / profs ) n'auront pas évolué, on y arrivera difficilement.

    Sur ce, je retourne à ma sieste furtive au bureau.

    cd /pub && more beer

    • [^] # Re: Génération Z

      Posté par . Évalué à 4.

      J'ai l'impression que ça change. À côté d'où je bosse, il semble y avoir une école d'info.

      Y a pleins de filles (et des jolies) et entre elles ça parle informatique (dont Linux), de cul et de mecs.

      Enfin bon, je ne suis pas sûr que ça soit comme ça partout :-)

      • [^] # Re: Génération Z

        Posté par (page perso) . Évalué à 10.

        Étant actuellement en école d'ingé info, bah… c'est pas partout… (heureusement dans la même école, il y a une branche Design :-P)

        É-du-ca-tion. Mais tant que les mentalités des « éduquants » (parents / profs ) n'auront pas évolué, on y arrivera difficilement.

        Ça me fait penser à quelqu'un qui voulait être tailleur de pierre depuis tout petit. En fin de 3ème, ses prof ont essayer de le dissuader (alors qu'il avait un des seul lycée avec une filière spécialisée en France). Motif? Trop bons résultats scolaires…

        • [^] # Re: Génération Z

          Posté par (page perso) . Évalué à 6.

          J'ai quelqu'un de ma famille à qui c'est arrivé. Il n'était pas très bon en classe, mais quand il a su ce qu'il voulait faire, et qu'il avait trouvé sa formation, il est devenu super motivé et a eu de super notes. Si bien qu'à la fin, les profs ont recommandé de le faire passer en seconde, comme quoi c'était justement le bon exemple d'élève pour faire une filière générale, et que c'était vraiment le dernier qu'il fallait réorienter !

          Alors évidemment, il a rejoint en formation tout ceux qui n'étaient là que parce qu'on ne voulait pas d'eux en générale, si bien que deux ans plus tard, il en connaissait moins. Bon, au moins maintenant il a un métier.

          Il travaille depuis qu'il a quitté la 3ième, et il a plusieurs diplômes dans plusieurs métiers, dont un bac.

          J'ai aussi un autre exemple, un gars de ma classe : il était avec moi en seconde parce que ses parents confondaient leur môme avec leurs rêves et leur projection d'eux même. C'était sa deuxième ou troisième année de seconde. Il n'était pas bête, mais il ne voulait pas suivre ces études là. Il connaissait le métier qu'il voulait faire, il savait quelle école il voulait faire. Sa stratégie fut de se mettre en échec scolaire pour que la réorientation se fasse au dépend de la volonté de ses parents. Le problème c'est qu'il s'est détruit pendant (au moins) deux ans, je ne sais pas comment il a vécu la suite.

          C'est tout le problème du système Condorcet : les corps professoral et les parents ont été convaincu que le système forme des élites, et qu'il faut être une élite pour avoir un métier, une famille et une maison. Alors ils ne peuvent pas comprendre qu'un homme ne veuille pas rentrer dans ce même système, ne pas être une élite, mais seulement avoir un métier, une famille, une maison, ce qui est hérétique dans ce système dogmatique…

          ce commentaire est sous licence cc by 4 et précédentes

      • [^] # Re: Génération Z

        Posté par . Évalué à 8.

        On veut l'adresse !

    • [^] # Re: Génération Z

      Posté par . Évalué à 9.

      Vive Zorglub

      Noitarénég Z ed xuenuen, etsuj nob à reffuob ed l'nohPi

      Siauom, te neibmoc ed serianetnert / serianetnarauq iuq tnelolookik rus KooBecaf siuped ruel EnohPi ? Ec tnos sel semêm, neir en egnahc

      Ej eiotôc uep ed senuej ed sniom ed 20 sna, siam snad sel xued siort euq ej etneuqérf tnemerèilugér, ne'y a nu iuq tuev rineved « rueinégni euqitamrofni » te ej y'n sius ruop neir. Emmoc iouq tuot n'tse sap udrep

      Te neibmoc ed sennosrep sed snoitarénég setnedécérp iuq tneiaté tnemiarv seénnoissap ed eigolonhcet ? Euqleuq tios al eigolonhcet ? Ej sius rûs uq'no av revuort tnatua ed srutuf ségni sed xuairétam tnava'uq, tnatua ed sneicisyhp tnava'uq

      Al elues eiarv ecneréffid c'tse tnava'uq son senuej (ne eitrap suon) snoité siturba sap al FT te ruop puocuaeb el Bulc 'oD (Sap iom, sem stnerap suon tneiava tidretni suos eniep ed serutrot ed el redrager) uo sertua scurt

      Sli s'tnessiturba ed al emêm erèinam, c'tse el aidem iuq egnahc

      iouqruop no ne tiov is uep ed emmef snad el uqirémun

      Ecrap euq el eniamod tse tnemetrof étniet ed seuqitaméhtam te euq l'no eunitnoc à erid euq sel sanan tnos sennob à eriaf erèissiac uo esueffioc siam tuotrus sap enneicitaméhtam ? Ecrap euq nu noçrag iuq tuev eriaf rueffioc ares tnemeuqitamotua éxat d'leuxesomoh, emmoc is c'tiaté leitnatsbusnoc à al noisseforp ne sulp ertê'd enu erat elatinégnoc engid sed serip serutrot ed l'refnE

      No ne tneiver erocne te sruojuot ua emêm tniop

      noit-ac-ud-É. Siam tnat euq sel sétilatnem sed « stnauqudé » (stnerap / sforp ) n'tnorua sap éulové, no y arevirra tnemeliciffid

      Rus ec, ej enruoter à am etseis evitruf ua uaerub.

      • [^] # Re: Génération Z

        Posté par . Évalué à 4.

        J'ai vu que tu avais commencé ton commentaire en Zorglangue, alors j'ai traduit.

    • [^] # Re: Génération Z

      Posté par (page perso) . Évalué à 9.

      y'en a un qui veut devenir « ingénieur informatique »

      ça ne veut encore rien dire, il y a plein de gens dans les écoles d'infos qui ne sont pas du tout intéressé par l'informatique, trouver quelqu'un qui chipote vraiment sur son PC (même sur Windows) ce n'est pas facile.

      « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

      • [^] # Cursus informatique

        Posté par . Évalué à 1.

        Si j'ai bien compris la situation:

        1/ s'intéresser à l'informatique
        2/ faire une école d'ingénieur informatique
        3/ trouver un job
        4/ (écrire les programmes/faire tourner les machines) qui font tourner les facebooks, les apps stores, les sites ouebs et autres traitements de smileys qui enchantent les utilisateurs
        5/ se plaindre sur linuxfr que les utilisateurs y font rien qu'à utiliser des conneries plutot que s'intéresser à l'informatique ce qui leur permettrait à la place de connaitre la grande joie de 2/ …

        • [^] # Re: Cursus informatique

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Par contre, moi je n'ai pas compris ton commentaire. Déjà, je n'ai pas fait mes études en France ni dans « une école d'ingénieur informatique ». Mais je ne me plains pas que les gens ne font pas d'étude d'informatique mais plutôt que ceux qui le font ne s'y intéresse pas plus que les autres.

          « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

    • [^] # Re: Génération Z

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      pourquoi on en voit si peu de femme dans le numérique

      Parce que le domaine est fortement teinté de mathématiques et que l'on continue à dire que les nanas sont bonnes à faire caissière ou coiffeuse mais surtout pas mathématicienne ?

      Non parce qu'aujourd'hui (et déjà depuis quelques années) en licence de maths il y a quasiment autant d'étudiantes que d'étudiants. Il y a nettement plus de filles en maths qu'en info.

  • # « des connaissances superficielles »

    Posté par . Évalué à 10.

    C'est marrant, le titre me paraît tout à fait adéquat pour décrire les journalistes (enfin, les pas trop mauvais, car il y a aussi ceux qui n'ont aucune connaissance des sujets abordés).

  • # .

    Posté par . Évalué à 2.

    En voyez-vous beaucoup des jeunes de moins de 20 ans réellement passionnés de technologies (vraiment) plus que par la coolesque attitude du catlolesque ?

    En même temps pour beaucoup de jeunes Informatique = Jeux & Internet, Informatique = Apple & Office, le marketing a plutôt réussi son coup puisque la majeure partie préfère utiliser que créer. Et bien souvent ils découvrent ce qu'est la programmation technique beaucoup trop tard, dans les études supérieures.

    • [^] # Re: .

      Posté par . Évalué à 9.

      En même temps je trouve que l'info est devenue beaucoup moin passionante, par rapport à l'époque où il y avait pratiquement tout à créer (c'est mon coté vieu con)

      • [^] # Re: .

        Posté par . Évalué à 2.

        Et tu crois que l'ont savait ce qu'il fallait créer à cette époque ?
        Je ne pense pas que les nouveautés dans le kernel Linux par exemple ne soient que de la "routine", comme si le chemin était déjà tracé et qu'il ne restait plus qu'à coder le truc. Il reste plein de choses à découvrir, mais voila, le plus dur c'est justement de les découvrir.

        • [^] # Re: .

          Posté par . Évalué à 8.

          Et tu crois que l'ont savait ce qu'il fallait créer à cette époque ?

          tu as raison bien sûr, je me suis mal exprimé. Et je généralise surement sur mon cas perso.
          Quand tu bidouilles, tu as toujours le plaisir de la compréhension ou de voir ton machin qui bouge pour la première fois. Néanmoins quand j'étais gosse, je me rappelle du plaisir à avoir codé mon premier tableur pour mes parents, plaisir provenant du fait que je créais quelque chose qui n'éxistait pas (ou plutôt n'était pas facilement disponible), et qui servait à d'autre.

          Si je redevenais gosse aujourd'hui, je n'aurais plus ce plaisir, je pense: tout est facilement accessible, et la "nouveauté" serait techniquement hors de ma portée (mais sans être gosse, elle l'est déjà souvent).

          J'ai toujours du plaisir à coder, je contribue quand je peux, je dis juste que je n'y trouve plus autant de plaisir, en tout cas je pense que je n'aurais pas découvert l'info avec autant de plaisir si j'étais né aujourd’hui (ou cest moi qui deviens vieu)

    • [^] # Re: .

      Posté par . Évalué à 8.

      La technologie, ce n'est pas que l'informatique. C'est aussi la mécanique, l'électronique, le génie des procédés, etc…
      Il est vrai que cela me désespère parfois de voir ma fille utiliser la télécommande sans même se demander comment ça marche. Pareil pour le téléphone, le micro-onde, l'ordinateur etc… Mais au fond ce sont des objets avec lesquels elle est familière depuis la naissance, alors que pour moi la télécommande était un objet magique (oui chez mes parents il fallait appuyer sur les boutons de la télé). Mais enfin on a visité un moulin à vent, et la visite l'a passionnée. Chaque fois qu'on va à Paris (tous les 2 ans environ) elle réclame une visite au Palais de la Découverte. Alors… Peut-être que cela viendra plus tard pour le reste.

      Pour l'informatique, moi-même je n'ai commencé à m'intéresser à l'informatique qu'au Lycée, et encore, un tout petit peu (les maths et la physique m'intéressaient largement plus). C'est surtout en école d'ingénieur que je me suis rendue compte que cela me plaisait. Il parait que c'est le cas de la plupart des jeunes filles qui se lancent dans l'informatique (découverte sur le tard). J'ai même une collègue qui s'est reconvertie à 30 ans.
      Et finalement, s'il y a peu de femmes dans l'article de l'Usine Nouvelle, ce n'est pas seulement parce que peu de femmes se lancent dans l'informatique. C'est aussi parce que peu de femmes arrivent à des postes importants comme ceux présentés au début (directeur, PDG…). C'est vrai partout. D'ailleurs, personne n'a fait la remarque, ils en ont trouvé beaucoup plus dans la recherche…
      Cela ne m'étonne pas du tout quand je vois les difficultés que les femmes ont à se faire reconnaître dans ce boulot de merde. Pas trop en début de carrière, mais passé 35-40 ans, il faut voir! Toutes celles que je connais, y compris les plus brillantes, sont empêchées d'aller sur des missions que des mecs moins bons arrivent à faire. Mon chef me dit que c'est une question d'affirmation, de caractère, que les femmes n'ont pas assez confiance en elles :/ Pourtant, celles qu'on encourage prennent confiance, celles qu'on dévalorise perdent confiance (je ne vois pas en quoi c'est différent des hommes, mais eux on les encourage plus, c'est évident). Alors pour arriver sur des postes aussi élevés que ceux présentés, il y a un sacré écrémage. Si les femmes sont légèrement défavorisées à tous les étages, ben cela ne va pas haut.
      Autre chose : il est inconcevable dans l'esprit de pas mal de gens (et en particulier des clients, surtout s'ils ont passé un certain âge, qu'une femme soit compétente techniquement. Alors j'ai bien l'impression que certains chefs en SSII ne proposent que des hommes pour des postes très techniques, pour rassurer le client. Enfin c'est comme cela que je m'explique que toutes celles que je connais qui sont vraiment intéressées par la technique (il y en a quelques-unes, j'en connais 3 dans ma boite, 4 dans d'autres boites) se sont fait à un moment ou un autre, fortement conseillé de bifurquer vers des postes fonctionnels ou de management. Pas les hommes.

      • [^] # Re: .

        Posté par . Évalué à 4. Dernière modification le 08/04/12 à 13:52.

        cela me désespère parfois de voir ma fille utiliser la télécommande sans même se demander comment ça marche.

        Je suspecte que ça a été la même chose à ta génération. Pour toi (comme pour moi), la télécommande a été intrigante par la nouveauté qu'elle apportait et son côté magique. En revanche quand je suis né, la télévision était déjà un objet banal (à boutons) qui ne m'a pas causé de questions particulières.

        Que la télécommande soit un objet banal de nos jours n'empêchera pas ta fille de s'intéresser à la technologie, pour peu qu'elle vive des changements technologiques à un âge où elle y est réceptive. Et il n'y a pas de doute qu'elle en vit, même s'ils ne sont pas de même nature que ce que nous avons vécus à une autre époque.

        En ce qui concerne les objets devenus banals (les matières plastiques, la télécommande, le moteur à explosion…), c'est le rôle de l'éducation (notamment parentale) que d'éveiller l'attention et susciter l'intérêt des enfants qui, sans cela, accepteraient ces objets comme naturels de ce monde, comme nous acceptons les étoiles et les montagnes, sans pour la plupart se poser de questions sur leur origine et mode de fonctionnement.

      • [^] # Re: .

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        Cela ne m'étonne pas du tout quand je vois les difficultés que les femmes ont à se faire reconnaître dans ce boulot de merde. Pas trop en début de carrière, mais passé 35-40 ans, il faut voir!

        C'est pas seulement les femmes : pour de nombreuses boîtes, passé 40 ans, tu ne vaux plus rien.

    • [^] # Re: .

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      En même temps pour beaucoup de jeunes Informatique = Jeux & Internet, Informatique = Apple & Office, le marketing a plutôt réussi son coup puisque la majeure partie préfère utiliser que créer.

      Et ça se retrouve même en entreprise : en informatique, c'est souvent les marketeux qui décident (cf tous les produits instables ou inachevés qui sont commercialisés contre l'avis des développeurs).

  • # Wonder Woman

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    Quand est-ce qu'une femme est considérée comme étant "dans le numérique" ?

    Je demande ça parce que j'ai l'impression que quand on ne fait pas de développement on n'existe pas dans les statistiques. Me trompe-je ?

    Est-ce que j'existe ? Est-ce que je clignote ? Rhhhââââ, quelle angoisse ! #oupas

    Nasty thoughts are like buses - you don't get one for ages and then a whole army arrive at once.

  • # Mauvaise question

    Posté par . Évalué à 3.

    "Pourquoi on … voit si peu de femme dans le numérique ?"
    Parce que dans le numérique (le vrai), on se contrefout du genre de l'auteur. On est dans la preuve formelle, et les chiffres eux, comme les anges, n'ont pas de sexe.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.