Journal Point BZH

Posté par (page perso) . Licence CC by-sa
Tags :
11
26
juin
2014

Après 10 années de gestation, le TLD .bzh est en train de naitre ! Hors l'outremer, la Bretagne est donc la première région française à avoir son nom de domaine.

La mise en service est bien évidement échelonnée selon que l'on soit une entreprise, une organisation ou un particulier.

Voir l'article de Ouest-France par qui j'ai eu l'info. Mais il y a aussi son confrère Le Télégramme qui en a parlé aussi.

Pour l'instant je n'ai trouvé qu'un seul entièrement sous .bzh : www.pik.bzh/, plus une page du site de la région. Pour l'enregistrement, c'est ici.

  • # brezhoneg FTW

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    cool, le clavier C'HWERTY va pouvoir enfin être correctement promu ;-)

    • [^] # Re: brezhoneg FTW

      Posté par . Évalué à -1. Dernière modification le 27/06/14 à 09:47.

      Vive la Bretagne

      kentoc'h mervel eget bezan saotred

  • # intérêt?

    Posté par . Évalué à 10. Dernière modification le 27/06/14 à 04:18.

    Je suis toujours aussi sceptique sur l'intérêt d'avoir des TLD par régions.

    En France, pas sûr que tout le monde fasse le lien entre bzh et la Bretagne.
    Dans le monde, tu peux être certain que personne ne comprendra ce que c'est censé être.

    Je ne compterais pas trop non plus sur "ils se renseigneront", parce que bientôt on aura une flopée de TLD tous plus imbitables les-uns que les-autres, du coup plus personne ne fera l'effort d'aller voir ce qu'est un TLD.

    Quand bien même des curieux iraient voir ce que le .bzh est censé représenter, les .com, .org, .net servent déjà à tout et n'importe quoi. Ça fait longtemps que les TLD ont perdu leur signification.

    Et enfin, une fois qu'on passe à travers tout ça, et qu'on voit ".bzh", c'est pour la Bretagne, en France. La question suivante: "pourquoi ils ne voulaient pas simplement un .fr? c'est pour les indépendantistes?", ou pourquoi pas encore des sites en ".bzh.fr"?

    • [^] # Re: intérêt?

      Posté par . Évalué à 4.

      ou pourquoi pas encore des sites en ".bzh.fr"?

      Et pourquoi pas des sites gouvernementaux en .fr.eu vu que c'est l'Europe qui dirige tout maintenant comme l'a dit le type à la télé ?

      Ah d'ailleurs, on me souffle que la région Alsace a sauté le pas et s'est émancipée du .fr

      http://www.region-alsace.eu/

      • [^] # Re: intérêt?

        Posté par (page perso) . Évalué à 10.

        Mais non, l'alsace c'est pour faire des économies et pas à avoir du *.fr et du *.de
        Si ça revenais encore à jouer au yoyo.

    • [^] # Re: intérêt?

      Posté par . Évalué à 4.

      Le .bzh aura le même intérêt par rapport au .fr que le .fr a un intérêt par rapport aux .com/net/org : donner une adresse locale pour les sites locaux.

      Membre de l'april, et vous ? http://www.april.org/adherer

      • [^] # Re: intérêt?

        Posté par . Évalué à 5.

        C'est vrai, mais il faudrait alors pouvoir utiliser .brest .lorient .quimper, etc.
        Personnellement je vote pour le .flop

        • [^] # Re: intérêt?

          Posté par . Évalué à 9.

          Je vois d'ici le nom du site d'un producteur de cochons :

          porcherie-le_bihan.lorient.bzh.fr.eu

          C'est sûr, ça va être local ! À ce niveau-là, autant inclure les coordonnées GPS de la porcherie dans le nom de domaine…

          • [^] # Re: intérêt?

            Posté par (page perso) . Évalué à 4.

            autant inclure les coordonnées GPS de la porcherie dans le nom de domaine

            Enregistrement_LOC :D

          • [^] # Re: intérêt?

            Posté par . Évalué à 3.

            Bah, ça me paraît plutôt pertinent comme nom d'hôte :)

          • [^] # Re: intérêt?

            Posté par . Évalué à -1.

            porcherie-le_bihan.lorient.bzh.fr.eu

            même si avoir un underscore dans un hostname est parfaitement valide, c'est s'exposer à des soucis avec certains clients….

      • [^] # Re: intérêt?

        Posté par . Évalué à 3.

        Comme j'essaie de le dire:

        Donner une adresse locale à un site n'a de sens que si le visiteur comprend de quelle localité on parle.

        Perso, s'il n'y avait pas eu ce journal, je n'aurais pas fait le rapprochement entre .bzh et la Bretagne.

        Après si c'est pour faire des sites en Breton pour les Bretons, c'est une autre histoire, mais alors pourquoi donc le site de promotion propose le Français et l'Anglais?

        • [^] # Re: intérêt?

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Donner une adresse locale à un site n'a de sens que si le visiteur comprend de quelle localité on parle.

          Dans 90% des cas, je dirais qu'un visiteur comprend la signification d'un nom de domaine qu'une fois arrivé sur la page web. jelix.org, tu crois que ça parle à beaucoup ? non. Y a tellement de noms "bizarres". C'est pareil pour les tld. Et c'est tant mieux je dirais. Vive la diversité.

        • [^] # Re: intérêt?

          Posté par . Évalué à 10.

          Perso, s'il n'y avait pas eu ce journal, je n'aurais pas fait le rapprochement entre .bzh et la Bretagne.

          Et pourtant, c'est clair : BZH = "Bretagne, Zone Humide"
          ====>[]

      • [^] # Re: intérêt?

        Posté par (page perso) . Évalué à 10.

        Le .bzh aura le même intérêt par rapport au .fr que le .fr a un intérêt par rapport aux .com/net/org : donner une adresse locale pour les sites locaux.

        Non l’intérêt du .fr est de donner son indépendance à un État dans l'attribution des noms de domaines. Ça n'a strictement rien à voir. Cela permet de ne pas dépendre complètement des EU (même si on en dépend toujours pour la zone racine). Ça n'a rien à voir avec un aspect géographique qui n'existe pas dans les DNS.

        Le .bhz c'est juste une opération marketing mélangeant un vieux fond d'idéalisme régionaliste nébuleux, la fédération des offices de tourismes, les éleveurs de cochon et le conseil Régional.

        Bref la collusion entre du fascismenationalisme étriqué et des élus qui sentent bien qu'il faudrait faire quelque chose mais qui ne savent pas trop quoi. Alors ils jouent sur la fierté des masses.

        Ce type d'initiatives me met extrêmement mal à l'aise. Toutes ces histoire d'identité, de localité, ces gens qui ne veulent plus vivre ensemble, ne plus être assimilés les uns aux autres, cela me fait juste froid dans le dos.

        • [^] # Re: intérêt?

          Posté par (page perso) . Évalué à 5. Dernière modification le 27/06/14 à 16:12.

          Tout à fait d'accord sur l'intérêt principal du .fr, en revanche je ne pense pas que les motifs invoqués pour justifier le .bzh soient intrinsèquement si mauvais que ça. Peu sérieux, sans le moindre doute : le .bzh n'est absolument pas nécessaire.

          À mon avis, sa motivation principale est liée à une affirmation d'identité bretonne, qui n'est donc pas sérieuse techniquement parlant pour un nom de domaine de niveau supérieur — mais aucun de ces nouveaux TLD ne l'est — mais qui n'est pas intrinsèquement mauvaise : la fierté régionale qui n'implique en aucun cas une défiance nationale.

          Bref, à mon avis, c'est l'attribution de nouveaux TLD privés qui est regrettable et peu justifiée, mais la volonté d'en créer un pour la Bretagne n'est pas spécialement inquiétante.

          • [^] # Re: intérêt?

            Posté par (page perso) . Évalué à 5.

            la fierté régionale qui n'implique en aucun cas une défiance nationale

            La fierté régionale me gène car l'histoire fourmille d'exemple montrant qu'entre la fierté d'appartenir à un groupe et l'idée qu'appartenir à ce groupe confère une vertu particulière, un droit particulier voir une certaine supériorité, il n'y a qu'un fil.
            Par ailleurs le nationalisme breton a été tout au long de son histoire un mouvement d’extrême droite extrêmement violent.

            Je suis d'accord sur le fait que ces nouveaux TLD sont une absurdité. Mais entre .loreal et .bzh ou .alsace, il y a une sacrée différence qui tient avant tout à la réalité qu'il y a derrière. Le service marketing d'une entreprise ou d'une région ne peut pas être le même.

            Le discours ambiant, relié par les politiques et les médias, mettant sans cesses en cause les autres (l'Europe, la mondialisation, les pays émergents, les immigrés …) pousse à la défiance avec les résultat qu'on connait : montée de l’extrême droite, tentative de sécession de la Flandre, de la Catalogne, de l'Écosse. partition de l'Ukraine. Et puis quoi après ? Grande Écosse, Grande Catalogne, Grande Flandre, Grande Transnistrie … On a vu ce que ça donnait avec la Grande Serbie.

            L'espoir, c'est l'autre. L'espoir ce sont les luttes sociales des ouvrier dans les pays émergents, le fin du consumérisme, la décroissance, l'écologie. Bref ce qui porte des valeurs au delà des pays, des régions. Un espoir pas simplement pour soit mais également pour les autres. L'espoir c'est un espoir humain.

            Alors d'accord traiter à demi mot le .bzh d'initiative fasciste est peut être excessif mais bon je n'ai plus le courage de me compromettre avec ces choses et je vous invite à en faire autant.

            • [^] # Re: intérêt?

              Posté par . Évalué à 1.

              Le discours ambiant, relié par les politiques et les médias, mettant sans cesses en cause les autres (l'Europe, la mondialisation, les pays émergents, les immigrés …) pousse à la défiance avec les résultat qu'on connait : montée de l’extrême droite, tentative de sécession de la Flandre, de la Catalogne, de l'Écosse. partition de l'Ukraine. Et puis quoi après ? Grande Écosse, Grande Catalogne, Grande Flandre, Grande Transnistrie … On a vu ce que ça donnait avec la Grande Serbie.

              Juste une remarque : je ne pense pas que les tentatives de sécession de la Catalogne et de l’Écosse soient liées à la montée du nationalisme, mais plus à la décentralisation.
              Les revendications catalognes sont quand même assez anciennes, et si elles s'expriment de plus en plus, c'est avec un contexte plus favorables, et une décentralisation de plus en plus poussée (et ce partout en Europe), ce qui favorise les revendications régionales.
              Idem en Écosse. La devolution n'a que 15 ans. (bon, le pétrole joue évidemment beaucoup dans la tentative d'indépendance)

              Après, pour l'Ukraine et la Flandre, je suis d'accord avec toi.

            • [^] # Re: intérêt?

              Posté par (page perso) . Évalué à 5.

              La fierté régionale me gène car l'histoire fourmille d'exemple montrant qu'entre la fierté d'appartenir à un groupe et l'idée qu'appartenir à ce groupe confère une vertu particulière, un droit particulier voir une certaine supériorité, il n'y a qu'un fil.

              C'est bien méconnaître les mouvements bretons et la celtitude promue par Alan Stivell par exemple.
              Oui fin 1970 début des années 80 il y avait apparemment des connivences entre FLB et ETA, mais ces mouvements se marginalisaient d'eux-même par leur action violente, si c'est ce à quoi tu fais allusion.

              BZH, c'est pour moi l'auto-collant apposé à côté de sa plaque sur sa voiture (et maintenant c'est plus facile : ya directement le drapeau breton dans ta plaque minéralogique…). Bon, j'ai gardé mon 22 une paire de temps même après avoir déménagé :-)

              Pour moi, qu'un Le Pen se revendique de la Bretagne me dérange ; de mon expérience il est assez difficile d'être fasciste voire xénophobe pour une région qui vit beaucoup du tourisme (et a une culture de l'accueil), est à 50 % catholique dans la répartition des écoles (sans compter les diwan qui se sont développées), qui a un historique de culture celte éparpillée entre l'Écosse, l'Irlande et l'Espagne notamment (et ailleurs, cf. pays celtiques) et une ouverture sur le monde (les corsaires partaient de Saint-Malo, dont certains plus connus que d'autres).

              Bref, la culture et les valeurs peuvent difficilement être résumées et restreintes à la généralisation que tu semble vouloir faire.
              Je te renvoie à La Découverte ou l'Ignorance si tu veux prendre un peu de recul, avec de la bonne zik.

    • [^] # Re: intérêt?

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      pas sûr que tout le monde fasse le lien entre bzh et la Bretagne.

      Et alors ?

      Crois-tu que tout le monde fait le lien entre kernel.org et le noyau linux ? (kernel étant un mot très général, et encore il est en anglais, donc ça parle encore moins à des non-anglophone).

      Tu ne vois pas l’intérêt, mais d'autres le vois. Ça ne veut pas dire que ce soit mal. Les tlds, ce sont comme les noms de domaines en général : ça ne parle qu'à un "petit" nombre de gens au final.

      parce que bientôt on aura une flopée de TLD tous plus imbitables les-uns que les-autres, du coup plus personne ne fera l'effort d'aller voir ce qu'est un TLD.

      Parce que les gens allaient voir ce qu'était un TLD ??? (par gens, je parle des 7 milliards d'êtres humains moins les quelques centaines de milliers de nerds).

      S'ouvrir au monde et aux besoins "locaux", c'est bien.

      À t'écouter, il faudrait juste un .com au final. Quel intérêt ?

    • [^] # Re: intérêt?

      Posté par . Évalué à 10.

      En France, pas sûr que tout le monde fasse le lien entre bzh et la Bretagne.

      Personne à part les bretons. Mais en même temps, qui ira sur des sites en .bzh à part des bretons ?

      Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

  • # Popcorn

    Posté par . Évalué à 10.

    Dérive de l'ICANN + Particularismes Breton + Keyboard layout + Vendredi = Beau potentiel :)

  • # nombrilisme

    Posté par (page perso) . Évalué à -3.

    Un bel exemple de nombrilisme à la Française, à quand .cat pour la catalogne, .paca, .provence etc?

    • [^] # Re: nombrilisme

      Posté par . Évalué à 4.

      Sans parler du .paris. Oh wait…

    • [^] # Re: nombrilisme

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      Ils se limitent à l'alphanumerique les nouveaux TLD ? Ça serais pour le *.ch'ti

    • [^] # Re: nombrilisme

      Posté par (page perso) . Évalué à 7.

      Un peu de french bashing, ça fait toujours du bien, même quand ce sont des conneries avancées.

      Donc .cat, ça existe depuis longtemps http://fr.wikipedia.org/wiki/.cat
      Quelques projets de tld http://www.mailclub.info/?new-tlds-liste-des-projets-des,1546 , tu notera des landers allemands, des régions espagnoles, des états américains, …

      • [^] # Re: nombrilisme

        Posté par . Évalué à 4.

        Donc .cat, ça existe depuis longtemps http://fr.wikipedia.org/wiki/.cat

        Arg, http://lol.cat a déjà été déposé…

        lol.cat is a community tied by its love of cats, pictures supposed to be funny and Catalunia.

        • [^] # Re: nombrilisme

          Posté par . Évalué à 4.

          Wow, y'a même le .moe.

          Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

    • [^] # Re: nombrilisme

      Posté par . Évalué à 5.

      le «.cat » existe depuis 2005 et ce sont surtout les catalans espagnol qui ont poussé le projet.

      Quant à ton article de nombrilisme il a une vision hyper américaine de « notre problème », prend des exemple encore plus extravagant que Mickael Moor et il est quand même fort loin de la réalité du terrain, par exemple :

      Le taux d'imposition maximal est de 75 % et beaucoup de contribuables sont imposés à plus de 70 %

      • [^] # Re: nombrilisme

        Posté par (page perso) . Évalué à 6.

        Il paraît que le demi-litre de lait coûte 3€ ! Bah mince alors, dans mon super U, c'est plutôt 0,30€ le demi-litre.

  • # Un NDD par citoyen ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    Cette multiplication des TLD a au moins un avantage : Les gens dont le nom est déjà pris dans les gros TLDs comme com ou net, ou même fr, pourront le prendre avec un TLD local.
    Cette diminution de la rareté devrait en théorie s'accompagner d'une baisse des prix (oui je sais, je suis un doux rêveur).

    Je me laisse même aller à imaginer qu'il serait possible pour une administration locale d'assigner un nom, local, à chaque personne, formant ainsi une «identité numérique» propre, à laquelle on pourrait associer une page perso si le gus en a l'envie, une adresse mail (qui serait par défaut redirigée vers l'adresse mail préférée du gus, mais avec possibilité de monter son serveur perso), une clé de chiffrement associée, dans un champ TXT par exemple… Plein de choses à imaginer. Le système serait bien sûr sous le contrôle absolu de la personne concernée. S'il veut faire migrer son nom sur un serveur DNS qu'il maîtrise, il pourrait bien sûr, c'est la magie du DNS, son côté distribué.

    De ses yeux vastes comme des océans, encroûtés de chassie et de poussière d'astéroïdes, Elle fixe le But Ultime.

    • [^] # Re: Un NDD par citoyen ?

      Posté par . Évalué à 2.

      Pour l'identité numérique, ça va être dur.
      Par exemple, je veux l'identité "octane". Rien que twitter, déjà: https://twitter.com/search?q=octane&src=typd&mode=users

      donc à qui donner le tld .octane?

      Ensuite, pour la baisse des tarifs, j'y crois pas trop non plus. On a déjà vu des mécanismes d'extorsion avec le .xxx (tld réservé au porn) avec des mails envoyés à Disney et autres marques enfantines qui disaient: "réservez vite disney.xxx avant qu'un autre le fasse et montre la sextape de mickey et minnie".
      Actuellement, c'est le .vin qui fait débat. Faut il le donner aux US qui vont vendre cher les noms de domaines? Ou le laisser en France? Ou préempter des noms connus comme champagne.vin, bordeaux.vin etc.. ? Mais dans ce cas qui paye l’infrastructure derrière?

      • [^] # Re: Un NDD par citoyen ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        Pour la baisse des tarifs, je n'y crois pas non plus. En tout cas pas sur court/moyen terme.

        Pour l'identité, je ne parlais pas de créer un TLD par habitant, bien sûr. Et pas non plus que cette identité corresponde à un pseudo. L'idée serait de créer un sou-domaine d'un TLD local, par habitant.
        Par exemple, marcel-dupont.bzh. Bien sûr, il faudrait régler des conflits pour les noms les plus courants, en ajoutant un numéro par exemple, ou en descendant le nom d'un niveau.

        De ses yeux vastes comme des océans, encroûtés de chassie et de poussière d'astéroïdes, Elle fixe le But Ultime.

        • [^] # Re: Un NDD par citoyen ?

          Posté par . Évalué à 3.

          françois.michu.33.moufftard.5.paris.idf.fr

          là on peut peut-être éviter les conflits pour les homonymes :)

        • [^] # Re: Un NDD par citoyen ?

          Posté par . Évalué à 1. Dernière modification le 27/06/14 à 15:01.

          EDIT: Ah grillé j'aurais du lire avant, sorry, moinsez moi.

          Heu, et quand tu déménages tu change de NDD ? Nope.

          • [^] # Re: Un NDD par citoyen ?

            Posté par . Évalué à 0.

            Alors 1750475163012.fr, dérivé de ton numéro de sécu français…

    • [^] # Re: Un NDD par citoyen ?

      Posté par . Évalué à 2.

      Pour ce qui est de la diminution du prix je ne suis pas aussi optimiste. Si on considère que un TLD est un quartier, jusqu'à maintenant tout le monde tenait sur un nombre réduit de quartiers (com, org, gouv, fr, …)
      Maintenant avec la mutiplication des TLD on va avoir plus de quartiers mais la tension pour s'installer dans les quartiers historique va s'accroitre du fait d'un nombre encore plus grand d'acteur. Et que dire du typosquatting ? Ça va couter une fortune en TLD pour occuper toutes les places dispo pour un même nom.
      Ça me rappel que google a même déposé son nom tapé sur un clavier de téléphone portable 466453.com

      • [^] # Re: Un NDD par citoyen ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        hein ? et ils ont déposé 600613.com aussi j'espère ? (après vérification, quelqu'un d'autre y a pensé…)

    • [^] # Re: Un NDD par citoyen ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Supaire.

      Comme ça, au lieu d'avoir un beau système hiérarchique qui est techniquement capable de tourner a l’échelle de la planète, chacun des serveurs racines devra avoir une ligne par être humain. C'est sur, ça va marcher du tonnaire.

      C'est ça qui m’embête avec la multiplication des TLDs: on s’écarte de plus en plus du système de délégation qui permet le dynamisme qu'a connu internet jusqu’à aujourd'hui, pour en revenir a un système ou chaque décision est prise unanimement par l'ICANN.

      • [^] # Re: Un NDD par citoyen ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Je ne vois pas ce que cela changerait au système hyérarchique. C'est pas parce que Pierre-Dupont.paris.fr (ou Albert-Dugland.bzh) est réservé dans un fichier de conf d'un serveur DNS d'un pays que tu ne peux pas réserver salsifilinux.fr ou jaimeleslicornes.bzh…
        Ça n'enlève rien au système, ça rajoute des branches. Le système est toujours hiérarchique et distribué, je ne vous pas en quoi ça rajoute du pouvoir à l'ICANN…

        De ses yeux vastes comme des océans, encroûtés de chassie et de poussière d'astéroïdes, Elle fixe le But Ultime.

        • [^] # Re: Un NDD par citoyen ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Han j'ai lu un peu trop vite, je croyais que tu parlais de donner un TLD par personne, en référence a ceux qui n'ont pas la chance d'avoir un nom de domaine pertinent dans un TLD existant et qui du coup ont demande un TLD rien qu'a eux. Mea Culpa.

      • [^] # Re: Un NDD par citoyen ?

        Posté par . Évalué à 5.

        C'est sur, ça va marcher du tonnaire de Braist ?

    • [^] # Re: Un NDD par citoyen ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Je me laisse même aller à imaginer qu'il serait possible pour une administration locale d'assigner un nom, local, à chaque personne, formant ainsi une «identité numérique» propre

      Une « identité numérique » qui serait liée à la localisation géographique ? Genre je déménage de Rhône-Alpes en Aquitaine, mon identité numériqie change ? Ça ne m’intéresse pas, désolé. Je loue un nom de domaine sur lequel j’ai ma propre adresse e-mail précisément pour que mon « identité numérique » reste pérenne, peu importe que je change de région (voire de pays), d’employeur, ou de fournisseur d’accès.

      • [^] # Re: Un NDD par citoyen ?

        Posté par . Évalué à 2.

        Cette identité numérique, proposé comme un service publique, serait optionnelle. En déménageant on peut imaginer que tu acquières un droit sur une autre de ces identité « géolocalisée », tout en gardant pour une période limitée une redirection depuis l'ancienne (à voir si c'est gérable techniquement, je ne connais pas assez DNS).

        reste pérenne, peu importe que je change de région (voire de pays), d’employeur, ou de fournisseur d’accès

        Pour le communs des mortel ce n'est déjà pas le cas lorsqu'ils changent de FAI.

        • [^] # Re: Un NDD par citoyen ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          En déménageant on peut imaginer que tu acquières un droit sur une autre de ces identité « géolocalisée », tout en gardant pour une période limitée une redirection depuis l'ancienne

          Je ne vois pas la différence par rapport à ce qu’on fait déjà aujourd’hui avec les adresses e-mail : tu changes d’employeur, tu changes d’adresse, avec une période de transition (quelques mois à un an) pendant laquelle les mails adressés à ton ancienne adresse sont redirigés vers la nouvelle. Ce n’est qu’une solution bancale pour pallier le fait que ces adresses dépendantes de l’employeur ne sont pas pérennes.

          Le fait que je sois, à l’instant t, domicilié dans telle région, abonné à tel FAI, ou employé dans telle société ne fait pas, à mon sens, partie de mon « identité ».

        • [^] # Re: Un NDD par citoyen ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          un droit sur une autre de ces identité « géolocalisée »,

          Esperons que c'est qu'un droit qui, comme 36 adresses qu'on me créé des fois automatiquement, est direction poubelle : non mais, c'est quoi de lier mon identité à l'endroit où j'habite? Surtout si on suit on tue mon identité si jamais je quitte la région… Au moins les FAI ont l'idée ne pas nous supprimer (pour la plupart) quand o nse barre, espérons que ce serait la même choses pour les régions.

          Mais je ne suis pas breton, sans doute que je ne peux pas comprendre ce "régionalisme"… qui rejette les autres.

          • [^] # Re: Un NDD par citoyen ?

            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

            Au moins les FAI ont l'idée ne pas nous supprimer (pour la plupart) quand o nse barre, espérons que ce serait la même choses pour les régions.

            Mon adresse Wanadoo a été supprimé unilatéralement par Orange après les avoir quitté. ;)

  • # Pourquoi pas…

    Posté par (page perso) . Évalué à 9.

    Pourquoi pas, s'il y a des gens prêts à dépenser de l'argent pour ces conneries et que ça ne coûte donc pas plus à la région Bretagne que ça n'en rapporte. En revanche, je m'insurge contre certaines explications fallacieuses à propos de ces nouveaux noms de domaines de niveau supérieur. On entend ainsi parfois :

    • Que cela va permettre de simplifier grandement les URL, en remplaçant par exemple http://www.canon.com/products/cameras par http://cameras.canon/ : foutaises, Canon pouvait déjà utiliser http://cameras.canon.com/, sur lequel un TLD .canon ne ferait gagner que quatre caractères.
    • Que cela va permettre à des régions, à des villes de vendre des noms de domaines, par exemple en .paris ou en .bzh : foutaises, ils pouvaient déjà faire cela avec paris.fr et bretagne.fr (bzh.fr étant déjà pris). S'ils ne le faisaient pas, c'était par choix et non par contrainte, et s'ils préfèrent acheter des TLD pour cela, c'est pour des raisons autres que techniques.
    • [^] # Re: Pourquoi pas…

      Posté par . Évalué à 1. Dernière modification le 27/06/14 à 15:08.

      Sur le premier point, tu es tout à fait le pertinent.

      Sur le second, beaucoup moins.
      Ca fait tout à fait sens pour un business local (à Paris et à l'ile de France aussi à mon avis) d'avoir son adresse en .paris
      Typiquement mon ami pizziolo près de métro pasteur. Je suis en train de m'occuper de lui faire une présence sur internet pour qu'il ne se fasse plus raquetter par alloresto.
      Quel nom de domaine choisir ?

      viadiroma.paris.fr ? --> nom, il n'est pas une succursale de la municipalité parisienne
      viadiroma.fr ? --> là deux problèmes 1) il aurait un peu la grosse tête de s'attribuer un truc aussi générique 2) ça n'évoque en rien son implantation sur Paris (ou ile de France)
      viadiroma_paris.fr ? super moche
      viadiroma.paris --> YES!

      Vivement septembre :)

      • [^] # Re: Pourquoi pas…

        Posté par . Évalué à 10.

        http://paris.viadiroma.fr/

        Comme ça, le jour où il veut lancer des succursales, il n'a pas besoin de chercher après le TLD local à la mode.

        • [^] # Re: Pourquoi pas…

          Posté par . Évalué à 1.

          Je plussoie fortement : clair et hiérarchique, sans besoin de modifier l'existant. bravo.

          Evidemment, du point de vue business, les détenteurs de .lyon, .marseille, .lille, et autres sont vont faire un procès, parce qu'il ne pourront pas toucher leur part du gateau. On vit une époque formidable.

        • [^] # Re: Pourquoi pas…

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          en plus, c'est bien, cela respecte la logique promue par no-www que peu de monde réussit à intégrer :/

  • # .vin et .wine

    Posté par (page perso) . Évalué à 5.

    Au fait, vous avez suivi l'histoire récente avec les futurs TLD .vin et .wine ? Si j'ai bien compris :

    1. des boîtes privées vont acheter ces deux TLD qui évoquent le vin pour vendre des noms de domaines inférieurs ;
    2. les vignerons sont verts de rage par ce que ces sociétés n'ont pas l'intention d'imposer un respect des AOP sur les noms de domaines inférieurs qu'ils vendront.

    Mon analyse : les vignerons devraient — ou auraient dû — se sortir les doigts du postérieur et se regrouper pour acheter eux-mêmes ces TLD, et en faire ce qu'ils veulent au lieu de râler. Ben oui, avec l'ouverture des TLD génériques au public, il y a maintenant une concurrence sur les TLD, c'est la vie.

    Au fait, suggestion si quelqu'un d'assez riche pour cela passe par là : acheter .vins et .wines, annoncer largement l'ouverture d'un service de vente de noms de domaines inférieurs imposant un respect des AOP, passer pour le sauveur, et les vendre à prix d'or.

    • [^] # Re: .vin et .wine

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Au fait, suggestion si quelqu'un d'assez riche pour cela passe par là : acheter .vins et .wines, annoncer largement l'ouverture d'un service de vente de noms de domaines inférieurs imposant un respect des AOP, passer pour le sauveur, et les vendre à prix d'or.

      Il me semble que le marché n'est pas ouvert, chaque nouveau TLD doit être soumis à approbation de l'ICANN, et il est fort possible que cette dernière refuse pour éviter ce genre de situation (ça risque de mettre trop de monde en colère).

      « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

      • [^] # Re: .vin et .wine

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        Justement non, ils ont accepté .vin et .wine, qui fâchent pas mal de monde dans le genre.

        • [^] # Re: .vin et .wine

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          Les gens fâchés actuellement ne traitent pas avec l'ICANN, si ces derniers acceptent un .wines, qui dit qu'ils n'accepteront pas un .googles, .words, .documents… qui casserait tout l'intérêt de pourquoi les entreprises ont mis en place une version au singulier.

          « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

          • [^] # Re: .vin et .wine

            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

            C'est vrai, en fait dans le processus d'attribution de ces nouveaux TLD privés, il y a une étape où on vérifie qu'ils ne posent pas de problème ou de confusion par rapport à l'existant, et de tels pluriels y seraient probablement recalés.

    • [^] # Re: .vin et .wine

      Posté par . Évalué à 10.

      Mon avis, c'est qu'un vigneron, c'est quelqu'un qui fabrique du vin, pas quelqu'un qui achète des noms de domaines, et que le laisser-faire ça va bien 5 minutes mais qu'à la fin, il y a toujours plus de victimes que de bénéficiaires…

      • [^] # Re: .vin et .wine

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Les vignerons se sont groupés pour râler, donc ils auraient aussi bien pu se grouper pour sous-traiter l'achat de ces noms de domaines à la place.

        • [^] # Re: .vin et .wine

          Posté par . Évalué à 4.

          Ils ne se sont pas groupés pour l'occasion, ils sont déjà groupés (coopératives, syndicats, etc) souvent d'ailleurs pour défendre leurs intérêts, mais ce ne sont pas des informaticiens, ce sont des vignerons ! Les nouvelles concernant l'ouverture de nouveaux TLD à l'ICANN, ils s'en foutent complètement comme la majorité des gens. Ils s'y intéressent uniquement quand ça vient perturber leurs intérêts. Et là, c'est le cas.

    • [^] # Re: .vin et .wine

      Posté par . Évalué à 10. Dernière modification le 27/06/14 à 13:22.

      Tu donnes la réponse dans ta question, en disant "si qlq'un peut passer par là premier".
      Le problème n'est pas que les vignerons sont lents, ils peuvent être très très rapides. Sauf que si qlq'un a été plus rapide qu'eux (et il y en aura sûrement), cela implique pour eux d'au mieux payer la taxe du troll qui s'est installé sur le pont qu'ils ont construit.
      En gros, c'est une grosse loterie, similaire à ces jeux télévisés "le premier appel est le gagnant": dès que les portes s'ouvriront, tout le monde se ruera et le gagnant sera l'un d'eux pris au hasard.
      À l'heure actuelle, tenter sa chance ne coute rien, ce qui implique que pour 1 compagnie légitime pour ce domaine, il y en aura ~1000 illégitimes dont le but est de gagner du fric sur le dos de la compagnie légitime, et la compagnie légitime aurait donc 1 chance sur 1000 de ne pas se faire avoir, même si elle s'est "sortie les doigts du cul".
      C'est le fait que ce fonctionnement clairement malhonnête (pas au sens de la loi, mais au sens de la morale et de la logique) soit accepté qui est dénoncé.

      • [^] # Re: .vin et .wine

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Le problème n'est pas que les vignerons sont lents, ils peuvent être très très rapides. Sauf que si qlq'un a été plus rapide qu'eux (et il y en aura sûrement), cela implique pour eux d'au mieux payer la taxe du troll qui s'est installé sur le pont qu'ils ont construit.

        Non, les noms de domaine de niveau supérieur ne sont pas vendus aux enchères par l'ICANN.

        En gros, c'est une grosse loterie, similaire à ces jeux télévisés "le premier appel est le gagnant": dès que les portes s'ouvriront, tout le monde se ruera et le gagnant sera l'un d'eux pris au hasard.

        Non, les noms de domaine de niveau supérieur ne sont pas vendus au premier candidat qui se manifeste.

        D'après les explications de l'ICANN, lorsque plusieurs candidats demandent le même nom, il y a après évaluation technique de chaque candidat une procédure de résolution du conflit, qui se termine par élection d'un seul candidat. Là, cette procédure n'a vsisiblement pas été nécessaire parce qu'il n'y avait qu'un seul candidat.

        • [^] # Re: .vin et .wine

          Posté par . Évalué à 2.

          Merci pour le document (de 48 pages en anglais, le truc que tout bon vigneron connaît naturellement par cœur sinon c'est qu'un idiot qui ne s'est pas sorti les doigts du cul), apparemment, c'est moins foireux que je le pensais.
          Reste que si une entreprise illégitime obtient le nom de domaine (parce que l'entreprise légitime ne s'est pas "sorti les doigts du cul"), l'entreprise légitime est forcée d'être rackettée (ou de se casser le cul et la tirelire pour régler le conflit).

          Autre élément: l'entreprise légitime peut ne pas avoir l'intérêt ou les finances pour lancer un site web immédiatement. En d'autres termes, avec ta solution, toutes les entreprises légitimes sont forcées d'acheter leur domaine sans quoi ils subiront les effets négatifs d'un site profitant de leur renommée.

          L'excuse "ils avaient qu'à y penser avant" me parait le résultat d'une mentalité puante: résoudre le problème se fait en 3 secondes et demi: l'ICANN vérifie que l'entreprise est d’appellation contrôlée (si elle n'est pas capable de faire ça, c'est qu'elle n'est de toutes façons pas capable de résoudre les conflits).
          Tes autres solutions sont bien moins réalistes (cf. avant, + quid des entreprises pas encore connues d'une éventuelle association de vignerons ? le but n'est pas de défendre les petits intérêts des membres de l'association uniquement, mais d'éviter des situations absurdes).

          Bref, la situation est effectivement absurde: oui, il y aura sûrement des entreprises légitimes qui se feront avoir par des entreprises illégitimes. Changer facilement les choses pour que ça n'arrive est du gagnant-gagnant, l'attitude des vignerons (même si je ne suis pas fan de leur capacité à râler) me parait plus intelligente et plus légitime que la tienne.

          • [^] # Re: .vin et .wine

            Posté par (page perso) . Évalué à 4.

            Je ne vois pas ce que ça change par rapport à avant. Il y a eu exactement le même problème avec le .com, le .org ou le .eu, et il y a déjà eu les squatteurs qui ont pris les noms de domaines. Donc en ajouter un ne fait que reproduire une situation qui existait déjà. Elle est loin d'être optimale mais je ne vois pas pourquoi il faudrait traiter cette extensions différemment des autres.

            D'ailleurs, si on lit la demande officielle (pour le .vin, j'imagine que c'est la même chose pour le .wine), on peut voir

            Establish and maintain a Domains Protected Marks List (DPML), a trademark protection service that allows rights holders to reserve registration of exact match trademark terms and terms that contain their trademarks across all gTLDs administered by Registry Operator under certain terms and conditions.

            Comme pour les autres noms de domaines, les sociétés détentrices de la marque pourront donc revendiquer ce nom de domaine. Après, si c'est une société aux USA qui demande le NDD avant une française, ce n'est pas de chance mais je ne vois pas comment lutter simplement contre ça.

            « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

            • [^] # Re: .vin et .wine

              Posté par . Évalué à 2.

              Justement, il y a déjà le problème.
              Sauf que pour le .com, on ne va pas demander que l'entreprise prouve qu'elle est commerciale. Pour le .com, le problème ne peut pas être facilement résolu.
              Pareil pour le .org (pas hyper compliqué pour le squatteur de se revendiquer organisation) ou .eu (il suffit de revendiquer des activités en europe).

              Pour le .vin, là, il y a une bonne façon pratique de faire: dire que .vin, c'est pour les entreprises de production de vin reconnue (et comme tu le dis, c'est déjà le cas, sauf que par défaut, n'importe qui peut prendre le domaine avant que l'entreprise lésée intervienne, ce qui est le problème).
              Ou ne pas ajouter .vin (apparemment, les vignerons n'en ont pas besoin. Du coup, c'est juste les forcer à se casser le cul,et payer, juste parce que les squatteurs veulent tenter leur chance).

              Par ailleurs, tu dis une chose et son contraire: tu dis qu'il y a actuellement du squattage et qu'il y a actuellement des méthodes qui font que le squattage n'est pas possible/facile.
              Les faits sont là: il y a du squattage sur .com, .org, … donc, il y aura du squattage sur .vin. Squattage qui peut être résolus si l'entreprise légitime intervient. Sauf qu'on peut très bien décider que pour .vin, l'usage des noms des AOP sont réservés aux AOP, ce qui est totalement logique pour un domaine en .vin (ce qui évite de devoir demander à l'entreprise légitime d'intervenir).

              J'avoue que je ne comprends pas votre problème. Vous trouvez normal que chateau-machin-truc.vin appartienne à qlq'un qui n'a rien à voir avec le vin chateau-machin-truc ? Quel est l'intérêt, à part défendre une situation où des connards en profitent ? Quel est l'intérêt, à part créer plus de boulot inutile aux vignerons, qui ne leur rapporteront rien et peut éventuellement leur faire perdre quelque chose ?
              Ça me dérange aussi cette impression que quand une personne non informaticienne critique un truc informatique, il y a toujours des informaticiens pour les prendre de haut (du genre: ils n'ont qu'à s'adapter à internet même quand internet fait des choses stupides).

              • [^] # Re: .vin et .wine

                Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                Sauf qu'on peut très bien décider que pour .vin, l'usage des noms des AOP sont réservés aux AOP, ce qui est totalement logique pour un domaine en .vin (ce qui évite de devoir demander à l'entreprise légitime d'intervenir).

                Ce qui fait qu'il faut produire du vin dans l'union européenne, c'est vachement réducteur pour un domaine Internet. Si on veut un truc européen, il y a déjà le .eu.

                ous trouvez normal que chateau-machin-truc.vin appartienne à qlq'un qui n'a rien à voir avec le vin chateau-machin-truc ?

                Pas plus que pour un .com ou un .turlutte

                Quel est l'intérêt, à part créer plus de boulot inutile aux vignerons, qui ne leur rapporteront rien et peut éventuellement leur faire perdre quelque chose ?

                Et comment tu vérifie ? Tu fais une procédure qui dure 3 mois pour réserver un nom de domaine pour être sûr que le type vend bien du vin appelé comme ça ? Question boulot inutile, ça se pose là. Comment tu prouve qu'un type au Chili, en Côte d'Ivoire ou au Vietnam ne fait pas du vin qui s'appelle chateau-machin-truc. Comment tu gère le cas du gars qui veut faire un site de classement de vin qui s'appelle rate.vin et qui devra se battre contre un vigneron qui créera sont vin 2 ans plus tard et qui l'appelera Chateau Rate.

                du genre: ils n'ont qu'à s'adapter à internet même quand internet fait des choses stupides

                On s'adapte bien quand les gens postent des trucs stupides.

                « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

                • [^] # Re: .vin et .wine

                  Posté par . Évalué à 3.

                  Ce qui fait qu'il faut produire du vin dans l'union européenne, c'est vachement réducteur pour un domaine Internet. Si on veut un truc européen, il y a déjà le .eu.

                  Si je ne m'abuse, les types qui râlent sont aussi les producteurs américains. Donc, non.

                  Pas plus que pour un .com ou un .turlutte

                  Exactement, chateau-machin-truc.com qui n'appartient pas aux producteurs de chateau-machin-truc ne devrait pas exister. L'ICANN est pas foutue d'éviter ça. Et là, on rajoute de la merde juste pour rajouter de la merde.
                  Je rappelle que les vignerons n'ont aucune utilité de ce nouveau TLD. Ce nouveau TLD ne servira qu'à emmerder les vignerons avec des profiteurs de domaine.
                  Ce que disent les vignerons, c'est: soit vous faites rien, soit vous vous démerdez pour que vos conneries n'aient pas d'impact sur nous.

                  Et comment tu vérifie ? Tu fais une procédure qui dure 3 mois pour réserver un nom de domaine pour être sûr que le type vend bien du vin appelé comme ça ? Question boulot inutile, ça se pose là. Comment tu prouve qu'un type au Chili, en Côte d'Ivoire ou au Vietnam ne fait pas du vin qui s'appelle chateau-machin-truc. Comment tu gère le cas du gars qui veut faire un site de classement de vin qui s'appelle rate.vin et qui devra se battre contre un vigneron qui créera sont vin 2 ans plus tard et qui l'appelera Chateau Rate.

                  Donc, là, t'es en train de dire que l'ICANN ne peut de toutes façons pas régler les conflits (ben oui, parce que si chateau-machin-truc français voit le domaine pris, d'après toi, il y aura dans 100% des cas une demande de résolution des conflits. 'faut être cohérent: soit ça pose pas de problème avec le système actuel et 100% des cas difficiles seront vérifiés par l'ICANN, soit ça pose problème avec le système actuel).
                  La vérification, c'est le problème de l'ICANN: si elle sait pas vérifier, ben elle ne crée pas de nouveau TLD et puis c'est tout, vu que les seuls qui veulent ce nouveau TLD sont les squatteurs.

                  Tout ce que dit les vignerons, c'est: soit vous faites rien, soit vous vous bougez le cul pour que vos conneries ne nous rende pas inutilement la vie plus difficile.

                  On s'adapte bien quand les gens postent des trucs stupides.

                  Donc si demain, l'ICANN décidait de déposer comme ça 4 tonnes de fumier devant chez toi, et que tu disais: "mais pourquoi ? si vous voulez vraiment déposer du fumier, faites le à un endroit qui ne me dérange pas", là, on pourrait te répondre: "ta gueule et adapte-toi" ?

                  • [^] # Re: .vin et .wine

                    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                    Si je ne m'abuse, les types qui râlent sont aussi les producteurs américains. Donc, non.

                    C'est toi qui parle d'AOP.

                    Ce nouveau TLD ne servira qu'à emmerder les vignerons avec des profiteurs de domaine.

                    Et ça va les emmerder comment ? S'ils ne veulent pas faire de site, ça ne change rien pour eux, s'ils ont déjà un site, ils ne vont pas le migrer, au pire demander un domaine pendant la période de réservation.

                    Tout ce que dit les vignerons, c'est: soit vous faites rien, soit vous vous bougez le cul pour que vos conneries ne nous rende pas inutilement la vie plus difficile.

                    Parce que tu crois qu'une vérification va leur simplifier la vie ? C'est tout le contraire, s'ils veulent un nom de domaine qui appliquerait ce genre de vérification, il leur faudra tellement de procédure que ça les ferra bien chier. Et ils râleront que c'est chiant de créer un site.

                    Donc, là, t'es en train de dire que l'ICANN ne peut de toutes façons pas régler les conflits

                    Vu que ce n'est pas l'ICANN qui gèrent le TLD, ils n'ont pas à le faire. Mais en pratique, ça ne se règle pas d'une seule façon. Il y a la demande de céder le nom, la menace de passer en justice, la mise devant la justice… Ce n'est pas une entité privée qui s'occupe de vérifier ça en cas de conflit, c'est la justice. Et ça tombe bien, pour le droit des marques, il y a des accords internationnaux qui facilitent ça, contrairement au régime des AOP.

                    Donc si demain, l'ICANN décidait de déposer comme ça 4 tonnes de fumier devant chez toi, et que tu disais: "mais pourquoi ? si vous voulez vraiment déposer du fumier, faites le à un endroit qui ne me dérange pas", là, on pourrait te répondre: "ta gueule et adapte-toi" ?

                    Sauf que l'ICANN ne vient rien faire chez les vignerons. S'ils ne font rien, ça ne changera rien pour eux.

                    « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

                    • [^] # Re: .vin et .wine

                      Posté par . Évalué à 6.

                      C'est toi qui parle d'AOP.

                      Oui, dans le sens large du terme, incluant donc l'équivalent américain.

                      Et ça va les emmerder comment ? S'ils ne veulent pas faire de site, ça ne change rien pour eux, s'ils ont déjà un site, ils ne vont pas le migrer, au pire demander un domaine pendant la période de réservation.

                      Ça va dévier une partie des clients vers un site qu'ils ne contrôlent pas.
                      Quand Mme Michu clique sur le premier lien chateau-machin-truc et clique sur la bannière clignotante "achetez du vin" (qui évidemment renvoie vers l'achat de la piquette du type, à la manière de ces trucs clignotants "download"), c'est chateau-machin-truc qui y a tout à perdre.
                      Sans compter la mauvaise pub d'un service merdique et des prix gonflés.

                      Si c'était pas un problème, pourquoi diable penses-tu que les entreprises ont en général plusieurs domaines dans des TLD différents ?
                      On dirait que tu ne connais rien du tout à internet.

                      Parce que tu crois qu'une vérification va leur simplifier la vie ? C'est tout le contraire, s'ils veulent un nom de domaine qui appliquerait ce genre de vérification, il leur faudra tellement de procédure que ça les ferra bien chier. Et ils râleront que c'est chiant de créer un site.

                      Mais bordel, pourquoi diable feront-ils un site en .vin, vu que ça ne les intéresse pas ?
                      Tu comprends ce que je dis: ils disent juste: "nous, on s'en contre-fout, de .vin, sauf qu'avec vos conneries, nos clients potentiels vont se faire avoir par des squatteurs et c'est NOTRE argent et NOTRE réputation qu'on perd. Alors, soit vous n'ouvrez pas .vin, soit vous garantissez qu'ils ne seront pas squatté".
                      Franchement, en quoi c'est dur à comprendre ?

                      Vu que ce n'est pas l'ICANN qui gèrent le TLD, ils n'ont pas à le faire. Mais en pratique, ça ne se règle pas d'une seule façon. Il y a la demande de céder le nom, la menace de passer en justice, la mise devant la justice… Ce n'est pas une entité privée qui s'occupe de vérifier ça en cas de conflit, c'est la justice. Et ça tombe bien, pour le droit des marques, il y a des accords internationnaux qui facilitent ça, contrairement au régime des AOP.

                      C'est exactement ce que je dis:
                      à l'heure actuelle: les vignerons n'ont rien à faire.
                      avec cette connerie de .vin: les vignerons devront se faire chier à aller en justice pour baquer les squatteurs supplémentaires qui ont été CRÉÉ de toutes pièces par l'ICANN parce que l'ICANN a choisi de faire les .vin.

                      Tout ça parce que 2-3 geeks ne veulent pas qu'on "freine le super progrès d'internet" et refusent de réfléchir 2 secondes.

                      Ce qui me tuent, c'est que si ça avait été "l'état français veut créer un nouveau TLD pour les vins, mais les vignerons y voient plus d'inconvénients que d'avantage", tout ceux qui critiquent les vignerons ici critiqueraient "cet idiot d'état qui ne sait même pas ce qu'il fait".
                      Après, c'est bien de critiquer l'état français, mais on a celui qu'on mérite: si on est assez con pour faire ça, 'faut pas espérer ne pas être pris pour un con.

                      Sauf que l'ICANN ne vient rien faire chez les vignerons. S'ils ne font rien, ça ne changera rien pour eux.

                      Si: ils créent un TLD spécialement prévus pour que des squatteurs viennent dévier les clients des vignerons (ce qui a un impact sur leur bénéfice et leur réputation).

                      • [^] # Re: .vin et .wine

                        Posté par . Évalué à 2.

                        Ça va dévier une partie des clients vers un site qu'ils ne contrôlent pas.
                        Quand Mme Michu clique sur le premier lien chateau-machin-truc et clique sur la bannière clignotante "achetez du vin" (qui évidemment renvoie vers l'achat de la piquette du type, à la manière de ces trucs clignotants "download"), c'est chateau-machin-truc qui y a tout à perdre.
                        Sans compter la mauvaise pub d'un service merdique et des prix gonflés.

                        Oui, mais ça n'a rien de spécifique au .vin. Quelques soient les TLD, on retrouve les mêmes problèmes. Qu'il y ait un .vin, ou pas ça ne change rien.

                        Pour revenir dans le cadre du journal, imaginons un producteur de vin breton. Il a son site en chateau-truc.fr. Un squatteur pourra très bien prendre le chateau-tru.bzh, et le viticulteur aura le même problème qu'avec un .vin. Qu'il y a ait un .vin ou pas ne change donc pas grand chose de ce point de vue là.

                        Après, c'est justement une critique de la prochaine profusion de TLD, quelqu'ils soient, qui risque d'entraîner une explosion des squatteurs. Mais c'est général à tous les nouveaux TLD.

                        • [^] # Re: .vin et .wine

                          Posté par . Évalué à 5.

                          C'est vrai pour tous les TLD, mais le .vin et .wine visent bien une catégorie particulière!

                          L'ICANN est complice en attribuant des TLD très explicites dont elle sait très bien que l'existence ne servira qu'à extorquer des entreprises qui n'ont que peu de recours possibles.
                          Alors lire que l'ICANN fait une enquête préalable pour vérifier que n'importe qui ne demande pas n'importe quoi… ça se résume à une enquête sur le compte en banque?

    • [^] # Re: .vin et .wine

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Bonne idée tiens, je vais racheter le .taxi !

    • [^] # Re: .vin et .wine

      Posté par . Évalué à 8.

      Mon analyse : les vignerons devraient — ou auraient dû — se sortir les doigts du postérieur et se regrouper pour acheter eux-mêmes ces TLD, et en faire ce qu'ils veulent au lieu de râler. Ben oui, avec l'ouverture des TLD génériques au public, il y a maintenant une concurrence sur les TLD, c'est la vie.

      Mon analyse: les vignerons se portaient très bien avant que l'ICANN décide de laisser n'importe qui faire un peu n'importe quoi avec des gros moyens.
      Tu dis que c'est la vie, moi je trouve que c'est à la limite de l'extorsion.

      Si demain le gouvernement Français décide de créer un moyen d'identifier les gens sur internet mais en faisant l'attribution aux moyens financiers, tu te jetteras dessus avec une liasse de billets dans les mains pour t'assurer que personne ne vient revendiquer "Tanguy Ortolo" avant toi?

      L'ICANN fait de belles promesses dignes des bisounours. Dans les faits, c'est le compte en banque qui parle.

    • [^] # Re: .vin et .wine

      Posté par . Évalué à 2.

      Par curiosité, j'ai été voir vin.fr, et voilà sur quoi je suis tombé : http://www.domyno.com/nos-noms-de-domaine/
      Une société qui gère des noms de domaine en fonction de ce que ça peut rapporter.

    • [^] # Re: .vin et .wine

      Posté par . Évalué à 1. Dernière modification le 30/06/14 à 20:50.

      Et pourquoi pas .pinard, ça fait encore plus français ?

      • [^] # Re: .vin et .wine

        Posté par . Évalué à 2.

        En cette année de commémoration de la Grande Guerre, je propose carrément le .jaja !

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.